Rechercher dans ce blog

mercredi 10 mars 2021

Conférence de Munich sur la sécurité, Conférence de Nagoya sur la biodiversité (2010), Conférence de Nagoya sur la biodiversité de 2010, Conférence de Niamey, Conférence de Nyon,

Conférence de Munich sur la sécurité: La Wehrkunde ou Forum de Munich sur les politiques de défense est un forum annuel consacré aux questions de sécurité internationale. Il se tient à l'hôtel Bayerischer Hof à Munich (Allemagne). Le Forum fut fondé en 1962 par l'éditeur allemand Ewald-Heinrich von Kleist-Schmenzin sous le nom de Wehrkundetagung. Ce genre de Forum de Davos de la Défense permet à des ministres, députés, hauts responsables militaires, scientifiques et représentants des médias d'avoir des échanges informels sur les questions de politique étrangère et de politique de défense qui se posent à l'Europe et à l'Amérique. Chaque année, plus de 250 participants venus de 40 pays débattent en profondeur de leurs points de vue sur les relations transatlantiques (en) comme sur la sécurité en Europe et dans le monde. Trouve plus

Conférence de Nagoya sur la biodiversité (2010): Trouve plus

Conférence de Nagoya sur la biodiversité de 2010: Trouve plus

Conférence de Niamey: La conférence de Niamey (au Niger), est une conférence internationale qui s'est tenue du 16 au 20 mars 1970, entre 21 États francophones. Elle a créé l'Agence de coopération culturelle et technique, devenue par la suite Organisation internationale de la francophonie. Cette conférence s'est tenue un an après une première conférence ministérielle à Niamey, le 17 février 1969, en présence du président du Niger Hamani Diori et d'André Malraux. La date du 20 mars a été choisie pour la journée internationale de la Francophonie. Trouve plus

Conférence de Nyon: La conférence de Nyon est une conférence diplomatique concernant la piraterie internationale en mer Méditerranée, qui se tient du 10 septembre au 14 septembre 1937 à Nyon en Suisse. La rencontre est organisée à la suite de la guerre sous-marine à outrance mené par l'Italie durant la Guerre d'Espagne. Cependant, les attaques sont qualifiées de piraterie, les agresseurs n'étant pas identifiés et les Italiens n'étant pas officiellement en guerre. La conférence, dirigée par le Royaume-Uni et la France, a pour but de renforcer la politique de « non-intervention » durant la guerre d'Espagne. Le Royaume-Uni et la France animent la conférence, qui est également suivie par des représentants de la Bulgarie, de lÉgypte, de la Grèce, de la Roumanie, de la Turquie, de l'Union soviétiques et de la Yougoslavie. Le premier accord, signé le 14 septembre 1937, comporte des plans pour contre-attaquer les sous-marins pirates. Des patrouilles navales ont été mises en place, le Royaume-Uni et la France patrouillant dans l'ensemble de la mer Méditerranée, notamment à l'ouest et les autres signataires patrouillant dans leurs propres eaux. L'Italie est autorisée à adhérer à l'accord à patrouiller en mer Tyrrhénienne si elle le souhaite. Trois jours plus tard, un second accord a suivi, avec l'application de dispositions similaires pour les navires de surface. L'Italie et l'Allemagne n'y participent pas bien que le premier ait entrepris des patrouilles navales en novembre. Trouve plus

Conference de paix de Paris: Trouve plus

Conférence de paix de paris: Trouve plus

Conference de paix de Paris (1919): Trouve plus

Conférence de paix de paris (1919): Trouve plus

Conférence de Panglong: La conférence de Panglong (birman ပင္‌လုံစာခ္ယ à ုပ္‌) a eu lieu en février 1947 à Panglong (en), dans l'État shan en Birmanie. Elle réunissait des représentants de plusieurs minorités, les Shans, les Kachins et les Chins, et Aung San, chef du gouvernement intérimaire birman. Son objectif était l'organisation de la lutte pour l'indépendance et la constitution d'une république birmane unifiée. L'accord de Panglong, signé le 12 février, ouvrit directement la voie à la création de l'Union birmane le 4 janvier 1948. Trouve plus

Conference de Paris: Trouve plus

Conférence de paris: Trouve plus

Conférence de Paris (1856): Trouve plus

Conférence de Paris (1858): La Conférence de Paris (1858), officiellement nommée Conférence intergouvernementale de Paris de 1858, prévue par le traité de Paris de 1856, se tient du 22 mai au 19 août 1858 au ministère des Affaires étrangères à Paris. Composée des six puissances garantes et de l'Empire ottoman, elle est chargée d'organiser politiquement, administrativement et juridiquement les deux principautés de Moldavie et de Valachie. Trouve plus

