Rechercher dans ce blog

vendredi 12 mars 2021

Consommations d'énergie, Consommations intermédiaires, Consommé, Consommé (cuisine), Consommée,

Consommations d'énergie: Trouve plus

Consommations intermédiaires: Trouve plus

Consommé: Un consommé est un potage généralement fait à base de fond blanc de volaille, de veau ou de bœuf qui a ensuite été clarifié. On peut utiliser du bouillon au lieu du fond, mais c'est beaucoup plus dispendieux. Trouve plus

Consommé (cuisine): Trouve plus

Consommée: Trouve plus

Consommer: Trouve plus

Consomptibilité: Trouve plus

Consomptible: Trouve plus

Consomption: Trouve plus

Consonance: Trouve plus

Consonance (chimie): Les concepts de consonance et de dissonance, opposé l'un de l'autre, sont utilisés en chimie organique pour représenter la répartition électronique d'un composé chimique et d'obtenir des informations qualitatives sur une transformation chimique. Trouve plus

Consonance (harmonie tonale): Dans la musique tonale, on appelle consonance un type particulier d'intervalle harmonique s'opposant à la dissonance. En particulier, c'est un intervalle qui sonne juste ou qui sert à la résolution d'une dissonance. Les intervalles consonants sont classés en : consonances parfaites : unisson, octave, quinte et quarte ; consonances imparfaites : tierce et sixte.La quarte pouvant être selon son utilisation une dissonance, on l'appelle aussi « consonance mixte ». Trouve plus

Consonance (linguistique): La consonance, dans l'acception langagière du terme, est une particularité de l'expression orale dénuée de sens mais où l'auditeur perçoit une signification; généralement interprétée comme identifiant la langue du locuteur ou de son discours, son origine ou son appartenance ethnique, régionale ou sociale. Elle est relative au système phonologique de l'auditeur, à sa culture linguistique et même à la direction du vent, si l'on considère que le brouhaha d'un marché rural dans une vallée alpine peut avoir une consonance germanique vers le sud et latine vers le nord. La nature des consonnes, leur agencement et leur combinaison ainsi que leur réalisation particulière ne sont pas seules en cause. L'ensemble des traits phonétiques et phonologiques, des intonations, des accents et des tons y participe. Un francophone pourra distinguer des consonances orientale, slave, berrichonne ou autre, sans rien comprendre du discours, voire anglo-saxonne s'il entend chanter en « yaourt ». Les fondements linguistiques de cette notion sont encore à élaborer. Par exemple, une personne ayant des origines maghrébines ou persanes est dotée de la consonance orientale, c'est-à-dire de pouvoir changer sa hauteur vocale rapidement, dans une chanson par exemple. On peut aussi, par analogie, envisager au figuré la consonance d'un texte ou la consonance idéologique. Portail de la linguistique Trouve plus

Consonance (musique): En musique, une consonance (lit. : sonner ensemble, ant. : dissonance) est une combinaison de sons, tels un accord ou un intervalle, perçue comme agréable à l'oreille. La consonance d'un intervalle en tant que phénomène acoustique est liée à la pureté de cet intervalle, qui peut être défini par l'absence de battement audible ou par la correspondance des harmoniques des deux sons formant l'intervalle (rapports de fréquences simples). La notion de consonance en tant que phénomène musical est relative : elle diffère selon les cultures, les époques et le contexte musical. De cette notion originelle découlent : des théories de composition musicale ; des questions de justesse d'intonation musicale, qui concernent les intervalles mélodiques et la justesse harmonique ; les systèmes d'accordage des instruments de musique. Trouve plus

