Rechercher dans ce blog

mardi 9 mars 2021

Concerto pour alto (Penderecki), Concerto pour alto (Walton), Concerto pour alto (Zelter), Concerto pour alto en sol majeur (Telemann), Concerto pour alto no 1 en ré majeur de Stamitz,

Concerto pour alto (Penderecki): Le concerto pour alto et orchestre est une œuvre du compositeur polonais Krzysztof Penderecki écrite en 1983. Il est dédié au violoniste Isaac Stern. la création en a été faite à Caracas (Venezuela) par l'altiste José Vazquez avec l'orchestre symphonique de Maracaibo sous la direction d'Eduardo Rahn le 21 juillet 1983. Plusieurs transcriptions en ont été faites : pour orchestre de chambre (créé en 1985), pour violoncelle (créé en 1989), pour clarinette (créé en 1995). L'œuvre comprend sept mouvements et son exécution demande environ vingt minutes. Lento Vivace Meno mosso Vivo Tempo I (Lento) Vivo Lento (Tempo 1) Portail de la musique classique Trouve plus

Concerto pour alto (Walton): Le Concerto pour alto est un concerto pour alto et orchestre du compositeur britannique William Walton. Initialement composé pour Lionel Tertis en 1928, c'est Paul Hindemith qui créé l'œuvre le 3 octobre 1929 aux concerts promenades de Londres. Trouve plus

Concerto pour alto (Zelter): Le Concerto pour alto en mi bémol majeur de Carl Friedrich Zelter composé en 1779 est une œuvre majeure du compositeur. Ce concerto est de structure très classique, à trois mouvements. Il occupe aujourd'hui une place très importante dans le répertoire de musique pour alto. Trouve plus

Concerto pour alto en sol majeur (Telemann): L'un des concertos survivants de Georg Philipp Telemann, celui pour alto en sol majeur TWV 51: G9, est parmi ses plus célèbres. Il est toujours joué régulièrement aujourd'hui. Ce concerto a été écrit vers 1716-1721. Trouve plus

Concerto pour alto no 1 en ré majeur de Stamitz: Le premier concerto pour alto en ré majeur de Carl Stamitz (1745-1801) a été composé en 1774. Il constitue une des œuvres principales pour alto de la période classique. Trouve plus

Concerto pour basson: Un concerto pour basson est une composition musicale de forme concerto écrite pour basson accompagnée par un ensemble musical, généralement un orchestre. Comme les sonates pour basson, les concerti pour basson étaient relativement rares jusqu'au XXe siècle, bien qu'un certain nombre furent composés durant la période classique. Quelques concerti contemporains pour basson sont écrits pour basson solo et orchestre d'harmonie ou orchestre à cordes. Trouve plus

Concerto pour basson (Forme musicale): Trouve plus

Concerto pour basson (Mozart): Le Concerto pour basson en si bémol majeur K. 191/186e de Wolfgang Amadeus Mozart , écrit en 1774, à l'âge de 18 ans, est la première œuvre concertante écrite par le compositeur pour un instrument à vent et le seul existant pour basson. Il écrivit en 1775 trois autres concertos pour basson à la suite d'une commande d'un amateur et bassoniste munichois le baron Thaddeus von Dürnitz (1756-1807) dont les partitions n'ont pas été retrouvées. Le manuscrit du concerto K.191 a disparu. Le concerto a été publié en 1805 par Johann Anton André, nach dem Original-Manuscript (d'après le manuscrit original). Trouve plus

Concerto pour basson de Mozart: Trouve plus

Concerto pour clarinette: Concerto pour clarinette d'Elliott Carter. Concerto pour clarinette de Aaron Copland. Concerto pour clarinette de Paul Hindemith. Concerto pour clarinette de Saverio Mercadante. Concerto pour clarinette de Wolfgang Amadeus Mozart. Concerto pour clarinette de Carl Nielsen. Concerto pour clarinette no 1 de Louis Spohr. Trouve plus

Concerto pour clarinette (Carter): Le Concerto pour clarinette d'Elliott Carter a été composé en 1996. Il est créé la même année par Pierre Boulez et l'Ensemble intercontemporain avec le clarinettiste Alain Damiens. Trouve plus

