Rechercher dans ce blog

mercredi 10 mars 2021

Conférence de yalta, Conference de Zimmerwald, Conférence de zimmerwald, Conférence d'Edimbourg, Conférence des 7 000 cadres,

Conférence de yalta: Trouve plus

Conference de Zimmerwald: Trouve plus

Conférence de zimmerwald: Trouve plus

Conférence d'Edimbourg: La Conférence d'Edinbourg, organisée du 5 au 10 août 1968 dans la capitale écossaise, est un congrès de l'International Federation for Information Processing (IFIP), créé en 1960 sous les auspices de l'UNESCO, où sont discutées pour la première fois, de façon encore marginale mais révolutionnaire, les questions de réseaux d'ordinateurs. Cette conférence est l'une des premières étapes menant à la création du réseau des réseaux. Trouve plus

Conférence des 7 000 cadres: La Conférence des 7 000 cadres (chinois simplifié : 七千人大会 ; chinois traditionnel : 七千人大會) a été l'une des plus grandes conférences de travail jamais organisées par le Parti communiste chinois (PCC) qui s'est tenue à Pékin, en Chine, du 11 janvier au 7 février 1962,,,. Plus de 7 000 responsables du parti à travers le pays ont assisté à la conférence, qui a porté sur les questions du Grand Bond en avant ainsi que de la Grande famine en Chine qui ont causé la mort de dizaines de millions de personnes depuis 1958,,. Lors de cette conférence, Liu Shaoqi, le 2e président de la Chine, a prononcé un discours important qui a officiellement attribué 30% de la famine aux catastrophes naturelles et 70% aux erreurs causées par l'homme, qui étaient principalement les politiques d'extrême gauche du Grand Bond en avant,,. La politique de Mao Zedong a été critiquée, et Mao a également fait de l'autocritique, car la conférence a promu la « critique et l'autocritique » ainsi que la « centralisme démocratique »,,,,. Cependant, Lin Biao a continué à louer Mao pendant la conférence,,. Après la Conférence des 7 000 cadres, Liu Shaoqi et Deng Xiaoping étaient en charge de la plupart des politiques au sein du parti et du gouvernement, tandis que Mao assumait un rôle semi-retraité,. Des réformes économiques telles que « sanzi yibao (三自一包) » qui permet le libre marché ont été menées par Liu Shaoqi, Deng Zihui et d'autres,. Mao a plus tard critiqué les réformes comme des tentatives de « saper le collectivisme socialiste et de détruire le socialisme »,. De plus, le désaccord entre Mao Zedong et Liu Shaoqi (et Deng Xiaoping) est devenu de plus en plus apparent, en particulier sur l'appel de Mao à « ne jamais oublier la lutte des classes »,,. En août 1962, Mao a souligné lors d'une réunion à Beidaihe qu'il fallait parler de la lutte des classes « chaque année, chaque mois et chaque jour (年年讲, 月月讲, 日日讲) ». En conséquence, Mao a lancé le « Mouvement d'éducation socialiste » en 1963 et la « Révolution culturelle » en 1966. Pendant la Révolution culturelle, Liu Shaoqi est persécuté à mort en 1969 en tant que « traître » et Deng Xiaoping est purgé deux fois. Lin Biao, d'autre part, est officiellement sélectionné par Mao comme son successeur en 1969. Trouve plus

Conférence des 7000 cadres: Trouve plus

Conférence des académies: Trouve plus

Conférence des ambassadeurs: La Conférence des ambassadeurs des principales puissances alliées et associées est un organe inter-alliés de l'Entente à la fin la Première Guerre mondiale. Formée à Paris pour la Conférence de Spa elle est ensuite de facto intégrée à la Société des Nations en tant qu'un de ses organes directeurs. Elle est réunie pour juger divers différends territoriaux entre États européens, comme celui de la région de Zaolzie (en) (entre la Pologne et la Tchécoslovaquie), ou le conflit concernant le statut de Wilno (Vilnius) (ayant occasionné la guerre polono-lituanienne de 1920) ou encore l'incident de Corfou (entre l'Italie et la Grèce). La Conférence cesse d'exister en 1931. Portail de l'histoire Portail de l'entre-deux-guerres Portail de la Société des Nations Trouve plus