Consonantique: Trouve plus

Consonmation intermédiaire: Trouve plus

Consonnance: Trouve plus

Consonnantique: Trouve plus

Consonne: Une consonne est un type de son que l'on trouve dans les langues naturelles orales. Le mot peut également renvoyer à une lettre de qui sert à noter un son consonne. Articulatoirement, une consonne est un son du langage humain dont le mode de production est caractérisé par l'obstruction du passage de l'air dans les cavités situées au-dessus de la glotte, qui forment le canal vocal. Le lieu d'articulation (l'endroit où a lieu l'obstruction) et le mode d'articulation (la façon dont se fait l'obstruction, partielle ou totale, avec ou sans vibration des cordes vocales, avec ou sans ouverture du voile du palais) sont les paramètres qui sont utilisés pour classer les différentes consonnes des langues du monde, comme dans l'alphabet phonétique international. En acoustique, une consonne se caractérise généralement par une modification de la qualité des voyelles adjacentes et, dans le cas où elle est sonore, par la présence d'un son à la fréquence fondamentale produit par les cordes vocales au moment de l'obstruction. On compte une grande diversité de consonnes à travers les langues naturelles orales. Ainsi, l'alphabet phonétique international de 2005 comprend environ 80 signes et une vingtaine de diacritiques pour noter les consonnes ; la base de données UPSID (UCLA Phonological Segment Inventory Database) comprend 919 sons, voyelles et consonnes confondues, dont la plupart sont des consonnes. Malgré cette diversité, la distribution des consonnes à travers les différentes langues est loin d'être arbitraire. Ainsi, la consonne /k/ est présente dans 89 % des 451 langues répertoriées dans l'UPSID, mais de nombreuses consonnes sont très peu attestées (par exemple, les clics). Globalement, les consonnes ont une distribution zipfienne : il y en a un petit nombre qui sont très répandues à travers les langues et un grand nombre qui sont très rares. En outre, les consonnes les plus rares ont tendance à apparaître dans les inventaires consonantiques les plus larges. Le français compte : 20 consonnes écrites : B, C, D, F, G, H, J, K, L, M, N, P, Q, R, S, T, V, W, X, Z ; 18 consonnes phonétiques, ou contoïdes : b, d, g, v, z, ʒ, p, t, k, f, s, ʃ, m, n, ɲ, ŋ, ʁ, l ; 3 semi-consonnes phonétiques : j, ɥ, w. Trouve plus

Consonne à clic: Trouve plus

Consonne affriquee: Trouve plus

Consonne affriquée: En phonétique articulatoire, une consonne affriquée est une consonne composée d'une phase occlusive où le flux d'air est bloqué, suivie par une étape fricative où l'air retenu est relâché pour passer par une ouverture plutôt étroite. Ce son est produit en l'espace de temps nécessaire à la production d'une consonne occlusive fricative simple. Les affriquées sont également appelées occlu-constrictives, (se)mi-constrictives ou (se)mi-occlusives. Trouve plus

Consonne affriquee alveolaire sourde: Trouve plus

Consonne affriquée alvéolaire sourde: La consonne affriquée alvéolaire sourde est un son consonantique très fréquent dans de nombreuses langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [t͡s] (anciennement [ʦ], ligature représentant un t et un s liés en un seul caractère). Selon les langues, il peut être simple [t͡s], aspiré [t͡sʰ], éjectif [t͡sʼ], etc. Trouve plus

Consonne affriquee alveolaire voisee: Trouve plus

Consonne affriquée alvéolaire voisée: La consonne affriquée alvéolaire voisée est un son consonantique assez fréquent dans de nombreuses langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [d͡z] (anciennement [ʣ], ligature représentant un d et un z liés en un seul caractère). Trouve plus

Consonne affriquee alveolo-palatale sourde: Trouve plus

Consonne affriquée alvéolo-palatale sourde: La consonne affriquée alvéolo-palatale sourde est un son consonantique peu fréquent dans les langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [t͡ɕ] (anciennement [ʨ], ligature représentant un t et le ɕ transcrivant habituellement une fricative alvéolo-palatale) liés en un seul caractère. Trouve plus

Consonne affriquee alveolo-palatale voisee: Trouve plus

Consonne affriquée alvéolo-palatale voisée: La consonne affriquée post-alvéolaire voisée, ou consonne affriquée alvéolo-palatale voisée, est un son consonantique peu fréquent dans les langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [d͡ʑ] (anciennement [ʥ], ligature représentant un d et le ʑ transcrivant habituellement une fricative alvéolo-palatale liés en un seul caractère). Trouve plus

Consonne affriquée bilabiale sourde: Trouve plus

Consonne affriquée dentale sourde: La consonne affriquée dentale sourde est un son consonantique très peu fréquent dans les langues parlées. Le symbole couramment utilisé est [t͡θ] (cf. alphabet phonétique international). Ce symbole représente un t et un θ (c'est-à-dire un Thêta (θ) palatal, notant d'habitude une consonne fricative dentale sourde dans l'API) liés par une ligature tirant. Trouve plus