Concerto pour clarinette (Copland): Le concerto pour clarinette et orchestre à cordes, harpe et piano est un concerto d'Aaron Copland. Composé en 1948, il fut créé à New York par Benny Goodman son dédicataire. Le concerto est en deux parties enchaînées. Trouve plus

Concerto pour clarinette (Hindemith): Le Concerto pour clarinette de Paul Hindemith est le premier d'une série de concertos pour instruments à vent, composés de 1947 et 1949. Il a été écrit en 1947 pour Benny Goodman, qui en assura la création en 1950 avec l'Orchestre de Philadelphie sous la direction d'Eugene Ormandy. De style néo-classique, il est composé de quatre mouvements : le premier est un allegro symphonique, très lyrique et plein d'énergie ; le second est un scherzo complexe et plein d'esprit ; le troisième est une pastorale très gracieuse et le dernier mouvement est un rondo très vif, qui souligne l'intérêt que Hindemith portait à la clarinette comme instrument lyrique. Ziemlich schnell Schnell Ruhig HeiterIl existe un enregistrement de cette œuvre, réalisé à Londres en 1956, avec le clarinettiste français Louis Cahuzac et le compositeur, à la tête de l'Orchestre Philharmonia. Portail de la musique classique Trouve plus

Concerto pour clarinette (Mercadante): Le concerto pour clarinette et orchestre en si bémol majeur opus 101 est un concerto de Saverio Mercadante. Trouve plus

Concerto pour clarinette (Mozart): Trouve plus

Concerto pour clarinette (Nielsen): Le concerto pour clarinette et orchestre opus 57 est un concerto de Carl Nielsen. Composé en 1928, il fut créé le 11 octobre 1928 à Copenhague. Il est dédié au clarinettiste Aage Oxenvad. Trouve plus

Concerto pour clarinette de mozart: Trouve plus

Concerto pour clarinette et alto de Bruch: Le Concerto pour Clarinette, Alto et Orchestre en mi mineur, Op. 88, de Max Bruch fut composé en 1911 pour son fils, Max Felix Bruch, et fut exécuté pour la première fois en 1912, avec Willy Hess (alto) et Max Felix Bruch (clarinette) en solistes. Il est composé de trois mouvements : Andante con moto Allegro moderato Allegro moltoUne exécution typique dure approximativement 20 minutes. La pièce est parfois arrangée et exécutée en concerto pour violon et alto. Trouve plus

Concerto pour clarinette n°1 de Weber: Trouve plus

Concerto pour clarinette n°2 de Weber: Trouve plus

Concerto pour clarinette nº 1 (Spohr): Trouve plus

Concerto pour clarinette no 1 de Spohr: Le Concerto pour clarinette et orchestre no 1 opus 26 en ut mineur est un concerto de Louis Spohr. composé en 1808-09 à la demande du clarinettiste Johann Hermstedt (1778-1846), il comporte trois mouvements. Trouve plus

Concerto pour clarinette nº 1 de Weber: Le Concerto pour clarinette no 1, op.73, est une œuvre de Carl Maria von Weber, commandée par le roi de Bavière Maximilien Ier en 1811, à l'intention du clarinettiste Heinrich Joseph Bärmann. La commande portant sur deux œuvres, le compositeur travaille en même temps au Concerto pour clarinette no 2, op.74. Le premier concerto porte la référence J.114 dans le catalogue de ses œuvres. Trouve plus

Concerto pour clarinette nº 2 de Weber: Le Concerto pour clarinette no 2, op. 74, est une œuvre de Carl Maria von Weber, commandée par le roi de Bavière Maximilien Ier en 1811, à l'intention du clarinettiste Heinrich Joseph Bärmann. La commande portant sur deux œuvres, le compositeur travaille en même temps au Concerto pour clarinette no 1, op. 73. Le second concerto porte la référence J.118 dans le catalogue de ses œuvres. Trouve plus

Concerto pour clavecin (Górecki): Le concerto pour clavecin et orchestre à cordes (op. 40) est une œuvre pour clavecin (accessoirement piano) et un ensemble à cordes composée par Henryk Górecki à la fin des années 1970. Trouve plus

Concerto pour clavecin de Górecki: Trouve plus

Concerto pour clavecin en ré mineur: Le Concerto pour clavecin en ré mineur, BWV 1052, est un concerto pour clavecin et orchestre à cordes baroque de Johann Sebastian Bach. En trois mouvements, marqués Allegro, Adagio et Allegro, il est le premier des concertos pour clavecin de Bach, composé entre 1738 et 1739. Trouve plus

