Rechercher dans ce blog

vendredi 12 mars 2021

Constant Puyo, Constant Ragot-Blondeau, Constant Rémy, Constant Rey-Millet, Constant Roden,

Constant Puyo: Émile Joachim Constant Puyo, né le 12 novembre 1857 à Morlaix et mort dans la même ville le 6 octobre 1933, est un photographe pictorialiste français. Trouve plus

Constant Ragot-Blondeau: Constant Ragot-Blondeau, né le 2 décembre 1838 à Saint-Aignan (Loir-et-Cher) et mort le 20 janvier 1922 à Saint-Aignan), est un homme politique français. Négociant et viticulteur, il est conseiller d'arrondissement et maire de Saint-Aignan. Il est député de Loir-et-Cher de 1893 à 1906, et questeur de la Chambre de 1902 à 1906. Trouve plus

Constant Rémy: Constant Rémy, né à Paris 15e le 20 mai 1882 et mort à Cannes (Alpes-Maritimes) le 16 août 1957, est un acteur et un réalisateur français. Trouve plus

Constant Rey-Millet: Constant Rey-Millet peintre-écrivain savoyard né le 3 juillet 1905 à La Tour-en-Faucigny, mort le 26 janvier 1959 sur sa terre natale. Trouve plus

Constant Roden: Constant Roden est un homme politique français né le 11 juillet 1852 à Chelers (Pas-de-Calais) et décédé le 20 mars 1918 à Arcachon (Gironde), proche des Radicaux indépendants et de l'Alliance démocratique. Maire de Saint-Pol-sur-Ternoise de 1904 à 1918; Député du Pas-de-Calais de 1910 à 1918 ; Sous-secrétaire d'État au Travail et à la Prévoyance Sociale du 14 décembre 1916 au 12 septembre 1917 dans les gouvernements Aristide Briand (6) et Alexandre Ribot (5). Trouve plus

Constant Roux: Constant Ambroise Roux, dit Constant Roux, né le 20 avril 1865 à Marseille et mort le 17 novembre 1942 dans la même ville, est un sculpteur français. Trouve plus

Constant Saucerotte: Trouve plus

Constant Sonneville: Constant Sonneville né à Bailleul (France), le 15 mai 1849 et décédé le 30 mars 1929 (enterré à Tournai au cimetière du Sud), est un architecte qui commencera sa carrière en tant que Français et la terminera sous la nationalité belge. Il fut membre de la Commission royale des Monuments et des Sites. Trouve plus

Constant Sorin: Constant Sorin, né en 1901 et mort en 1970, a été gouverneur de Guadeloupe de 1940 à 1943. Trouve plus

Constant souci: Trouve plus

Constant speed drive: Trouve plus

Constant Tamboucha: Constant Tamboucha (né le 3 mai 1976 au Gabon) est un joueur de football international gabonais, qui évoluait au poste de défenseur et milieu de terrain. Trouve plus

Constant Tchouassi: Constant Tchouassi est un ancien joueur franco-camerounais de volley-ball, né le 21 octobre 1978 au Cameroun. Il mesure 1,91 m et jouait réceptionneur-attaquant. Trouve plus

Constant Tison: Constant Tison est un footballeur et entraîneur français de football, né le 15 janvier 1910 à Aniche (Nord) et mort le 21 juin 1985 à Saint-Dizier. Trouve plus

Constant Tourné: Constant Tourné, dit Stan (né le 30 décembre 1955 à Willebroek) est un coureur cycliste sur piste belge. Il a notamment été le premier champion du monde de la course aux points chez les amateurs (1977) et chez les professionnels (1980). Il a également remporté sept courses de six jours. Trouve plus

Constant Troyon: Constant Troyon, né le 28 août 1810 à Sèvres (Seine-et-Oise) et mort le 21 février 1865 à Paris, est un peintre français. Trouve plus

