Rechercher dans ce blog

vendredi 12 mars 2021

Constantin II d'Ecosse, Constantin II d'Écosse, Constantin II d'Iméréthie, Constantin II Pronagortz, Constantin III,

Constantin II d'Ecosse: Trouve plus

Constantin II d'Écosse: Trouve plus

Constantin II d'Iméréthie: Constantin II d'Iméréthie (en géorgien : კონსტანტინე II ; mort en 1401) est un roi bagration d'Iméréthie. Trouve plus

Constantin II Pronagortz: Constantin ou Kostandin II Katukec'i (en arménien Կոնստանդին Բ Կատուկեցի), dit Pronagortz (« le Lainier »), est le Catholicos de l'Église apostolique arménienne de 1286 à 1289. Trouve plus

Constantin III: Constantin III est un usurpateur romain de 407 à 411. Constantin III est empereur byzantin en 641. Constantin III est roi d'Abkhazie de 894 à 923. Constantin III est roi d'Écosse de 995 à 997. Constantin III Lichoudès est patriarche de Constantinople de 1059 à 1063. Constantin III de Gallura Juge du Judicat de Gallura de 1146 à 1161. Constantin III est catholicos de l'Église apostolique arménienne de 1307 à 1321. Constantin III est roi d'Arménie de 1298 à 1299, puis en 1307. Constantin III est anti-roi d'Iméréthie de 1585 à 1586. Constantin III est un roi légendaire de Grande-Bretagne inventé par Geoffroy de Monmouth. Trouve plus

Constantin iii (empereur byzantin): Trouve plus

Constantin III (roi d'Arménie): Constantin III ou Kostandin III (en arménien Կոստանդին Գ ; 1277, † 1310) est un roi d'Arménie de 1298 à 1299. Trouve plus

Constantin III (roi d'Écosse): Constantin III d'Écosse († 997), (gaélique : Causantin Mac Cuilén), roi d'Écosse de 995 à 997, Trouve plus

Constantin III (Rome): Trouve plus

Constantin III (usurpateur romain): Constantin III (Flavius Claudius Constantinus) est un usurpateur romain du début du Ve siècle. Trouve plus

Constantin III d'Écosse: Trouve plus

Constantin III d'Abkhazie: Constantin III d'Abkhazie (mort en 923) est roi d'Abkhazie de la dynastie des Antchabadzé de 894 à 923. Trouve plus

Constantin III d'Armenie: Trouve plus

Constantin III d'Arménie: Trouve plus

Constantin iii de bretagne: Trouve plus

Constantin III de Césarée: Constantin III de Césarée ou Kostandin III Kesaratsi (« de Césarée » ; en arménien Կոնստանդին Դ Կեսարացի) est le Catholicos de l'Église apostolique arménienne de 1307 à 1321. Le siège du catholicossat est à cette époque situé à Sis en Petite-Arménie, où il succède à Grégoire VII d'Anazarbe. Comme le roi Héthoum II d'Arménie lui-même et son prédécesseur, c'est un partisan de l'entente avec Rome et il n'hésite pas à soutenir des positions très favorables aux thèses religieuses de l'église latine. Sous son règne, les 5e et 6e conciles de Sis en 1307 et 1309 adoptent même une partie des définitions de l'Église romaine sur les deux natures du Christ. Si cette attitude a le soutien d'une fraction de la haute société cilicienne, les traditionalistes n'acceptent pas ses ralliements et n'hésitent pas à accuser le roi et le haut clergé qui a abjuré le monophysisme de trahir la foi nationale. À sa mort, Constantin III de Césarée a pour successeur le Catholicos Constantin IV Lambronac'i. Trouve plus

Constantin III de Gallura: Constantin III de Gallura (mort entre 1171 et 1173), fils putatif d' Ottocorre ou Ittocore de Gunale, il succède en 1146 à Comita Spanu comme Juge de Gallura dans le nord de la Sardaigne et règne jusqu'en 1161, lorsqu'il décide de se retirer du monde pour devenir moine. Il est le premier des souverain de Gallura de la dynastie de Lacon-Gunale et se serait caractérisé par la « noblesse de son âme ». Il apparaît dans les sources en 1146 lorsque avec Barisone II d'Arborée Gonario II de Torres, Costantino II de Cagliari ils se réunissent lors d'une donation en faveur du monastère de Santa Maria di Bonarcado. Pendant son gouvernement il est contraint de trouver refuge chez ses parents en Arborée. Il épouse Elena de Lacon, fille de Comita II d'Arborée, et lui offre San Felice di Vada en Iurifai comme cadeau nuptial. Il a une seconde épouse nommé Sardinia et comme successeur son fils Barisone II. Trouve plus

