Rechercher dans ce blog

samedi 6 mars 2021

Compagnie transatlantique Hambourg-America, Compagnie transnationale, Compagnie tunisienne de navigation, Compagnie tunisienne d'électricité et de transports, Compagnie Turkish Airlines,

Compagnie transatlantique Hambourg-America: Trouve plus

Compagnie transnationale: Trouve plus

Compagnie tunisienne de navigation: La Compagnie tunisienne de navigation (CTN) est une compagnie tunisienne de navigation maritime assurant des liaisons régulières entre la Tunisie et les ports de Marseille et Gênes (passagers et marchandises) ainsi que Barcelone et Livourne (marchandises). Trouve plus

Compagnie tunisienne d'électricité et de transports: Trouve plus

Compagnie Turkish Airlines: Trouve plus

Compagnie U. T. A.: Trouve plus

Compagnie U.T.A.: Trouve plus

Compagnie unifiée d'aluminium russe: Trouve plus

Compagnie unifiee d'aluminium russe: Trouve plus

Compagnie unifiée d'aluminium russe: Trouve plus

Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama: La Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama est une compagnie française créée pour construire le canal de Panama. Trouve plus

Compagnie valdôtaine des eaux: La Compagnie valdôtaine des eaux S.A. (CVE) est une entreprise italienne, ayant son siège à Châtillon, en Vallée d'Aoste, gérant le patrimoine hydrique valdôtain pour la production d'électricité. Elle fait partie à 100 % de Finaosta, l'agence financière régionale. Trouve plus

Compagnie van Verre: La Compagnie van Verre, créée à Amsterdam en 1594, est l'une des premières Compagnies européennes fondées au XVIIe siècle pour l'activité commerciale au long cours. Elle est l'un des précurseurs de la compagnie néerlandaise des Indes orientales. Trouve plus

Compagnie vendéenne: Trouve plus

Compagnie Viola-Léger: La Compagnie Viola-Léger est une compagnie de théâtre acadienne active au Canada de 1986 à 1989 et à nouveau à partir des années 2000. Trouve plus

Compagnie Walt Disney: Trouve plus

Compagnie Wuillaume-Turner: La Compagnie Wuillaume-Turner, ou Société Wuillaume-Turner, est une société de recherche de houille qui a effectué des sondages et des fosses en plusieurs endroits du Nord et du Pas-de-Calais bien avant les autres Compagnies comme celles d'Aniche et d'Azincourt. Elle est formée vers 1746, et ouvre en 1752 une fosse à Marchiennes, un échec, puis des fosses à Esquerchin et Rœux. En février 1760, la Société est dissoute, mais deux associés, Havez et Lecellier, continuent les sondages, et ouvrent des fosses à Fampoux, Halloy, Bienvillers-au-Bois et Pommier. Toute activité de cette société cesse en 1779. Certaines fosses ont été reprises vers 1838 - 1840 par de nouvelles sociétés de recherche. Un siècle plus tard, le bassin houiller du Pas-de-Calais a été découvert, démontrant ainsi que la formation carbonifère est bien présente, mais une dizaine de kilomètres plus au Nord. Trouve plus

Compagnies: Trouve plus

Compagnies à bas prix: Trouve plus

Compagnies aériennes: Trouve plus

Compagnies aériennes à bas coût: Trouve plus

Compagnies aériennes à bas prix: Trouve plus

Compagnies aériennes d'Afrique: Les compagnies aériennes se sont multipliées en Afrique car dans de nombreux pays, les réseaux routiers et ferroviaires ne sont pas bien développés en raison de problèmes financiers, du terrain et des saisons des pluies. Ben R. Guttery, auteur de l'Encyclopedia of African Airlines, a déclaré: "Bien que la plupart des compagnies n'aient jamais été aussi grandes que celles européennes ou américaines, elles ont eu un impact énorme sur l'économie et le peuple". De nombreuses grandes compagnies aériennes africaines appartiennent en partie ou en totalité aux gouvernements nationaux. Certaines compagnies aériennes africaines ont des compagnies aériennes européennes comme actionnaires principaux, comme KLM qui détient une participation de 7,8% dans Kenya Airways et British Airways qui détient une part de 18% de Comair. Trouve plus

Compagnies aériennes interdites d'exploitation dans l'Union européenne: En mars 2006, l'Union européenne publie une liste noire comportant 92 compagnies,,. Cette liste, mise à jour régulièrement, comporte 96 compagnies en 2020. La dernière mise à jour de la liste noire de l'UE a été faite le 2 juin 2020,,. Trouve plus

Compagnies aériennes low-cost: Trouve plus

Compagnies célèbres de breakdance: Trouve plus

Compagnies charter: Trouve plus

Compagnies coloniales françaises: Cet article dresse la liste des principales compagnies coloniales françaises. Trouve plus

