Rechercher dans ce blog

mardi 9 mars 2021

Concerto pour violoncelle n° 2 de Chostakovitch, Concerto pour violoncelle n°1 (Saint-Saëns), Concerto pour violoncelle no 1, Concerto pour violoncelle nº 1, Concerto pour violoncelle nº 1 (Jolivet),

Concerto pour violoncelle n° 2 de Chostakovitch: Trouve plus

Concerto pour violoncelle n°1 (Saint-Saëns): Trouve plus

Concerto pour violoncelle no 1: Trouve plus

Concerto pour violoncelle nº 1: Trouve plus

Concerto pour violoncelle nº 1 (Jolivet): Trouve plus

Concerto pour violoncelle no 1 de Camille Saint-Saens: Trouve plus

Concerto pour violoncelle nº 1 de Camille Saint-Saëns: Trouve plus

Concerto pour violoncelle nº 1 de Chostakovitch: Le Premier Concerto pour violoncelle en mi bémol majeur (op. 107) est une œuvre orchestrale composée par Dmitri Chostakovitch en 1959. Trouve plus

Concerto pour violoncelle no 1 de Jolivet: Le Concerto no 1 pour violoncelle et orchestre est un concerto d'André Jolivet. Composé en 1962, il fut créé le 20 novembre 1962 au Théâtre des Champs-Élysées par l'Orchestre national de France avec André Navarra au violoncelle. Trouve plus

Concerto pour violoncelle no 1 de Saint-Saëns: Le Concerto pour violoncelle en la mineur, opus 33, est le premier des deux concertos qu'a écrit Camille Saint-Saëns pour cet instrument. Il date de 1872. Il a été créé à Paris le 19 janvier 1873, avec au violoncelle, Auguste Tolbecque à qui l'œuvre a été dédicacée. Trouve plus

Concerto pour violoncelle nº 2 de Camille Saint-Saëns: Trouve plus

Concerto pour violoncelle nº 2 de Chostakovitch: Le Deuxième Concerto pour violoncelle en sol mineur (op. 126) est une œuvre orchestrale composée par Dmitri Chostakovitch en 1966. Trouve plus

Concerto pour violoncelle no 2 de Saint-Saëns: Le Concerto pour violoncelle no 2 en ré mineur, op. 119, est un concerto pour violoncelle et orchestre composé par Saint-Saëns en 1902 pour le violoncelliste hollandais Joseph Hollman. Ce second concerto est plus virtuose que le premier, écrit trente ans avant. Il a été créé à Paris le 5 février 1905. L'accueil fut alors plutôt mitigé et il reste moins connu que son premier concerto. Trouve plus

Concerto Serenata (Rodrigo): Trouve plus

Concerto Suite For Electric Guitar & Orchestra In Eb Minor, Opus I - Millenium: Trouve plus

Concerto Vocale: Le Concerto Vocale est un ensemble belge de musique baroque. Trouve plus

ConcertoNet: ConcertoNet.com est un webzine francophone et anglophone consacré à la musique classique, créé par Philippe Herlin en septembre 1997. Il est le plus ancien site internet consacré à la musique classique en France. Trouve plus

Concertos: Trouve plus

Concertos brandebourgeois: Les concertos brandebourgeois (le titre original est en français : Six Concerts à plusieurs instruments) sont un ensemble de six concertos de Johann Sebastian Bach (BWV 1046 à 1051) composés en 1721, et qui comptent parmi les plus renommés qu'il ait composés. Le qualificatif de « brandebourgeois » est dû au musicologue Philipp Spitta, biographe de Bach en 1873, qui, suivant l'usage germanique, fait référence au dédicataire, le margrave Christian-Louis de Brandebourg-Schwedt. Trouve plus

Concertos brandebourgeois (Bach): Trouve plus

Concertos grossos (corelli): Trouve plus

Concertos grossos Opus 3 (Haendel): Les Concertos Grossos, Opus 3, HWV 312-317, sont six concertos grossos composés par Georg Friedrich Haendel et rassemblés dans un recueil publié par John Walsh en 1734. Les musicologues s'accordent à estimer que Haendel n'est pas à l'origine de la publication de ce recueil. En réalité, Walsh a avant tout cherché à reproduire la réussite commerciale de l'opus 6 de Corelli, comprenant 6 concertos grossos et dans ce but, en a rassemblé six, composés par Haendel sans doute principalement pendant son séjour à Cannons auprès du duc de Chandos (1717 à 1719). Trouve plus

