Rechercher dans ce blog

vendredi 12 mars 2021

Constantin Canaris (homonymie), Constantin Cândea, Constantin Cantacuzène, Constantin Cantacuzino, Constantin Cantacuzino (Caïmacan),

Constantin Canaris (homonymie): Constantin Canaris peut faire référence à : Konstantínos Kanáris (en grec : Κωνσταντίνος Κανάρης, francisé en Constantin Canaris) (1793 ou 1795-1877), amiral et homme d'État grec ; Karl Constantin Canaris (1906-1983), avocat et officier allemand d'origine italienne, sans lien de parenté avec le précédent. Trouve plus

Constantin Cândea: Constantin Cândea (né le 15 décembre 1887, Mărgineni (Bacău), Județ de Bacău - décédé le 4 mars 1971, Bucarest) était chimiste roumain, Professeur Docteur Ingénieur en Chimie et Recteur de l'Université Politehnica (Timișoara) - autrefois École Polytechnique de Timișoara entre 1946-1947. Trouve plus

Constantin Cantacuzène: Constantin Cantacuzène (en roumain Constantin Cantacuzino) (1598-1663) était postelnic (grand chambellan) de Valachie et fils du grand trésorier Andronic Cantacuzène et d'Irène Ralli. Trouve plus

Constantin Cantacuzino: Trouve plus

Constantin Cantacuzino (Caïmacan): Constantin Cantucuzino (né en 1793- mort à Bucarest le 7 décembre 1877) Caïmacan de Valachie de 1848 à 1849. Trouve plus

Constantin Cantemir: Constantin Cantemir est prince de Moldavie durant huit ans, 1685 à 1693. La monarchie était élective dans les principautés roumaines de Moldavie et de Valachie, comme en Transylvanie et en Pologne voisines. Le souverain (voïvode, hospodar ou domnitor selon les époques et les sources) était élu par (et souvent parmi) les boyards, puis agréé par les Ottomans : pour être nommé, régner et se maintenir, il s'appuyait sur les partis de boyards et fréquemment sur les puissances voisines, habsbourgeoise, polonaise, russe et surtout turque, car jusqu'en 1859 les deux principautés étaient vassales et tributaires de la « Sublime Porte ». Trouve plus

Constantin Caramanlis: Trouve plus

Constantin Caramanlis (1907-1998): Trouve plus

Constantin Caramanlis (1956-): Trouve plus

Constantin Carapanos: Trouve plus

Constantin Caratheodory: Trouve plus

Constantin Carathéodory: Constantin Carathéodory (né le 13 septembre 1873 à Berlin et mort le 2 février 1950 à Munich) est un mathématicien grec auteur d'importants travaux en théorie des fonctions à variables réelles, calcul des variations et théorie de la mesure. En 1909, Carathéodory fit œuvre de pionnier dans la formulation axiomatique de la thermodynamique en utilisant une approche purement géométrique. Trouve plus

Constantin Cavafis: Trouve plus

Constantin Cavafy: Constantin Cavafy ou Cavafis, connu aussi comme Konstantinos Petrou Kavafis, ou Kavaphes (en grec Κωνσταντίνος Πέτρου Καβάφης), est un poète grec né à Alexandrie en Égypte le 29 avril 1863 et mort dans la même ville le 29 avril 1933. Très peu connu de son vivant, il est désormais considéré comme une des figures les plus importantes de la littérature grecque du XXe siècle. Il fut fonctionnaire au ministère des travaux publics d'Alexandrie, journaliste et courtier à la bourse d'Alexandrie. Trouve plus

Constantin Céphalas: Constantin Céphalas (en grec ancien : Κωνσταντῖνος Κεφαλᾶς / Konstantînos Kephalâs) est un érudit byzantin du Xe siècle. Sa version de l'Anthologie grecque est la base de l'Anthologie de Planude et de l'Anthologie palatine, découverte par Saumaise en 1606 dans la Bibliothèque palatine de Heidelberg. Portail de la littérature Portail du monde byzantin Portail du haut Moyen Âge Trouve plus