Conférence de Paris (1947): La conférence de Paris (27 juin 1947) a pour but de discuter des modalités de versements des sommes attribuées au Plan Marshall. Sont présents ; Ernest Bevin (1881-1951) : ministre britannique des Affaires étrangères de 1945 à 1951. Georges Bidault (1899-1983) : ministre français des Affaires étrangères en 1947. Viatcheslav Molotov (1890-1986) : commissaire du peuple aux Affaires étrangères de l'Union soviétique entre 1939 et 1949.Dans ses souvenirs, G. Bidault évoque le déroulement de la conférence de Paris, à laquelle il participait ainsi que E. Bevin et V. Molotov. (II s'agissait d'étudier l'offre d'aide économique américaine à l'Europe.) « À Paris, la France et l'Angleterre se mirent d'accord pour inviter Molotov à une réunion à trois urgente […]. Cette invitation posait des problèmes. La solution, dans le cas d'une acceptation, serait plus difficile à trouver […]. Les ressources américaines, quelle que soit la richesse du peuple des États-Unis, n'étaient pas inépuisables. II allait de soi que l'adjonction(1) des États de l'Europe communiste aux pays de l'Occident se traduirait vraisemblablement par une diminution de la quote-part attribuée à chacun. Cependant j'insistai. Bevin se laissa convaincre. II me paraissait clair, en effet, qu'on ne pouvait pas, en dépit des inconvénients probables, laisser échapper l'occasion, soit en cas d'acceptation russe, d'une véritable détente en Europe, soit en cas de refus, d'une clarification définitive de la politique communiste. […] Molotov vint à Paris, et la conférence à trois s'ouvrit à la fin de juin. Je proposai que toutes les nations européennes, alliées, neutres et ex-ennemies soient admises à participer au plan Marshall. Molotov fut intraitable et refusa, jour après jour, l'établissement d'un programme pour l'ensemble de l'Europe car, disait-il, un tel programme porterait atteinte à la souveraineté des États. » Georges Bidault, D'une résistance à l'autre, Presse du Siècle, Paris, 1965 Cela aboutira le 20 septembre 1947 à la signature par 16 pays du Plan Marshall. Trouve plus

Conférence de Paris (2015): Trouve plus

Conférence de Paris de 2015 sur le climat: Trouve plus

Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques: La Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques a eu lieu du 30 novembre au 12 décembre 2015 au Bourget en France. Elle est à la fois la 21e conférence des parties (d'où le nom COP21) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et la 11e conférence des parties siégeant en tant que réunion des parties au protocole de Kyoto (CMP11). Chaque année, les participants de cette conférence se réunissent pour décider des mesures à mettre en place, dans le but de limiter le réchauffement climatique. Ce sommet international se tient au Parc des expositions de Paris-Le Bourget et réunit 195 pays. La conférence qui devait se terminer le 11 décembre 2015, est finalement prolongée jusqu'au lendemain. Un accord international sur le climat, applicable à tous les pays, est validé par tous les pays participants, fixant comme objectif une limitation du réchauffement mondial entre 1,5 °C et 2 °C d'ici 2100. Trouve plus

Conférence de Paris sur les changements climatiques: Trouve plus

Conférence de Peza: La Conférence de Peza qui se tint le 16 septembre 1942 est une réunion de la guérilla albanaise combattant l'occupation des forces de l'Axe. L'initiative en fut prise par le Parti communiste albanais. Lors de la réunion dans le village de Peza situé à l'ouest de Tirana, les représentants des divers groupes d'opposition décidèrent de former un mouvement de libération nationale uni. Un conseil composé de huit membres fut élu à la direction. En faisaient partie des personnalités aussi différentes qu'Enver Hoxha, dirigeant du Parti communiste, et le monarchiste Abaz Kupi. Après la Conférence de Peza, les différents groupes eurent du mal à entreprendre des opérations conjointes contre les occupants. Une partie des résistants - ceux qui plus tard créèrent le Balli Kombëtar - se tint éloignée du Mouvement de libération nationale. Pour améliorer la coordination des groupes de guérilla militaire, le traité de Mukja (de) fut conclu un an plus tard. Malgré tout cela l'Albanie restera tout de même le seul pays en Europe à s'être libéré des forces de l'Axe sans l'aide d'un autre pays. Trouve plus