Concertos grossos Opus 6 (Haendel): Trouve plus

Concertos pour clavecin (Jean-Sébastien Bach): Trouve plus

Concertos pour clavecin (johann sebastian bach): Trouve plus

Concertos pour clavecin de Bach: Les Concertos pour clavecin, BWV 1052-1065, sont des concertos pour clavecin, cordes et continuo composés par Johann Sebastian Bach. Il y a sept concertos pour un clavecin (BWV 1052-1058), trois concertos pour deux clavecins (BWV 1060-1062), deux concertos pour trois clavecins (BWV 1063-1064) et un concerto pour quatre clavecins (BWV 1065). Bach est l'un des précurseurs dans le genre du concerto pour clavier. Dès 1721, le concerto brandebourgeois no 5 (BWV 1050) comporte une partie soliste importante pour le clavecin. Durant les années 1730, il utilise l'orgue comme instrument soliste dans des sinfonias. La main gauche doublait alors la basse continue avant de devenir progressivement plus autonome. Douze concertos pour un clavecin devaient être écrits, en deux cahiers de 6. Le huitième (BWV 1059) reste cependant inachevé et il ne reste aucune trace des quatre derniers. Bach a composé par ailleurs des concertos pour deux, trois et quatre claviers. Ne sont pas considérées ici des transcriptions pour clavecin solo d'ouvrages de différents compositeurs : les 16 concertos pour clavecin solo BWV 972-987. Le Concerto Italien (BWV 971), contrairement à ce que peut laisser entendre son nom, est une œuvre pour clavecin seul. Ces concertos sont joués de nos jours au clavecin, au piano-forte ou au piano. Bach disposait dès 1730 du second instrument au sein de l'orchestre qu'il dirigeait (le Collegium Musicum de Leipzig) et il n'est donc pas exclu qu'il ait pensé à celui-ci lors de la composition de certains de ces concertos[réf. souhaitée]. La plupart de ces concertos sont des adaptations de pièces plus anciennes, parfois égarées. Leur structure est identique : mouvements vif-lent-vif et leur durée comparable (environ une vingtaine de minutes). Trouve plus

Concertos pour clavier de Joseph Haydn: Joseph Haydn écrivit peu de concertos. Des onze œuvres identifiées au chapitre XVIII du catalogue Hoboken comme concerto pour clavier, dix sont des œuvres de jeunesse composées dans les années 1750 ou très peu de temps après son engagement chez le prince Esterházy. Seul le concerto no 11 a été écrit dans la période de maturité entre 1780-1784. Il faut noter que la plupart des concertos peuvent être joués à l'orgue ou au clavecin (piano). Seuls les nos 3 (en fa), 4 (en sol) et 11 (en ré) sont destinés uniquement au clavecin (piano). Le no 9 est apocryphe et le no 7 est un arrangement du Trio pour clavier, violon et violoncelle no 6 du même compositeur. Hob.XVIII : 1 Concerto, en do majeur, pour clavier et orchestre Hob.XVIII : 2 Concerto, en ré majeur, pour clavier et orchestre Hob.XVIII : 3 Concerto, en fa majeur, pour clavecin ou piano et orchestre Hob.XVIII : 4 Concerto, en sol majeur, pour clavecin ou piano et orchestre Hob.XVIII : 5 Concerto, en do majeur, pour clavier et orchestre Hob.XVIII : 6 Concerto, en fa majeur, pour violon et clavecin avec orchestre Hob.XVIII : 7 Concerto, en fa majeur, pour clavier et orchestre Hob.XVIII : 8 Concerto, en do majeur, pour clavier et orchestre Hob.XVIII : 9 Concerto, en sol majeur, pour clavier et orchestre Hob.XVIII : 10 Concerto (concertino), en do majeur, pour clavier et orchestre Hob.XVIII : 11 Concerto, en ré majeur, pour clavecin ou piano et orchestre Portail de la musique classique Trouve plus