Concerto pour clavecin et cinq instruments: Le Concerto pour clavecin et cinq instruments est un sextuor pour clavecin, flûte, hautbois, clarinette, violon et violoncelle du compositeur espagnol Manuel de Falla. Esquissé en 1923, achevé en 1926, il est créé le 5 novembre 1926 à Barcelone par des musiciens de l'Orchestre Pablo Casals, la claveciniste dédicataire de l'œuvre Wanda Landowska, sous la direction du compositeur. La place centrale confiée au clavecin explicite le titre de concerto pour cette rare partition au style « irréprochable qui atteint le pur abstrait, nourri de chair et de sang espagnols » selon le musicologue L. Campodonico. Publiée en 1928 chez l'éditeur Max Eschig, l'œuvre moderne par ses changements de métrique et sa bitonalité reçut des inconditionnels du Tricorne un accueil réservé mais enchanta un Maurice Ravel. Trouve plus

Concerto pour clavecin et petit orchestre: Le Concerto pour clavecin et petit orchestre H.246 est un concerto du compositeur tchèque Bohuslav Martinů. Composé en 1935, il fut créé 29 janvier 1936 par l'ensemble instrumental dirigé par Henri Tomasi avec sa dédicataire, la claveciniste Marcelle de Lacour. Il est d'un style néoclassique français. Trouve plus

Concerto pour clavier en ré majeur de Haydn: Le Concerto pour clavier en ré majeur de Joseph Haydn (Hob.XVIII:11) est un concerto pour clavier et orchestre du compositeur autrichien Joseph Haydn. Il fut probablement composé fin des années 1770 ou au début de la décennie 1780, puisqu'il apparaît dans le catalogue Breitkopf de 1782–1784. Il est publié à Paris par Boyer en 1784 et à Vienne par Artaria. Quelques mois après, Boyer publia aussi le concerto en sol, Hob.XVIII:4. Trouve plus

Concerto pour clavier en sol majeur de Haydn: Le Concerto pour clavier en sol majeur de Joseph Haydn (Hob.XVIII:4) est un concerto pour clavier et orchestre du compositeur autrichien Joseph Haydn. Il fut probablement composé entre 1768 et 1770. Trouve plus

Concerto pour clavier en sol majeur de Joseph Haydn: Trouve plus

Concerto pour clavier et orchestre en sol majeur: Trouve plus

Concerto pour clavier et orchestre en sol majeur de Joseph Haydn: Trouve plus

Concerto pour contrebasse: Un concerto pour contrebasse est une composition musicale pour contrebasse solo avec accompagnement d'orchestre, d'ordinaire écrite en trois mouvements (voir concerto). Nombre des premiers concertos pour contrebasse ont été écrits à la fin de la période classique par Domenico Dragonetti et Johannes Matthias Sperger. Plusieurs concertos ont aussi été écrits par Jean-Baptiste Vanhal, Carl Ditters von Dittersdorf et Joseph Haydn bien que ceux de Haydn ne nous sont pas parvenus. Giovanni Bottesini a apporté d'énormes contributions au répertoire de la contrebasse solo et parmi ses nombreuses œuvres figurent deux concertos virtuoses pour contrebasse et orchestre. Au XXe siècle, de nombreux compositeurs ont créé des pièces pour l'instrument, dont Serge Koussevitsky, Eduard Tubin, Hans Werner Henze et John Harbison. La contrebasse n'est pas un choix populaire pour un instrument solo, principalement en raison des difficultés d'équilibre entre le soliste et l'orchestre de sorte que le premier ne soit pas éclipsée. Le registre grave de la contrebasse est difficile à projeter. Pour aider à résoudre ce problème, de nombreux compositeurs (surtout Bottesini) ont écrit des pièces en solo dans le registre aigu de l'instrument. Peu de grands compositeurs des époques classiques et romantiques étaient disposés à écrire des concertos pour contrebasse comme il y avait peu d'instrumentistes capables d'assumer les exigences du jeu de soliste. C'est seulement grâce aux efforts de virtuoses comme Dragonetti, Bottesini, Koussevitzky et Karr que la contrebasse a commencé à être reconnue comme un instrument solo. Au début du XXe siècle, la norme technique de la contrebasse s'améliore de façon significative, ce qui en fait un choix plus populaire pour les compositeurs. Trouve plus