Conférence des Assemblées législatives régionales européennes: La Conférence des Assemblées législatives régionales européennes (CALRE) réunit les Présidents des Assemblées parlementaires régionales d'Italie, d'Espagne, de Belgique, d'Allemagne, d'Autriche, du Royaume-Uni (Pays de Galles, d'Écosse, d'Irlande du Nord), du Portugal (Açores et Madère) et de la Finlande (îles d'Åland). Trouve plus

Conférence des avocats du barreau: Trouve plus

Conférence des avocats du barreau de Paris: La conférence des avocats du barreau de Paris est un concours d'avocats fondé en 1818 sous l'égide d'une association, qui rassemble chaque année douze jeunes avocats élus par leurs pairs (à l'issue d'un concours d'éloquence) pour assurer la défense pénale d'urgence dans des affaires particulièrement sensibles. Anciennement appelée « conférence du stage », elle est devenue conférence des avocats du barreau de Paris avec la disparition du stage obligatoire pour l'accès à la profession d'avocat. Les douze membres qui la composent sont appelés « secrétaires de la conférence ». La loi du 31 décembre 1991 rend obligatoire l'existence d'une conférence du stage dans tous les barreaux de France. Le stage ayant disparu avec la création du certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA), la conférence reste sous la dénomination « conférence des avocats du barreau de… », en fonction du barreau concerné. Elle doit également ne pas être confondue avec la conférence du stage des avocats au conseil d'État et à la cour de cassation, organisée quant à elle depuis 1858 sous l'égide de l'ordre des avocats au Conseil d'État et à la Cour de cassation. Trouve plus

Conférence des Bermudes: Trouve plus

Conférence des Bermudes (1943): La conférence des Bermudes est une conférence internationale entre les États-Unis et le Royaume-Uni qui s'est tenue à Hamilton aux Bermudes du 19 au 30 avril 1943. Elle avait pour objet le sort des réfugiés juifs ayant été libérés par les Alliés ou fuyant l'Allemagne nazie. Trouve plus

Conférence des chefs d'établissements de l'enseignement supérieur: La conférence des chefs d'établissements de l'enseignement supérieur est une instance consultative française chargée de représenter les intérêts de l'enseignement supérieur, notamment auprès du ministère chargé de l'Enseignement supérieur instaurée en 1971 dans le cadre de la réforme de l'enseignement supérieur instauré par la Loi Faure. Elle ne doit pas être confondue avec la Conférence des présidents d'université. Trouve plus

Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs: Trouve plus

Conference des directeurs des ecoles francaises d'ingenieurs: Trouve plus

Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs: La Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (abrégé en CDEFI) est une association loi de 1901 créée en 2004 dont les membres sont des directeurs d'établissements, ou composantes d'établissements, publics et privés, accrédités par la commission des titres d'ingénieur (CTI) à délivrer le titre d'ingénieur diplômé, et qui se donne pour fonction de reprendre les missions d'une commission consultative ministérielle créée en 1976 et supprimée en 2007 par la loi relative aux libertés et responsabilités des universités. Elle n'a aucun caractère officiel. Trouve plus

Conférence des doyens et directeurs des UFR scientifiques: La Conférence des doyens et directeurs des UFR scientifiques (ou CDUS) est une association loi de 1901 qui regroupe les doyens et les directeurs d'unités de formation et de recherche de sciences des universités françaises. Trouve plus

Conférence des écoles européennes pour l'enseignement et la recherche des sciences pour l'ingénieur avancées: La Conférence des écoles européennes pour l'enseignement et la recherche des sciences pour l'ingénieur avancées (en anglais Conference of European Schools for Advanced Engineering Education and Research, CESAER) est une association d'universités et de grandes institutions européennes, à but non lucratif, dont les objectifs sont de garantir un enseignement de haute qualité dans le domaine des Sciences pour l'ingénieur, mais aussi d'améliorer les liens entre les institutions partenaires au niveau de la recherche et de la formation continue. L'association a été fondée le 10 mai 1990, et son quartier général est situé à Louvain en Belgique. Le président est Hervé Biausser pour les années 2008 et 2009. Trouve plus

Conférence des Églises de la Caraïbe: La Conférence des Églises de la Caraïbe ou CEC ((en) Caribbean Conference of Churches (CCC) ; (es) La Conferencia de Iglesias del Caribe (CIC) ; (nl) Conferentie Van Carabische Kerken (CVCK)) est une organisation œcuménique chrétienne de la Caraïbe. Elle est liée au Conseil œcuménique des Églises. Trouve plus