Concertos pour cor: Trouve plus

Concertos pour cor (richard strauss): Trouve plus

Concertos pour cor de Mozart: Les quatre concertos pour cor de Wolfgang Amadeus Mozart sont des œuvres importantes du répertoire professionnel pour cor. Mozart a composé ses concertos pour son ami Joseph Leutgeb (aussi écrit Leitgeb) qu'il connaissait depuis l'enfance. Leitgeb était surement un musicien talentueux car les concertos sont très difficiles à jouer avec un cor naturel de l'époque, nécessitant des trilles, des notes bouchées et des coups de langue rapides. Trouve plus

Concertos pour flûte (Vivaldi): Antonio Vivaldi est l'auteur d'un ensemble de six concertos, op. 10, pour flûte publiés ca. 1728 par Michel-Charles Le Cène à Amsterdam. Concerto pour flûte no 1 en fa majeur, RV 433 La tempesta di mare Allegro Largo PrestoConcerto pour flûte no 2 en sol mineur, RV 439 La notte (aussi RV 104, composé dans les années 1710 avec accompagnement de chambre) Largo Presto (Fantasmi) Largo Presto Largo (Il sonno) AllegroConcerto pour flûte no 3 en ré majeur, RV 428 Il gardellino Allegro Presto AllegroConcerto pour flûte no 4 en sol majeur, RV 435 Allegro Largo AllegroConcerto pour flûte no 5 en fa majeur, RV 434 Allegro ma non tanto Largo e cantabile AllegroConcerto pour flûte no 6 en sol majeur, RV 437 Allegro Largo Allegro Trouve plus

Concertos pour flûte (Wolfgang Amadeus Mozart): Trouve plus

Concertos pour flute de Mozart: Trouve plus

Concertos pour flûte de mozart: Trouve plus

Concertos pour orgue Opus 4 (Haendel): Les concertos pour orgue, opus 4 (HWV 289 à 294) constituent un recueil de six concertos pour orgue et orchestre composés par Georg Friedrich Haendel à Londres en 1735 et 1736 puis publiés en 1738 par John Walsh. Haendel les a composés pour servir d'interludes pendant les représentations de ses oratorios à Covent Garden et ce furent les premières œuvres destinées explicitement pour cette combinaison d'instruments ; ils servirent ensuite de modèles à d'autres musiciens et la formule sera reprise dans l'Opus 7. Trouve plus

Concertos pour orgue Opus 7 (Haendel): Les concertos pour orgue, opus 7 (HWV 306 à 311) constituent un recueil de six concertos pour orgue et orchestre composés par Georg Friedrich Haendel à Londres entre 1740 et 1751 et publiés après sa mort en 1761 par John Walsh. Haendel les a composés pour servir d'interludes pendant les représentations de ses oratorios. Ce recueil est le troisième de concertos pour orgue publiés sous le nom de Haendel à son époque, le premier étant l'Opus 4 et le deuxième un recueil sans N° d'Opus généralement désigné comme Second set. Trouve plus

Concertos pour piano de Mozart: Les concertos pour piano et orchestre de Wolfgang Amadeus Mozart forment un ensemble de vingt-sept œuvres de ce genre écrites par le compositeur autrichien entre 1767 et 1791. La structure de ces concertos est constituée de trois mouvements suivant le schéma classique : un premier mouvement rapide (généralement un Allegro), un second mouvement lent (généralement un Adagio ou un Andante) et un troisième mouvement rapide (normalement Allegro, bien que l'on puisse trouver aussi les indications d'Allegretto ou de Presto). Quant à la forme, les premiers mouvements sont toujours composés sous une forme bithématique tripartite ou forme sonate, le second mouvement a une forme sonate abrégée, alors que le troisième est habituellement un rondo. Tous les concertos sont écrits dans des tonalités majeures, sauf deux : le no 20 en ré mineur, et le no 24 en do mineur. Les concertos ont leurs seconds mouvements écrits dans la tonalité de la dominante ou de la sous-dominante, à l'exception de sept : deux écrits en mode mineur (no 20 et no 24), pour lesquels le second mouvement est dans la tonalité à la sixte, et cinq autres concertos, dont les seconds mouvements sont écrits dans le relatif mineur de la tonalité principale : le no 4, KV. 41, le no 9, KV. 271, le no 10, KV. 456, le no 22, KV. 482 et le no 23, KV. 488. Dans ses concertos pour piano, Mozart montre une très grande habileté technique et une maîtrise complète des moyens qu'offre l'orchestre, offrant un large éventail de sentiments et d'émotions,. Ses concertos présentent, de manière générale, un caractère d'improvisation et de virtuosité, surtout dans les premiers mouvements, qui exploitent toutes les possibilités techniques du piano de l'époque,. Aujourd'hui, on considère que les concertos pour piano de Mozart constituent un sommet pour le concerto classique et ont été ceux qui ont le plus influencé la postérité. Trois de ses concertos pour piano (no 20, no 21 et no 23) font partie des œuvres les plus enregistrées et connues du répertoire classique. La première édition complète des concertos a été celle de Richault vers 1850. Depuis les partitions et les autographes sont devenus accessibles grâce aux publications, entre autres, de W. W. Norton, Ernst Eulenburg et Dover Publications. Trouve plus