Constant Van Crombrugghe: Constant Van Crombrugghe, né le 14 octobre 1789 à Grammont (Belgique) et mort le 1er septembre 1865 à Gand (Belgique), est prêtre catholique belge et chanoine du diocèse de Gand. Membre du Congrès national en 1830 il est le fondateur des Pères Joséphites et des Filles de Marie et de Joseph. Trouve plus

Constant van Langhendonck: Constant van Langhendonck, né le 4 février 1870 et mort le 2 septembre 1944, est un cavalier belge. Il est champion olympique d'équitation en saut en longueur aux Jeux olympiques d'été de 1900 se tenant à Paris. Trouve plus

Constant Van Nieuwenhuis: Trouve plus

Constant van Paesschen: Constant van Paesschen, né en 1994, est un cavalier de saut d'obstacles belge. Trouve plus

Constant Van Steenbergen: Trouve plus

Constant Vanden Berghen: Constant Vanden Berghen, né le 21 mai 1914 à Molenbeek-Saint-Jean (Bruxelles) et mort le 5 novembre 2004 , est un botaniste belge. Trouve plus

Constant Vanden Stock: Constant Vanden Stock (né le 13 juin 1914 à Bruxelles et mort le 19 avril 2008) était une personnalité importante du football belge, joueur, entraîneur, puis dirigeant sportif, qui fut, pendant 26 ans, président du RSC Anderlecht. Il fut aussi un des dirigeants de la brasserie Belle-Vue. Trouve plus

Constant Verick: Constant Verick (1829-1892) est un artisan français, constructeur d'instruments d'optique à Paris entre 1870 et 1885. Il est formé dans l'atelier d'Edmund Hartnack. Il a pour successeur Maurice Stiassnie. Trouve plus

Constant Verlot: Joseph-Constant Verlot, né le 21 février 1876 à Paris et mort le 15 avril 1933 à Senones, est un homme politique français qui fut député, maire et conseiller général dans le département des Vosges. Trouve plus

Constant Villegas: Constant Villegas, né le 21 octobre 1986 à Toulouse, est un joueur de rugby à XIII français évoluant au poste d'arrière ou d'ailier dans les années 2000. En club il évolue au Toulouse Olympique XIII. Il connaît également la sélection française depuis 2007 et est retenu par l'encadrement pour disputer le Tournoi des Quatre Nations 2009 en Angleterre et en France. Trouve plus

Constant Wairy: Trouve plus

Constanta: Trouve plus

Constanţa: Trouve plus

Constanța: Constanța (prononcé [konˈstant͡sa] ), parfois écrit Constanza (en grec Κωνστάντζα / Konstantsa ; en turc Köstence ; en bulgare Кюстѐнджа (Kioustendja)) est une ville portuaire de l'est de la Roumanie, située sur les rives occidentales de la mer Noire. Elle est le chef-lieu du județ de Constanța, en Dobrogée. La municipalité de Constanța compte une population de 283 812 habitants en 2011 (la cinquième du pays par le nombre d'habitants), mais l'agglomération compte environ 450 000 habitants avec les communes limitrophes sur une superficie de 1 013,5 km2, soit la seconde agglomération du pays après Bucarest. Trouve plus

Constanta (judet): Trouve plus

Constanţa (judet): Trouve plus

Constanta Burcica: Trouve plus

Constanţa Burcica: Trouve plus

Constanţa Burcică: Trouve plus

Constanța Burcică: Constanța Burcică, née Pipotă, est une rameuse roumaine née le 15 mars 1971 à Sohatu. Trouve plus

Constanța Crăciun: Constanța Crăciun, née le 16 février 1914 à Constanța et morte en 2002, est une femme politique roumain, membre du Parti communiste roumain (PCR). Membre du comité central du PCR de 1945 à 1969 et de 1972 à 1975, elle est ministre de la Culture de 1953 à 1957, puis de nouveau entre 1962 et 1965, avant de devenir vice-présidente du Conseil d'État de 1965 à 1969. Trouve plus

