Rechercher dans ce blog

mercredi 10 mars 2021

Condyle, Condyles, Condylocardiidae, Condyloderes, Condyloderes megastigma,

Condyle: Un condyle est une surface articulaire elliptique convexe autour de laquelle va s'appliquer une autre structure. Trouve plus

Condyles: Trouve plus

Condylocardiidae: Les Condylocardiidae sont une famille de mollusques bivalves. Trouve plus

Condyloderes: Condyloderes est un genre de Kinorhynches. Trouve plus

Condyloderes megastigma: Condyloderes megastigma est une espèce de Kinorhynches de la famille des Centroderidae. Trouve plus

Condylomata acuminata: Trouve plus

Condylome: Trouve plus

Condylomes acuminés: Trouve plus

Condylomes génitaux: Trouve plus

Condylonucula: Condylonucula est un genre de mollusques bivalves de la famille des Nuculidae et caractérisés par une très petite taille. Trouve plus

Condylonucula maya: Condylonucula maya est une espèce de mollusques bivalves de la famille des Nuculidae. Cette espèce se caractérise pour sa petite taille puisqu'elle ne mesure que 500 µm, et est considérée comme le plus petit bivalve existant. On la rencontre dans les eaux peu profonde de la mer des Caraïbes, au large du Mexique. Trouve plus

Condylura: Trouve plus

Condylura cristata: Le Condylure étoilé (Condylura cristata) est une petite espèce de taupes nord-américaines, la seule du genre Condylura. Ce mammifère fouisseur vit dans l'Est du Canada et dans l'extrême Nord-Est des États-Unis, jusqu'au nord de la baie James. Sa longueur atteint environ 20 centimètres, la queue totalisant un tiers. Il doit son épithète d'« étoilé » à la forme très caractéristique de son museau. Trouve plus

Condylure: Trouve plus

Condylure à nez étoilé: Trouve plus

Condylure etoile: Trouve plus

Condylure étoilé: Trouve plus

Condylurini: Trouve plus

Cone: David Cone (né en 1963), joueur de baseball américain. Cone McCaslin, le bassiste des sum41. Malcolm Cone, un cavalier canadien. Trouve plus

Cône: Le mot « cône », du latin conus, lui-même issu du grec kônos (pour la pomme de pin), désigne d'abord une figure de géométrie dans l'espace, mais possède aussi plusieurs sens spécialisés illustrant cette forme. Trouve plus

Cône (affluent du Don): La Cône est une petite rivière de 28 km coulant au nord de la Loire-Atlantique. C'est un affluent rive droite du Don. Trouve plus

Cône (affluent du Giffou): Trouve plus

Cône (algèbre linéaire): En algèbre linéaire, un cône est une partie d'un espace vectoriel qui est stable par multiplication scalaire. C'est le cas de tout sous-espace vectoriel, mais aussi la réunion de lieux d'annulation de familles de polynômes homogènes, tel que l'ensemble des matrices diagonalisables ou des non-inversibles dans l'espace des matrices carrées. Trouve plus

Cône (analyse convexe): En mathématiques, et plus précisément en analyse convexe, un cône d'un espace vectoriel réel est une réunion de demi-droites (ouvertes ou fermées) issues de l'origine, et un cône pointé est un cône qui contient l'origine. Cette définition du cône généralise la notion géométrique de cône de l'espace euclidien de dimension 3. On peut citer comme exemples tous les cônes convexes. Les cônes apparaissent également dans diverses constructions : cône tangent à un ensemble, cône asymptotique d'un ensemble, enveloppe conique, etc. Dans tout cet article, désigne un -espace vectoriel, que l'on supposera topologique chaque fois que nécessaire. Trouve plus

Cone (biologie): Trouve plus

Cône (biologie): Trouve plus

Cone (botanique): Trouve plus

Cône (botanique): En botanique, le cône est la structure de regroupement des organes reproducteurs chez les conifères qui contribue à la pollinisation ancestrale des Gymnospermes, la pollinisation anémophile (pollens dans les sacs polliniques des écailles staminées des cônes mâles, transportés par voie aérienne et interceptés par les cônes femelles). La « pomme de pin » est l'exemple typique du cône. La forme générale est celle d'un strobile : un axe court autour duquel des écailles insérées en spirale abritent à leur base les organes sexués. Le nom dérive du latin conus, lui-même issu du grec κῶνος (kônos), et désignait la pomme de cyprès. Certains botanistes réservent le terme de « cône » aux structures femelles à écailles ligneuses, mais par extension il est parfois employé pour désigner toutes les « inflorescences » et « fructifications » des conifères même si l'organisation initiale en strobile n'est plus visible (comme chez les ifs ou les genévriers). Il est aussi quelquefois utilisé pour désigner les structures de reproduction de Gymnospermes plus archaïques comme les Cycadacées, voire celles de Lycophytes fossiles. Trouve plus