Concertos pour piano nº 1-4 de Mozart: Les quatre premiers concertos pour piano no 1 à 4 (numérotés K. 37 et 39-41) ont été écrits par Wolfgang Amadeus Mozart à l'âge de onze ans, à Salzbourg. Son père Leopold Mozart a noté que ces concertos avaient été terminés en avril 1767 pour le K. 37 et en juillet pour les K. 39-41. Trouve plus

Concertos pour violon: Trouve plus

Concertos pour violon (Bach): Trouve plus

Concertos pour violon de Bach: Sous le vocable de concertos pour violons, écrits par Johann Sebastian Bach, cet article regroupe trois concertos pour violons et trois concertos pour violons et autres instruments : Les trois premiers (BWV 1041 - 1043) nous sont parvenus sous leur forme originale, contrairement à d'autres qui sont des transcriptions ou des reconstitutions de manuscrits. Contemporains des Concertos Brandebourgeois, ils datent de la période de Köthen et sont écrits pour les besoins de la musique princière. BWV 1041 - Concerto, en la mineur, pour violon avec cordes (violon, alto) et continuo BWV 1042 - Concerto, en mi majeur, pour violon avec cordes (violon, alto) et continuo BWV 1043 - Concerto, en ré mineur, pour violon avec cordes (2 violons et alto) et continuo BWV 1044 - Concerto pour clavecin, flûte traversière et violon en la mineur dit Triple concerto BWV 1045 - Sinfonia en ré majeur - (sinfonia introductive d'une cantate perdue) BWV 1060a - Concerto pour violon et hautbois - (perdu) Portail du baroque Portail de la musique classique Trouve plus

Concertos pour violoncelle de Boccherini: Violoncelliste virtuose, Luigi Boccherini a écrit une douzaine de concertos pour cet instrument. Trouve plus

Concertos pour violoncelle de Haydn: Joseph Haydn a composé plusieurs concertos pour violoncelle dont l'attribution au compositeur reste quelque peu fluctuante. Le catalogue Hoboken de son œuvre comprend 6 concertos pour violoncelle, numéroté Hob.VIIb 1 à 5 et Hob.VIIb.g1, ce dernier étant perdu et probablement apocryphe. Les deux seuls concertos dont l'attribution est à peu près sûre sont celui en do majeur, Hob.VIIb.1, bien que la partition ne soit pas signée, et celui en ré majeur Hob.VIIb.2. Le troisième semble être en fait un doublon du premier. Le manuscrit du quatrième concerto est signé du nom de Costanzi et est datée de 1770–1771, mais l'auteur, est en fait, inconnu. Trouve plus