Concerto pour cor (Reinhold Glière): Trouve plus

Concerto pour cor de Glière: Le Concerto pour cor opus 91 est un concerto composé par Reinhold Glière. Commandée par Valery Polekh corniste soliste de l'orchestre du théâtre du Bolchoi, l'œuvre est créée par le dédicataire sous la direction du compositeur le 10 mai 1951 à Leningrad (maintenant Saint-Pétersbourg) avec le Leningrad Radio Symphony Orchestra. L'œuvre comprend trois mouvements et son exécution demande un peu plus de vingt minutes. Allegro Andante Moderato - allegro vivace Trouve plus

Concerto pour cor et orchestre: Trouve plus

Concerto pour cor et orchestre d'Hindemith: Le Concerto pour cor a été écrit par Paul Hindemith en 1949 pour Dennis Brain, qui l'année suivante en assura la création à Baden-Baden, sous la direction du compositeur. C'est une œuvre originale quant à la formation orchestrale (bois, cordes et timbales) comme dans sa composition, en trois mouvements, les deux premiers étant des sortes de miniatures, très courts. Le premier, d'allure martiale, a une forme sonate, mais sans développement. Le second, minuscule scherzo, est marqué par des dislocations rythmiques et syncopées. Le troisième mouvement, lui-même divisé en cinq sections, est le plus long. Moderately fast Very fast Very slow - Moderately fast - Fast - Lively - Very slowIl existe un enregistrement de cette œuvre, réalisé à Londres en 1956, par Dennis Brain et le compositeur, à la tête du Orchestre Philharmonia. Portail de la musique classique Trouve plus

Concerto pour cor n° 3 de Mozart: Trouve plus

Concerto pour cor n° 4 de Mozart: Trouve plus

Concerto pour cor nº 1 de Mozart: Le Concerto pour cor no 1 en ré majeur KV. 412/386b est le premier des quatre concertos que Mozart composa pour l'instrument. Dédié à Joseph Leutgeb, corniste à la Chapelle de la cour de Salzbourg, l'ouvrage est constitué d'un allegro composé en 1782 et d'un rondo K.514 de 1787. Ce sont deux fragments de deux concertos dont on a perdu les autres mouvements. On les a donc regroupés en un concerto. Trouve plus

Concerto pour cor nº 2 de Mozart: Le Concerto pour cor no 2 en mi bémol majeur KV. 417 est le deuxième concerto que Mozart composa pour le cor le 27 mai 1783. Trouve plus

Concerto pour cor nº 3 de Mozart: Le concerto pour cor no 3 en mi bémol majeur de Wolfgang Amadeus Mozart, K. 447, a été terminé en 1787, durant le séjour à Vienne du compositeur. Trouve plus

Concerto pour cor nº 4 de Mozart: Le concerto pour cor no 4 en mi bémol majeur, K. 495, de Wolfgang Amadeus Mozart a été composé le 26 juin 1786 à Vienne. Il est dédié à Joseph Leutgeb, corniste à la chapelle de la Cour de Salzbourg. Trouve plus

Concerto pour cor Op.91 (Reinhold Glière): Trouve plus

Concerto pour Detraques: Trouve plus

Concerto pour détraqués: Concerto pour détraqués est le deuxième album de Bérurier Noir. Il est sorti en 1985 sur le label Bondage Records et reste l'un des albums de référence du groupe de par la présence de nombreux classiques du groupe : Vivre Libre ou Mourir, Le Renard, Porcherie, Hélène et le Sang, Salut à toi (sur la version CD)… Trouve plus

Concerto pour deux piano solo (Stravinski): Trouve plus

Concerto pour deux pianos (Poulenc): Trouve plus

Concerto pour deux pianos (Stravinsky): Le Concerto pour deux pianos solo est une œuvre pour deux pianos d'Igor Stravinsky. Composé entre 1931 et 1935, il fut créé le 21 novembre 1935 par Igor Stravinsky et son fils Sviatoslav Soulima à la Salle Gaveau à Paris. Le terme concerto se réfère à la dimension symphonique de l'écriture musicale. Il s'agit de la première œuvre composée par Igor Stravinsky après l'obtention de sa nationalité française. Trouve plus