Consonne affriquée éjective alvéolaire: La consonne affriquée éjective alvéolaire est un son consonantique existant dans certaines langues. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [t͡sʼ]. Trouve plus

Consonne affriquée éjective palato-alvéolaire: La consonne affriquée éjective palato-alvéolaire est un son consonantique existant dans certaines langues. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [t͡ʃʼ]. Trouve plus

Consonne affriquée labio-dentale sourde: La consonne affriquée labio-dentale sourde est un son consonantique rare, présent dans quelques langues. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [p͡f]. Trouve plus

Consonne affriquée latérale alvéolaire sourde: La consonne affriquée latérale alvéolaire sourde est un son consonantique en usage dans certaines langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [t͡ɬ]. Selon les langues, il peut être simple [t͡ɬ], aspiré [t͡ɬʰ], éjectif [t͡ɬʼ], etc. Trouve plus

Consonne affriquée latérale alvéolaire voisée: La consonne affriquée latérale alvéolaire voisée est un son consonantique très peu fréquent en usage dans certaines langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [d͡ɮ]. Trouve plus

Consonne affriquée palatale sourde: Trouve plus

Consonne affriquée palato-alvéolaire sourde: La consonne affriquée palato-alvéolaire sourde est un son consonantique très fréquent dans de nombreuses langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [t͡ʃ] (anciennement [ʧ], ligature représentant un [t] et un [ ʃ ] liés en un seul caractère). Selon les langues, sa phonation sourde, initialement occlusive, peut être relâchée de façon simplement égressive [t͡ʃ], aspirée [t͡ʃʰ], éjective [t͡ʃʼ], etc. Trouve plus

Consonne affriquée palato-alvéolaire voisée: La consonne affriquée palato-alvéolaire voisée est un son consonantique très fréquent dans de nombreuses langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est d͡ʒ (anciennement [ʤ]). Ce symbole représente un [d] et un [ ʒ], liés en un seul caractère. Selon les langues, il peut être simple [d͡ʒ], aspiré [d͡ʒʱ] etc. Trouve plus

Consonne affriquee post-alveolaire sourde: Trouve plus

Consonne affriquée post-alvéolaire sourde: Une consonne affriquée post-alvéolaire sourde désigne, en phonétique articulatoire, une consonne de mode d'articulation affriqué et de phonation sourde dont le lieu d'articulation se situe au niveau de la jonction entre les alvéoles de la mâchoire supérieure et le palais dur. Il en existe plusieurs types distingués par la forme prise par le corps de la langue lors de l'articulation. Trouve plus

Consonne affriquee post-alveolaire voisee: Trouve plus

Consonne affriquée post-alvéolaire voisée: Une consonne affriquée post-alvéolaire voisée désigne, en phonétique articulatoire, une consonne de mode d'articulation affriqué et de phonation voisée dont le lieu d'articulation se situe au niveau de la jonction entre les alvéoles de la mâchoire supérieure et le palais dur. Il en existe plusieurs types distingués par la forme prise par le corps de la langue lors de l'articulation. Trouve plus

Consonne affriquée rétroflexe sourde: La consonne affriquée rétroflexe sourde est un son consonantique assez peu fréquent dans les langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [ʈ͡ʂ]. Trouve plus

Consonne affriquée rétroflexe voisée: La consonne affriquée rétroflexe voisée est un son consonantique assez peu fréquent dans les langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɖ͡ʐ]. Trouve plus

Consonne affriquée uvulaire sourde: Trouve plus

Consonne affriquée vélaire sourde: La consonne affriquée vélaire sourde est un son consonantique rare, présent dans quelques langues. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [k͡x]. Trouve plus

Consonne alveolaire: Trouve plus

Consonne alvéolaire: Une consonne alvéolaire, ou plus brièvement alvéolaire, est, en phonétique articulatoire, une consonne apicale dont le lieu d'articulation se situe au niveau des alvéoles des dents de la mâchoire supérieure. La constriction est obtenue avec la langue. On distingue deux types d'alvéolaires : les consonnes alvéolaires laminales, articulées avec le dos de la langue (comme en castillan standard), et les consonnes apico-alvéolaires, articulées avec la pointe de la langue (comme en français ou en anglais). Le français comporte les alvéolaires [s], [z] et [l]. Trouve plus