Concerts: Trouve plus

Concerts Colonne: Trouve plus

Concerts de casseroles: Trouve plus

Concerts de dessins: Trouve plus

Concerts de Final Fantasy: Final Fantasy (ファイナルファンタジー, Fainaru Fantajii) est une série de jeux vidéo de rôle (RPG) produite par Square Enix (originellement Square) initiée par Hironobu Sakaguchi en 1987 au Japon sur la console NES avec le jeu Final Fantasy. Le principal compositeur des musiques des jeux est Nobuo Uematsu, qui a à lui seul composé les bandes originales des onze premiers Final Fantasy. Parmi les autres compositeurs importants ayant contribué aux différents produits de la franchise Final Fantasy, on peut citer Masashi Hamauzu, Naoshi Mizuta, Hitoshi Sakimoto, et Kumi Tanioka. La plupart des épisodes de la série Final Fantasy et de ceux des séries auxiliaires ont donné lieu à des bandes originales, ainsi qu'à des versions orchestrales, des arrangements pour pianos, et à des musiques vocales. Les morceaux résultants ont été interprétés lors de concerts et représentations, tels les Concerts orchestraux de musiques de jeux, les Concerts symphoniques de musiques de jeux, le Play! A Video Game Symphony et des concerts du Video Games Live, mais ont aussi été joués lors de représentions exclusivement dédiées à la série principale des Final Fantasy. La première, Symphonic Suite Final Fantasy, réunit les plus grandes musiques des deux premiers jeux de la série. Plus d'une dizaine d'années plus tard, le concert 20020220 Music from Final Fantasy, donné le 20 février 2002, passe en revue des morceaux des dix premiers opus de la série. Elle a été suivie par une série de six concerts au Japon débutée en mars 2004, appelée Tour de Japon: Music from Final Fantasy. Une série de concerts a aussi été donnée à travers les États-Unis entre 2004 et 2005, prénommé Dear Friends -Music From Final Fantasy-, suivie par le concert More Friends: Music from Final Fantasy le 16 mai 2005. Voices - Music from Final Fantasy est une représentation donnée à Yokohama le 18 février 2006, se concentrant sur les musiques chantées. La dernière tournée en date, Distant Worlds: Music from Final Fantasy, a commencé en 2007 et n'est pas encore achevée. Trouve plus

Concerts de Jean Michel Jarre: Trouve plus

Concerts de Jean-Michel Jarre: Cet article présente une liste des concerts du compositeur français de musique électronique Jean-Michel Jarre. Trouve plus

Concerts de la Pléiade: Les Concerts de la Pléiade sont des concerts créés à Paris en 1942 pendant l'occupation allemande sous l'égide de la N.R.F, et organisés par la cinéaste Denise Tual et le musicologue André Schaeffner. (Ces concerts continueront jusqu'en 1947). Trouve plus

Concerts de la Région: Les Concerts de la Région est un festival de musique créé en 2013 à Rouen en Seine-Maritime à l'occasion de la sixième édition de l'Armada. Devant le succès de l'édition de 2013, l'événement sera organisé jusqu'en 2017 où la région Normandie annonce l'arrêt du festival faute de budget. Les concerts reprennent en juin 2019, lors de l'Armada 2019 sur l'Esplanade Saint Gervais. La principale particularité de ce festival est son entière gratuité. Trouve plus

Concerts de l'Avent: Les Concerts de l'Avent de Villars-sur-Glâne sont un festival de musique classique qui se déroule chaque année à Villars-sur-Glâne dans le canton de Fribourg en Suisse, depuis 1977. Trouve plus

Concerts de Mylène Farmer: Trouve plus

Concerts de radio france: Trouve plus

Concerts de radiofrance: Trouve plus

Concerts de Radio-France: Trouve plus

Concerts de Vollore: Depuis sa création en 1978, par Laurent Martin, l'association les Concerts de Vollore se consacre à l'animation musicale d'une région en grande majorité rurale. La programmation allie création et diffusion, avec de nombreuses découvertes d'œuvres oubliées ou jamais interprétées, fait la part belle aux grands interprètes de la musique classique et aux jeunes talents. Elle s'ouvre également au jazz et aux musiques du monde. S'articulant autour de 11 communes différentes du Forez autour de Thiers, Arconsat, Chabreloche, Courpière, Escoutoux, Palladuc, château de Ravel, Sainte-Agathe, Saint-Rémy-sur-Durolle, Saint-Victor-Montvianeix, Viscomtat, Vollore-Ville (château de Vollore et église Saint-Maurice) et Vollore-Montagne, les Concerts de Vollore sont devenus la destination d'élection de plus de 2 000 mélomanes chaque été, au mois de juillet. Une coproduction avec le Centre de musique romantique française (Palazzetto Bru Zane à Venise) pour quatre soirées qui permettra d'accueillir, le Quatuor Satie et le pianiste Laurent Martin ; une soirée exceptionnelle Mel Bonis; un hommage à Bessie Smith, etc. Le Festival a fidélisé un large public depuis sa création en 1978. Son directeur artistique était Laurent Martin et sa présidente Monique Combronde. Ils ont passé le flambeau à Bruno Chanel qui, avec l'ensemble du bureau et des bénévoles, poursuit cette belle aventure. Trouve plus