Cône (forme): Trouve plus

Cône (géométrie): En géométrie, un cône est une surface réglée ou bien un solide. Trouve plus

Cône (mollusque): Trouve plus

Cône (photorécepteur): Les cônes sont des photorécepteurs situés dans la rétine, transformant le signal électromagnétique de la lumière en signal nerveux permettant la vision photopique diurne. La vision scotopique nocturne est assurée par les bâtonnets. Trouve plus

Cône (solide): Trouve plus

Cône (topologie): En topologie, et en particulier en topologie algébrique, le cône CX d'un espace topologique X est l'espace quotient : C X = ( X × I ) / ( X × { 0 } ) {\displaystyle \mathrm {C} X=(X\times I)/(X\times \{0\})\,} du produit de X par l'intervalle unité I = [0, 1]. Intuitivement, on forme un cylindre de base X et on réduit une extrémité du cylindre à un point. Trouve plus

Cône adventif: Un cône adventif est un cône volcanique annexe édifié par une éruption nouvelle par rapport à la principale ayant donné naissance au cône volcanique principal d'une zone d'activité volcanique. Trouve plus

Cône alluvial: Trouve plus

Cône asymptotique: En mathématiques, et plus précisément en analyse convexe, le cône asymptotique d'un convexe fermé non vide d'un espace vectoriel est l'aspect qu'il prend lorsqu'on le voit d'infiniment loin (la définition précise est donnée ci-dessous) ; il ressemble alors à un cône. Cette description intuitive permet de « comprendre » pourquoi le cône asymptotique est réduit à un point si, et seulement si, le convexe auquel il est associé est borné. Un élément du cône asymptotique est appelé une direction asymptotique de l'ensemble convexe de départ. Lorsqu'on suit une direction asymptotique, en partant d'un point d'un convexe fermé non vide, on reste dans cet ensemble. Certains auteurs préfèrent utiliser les appellations cône de récession et direction de récession à cône asymptotique et direction asymptotique, parce que la notion n'a pas de rapport direct avec celle d'asymptote. Le qualificatif asymptotique est en réalité utilisé ici comme dans la locution comportement asymptotique, comme un substitut de l'expression à l'infini. Voici quelques cas où ce concept peut être utile. Comme signalé ci-dessus, on peut montrer qu'un convexe fermé non vide est borné si, et seulement si, son cône asymptotique est réduit à zéro, ce qui revient à dire qu'il ne contient pas de demi-droite. Cette propriété de bornitude pourra donc être obtenue par l'intermédiaire du calcul et de l'examen de son cône asymptotique, souvent possible si l'ensemble convexe a lui-même une expression analytique. Appliqué aux ensembles de sous-niveaux d'une fonction convexe, cette méthode peut parfois donner des conditions pour que l'ensemble des minimiseurs de cette fonction soit non vide et borné. Le concept intervient aussi dans des conditions pour pouvoir séparer des convexes, pour que la somme de deux convexes fermés soit fermée, pour que l'image linéaire (en particulier la projection) d'un convexe fermé soit fermée, etc. Ce concept peut être transporté à une fonction convexe, en prenant le cône asymptotique de son épigraphe. Cela conduit à la notion de fonction asymptotique d'une fonction convexe, qui décrit son comportement à l'infini.Des notions semblables peuvent aussi se définir pour des ensembles non convexes. Connaissances supposées : les bases de l'analyse (notamment la notion de limite) et la notion d'ensemble convexe. Trouve plus