Conférence de Pocantico: Réunissant des chercheurs titulaires de Ph D dans différents domaines, sous la direction de Peter Sturrock (professeur de physique appliquée à l'université Stanford), cette conférence a eu pour objet d'examiner les traces physiques alléguées à des apparitions d'ovnis. Trouve plus

Conférence de Postdam: Trouve plus

Conference de Potsdam: Trouve plus

Conférence de potsdam: Trouve plus

Conférence de Poznań: Trouve plus

Conférence de Poznań de 2008 sur les changements climatiques: La conférence de Poznań, organisée sous l'égide des Nations unies, avait pour objectif de poursuivre la mise en œuvre de la convention-cadre des Nations unies et du Protocole de Kyoto sur les changements climatiques. Organisées du 1er au 12 décembre 2008 dans la ville polonaise de Poznań, la conférence avait pour objectif de poursuivre la mise en œuvre de la convention-cadre des Nations unies (signée à Bali en 2007) afin de mettre au point d'ici 2013 un nouveau protocole international pour relayer celui de Kyoto. Mais, alors qu'à Bali, en 2007, la négociation avait connu une phase d'expansion relative, la conférence de Poznan s'est caractérisée par sa faible productivité politique. Trouve plus

Conférence de presse: Une conférence de presse est un événement médiatique au cours duquel des personnalités qui font l'actualité convient des journalistes à les écouter et, le plus souvent, à leur poser des questions. Quand la conférence est tenue conjointement par plusieurs personnalités, on parle de « conférence de presse commune ». La conférence de presse cible les journalistes, blogueurs et tous les influenceurs du web aptes à diffuser une information fiable autour d'une actualité. Ces informations peuvent concerner une institution, une entreprise, une marque. L'objectif pour le conférencier se rapporte donc à divulguer une information assez pertinente pour qu'elle soit digne d'être relayée dans les médias. Au nombre des personnes ou entités susceptibles de donner des conférences de presse, on trouve régulièrement des hommes politiques, des célébrités, des équipes sportives, des avocats lors de procès, des studios de cinéma, des sociétés commerciales lors de la sortie d'un produit, etc. Le but recherché via une conférence de presse est d'obtenir une publicité gratuite de la part des médias. Trouve plus

Conférence de presse de Zéro Janvier: Trouve plus

Conférence de presse des animaux: La « Conférence de presse des animaux » - en allemand : Pressekonferenz der Tiere - est un événement médiatique qui s'est déroulé au printemps 1984 lors de l'occupation du Hainburger Au en Autriche. Trouve plus

Conférence de presse du 27 novembre 1967: Trouve plus

Conférence de presse du général de Gaulle du 27 novembre 1967: La conférence de presse du 27 novembre 1967 est une conférence de presse donnée au palais de l'Élysée par le général de Gaulle, alors président de la République française, qui est restée célèbre pour la déclaration qu'il y a faite à propos de l'État d'Israël, du sionisme et du peuple juif. Trouve plus

Conférence de Pugwash sur la Science et les Affaires Mondiales: Trouve plus

Conference de Quebec: Trouve plus

Conférence de québec: Trouve plus

Conference de Quebec (1864): Trouve plus

Conférence de québec (1864): Trouve plus

Conference de Quebec (1943): Trouve plus

Conférence de québec (1943): Trouve plus

Conférence de Québec (1944): La seconde conférence de Québec (nom de code : « octogone ») est une conférence militaire de haut niveau tenue au cours de la Seconde Guerre mondiale entre les gouvernements britanniques, canadiens et américains. La conférence, qui était la deuxième conférence à Québec après la conférence « QUADRANT » d'août 1943, a eu lieu à Québec le 12 septembre 1944 jusqu'au 16 septembre 1944. Les principaux représentants des Alliés étaient Winston Churchill, William Lyon Mackenzie King et Franklin Delano Roosevelt. Les accords sont conclus sur les sujets suivants : les zones d'occupation alliées lorsque l'Allemagne nazie serait vaincue, le plan Morgenthau, la continuité de l'aide économique des États-Unis au Royaume-Uni et la participation navale du Royaume-Uni dans le conflit contre l'Empire du Japon. Cette conférence a aidé les puissances alliées à élaborer un plan pour gagner la guerre. Trouve plus