Constantin III d'Ecosse: Trouve plus

Constantin III d'Écosse: Trouve plus

Constantin III d'Imerethie: Trouve plus

Constantin III d'Iméréthie: Constantin III d'Iméréthie (en géorgien : კონსტანტინე III, Konstantine III ; mort en 1587) est anti-roid'Iméréthie de 1585 à 1586. Trouve plus

Constantin III Lichoudès: Constantin III Lichoudès ou Leichoudès (en grec : Κωνσταντίνος Λειχούδης), mort le 9/10 août 1063, est patriarche de Constantinople du 2 février 1059 à sa mort au 9/10 août 1063. Trouve plus

Constantin Ion Parhon: Constantin Ion Parhon, né le 15 octobre 1874 à Câmpulung et mort le 9 août 1969 à Bucarest, est un scientifique et homme d'État roumain, chef de l'État de 1947 à 1952. Il est le président du Présidium provisoire de la République populaire roumaine du 30 décembre 1947 au 13 avril 1948, puis président du Présidium de la Grande Assemblée nationale du 13 avril 1948 au 12 juin 1952. Trouve plus

Constantin Ioudine: Trouve plus

Constantin Ipsilanti: Trouve plus

Constantin IV: Constantin IV (latin : Flavius Constantinus Augustus, grec : Κωνσταντίνος Δʹ) (né vers 650 et mort le 14 septembre 685), souvent appelé incorrectement Pogonat, c'est-à-dire « le Barbu », en confusion avec son père, fils aîné de Constant II et de l'impératrice Fausta, co-empereur à partir de 654 puis empereur byzantin de septembre 668 à sa mort. De son épouse Anastasie, sa demi-cousine-tante fille de Jean Athalarichos selon Christian Settipani, il eut deux fils, dont l'aîné devint l'empereur Justinien II. Elle était encore vivante en 711, l'année de la mort de son fils et de son petit-fils Tibère. Trouve plus

Constantin IV (empereur byzantin): Trouve plus

Constantin IV (homonymie): Constantin IV, empereur byzantin de septembre 668 à sa mort Constantin IV d'Arménie Constantin IV Chliarénos Constantin IV Lambronatsi Trouve plus

Constantin IV Chliarénos: Constantin IV Chliarénos (en grec : Κωνσταντίνος Δ΄ Χλιαρηνός) est patriarche de Constantinople entre novembre 1154 et fin mai 1157. Trouve plus

Constantin IV d'Armenie: Trouve plus

Constantin IV d'Arménie: Guy de Lusignan († 1344) est roi d'Arménie de 1341 à 1344 sous le nom de Constantin IV ou Kostandin IV (en arménien Կոստանդին Բ). Il est fils d'Amaury de Lusignan, prince de Tyr et sénéchal de Chypre, et d'Isabelle d'Arménie. Trouve plus

Constantin IV Lambronatsi: Constantin ou Kostandin IV Lambronac'i ou Lambronatsi (i.e. « de Lampron » ; en arménien Կոնստանդին Ե Լամբրոնացի) est Catholicos de l'Église apostolique arménienne de 1321 à 1326. Constantin IV est élu en 1321 comme successeur de Constantin III de Césarée. Le continuateur anonyme de Samuel d'Ani précise que dès son avènement, il doit se rendre en Égypte pour le compte du jeune roi Léon V d'Arménie, afin de conclure la paix (en fait faire un acte de quasi vassalité) avec le sultan. Trouve plus

Constantin IV Pogonat: Trouve plus

Constantin Ivanovitch Pahlen: Constantin Ivanovitch von der Pahlen, en langue russe : Константин Иванович Пален - Konstantin Ivanovitch Palen, né en 1833 et mort en 1912, est un général et homme politique russe. Il fut ministre de la Justice du 15 octobre 1867 au 30 mai 1878, gouverneur de Pskov (1864), membre du Conseil d'État (1855) et (1878). Auparavant, il fut l'un des héros du siège de Sébastopol lors de la guerre de Crimée. Trouve plus