Conférence des Églises de toute l'Afrique: La Conférence des Églises de toute l'Afrique (en anglais All Africa Conference of Churches - AACC) est une communauté œcuménique réunissant plus de 120 millions de chrétiens africains de 174 Églises nationales et conseils régionaux. C'est l'une des organisations régionales du Conseil œcuménique des Églises. Le Centre de conférences Desmond Tutu (Nairobi, Kenya) est affilié à l'AACC. Trouve plus

Conférence des Églises du Pacifique: La Conférence des Églises du Pacifique (PCC) est l'Organisation œcuménique régionale (REO) représentant les églises chrétiennes à tous les niveaux dans la région de Pacifique. Elle cherche l'unité de l'église sur les thèmes de la justice, de la paix et de l'intégrité de la création, des initiatives sur la capacité constructive, et de la solidarité avec ses membres pendant les temps des catastrophes naturelles et bouleversements sociaux internes.Elle a été fondée en 1961 après que la première réunion eut été tenue au Collège Théologique de Malua à Samoa. On compte aujourd'hui 28 églises membres et 11 Conseil National des Églises (NCC)[réf. nécessaire]. Le bureau de la Conférence des Églises du Pacifique est basé à Suva, Fiji. Trouve plus

Conference des Eglises europeennes: Trouve plus

Conférence des Églises européennes: La Conférence des Églises européennes ((en) Conference of European Churches ; (de) Konferenz Europäischer Kirchen, KEK) est une organisation œcuménique chrétienne. Trouve plus

Conference des Eglises orthodoxes orientales d'Addis-Abeba: Trouve plus

Conférence des Églises orthodoxes orientales d'Addis-Abeba: La Conférence des Primats des Églises orthodoxes orientales d'Addis-Abeba se déroula du 15 au 21 janvier 1965. Cette conférence est historique du fait qu'elle permit la première réunion des Églises orthodoxes orientales, qui confessent la même foi, depuis le Concile d'Éphèse en 431. Trouve plus

Conférence des Églises protestantes de Suisse romande: La Conférence des Églises Réformées de la Suisse Romande ou CER est une association d'Églises réformées représentant les églises en Suisse romande ainsi que six églises réformées de langue française en Suisse alémanique. Elle est membre de l'Église évangélique réformée de Suisse et de la Conférence des Églises protestantes des pays latins d'Europe. Trouve plus

Conférence des Églises protestantes des pays latins d'Europe: La Conférence des Églises protestantes des pays latins d'Europe est une organisation européenne rassemblant des églises protestantes de Belgique, d'Espagne, de France, d'Italie, du Portugal et de Suisse. Trouve plus

Conférence des Églises sur le Rhin: La Conférence des Églises riveraines du Rhin (CERR) (en allemand : Konferenz der Kirchen am Rhein ; en anglais : Conference of Churches on the Rhine) est une organisation œcuménique protestante fondée en 1961 qui regroupe les Églises bordant le Rhin et qui fait partie de la Communion d'Églises protestantes en Europe (CEPE) dont elle constitue un groupe régional. Trouve plus

Conférence des étudiants vice-présidents d'université: Trouve plus

Conférence des étudiants vice-présidents d'université: La Conférence nationale des Étudiants Vice-Présidents d'Université (CEVPU) est une association loi de 1901 qui réunit les étudiants assumant des fonctions de Vice-Président d'Université française. Originairement constituée comme une simple réunion annuelle de mutualisation, elle est depuis mai 2003 une association loi de 1901. L'actuelle Présidente de la CEVPU est Clémence Didier, Vice-Présidente de l'Université de Lorraine. Trouve plus

Conférence des évêques: Trouve plus

Conférence des évêques catholiques américains: Trouve plus

Conférence des évêques catholiques d'Angleterre et du pays de Galles: La Conférence des évêques catholiques d'Angleterre et du pays de Galles (en anglaisThe Catholic Bishops' Conference of England and Wales, abrégé en CBCEW) est la conférence épiscopale compétente pour les territoires de l'Angleterre et du pays de Galles. L'Écosse possède sa propre conférence épiscopale, tandis que l'épiscopat d'Irlande du Nord fait partie d'une unique conférence des évêques irlandais. L'actuel président de la conférence est l'archevêque de Westminster Vincent Nichols, et le vice-président est l'archevêque de Southwark Peter Smith. Trouve plus