Conférence de Rambouillet: La conférence de Rambouillet est le nom donné au cycle de négociations menées entre février et mars 1999 au château de Rambouillet entre les indépendantistes kosovars et la Serbie, sous l'égide du Groupe de contact. Menées en deux temps, ces négociations se sont finalement soldées par un échec : la Serbie accepte l'envoi d'observateurs internationaux de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et de la Communauté européenne, mais refuse les envoyés de l'OTAN, dont elle réfute l'impartialité, ce qui entraine une campagne de bombardements de l'OTAN en Yougoslavie. Trouve plus

Conférence de Ratisbonne: Trouve plus

Conférence de recherche: Une conférence de recherche est une conversation en grand groupe axée sur une tâche. Il s'agit d'une méthode de planification participative qui permet aux gens de créer un plan pour l'avenir le plus souhaitable de leur communauté ou de leur organisation, un plan qu'ils prennent la responsabilité de mettre en œuvre eux-mêmes. Le processus des conférences de recherche aide les organisations à surmonter les hypothèses limitatives et à créer un environnement, ou structure, qui facilite l'apprentissage novateur. Et c'est grâce à l'interaction des participants des domaines concernés que cet objectif est atteint.Cela permet de créer des visions communes et d'amorcer le déploiement de ces visions en créant des équipes autogérées pour travailler sur les détails de la façon dont le plan doit être réalisé. Trouve plus

Conférence de rédaction: Une conférence de rédaction est une réunion de travail au cours de laquelle les journalistes d'un média se rassemblent pour parler et décider du traitement qu'ils vont apporter à l'actualité. Chaque journaliste va défendre son sujet. Portail du management Portail des médias Trouve plus

Conférence de Rio: La Conférence de Rio peut désigner deux conférences des Nations Unies sur l'environnement et le développement durable qui ont eu lieu à Rio de Janeiro au Brésil : la Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement, plus connue sous le nom de Sommet de Rio, qui a eu lieu en 1992 ; la Conférence des Nations unies sur le développement durable, dite Rio +20, qui a eu lieu en juin 2012. Trouve plus

Conférence de Rio (1992): Trouve plus

Conférence de Rio de Janeiro de 1992: Trouve plus

Conférence de Rittersturz: Trouve plus

Conférence de Rome: Plusieurs conférences diplomatiques se tiennent à Rome : La Conférence internationale de Rome pour la défense sociale contre les anarchistes s'est tenue du 24 novembre au 21 décembre 1898 ; Conférence de Rome (1917) : réunion interalliée, pendant la Première Guerre mondiale, pour discuter de la situation de la Grèce, (6 au 7 janvier 1917) ; Conférence de Rome (1990) : également nommée Conseil européen de Rome, conférence inter-gouvernementale sur deux thèmes : l'union économique et monétaire et l'union politique. Elle se déroule le 15 décembre 1990 et fait suite à la chute du mur de Berlin afin de relancer la construction européenne. Elle sert de base au traité de Maastricht. Conférence de Rome (1998) : conférence diplomatique des plénipotentiaires pour la création d'une Cour pénale internationale, (15 juin au 17 juillet 1998) ; Conférence de Rome (Evolang 6) : 6e conférence internationale sur l'évolution du langage (Evolang 6), du 12 au 15 avril 2006 ; Conférence de Rome (2006) : conférence diplomatique réunissant, sous l'égide des Nations unies, quinze pays pour tenter de trouver une issue au conflit israélo-libanais (26 au 28 juillet 2006). Portail des relations internationales Portail de Rome Trouve plus

Conférence de Rome (1917): La conférence de Rome ou la Consulta est une réunion interalliée qui s'est tenue, pendant la Première Guerre mondiale, dans la ville de Rome, en Italie, du 6 au 7 janvier 1917, pour discuter de la situation de la Grèce. Alors que l'Entente s'attend à une attaque allemande dans les Balkans au printemps, et malgré les différends franco-britanniques qui subsistent après l'échec d'une première conférence réunie à Londres fin décembre 1916, les Alliés parviennent à trouver un accord minimal et décident que désormais Tarente serait adoptée comme base de ravitaillement. Cette décision permet ainsi une diminution des besoins de fret dans la guerre navale, alors que la guerre sous-marine à outrance allait être engagée. Trouve plus

