Rechercher dans ce blog

mardi 9 mars 2021

Comtesse de Baillehache, Comtesse de Barcelone, Comtesse de Barral, Comtesse de Bar-sur-Seine, Comtesse de Béarn,

Comtesse de Baillehache: Trouve plus

Comtesse de Barcelone: Trouve plus

Comtesse de Barral: Trouve plus

Comtesse de Bar-sur-Seine: Trouve plus

Comtesse de Béarn: Trouve plus

Comtesse de Bigorre: Trouve plus

Comtesse de Boigne: Trouve plus

Comtesse de Brienne: Trouve plus

Comtesse de Brignole: Trouve plus

Comtesse de Carladès: Trouve plus

Comtesse de Carlisle: Trouve plus

Comtesse de Cassagne: 'Comtesse de Cassagne' est un cultivar de rosier hybride de thé obtenu par le rosiériste français Pierre Guillot et que sa veuve commercialise en 1919,. Trouve plus

Comtesse de Castiglione: Trouve plus

Comtesse de Castille: Trouve plus

Comtesse de Castres: Trouve plus

Comtesse de Chambord: Comtesse de Chambord est le nom d'une variété de poire. Trouve plus

Comtesse de Charolais: Trouve plus

Comtesse de chinchon: Trouve plus

Comtesse de Die: Trouve plus

Comtesse de Feuillide: Trouve plus

Comtesse de Fezensac: Trouve plus

Comtesse de Flandre: Trouve plus

Comtesse de Forez: Trouve plus

Comtesse de Genève: Trouve plus

Comtesse de Genlis: Trouve plus

Comtesse de Gévaudan: Trouve plus

Comtesse de Guise: Trouve plus

Comtesse de Hollande: Trouve plus

Comtesse de Joigny: Trouve plus

Comtesse de kermel: Trouve plus

Comtesse de la Châtre: Comtesse de la Châtre est une peinture réalisée en 1789 par la peintre française Élisabeth Vigée Le Brun. Elle fait partie de la collection du Metropolitan Museum of Art de New York. Trouve plus

Comtesse de la Marche: Trouve plus

Comtesse de la Motte: Trouve plus

Comtesse de Lecce: Trouve plus

Comtesse de Leusse (rose): 'Comtesse de Leusse' est un cultivar de rosier obtenu en 1878 par le rosiériste français Gilbert Nabonnand. Il est dédié à la comtesse Paul-Louis de Leusse, née Marie-Madeleine Renouard de Bussière (1837-1916), amatrice de roses. Trouve plus

Comtesse de Listomère-Landon: La comtesse de Listomère-Landon est un personnage de La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Elle habite un hôtel dans la Grande-Rue de la ville de Tours. Elle tentera, mais en vain, de conseiller Julie d'Aiglemont, déçue par le début de sa vie conjugale. Nostalgique de l'Ancien Régime, la comtesse meurt de joie le jour où la rentrée du duc d'Angoulême à Tours marque la chute de l'Empire. Dans les premières éditions du roman, la place de ce personnage était prise par la « marquise de Belleorgey ». Balzac avait négligé de corriger le titre dans le texte, cela explique pourquoi la comtesse est plusieurs fois par erreur appelée « marquise ». Pour les références, voir : Trouve plus

Comtesse de loynes: Trouve plus

Comtesse de Luxembourg: Trouve plus

Comtesse de Marnes: Trouve plus

Comtesse de Martel: Trouve plus

Comtesse de Monpezat: Trouve plus

Comtesse de Monsoreau: Trouve plus

Comtesse de Montcornet: La comtesse de Montcornet, née Virginie de Troisville en 1797, est un personnage de La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Ce n'est pas une femme d'éclat, mais un exemple d'aristocratie distinguée. Sa présence dans La Comédie humaine est diffuse. Elle apparaît par petites touches pour donner du relief aux différentes classes sociales de bon aloi. Trouve plus

Comtesse de Montfort: Trouve plus

Comtesse de Mortain: Trouve plus

Comtesse de Mortsauf: Trouve plus

Comtesse de Murinais: 'Comtesse de Murinais' est un cultivar de rose ancienne obtenu en 1843 par Vibert. C'est la première rose moussue obtenue de couleur blanche. Trouve plus