Concerts du Conservatoire: Trouve plus

Concerts du nouvel an 1940 à Vienne: Les deux concerts du nouvel an 1940 de l'orchestre philharmonique de Vienne, qui ont eu lieu les 30 & 31 décembre 1939, sont les tout premiers concerts du nouvel an qui se sont tenus au Musikverein, à Vienne, en Autriche. Ils sont dirigés par le chef d'orchestre autrichien Clemens Krauss. Ils sont programmés en tant que concerts extraordinaires. Ils ne relèvent pas encore de la tradition du concert du nouvel an, qui commencera l'année suivante. Trouve plus

Concerts en sextuor: Trouve plus

Concerts for the People of Kampuchea: Les Concerts for the People of Kampuchea est une série concerts caritatifs présentés du 26 au 29 décembre 1979 au Hammersmith Odeon de Londres. Ils sont organisés par Kurt Waldheim, le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, et Paul McCartney, auteur-compositeur-interprète et ancien membre des Beatles. Un double 33-tours en sera tiré. Trouve plus

Concerts for the People of Kampuchea (album): Concerts for the People of Kampuchea est un double album « live » sur lequel on entend Paul McCartney and Wings, The Who, Queen, Elvis Costello, Pretenders, The Clash et d'autres artistes. Il est sorti quinze mois après la série de concerts, portant le même nom, qui s'est déroulée du 26 au 29 décembre 1979 à l'Hammersmith Odeon de Londres pour venir en aide aux victimes de la guerre du Cambodge. Cet événement a été organisé par le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies Kurt Waldheim et le musicien et chanteur britannique Paul McCartney. Trouve plus

Concerts in the Sun: Concerts in the Sun est un album live de la discographie de Cal Tjader enregistré en 1960 lors de deux concerts et sorti à titre posthume en 2002. Les bandes masters de Fantasy Records sont restées dans les boîtes pendant 42 ans… Trouve plus

Concerts Lamoureux: Trouve plus

Concerts orchestraux de musiques de jeux: Trouve plus

Concerts Pasdeloup: Trouve plus

Concerts populaires de musique classique: Trouve plus

Concerts radio france: Trouve plus

Concerts radiofrance: Trouve plus

Concerts Radio-France: Trouve plus

Concerts royaux (Francois Couperin): Trouve plus

Concerts royaux (françois couperin): Trouve plus

Concerts royaux de François Couperin: Les Concerts royaux est un ensemble de quatre suites à la française qui ont été jouées entre 1714 et 1715, à la cour de Louis XIV (d'où le qualificatif « royaux »), lors de petits concerts de chambre. Ils sont destinés à l'écoute plus qu'à la danse. Ils ont été publiés par François Couperin en 1722 à la fin de son Troisième Livre de Clavecin, sans précision quant à l'instrumentation. La même pièce peut donc être jouée au clavecin seul ou ce dernier pour la ligne de basse, les autres instruments pouvant être un violon, une viole de gambe, un hautbois ou une flûte. Cette liberté laissée à l'interprète se retrouve antérieurement dans certaines œuvres de Marin Marais ou de Gaspard Le Roux. Au nombre de 4, ils seront complétés en 1724 par de nouveaux concerts sous le titre Les Goûts réunis. Chaque concert est composé d'un prélude et d'une suite de danses généralement dans l'ordre classique (allemande, courante, sarabande) suivies d'autres pièces. Ils sont classés par ton croissant par quintes : sol, ré, la et mi. Premier concert Prélude Allemande Sarabande Gavotte Gigue Menuet en trioDeuxième concert Prélude Allemande fuguée Air tendre Air contrefugué EchosTroisième concert Prélude Allemande Courante Sarabande grave Gavotte Muzette Chaconne légèreQuatrième concert Prélude Allemande Courante françoise Courante à l'italiéne Sarabande Rigaudon Forlane Trouve plus