Consonne alveolo-palatale: Trouve plus

Consonne alvéolo-palatale: Une consonne alvéolo-palatale, ou plus brièvement une alvéolo-palatale, désigne, en phonétique articulatoire, une consonne dont le lieu d'articulation se situe entre les alvéoles et le palais « dur » (consonne post-alvéolaire), avec la langue plus proche du palais que pour une consonne palato-alvéolaire, entraînant un degré supérieur de palatalisation. Les alvéolo-palatales se rencontrent notamment en chinois mandarin et en polonais. Le français n'en comporte pas. Trouve plus

Consonne apicale: En phonétique articulatoire, une consonne apicale est une consonne articulée avec la pointe de la langue ou sa partie antérieure. Sont articulées ainsi les consonnes dont le lieu d'articulation se situe vers l'avant de la bouche : linguo-labiales, dentales, alvéolaires, post-alvéolaires et rétroflexes. Portail de la linguistique Trouve plus

Consonne apico-alvéolaire: Trouve plus

Consonne approximante: Trouve plus

Consonne aspirée: Trouve plus

Consonne battue: Une consonne battue (ou brièvement une battue) est une consonne vibrante produite par la rencontre de deux organes articulateurs. La différence essentielle entre une battue et une occlusive réside dans l'absence de pression de l'air dans la production de la battue. Trouve plus

Consonne battue alveolaire voisee: Trouve plus

Consonne battue alvéolaire voisée: La consonne battue alvéolaire voisée est un son consonantique que l'on retrouve dans certaines langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɾ]. Ce symbole représente un crochet du [r] sans sa hampe. Dans l'API, le [r] représente une consonne roulée. Trouve plus

Consonne battue bilabiale voisée: Trouve plus

Consonne battue dentale voisee: Trouve plus

Consonne battue dentale voisée: La consonne battue dentale voisée est un son consonantique présent dans certaines langues. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɾ̪], composé du symbole pour une consonne battue alvéolaire voisée, diacrité par le symbole indiquant une dentale. Trouve plus

Consonne battue épiglottale voisée: La consonne battue épiglottale voisée est une consonne rare dans les langues parlées. Son symbole API n'est pas défini, bien que ʡ̯ soit parfois utilisé ( ʡ représentant une occlusive épiglottale sourde). Trouve plus

Consonne battue labio-dentale voisee: Trouve plus

Consonne battue labio-dentale voisée: La consonne battue labio-dentale voisée est un son consonantique assez peu fréquent dans les langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [ⱱ] Ce symbole représente un v dont la hampe de droite se termine sous la forme d'un crochet (ɾ, le crochet du [r] sans sa hampe). Trouve plus

Consonne battue latérale: Trouve plus

Consonne battue laterale alveolaire voisee: Trouve plus

Consonne battue latérale alvéolaire voisée: La consonne battue latérale alvéolaire voisée est un son consonantique peu fréquent dans les langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɺ]. Ce symbole représente un [r] allongé renversé. Dans l'API, le [r] représente une roulée et le [ɹ] une spirante. Trouve plus

Consonne battue latérale palatale voisée: La consonne battue latérale palatale voisée est une consonne assez rare, utilisé dans quelques langues parlées. Il n'existe pas de symbole API pour cette consonne, mais on peut la transcrire par un y minuscule culbuté de haut en bas avec une brève souscrite renversée, donnant ainsi [ʎ̯] Trouve plus

Consonne battue latérale rétroflexe voisée: La consonne battue latérale rétroflexe voisée est un son existant dans certaines langues parlées. Il n'a pas de symbole API, mais il correspondrait à un r allongé renversé avec en plus un hameçon rétroflexe, et est parfois représenté avec [ɺ] qui représente aussi la consonne battue latérale alvéolaire voisée, ou ce symbole avec le signe diacritique de rétraction [ɺ̠], avec le crochet rétroflexe [ɺ̢], ou encore avec le symbole [ɭ] qui représente aussi la consonne spirante latérale rétroflexe voisée ou ce symbole avec le signe diacritique de brièveté [ɭ̆].[réf. nécessaire] Trouve plus