Constantin Cérulaire: Constantin Cérulaire (en grec : Κωνσταντῖνος Κηρουλάριος) est un important dignitaire byzantin de la deuxième moitié du XIe siècle. Trouve plus

Constantin Cesar: Trouve plus

Constantin Chauvin: Constantin Marie Joseph Chauvin, né le 15 septembre 1859 à Cossé-le-Vivien (Mayenne), décédé le 17 mars 1930 à Vernon (Eure), était un évêque catholique français, évêque d'Évreux de 1920 à 1930. Trouve plus

Constantin Chilowski: Constantin Chilowsky est un scientifique français, co-inventeur avec Paul Langevin du principe du sonar en 1917. Formé par Pierre et Jacques Curie en compagnie de Paul Langevin, il entame, avec ce dernier et l'apport du physicien canadien Robert William Boyle, des recherches sur le sonar. L'utilisation des ultrasons est suggérée dès 1917, mais les travaux de recherche pour la mise au point d'un hydrophone susceptible de détecter des icebergs avaient débuté en 1915. Durant la guerre de 1914, Constantin Chilowsky cherche à influencer l'écoulement de l'air autour d'un obus en mouvement par un jet sortant perpendiculairement à l'axe de l'obus, dans le but de « diminuer la résistance que l'air oppose aux projectiles en les munissant à l'avant d'une sorte de bec qui crache transversalement, par une ouverture circulaire, une nappe de feu ». Cette idée fut reprise par le colonel Lafay qui a effectué plusieurs essais pour étudier cet effet. Pour commencer il remplace les lames de vapeurs enflammées par de l'acétylène à une température ordinaire, et parvient ainsi à mieux étudier les écoulements près de l'obus. Il arrive à l'idée de placer la paroi convexe en prolongement de la paroi de la fente d'où sort le jet. Il met donc un tube qui dépasse la pointe de l'obus de la distance d, et ferme l'extrémité avant du tube pour ainsi avoir une fente circulaire réglable de laquelle le gaz sort perpendiculairement à l'axe. Pour une vitesse de vent de 30 m/s, une lame d'acétylène caractérisée par une épaisseur de 0,3 mm, et enfin une surpression de 0,5 bar, M. Lafay a obtenu les résultats suivant regroupés, et pour différentes valeurs de d(mm) : 35 mm, augmentation de la résistance de 1/10 ; 15 mm, même effet, mais l'augmentation de la poussée est plus faible ; >5 mm, l'effet diminue d'intensité ; 5 mm, obtention d'une action propulsive très nette ! < 5 mm, l'action augmente d'intensité !Les expériences sont reprises à partir de 1932 par Henri Coanda qui propose une paroi convexe à facettes planes, ainsi que de nombreuses applications pratiques de la déviation du jet issu une fente étroite. Trouve plus

Constantin Choirosphaktès: Constantin Choirosphaktès est un diplomate byzantin sous les règnes de Nicéphore III Botaniatès (1078-1081) puis d'Alexis Ier Comnène (1081-1118). Trouve plus

Constantin Chtcherbakov: Trouve plus

Constantin Coanda: Trouve plus

Constantin Coandă: Constantin Coandă, né le 4 mars 1857 à Craiova (principauté de Valachie), mort le 30 septembre 1932 à Bucarest, est un militaire, professeur et homme d'État roumain. Trouve plus

Constantin Conophagos: Constantin Conophagos (en grec moderne : Κωνσταντίνος Κονοφάγος) est un ingénieur minier, universitaire et homme politique grec, né le 26 décembre 1912 à Prévéza et mort le 16 juin 1989 à Athènes. Trouve plus

Constantin Constantinescu: Trouve plus

Constantin Constantinescu-Claps: Constantin Constantinescu-Claps, né le 20 février 1884 à Beceni et mort en juin 1961, est un général roumain. Il participa à la Deuxième Guerre balkanique, à la Première Guerre mondiale et à la Seconde Guerre mondiale. Durant cette dernière, il commandait la 4e armée roumaine qui participa notamment à la bataille de Stalingrad. Portail de l'histoire militaire Portail de la Roumanie Trouve plus