Conférence des évêques catholiques de France: Trouve plus

Conférence des évêques catholiques de Papouasie-Nouvelle-Guinée et des îles Salomon: La Conférence des évêques catholiques de Papouasie-Nouvelle-Guinée et des îles Salomon est la conférence épiscopale regroupant les chefs des juridictions ecclésiastiques, diocèses ou assimilés, de Papouasie-Nouvelle-Guinée et des îles Salomon Elle est présidée depuis 2010 par l'évêque de Rabaul, Mgr Rochus Josef Tatamai. Trouve plus

Conférence des évêques catholiques des États-Unis: La conférence des évêques catholiques des États-Unis (en anglais United States Conference of Catholic Bishops, USCCB) est l'organisation qui rassemble les prélats de la hiérarchie catholique aux États-Unis. Fondée en 1966 sous le nom de NCCB/USCC (National Conference of Catholic Bishops and United States Catholic Conference), il est composé de tous les membres de la hiérarchie de l'Église catholique aux États-Unis. L'USCCB a adopté son nom actuel en juillet 2001. L'organisation est une corporation inscrite à Washington. Comme avec toutes les conférences épiscopales, certaines décisions et actes de l'USCCB doivent être approuvées par les dicastères de la curie romaine. Son budget annuel en 2018 était de 200 millions de dollars. Trouve plus

Conférence des évêques catholiques d'Inde: La conférence des évêques catholiques d'Inde (en anglais : Catholic Bishops Conference of India [CBCI]) est l'organisation qui rassemble l'ensemble des évêques de l'Église catholique en Inde. Fondée en 1944 la conférence s'est restructurée (1987) en trois branches suivant les trois rites liturgiques : La 'Conférence des évêques catholiques d'Inde' [CCBI], le 'Synode de l'Église syro-malabare', et la 'Conférence des évêques syro-malankars'. Trouve plus

Conference des eveques catholiques du Canada: Trouve plus

Conférence des évêques catholiques du canada: Trouve plus

Conférence des évêques catholiques irlandais: La Conférence des évêques catholiques irlandais (en anglais Irish Catholic Bishops' Conference, en gaélique Comhdháil Easpag Caitliceach Éireann) est la conférence épiscopale compétente pour les territoires de l'État d'Irlande et de l'Irlande du Nord. L'Écosse possède sa propre conférence épiscopale, tandis que les deux autres nations constitutives font partie d'une unique conférence des évêques catholiques d'Angleterre et du pays de Galles. L'actuel président de la conférence est l'archevêque d'Armagh Eamon Martin. Trouve plus

Conférence des évêques d'Écosse: Trouve plus

Conférence des évêques d'Indonésie: La conférence des évêques d'Indonésie (en indonésien Konferensi Waligereja Indonesia) est l'organisation qui rassemble l'ensemble des évêques catholiques d'Indonésie. Trouve plus

Conférence des évêques d'Amérique latine: Trouve plus

Conference des eveques de France: Trouve plus

Conférence des évêques de france: Trouve plus

Conférence des évêques de la région Nord de l'Afrique: La Conférence des évêques de la Région Nord de l'Afrique (Cerna) est la conférence épiscopale de l'Église catholique qui rassemble l'ensemble des évêques et cardinaux actifs et émérites de 12 circonscriptions ecclésiastiques résidant dans les 5 pays d'Afrique du Nord : Algérie, Libye, Maroc, Tunisie et Sahara occidental. Font aussi partie de la conférence, les vicaires apostoliques et les préfets apostoliques ainsi que les vicaires généraux et administrateurs diocésains (dans les diocèses momentanément dépourvus d'évêque) exerçant leur charge dans ces pays. Trouve plus

Conférence des évêques de Pologne: Trouve plus

Conférence des évêques de Russie: La conférence des évêques de Russie, créée le 2 mars 1999, est l'organe collégial administrant les affaires de l'Église catholique romaine en Russie. Elle fait partie du Conseil des conférences épiscopales européennes et est membre associé du Conseil des conférences épiscopales asiatiques. Elle se réunit en session plénière deux fois par an. Son président est élu pour trois ans, renouvelable une fois. Trouve plus

Conférence des évêques d'Écosse: La Conférence des évêques d'Écosse (en anglais : Bishop's Conference of Scotland) est le rassemblement permanent des évêques catholiques d'Écosse. Fondée en 1968, elle comprend un secrétariat et plusieurs commissions. Elle est membre du Conseil des conférences épiscopales européennes. Trouve plus