Consonne battue latérale vélaire voisée: La consonne battue latérale vélaire voisée est une consonne assez rare dans les langues parlées. Il n'a pas encore de symbole API mais peut être transcrit par un l en petite majuscule avec une brève, [ʟ̆]. Trouve plus

Consonne battue retroflexe voisee: Trouve plus

Consonne battue rétroflexe voisée: La consonne battue rétroflexe voisée est un son consonantique assez peu fréquent dans les langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɽ]. Ce symbole représente un [r] dont le bas de la hampe se termine en crochet vers la droite. Dans l'API, le [r] représente une consonne roulée. Selon les langues, il peut être simple [ɽ], aspiré [ɽʱ], etc. Trouve plus

Consonne battue uvulaire voisée: Trouve plus

Consonne bilabiale: Une consonne bilabiale ou, par souci de concision, une bilabiale désigne, en phonétique articulatoire, une consonne labiale dont le lieu d'articulation est situé au niveau des lèvres ; elle est réalisée par rapprochement des lèvres inférieure et supérieure. Le français comporte les bilabiales [b], [p] et [m]. Trouve plus

Consonne centrale: En phonétique articulatoire, une consonne centrale, ou par souci de concision une centrale est une consonne dont le mode d'articulation nécessite pour sa réalisation l'écoulement de l'air par le centre de la bouche au-dessus de la langue. Quelques exemples de consonnes centrales : La consonne occlusive vélaire sourde [k] La consonne fricative alvéolaire voisée [z] La consonne occlusive nasale alvéolaire voisée [n] Trouve plus

Consonne chuintante: Trouve plus

Consonne coarticulée: Trouve plus

Consonne constrictive: Trouve plus

Consonne continue: Trouve plus

Consonne coronale: Une consonne coronale ou, plus concisément coronale, en phonétique articulatoire est une consonne apicale ou laminale dont le lieu d'articulation est situé dans la zone dentale/alvéolaire/post-alvéolaire. Sauf pour les fricatives et donc pour les affriquées, un seul jeu de symbole est offert par l'API pour les coronales : occlusives [t/d], fricatives latérales [ɬ/ɮ], roulée [r], battue [ɾ] (centrale) et [ɺ] (latérales), liquide [l], approximante [ɹ], nasale [n]. Lorsqu'il est nécessaire, pour distinguer les types dentales, alvéolaires ou post-alvéolaires, les diacritiques suivants sont utilisés : [ ̪] (pontet souscrit) pour les dentales, [ ͇] pour les alvéolaires, [ ̠] (barre souscrite) pour les post-alévolaires. En fait, très peu de langues font la distinction en dehors des fricatives [θ/ð] (dentales), [s/z] (alvéolaires)/et [ʃ/ʒ] (post-alvéolaires). Quand il n'est pas précisé, les consonnes sont considérées être alvéolaires, mais cela peut signifier aussi que la langue décrite ne fait pas de distinction entre deux ou les trois points d'articulation. Un exemple de distinction en toda, qui oppose l'articulation dentale à l'alvéolaire : Dentale [mod̪ ] 'baratte' Alvéolaire [mod] 'village avec laiterie' Comme précisé plus haut, [d] sans diacritique indique ici une alvéolaire. Il faut encore préciser que dans l'opposition dentale/alvéolaire/post-alvéolaire peut entrer en jeu l'articulateur actif, qui peut être apical ou laminal. Par exemple, le français utilise le plus souvent une articulation dentale apicale, mais certains locuteurs exécutent des dentales laminales, voire des alvéolaires apicales, ce qui est la généralité chez les locuteurs anglais, bien que ceux-ci produisent parfois des dentales apicales. Certains travaux auraient tendrance à montrer que pour les langues qui opposent les dentales et les alvéolaires, cette différence serait renforcée par une opposition entre les apicales et les laminales. Chomsky et Halle proposent d'utiliser le terme coronale comme un trait pour désigner l'activité de la pointe ou lame de la langue, qui est renforcée par le paramètre [+/-] pour montrer cette opposition. Portail de la linguistique Trouve plus

Consonne dentale: Une consonne dentale, ou plus brièvement dentale, désigne, en phonétique articulatoire, une consonne apicale dont le lieu d'articulation se situe au niveau des dents ; elle est réalisée par un rapprochement entre la pointe de la langue et les dents. Pour les fricatives, la langue est placée entre les dents et, pour les autres, derrière les dents de la mâchoire supérieure. Le français comporte les dentales [d̪], [t̪] et [n̪]. Trouve plus

