Rechercher dans ce blog

jeudi 11 mars 2021

Conquête de Ceuta, Conquete de Ceuta par le Portugal, Conquête de ceuta par le portugal, Conquête de Fez (1576), Conquête de Fidak,

Conquête de Ceuta: Trouve plus

Conquete de Ceuta par le Portugal: Trouve plus

Conquête de ceuta par le portugal: Trouve plus

Conquête de Fez (1576): Trouve plus

Conquête de Fidak: Trouve plus

Conquête de Grenade: Trouve plus

Conquête de Kalmar: La conquête de Kalmar est un épisode de la Guerre suédoise de libération, qui a eu lieu le 27 mai 1523. Portail de la Suède Portail du Danemark Portail de l'histoire militaire Trouve plus

Conquête de l'Algérie: Trouve plus

Conquête de l'Algérie par la France: Trouve plus

Conquête de l'Empire aztèque: Trouve plus

Conquête de l'espace: Trouve plus

Conquête de l'Ouest: Trouve plus

Conquête de la Bretagne: Trouve plus

Conquête de la Corse (1553): La conquête de la Corse de 1553 réalisée pour le compte de la France, eut lieu lorsque les forces françaises, alliées aux ottomans et exilés corses, s'emparèrent de l'île de Corse aux dépens des Génois. L'île administrée depuis 1453 par l'office de Saint Georges avait une importance stratégique considérable dans le bassin méditerranéen, étant au cœur du réseau de communication des Habsbourg, et servant d'escale pour les petits bateaux naviguant entre l'Espagne et l'Italie; elle était vitale pour le Saint-Empire germanique. Trouve plus

Conquête de la Dacie: Trouve plus

Conquête de la Franche-Comté: Trouve plus

Conquête de la Gaule: Trouve plus

Conquête de la Lune: Trouve plus

Conquête de la Mandchourie par le Japon: Trouve plus

Conquête de la Mandchourie par le Japon (1931): Trouve plus

Conquête de la Mandchourie par les japonais (1931): Trouve plus

Conquête de la Mecque: La conquête de la Mecque est une bataille qui s'est déroulée en décembre 629 ou janvier 630. Elle voit la victoire des partisans de Mahomet (Musulmans) sur les Qoreychites, et la prise de la Mecque, ville sacrée dans l'Arabie préislamique. Trouve plus

Conquête de la Méditerranée par la République romaine: Trouve plus

Conquête de la Mésoamérique: Trouve plus

Conquéte de la province de Yi par Liu Bei: La conquête de la province de Yi par Liu Bei (chinois simplifié : 刘备争夺益州之战 ; chinois traditionnel : 劉備爭奪益州之戰 ; pinyin : Líu Bèi Zhēngduó Yìzhōu Zhī Zhàn) est une campagne militaire menée par le seigneur de guerre Liu Bei contre Liu Zhang, pour ravir à ce dernier le contrôle de la province de Yi, qui correspond actuellement au Sichuan et à la ville de Chongqing. Cette campagne se déroule entre 212 et 214, pendant la fin de la dynastie Han et se conclut par la victoire de Liu Bei, qui devient le nouveau maitre de Yi aux dépens de Liu Zhang. C'est à partir de la province de Yi que Bei va fonder le royaume du Shu Han, au début de la période des trois royaumes. Trouve plus

Conquête de la Sardaigne par les Aragonais: La conquête de la Sardaigne par les Aragonais est une opération diplomatique et militaire qui permet au royaume d'Aragon et Catalogne, en 1324 de s'emparer de la Sardaigne, jusqu'alors sous la domination des cités-États de Pise et de Gênes. Trouve plus