Conférence de Saint-Vincent-de-Paul: Trouve plus

Conference de San Francisco: Trouve plus

Conférence de san francisco: Trouve plus

Conférence de San Remo: La conférence de San Remo est une conférence internationale qui a eu lieu du 19 au 26 avril 1920 à Sanremo (selon la graphie actuelle), en Ligurie, dans le nord-ouest de l'Italie, après la Première Guerre mondiale. Elle était constituée par le Conseil suprême de Guerre, composé de représentants des Alliés – les britanniques, français, italiens, grecs, japonais et belges – et en continuantion de la Conférence de la paix de Paris. La résolution de San Remo adoptée le 25 avril 1920, détermine l'attribution des mandats de classe «A» de la Société des Nations, pour l'administration de trois territoires ottomans alors indéfinis, au Moyen-Orient : «Palestine», «Syrie» et «Mésopotamie». Trouve plus

Conférence de San Rémo: Trouve plus

Conférence de San Remo (1920): Trouve plus

Conference de Sanremo: Trouve plus

Conférence de sanremo: Trouve plus

Conférence de Sanremo (1920): Trouve plus

Conférence de Santiago de 2019 sur les changements climatiques: Trouve plus

Conference de Seelisberg: Trouve plus

Conférence de seelisberg: Trouve plus

Conférence de Simpsonwood: La conférence de Simpsonwood (officiellement intitulée Examen scientifique des données à propos de la sécurité des vaccins) a été une réunion de deux jours organisée en juin 2000 par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Center diseases control, CDC), tenue à Simpsonwood, au centre de conférence de Norcross, en Géorgie. Le thème de la conférence a été la présentation de données à partir de la Vaccine Safety Datalink, et l'examen de la possibilité d'un lien entre le thiomersal dans les vaccins et les problèmes neurologiques chez les enfants qui ont reçu ces vaccins. Un article de 2005 écrit par Robert Francis Kennedy Jr. et publié par Rolling Stone et Salon.com, a porté sur la conférence de Simpsonwood dans le cadre d'un complot visant à retenir ou à falsifier les données concernant les vaccins. Cependant, l'article de Kennedy contient de nombreuses grandes erreurs factuelles et, après un certain nombre de corrections, a finalement été retiré par Salon.com. Néanmoins, sur la base des revendications de Kennedy, la conférence a acquis une certaine notoriété parmi le mouvement anti-vaccination. Trouve plus

Conference de Spa: Trouve plus

Conférence de spa: Trouve plus

Conférence de Spa (12 mai 1918): La conférence de Spa du 12 mai 1918 est une rencontre entre les représentants de l'Empire allemand et de son alliée l'Autriche-Hongrie, menée par Charles Ier, qui souhaite sortir de la Première Guerre mondiale. Au terme d'une conférence au cours de laquelle l'empereur allemand Guillaume II multiplie les humiliations à l'encontre de Charles Ier, les responsables austro-hongrois se voient imposer la tutelle du Reich dans sa politique intérieure et extérieure. Cette tutelle, camouflée derrière une égalité de façade entre les deux empires, revêt des dimensions politiques, économiques et militaires, l'Autriche-Hongrie restant l'alliée du Reich dans la Première Guerre mondiale. Au service d'un empire soumis à un strict contrôle allemand, les négociateurs austro-hongrois tentent, lors des négociations devant permettre l'entrée en vigueur des dispositions contenues dans les accords de mai, d'en modifier les termes. Enfin, les Alliés, rapidement informés des résultats de cette rencontre, modifient leur politique à l'égard de l'Autriche-Hongrie et commencent à soutenir activement les comités nationaux des minorités ethniques qui vivent sous la double monarchie austro-hongroise. Trouve plus

Conférence de Spa (13-15 août 1918): La conférence de Spa des 13, 14 et 15 août 1918 constitue la dernière rencontre officielle entre les monarques allemand et austro-hongrois durant la Première Guerre mondiale. Lors de cette conférence, la troisième depuis le début de l'année 1918 tenue à Spa, alors siège de l'Oberste Heeresleitung (OHL),, les responsables civils participant à la conférence prennent alors conscience de l'impossibilité, pour les puissances centrales, de remporter la victoire. En effet, le Reich impérial et ses alliés sont épuisés et leurs dernières offensives se sont soldées par des échecs sur la Marne comme sur le Piave en Italie. Envisageant pour la première fois une paix de compromis avec les forces de l'Entente renforcées par l'arrivée massive de soldats américains, les dirigeants politiques et militaires du Reich et de la double monarchie réfléchissent pour la première fois à un scénario de sortie du conflit. Trouve plus