Constant-Ambroise Roux: Trouve plus

Constantan: Le constantan est un alliage métallique constitué principalement de cuivre et de nickel, de l'ordre de 60 % à 50 % cuivre et 40 % à 50 % en masse de nickel ; donc similaire au cupronickel mais avec plus de nickel. Trouve plus

Constante: Cet article concerne les grandeurs constantes. Pour les expressions dont la valeur ne dépend pas d'une variable, voir « Fonction constante ». En sciences, une constante est une grandeur dont la valeur est fixée par convention ou par calcul, indépendamment du problème dans lequel elle est rencontrée. Cette notion s'oppose ainsi à celle de variable, dont la valeur peut changer au cours d'un même problème. Une constante est généralement notée par une lettre, majuscule ou minuscule, qui tend à être adoptée internationalement. Elle porte souvent le nom du phénomène ou du scientifique à qui elle est associée. Trouve plus

Constante Alona: Constante Alona (Aile constante) est le titre distinctif d'une loge maçonnique espagnole affiliée au Grand Orient de France. Installée à Alicante, capitale de la province du même nom, elle travaille selon le Rite écossais ancien et accepté. Trouve plus

Constante catalytique: En enzymologie, la constante catalytique, notée kcat, également appelée turnover number (TON, parfois francisé en « nombre de rotations »), représente le nombre maximum de molécules de substrat transformées par seconde et par molécule d'enzyme,. Elle peut être déduite de la vitesse maximale de réaction Vmax et de la concentration en sites catalytiques [E]T par la relation: k c a t = V max [ E ] T {\displaystyle k_{\mathrm {cat} }={\frac {V_{\max }}{[E]_{\mathrm {T} }}}} .Par exemple, l'anhydrase carbonique, l'une des enzymes les plus rapides connues, a une constante catalytique de 400 000 à 600 000 s-1, voire 106 s−1, ce qui signifie que chaque molécule d'anhydrase carbonique peut, selon les conditions, produire jusqu'à un million d'ions bicarbonate par seconde. Le mot turnover number a une signification différente quand il est employé dans le domaine de la catalyse: il correspond alors au nombre de moles de substrat qu'une mole de catalyseur peut transformer avant de s'inactiver. Un catalyseur qui ne s'inactive pas aurait un "turnover number" infini. Trouve plus

Constante cosmologique: La constante cosmologique est un paramètre ajouté par Einstein en février 1917 à ses équations de la relativité générale (1915), dans le but de rendre sa théorie compatible avec l'idée qu'il avait alors d'un Univers statique. La constante cosmologique est notée Λ {\displaystyle \Lambda } ,. Elle a la dimension d'une courbure de l'espace, en m−2. Depuis les années 1990, les développements de la cosmologie ont montré que l'expansion de l'Univers, interprétée en termes de masse et d'énergie, pouvait être attribuée à 68 % à une « énergie sombre » dont l'effet est celui de la constante cosmologique. Le mécanisme suivant lequel cette constante se manifeste reste mystérieux ; sa principale conséquence est qu'elle induit une sorte d'anti-gravité. Elle a le même effet qu'une densité d'énergie du vide intrinsèque ρ Λ {\displaystyle \rho _{\Lambda }} , associée à une pression négative P Λ {\displaystyle P_{\Lambda }} . Trouve plus