Cone axonique: Trouve plus

Cône axonique: Le cône d'émergence de l'axone (aussi appelé zone de gâchette) est une partie du neurone qui se situe à l'origine de l'axone en continuité avec le soma, ou plus rarement avec une dendrite. Il présente une morphologie conique, de diamètre (quelques microns) et de longueur variables (quelques dizaines de microns). À son niveau, la membrane plasmique se caractérise par une surabondance de canaux sodiques et potassiques. Lorsque les dépolarisations somato-dendritiques y arrivent et que leur sommation atteignent ou dépassent le potentiel seuil, il se produit une ouverture de tous canaux sodiques voltage-dépendant donnant naissance à des potentiels d'action (influx nerveux). Ces potentiels d'action se propagent alors de manière centrifuge le long de l'axone en conservant leur intensité. Chez certains neurones, ce potentiel d'action peut se rétro-propager vers le soma et les dendrites : on parle alors de potentiel d'action rétrograde. Par ailleurs, dans certains cas comme chez les cellules de Purkinje, le potentiel d'action peut naître non du cône d'émergence mais du premier nœud de Ranvier. Portail des neurosciences Portail de la biologie Portail de la biologie cellulaire et moléculaire Portail de l'anatomie Trouve plus

Cone beam: Trouve plus

Cône beam: Le Cone Beam, ou Cône beam, ou « Imagerie volumétrique par faisceau conique » parfois désigné par l'acronyme CBCT (pour « Cone beam computed tomography ») est une technique de tomodensitométrie permettant de produire une radiographie numérisée. Cette technique est située entre le panoramique dentaire et le scanner.Le Cone Beam est considéré comme ayant été un progrès important pour l'imagerie médicale. Utilisant un faisceau conique de rayons X, il permet un examen performant des tissus minéralisés (dents, cartilages, os), mettant en évidence avec une bonne précision (de l'ordre du millimètre) des lésions osseuses, fractures, infections, kystes et corps étrangers (à la suite de blessures par balles ou grenailles par ex). Il est généralement prescrit en seconde intention après le panoramique (lequel présente l'avantage d'être 2 à 4 fois moins irradiant). Trouve plus

Cône circulaire droit: Trouve plus

Cône convexe: En algèbre linéaire, un cône convexe est une partie d'un espace vectoriel sur un corps ordonné qui est stable par combinaisons linéaires à coefficients strictement positifs. Trouve plus

Cône d'ablation: Trouve plus

Cône d'émergence: Trouve plus

Cône d'emmanchement: Trouve plus

Cone d'ablation: Trouve plus

Cône d'ablation: Un cône d'ablation, dans le domaine de l'astronautique, est un bouclier thermique en forme de cône, dont l'ablation participe à la protection d'un engin spatial contre l'échauffement cinétique. Les termes correspondants en anglais sont ablating cone et ablating nosecone. Trouve plus

Cône d'Abrams: Trouve plus

Cône d'adhérence: Trouve plus

Cône d'apprentissage: Trouve plus

Cône de cendre: Trouve plus

Cône de cendres: Trouve plus

Cone de chantier: Trouve plus

Cône de chantier: Trouve plus

Cône de choc: cône de choc généré par le passage du mur du son cône de choc généré dans le sous-sol par un impact météoritique ou une explosion nucléaire Trouve plus

Cône de conifère: Trouve plus

Cône de croissance: Un cône de croissance est une extension dynamique, riche en actine, d'un neurite en développement cherchant un organe cible. Il se situe à l'extrémité distale d'un prolongement axonal ou dendritique neuroblastique en croissance « s'étendant sur des distances considérables suivant souvent des chemins complexes pour atteindre leurs organes cibles (muscles, glandes, récepteurs sensitifs, ou encore synapses avec d'autres neurones) situés en dehors du système nerveux central ». Trouve plus

Cône de Dale: Trouve plus

Cone de dejection: Trouve plus

Cône de déjection: Un cône de déjection ou cône alluvial est un amas de sédiments, le plus souvent de forme conique, déposés à une rupture de pente concave du lit d'un torrent, au débouché d'un talweg pentu dans une vallée. Cette accumulation s'initie avec un ravinement érosif prononcé, suivi d'un fort transport solide puis d'un dépôt des matériaux transportés, ce processus étant souvent renouvelé au fil des millénaires. En montagne, les cônes de déjection sont alimentés par les crues et les laves torrentielles. Le sommet d'un cône de déjection, soit le point à partir duquel le cours d'eau n'est plus latéralement confiné, est appelé apex. Le lit du cours d'eau générateur du cône de déjection est susceptible de divaguer sur l'ensemble du cône, avec un fond souvent perméable. Trouve plus

Cône de frottement: Trouve plus

Cône de Hertz: Trouve plus

Cône de l'apprentissage: Le cône de l'apprentissage (Cone of Learning), également connu sous le nom de triangle de l'apprentissage, cône de l'expérience ou cône de Dale,, est un schéma, sous forme de pyramide, hiérarchisant différentes méthodes d'apprentissage. Trouve plus