Constantin IX: Constantin IX (en grec : Κωνσταντίνος Θʹ Μονομάχος, Kōnstantinos IX Monomakhos), né vers 1000 et mort le 11 janvier 1055, est un bureaucrate et sénateur devenu empereur byzantin qui a régné entre le 12 juin 1042 et le 11 janvier 1055. Issu d'une famille de la noblesse byzantine, il arrive au pouvoir par son mariage avec Zoé Porphyrogénète, dernière représentante, avec sa sœur, de la prestigieuse dynastie macédonienne. Son règne intervient donc à la fin de cette ère d'expansion progressive et de prospérité pour l'Empire byzantin, qui rencontre alors des défis de premier ordre. Longtemps considéré comme hostile à l'armée et peu préoccupé par la défense des frontières, il a pourtant combattu des menaces nouvelles, comme les Normands en Italie du Sud, les Petchénègues dans les Balkans et les Seldjoukides en Orient. Capable d'étendre une dernière fois la frontière orientale par l'incorporation d'Ani, il est toutefois en difficultés face à ces forces émergentes qui gagnent peu à peu du terrain. Sur le front intérieur, ses décisions ont été largement débattues, tandis que son pouvoir est à plusieurs reprises contesté du fait de l'extinction à venir de la dynastie macédonienne. S'il sort vainqueur des différentes rébellions auxquelles il fait face, elles attestent de l'instabilité grandissante de la scène politique impériale tandis que l'économie connaît des signes d'essoufflement. Reconnu pour avoir ouvert le Sénat byzantin à des pans plus vastes de la société byzantine, notamment aux marchands et commerçants, il a été vu par Paul Lemerle comme un symbole de l'ère de prospérité du monde byzantin du milieu du XIe siècle. Ainsi, il ouvre une importante école de droit, fait participer nombre d'intellectuels à son gouvernement et promeut la culture dans l'Empire. Néanmoins, d'autres historiens y ont vu un empereur peu préoccupé des troubles les plus urgents qui frappent l'Empire, plus intéressé par des plaisirs futiles et qui se refuse à quitter Constantinople, ce qui peut s'expliquer par sa santé fragile. Enfin, son règne voit la rupture avec l'Église d'Occident en 1054, un événement dont la portée reste cependant limitée à court terme mais qui symbolise l'écart grandissant entre Rome et Constantinople. À sa mort, l'Empire s'apprête à connaître des défis de grande ampleur qui vont aller jusqu'à remettre en cause son existence même. C'est probablement ce qui explique les interprétations si différentes qui ont pu émerger à propos du règne de Constantin IX, tantôt jugé responsable de l'aggravation à venir de la situation de l'Empire, tantôt reconnu pour ses efforts d'y apporter des réponses plus ou moins adaptées. Trouve plus

Constantin IX (empereur byzantin): Trouve plus

Constantin IX Monomaque: Trouve plus

Constantin Jelenski: Trouve plus

Constantin Joseph Pescatore: Trouve plus

Constantin Juon: Trouve plus

Constantin Kaïteris: Trouve plus

Constantin Kaïtéris: Constantin Kaïtéris, né en 1948 à Paris, est un enseignant, lexicographe, écrivain, poète et traducteur français d'ascendance grecque et française. Trouve plus

Constantin Kanaris: Trouve plus

Constantin Kapoustine: Constantin Ivanovitch Kapoustine (en russe : Константин Иванович Капустин ; 1879-1948) est un pilote automobile et de motocyclette russe. Trouve plus

Constantin Karadja: Constantin Jean Lars Anthony Démétrius Karadja ou Constantin Dumitru Caragea en roumain, né le 24 novembre 1889 à La Haye et mort le 28 décembre 1950 à Bucarest, est un diplomate, juriste et bibliographe roumain. Trouve plus

Constantin Karamanlis: Trouve plus

Constantin Katakalôn: Trouve plus

Constantin Kaveline: Constantin Dmitrievitch Kaveline (en russe : Константин Дмитриевич Кавелин) (4 novembre 1818 - 5 mai 1885) est un historien russe, juriste, et sociologue, parfois considéré comme le fondateur du libéralisme russe. Trouve plus

Constantin Khabenski: Constantin Iourievitch Khabenski (en russe : Константин Юрьевич Хабенский) est un acteur russe de cinéma et de théâtre célèbre, né le 11 janvier 1972 à Leningrad en URSS (aujourd'hui Saint-Pétersbourg). Trouve plus

Constantin Kirchhoff: Constantin Sigismondovitch Kirchhoff (Константин Сигизмундович Кирхгоф) (né le 19 février 1764 à Teterow et mort le 4 février 1833 à Saint-Pétersbourg) est un chimiste russe qui a travaillé sur les sucres. Trouve plus