Constante cryoscopique: Trouve plus

Constante d'acidité: Trouve plus

Constante d'affaiblissement: Trouve plus

Constante d'Apéry: Trouve plus

Constante d'équilibre: Trouve plus

Constante d'Euler: Trouve plus

Constante d'Euler-Mascheroni: Trouve plus

Constante d'un polynôme: Trouve plus

Constante d'aberration: Trouve plus

Constante d'acidité: En chimie, une constante d'acidité ou constante de dissociation acide, Ka, est une mesure quantitative de la force d'un acide en solution. C'est la constante d'équilibre de la réaction de dissociation d'une espèce acide dans le cadre des réactions acido-basiques. Plus cette constante Ka est élevée, plus la dissociation des molécules en solution est grande, et donc plus fort est l'acide. L'équilibre chimique de la dissociation acide peut être écrit de façon symbolique A H ⇌ A − + H + {\displaystyle {\rm {AH\rightleftharpoons A^{-}+H^{+}}}} où AH est un acide générique se dissociant en A−, appelée sa base conjuguée, et en ion hydrogène H+, communément appelé « proton », qui, si la réaction s'effectue en solution aqueuse n'existe que sous la forme d'ion hydronium, H3O+, ou en d'autres termes un proton solvaté. Dans l'exemple donné dans la figure, « A » est le radical acétate CH3COO, et donc AH est l'acide acétique, CH3COOH, et A− sa base conjuguée, l'ion acétate CH3COO-. Les espèces chimiques AH, A− et H+ sont dites en équilibre si leur concentration ne varie pas en fonction du temps. La constante d'équilibre est habituellement écrite en termes de quotient de concentrations des différentes espèces à l'équilibre (en mol/L), notées [AH], [A−] et [H+]. K a = [ A − ] [ H + ] [ A H ] {\displaystyle K_{\text{a}}={\rm {\frac {[A^{-}][H^{+}]}{[AH]}}}} Cette constante dépend donc de l'espèce concernée (A), mais aussi du solvant et de la température. Du fait des fortes variations de Ka (plusieurs ordres de grandeur), on utilise couramment une échelle logarithmique. Cette constante logarithmique, notée pKa = − log 10 ⁡ K a {\displaystyle -\log _{10}K_{\text{a}}} , est souvent (mais improprement) appelée « constante d'acidité ». Pour l'acide acétique comme exemple, Ka = 1,8 × 10−5, alors pKa = 4,74. Les acides plus faibles ont des valeurs de Ka inférieures et des valeurs de pKa supérieures. Du fait de l'échelle logarithmique inversée, plus cette constante pKa est élevée, plus la dissociation de l'espèce acide à pH donné (voir l'équation de Henderson-Hasselbalch) est faible, et donc plus l'acide est faible. Un acide faible a un pKa variant entre −1,74 à 25 °C et approximativement 12 dans l'eau. Les acides avec un pKa de valeur inférieure à −1,74 à 25 °C (pKa du cation hydronium H3O+) sont appelés acides forts et se dissocient presque intégralement dans les solutions aqueuses, et donc la concentration de l'espèce acide non dissociée devient indétectable. Les pKa des acides forts en solutions aqueuses sont estimés de façon théorique, ou par extrapolation de mesures dans des solutions non-aqueuses, dans lesquelles la constante de dissociation est plus faible, par exemple dans l'acétonitrile ou le diméthylsulfoxyde (DMSO). Trouve plus

Constante d'affaiblissement: Lorsqu'un signal se propage le long d'une ligne de transmission, son amplitude va diminuer à cause des pertes dans la ligne. Dans le cas d'une ligne adaptée, càd. terminée par son impédance caractéristique, on peut écrire : V l = V 0 ⋅ 10 − α l 20 {\displaystyle V_{l}=V_{0}\cdot 10^{-{\frac {\alpha l}{20}}}\,} où V 0 {\displaystyle V_{0}\,} et V l {\displaystyle V_{l}\,} sont les valeurs de l'amplitude du signal à l'origine et à une distance l du début de la ligne, et α {\displaystyle \alpha \,} est la constante d'affaiblissement. Elle est donnée par les constructeurs de la ligne et elle est exprimée en dB/km. Portail de l'électricité et de l'électronique Portail des télécommunications Trouve plus