Compagnies d'assurances: Trouve plus

Compagnies d'aviation: Trouve plus

Compagnies de breakdance: Trouve plus

Compagnies de danse et de ballet: Trouve plus

Compagnies de distribution d'électricité par pays: Trouve plus

Compagnies de guides-forestiers: Napoléon Ier avait créé les régiments de flanqueurs-chasseurs et de flanqueurs-grenadiers pour accueillir les fils et neveux de forestiers et leur permettre à l'issue de leur service d'embrasser la carrière de forestier. Malheureusement, bien peu d'aspirants forestiers auront survécu pour intégrer l'Administration des eaux et forêts, d'autant moins que le nouveau pouvoir était peu enclin à tenir les promesses de l'Empire. Lors des invasions de 1814 et 1815, on fit appel au patriotisme et au dévouement des gardes forestiers de l'Est qui combattirent dans les compagnies de francs-tireurs des Vosges et du Jura. Vingt ans après l'empereur, le maréchal Soult, ministre de la guerre, reprit l'idée d'utiliser les gardes forestiers « comme guides ou éclaireurs, appelés qu'ils seraient à rendre de très utiles services à l'armée par leur connaissances pratiques des bois et forêts dans les départements voisins et rapprochés des frontières ». Trouve plus

Compagnies de Jehu: Trouve plus

Compagnies de jéhu: Trouve plus

Compagnies des Indes: Trouve plus

Compagnies d'ordonnance: Trouve plus

Compagnies du soleil: Trouve plus

Compagnies européennes fondées au XVIIe siècle: Dès le XVIe siècle, les marins et les États européens fondent des compagnies commerciales, mais c'est au siècle suivant que leur éclosion est spectaculaire, particulièrement en France, où les compagnies coloniales recherchent l'expansion tous azimuts. Au XVIe siècle la majorité des échanges avec les colonies se font par le commerce « en droiture » c'est-à-dire le commerce direct entre l'Europe et les colonies. Les navires partent alors avec des biens destinés à être vendus aux colonies et reviennent avec des produits coloniaux . Les pays ont organisé ce commerce en créant des compagnies commerciales. Colbert les a encouragées car il souhaitait réduire l'attrait des rentes constituées et de la préférence française pour la rente. Trouve plus

Compagnies ferroviaires: Trouve plus

Compagnies françaises de breakdance: Trouve plus

Compagnies franches: Les compagnies franches sont des unités militaires françaises, apparues au XVe siècle et disparaissant au XVIIIe pour laisser la place aux troupes légères. Le rôle de ces compagnies franches évoluera selon les périodes. De milice locale pour assurer la sécurité d'une ville, elles seront peu à peu rattachées aux armées en campagne avec le rôle de les protéger, elles, leurs bagages et leurs lignes de communication. Ces formations mercenariales ne doivent pas être confondues avec celles appelées bandes suisses formées par un régime de capitulations entre les rois de France et la Confédération Suisse des XIII cantons. Trouve plus

Compagnies franches de la marine: Les Compagnies franches de la Marine furent un ensemble d'unités d'infanterie autonomes rattachées à la marine royale et vouées à servir indifféremment en mer et sur terre. Ces troupes constituaient la principale force militaire de France pouvant intervenir et tenir garnison en outre-mer de 1690 à 1761, date de leur radiation. Trouve plus

Compagnies franches de la Marine à l'île Royale: Les Compagnies franches de la Marine à l'île Royale sont un détachement de les Compagnies franches de la marine envoyé à Île Royale pour y tenir garnison. En 1713, lors de la fondation de Louisbourg, on note 21 officiers et 350 soldats. Dix ans plus tard, il y a 360 soldats et 24 officiers. En 1741, il y a 32 officiers et 560 soldats qui s'y trouvent. Par ailleurs, à l'île Royale, les données diffèrent également du nombre de recrues réellement en place puisqu'elles sont toujours en nombre insuffisant. Par exemple, en 1719, il manque une cinquantaine de soldats et, deux ans plus tard, près d'une centaine. Par la suite, ils sont en général de 20 à 30 de moins que le maximum permis, mais ce déficit s'élève à quelque 80 en 1731. L'arrivée de renforts le réduit, mais jusqu'à l'année 1744, il manque habituellement de 30 à 40 soldats pour remplir les effectifs. Après que Louisbourg fut redonnée à la France en 1748, il y avait 96 officiers et 1 200 soldats pour protéger la colonie. Trouve plus