Concerto pour deux pianos de Poulenc: Trouve plus

Concerto pour deux pianos et orchestre (Bruch): Le Concerto pour deux pianos et orchestre, op. 88a, a été écrit par Max Bruch en 1912. Il possède 4 mouvements et est écrit dans la tonalité peu courante de la bémol mineur. Il dure environ 25 minutes. Bruch n'a pas composé une pièce entièrement nouvelle, mais a utilisé la musique écrite pour sa Suite nº 3 pour orgue et orchestre (aussi appelée Suite Orchestrale nº 3),,. On a affirmé que l'œuvre est basée sur le Concerto pour clarinette, alto et orchestre, op. 88,, mais sur le plan thématique, ces deux concertos ne semblent n'avoir que peu ou pas du tout de matériel en commun, et cette parenté supposée est probablement basée sur le fait que les numéros d'opus des deux œuvres sont similaires. La Suite utilise des mélodies que Bruch a entendues le Vendredi saint 1904, alors qu'il était en convalescence à Capri,,, et ces mélodies apparaissent dans ce concerto. Trouve plus

Concerto pour deux pianos solo (Stravinski): Trouve plus

Concerto pour deux pianos solo (Stravinsky): Trouve plus

Concerto pour deux violons: Trouve plus

Concerto pour deux violons (Bach): Trouve plus

Concerto pour deux violons en ré mineur: Trouve plus

Concerto pour deux violons, cordes et basse continue en ré mineur: Trouve plus

Concerto pour double orchestre à cordes (Tippett): Trouve plus

Concerto pour flûte: Un concerto pour flûte est un concerto spécialement écrit pour flûte solo et ensemble instrumental, habituellement un orchestre. Ces œuvres ont été écrites depuis l'époque de la musique Baroque lorsque la forme du concerto a été créée jusqu'à nos jours. Certains des plus grands compositeurs ont contribué au répertoire du concerto pour flûte, en particulier ceux de Mozart et Vivaldi. Traditionnellement composé en trois mouvements, le concerto pour flûte moderne a parfois été écrit pour quatre ou plusieurs mouvements. Dans certains concertos pour flûte, en particulier du baroque et des époques modernes, la flûte est accompagnée d'un orchestre de chambre plutôt que d'un orchestre. Le XXe siècle a vu le concerto pour flûte défendu par le célèbre flûtiste français Jean-Pierre Rampal. Trouve plus

Concerto pour flûte (Ibert): Le concerto pour flûte L 47 est une œuvre pour flûte et orchestre composée par Jacques Ibert en 1933. Trouve plus

Concerto pour flûte (Jolivet): André Jolivet compose son concerto pour flûte en 1949. Écrit pour flûte solo et cordes,, il est créé le 24 janvier 1950 par Jean-Pierre Rampal. L'exécution de œuvre dure environ 13 minutes. Elle fait à présent partie du répertoire standard pour flûte et plusieurs flûtistes de premier plan l'ont enregistrée,. Trouve plus

Concerto pour flûte (Nielsen): Trouve plus

Concerto pour flûte de Nielsen: Le Concerto pour flûte et orchestre FS 119 est composé par Carl Nielsen en 1926. Dédié au flûtiste Gilbert Jespersen, il est créé le 21 octobre 1926 à Paris. Trouve plus

Concerto pour flûte et harpe: Le Concerto pour flûte et harpe en ut majeur K. 299/297c de Mozart a été composé en mai 1778 à Paris sur commande du duc de Guisnes. Trouve plus

Concerto pour flûte et harpe en ut majeur K. 299: Trouve plus

Concerto pour flûte et harpe en ut majeur KV 299: Trouve plus

Concerto pour flûte, harpe et orchestre en ut majeur KV 299: Trouve plus

Concerto pour Guillaume: Trouve plus

Concerto pour hautbois: Un certain nombre de concertos (ainsi que d'œuvres non concertantes) ont été écrits pour le hautbois, aussi bien en tant qu'instrument soliste qu'en association avec d'autres instruments solistes, et accompagné par des orchestres à cordes, des orchestres de chambre, de grands orchestres, des petites formations ou de semblables grands ensembles. Il s'agit notamment des concertos des compositeurs suivants : Trouve plus