Concerts Salomon: Trouve plus

Concerts symphoniques de musiques de jeux: Les Concerts symphoniques de musiques de jeux (Symphonische Spielemusikkonzerte en Allemand) sont un événement allemand annuel de concerts de musiques de jeu vidéo initié en 2003, connu pour être le plus ancien et le premier du genre en dehors du Japon. Les concerts sont produits par Thomas Böcker et interprétés par plusieurs orchestres menés par Andy Brick (2003–2007), Arnie Roth (2008, 2009 et 2011), et Niklas Willén (2010, 2012). De 2003 à 2007, GC in Concert s'est tenu au Gewandhaus de Leipzig, et déroulé lors la cérémonie d'ouverture officielle de la Games Convention. En 2008, l'annulation du concert par la Leipziger Messe a entraîné une coopération avec la Westdeutscher Rundfunk, et finalement donné lieu à de nouvelles représentations de musiques de jeux par son propre orchestre. Ces concerts ont lieu principalement dans la salle philharmonique de Cologne. Trouve plus

Concerts symphoniques russes: Les Concerts symphoniques russes désignent une série de concerts de musique classique russe organisés à Saint-Pétersbourg par le magnat du bois et mécène de la musique Mitrofan Belaïev pour servir de forum aux jeunes compositeurs russes qui pouvaient ainsi faire exécuter les œuvres orchestrales qu'ils venaient d'écrire. À côté de ces œuvres nouvelles, des pièces écrites par des compositeurs de la génération précédente comme Nikolaï Rimski-Korsakov et Mily Balakirev y étaient également interprétées. Trouve plus

Concerts, Bregenz/München: Concerts, Bregenz/München est un album du pianiste de jazz américain Keith Jarrett enregistré en 1981 et sorti en 2013 sur CD par ECM. L'enregistrement de ces concerts avait déjà été édité sous forme de trois LP sous le titre Concerts (en). On pouvait trouver le concert donné à Bregenz en CD, mais c'est la première fois que ces deux concerts sont réunis en CD. Le pianiste Vic Olsen a enregistré en 2013 chez CVM Records son interprétation du concert de Bregenz publiée avec la Sonate en si mineur de Franz Liszt. Trouve plus

Concerts-Rouge: Les Concerts-Rouge sont une formation musicale parisienne de la fin du XIXe siècle et du début du XXe. Trouve plus

Concertstück: Trouve plus

Concervatoire de Pékin: Trouve plus

Concerviano: Concerviano est une commune italienne de la province de Rieti dans la région Latium en Italie. Trouve plus

Concesio: Concesio est une commune italienne de la province de Brescia dans la région Lombardie en Italie. Trouve plus

Concession: Une concession désigne l'action de concéder un droit, une terre, etc., et par extension, ce droit, cette terre, etc. Trouve plus

Concession américaine de Shanghai: La Concession américaine de Shanghai, (chinois : 上海美租界 ; pinyin : shànghǎi měizujiè), est une concession crée en 1848 à Shanghai et qui fusionna avec la concession britannique de Shanghai (上海英侨), pour devenir la Concession internationale de Shanghai en 1863. Trouve plus

Concession automobile: Trouve plus

Concession autoroutière: Trouve plus

Concession britannique de Shanghai: La Concession britannique de Shanghai (chinois : 上海英侨 ; pinyin : shànghǎi yīngqiáo) est une concession qui commença en 1843 à Shanghaï, à la fin de la guerre de l'opium, et qui fusionna avec la concession américaine de Shanghai (上海美租界), en Concession internationale de Shanghai en 1863. Trouve plus

Concession d'utilisation du domaine public maritime: Trouve plus

Concession d'utilisation du domaine public maritime (France): Le domaine public maritime, inaliénable et imprescriptible, peut faire l'objet d'occupations privatives sous les formes suivantes : l'autorisation d'occupation temporaire (AOT), outil juridique de droit commun, précaire et révocable ; les concessions ostréicoles ou les titres miniers, pour lesquels l'autorisation relève de critères spécifiques ; les autorisations de mouillage collectif, forme particulière d'AOT ; la concession d'utilisation du domaine public maritime en dehors des ports, instituée par le décret du 29 mars 2004. Portail du monde maritime Portail du droit Trouve plus