Compagnies franches de la Marine à Plaisance: Les Compagnies franches de la Marine à Plaisance sont un détachement de les Compagnies franches de la marine envoyé par Louis de Buade de Frontenac pour y tenir garnison. En 1687, on note un officier et 25 soldats. Quatre ans plus tard, il y a 40 soldats et un officier. En 1696, il y a neuf officiers et 150 soldats qui s'y trouvent, et on réorganise les troupes de façon qu'elles soient conformes au modèle colonial habituel, chaque compagnie ayant un capitaine, un lieutenant, un enseigne, deux sergents, deux caporaux, deux anspessades et 44 soldats, dont un tambour. Il semble que ce n'ait pas été le cas des compagnies de Plaisance où il est fréquent qu'elles soient incomplètes. Par exemple, en 1690, on rapporte que neuf soldats seulement sont en devoir, les autres étant devenus pêcheurs ou travaillant chez les habitants. Heureusement, des recrues arrivent l'année suivante. Les effectifs sont presque remplis par la suite. Ils sont 129 soldats en 1698, 150 en 1703 et 144 en 1708. À cette garnison coloniale s'ajoutent par moments des renforts métropolitains: quatre Compagnies franches de la Marine, provenant de Rochefort et totalisant 200 soldats, sont envoyées à Terre-Neuve en 1709. Dès l'année suivante, cependant, trois repassent en France. En 1711, le transfert vers Plaisance de deux compagnies de l'Acadie, à la suite de la chute de Port-Royal, porte la garnison à 250 soldats. Trouve plus

Compagnies franches de la Marine en Acadie: Les Compagnies franches de la Marine de l'Acadie sont un détachement de les Compagnies franches de la marine envoyé par Louis de Buade de Frontenac pour y tenir garnison. En 1685, on note un officier et 30 soldats. Deux ans plus tard, il y a 90 soldats et un officier. En 1691, il y a cinq officiers et 40 soldats qui s'y trouvent. En 1696, on réorganise les troupes de façon qu'elles soient conformes au modèle colonial habituel, chaque compagnie ayant un capitaine, un lieutenant, un enseigne, deux sergents, deux caporaux, deux anspessades et 44 soldats, dont un tambour. Compte tenu de l'isolement de la colonie, la garnison garde un effectif relativement fort, 184 hommes, bons et mauvais par rapport à un effectif permis de 200, selon un rapport du gouverneur Jacques-François de Monbeton de Brouillan en 1705. Trouve plus

Compagnies Ganz: Les Compagnies Ganz (hongrois : Ganz vállalatok) étaient une manufacture hongroise de l'industrie du transport fondée en 1845 par Ábrahám Ganz. Cette société est connue pour sa production de tramways, de bus et de trains, mais également de bateaux (Ganz Danubius), de structures en acier pour les ponts (Ganz Acélszerkezet), d'équipements de haute tension (Ganz Transelektro). Des ingénieurs reconnus ont été employés par la société, à l'instar de Kálmán Kandó et d'Ottó Bláthy. Le premier turbopropulseur au monde, le Jendrassik Cs-1, a également été développé par Ganz sans toutefois atteindre la phase de production en série. Trouve plus

Compagnies low-cost: Trouve plus

Compagnies maritimes: Trouve plus

Compagnies meharistes sahariennes: Trouve plus

Compagnies méharistes sahariennes: Les compagnies méharistes sahariennes (de méhari, le dromadaire de monte saharien) étaient des unités de l'armée française destinées à contrôler les territoires du Sahara à l'époque coloniale. Elles jouèrent notamment un grand rôle lors de la conquête du sud-algérien et assurèrent ensuite la présence française dans le Sahara, en Mauritanie, Mali, Niger et Tchad. Ces unités méharistes employaient des soldats réguliers, les tirailleurs, et des « supplétifs » sahariens engagés parmi les grandes tribus nomades, Maures, Touaregs, Toubous ou Arabes. Ces supplétifs sont appelés « goumiers » par l'armée coloniale, tout comme les troupes « indigènes » de cavalerie en Afrique du Nord. Utilisant des dromadaires dans ces régions où les premières automobiles ne pouvaient pas s'aventurer, elles furent désignées sous le nom de compagnies ou escadrons méharistes. Véritables sentinelles du désert, ces compagnies furent alors chargées de la pacification des zones touareg, des travaux topographiques, de la surveillance des caravanes et des pistes, de la surveillance des frontières, etc. Trouve plus

Compagnies montees: Trouve plus

Compagnies montées: Si l'infanterie est très efficace dans les Aurès, en Kabylie et dans toute région montagneuse, elle se révèle assez lente dès que le terrain devient plat. À la fin du XIXe siècle, la Légion étrangère, et plus particulièrement le 2e régiment étranger mirent sur pied les compagnies montées afin de permettre à ces fantassins de se déplacer sur de longues distances en évitant la fatigue. Les chevaux ne pouvaient pas s'avancer aussi loin dans le désert, sans ravitaillement en eau et il fallut imaginer d'autres montures. Trouve plus