Constantin Constantinovitch: Trouve plus

Constantin constantinovitch (1891-1918): Trouve plus

Constantin Constantinovitch de Russie: Constantin Constantinovitch de Russie (1858-1915) Constantin Constantinovitch de Russie (1891-1918) Trouve plus

Constantin Constantinovitch de Russie (1858-1915): Constantin Constantinovitch de Russie (en russe : Константин Константинович), né à Strelna le 10 août 1858 (22 août 1858 dans le calendrier grégorien), mort à Pavlovsk le 2 juin 1915 (15 juin 1915 dans le calendrier grégorien), est un grand-duc de Russie, petit-fils du tsar Nicolas Ier et neveu d'Alexandre II, qui fut célèbre comme dramaturge, poète et traducteur. Il est connu dans les cercles littéraires de son époque sous le nom de pseudonyme de K.R., les initiales de son nom en cyrillique (« К.Р. »). Il était aussi adjudant-général (1901), général d'infanterie (1907), inspecteur général des institutions d'enseignement militaire, président de l'Académie impériale des Sciences de Saint-Pétersbourg (1889). Trouve plus

Constantin Constantinovitch de Russie (1891-1918): Le prince Constantin Constantinovitch de Russie (en russe : Константин Константинович Романов), né à Saint-Pétersbourg le 1er janvier 1891, assassiné le 17 juillet 1918 à Alapaïevsk en Oural est un prince de Russie appartenant à la maison Romanov qui fut assassiné par les bolcheviks en 1918. Trouve plus

Constantin Contomytès: Trouve plus

Constantin Corti: Trouve plus

Constantin Costa Gavras: Trouve plus

Constantin Costa-Gavras: Trouve plus

Constantin D. Moruzi: Constantin Moruzi, également connu sous le nom de Costache Moruz Pecheanu (né en 1816 ou 1819 et mort le 26 février 1886 à Odessa) est un boyard et Dregător (chancelier) moldave d'origine russe. Trouve plus

Constantin Daicoviciu: Constantin Daicoviciu (en prononciation roumaine : [konstanˈtin ˈdajkovit͡ʃju]), né le 1er mars 1898 à Căvăran dans le comitat de Krassó-Szörény et mort le 27 mai 1973, est un historien et archéologue roumain. Trouve plus

Constantin d'Aix: Trouve plus

Constantin Dalassène: Constantin Dalassène (en grec : Κωνσταντίνος Δαλασσηνός) est un chef militaire byzantin agissant dans les domaines terrestres et maritimes au début du règne d'Alexis Ier Comnène (1081-1118). Les informations sur sa vie proviennent uniquement de l'Alexiade d'Anne Comnène. Trouve plus

Constantin Dalassène (duc d'Antioche): Constantin Dalassène (en grec : Κωνσταντίνος Δαλασσηνός) est un important général et aristocrate byzantin de la première moitié du XIe siècle. C'est un général expérimenté et populaire, qui manque à deux reprises de s'emparer du trône impérial et de se marier à l'impératrice Zoé Porphyrogénète. Il est longtemps emprisonné sous Michel IV, qui craint un complot de sa part. Trouve plus

Constantin Daniel Rosenthal: Constantin Daniel Rosenthal, né en 1820 à Pest, Autriche-Hongrie et mort le 23 juillet 1851 dans la même ville est un peintre et sculpteur roumain de l'empire austro-hongrois, d'origine juive, connu pour ses portraits et ses thèmes caractéristiques du nationalisme romantique. Il a participé à la révolution de 1848. Trouve plus

Constantin Dapontès: Constantin Dapontès (en grec moderne : Κωνσταντίνος Δαπόντες) est un écrivain et chroniqueur grec, né en 1714 à Skópelos et mort en 1784 en Aktè. Devenu moine sous le nom de Kesarios (Καισάριος), il écrit de nombreuses œuvres. Trouve plus

Constantin Dăscălescu: Constantin Dăscălescu (né le 2 juillet 1923 à Ploiești et mort le 15 mai 2003 à Bucarest), est un homme d'État roumain. Il est le dernier Premier ministre du régime de Nicolae Ceaușescu, du 21 mars 1982 au 22 décembre 1989. Après la révolution roumaine de 1989 et la fin de la dictature communiste, il est jugé et condamné à la prison à perpétuité. Après deux ans d'emprisonnement et trois d'assignation à domicile, il est libéré pour raisons de santé. Trouve plus