Conférence des évêques du Bénin: La Conférence des évêques du Bénin (CEB) est la conférence épiscopale de l'Église catholique au Bénin qui rassemble l'ensemble des cardinaux et évêques en activité exerçant leur charge pastorale au Bénin. Fondée en 1970, elle est membre de la Conférence épiscopale régionale de l'Afrique de l'Ouest et du Symposium des conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM). Au Bénin, la conférence des évêques œuvre pour la paix, le dialogue social et inter-religieux. Trouve plus

Conférence des évêques du Québec: Trouve plus

Conférence des évêques latins dans les régions arabes: La Conférence des évêques latins dans les régions arabes (en anglais : Conference of the latin bishops of the arabic regions) est une conférence épiscopale de l'Église catholique. Créée en 1967, elle est présidée par le patriarche latin de Jérusalem. Y son représentées les églises particulières de l'Église latine à Chypre, Djibouti, Égypte, Irak, Israël, Jordanie, Kenya, Koweït, Liban, Palestine, Somalie, Syrie et Émirats arabes unis. Trouve plus

Conférence des évêques suisses: La Conférence des évêques suisses (CES) est la conférence épiscopale des évêques de l'Église catholique romaine en Suisse. Elle est la plus haute autorité de l'Église catholique romaine en Suisse. Trouve plus

Conférence des gouvernements cantonaux: La Conférence des gouvernements cantonaux (CdC), en allemand Konferenz der Kantonsregierungen (KdK), est une conférence intercantonale qui vise à coordonner l'action des gouvernements cantonaux. Trouve plus

Conference des grandes ecoles: Trouve plus

Conférence des Grandes Ecoles: Trouve plus

Conférence des grandes écoles: La Conférence des grandes écoles (CGE) est une association française d'établissements d'enseignement supérieur et de recherche créée en 1973 par douze écoles supérieures françaises (onze écoles d'ingénieurs et une école de commerce). Son rôle est de promouvoir le développement et le rayonnement de ses membres, en France et au-delà, dans un objectif d'amélioration de la notoriété, en liaison avec les acteurs de l'économie et la société civile. La CGE n'accrédite pas les écoles d'ingénieurs ou de commerce et n'est pas propriétaire de l'appellation « grande école ». Elle a déposé comme marques « Mastère spécialisé (MS) », « Master of science (MSc) » et « BADGE » (Bilan d'aptitude délivré par les grandes écoles) dont elle assure les accréditations au sein d'une commission spécifique composée de vingt-six personnalités bénévoles, directeurs d'écoles et experts des différents secteurs du monde économique[réf. nécessaire]. La Conférence des grandes écoles (CGE) a fusionné le 16 décembre 2008 avec le Comité national pour le développement des grandes écoles (CNGE). Elle est présidée depuis 2015 par Anne-Lucie Wack, directrice générale de Montpellier Sup Agro. Trouve plus

Conférence des maires des États-Unis: La Conférence des maires des États-Unis (United States Conference of Mayors, USCM), parfois incorrectement appelée Conseil des maires des États-Unis (United States Council of Mayors), est une organisation non partisane qui représente officiellement les villes américaines d'une taille supérieure à 30 000 habitants. Chaque ville est représentée par son maire. Elle prend forme à l'époque de la Grande Dépression, prend de l'ampleur sous le président américain Herbert Hoover et est officiellement fondée lors de la signature de sa charte un peu avant que Franklin Delano Roosevelt ne devienne président des États-Unis. L'organisation émet des politiques en tant que voix collective des municipalités et de leurs chefs. Des comités et des groupes de travail développent des politiques qui sont votées par l'ensemble des représentants à la Conférence, laquelle fait parvenir celles-ci aux représentants élus du Congrès des États-Unis. Elle organise aussi des études sur les sujets qui touchent les villes américaines, tels les sans-abris et les friches industrielles. Trouve plus

Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement: Trouve plus

Conférence des Nations unies sur l'environnement humain: Trouve plus

Conférence des nations unies sur la diversité biologique: Trouve plus

Conférence des nations unies sur la diversité biologique (Nagoya, 2010): Trouve plus

Conférence des Nations unies sur le changement climatique 2009 (Copenhague): Trouve plus