Conquête de la Savoie: Trouve plus

Conquête de la Sibérie par Ermak: La Conquête de la Sibérie par Ermak ou Conquête de la Sibérie par Ermak Timofeïévitch (en russe : Покорение Сибири Ермаком Тимофеевичем) est un tableau du peintre russe Vassili Sourikov. Le travail sur le tableau débute en 1891 et s'achève en 1895. Son sujet est l'histoire d'une bataille décisive entre les Cosaques du détachement d'Ermak Timofeïévitch et les guerriers du khanat de Sibérie dirigés par Koutchoum en 1582. Cette toile a été remarquée lors de la XXIIIe exposition des peintres Ambulants. Elle a été acquise par Nicolas II et, en 1897, a été transférée au Musée russe, où elle est encore exposée aujourd'hui. Trouve plus

Conquête de la Somalie britannique: Trouve plus

Conquête de la Tunisie: Trouve plus

Conquête de la Tunisie par la France: La conquête de la Tunisie par la France a lieu en 1881, lorsque les troupes françaises pénètrent le territoire de la régence de Tunis, alors sous domination de l'Empire ottoman et source de nombreuses intrigues entre puissances européennes. Le protectorat, instauré à la fin des combats et de la répression des révoltes, s'achève en 1956 avec l'indépendance de la Tunisie. Trouve plus

Conquête de l'algérie: Trouve plus

Conquête de l'Algérie par la France: La conquête de l'Algérie par la France se réalise en plusieurs étapes distinctes. Elle débute par le débarquement de l'armée d'Afrique à Sidi-Ferruch le 14 juin 1830 commandée par le général de Bourmont. Elle s'achève en partie lors de la reddition formelle de l'émir Abdelkader au duc d'Aumale, le 23 décembre 1847. Cette phase initiale de la conquête se termine par la soumission des tribus d'Algérie à la Royauté puis plus tard par la création des départements français d'Algérie en décembre 1848. Des campagnes de pacification du territoire continuent cependant de se dérouler durant les décennies qui suivent, et la conquête du Sahara n'est achevée qu'en 1902. Dès 1830, la conquête de l'Algérie est accompagnée d'une colonisation de peuplement forcée par la nécessité de ravitailler en vivres les forces militaires grandissantes : les militaires français deviennent des colons en s'installant et aménageant le territoire conquis. Les pionniers sont par la suite rejoints par des Corses ou des Alsaciens-Lorrains dont la région a été annexée par l'Allemagne en 1870, mais également par un petit nombre de migrants étrangers arrivant par vagues successives des pays méditerranéens frontaliers, surtout d'Espagne, mais aussi d'Italie et de Malte, possession britannique depuis 1814. Les ressortissants d'Allemagne et de Suisse sont également encouragés à prendre part à la colonisation. Trouve plus

Conquête de l'Altishahr par les Dzoungars: La conquête de l'Altishahr par les Dzoungars est la campagne militaire de 1678 à 1680 qui a permis au Khanat dzoungar, qui contrôle alors la Dzoungarie, de vaincre et annexer le Khanat de Yarkand, dernier vestige de l'ancien Khanat de Djaghataï, et ainsi annexer le bassin du Tarim. Cette conquête provoque la disparation définitive du khanat de Djaghataï. Trouve plus

Conquete de l'Amerique: Trouve plus

Conquète de l'Amérique: Trouve plus

Conquête de l'amérique: Trouve plus

Conquête de Lampedusa: Trouve plus

Conquête de l'Angleterre: Trouve plus

Conquête de l'Angleterre par les Normands: Trouve plus

Conquête de l'empire aztèque: Trouve plus

Conquête de l'empire inca: Trouve plus

Conquete de l'espace: Trouve plus

Conquête de l'espace: Trouve plus

Conquête de l'île d'Elbe: La conquête de l'île d'Elbe, aussi appelée opération Brassard, est une opération de la Seconde Guerre mondiale entreprise par les Alliés (troupes françaises, appui aéronaval anglais et américain) au cours de la campagne d'Italie pour s'emparer de l'île d'Elbe du 17 au 19 juin 1944.. Trouve plus