Cône de Lübeck: Trouve plus

Cone de lumiere: Trouve plus

Cône de lumière: En physique, le cône de lumière est une notion fondamentale de la théorie de la relativité, permettant à partir d'un événement e 0 {\displaystyle e_{0}} la distinction entre les événements passés, les événements futurs et les événements inaccessibles (dans le passé comme dans le futur). Le cône de lumière est ainsi désigné à la suite de Hermann Minkowski (1864-1909). Mathématiquement, un cône de lumière est un hypercône (en),. Dans le cadre de la relativité restreinte, les événements de l'espace-temps autres que e 0 {\displaystyle e_{0}} se divisent en trois catégories : le passé absolu et le futur absolu de e 0 {\displaystyle e_{0}} d'une part — ces événements se produisant à l'intérieur du cône —, et l'ailleurs d'autre part — qui est constitué des autres événements. Les événements intérieurs au cône peuvent être liés causalement avec e 0 {\displaystyle e_{0}} ; par contre les événements situés dans l'ailleurs de e 0 {\displaystyle e_{0}} sont dits causalement déconnectés de e 0 {\displaystyle e_{0}} et ne peuvent l'influencer ou être influencés par lui. Dans le cadre de la relativité générale, à chaque événement est attaché un cône de lumière infinitésimal, qui concerne les événements infiniment proches (au sens de la métrique lorentzienne). Alors qu'en relativité restreinte les cônes de lumière de tous les événements (dans un référentiel donné) sont parallèles entre eux, ce n'est plus le cas en relativité générale, en raison de la courbure de l'espace-temps. Trouve plus

Cône de lumière (cosmologie): Trouve plus

Cône de percussion: Trouve plus

Cône de pipette: Trouve plus

Cône de rabattement: Trouve plus

Cône de récession: Trouve plus

Cône de révolution: Le cône circulaire droit ou cône de révolution est une surface engendrée par la révolution d'une droite sécante à un axe fixe autour de ce dernier. Il s'agit d'un cas particulier de cône. Le solide délimité par un demi-cône et deux plans perpendiculaires à son axe de révolution est appelé un tronc de cône. Les coniques forment une famille très utilisée de courbes planes algébriques résultant de l'intersection d'un plan avec un cône de révolution. Trouve plus

Cône de scorie: Trouve plus

Cone de scories: Trouve plus

Cône de scories: Un cône de scories, parfois dénommé cône de cendres, est un édifice volcanique de forme conique, formé par l'empilement d'éjectas (des fragments de roches magmatiques éjectés par une éruption volcanique). Dans ces éjectas la proportion de scories et de cendres est variable, mais les scories sont généralement majoritaires. Les cônes de scories sont des volcans souvent monogéniques, ou formés par une petite série d'éruptions. Trouve plus

Cône de signalisation: Un cône de signalisation, cône de chantier, ou cône de Lübeck (Lübecker Hütchen, « petit chapeau de Lübeck » en allemand), est un objet de forme conique en plastique, souvent de couleurs orange et blanc en Belgique et en France, utilisé à la délimitation d'une zone de balisage. Au Québec, on l'appelle communément le cône orange. Également appelé plot, c'est une signalisation routière temporaire installée principalement près des chantiers ou des lieux d'accident. Les cônes empêchent l'usager d'utiliser une partie de la chaussée ou du trottoir sur laquelle ont lieu les opérations de construction ou de sauvetage. Le cône est codifié K5A dans la signalisation routière française. Trouve plus

Cône de Taylor: Un cône de Taylor désigne le cône observé (en électrofilage, électronébulisation et autres processus de pulvérisation hydrodynamique) à partir duquel un jet de particules chargées est émis lors du franchissement d'un seuil de tension. Hormis les processus d'ionisation par électronébuliseur (en spectrométrie de masse), le cône de Taylor est important dans la propulsion à émission de champs (field emission electric propulsion ou FEEP) et les propulseurs colloïdes utilisés avec une haute efficacité (mais une faible puissance) pour la poussée d'engins spatiaux. Trouve plus

Cône de travaux: Trouve plus

Cône de vision: En 3D, le cône de vision (ou la pyramide de vue) est un volume constitué par six plans qui délimite une zone de visibilité. Les objets qui se trouvent en partie dans la pyramide de vue sont coupés par un ou plusieurs de ces plans et seule la partie qui se situe à l'intérieur de la pyramide est visible. Portail de l'imagerie numérique Trouve plus