Constante d'affinité: Trouve plus

Constante d'Apéry: En analyse mathématique, la constante d'Apéry est la valeur en 3 de la fonction zêta de Riemann : ζ ( 3 ) = ∑ n = 1 ∞ 1 n 3 ≈ 1,202 {\displaystyle \zeta (3)=\sum _{n=1}^{\infty }{\frac {1}{n^{3}}}\approx 1{,}202} . Elle porte le nom de Roger Apéry, qui a montré en 1978 que ce nombre est irrationnel. On n'en connaît pas de forme fermée. Trouve plus

Constante d'Archimède: Trouve plus

Constante d'Artin: Trouve plus

Constante d'Avogadro: Trouve plus

Constante de basicité: Trouve plus

Constante de Boltzman: Trouve plus

Constante de boltzmann: Trouve plus

Constante de Brun: En mathématiques, la constante de Brun est la somme de la série des inverses des nombres premiers jumeaux, c'est-à-dire des couples de nombres premiers distants de 2. Cette constante tire son nom du mathématicien Viggo Brun, qui démontra en 1919 que cette série est convergente : voir l'article « Théorème de Brun ». Trouve plus

Constante de Cahen: En mathématiques, la constante de Cahen est définie comme une somme infinie de fractions unitaires, avec des signes alternés, à partir de la suite de Sylvester ( s i ) {\displaystyle (s_{i})} : C = ∑ i = 0 ∞ ( − 1 ) i s i − 1 = 1 1 − 1 2 + 1 6 − 1 42 + 1 1806 − ⋯ ≈ 0,643 41054629 {\displaystyle C=\sum _{i=0}^{\infty }{\frac {(-1)^{i}}{s_{i}-1}}={\frac {1}{1}}-{\frac {1}{2}}+{\frac {1}{6}}-{\frac {1}{42}}+{\frac {1}{1806}}-\cdots \approx 0{,}64341054629} .En regroupant ces fractions deux par deux, on peut aussi voir cette constante comme la somme des inverses des termes d'indices pairs de la suite de Sylvester ; cette représentation de la constante de Cahen est son développement par l'algorithme glouton pour les fractions égyptiennes : C = ∑ j = 0 ∞ 1 s 2 j = 1 2 + 1 7 + 1 1807 + 1 10650056950807 + ⋯ {\displaystyle C=\sum _{j=0}^{\infty }{\frac {1}{s_{2j}}}={\frac {1}{2}}+{\frac {1}{7}}+{\frac {1}{1807}}+{\frac {1}{10650056950807}}+\cdots } .Son nom vient d'Eugène Cahen, qui est le premier à l'avoir formulée et étudiée. C'est un nombre transcendant de la classe S et son développement en fraction continue est, [ 0 , 1 , q 0 2 , q 1 2 , q 2 2 , … ] {\displaystyle [0,1,q_{0}^{2},q_{1}^{2},q_{2}^{2},\ldots ]} , où la suite ( q n ) {\displaystyle (q_{n})} est définie par récurrence par q 0 = q 1 = 1 {\displaystyle q_{0}=q_{1}=1} et q n + 2 = q n 2 q n + 1 + q n {\displaystyle q_{n+2}=q_{n}^{2}q_{n+1}+q_{n}} . Trouve plus

Constante de Carter: La constante de Carter est, en relativité générale, une constante du mouvement pour des particules qui suivent des géodésiques de l'espace-temps associé à un trou noir en rotation de Kerr ou de Kerr-Newmann. C'est une fonction quadratique de la quantité de mouvement de la particule. Elle correspond à la quatrième constante du mouvement dans les métriques décrivant les trous noirs en rotation, assurant ainsi que les trajectoires de particules uniquement soumises au champ de gravitation de ces objets sont intégrables. Trouve plus