Concession d'aménagement: Trouve plus

Concession d'Annœullin: Trouve plus

Concession de Flechinelle: Trouve plus

Concession de fléchinelle: Trouve plus

Concession de la découverte: La concession de la découverte (anglais : Discovery Claim) aussi connu sous le nom de concession no 37903 est un claim de Bonanza Creek , un cours d'eau du Yukon , au Canada. C'est le site où, dans l'après-midi du 16 août 1896, la première pépite d'or fut découverte au Yukon par des prospecteurs . Le site est considéré comme l'endroit où la ruée vers l'or du Klondike a été déclenchée. Il est situé vers 17 km au sud-sud-est de Dawson City. La concession de la découverte a été désignée lieu historique national du Canada le 13 juillet 1998. Trouve plus

Concession de service public: Une concession de service public est une forme de contrat juridique où un concessionnaire, une société privée le plus souvent, prend en charge les frais d'exploitation et d'entretien courant d'un bien consommable (exemple : assainissement de l'eau à des fins de consommation) ou d'un service (exemple : protection et mise en valeur d'un site historique gouvernemental), ainsi que les investissements. Le concessionnaire se rémunère à la fois auprès d'autres signataires du contrat (exemple : municipalité) et des usagers par une redevance fixée dans le contrat de concession. Trouve plus

Concession de service public en France: En droit français, la concession est une des formes de contrat que peut prendre une délégation de service public depuis la loi du 6 février 1992 relative à l'administration territoriale de la République. Si la concession de travaux publics est utilisée depuis l'Ancien Régime, il fallut attendre un arrêt du Conseil d'État de 1910 pour que soit reconnue une concession de service public autonome de la concession de travaux publics. Trouve plus

Concession de Vieux-Condé: La concession de Vieux-Condé est une des concessions du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, instituée dans le Nord-Pas-de-Calais, en France. À l'inverse d'autres concessions, elle a une histoire longue et semée d'embuches. Instituée le 14 octobre 1749, elle a été attribuée à Emmanuel de Croÿ-Solre qui l'a mise à disposition de Jean-Jacques Desandrouin qui l'exploite via la Société Desandrouin-Cordier. Elle couvre les territoires de Vieux-Condé et Condé-sur-l'Escaut, mais elle est étendue le 21 avril 1751 pour englober Hergnies. Pendant la période d'exploitation par la Société Desandrouin-Cordier, douze puits sont creusés sur la concession, mais huit sont abandonnés à l'état d'avaleresses ou inexploités. Les autres puits constituent les fosses des Trois Arbres, du Gros Caillou et Saint-Thomas. Le 19 novembre 1757, la Société Desandrouin-Cordier, la Société Desandrouin-Taffin et la Société de Cernay fusionnent, ce qui entraîne la fondation de la Compagnie des mines d'Anzin. Cette dernière possède alors plusieurs concessions. Elle multiplie les ouvertures de puits sur le territoire. L'arrêt du 19 mars 1799 confirme la propriété de la concession à la Compagnie d'Anzin. Cette concession est finalement étendue en 1855. Après la nationalisation, l'extraction cesse le 30 décembre 1988 à la fosse Ledoux. L'arrêté du ministre de l'Économie, des Finances et de l'Emploi Christine Lagarde en date du 25 septembre 2007 accepte la renonciation de Charbonnages de France à la concession de Vieux-Condé. Trouve plus

Concession d'utilisation du domaine public maritime (France): Trouve plus

Concession ferroviaire: La concession ferroviaire est une formule assez ancienne où la construction, l'exploitation et la gestion d'une ligne ferroviaire, dont la propriété reste celle du concédant public, généralement l'État, sont déléguées à un partenaire privé. Ce système contractuel se rapproche de la concession de service public, mais diffère quelque peu des contrats de partenariat (PPP) et ne doit pas être confondu avec les franchises ferroviaires qui portent sur l'exploitation des services de transport d'une ligne ferroviaire. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...