Constantin d'Aspre: Constantin d'Aspre (en allemand Konstantin Aspre), baron d'Aspre et d'Hoobreuck (né à Bruxelles le 18 décembre 1789, mort à Padoue le 24 mai 1850) est un militaire autrichien, lieutenant-feld-maréchal. Il est un des acteurs des batailles de Vicence et de Novare, chef du corps expéditionnaire en Toscane en 1849, poursuivant à deux reprises Garibaldi à Morazzone et Comacchio. Trouve plus

Constantin de Barbanson: Constantin de Barbanson (dans le siècle: Théodoric Paunet), né en 1582 à Barbançon (actuelle Belgique) et mort le 26 novembre 1631 à Bonn (Allemagne), est un frère mineur capucin qui fut théoricien spirituel. À la suite de Benoît de Canfield, il s'est consacré à la direction spirituelle et à la rédaction de manuels mystiques. Son enseignement est marqué par la théologie négative. Trouve plus

Constantin de Barbaron: Constantin de Barbaron, ou Kostandin en arménien, (v. 1180 † 1262), dit le Grand Baron, est un seigneur de Barbaron et de Partzerpert, de la famille des Héthoumides. Il était fils de Vacaghk, seigneur de Barbaron. Issu d'une branche cadette des Héthoumides, il était relativement proche de la famille royale, car Rita de Barbaron, la sœur de son père, avait épousé Stéphane, prince roupénide, et était la mère du prince Roupen II et du roi Léon II. Trouve plus

Constantin de Bretagne: Constantin II de Bretagne ou Kystenin Vendigeit était, selon Geoffroy de Monmouth, un roi légendaire de Bretagne. Il est assimilable à l'usurpateur historique Constantin III. Trouve plus

Constantin de Domnomée: Trouve plus

Constantin de Domnonée: Constantin de Domnomée (mort après 589) roi brittonique de Domnonée insulaire fl. dans la décennie 530. Trouve plus

Constantin de Faucher: Trouve plus

Constantin de Fife: Causantín ou Constantin de Fife (floruit 1095-1128) est le premier personnage historique attesté comme Mormaer de Fife au début du XIIe siècle. Trouve plus

Constantin de Gaète: Constantin de Gaète est le premier hypatos byzantin connu à la tête du Duc de Gaète, de facto autonome il respecte l'autorité de l'empire romain d'orient Trouve plus

Constantin de Gortchakoff: Constantin de Gortchakoff est un architecte français né en 1929 et mort le 13 avril 2009. Trouve plus

Constantin de Grèce: Constantin de Grèce peut faire référence à : Constantin Ier de Grèce (1868-1923), roi des Hellènes et prince de Danemark ; Constantin II de Grèce (1940), roi des Hellènes et prince de Danemark ; Constantin-Alexis de Grèce (1998), prince de Grèce et de Danemark. Trouve plus

Constantin de Hesse-Rheinfels-Rotenbourg: Constantin de Hesse-Rheinfels-Rotenbourg (en allemand : Konstantin von Hessen-Rheinfels-Rotenburg), né le 24 mai 1716 à Rotenburg, décédé le 30 décembre 1778 à Wildeck. Il est landgrave de Hesse-Rotenbourg de 1754 à 1778, landgrave de Hesse-Eschwege et landgrave de Hesse-Wanfried de 1755 à 1778. Trouve plus

Constantin de hesse-rheinfels-rotenburg: Trouve plus

Constantin de hohenzollern-hechingen: Trouve plus

Constantin de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg: Constantin Joseph de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg (28 septembre 1802, Kleinheubach, 27 décembre 1838, Kleinheubach) est le fils aîné de Charles-Thomas de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg, Prince de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg et de Sophie de Windisch-Graetz. Il succède à son père. Trouve plus