Constantin Kollias: Trouve plus

Constantin Kontomytès: Constantin Kontomytès ou Contomytès (en grec : Κωνσταντῖνος ὁ Κοντομύτης,) est un général byzantin actif vers le milieu du IXe siècle. Il est d'abord connu comme gouverneur (stratège) du thème des Thracésiens. Sous cette fonction, il inflige une sévère défaite aux forces de l'émirat de Crète en 841, alors qu'elles viennent de lancer un raid contre une riche communauté monastique du mont Latros. Peu après ou peu avant, la fille de Constantin se marie au magistros Bardas, qui est le neveu de l'impératrice Théodora du côté de sa mère et du patriarche Photios Ier de Constantinople du côté de son père. Par la suite, Bardas prend le nom de son beau-père,. En 859, l'empereur Michel III l'envoie en Sicile à la tête de trois cents navires, pour combattre les Arabes sur l'île. Toutefois, l'armée byzantine subit une lourde défaite face à Abbas ibn Fadhl et est contrainte de se replier sur les navires. Il est parfois identifié avec le général byzantin, connu par les sources arabes sous le nom de Ibn Qatuna, qui dirige la flotte byzantine qui pille Damiette en 852/853. Trouve plus

Constantin Korneïev: Trouve plus

Constantin Korovine: Konstantin Alekseïevitch Korovine (en russe : Константин Алексеевич Коровин), dit en français Constantin Korovine ou Constant Korovine, né à Moscou le 23 novembre 1861 (5 décembre 1861 dans le calendrier grégorien) et mort à Paris le 11 septembre 1939, est un peintre post-impressionniste et décorateur de théâtre russe. Trouve plus

Constantin Kousnetzoff: Constantin Pavlovitch Kousnetzoff (en russe : Константин Кузнецов), né à Jolnino (ru), près de Nijni Novgorod (Russie) le 22 août 1863 et mort le 30 décembre 1936 à Paris, est un peintre russe. Une partie importante de son œuvre est consacrée à la Bretagne. Trouve plus

Constantin Kousnetzov: Trouve plus

Constantin Kristoforovitch von Benckendorff: Trouve plus

Constantin Kryjitski: Constantin Iakovlevitch Kryjitski (en russe : Константин Яковлевич Крыжицкий), né le 17 mai 1858 à Kiev et mort le 4 avril 1911 à Saint-Pétersbourg, est un peintre paysagiste russe d'origine polonaise. Trouve plus

Constantin l'Africain: Trouve plus

Constantin l'Africain: Constantin l'Africain (né en 1020 à Carthage et mort en 1087 au Mont-Cassin) est un médecin originaire d'Afrique du Nord,Tunisie, devenu moine au monastère du Mont-Cassin. La première partie de sa vie se déroule en Ifriqiya, actuelle Tunisie, et la seconde en Italie du Sud, où il écrit son œuvre. Il s'agit de traductions en latin des plus grandes œuvres de la médecine arabe de l'époque IXe et Xe siècles. Il inaugure ainsi la deuxième époque, la plus prestigieuse, de l'école de médecine de Salerne, et la première vague des traductions médicales arabes vers l'Occident. Ses traductions se trouvent encore dans les grandes bibliothèques européennes : en Italie, en Allemagne, en France, en Belgique, en Angleterre, etc. Elles ont servi comme manuels scolaires d'enseignement médical au Moyen Âge et jusqu'au XVIIe siècle. Trouve plus

Constantin Lambert Gloger: Trouve plus

Constantin Lardys: Constantin, surnommé Lardys (un surnom donné par la population, lié au lard ou au porc, sûrement en raison de son impopularité) (mort en novembre 602) est un haut dignitaire byzantin sous le règne de l'empereur Maurice. Trouve plus

Constantin Lascaris: Constantin Lascaris, né en 1434-1435 à Constantinople et mort en 1501 à Messine, est un grammairien byzantin et l'un des acteurs principaux du renouveau des lettres grecques en Occident. Trouve plus

Constantin Lascaris (empereur byzantin): Constantin Lascaris (Grec byzantin: Κωνσταντίνος Λάσκαρης : Kōnstantínos Laskaris) (mort en 1205) empereur byzantin de Nicée de 1204 à 1205 parfois nommé « Constantin XI Lascaris ». Trouve plus

Constantin Lascaris (empereur): Trouve plus

Constantin le grand: Trouve plus

Constantin le Grand (film): Constantin le Grand (Costantino il Grande) est un péplum italien de Lionello De Felice sorti en 1961. Il raconte comment Constantin, selon De Felice, prend le pouvoir et pourquoi il a fait cesser les persécutions des chrétiens. Trouve plus