Conference des Nations unies sur le commerce et le developpement: Trouve plus

Conférence des nations unies sur le commerce et le développement: Trouve plus

Conférence des Nations unies sur le développement durable: La Conférence des Nations unies sur le développement durable 2012, dite Rio+20, a eu lieu du 20 au 22 juin 2012 au Brésil. Elle est dans la continuité du Sommet de Rio de 1992, dont elle marquait le 20e anniversaire. 90 chefs d'États et de gouvernements participent à la Conférence de Rio, notamment différents acteurs aux différents niveaux décisionnaires, comme les collectivités territoriales, les entreprises, et les associations. Convoquée par la 64e Assemblée générale des Nations unies, elle devait porter sur deux thèmes, à savoir « l'économie verte dans le contexte du développement durable et de l'éradication de la pauvreté » et le « cadre institutionnel du développement durable ». Cependant, très tôt dans les négociations, des divergences apparemment insurmontables sont apparues sur les deux thèmes de la conférence, de sorte que le principal résultat de ce « Sommet de la Terre » est plutôt le lancement d'un processus devant conduire à l'établissement d'Objectifs du développement durable (ODD). Les ODD (Objectifs du développement durable), venant remplacer dans l'année 2015 les objectifs du millénaire, constituent un des enjeux de la conférence. Ces ODD sont constitués d'une sécurité alimentaire, des océans, de villes, d'énergie, des emplois verts, dont les contenus et objectifs seront ultérieurement discutés. La Conférence Rio +20 ne se termine pas sur des engagements classiques ou contraignants mais plutôt vers une déclaration élaborée à partir de textes négociés ("Le futur que nous voulons…" ) depuis plusieurs mois. Elle a réuni plus de 45 000 participants issus de 188 pays. Plusieurs dirigeants mondiaux ont toutefois brillé par leur absence, dont Barack Obama (États-Unis), Angela Merkel (Allemagne) et David Cameron (Royaume-Uni). Le secrétaire général de la CNUDD était le diplomate chinois Sha Zukang (en), aussi secrétaire général adjoint au Département des affaires économiques et sociales des Nations unies (DAES). Le document de résultats de Rio +20 a été adopté la veille du début officiel de Rio 20, le mardi 19 juin, ce qui est peu commun dans les négociations multilatérales où les délégués sont rarement en mesure de transmettre un texte sans crochets aux chefs d'État et de gouvernement. Trouve plus

Conférence des Nations unies sur le développement durable 2012: Trouve plus

Conférence des Nations unies sur l'environnement: Trouve plus

Conférence des Nations unies sur l'environnement de Stockholm: La conférence des Nations unies sur l'environnement, aussi connue sous le nom de conférence de Stockholm, est une conférence internationale sur le thème de l'environnement, qui s'est tenue sous l'égide des Nations unies à Stockholm en Suède, du 5 au 16 juin 1972. Elle est la première d'une série de rencontres décennales, les Sommets de la Terre. Tous les pays membres de l'Organisation des Nations unies y sont conviés. Cette conférence a été préparée par de nombreux rapports dont « Nous n'avons qu'une Terre », rédigé par le biologiste franco-américain René Dubos et l'économiste britannique Barbara Ward. Elle a notamment permis d'établir un lien clair et argumenté entre environnement et développement, et d'établir les bases du Programme des Nations unies pour l'environnement. Trouve plus

Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement: La conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement, plus connue sous le nom de sommet de la Terre de Rio de Janeiro ou sommet de Rio, s'est tenue à Rio de Janeiro au Brésil du 5 au 30 juin 1992, réunissant 120 chefs d'État et de gouvernements et 189 pays. Maurice Strong en était le secrétaire général. Environ 2 400 représentants d'organisations non gouvernementales (ONG) étaient présents, tandis que plus de 17 000 personnes assistaient au Forum des ONG qui se tenait parallèlement au Sommet. Cette conférence, dans le prolongement de la conférence internationale sur l'environnement humain (le premier Sommet de la Terre, s'étant déroulé en 1972 à Stockholm), a été marquée par l'adoption d'un texte fondateur de 27 principes, intitulé « Déclaration de Rio sur l'environnement et le développement », qui précise la notion de développement durable : « Les êtres humains sont au centre des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature » (principe 1) et « Pour parvenir à un développement durable, la protection de l'environnement doit faire partie intégrante du processus de développement et ne peut être considéré isolément » (principe 4). La Conférence a notamment été l'occasion d'adopter un programme d'action pour le XXIe siècle, appelé Action 21 (Agenda 21 en anglais), qui énumère quelque 2 500 recommandations concernant la mise en œuvre concrète des principes de la déclaration. Il prend en compte les problématiques liées à la santé, au logement, à la pollution de l'air, à la gestion des mers, des forêts et des montagnes, à la désertification, à la gestion des ressources en eau, de l'assainissement, de l'agriculture, des déchets. Aujourd'hui encore, le programme Action 21 reste la référence pour la mise en œuvre du développement durable au niveau des territoires. La section III du rapport de la Conférence de Rio met l'accent sur le rôle des différents acteurs dans la mise en œuvre du développement durable : femmes, jeunes et enfants, populations autochtones, ONG, collectivités locales, syndicats, entreprises, chercheurs et agriculteurs. La Conférence de Rio a également vu l'adoption de la Convention sur le Climat, qui affirme la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre et qui a abouti à la signature en 1997 du protocole de Kyoto. La Déclaration sur les forêts, et la Convention sur la biodiversité qui soumet l'utilisation du patrimoine génétique mondial à une série de conditions et présente une tentative normative en cette matière, ont également été ratifiées à l'occasion du Sommet. Trouve plus