Constantin de Mananalis: Constantin de Mananalis, autrement connu sous le nom de Constantin-Silas, est le fondateur, vers 657, d'une secte néo-manichéenne dite paulicienne. Né dans une famille arménienne à Mananale (Mananalis) près de Samosate en Syrie (Turquie actuelle), il installe la première communauté des Pauliciens à Kibossa en Arménie. Georges le Moine le mentionne dans sa chronique. En 684 Constantin IV, l'empereur byzantin de l'époque, publia un décret, contre les congrégations indépendantes de croyants et, en particulier, contre Constantin, chargeant Siméon, un de ses officiers, de veiller à l'exécution du jugement. Pour donner plus de poids au châtiment, Siméon remit des pierres à plusieurs des amis personnels de l'accusé et leur ordonna de lapider le maître. Ils refusèrent, mais un jeune homme, nommé Justus, élevé par Constantin comme son propre fils, saisit une pierre et tua son tuteur d'un seul coup. Siméon fut profondément ému par tout ce qu'il vit et entendit à Kibossa. S'y étant entretenu avec ces nouveaux chrétiens, il fut convaincu de la vérité de leur doctrine et de la justesse de leur conduite. Rentré à Constantinople, il ne connut point de paix durant les trois ans qu'il passa encore à la cour. Il quitta tout, s'enfuit à Kibossa et, adoptant le nom de Siméon-Tite, reprit et continua l'œuvre de l'homme qu'il avait fait mettre à mort. À son tour Siméon-Tite devint martyr en 690. Trouve plus

Constantin de Preslav: Constantin de Preslav (en bulgare Konstantin Preslavski) est un prélat bulgare ayant vécu entre la fin du IXe et le début du Xe siècle, également écrivain, poète, et traducteur de textes religieux grecs en vieux slave. On a très peu d'informations biographiques certaines à son sujet. Il aurait été disciple de l'évêque Méthode († avril 885), et comme les autres (Clément d'Ohrid, Nahum...) aurait été expulsé de Grande-Moravie après la mort du maître et accueilli par le prince bulgare Boris Ier. Il fut prêtre (presviter) à Pliska, capitale de la Bulgarie, puis après que Siméon Ier eut transféré la cour à Preslav (893), il devint évêque de la nouvelle capitale. Il a laissé d'abord un ouvrage intitulé l'Évangile didactique (composé vers 894), qui est un recueil de cinquante-et-une homélies pour les dimanches de l'année, avec des extraits des évangiles accompagnés de commentaires inspirés notamment de Jean Chrysostome. Ce recueil d'homélies est précédé de deux textes distincts : une Prière alphabétique en quarante vers de douze syllabes, avec l'alphabet glagolitique en acrostiche (36 vers pour 36 lettres, puis quatre vers de conclusion à l'adresse de la Trinité, imitation d'un poème analogue de Grégoire de Nazianze), et un prologue en prose, où il expose les motifs qui l'ont poussé à ce travail de traduction. Apparemment, il y fut incité par Nahum. En 906/907, à la demande du prince Siméon Ier, il traduisit aussi en vieux slave les Quatre discours contre les ariens de saint Athanase. D'autres textes lui sont attribués de manière incertaine. Il est souvent cité comme inventeur de l'alphabet cyrillique. Trouve plus

Constantin de renneville: Trouve plus

Constantin de Strathclyde: Constantin est réputé être le fils et successeur du roi Rhydderch Hael d'Alt Clut, le royaume brittonique connu ensuite sous la nom de Strathclyde (l'actuel nom anglais d'Alt Clut est Dumbarton). Trouve plus

Constantin de Vladimir: Trouve plus

Constantin Denis Bourbaki: Le colonel Constantin Denis Bourbaki (en grec moderne : Διονύσιος Βούρβαχης, Dionysios Vourvachis) né en Céphalonie en 1787, et mort à Kamatero (près d'Athènes) en 1827, était un officier grec qui combattit dans l'armée napoléonienne et dont le fils, Charles Denis Bourbaki, fut général dans l'armée de Napoléon III. Trouve plus