Comtesse de Nevers: Trouve plus

Comtesse de Noailles: Trouve plus

Comtesse de Pange: Trouve plus

Comtesse de Pardiac: Trouve plus

Comtesse de Paris: Comtesse de Paris est le nom d'une variété de poire. Trouve plus

Comtesse de Plélo: Trouve plus

Comtesse de Ponthieu: Trouve plus

Comtesse de Prades: Trouve plus

Comtesse de Provence: Trouve plus

Comtesse de Ribagorce: Trouve plus

Comtesse de Richmond: Trouve plus

Comtesse de Rodez: Trouve plus

Comtesse de Saint-Pol: Trouve plus

Comtesse de Salisbury: Trouve plus

Comtesse de Savoie: Trouve plus

Comtesse de ségur: Trouve plus

Comtesse de Soissons: Trouve plus

Comtesse de Thoury: Trouve plus

Comtesse de Tyrol: Trouve plus

Comtesse de Valentinois: Trouve plus

Comtesse de Vaudémont: Trouve plus

Comtesse de Verrue: Trouve plus

Comtesse de Wurtemberg: Trouve plus

Comtesse d'Empire: Trouve plus

Comtesse des Tenebres: Trouve plus

Comtesse des ténèbres: Trouve plus

Comtesse d'Étampes: Trouve plus

Comtesse d'Eu: Trouve plus

Comtesse d'Houdetot: Trouve plus

Comtesse Donelli: Comtesse Donelli (titre original : Gräfin Donelli) est un film allemand réalisé par Georg Wilhelm Pabst, sorti en 1924. Il s'agit d'un film perdu. Trouve plus

Comtesse d'Ossun: Trouve plus

Comtesse Dracula: Comtesse Dracula (Countess Dracula) est un film britannique réalisé par Peter Sasdy, sorti en 1971. Trouve plus

Comtesse du Barry: Comtesse du Barry est le titre conféré à Madame du Barry ; Comtesse du Barry est aussi une entreprise agroalimentaire française. Trouve plus

Comtesse du Barry (entreprise): Comtesse du Barry est une entreprise agroalimentaire française fondée par Joseph et Gabrielle Dubarry en 1908, spécialisée dans le foie gras et les plats cuisinés, dont le siège social se situe à Gimont, dans le Gers. Trouve plus

Comtesse du Cayla: Trouve plus

Comtesse du Maine: Trouve plus

Comtesse d'Urgell: Trouve plus

Comtesse Fœdora: La comtesse Fœdora, née en 1805 ou 1808, est un personnage de La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Elle a fait un mariage morganatique avec un grand seigneur russe, mais le tsar ne lui reconnaît pas les titres de son mari, et l'ambassadeur de Russie à Paris l'évite. « L'ambassadeur de Russie s'est mis à rire quand je lui ai parlé d'elle. Il ne la reçoit pas, et la salue fort légèrement quand il la rencontre au Bois. » Personnage très mystérieux, elle est belle, attirante, cependant sa voix change d'octave de manière très inattendue et l'on peut se poser des questions concernant son orientation sexuelle, dégageant une sorte d'idée d'hermaphrodisme. Il y a parfois chez elle des traces de masculinité. En 1829, Raphaël de Valentin, à qui elle a été présentée par Eugène de Rastignac, en tombe éperdument amoureux. Mais très vite, il est épouvanté par sa froideur et son obstination à rester distante. Une nuit, il se cache dans sa chambre pour la voir se déshabiller. Il n'apprend rien de particulier. On ne lui connaît pas d'amant. Elle s'exhibe seulement avec un grand nombre de jeunes gens titrés à l'Opéra de Paris. Elle est très riche mais l'origine de sa fortune reste inconnue. Affamée d'honneurs, Fœdora demande à Raphaël de lui obtenir la protection de son oncle, le duc de Navarreins, dans ses démarches pour obtenir les titres de son mari. « La protection du duc de Navarreins, dit-elle en continuant avec des inflexions de voix pleines de câlinerie, me serait très utile auprès d'une personne toute-puissante en Russie, et dont l'intervention est nécessaire pour me faire rendre justice dans une affaire qui concerne à la fois ma fortune et mon état dans le monde, la reconnaissance de mon mariage par l'empereur. Le duc de Navarreins n'est-il pas votre cousin ? Une lettre de lui déciderait tout. » Mais Raphaël se venge d'elle par une épigramme, dite par lui à l'Opéra et qui fait désormais le tour de tous les salons parisiens. « Tout à coup elle pâlit en rencontrant les yeux fixes de Raphaël ; son amant dédaigné la foudroya par un intolérable coup d'œil de mépris. Quand aucun de ses amants bannis ne méconnaissait sa puissance, Valentin, seul dans le monde, était à l'abri de ses séductions. Un pouvoir impunément bravé touche à sa ruine. Cette maxime est gravée plus profondément au cœur d'une femme qu'à la tête des rois. Aussi, Fœdora voyait-elle en Raphaël la mort de ses prestiges et de sa coquetterie. Un mot, dit par lui la veille à l'Opéra, était déjà devenu célèbre dans les salons de Paris. Le tranchant de cette terrible épigramme avait fait à la comtesse une blessure incurable. » Ce personnage apparaît dans Sarrasine, dans une édition intermédiaire (Etudes Mœurs au XIXe siècle, éd. de Mme Béchet, tome XII, 4e volume des Scènes de la vie parisienne (1835), et non dans l'édition définitive du texte, celle qui se trouve notamment dans la Pléiade.Dans cette nouvelle, elle a vingt-deux ans, est déjà veuve et se joue des sentiments du narrateur. Selon Félicien Marceau, « […] elle est le symbole de la Société, ravissante et sans cœur, provoquant les désirs sans les satisfaire […] ». Balzac écrit d'ailleurs à madame Hanska : « Vous voulez savoir si j'ai rencontré Fœdora ? […] J'en suis à la soixante-douzième femme qui a l'impertinence de s'y reconnaître. » Trouve plus