Conquête de l'Iran par l'Islam: Trouve plus

Conquête de l'Italie par la République romaine: Trouve plus

Conquete de l'Ouest: Trouve plus

Conquête de l'ouest: Trouve plus

Conquete de Majorque: Trouve plus

Conquête de Majorque: La reconquête de l'île de Majorque sur les Almohades par Jacques Ier d'Aragon, dans le cadre de la Reconquista, débute en septembre 1229. L'essentiel est achevé en trois mois, mais elle dure jusqu'en 1231. Elle débouche sur la création du Royaume de Majorque, indépendant de 1231 à 1285 et de 1295 à 1349, rattaché à la couronne d'Aragon de 1285 à 1295 et de 1349 à 1716, puis rattaché au royaume d'Espagne. Le titre de « roi de Majorque » figure toujours dans la titulature complète des rois et reines d'Espagne, même si elle est aujourd'hui rarement utilisée. Trouve plus

Conquête de Mexico: Trouve plus

Conquête de México: Trouve plus

Conquête de passage: Conquête de passage, ou encore Femme mettant son corset, est une étude préparatoire du peintre albigeois Henri de Toulouse-Lautrec datant de 1896 et exposée dans le Salon Rouge du Musée des Augustins de Toulouse. Cette étude fait partie de la série Elles, comprenant onze lithographies de couleurs consacrées à la vie intime des courtisanes – un des sujets de prédilection de l'artiste. Trouve plus

Conquête de Québec: Trouve plus

Conquête de Rhodes par les Hospitaliers: La conquête de Rhodes par les Hospitaliers se déroule entre 1306 et 1310. Elle voit l'invasion progressive de l'île par cet Ordre issu des Croisades, commandé par le grand maître Foulques de Villaret. Celui-ci débarque sur l'île en 1306. Alors occupée par l'Empire byzantin, elle cède rapidement face à cet envahisseur, à l'exception de la ville de Rhodes. L'empereur Andronic II Paléologue envoie des renforts pour tenter de conserver cette position stratégique, proche de l'Asie mineure alors menacée par les Turcs. Une première attaque hospitalière est repoussée et la ville résiste jusqu'au 15 août 1310. Une fois la conquête terminée, les Hospitaliers transfèrent sur l'île leur couvent, qui subsiste jusqu'à la prise de l'île par les Ottomans en 1522. Trouve plus

Conquête de Stockholm: La conquête de Stockholm est un épisode de la Guerre suédoise de libération, qui a eu lieu les 16 et 17 juin 1523. Portail de la Suède Portail du Danemark Portail de l'histoire militaire Trouve plus

Conquête de Tombouctou par l'armée française: La conquête de Tombouctou désigne la prise de la ville le 10 janvier 1893 par l'armée coloniale française, dans le contexte de la conquête du Soudan français et de la « ruée coloniale ». Cette conquête a la particularité d'avoir été effectuée à l'initiative de l'armée et en trois temps. Toutefois, la conquête de Tombouctou n'a pas pour autant sécurisé la région, peuplée alors de Touaregs. Trouve plus

Conquête de Tunis (1534): La conquête de Tunis se déroule le 16 août 1534, lorsque Khayr ad-Din Barberousse s'empare de la ville de Tunis au détriment du sultan hafside Abû `Abd Allâh Muhammad V al-Hasan. En 1533, Soliman le Magnifique ordonne à Khayr ad-Din Barberousse, qu'il a convoqué à Alger, la construction d'une grande flotte de guerre dans l'arsenal d'Istanbul. Au total, 70 galères sont construites au cours de l'hiver 1533-1534 et manœuvrées par des esclaves rameurs, dont 1 200 chrétiens. Avec cette flotte, Barberousse conduit des raids agressifs le long de la côte de l'Italie, jusqu'à ce qu'il arrive à Tunis le 16 août 1534, expulsant le souverain local, jusque-là soumis aux Espagnols, le sultan hafside Abû `Abd Allâh Muhammad V al-Hasan. Barberousse y établit ainsi une solide base navale qui pourrait être utilisée pour les raids dans la région. Tunis est en effet un lieu d'importance stratégique car contrôlant le passage de l'ouest vers le bassin oriental de la Méditerranée. En 1535, cependant, à la demande d'Abû `Abd Allâh Muhammad V al-Hasan, l'empereur espagnol Charles Quint monte une contre-offensive et reprend la ville. Les Maures, qui avaient jusque-là combattu les Ottomans, s'allieront avec eux contre les Espagnols et Muhammad V al-Hasan. Trouve plus