Constantin des Pays-Bas: Trouve plus

Constantin des pictes: Trouve plus

Constantin Deval: Constantin Deval est un jeune de langues et un drogman français, né le 21 juillet 1767 à Péra et mort le 10 juillet 1816. Il était le fils du drogman de France Alexandre Deval et de Catherine Mille. Il est le père du célèbre ophtalmologue français Charles Deval (1806-1862). Il fut jeune de langues au lycée Louis-le-Grand de 1776 à 1779. Il fut successivement en Poste à Salonique en 1783, puis à Alep et enfin à Constantinople. Après la mort du roi Louis XVI, il passa au service de l'Espagne. En 1814, il revient au service de l'ambassade de France comme secrétaire interprète. Trouve plus

Constantin d'Hane-Steenhuyse: Constantin d'Hane-Steenhuyse (1790-1850) est un militaire et homme politique belge. Constantin est le troisième fils de Jean-Baptiste d'Hane-Steenhuyse (1757-1826). Il est né le 15 novembre 1790. Comme militaire, il fut d'abord au service de la France ; en 1810, il était sous-lieutenant du 5e régiment de hussards. Il fit les campagnes de Russie (1812) et d'Allemagne (1813) et se distingua tout particulièrement, dit le registre matricule de l'armée, aux affaires de Krasnoi, où il contint, à la tête d'un peloton composé de hussards et de chasseurs, une nuée de Cosaques prêts à incendier un pont ; par son intrépidité et plusieurs charges hardies il parvint à conserver ce passage aux corps de cavalerie des généraux Nansouty et Montbrun. Il fut frappé d'une balle au bras et eut son cheval tué sous lui ; cette affaire lui valut les éloges du roi de Naples et de ses chefs. Le général en chef comte Montbrun obtint pour lui à cette occasion la croix de la Légion d'honneur. Constantin devint adjudant-major le 20 juillet 1813, et aide de camp du général de division commandant le 5e corps, capitaine le 23 mars 1814, major à la division des cuirassiers au service des Pays-Bas en 1815, puis lieutenant-colonel de cavalerie, colonel commandant le 2e chasseurs, le 25 octobre 1830 ; en 1831, il fut chargé d'aller recevoir à la frontière, le roi Léopold Ier, élu roi des Belges ; il devint lieutenant général, inspecteur général de cavalerie, grand écuyer du roi, chef de sa maison militaire et ministre de la Guerre. Il mourut le 18 septembre 1850. Constantin d'Hane, était grand officier de l'ordre de Léopold, grand officier de la Légion d'honneur, etc. Trouve plus

Constantin Dima: Constantin Dima, né le 21 juillet 1999 à Bucarest en Roumanie, est un footballeur roumain qui évolue au poste de défenseur central à l'Astra Giurgiu. Trouve plus

Constantin Dimitriadis: Constantin Dimitriadis (en grec Κωνσταντίνος Δημητριάδης), né à Stenimachos (auj. Assénovgrad) en 1879 ou en 1881 et mort le 28 octobre 1943 à Athènes, est un sculpteur grec. Trouve plus

Constantin Dimitrievitch Kavelin: Trouve plus

Constantin Dinculescu: Constantin Dinculescu, né le 23 novembre 1898 à Alexandrie (Roumanie et décédé le 15 septembre 1990 à Bucarest, était un ingénieur en énergie et un universitaire roumain. Après des études supérieures commencées à l'université de Iași et poursuivies à l'Institut polytechnique de Bucarest, il devient ingénieur en électromécanique,. Spécialisé dans la conception et la construction de systèmes de distribution d'électricité, il mène les travaux préalables qui conduisent à la construction des centrales hydroélectriques des Portes de Fer,. Il conçoit l'électrification de la voie ferrée Bucarest-Ploiești-Brașov ,, mise en œuvre entre 1959 et 1966, apporte des contributions importantes à la conception des centrales électriques de Doiceşti (en), Ovidiu, Comăneşti (en), Borzești et Petroșani, les centrales hydroélectriques de Bicaz et de Sadulangue (en) puis le réseau à haute tension du județ de Prahova et les réseaux de distribution d'électricité d'Arad et de Ploiești,. Il occupe le poste de directeur central de l'électricité industrielle puis de Directeur général de l'énergie au ministère de l'industrie, entre 1953 et 1964,.Il fut recteur de l'Université Politehnica (Bucarest) entre 1960 et 1970, il a contribué au développement de l'enseignement de l'ingénierie de l'énergie en Roumanie, en introduisant une discipline d'ingénierie nucléaire au programme d'études. Il a reçu l'Ordre de l'Étoile de Roumanie et l'Ordre du Travail en 1963. Trouve plus