Conférence de Spa (14 août 1918): Trouve plus

Conférence de Spa (1920): La conférence de Spa fit suite au traité de Versailles de 1919 « pour discuter l'application pratique du chapitre des réparations » à l'issue de la Première Guerre mondiale. Elle se tint au château de la Fraineuse à Spa en Belgique du 5 au 16 juillet 1920. Les conférences de Sanremo, d'Hythe, de Boulogne-sur-Mer et de Bruxelles ont préparé celle de Spa. Trouve plus

Conférence de Spa (2-3 juillet 1918): La conférence de Spa des 2 et 3 juillet 1918, appelée par Fritz Fischer « la grande conférence de Spa », est la seconde des quatre principales rencontres entre différents responsables politiques et militaires du Reich impérial ; elle se tient entre les deux grandes offensives allemandes de la fin de la Première Guerre mondiale, au printemps et à l'été 1918. Réunis à Spa autour de l'empereur Guillaume II, les participants réaffirment les objectifs poursuivis dans le conflit qui en est alors à sa cinquième année. Les derniers partisans d'une paix de compromis encore présents au gouvernement du Reich sont désavoués par l'empereur, et leur principal représentant, le secrétaire d'État Richard von Kühlmann, se voit obligé de démissionner. Parallèlement, le commandement suprême de l'armée allemande (l'OHL) prépare sa dernière offensive du conflit, après les coups de boutoir infligés aux Alliés au printemps. Tenue durant les derniers jours de préparation de la Friedensturm, cette conférence constitue la dernière occasion, pour les responsables allemands, d'affirmer leur croyance ferme en la victoire du Reich. Trouve plus

Conférence de Spa (29 septembre 1918): La conférence de Spa du 29 septembre 1918 est la dernière conférence entre les principaux responsables politiques et militaires du Reich, alors engagé dans la Première Guerre mondiale. Tenue dans les dernières semaines du conflit, elle est destinée à tirer les conclusions politiques et militaires de la défection bulgare. En effet, après les échecs rencontrés par les puissances centrales en Italie et sur le front de l'Ouest, les responsables du Reich ne peuvent qu'acter l'impasse stratégique dans laquelle ils se trouvent depuis le mois d'août 1918. Les succès alliés face aux Bulgares, suivis du retrait de la Bulgarie et de la rapide remontée alliée vers le Danube, obligent les responsables des puissances centrales, essentiellement allemands, à tirer les conséquences de leurs échecs. Cependant, maintenus dans l'ignorance de la réalité de la situation militaire, les membres du gouvernement du Reich demeurent dans un premier temps incrédules face aux déclarations des militaires. Au cours du mois de septembre, ces derniers pressent le gouvernement d'entamer des pourparlers en vue d'une suspension du conflit. La conférence constitue l'occasion de l'annonce de ce souhait de changement de politique. La conférence réunit à Spa, alors siège de l'Oberste Heeresleitung (OHL, Commandement suprême de l'armée), les principaux chefs militaires du Reich, le chancelier et son vice-chancelier autour du Kaiser Guillaume II. Tous s'accordent sur la nécessité de demander un armistice pour limiter les exigences des Alliés, ainsi que sur des réformes politiques à mettre en œuvre pour démocratiser le Reich, qui devait alors se transformer en monarchie parlementaire. Trouve plus

Conférence de Stockholm: Trouve plus

Conférence de Stockholm (1917): La troisième conférence de Zimmerwald ou la conférence de Stockholm de 1917 est la troisième et dernière conférence socialiste contre la première guerre mondiale, elle fait suite à la première conférence de Zimmerwald (1915) et à la conférence de Kiental (1916). Après de nombreux reports et retardements la conférence s'est finalement tenue à Stockholm entre le 5 et le 12 septembre 1917. Trouve plus

Conférence de Stockholm (1972): Trouve plus

Conference de Stresa: Trouve plus

Conférence de stresa: Trouve plus

Conférence de Stresa (14 avril 1935): Trouve plus

Conference de Teheran: Trouve plus

Conférence de téhéran: Trouve plus

Conférence de Téhéran (homonymie): La conférence de Téhéran peut faire référence : le plus fréquemment, à la conférence inter-alliée ayant réuni Franklin Roosevelt, Staline et Winston Churchill en 1943, au cours de la Seconde Guerre mondiale ; également à une conférence de février 1971, regroupant les pays de l'OPEP, portant sur le marché des hydrocarbures. Les décisions prises sont notamment le relèvement de 20 % du prix du brut, et le principe de sa révision automatique en fonction de l'inflation. Trouve plus