Constantin Le Paige: Constantin Marie Le Paige, (9 mars 1852-26 janvier 1929), est un mathématicien belge. Trouve plus

Constantin le Paphlagonien: Trouve plus

Constantin Lecapene: Trouve plus

Constantin Lécapène: Constantin Lécapène (en grec : Κωνσταντίνος Λακαπηνός), né en 912 et mort vers 946, est le troisième fils de Romain Ier Lécapène et de Théodora. Il est co-empereur de 924 à 945. Avec son frère aîné, Étienne Lécapène, il dépose Romain Ier en décembre 944, ce qui conduit à son propre renversement et exil par l'empereur légitime Constantin VII Porphyrogénète quelques semaines plus tard. Il est exilé sur l'île de Samothrace où il est tué en tentant de s'échapper entre 946 et 948. Trouve plus

Constantin l'Empereur: Trouve plus

Constantin Leontiev: Trouve plus

Constantin Léontiev: Constantin Nikolaïevitch Leontiev - orthographe vieillie : Léontieff - (en russe : Константин Николаевич Леонтьев ; 13 janvier 1831 – 12 novembre 1891) est un diplomate, écrivain, moine et philosophe russe, d'orientation religieuse et réactionnaire. Trouve plus

Constantin Levaditi: Constantin Levaditi est un médecin et microbiologiste roumain, naturalisé français, né le 1er août 1874 à Galati et mort le 5 septembre 1953 à Paris, connu pour ses découvertes en virologie et en immunologie, principalement sur la poliomyélite et la syphilis. Trouve plus

Constantin Lichoudès: Trouve plus

Constantin Likhoudès: Trouve plus

Constantin Linder: Constantin Linder (19 septembre 1836, Pohja - 19 septembre 1908, Nurmijärvi), est un homme politique finlandais. Trouve plus

Constantin Lips: Constantin Lips (en grec : Κωνσταντίνος Λίψ) fut une personnalité byzantine de haut rang, ayant exercé la fonction d'amiral de la flotte. On ignore la date de sa naissance, mais on sait qu'il mourut le 20 aout 917 à la bataille d'Achialos contre les Bulgares. Il est surtout connu pour avoir fondé le couvent de Constantinople portant son nom (aujourd'hui, mosquée Fenari Isa). Trouve plus

Constantin Lissenko: Trouve plus

Constantin Lopouchanski: Trouve plus

Constantin Lordkipanidzé: Constantin Alexandrovitch Lordkipanidze est un écrivain et un scénariste géorgien né le 7 janvier 1905 à Didi Dzhikhaishi en Géorgie dans l'Empire russe et décédé en 1986. Trouve plus

Constantin Louis Sonneck: Constantin Louis Sonneck (1849-1904) est un militaire français, arabisant, qui fut interprète de l'armée d'Afrique en poste en Algérie sous domination française, puis professeur d'arabe à l'École coloniale. Il a recueilli et publié des chants populaires en arabe maghrébin (melhoun) et leur traduction en français. Trouve plus

Constantin Loukitch Efremov: Trouve plus

Constantin Loukitès: Constantin Loukitès (en grec Κωνσταντίνος Λουκίτης) est un poète byzantin et un officiel de la cour de l'Empire de Trébizonde au début du XIVe siècle. Il fut protonotarios et protovestiarios de l'empereur Alexis II, ce qui en fit son premier ministre. Trouve plus

Constantin Lupulescu: Constantin Lupulescu est un joueur d'échecs roumain né le 25 mars 1984 à Buftea. Au 1er juin 2015, Lupulescu est le numéro 1 roumain et le 131e joueur mondial avec un classement Elo de 2 635 points. Trouve plus

Constantin Macris: Constantin Georges Macris, né au Caire (Égypte) le 7 avril 1917 et mort à Orsay (Essonne) le 4 septembre 1984, est un peintre grec. Trouve plus

Constantin Makovski: Constantin Egorovitch Makovski (en russe : Константин Егорович Маковский) est un peintre russe, né à Moscou le 8 juin 1839 (20 juin 1839 dans le calendrier grégorien) et mort à Saint-Pétersbourg le 17 septembre 1915 (30 septembre 1915 dans le calendrier grégorien). Comptant comme l'un des peintres les plus influents de sa génération, il participe au mouvement réaliste russe de la société des Ambulants et nombre de ses peintures représentent une vision idéaliste de la vie en Russie. Son neveu Alexandre Makovski était également peintre et membre de la société des Ambulants. De même que ses frères Vladimir et Nikolaï et sa sœur Alexandra Makovskaïa. Trouve plus