Constantin Diogène: Constantin Diogène (en grec : Κωνσταντῖνος Διογένης, mort en 1032) est un important général byzantin du début du XIe siècle, actif dans les Balkans. Il participe avec succès aux derniers épisodes de la conquête de la Bulgarie par l'empereur Basile II et il occupe des postes importants dans les Balkans, jusqu'à son arrestation en 1029, en raison de sa participation à une conspiration contre l'empereur Romain III Argyre. Il est emprisonné et forcé à rentrer dans un monastère avant de se suicider en 1032, au cours d'une enquête sur une nouvelle conspiration. Enfin, il est le père de l'empereur Romain IV Diogène. Trouve plus

Constantin Diogène (fils de Romain IV Diogène): Constantin Diogène (en grec Κωνσταντίνος Διογένης), mort en 1073, est le fils aîné de l'empereur byzantin Romain IV Diogène (r. 1068-1071). Trouve plus

Constantin Diogène (fils de Romain IV): Trouve plus

Constantin Diogène (homonymie): Constantin Diogène peut désigner : Constantin Diogène, général byzantin du XIe siècle ; Constantin Diogène, fils de l'empereur byzantin Romain IV Diogène. Trouve plus

Constantin Dmitrievitch Balmont: Trouve plus

Constantin Dobrogeanu-Gherea: Constantin Dobrogeanu-Gherea, né Solomon Katz le 21 mai 1855 près de Dnipro à Slawjanka (dans le gouvernement de Iekaterinoslav, Empire russe, aujourd'hui en Ukraine) et mort le 7 mai 1920 à Bucarest (Roumanie), est un auteur et politicien roumain. Théoricien marxiste, Constantin Dobrogeanu-Gherea est le père de l'activiste communiste Alexandru Dobrogeanu-Gherea et du philosophe Ionel Gherea. Trouve plus

Constantin d'Ostrovica: Constantin Mihailovic d'Ostrovica (1435 - vers 1500) est un militaire serbe du XVe siècle connu pour avoir participé à la prise de Constantinople et avoir publié une œuvre connue en français sous le titre de Mémoires d'un janissaire. Il est souvent appelé à tort « le janissaire polonais », mais il est indéniablement d'origine serbe. En tant que cavalier, il fait partie du contingent serbe, alors vassal des Ottomans, aux côtés de l'armée ottomane, au siège de Constantinople qui aboutit à la prise de la ville (29 mai 1453) et à la destruction de l'Empire byzantin. Par la suite, il est capturé par les Ottomans en 1455 lors de la prise de Novo Brdo et incorporé de force dans les rangs des janissaires, avec lesquelles il prend part à diverses campagnes. Capturé en 1463 par les Hongrois au cours d'une campagne en Bosnie, il abjure sa foi musulmane et redevient chrétien. Vers la fin de sa vie, entre 1496 et 1501, il rédige sa biographie connue sous le nom de Pamigtniki Janczara czyli Kronika Turecka Konstantego z Ostrowicy napisana niedzy (Mémoires d'un janissaire ou la chronique turque de Constantin d'Ostrovica). Le texte original, perdu, était peut-être écrit en slavon, mais seules des éditions ultérieures en polonais et en tchèque ont survécu. Trouve plus

Constantin Doukas: Constantin Doukas, porphyrogénète, (en grec : Κωνσταντῖνος Δούκας Πορφυρογέννητος), né vers 1074, mort vers 1095, est co-empereur byzantin de 1074 à 1078 avec son père, Michel VII Doukas et de 1081 à 1087/1088 avec Alexis Ier Comnène. Tout espoir d'accéder au trône dut être abandonné, la première fois lorsque Nicéphore III Botaniatès renversa Michel VII Doukas, la deuxième lorsqu'un fils naquit à Alexis Ier lequel remplaça Constantin par son fils Jean comme coempereur. Constantin avait tous les motifs pour détester Alexis Ier. Toutefois, retiré dans son domaine près de Serrès, il lui restera fidèle, prévenant même l'empereur d'un complot ourdi alors qu'Alexis séjournait chez lui. Trouve plus