Conference de Troppau: Trouve plus

Conférence de troppau: Trouve plus

Conférence de Valladolid: La conférence de Valladolid est une réunion théologique qui se tint à l'université de Valladolid en 1527. Elle se déroula sur seize sessions et avec près de trente intervenants, dans le but de résoudre la très vive polémique suscitée par la réception des idées érasmiennes en Espagne et la critique dont elles faisaient l'objet de la part d'une grande partie du clergé régulier, en particulier des Dominicains et des Franciscains. Trouve plus

Conférence de Varsovie: Trouve plus

Conférence de Varsovie (2019): La Conférence de Varsovie, officiellement la « Réunion ministérielle visant à promouvoir un avenir de paix et de sécurité au Moyen-Orient », est un sommet diplomatique sur le Proche-Orient organisé par les États-Unis et la Pologne à Varsovie les 13 et 14 février 2019. L'organisation du sommet a été annoncée le 11 janvier 2019 par le secrétaire d'État américain Mike Pompeo dans le but de contenir l'influence régionale de l'Iran. Trouve plus

Conférence de Varsovie de 2013 sur les changements climatiques: La Conférence de Varsovie est une conférence sur le réchauffement climatique qui a eu lieu à Varsovie entre le 11 et le 23 novembre 2013. Elle est la 19e des conférences annuelles (COP19) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. La conférence a réuni 10 000 participants venant de 189 pays, avec 134 ministres. La conférence est présidée par Marcin Korolec. Trouve plus

Conférence de Versailles: Trouve plus

Conférence de Victoria: Trouve plus

Conférence de Vienne: La conférence de Vienne désigne plusieurs conférences gouvernementales germano-austro-hongroises réunies à Vienne durant la Première Guerre mondiale : la conférence du 16 mars 1917 ; la conférence du 1er août 1917 ; la conférence du 1er septembre 1917 ; la conférence du 22 octobre 1917. Trouve plus

Conférence de Vienne (16 mars 1917): La conférence de Vienne du 16 mars 1917 est une rencontre germano-austro-hongroise, la première depuis le déclenchement de la révolution de Février en Russie. Cette rencontre ministérielle constitue pour le chancelier du Reich, Theobald von Bethmann Hollweg, une nouvelle occasion de réaffirmer les buts de guerre du Reich, face au nouveau ministre des Affaires étrangères de la double monarchie, Ottokar Czernin. Ce dernier, ministre d'un empire aux abois, tente de faire valoir le point de vue de la double monarchie épuisée par deux années et demi de conflit face au Reich, principal animateur de la quadruplice, et ses demandes de paix de compromis avec les Alliés. Cette décrépitude pousse l'empereur Charles Ier et ses conseillers à multiplier les initiatives pour sortir du conflit, tout en ne rompant pas l'alliance avec le Reich. Trouve plus

Conférence de Vienne (1er août 1917): La conférence de Vienne du 1er août 1917 est une conférence gouvernementale germano-austro-hongroise destinée à régir les modalités de partage des conquêtes européennes de la quadruplice, dans un contexte de rivalités et de divergences de plus en plus accentuées entre le Reich impérial et la double monarchie. Réunie alors que la double monarchie sombre dans une crise de laquelle elle se montre incapable de sortir jusqu'à son dénouement durant l'automne 1918, la rencontre de Vienne constitue une nouvelle occasion pour les envoyés allemands de réaffirmer le poids du Reich dans la direction de l'alliance germano-austro-hongroise, d'une part, et en Europe, d'autre part. Trouve plus

Conférence de Vienne (1er septembre 1917): La conférence de Vienne du 1er septembre 1917 est une conférence gouvernementale germano-austro-hongroise destinée à mettre au point les modalités de partage des conquêtes européennes de la quadruplice. Trouve plus

Conférence de Vienne (22 octobre 1917): La conférence de Vienne du 22 octobre 1917 est une conférence gouvernementale germano-austro-hongroise destinée à mettre au point les modalités de partage des conquêtes européennes de la Quadruplice. Réunie dans un contexte difficile pour les deux empires, elle se solde par la rédaction d'un programme détaillé des buts de guerre allemands et austro-hongrois, nommés par l'historien allemand Fritz Fischer les « directives de Vienne », proposant un nouveau programme des buts de guerre du Reich impérial, tout en définissant les objectifs de la double monarchie, promise à une intégration renforcée dans la sphère d'influence allemande. Trouve plus