Concerto pour hautbois (John Williams): Le Concerto pour hautbois est le douzième concerto du compositeur américain John Williams. Il a été composé entre 2010 et 2011 et a été créé le 25 mai 2011 au Symphony Hall à Boston. C'est l'un des concertos les plus connus du compositeur. Trouve plus

Concerto pour hautbois (richard strauss): Trouve plus

Concerto pour hautbois (Vaughan Williams): Ralph Vaughan Williams compose son Concerto en la mineur pour hautbois et cordes pour le soliste Léon Goossens en 1944. Cette œuvre bucolique se divise en trois mouvements : Rondo Pastorale (Allegro moderato) Minuet and Musette (Allegro moderato) Scherzo (Presto - Doppio più lento - Lento - Presto)Le concerto devait être joué pour la première fois à un concert des Proms, mais en raison des menaces de bombardement de V1 sur Londres, il fut créé à Liverpool. Trouve plus

Concerto pour hautbois baryton: Le hautbois baryton, parent du hautbois ayant la même tessiture que celui-ci, est capable de jouer n'importe quelle œuvre écrite pour hautbois - il sonne cependant une octave plus bas. Par ailleurs, un très petit nombre de concertos ont été écrits pour le hautbois baryton et un instrument proche avec le même registre, le heckelphone. Il s'agit notamment des compositions suivantes : Trouve plus

Concerto pour hautbois de Mozart: Le Concerto pour hautbois en do majeur, KV. 314/271k est un concerto symphonique pour un soliste composé par Wolfgang Amadeus Mozart en 1777. Il est dédié au hautboïste Giuseppe Ferlendis (1755–1802) de Bergame, alors membre, tout comme Mozart, de la Chapelle Royale de Salzbourg. Ce concerto est le seul que ce dernier écrivit pour cet instrument. Il est composé des trois mouvements classiques du concerto : (rapide-lent-rapide) avec respectivement un allegro aperto, un andante et un rondo. Il est considéré comme l'œuvre symphonique classique de référence pour le hautbois. Trouve plus

Concerto pour hautbois en ré mineur (Marcello): Trouve plus

Concerto pour hautbois n° 1 (Haendel): Le concerto pour hautbois n° 1 (en si bémol majeur) (HWV 301) est composé par Georg Friedrich Haendel pour hautbois, orchestre à cordes et basse continue. Cette œuvre est publiée pour la première fois dans le quatrième volume de Select Harmony chez l'imprimeur John Walsh[Lequel ?] en 1740. D'autres catalogues de la musique de Haendel le classent sous l'abréviation "Händel-Gesellschaft xxi,85" et "Hallische Händel-Ausgabe iv/12,17". Ce concerto est en général considéré comme une œuvre de jeunesse de Haendel. Son exécution dure à peu près huit minutes. Trouve plus

Concerto pour la main gauche: Le Concerto pour la main gauche en ré majeur de Maurice Ravel est un concerto pour piano et orchestre en un seul mouvement composé entre 1929 et 1931 et créé à Vienne le 5 janvier 1932 par son dédicataire, le pianiste autrichien manchot Paul Wittgenstein. L'originalité de cette œuvre, à la « véhémence tragique » et à la virtuosité considérable, réside dans sa partie pianistique, écrite pour la seule main gauche de l'exécutant. L'œuvre porte la référence M.82, dans le catalogue des œuvres du compositeur établi par le musicologue Marcel Marnat. Trouve plus

Concerto pour la main gauche (Ravel): Trouve plus

Concerto pour la main gauche de ravel: Trouve plus

Concerto pour la nuit de Noël: Le Concerto pour la nuit de Noël d'Arcangelo Corelli, ou Concerto grosso opus 6 no 8, a été commandé par le cardinal Pietro Ottoboni et publié à titre posthume en 1714 au sein des douze concerti grossi, op. 6. Le concerto porte l'inscription Fatto per la notte di Natale (fait pour la nuit de Noël). La date de sa composition est incertaine, mais il existe des preuves que Corelli a joué un concerto de Noël en 1690 pour le plaisir de son nouveau mécène. Trouve plus

Concerto pour marimba et vibraphone (Milhaud): Le Concerto pour marimba, vibraphone et orchestre, opus 278, est une œuvre de Darius Milhaud composée en 1947 et jouée pour la première fois en 1949 par le Saint Louis Symphony Orchestra sous la direction de Vladimir Golschmann avec Jack Conner au marimba et au vibraphone. Trouve plus