Constantin Makrodoukas: Constantin Doukas (en grec : Κωνσταντίνος Δούκας), mort le 30 mai 1185 et connu sous le surnom de Makrodoukas (le grand Doukas) que lui donne Nicétas Choniatès, est un membre de l'aristocratie byzantine. Trouve plus

Constantin Maleinos: Constantin Maleïnos (en grec : Κωνσταντίνος Μαλεΐνος) est un important général byzantin du milieu du Xe siècle issu de la famille aristocratique Maleïnos. Trouve plus

Constantin Mamontov: Constantin Konstantinovitch Mamontov (en russe : Константин Константинович Мамонтов), né le 20 octobre 1869 à Saint-Pétersbourg, mort le 14 février 1920 à Ekaterinodar, était un général russe, commandant des cosaques du Don, qui combattit dans les armées blanches durant la guerre civile russe. Trouve plus

Constantin Manassès: Constantin Manassès (grec : Κωνσταντῖνος Μανασσῆς) est un écrivain byzantin du XIIe siècle, né probablement vers 1130 ou peu avant, et mort dans les années 1180. Trouve plus

Constantin Manos: Trouve plus

Constantin Mavrocordat: Trouve plus

Constantin Mavrocordato: Constantin Mavrocordato (dans les sources françaises), Constantinos Mavrocordatos (en grec) ou Constantin Mavrocordat (en roumain), né le 27 février 1711 à Constantinople et mort le 23 novembre 1769 à Iași, est un prince phanariote qui fut hospodar de Moldavie et de Valachie (les principautés roumaines alors vassales de l'Empire ottoman). Trouve plus

Constantin Melnik: Constantin Melnik, né le 24 octobre 1927 à La Tronche (Isère) et mort le 14 septembre 2014 , est un coordinateur des services de renseignement auprès du Premier ministre français, Michel Debré, de 1959 à 1962 au plus fort de la guerre d'Algérie. Souvent perçu uniquement comme une personnalité du monde du renseignement français, il est aussi un stratège en géopolitique et un homme de lettres. Trouve plus

Constantin Melnikov: Constantin Stepanovitch Melnikov (en russe : Константин Степанович Мельников ; né le 3 août 1890 à Moscou et mort le 28 novembre 1974 à Moscou) fut un architecte et un peintre russe puis soviétique. Son œuvre architecturale, malgré sa brièveté (une décennie, de 1923 à 1933), l'a placé comme une figure majeure de la fin de l'avant-garde architecturale russe. Bien qu'associé aux constructivistes, Melnikov était un artiste indépendant, sans attache contraignante à aucun mouvement artistique. Dans les années 1930, refusant de se conformer à l'architecture stalinienne montante, il se retira de la pratique et travailla en tant que portraitiste et enseignant jusqu'à la fin de sa vie. Trouve plus

Constantin Merejkovski: Constantin Sergueïevitch Merejkovski (en russe : Константин Сергеевич Мережковский) est un biologiste russe, né en 1855 à Saint-Pétersbourg et mort en 1921 à Genève. Trouve plus

Constantin Mésopotamitès: Constantin Mésopotamitès (en grec : Κωνσταντῖνος Μεσοποταμίτης) était un haut fonctionnaire byzantin et l'équivalent du Premier ministre des empereurs Isaac II Ange et Alexis III Ange, de 1193 à sa chute à l'été 1197. Il était aussi l'archevêque de Thessalonique aux alentours de 1197 jusqu'en 1227. Toutefois, il dut s'exiler entre 1204 et 1224 quand la cité fut occupée par les Croisés. Quand il revint dans la ville, il refusa de couronner Théodore Ier Ange Doukas Comnène comme empereur et il repartie en exil de son propre chef. Il fut aussi le collègue et le correspondant de Nicétas Choniatès et il pourrait avoir commandé certains de ses travaux. Trouve plus

Constantin Meunier: Constantin Meunier, né à Etterbeek (Bruxelles) le 12 avril 1831 et mort à Ixelles (Bruxelles) le 4 avril 1905, est un peintre et sculpteur réaliste belge, réputé pour sa vision du monde ouvrier. Il est le père du peintre et graveur Karl Meunier (1864–1894), et l'oncle de l'affichiste Henri Meunier (1873–1922). Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...