Conquête de Tunis (1535): La conquête de Tunis de 1535 oppose les troupes de Khayr ad-Din Barberousse et celles de l'empereur Charles Quint pour le contrôle de Tunis, alors sous domination ottomane depuis sa conquête en 1534. Elle s'achève avec l'établissement d'une tutelle espagnole sur le gouvernement de Tunis et par l'occupation de La Goulette. Les Ottomans reprennent la ville en 1574. Trouve plus

Conquête de Tunis (1574): La conquête de Tunis de 1574 oppose les troupes du sultan ottoman Sélim II, menées par Uludj Ali et Sinan Pacha, contre celles du roi d'Espagne Philippe II. Elle a pour résultat l'éviction des Espagnols de la région de Tunis et l'établissement de la régence de Tunis, sous tutelle ottomane. C'est un événement d'une grande importance, car il décide du sort de l'Afrique du Nord, qui sera ainsi sous domination musulmane plutôt que chrétienne, et met fin à la conquista espagnole, qui débuta sous Isabelle de Castille et Ferdinand II d'Aragon. La capture de Tunis en 1574 a « scellé la domination ottomane à l'est et au Maghreb central ». Trouve plus

Conquête de Valence: Trouve plus

Conquete des Acores: Trouve plus

Conquête des açores: Trouve plus

Conquête des Almohades: Trouve plus

Conquête des Amériques: Trouve plus

Conquête des continents: Trouve plus

Conquête des gaules: Trouve plus

Conquête des îles Banda par les Hollandais: Trouve plus

Conquête des îles Banda par les Néerlandais: La conquête des Îles Banda par les Néerlandais, également appelée le massacre de Banda, est une conquête militaire qui, en 1621, aboutit à l'occupation des îles Banda par la compagnie néerlandaise des Indes orientales, ainsi qu'une sévère perte de population sur ces îles, dont les habitants ont péri des suites de la guerre, par la famine, ainsi que par des massacres et des déportations perpétrées par les conquérants néerlandais. Trouve plus

Conquête des îles Canaries: La conquête des îles Canaries par la Couronne de Castille a eu lieu entre 1402 et 1496. Elle peut être divisée en deux grandes périodes, la Conquista señorial, réalisée par noblesse castillane en échange d'une alliance d'allégeance à la couronne, et de la Conquista realenga, réalisée par la couronne espagnole elle-même, sous le règne des « Rois catholiques ». Elle fait face à la résistance des Guanches, autochtones des îles Canaries. Trouve plus