Constante de catalan: Trouve plus

Constante de Chaitin: Trouve plus

Constante de champernowne: Trouve plus

Constante de Cheeger: Trouve plus

Constante de connectivité: En mathématiques, la constante de connectivité est une constante associée aux chemins auto-évitants d'un réseau. Elle est étudiée en relation avec la notion d'universalité dans les modèles de physique statistique. Bien que les constantes de connectivités dépendent du choix du réseau (à l'instar d'autres quantités telles que le seuil critique de probabilité de percolation), elles apparaissent néanmoins dans des conjectures de lois universelles. En outre, les techniques mathématiques utilisées pour les comprendre, par exemple, dans la récente preuve rigoureuse par Duminil-Copin et Smirnov de la valeur exacte de cette constante pour le réseau hexagonal, peuvent fournir des pistes pour attaquer d'autres problèmes importants, notamment la conjecture que les chemins auto-évitants convergent dans la limite d'échelle vers l'évolution de Schramm–Loewner (en). Trouve plus

Constante de Conway: Trouve plus

Constante de Copeland-Erdős: En mathématiques, la constante de Copeland-Erdős est une constante mathématique créée en concaténant les représentations en base dix des nombres premiers. Trouve plus

Constante de Coulomb: Trouve plus

Constante de couplage: En physique, une constante de couplage est un nombre caractéristique de l'intensité d'une interaction. Trouve plus

Constante de couplage (theorie des cordes): Trouve plus

Constante de couplage (théorie des cordes): Il existe deux constantes de couplage, la valeur moyenne dans le vide d'un champ scalaire précis (le dilaton) et α ′ {\displaystyle \alpha '\,} qui, si elle est correctement mesurée, fixe l'échelle de Planck. La constante de couplage d'une corde est un nombre positif étant donné qu'il s'agit de probabilités; la probabilité qu'une corde se divise en deux autres ou que deux cordes se fondent en une. Ce nombre est spécifique à chaque type de corde. Trouve plus

Constante de couplage en Théorie des cordes: Trouve plus

Constante de de bruijn-newman: Trouve plus

Constante de désintégration: La constante de désintégration (ou constante radioactive) d'un radioisotope est le rapport entre l'activité d'un échantillon et le nombre d'atomes du radioisotope présents dans l'échantillon : λ = A N {\displaystyle \lambda ={\frac {A}{N}}} .Ce rapport est caractéristique de chaque radioisotope, et ne dépend en général d'aucun autre paramètre (composition chimique, état physique, température, pression, etc.) sauf marginalement dans certains cas. L'activité A étant le nombre de désintégrations par unité de temps et N le nombre d'atomes, la constante de désintégration se mesure en inverses d'unité de temps, très généralement en s–1. Trouve plus

Constante de dirac: Trouve plus

Constante de dissociation: La constante de dissociation est la constante de réaction associée à la dissociation d'un composé chimique. Si un composé de formule AxBy se dissocie selon la réaction AxBy ↔ xA + yBalors la constante de dissociation Kd est K d = [ A ] x × [ B ] y [ A x B y ] {\displaystyle K_{\mathrm {d} }={\frac {[\mathrm {A} ]^{x}\times [\mathrm {B} ]^{y}}{[\mathrm {A} _{x}\mathrm {B} _{y}]}}} où [X] est la concentration molaire de X. On définit aussi le pKd comme étant : pKd = −log(Kd). Trouve plus

Constante de dissociation acide: Trouve plus

Constante de faraday: Trouve plus

Constante de Favard: En mathématiques, la constante de Favard, aussi connue sous le nom de constante de Akhiezer-Krein-Favard, d'ordre r est définie comme étant : K r = 4 π ∑ k = 0 ∞ [ ( − 1 ) k 2 k + 1 ] r + 1 . {\displaystyle K_{r}={\frac {4}{\pi }}\sum \limits _{k=0}^{\infty }\left[{\frac {(-1)^{k}}{2k+1}}\right]^{r+1}.} Elle porte les noms du mathématicien français Jean Favard et des mathématiciens soviétiques Naum Akhiezer et Mark Krein. Elle apparaît notamment dans plusieurs problèmes de la théorie de l'approximation. Trouve plus