Conférence des Nations unies sur l'environnement humain: Trouve plus

Conférence des Nations unies sur les changements climatiques: Trouve plus

Conférence des Neuf puissances: Trouve plus

Conférence des non-alignés: La conférence des non-alignés est le sommet du Mouvement des non-alignés. Trouve plus

Conférence des non-alignés de Téhéran: Trouve plus

Conférence des OING: Trouve plus

Conférence des OING du Conseil de l'Europe: Trouve plus

Conférence des organes spécialisés dans les affaires communautaires: La Conférence des organes spécialisés dans les affaires communautaires (COSAC) est un organe de l'Union européenne chargé de la collaboration entre le Parlement européen et les parlements respectifs des États membres. Le traité de Lisbonne y fait référence sous le nom anglais de « Conference of Parliamentary Committees for Union Affairs ». Trouve plus

Conference des organisations internationales non gouvernementales: Trouve plus

Conférence des organisations internationales non gouvernementales: La Conférence des organisations internationales non gouvernementales du Conseil de l'Europe (Conférence des OING) rassemble 320 ONG internationales invitées à collaborer aux travaux de cette organisation fondée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en 1949, pour construire « une paix durable ». Le Conseil de l'Europe, qui réunit 47 États membres et 820 millions d'habitants en 2014, a été la première organisation intergouvernementale à octroyer à la société civile organisée un statut particulier en son sein. Le rôle des ONG admises dans l'enceinte du Conseil de l'Europe a évolué au fil des années, passant de la consultation dès 1951 à la participation en 2003. La Conférence des OING est progressivement devenue un partenaire des organes statutaires du conseil de l'Europe que sont le Comité des Ministres, organe exécutif formé des représentants des gouvernements des États-membres, l'Assemblée parlementaire constituée de membres désignés par les parlements nationaux de ces mêmes États et le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux dont les membres sont élus par leurs organisations nationales. L'échange établi entre ces quatre types d'acteurs constitue, au conseil de l'Europe, un exemple de démocratie participative qu'il est désormais convenu d'appeler le quadrilogue. La reconnaissance politique de la conférence des OING a véritablement pris son sens lorsque sa présidente a été sollicitée pour intervenir ès qualités, lors du 8e Sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Organisation, en mai 2005, à Varsovie. Il est aujourd'hui naturel de voir intervenir le président ou l'un des représentants de la Conférence des OING dans le cadre des réunions ministérielles du conseil de l'Europe. Les ONG apportent, tout au long de l'année, leur expertise aux travaux des autres organes du conseil de l'Europe. Deux textes communs ont ainsi été co-signés par leurs présidents, l'un sur la biodiversité, en 2010, l'autre sur l'éradication de la grande pauvreté en 2012. Trouve plus

Conference des organisations non gouvernementales: Trouve plus

Conférence des organisations non gouvernementales: Conférence des organisations non gouvernementales (CONGO) est une organisation à but non lucratif, internationale, indépendante, ayant le statut consultatif avec les Nations unies avec pour mission de faciliter la participation des ONG à la prise de décisions et aux débats au sein de celles-ci. L'organisation est créée en 1948 et est principalement active dans les grands centres onusiens de New York, de Genève et de Vienne. Trouve plus

Conférence des parties: La Conférence des parties (CP ; en anglais Conference of Parties, COP), également appelée Conférence des États signataires, est l'organe suprême de certaines conventions internationales. Elle est composée de tous les États membres de la conférence (États parties) et vérifie la bonne application des objectifs des conventions internationales adoptées. Trouve plus

Conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique: Portail des relations internationales Portail de la conservation de la nature Trouve plus