Conquête des terres: Trouve plus

Conquête des Turcs Occidentaux: La Conquête des Turcs Occidentaux, aussi nommés Tujue Occidentaux dans les chroniques chinoises, est une campagne militaire lancée en 657 et dirigée par le général Su Dingfang de la dynastie Tang. Elle vise le Khaganat des Turcs Occidentaux dirigé par le qaghan Ashina Helu. Le vrai début du conflit entre les Chinois et les Turcs occidentaux date de 640, avec l'annexion par les Tang de Karakhoja, un des royaumes-oasis du Bassin du Tarim et allié des Turcs Occidentaux. Plusieurs de ces royaumes-oasis étaient jadis des vassaux de la dynastie Tang ; mais l'un après l'autre, ils ont fait allégeance aux Turcs Occidentaux a cause des ambitions militaires et expansionnistes Chinoises. L'expansion des Tang en Asie centrale continue avec les conquêtes de Karachahr en 644 et Kucha en 648. La confrontation directe entre les deux empires a lieu en 657. L'armée principale des Tang est commandée par Su Dingfang, tandis que les généraux turcs Ashina Mishe et Ashina Buzhen dirigent les deux corps d'armée secondaires. Ces troupes chinoises sont renforcées par une cavalerie fournie par les Ouïghours, un peuple turc allié des Tang depuis que ces derniers ont soutenu leur révolte contre les Xueyantuo. L'armée de Su Dingfang vainc Helu lors de la bataille de la rivière Irtych (en). Cette victoire renforce le contrôle de Tang sur les Régions de l'Ouest, soit grosso-modo l'actuelle province du Xinjiang, et intègre à l'empire Tang les régions autrefois gouvernées par le Khaganat. Après cette conquête, les qaghans ne sont plus que des marionnettes entre les mains des Chinois et des garnisons militaires sont installés pour administrer les territoires nouvellement acquis. Le territoire de la dynastie Tang atteint sa superficie maximum, dans la mesure où les frontières occidentales de la Chine ont atteint la frontière orientale du califat arabe des Omeyyades. Cet apogée territorial ne dure qu'un temps, car des révoltes turques mettent fin à l'hégémonie chinoise au-delà du Pamir, soit la zone qui correspond actuellement au Tadjikistan et à l'Afghanistan. Mais les Tang gardent le contrôle de la région de la Dzoungarie et du Bassin du Tarim, qui sont regroupés au sein du Protectorat Général pour Pacifier L'Ouest. Durant les décennies suivantes, l'Asie centrale absorbe les influences culturelles des vainqueurs du conflit; la culture et la langue turques se répandent en Asie centrale, tout comme les influences artistiques et politiques de la dynastie Tang ; beaucoup de généraux et de soldats Tang stationnés dans la région étant ethniquement turcs. Durant les siècles suivants, les Turcs, les Tibétains et les Tang vont rivaliser militairement pour le contrôle de la région. Trouve plus

Conquête du Canada: Trouve plus

Conquete du Desert: Trouve plus

Conquête du désert: Trouve plus

Conquête du Guatemala: La conquête du Guatemala fut un épisode de la colonisation espagnole des Amériques dans les territoires dans l'actuel Guatemala en Amérique centrale. Avant la conquête, la région était contrôlée par des cités-États mésoaméricaines, principalement mayas. De nombreux conquistadors considéraient les Mayas comme des "infidèles" qui devaient être pacifiés et convertis de force sans égards pour les réalisations de leur civilisation. Le premier contact entre les Mayas et les explorateurs européens eut lieu en 1511 lorsqu'un navire espagnol reliant Panama à Saint-Domingue s'échoua sur la côte orientale de la péninsule du Yucatán. Cet incident fut suivi par plusieurs expéditions espagnoles qui débarquèrent sur la cote du Yucatán en 1517 et 1519. La conquête espagnole des Mayas fut longue et âpre et les royaumes mayas résistèrent à l'intégration au sein de l'Empire espagnol durant près de deux siècles. Pedro de Alvarado arriva au Guatemala depuis le Mexique récemment conquis au début de l'année 1524 à la tête d'une armée composée de conquistadors espagnols et d'alliés indigènes en majorité originaires de Tlaxcala et de Cholula. Des villes dans tout le Guatémala portent des noms Nahuatl du fait de l'influence de ces alliés mexicains qui servaient d'interprètes pour les Espagnols. Malgré leur alliance initiale avec les Espagnols, les Kaqchikels se révoltèrent contre les exigences espagnoles et ne furent pas vaincus avant 1530. Dans le même temps, les autres principaux royaumes aztèques des hautes-terres furent battus par les Espagnols, leurs alliés mexicains et par les royaumes mayas vaincus du Guatemala. Les Itzás et les autres groupes des basses-terres du bassin du Petén entrèrent en contact avec Hernán Cortés en 1525 mais restèrent indépendants et hostiles à la colonisation espagnole jusqu'en 1697 lorsqu'une offensive espagnole mit fin à l'existence du dernier royaume maya indépendant. Les technologies et les tactiques espagnoles et mésoaméricaines étaient très différentes. Les Espagnols considéraient le fait de faire des prisonniers comme une entrave à une victoire totale alors que les Mayas mettaient l'accent sur les prisonniers et le butin. Les Amérindiens ne disposaient des éléments clés de la supériorité technologique de l'ancien monde comme les chevaux, l'acier et la poudre à canon ; ils étaient également très vulnérables aux maladies importées contre lesquelles ils n'avaient aucune défense. Les Mayas privilégiaient les raids et les embuscades aux batailles rangées et ils utilisaient des lances, des flèches et des épées en bois avec un tranchant en obsidienne ; les Xincas de la plaine côtière du sud appliquaient du poison sur leurs flèches. En réponse à l'usage de la cavalerie espagnole, les Mayas des hautes-terres creusaient des fossés équipés de rangées de pieux en bois. Trouve plus