Consonne dento-labiale: Trouve plus

Consonne dorsale: En phonétique articulatoire, une consonne dorsale désigne une consonne articulée avec la partie postérieure de la langue. Sont ainsi articulées les consonnes dont le lieu d'articulation est situé vers l'arrière de la bouche : palatales, vélaires et uvulaires. Portail de la linguistique Trouve plus

Consonne dorsodentale: Trouve plus

Consonne dorso-dentale: Trouve plus

Consonne double: Trouve plus

Consonne douce: Trouve plus

Consonne ejective: Trouve plus

Consonne éjective: En phonétique, une consonne éjective est produite avec un mouvement de la glotte plus ou moins simultané à la production de la consonne et le plus souvent un mouvement ascendant du larynx. C'est donc une consonne glottalisée utilisant un flux glottal, donc non pulmonaire, au même titre que les consonnes injectives. En alphabet phonétique international, le caractère éjectif est noté par une apostrophe (ʼ) suivant le symbole de la consonne (à ne pas confondre avec l'accent tonique, noté ˈ). Trouve plus

Consonne emphatique: Une consonne emphatique est un type de consonnes propres aux langues sémitiques, dotées d'une articulation particulière appelée « emphase ». L'emphase peut se manifester par une vélarisation ou pharyngalisation, comme en arabe, ou par une glottalisation (réalisant une consonne éjective), comme en amharique. On continue de parler de consonnes emphatiques en hébreu ou en araméen modernes pour des consonnes qui ont eu historiquement ces propriétés, même si l'emphase a maintenant disparu dans la prononciation. Les consonnes emphatiques ont des propriétés spécifiques : elles influencent le timbre des voyelles environnantes (en arabe notamment, de façons diverses selon les dialectes) en hébreu et en araméen, elles ne sont pas soumises à la fricatisation qui affecte les consonnes occlusives.On les transcrit généralement avec un point souscrit sous la consonne emphatisée, par exemple en arabe : ﺪ dal (non emphatique) ﺾ ḍad (emphatique - ou tafkhim تفخيم).On retrouve des consonnes similaires dans certaines autres langues afro-asiatiques, par exemple en berbère. Portail de la linguistique Portail de la langue arabe Portail de la culture juive et du judaïsme Trouve plus

Consonne epiglottale: Trouve plus

Consonne épiglottale: En phonétique articulatoire, une consonne épiglottale (ou, plus concisément, une épiglottale) désigne une consonne dont le lieu d'articulation se situe au niveau du pharynx, l'organe constricteur étant l'épiglotte. Le français ne comporte pas d'épiglottale. Trouve plus

Consonne faible: Trouve plus

Consonne forte: Trouve plus

Consonne fricative: En phonétique articulatoire, une consonne fricative ou constrictive est un type de consonne obstruante, produite par resserrement de la bouche, du pharynx ou de la glotte sans qu'il y ait fermeture complète de ceux-ci, comme c'est le cas pour les occlusives. La friction peut être produite par différents organes et combinaisons (lèvres, langue, dents contre lèvres, dents contre langue, voile du palais…). Il convient de ne pas confondre les fricatives avec les spirantes, pour lesquelles le resserrement du chenal expiratoire est moindre. Dans un stade plus ancien de la terminologie linguistique, toutefois, ces deux termes étaient souvent traités comme synonymes. Trouve plus

Consonne fricative alvéolaire sonore: Trouve plus

Consonne fricative alvéolaire sourde: La consonne fricative alvéolaire sourde est un son consonantique très fréquent dans de nombreuses langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [s]. Ce symbole est celui de la lettre latine S minuscule (dans sa variante moderne). Trouve plus

Consonne fricative alveolaire voisee: Trouve plus

Consonne fricative alvéolaire voisée: La consonne fricative alvéolaire voisée est un son consonantique très fréquent dans de nombreuses langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [z]. Ce symbole est celui de la lettre latine Z minuscule. Dans certaines langues, il peut être syllabique, [z̩], comme en chinois ; palatalisé, [zʲ], comme en slave (on parle alors de consonne mouillée). Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...