Conférence des peuples de langue française: La Conférence des peuples de langue française (CPLF) a pour objectifs de participer à toute action en faveur de l'illustration et du rayonnement de la langue française, de renforcer les liens de toutes sortes unissant les peuples de langue française et d'assurer entre eux toute forme de solidarité politique, en particulier lorsque les droits linguistiques et culturels de ces communautés francophones sont menacés, contestés, réduits ou ignorés par des centres de décision qui leur sont extérieurs. Trouve plus

Conférence des présidents: Les Conférences des présidents, instances du parlement français (voir aussi : Processus législatif en France) ; La conférence des présidents d'université ; La conférence des présidents de CME des CHU ; La conférence des présidents d'Espagne. Trouve plus

Conférence des présidents (Parlement): Les Conférences des présidents sont, en France, deux instances chargées de la fixation des ordres du jour de l'Assemblée nationale et du Sénat respectivement. Parce qu'elles déterminent quelles propositions de loi, de résolution et quels débats sont discutés en séance, elles jouent de fait un rôle important dans le processus législatif. L'existence des Conférences des présidents a été constitutionnalisée lors de la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 (cf. notamment art. 39 C et 48 C). Trouve plus

Conférence des présidents d'université: Trouve plus

Conférence des présidents de l'Assemblée nationale: Trouve plus

Conférence des présidents des commissions: La Conférence des présidents des commissions est l'organe politique du Parlement de l'Union européenne qui permet d'assurer une meilleure coopération entre les différentes commissions parlementaires. Trouve plus

Conférence des présidents d'Espagne: La conférence des présidents (en espagnol : Conferencia de Presidentes) constitue en Espagne la plus haute instance de coopération politique entre le gouvernement et les communautés autonomes. Elle est constituée du président du gouvernement, qui en exerce la présidence, et des présidents des communautés et villes autonomes, soit 20 membres au total. Trouve plus

Conférence des présidents du Parlement européen: La conférence des présidents se compose du président du Parlement européen et des présidents des groupes politiques, et le corps responsable de l'organisation politique du Parlement européen. Trouve plus

Conference des presidents d'universite: Trouve plus

Conférence des présidents d'université: La Conférence des présidents d'université (abrégé en CPU) rassemble, depuis sa création par décret le 24 février 1971,, les dirigeants exécutifs des universités, grandes écoles et établissements d'enseignement supérieur et de recherche publics afin de porter la voix et les valeurs des universités dans le débat public. Elle prend le statut association loi de 1901 le 15 janvier 2008 et est reconnue d'utilité publique le 15 mai 2008. Elle est présidée par Manuel Tunon de Lara depuis le 17 décembre 2020. Trouve plus

Conférence des primats: La conférence des primats (en anglais Primates' Meeting) est un des organes de la Communion anglicane. Les chrétiens de confession anglicane ont formé plusieurs églises autonomes, appelées "provinces" et ayant une assise géographique déterminée. À la tête de chacune des 38 provinces se trouve un évêque ou archevêque qui porte le titre de primat. La conférence des primats a été établie en 1978 par l'archevêque de Canterbury Donald Coggan pour permettre aux dirigeants des églises anglicanes de se retrouver pour « réfléchir à loisir, prier et confronter leurs avis ». Comme les autres organes de la Communion, elle n'a pas de pouvoir contraignant. Trouve plus

Conférence des recteurs des universités francophones d'Afrique et de l'océan Indien: La conférence des recteurs des universités francophones d'Afrique et de l'océan Indien (CRUFAOCI) est une structure panafricaine de type associatif qui regroupe des recteurs et présidents d'universités et d'institutions d'enseignement supérieur francophones. Trouve plus

Conference des recteurs et des principaux des universites du Quebec: Trouve plus

Conférence des recteurs et des principaux des universités du québec: Trouve plus

Conférence des recteurs français: La conférence des recteurs français est une association loi de 1901 déclarée en 1967 pour regrouper des recteurs d'académie en exercice ou non. Elle succède au Comité des recteurs français, créé en 1950. Ses buts sont : de favoriser les « rapports permanents entre membres » et la « confrontation des vues » ; d'assurer la « défense de la dignité de la fonction » ; d'émettre des « avis sur les questions relevant de la compétence des recteurs » ; d'entretenir des « relations avec les universités étrangères et les associations nationales et internationales universitaires ».L'association travaille en partenariat avec les ministres chargés de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...