Concerto pour neuf instruments: Le Concerto pour neuf instruments op. 24 (Konzert, 1934) d'Anton Webern est un concerto dodécaphonique pour neuf instruments : flûte, hautbois, clarinette, cor, trompette, trombone, violon, alto et piano. Dédié à Schönberg pour son soixantième anniversaire, il est créé à Prague le 4 septembre 1935 sous la direction de Heinrich Jalowetz. Il se compose de trois mouvements : Etwas lebhaft Sehr langsam Sehr rasch.Durée : environ 7 minutes Il est construit avec une ligne dérivée, « souvent cité [par des personnes telles que Milton Babbitt (1972)] comme un exemple de construction symétrique. » Selon les mots de Luigi Dallapiccola, c'est « une œuvre d'une concision incroyable… et d'une concentration unique… Bien que je ne comprenne pas complètement l'œuvre, j'ai l'impression de trouver une unité esthétique et stylistique aussi grande que je peux le souhaiter. [Prague, 5 septembre 1935]. » Le deuxième mouvement « limite assez sévèrement les valeurs de plusieurs domaines », par exemple en ne faisant figurer « que deux valeurs de durée (noire et blanche) », et en partie comme résultat, « montre une grande uniformité de texture et de gestuelle. » La ligne tonale peut être interprétée comme : 019, 2te, 367, 458 Trouve plus

Concerto pour orchestre: Même si un concerto est normalement une pièce pour un ou plusieurs instruments accompagnés d'un orchestre, plusieurs compositeurs ont écrit des œuvres au titre apparemment contradictoire de concerto pour orchestre. Ce titre a été choisi afin de souligner le traitement virtuose des différents instruments de l'orchestre. Le Concerto pour orchestre de Béla Bartók (1995) est le plus connu, bien que le titre ait été déjà utilisé auparavant Trouve plus

Concerto pour orchestre (Bartók): Trouve plus

Concerto pour orchestre (Escaich): Le Concerto pour orchestre de Thierry Escaich est une œuvre orchestrale composée en 2014 et créée le 14 janvier 2015, à l'occasion de l'inauguration de la Philharmonie de Paris. Trouve plus

Concerto pour orchestre (Hindemith): Le Concerto pour orchestre op. 38 du compositeur allemand Paul Hindemith a été composé en 1925. Il fut créé la même année à Duisbourg sous la direction de P. Scheinpflug. Le concerto comporte quatre mouvements et dure environ 17 minutes. Dans ce concerto, Hindemith semble effectuer une synthèse entre d'une part le style des Kammermusiken (musique de chambre) - cycle d'œuvres pour petit ensemble instrumentale composé quelques années auparavant - et, d'autre part la technique de la musique baroque notamment de Johann Sebastian Bach. Les quatre mouvements sont : Mit Kraft Massig Schnelle Viertel Sehr Schnelle Halbe Marsch Fur Holzblaser (Nicht Zu Langsam Viertel) Basso Ostinato Trouve plus

Concerto pour orchestre (Lutoslawski): Trouve plus

Concerto pour orchestre (lutosławski): Trouve plus

Concerto pour orchestre (Tippett): Le Concerto pour orchestre est une pièce orchestrale de Michael Tippett. Dédié à Benjamin Britten et composé en 1963 il se réfère par sa composition instrumentale au concerto grosso baroque. Trouve plus