Comtesse Govone: Trouve plus

Comtesse Greffulhe: Trouve plus

Comtesse Guidoboni-Visconti: Trouve plus

Comtesse hachisch: Trouve plus

Comtesse Hanska: Trouve plus

Comtesse haschich: Trouve plus

Comtesse Hortense Steinbock: La comtesse Hortense Steinbock, née Hortense Hulot d'Ervy, est un personnage de La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Fille de la baronne et du baron Hulot d'Ervy, elle épouse le comte Wenceslas Steinbock en 1839. Wenceslas est l'« amoureux » de sa cousine Élisabeth Fischer, qu'elle se fait un plaisir de lui ravir après lui avoir arraché son secret. Bette Fischer, qui déjà est jalouse de la jeune fille, enrage et jure de se venger. Hortense devait épouser en 1838 le conseiller Lebas, mariage que Célestin Crevel a fait échouer en répandant le bruit que les Hulot d'Ervy sont ruinés et qu'il n'y aura pas de dot. Pour décider son père à accepter Wenceslas pour gendre, elle le conduit à la boutique où sont exposées ses œuvres, que le baron apprécie beaucoup. Après son mariage, elle s'installe avec Wenceslas rue Saint-Dominique dans un bel hôtel. Mais lorsqu'elle découvre que son mari la trompe, elle quitte le domicile conjugal qu'elle réintègre quand Wenceslas demande son pardon. Son frère Victorin place en son nom l'argent du fidéicommis du maréchal Hulot. Elle finit par habiter chez son frère, avec son fils et sa mère. Pour les références, voir : Portail de la littérature Trouve plus

Comtesse Irma Sztáray de Sztára et Nagymihály: Trouve plus

Comtesse Kinsky von Chinic und Tettau: Trouve plus

Comtesse Krak: Trouve plus

Comtesse Marie d'Agoult: Trouve plus

Comtesse Maritza: Comtesse Maritza (en allemand Gräfin Mariza, est une opérette en trois actes du compositeur hongrois Emmerich Kálmán, sur un livret de Julius Brammer et Alfred Grünwald, d'après Le Roman d'un jeune homme pauvre d'Octave Feuillet. L'adaptation française est de Max Eddy et Jean Marietti. Sa première représentation a eu lieu à Vienne au Theater an der Wien, le 28 février 1924 et la création française, le 27 février 1930, au Théâtre municipal de Mulhouse. Trouve plus

Comtesse Mathilde: Trouve plus

Comtesse Mélanie de Pourtallès: Trouve plus

Comtesse Mircalla Karnstein: La Comtesse Mircalla Karnstein est un personnage de fiction créé par Sheridan Le Fanu dans son roman Carmilla en 1871. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...