Conquête du Languedoc: Trouve plus

Conquête du Languedoc ( 1208-1258): Trouve plus

Conquête du Languedoc (1208-1258): Trouve plus

Conquete du Mexique: Trouve plus

Conquête du mexique: Trouve plus

Conquête du Nouveau Monde: Trouve plus

Conquête du pays de Galles par Edouard Ier: Trouve plus

Conquête du pays de Galles par Édouard Ier: La conquête du pays de Galles par Édouard Ier, parfois appelée conquête édouardienne du pays de Galles pour la distinguer de l'invasion normande du pays de Galles (partielle et antérieure), a eu lieu entre 1277 et 1283. Elle s'est achevée par la défaite et l'annexion de la principauté du pays de Galles et des autres principautés galloises par Édouard Ier d'Angleterre. Au XIIIe siècle, le pays de Galles était divisé entre principautés galloises et territoires sous la domination des seigneurs anglo-normands des Marches. La principauté la plus puissante était le Gwynedd, dont les princes avaient établi leur autorité sur la majeure partie du pays de Galles, faisant des autres princes gallois leurs vassaux, et avaient pris le titre de princes de Galles. Bien qu'ils aient essayé à plusieurs reprises de s'emparer de ces territoires gallois indépendants, les rois d'Angleterre n'ont jamais réussi à établir pleinement leur autorité avant la guerre de conquête menée par Édouard Ier contre Llywelyn ap Gruffydd (dit aussi Llywelyn le Dernier). Au cours de deux campagnes, menées respectivement en 1277 et 1282-1283, Édouard a réduit significativement le territoire de la principauté du pays de Galles avant de la conquérir totalement et de faire subir le même sort aux autres principautés galloises. La plupart des territoires conquis ont été érigés en fief royal et sont ensuite devenus l'apanage territorial de l'héritier au trône anglais, qui porte le titre de prince de Galles. Le reste des territoires a été divisé et octroyé par Édouard Ier à ses fidèles, devenus seigneurs des Marches. Bien que les terres galloises ne soient pas officiellement annexées par le royaume d'Angleterre avant l'Acte d'Union de 1536, la conquête d'Édouard Ier marque la fin du pays de Galles indépendant. Trouve plus

Conquête du Péro: Trouve plus

Conquête du Pérou: Trouve plus

Conquête du royaume de Valence: La conquête du royaume de Valence (en arabe : بلنسية ; Balansiya) désigne l'ensemble de manœuvres militaires qui ont conduit à l'annexion de l'actuel territoire de la Communauté valencienne à la couronne d'Aragon. Trouve plus