Conférence de Vilnius: La Conférence de Vilnius ou Conférence nationale de Vilnius (lituanien : Vilniaus konferencija) s'est réunie entre le 18 et le 22 septembre 1917. Elle amorce le processus d'établissement d'un État lituanien fondé sur une identité ethnique et de langue qui serait indépendant de l'Empire russe, la Pologne et l'Empire allemand. Elle a élu un Conseil de Lituanie composé de vingt membres à qui est confiée la mission de déclarer et restaurer une Lituanie indépendante. La Conférence, dans l'espoir d'exprimer la volonté du peuple lituanien, a donné l'autorité légale au Conseil et ses décisions. Bien que la Conférence ait inscrit les principes fondamentaux de l'indépendance lituanienne, elle délègue tous les sujets de structuration politique de la future Lituanie à l'Assemblée constituante, qui serait élue plus tard de manière démocratique. Trouve plus

Conférence de Wannsee: La conférence de Wannsee (en allemand : Wannseekonferenz [ˈvanˌzeːˌkɔnfeˈʁɛnt͡s]) réunit dans la villa Marlier de Berlin, le 20 janvier 1942, quinze hauts responsables du Troisième Reich, délégués des ministères, du parti ou de la SS, pour mettre au point l'organisation administrative, technique et économique de la « solution finale de la question juive », voulue par Adolf Hitler et ensuite mise en œuvre, sur ses instructions, par Hermann Göring, Heinrich Himmler, Reinhard Heydrich et l'un des collaborateurs de ce dernier, Adolf Eichmann. Au moment où la conférence se tient, la Shoah a débuté depuis déjà plusieurs mois : la déportation des Juifs du Reich a commencé ; après le déclenchement de l'invasion de l'URSS, les Einsatzgruppen exécutent les Juifs par centaines de milliers depuis juin 1941 ; le centre d'extermination de Chełmno est en activité dès décembre 1941 et d'autres centres d'extermination nazis sont en construction ou en projet. Présidée par Reinhard Heydrich, la conférence, dont le secrétariat est assuré par Adolf Eichmann, dure moins de deux heures. Si elle est brève et n'est pas marquée par des décisions fondamentales, elle constitue, pour la plupart des historiens de la Shoah, une étape décisive dans la réalisation de la Shoah, en entérinant d'une part le contrôle total de la SS sur la mise en œuvre de l'extermination du peuple juif, d'autre part le rôle de Heydrich en tant que maître d'œuvre dans le processus destructeur, puis en obtenant la collaboration sans entraves et le soutien sans faille de l'ensemble de l'appareil de l'État et du parti nazi. Son importance est confirmée par l'existence de plusieurs monographies. Son historiographie fait toujours l'objet de vigoureux débats. La villa Marlier où eut lieu la conférence est depuis 1992 un lieu de mémoire. Trouve plus

Conférence de Wannsee (homonymie): La conférence de Wannsee, un événement historique majeur dans l'extermination des Juifs d'Europe pendant la Seconde Guerre mondiale : cette conférence du 20 janvier 1942 réunissant des officiels nazis était présidée par le général de police (SS-Obergruppenführer und General der Polizei) Reinhard Heydrich, alors mandaté par le Reichsmarschall Hermann Göring. La Conférence de Wannsee, un téléfilm allemand de 1984. Conspiration, parfois connu sous le titre Conférence de Wannsee, un téléfilm américano-britannique de 2001, avec l'acteur britannique Kenneth Branagh dans le rôle du général SS Reinhard Heydrich. Trouve plus

Conférence de Wannsee (téléfilm): Trouve plus

Conférence de Wannsee (téléfilm, 1984): Trouve plus

Conférence de Washington: Trouve plus

Conférence de Washington (homonymie): Plusieurs conférences importantes eurent lieu à Washington DC, aux États-Unis : Conférence navale de Washington: rencontre entre les représentants de neuf pays ayant des intérêts dans le Pacifique (Novembre 1921 et février 1922). Première conférence de Washington (de nom de code Arcadia): réunion entre le président américain Franklin D. Roosevelt et le Premier ministre britannique Winston Churchill de décembre 1941 à janvier 1942, pour se mettre d'accord sur la stratégie de guerre. Deuxième conférence de Washington: rencontre entre Roosevelt et Churchill en juin 1942, qui donnèrent la priorité aux débarquements en Afrique du Nord. Troisième conférence de Washington (de nom de code Trident): rencontre entre Roosevelt et Churchill en mai 1943, pour planifier la campagne d'Italie, les attaques aériennes sur l'Allemagne et la guerre dans le Pacifique. Trouve plus

Conference de Yalta: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...