Cone d'emergence: Trouve plus

Cône d'émergence: Trouve plus

Cone d'emmanchement: Trouve plus

Cône d'emmanchement: Les cônes d'emmanchement ou cônes d'outillage sont principalement utilisés sur les machines-outils. Ils assurent un très bon centrage entre par exemple l'outil et la broche de la machine. Il existe plusieurs types de cônes. C'est la conicité qui les caractérise. Trouve plus

Cône d'or d'Avanton: Le cône d'or d'Avanton est un artéfact archéologique découvert en 1844 à Avanton dans le département de la Vienne, près de Poitiers. Il fait partie d'un type d'objet de l'âge du Bronze moyen, vers 1000 av. J.-C., des cônes rituels, retrouvés à quelques exemplaires similaires dans l'Europe de l'Ouest. Il est conservé au musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye. Trouve plus

Cône d'or d'Aventon: Trouve plus

Cône dual: En mathématiques, et plus précisément en analyse convexe, le cône dual d'une partie P {\displaystyle P} d'un espace euclidien E {\displaystyle E} est l'ensemble des vecteurs de E {\displaystyle E} qui font un angle plus petit que π / 2 {\displaystyle \pi /2} avec les vecteurs de P {\displaystyle P} . C'est un cône convexe fermé non vide. On définit plus généralement, pour une partie P {\displaystyle P} d'un espace vectoriel réel E {\displaystyle E} , le cône dual (algébrique) de P {\displaystyle P} , qui est un cône de l'espace dual E ∗ {\displaystyle E^{*}} et, si E {\displaystyle E} est un espace vectoriel topologique, le cône dual topologique de P {\displaystyle P} , qui est un cône du dual topologique E ′ {\displaystyle E'} . Trouve plus

Cône d'une application: En mathématiques et plus précisément en théorie de l'homotopie, le cône d'une application est un espace topologique construit à partir du cône ayant pour base l'espace de départ de l'application, en identifiant les points de cette base avec ceux de l'espace d'arrivée au moyen de l'application. Trouve plus

Coné essaim: Portail de l'ichtyologie Trouve plus

Cône funéraire: Les cônes funéraires étaient de petits cônes d'argile utilisés dans l'Égypte antique et que l'on trouve presque exclusivement dans la nécropole de Thèbes. Ces cônes étaient placés au dessus de l'entrée de la chapelle d'une tombe. Les premiers exemplaires ont été découverts à partir de la XIe dynastie. Ils sont généralement dépourvus de décor. Au cours du Nouvel Empire, les cônes tendent à devenir de plus petite taille et on y trouve inscrits en hiéroglyphes avec le titre et le nom du propriétaire de la tombe, souvent accompagnés d'une courte prière. La fonction exacte des cônes est inconnue. Trouve plus

Cone géographe: Trouve plus

Cône hertzien: Un cône hertzien est un cône de fracturation produit par la propagation d'une onde dans un solide à partir d'un point d'impact et au-delà d'un seuil d'intensité critique. La fracture qui en résulte peut mener au détachement complet d'une partie du solide d'origine. Ce phénomène doit son nom au physicien allemand Heinrich Rudolf Hertz, qui décrivit ce type de propagation dans plusieurs types de milieux. Trouve plus

Cone McCaslin: Trouve plus

Cone Mills Corporation: Cone Mills Corporation était un leader mondial du textile dans la fabrication de velours côtelé, de flanelle, de denim et d'autres tissus de coton pendant la majeure partie du 20e siècle. L'entreprise était basée à Greensboro, en Caroline du Nord. Ses usines étaient principalement situées en Caroline du Nord et Caroline du Sud. L'entreprise était connue comme le plus grand producteur mondial de denim,. Elle a arrêté définitivement son activité en 2004. Trouve plus

Cône Morse: Trouve plus

Cône Nazko: Le cône Nazko, en anglais : Nazko Cone, est un cône volcanique de Colombie-Britannique, au Canada. Il fait partie de la ceinture volcanique d'Anahim et culmine à 1 230 mètres d'altitude. Trouve plus

Cône normal: Trouve plus

Cône Opal: Le cône Opal, en anglais Opal Cone, est un petit cône volcanique du Canada situé sur le flanc Sud-Est du mont Garibaldi dans la chaîne Côtière, en Colombie-Britannique. Il a notamment produit une coulée dacitique particulièrement longue pour ce type de lave. Trouve plus

Cône orange: Trouve plus

Cone penetration test: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...