Constantin Doukas (souverain de Thessalie): Constantin Doukas (en grec : Κωνσταντίνος Δούκας, Kōnstantinos Doukas) dirige la principauté de Thessalie de 1289 à sa mort en 1303. Trouve plus

Constantin Doukas (usurpateur): Constantin Doukas (ou Doucas), mort en 913, est un général byzantin qui tenta de s'emparer du trône. Trouve plus

Constantin doukas de thessalie: Trouve plus

Constantin Doukas, mort en 1087: Trouve plus

Constantin Dragaš: Constantin Dejanović ( cyrillique: Константин Дејановић), également connu sous le nom de Constantin Dragaš cyrillique: Kонстантин Драгаш); né vers 1365 mort en 1395) fut un noble magnat serbe qui règne après la chute de l'empire Serbe de 1371 à sa mort sur un vaste territoire dans l'est de la Macédoine sous la suzeraineté des Ottomans, Trouve plus

Constantin Duca: Constantin Duca est prince de Moldavie du 23 avril 1693 au 18 décembre 1695. La monarchie était élective dans les principautés roumaines de Moldavie et de Valachie, comme en Transylvanie et en Pologne voisines. Le souverain (voïvode, hospodar ou domnitor selon les époques et les sources) était élu par (et souvent parmi) les boyards, puis agréé par les Ottomans : pour être nommé, régner et se maintenir, il s'appuyait sur les partis de boyards et fréquemment sur les puissances voisines, habsbourgeoise, polonaise, russe et surtout turque, car jusqu'en 1859 les deux principautés étaient vassales et tributaires de la « Sublime Porte ». Fils de Gheorghe II Duca, il est le gendre et protégé de Constantin Brancovan. Pendant deux ans et demi, il remplace sur le trône, d'avril 1693 à la fin 1695, les deux fils du prince Constantin Cantemir : Dimitrie Cantemir et Antioche Cantemir. Trouve plus

Constantin Ducas: Trouve plus

Constantin Dumitrescu: Constantin Dumitrescu désigne notamment : Trouve plus

Constantin Dumitrescu (boxe anglaise): Constantin Dumitrescu est un boxeur roumain né le 14 mars 1931 à Bucarest. Trouve plus

Constantin Dumitrescu (cyclisme): Constantin Dumitrescu (né le 18 août 1934 à Bucarest) est un coureur cycliste roumain. Il a participé à 11 reprises à la Course de la Paix, dont il a été un des personnages des plus populaires, y acquérant le surnom de « Dumi ». Trouve plus

Constantin Dumitrescu (cycliste): Trouve plus

Constantin Duparc de Barville: Trouve plus

Constantin Edouardovitch Tsiolkovski: Trouve plus

Constantin Efremov: Constantin Loukitch Efremov (en russe : Константин Лукич Ефремов ; né le 15 mai 1910 dans le gouvernement de Toula – exécuté à Berlin en 1943 ou 45) est un espion soviétique, capitaine du GRU , directeur de la branche hollandaise du réseau Orchestre rouge de 1937 à 1942. Ses pseudonymes : Jernström, Bordo, Pascal. Trouve plus

Constantin Eïges: Trouve plus

Constantin Eïgues: Trouve plus

Constantin Eïguess: Trouve plus

Constantin Erchov: Constantin Vladimirovitch Erchov (en russe : Константин Владимирович Ершов) est un réalisateur, un acteur et un scénariste de films né le 17 juillet 1935 à Tchéliabinsk, RSFSR et décédé le 28 décembre 1984 à Kiev. Trouve plus

Constantin Ernst: Trouve plus

Constantin Esarcu: Constantin Esarcu, né le 5 novembre 1836 à Bucarest et mort le 8 juin 1898, est un naturaliste, médecin, professeur, homme politique, ministre et diplomate roumain. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...