Conquête du royaume de Valence par Jacques Ier: Trouve plus

Conquête du royaume de Valence par Jacques Ier d'Aragon: Trouve plus

Conquête du Shu par le Wei: La conquête du Shu par le Wei est une campagne militaire initiée par le royaume du Wei , contre le royaume du Shu. Elle a lieu durant la période des trois royaumes, à l'automne 263. Cette campagne se conclut par la chute du royaume du Shu et la fin de l'équilibre précaire qui existait en Chine, entre les trois royaumes issus de la chute de la dynastie Han, 40 plus tôt. Cette conquête fut également le point de départ de la réunification de la Chine sous la férule de la dynastie Jin. Trouve plus

Conquête du Somaliland britannique: Trouve plus

Conquête du Tibet par les Mongols: La conquête du Tibet par les Mongols a lieu au cours du XIIIe siècle, avec une première invasion en 1240, poursuivie en 1253 par Godan Khan et Kubilai Khan Auparavant, en 1207, devant le déferlement des armées mongoles de Gengis Khan, les chefs tibétains décident de se soumettre et de payer tribut à ce dernier pour éviter à leurs territoires d'être envahis. Cependant, à la mort de Gengis Khan en 1227, les chefs tibétains cessent de payer ce tribut, ce qui entraîne l'intervention armée des Mongols,. Les Gengiskhanides, ses descendants, continuent les conquêtes après sa mort, notamment son petit-fils Möngke (Mönkh) puis le frère de ce dernier, Kubilai Khan, fondateur de la dynastie Yuan qui contrôle la Mongolie, les territoires des Hans et le Tibet. Trouve plus

Conquete du Wu par le Jin: Trouve plus

Conquête du Wu par le Jin: La conquête du Wu par le Jin (chinois : 晋灭吴之战 ; pinyin : jìn miè wú zhī zhàn ; litt. « Guerre d'extermination des Wu par les Jin ») est une campagne lancée par la dynastie Jin contre le Royaume du Wu (ou Sun Wu) en 280 à la fin de l'ère des Trois Royaumes. La campagne se conclut par la chute du Wu et la réunification, bien que temporaire, de la Chine sous la dynastie Jin. Trouve plus

Conquête du Yucatán: Trouve plus

Conquête du Yunnan par la dynastie Ming: La conquête du Yunnan par la dynastie Ming est la phase finale de l'expulsion de la dynastie mongole Yuan du territoire chinois, par les Chinois de la dynastie Ming. Elle a lieu au début de la décennie 1380. Trouve plus

Conquête d'Uppsala: La conquête d'Uppsala (en suédois : Erövringen av Uppsala) est un épisode de la Guerre suédoise de libération, qui a eu lieu le 19 mai 1521. Le Danemark perd le contrôle d'Uppsala, prise par les rebelles suédois commandés par Jöns Olofsson et Lars Eriksson. Portail de la Suède Portail du Danemark Portail de l'histoire militaire Trouve plus

Conquête espagnole de la Colombie: Trouve plus

Conquête espagnole de la Nouvelle-Grenade: La conquête espagnole de la Nouvelle-Grenade (actuels pays de Colombie) se réfère à la période de conquête entreprise par l'Espagne en Amérique, depuis la découverte de cette dernière par Christophe Colomb en 1492 jusqu'à l'établissement des première autorités centrales régissant ce territoire pour le compte de la Couronne espagnole. L'autorité juridique, la Real Audiencia de Santa Fe de Bogota, est créée par real cédula en 1549. Elle régit le Royaume de Nouvelle-Grenade, créé en 1550, pour le compte du Conseil des Indes, à Madrid. L'archevêché de Bogota est créé en 1564. Son autorité religieuse s'étend de Cuenca, au sud de Quito, jusqu'à Panama. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...