Concerto pour orchestre de Bartok: Trouve plus

Concerto pour orchestre de bartók: Trouve plus

Concerto pour orchestre de Lutosławski: Le Concerto pour orchestre du compositeur polonais Witold Lutosławski est écrit dans les années 1950-54, à l'initiative du directeur artistique de l'Orchestre philharmonique de Varsovie, Witold Rowicki, à qui il est dédicacé. Le Concerto comporte trois mouvements, dure environ 30 minutes et constitue le point d'orgue du style folklorique des œuvres de Lutosławski. Ce style est inspiré par la musique de la région de Kurpie en Pologne. Ayant auparavant écrit une série de petites pièces folkloriques pour divers instruments et leurs combinaisons (piano, clarinette avec piano, ensemble de musique de chambre, orchestre, voix avec orchestre), Lutosławski décide d'utiliser son expérience de stylisation du folklore polonais dans une œuvre plus importante. Le Concerto pour orchestre se distingue de ces œuvres antérieures, non seulement par sa durée, mais aussi parce qu'il ne retient du folklore que les thèmes mélodiques. Le compositeur les fond dans une réalité différente, ajoute des contrepoints atoniques, et les transforme en formes néo-baroques. Les trois mouvements sont les suivants : Intrada — une sorte d'ouverture étendue Capriccio notturno e Arioso — Passacaglia, Toccata a Corale —La seconde apparition du Corale produit un final solennel pour cette construction monumentale ; son matériau est issu d'une collection du XIXe siècle rassemblée par un ethnologue polonais, Oskar Kolberg. L'œuvre a été créée à Varsovie le 26 novembre 1954 ; elle a contribué à la reconnaissance de Lutosławski à l'Ouest. Cependant Lutosławski a ensuite adopté, dans les années 1960, un style marqué par le dodécaphonisme et s'est détaché lui-même de ce Concerto. Trouve plus

Concerto pour orgue: Comme tous les types de concertos, le concerto pour orgue est un genre musical consistant à associer un orgue en tant qu'instrument soliste avec un orchestre jouant le rôle d'accompagnateur. On ne doit donc pas confondre le concerto pour orgue avec d'autres genres comme la symphonie ou le colloque dans lesquels l'orgue est traité comme élément de la masse orchestrale et n'a pas de fonction soliste. La concerto pour orgue a connu son apogée pendant la période baroque avec des compositeurs comme Haendel, Corrette ou Vivaldi. Il faut néanmoins noter que dans cette période, l'orgue en concerto est traité à la manière d'un clavecin et la partie d'orgue ne comprend pratiquement jamais de pédalier et il n'est accompagné que par un orchestre modeste pouvant se réduire au quatuor (orchestre de chambre). Pratiquement oublié durant la période classique, il revient au XIXe siècle par la grande porte, pour rivaliser avec le grand orchestre symphonique grâce à Saint-Saëns ou Guilmant. Le Concerto pour orgue, cordes et timbales de Poulenc est l'un des plus célèbres et des plus joués. Trouve plus

Concerto pour orgue, cordes et timbales: Le Concerto pour orgue, orchestre à cordes et timbales en sol mineur est une œuvre de Francis Poulenc composée entre 1934 et 1938. Le concerto a été commandé par la Princesse de Polignac, à laquelle il est dédié. Achevé à Anost près d'Autun en août 1938, il a été créé à la Salle Gaveau le 21 juin 1939 avec Maurice Duruflé à l'orgue et l'Orchestre symphonique de Paris dirigés par Roger Désormière. Le concerto est écrit pour orgue, timbales et orchestre à cordes. Le concerto dure plus de vingt minutes, et consiste en un seul mouvement continu avec sept indications de tempo : Andante, Allegro giocoso, Subito andante moderato, Tempo allegro. Molto agitato, Très calme : Lent, Tempo de l'allegro initial et Tempo d'introduction : Largo. Trouve plus

Concerto pour orgue, orchestre à cordes et timbales: Trouve plus

Concerto pour piano: Le Concerto est un genre musical associant un soliste, ici le pianiste, à une formation orchestrale. La plupart des concertos du répertoire sont écrits pour piano ou violon, mais on trouve des œuvres pour n'importe quel instrument. Avant l'apparition du piano ou pianoforte à la fin du XVIIIe siècle, l'époque baroque a produit des concertos pour clavier en utilisant le clavecin. Mais la faible intensité sonore de l'instrument ne lui permet pas d'entrer en compétition avec un grand orchestre. Aujourd'hui ces pièces sont indifféremment jouées sur piano ou clavecin. À partir de 1770, l'essor du pianoforte va progressivement supplanter le violon comme instrument concertant. Trouve plus

Concerto pour piano (Britten): Le Concerto pour piano, op. 13, est une œuvre de Benjamin Britten composée en 1938 et révisée par l'auteur en 1945. Il s'agit de son unique concerto pour piano. Trouve plus

Concerto pour piano (Clara Schumann): Le Concerto pour piano en la mineur, op. 7, est une œuvre pour piano et orchestre composée par Clara Wieck entre 1833 et 1835, avant son mariage avec Robert Schumann. Il a été créé le 9 novembre 1835 avec la compositrice au piano accompagnée par l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig sous la direction de Felix Mendelssohn. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...