Constante de Feigenbaum: Trouve plus

Constante de Fermi: Trouve plus

Constante de Foias: En analyse mathématique, la constante de Foias est l'unique réel α > 0 tel que la suite définie par récurrence par x 1 = α et ∀ n ∈ N ∗ x n + 1 = ( 1 + 1 x n ) n {\displaystyle x_{1}=\alpha \quad {\text{et}}\quad \forall n\in \mathbb {N} ^{*}\quad x_{n+1}=\left(1+{\frac {1}{x_{n}}}\right)^{n}} tende vers l'infini. Trouve plus

Constante de Foiaș: Trouve plus

Constante de force: Trouve plus

Constante de Fransén-Robinson: La constante de Fransén-Robinson, nommée d'après Arne Fransén et Herman P. Robinson, apparait en analyse, dans l'étude de la fonction gamma, définie par : Γ : z ↦ ∫ 0 + ∞ t z − 1 e − t d t {\displaystyle \Gamma :z\mapsto \int _{0}^{+\infty }t^{z-1}\,\mathrm {e} ^{-t}\,\mathrm {d} t} .La constante de Fransén-Robinson est : F = ∫ 0 + ∞ 1 Γ ( x ) d x {\displaystyle F=\int _{0}^{+\infty }{\frac {1}{\Gamma (x)}}\,\mathrm {d} x} .On ne sait pas si l'on peut exprimer F à l'aide de sommes, produits ou puissances et de constantes ou fonctions usuelles. La constante de Fransén-Robinson a pour valeur 2,807… (suite A058655 de l'OEIS) et pour fraction continue [2 ; 1, 4, 4, 1, 18, 5, 1, 3, 4, 1, 5, 3, 6, …] (suite A046943 de l'OEIS). Elle s'exprime aussi par F = e + ∫ 0 + ∞ e − x π 2 + ln 2 ⁡ x d x {\displaystyle F=\mathrm {e} +\int _{0}^{+\infty }{\frac {\mathrm {e} ^{-x}}{\pi ^{2}+\ln ^{2}x}}\,\mathrm {d} x} . Trouve plus

Constante de Freiman: Trouve plus

Constante de Gauss: En mathématiques, la constante de Gauss, notée G, est l'inverse de la moyenne arithmético-géométrique de 1 et de la racine carrée de 2, : G = 1 M ( 1 , 2 ) ≈ 0,834 6268 {\displaystyle G={\frac {1}{M(1,{\sqrt {2}})}}\approx 0{,}8346268} .Cette constante porte le nom du mathématicien allemand Carl Friedrich Gauss car il a découvert le 30 mai 1799, que : G = 2 π ∫ 0 1 d x 1 − x 4 {\displaystyle G={\frac {2}{\pi }}\int _{0}^{1}{\frac {{\rm {d}}x}{\sqrt {1-x^{4}}}}} . Trouve plus

Constante de Gauss-Kuzmin-Wirsing: Trouve plus

Constante de gelfond: Trouve plus

Constante de gelfond-schneider: Trouve plus

Constante de Gibbs-Wilbraham: Trouve plus

Constante de gravitation: Trouve plus

Constante de Haber: La constante de Haber, posée par le chimiste allemand Fritz Haber, est une donnée constatée de manière empirique pour les gaz permettant de déterminer la masse de gaz létale,. Pour chaque gaz mortel, elle s'applique selon la formule P = C T {\displaystyle P={\frac {C}{T}}} , où P {\displaystyle P} la masse volumique de gaz en milligrammes par mètre cube, C {\displaystyle C} est la constante du gaz et T {\displaystyle T} le temps d'exposition en minutes. Cette observation se fonde sur le postulat suivant : la dose de gaz nécessaire pour rendre mortel un gaz donné reste constante, qu'il soit inhalé en faibles quantités pendant une longue durée, ou en grandes quantités dans un temps court. Haber extrapole cette constante de ses travaux sur les gaz de combat utilisés lors de la Première Guerre mondiale. Trouve plus

Constante de Henry: Trouve plus

Constante de hubble: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...