Compagnies nomades d'Algérie: Les compagnies nomades d'Algérie étaient des formations indigènes de l'armée française durant la guerre d'Algérie. Constituées en 1955, elles furent dissoutes à l'arrêt des hostilités en 1962. Trouve plus

Compagnies ordinaires de la mer: Trouve plus

Compagnies pétrolières: Trouve plus

Compagnies pétrolières nationales: Trouve plus

Compagnies pharmaceutiques: Trouve plus

Compagnies productrices d'électricité: Trouve plus

Compagnies régionales de téléphone américaines: Trouve plus

Compagnies républicaines de sécurité: Les Compagnies républicaines de sécurité, couramment désignées par leur sigle CRS, forment un corps spécialisé de la Police nationale en France. Leur domaine d'intervention est le maintien ou le rétablissement de l'ordre public et la sécurité générale mais elles participent également à la sécurité routière, au secours en montagne ou sur les plages ainsi qu'à la plupart des missions de la Police nationale. Elles ont été créées le 8 décembre 1944. Le sigle « CRS » désigne d'abord une compagnie, mais dans la langue courante, par métonymie, « un CRS » est un policier de la Police nationale affecté à une compagnie républicaine de sécurité après avoir choisi cette spécialité. Il reçoit une formation spéciale afin de remplir les missions spécifiques à ce corps. Il n'y a pas de restriction de genres pour être admis dans les CRS. Forces civiles, contrairement aux gendarmes mobiles avec lesquels ils sont souvent confondus, les CRS constituent la réserve générale de la police nationale et répondent à un double impératif de disponibilité et de mobilité,. Il existe - en plus des soixante compagnies dites de service général - une compagnie spécialisée dans la protection des personnalités - et notamment celle du Président de la République lors de ses déplacements (CRS no 1), neuf compagnies spécialisées dans la sécurité autoroutière (CRS autoroutières) et deux dans le secours en montagne (CRS Alpes et Pyrénées). Six unités motocyclistes zonales (UMZ) sont également implantées hors Île-de-France. Les compagnies de CRS « de service général » et les escadrons de gendarmerie mobile sont désignés par l'appellation commune d'Unité de force mobile. La devise des compagnies républicaines de sécurité est « Servir ». Trouve plus

Compagnies républicaines de sécurité (France): Trouve plus

Compagnies républicaines de sécurité en France: Trouve plus

Compagnies républicaines de sécurité en montagne: Trouve plus

Compagnies sahariennes portées de la Légion étrangère: Trouve plus

Compagnies T80 et R80: Compagnies créées en 1939 et dissoutes en 1940 à partir du 41e bataillon du génie et du 28e bataillon du génie. Ces deux compagnies font la campagne de 1940 dans la 1re division marocaine (batailles de Gembloux en Belgique, et combats de Lille). Trouve plus

Compagnies Z: Les compagnies Z sont des unités de combats de l'Armée française durant la Première Guerre mondiale spécialisées dans les attaques aux gaz ou les assauts aux lance-flammes. Trouve plus

Compagnietheater: Le Compagnietheater est un théâtre d'Amsterdam situé sur le Kloveniersburgwal dans une ancienne église évangélique luthérienne. Trouve plus

Compagnon: Compagnon est un mot français qui désigne littéralement « celui qui vit habituellement avec quelqu'un ». Plus généralement il désigne ceux qui partage une même activité, un même intérêt, un même idéal. Trouve plus

Compagnon (Doctor Who): Trouve plus

Compagnon blanc: Trouve plus

Compagnon d'armes de Jeanne d'Arc: Trouve plus

Compagnon d'aventure: Compagnon d'aventure (Big Red) est un long métrage réalisé par Norman Tokar, produit par Walt Disney Productions, distribué par Buena Vista Distribution et sortie en 1962. Cette comédie est adaptée d'un roman de Jim Kjelgaard. Trouve plus

Compagnon de Guillaume le Conquérant: Trouve plus

Compagnon de héros: Trouve plus

Compagnon de la Liberation: Trouve plus

Compagnon de la libération: Trouve plus

Compagnon de la Musique: Trouve plus

Compagnon de l'Ordre du Bain: Trouve plus

Compagnon de route: Le terme de compagnon de voyage réfère à une personne qui est intellectuellement proche de l'idéologie d'une organisation politique et qui prend part à ses activités politiques sans en être un membre officiel . Il s'agit historiquement et généralement de personnes proches du parti communiste. Au début de l'histoire de l'Union soviétique, le dirigeant révolutionnaire bolchevique Trotsky popularise le terme popoutchik (Попутчик, «celui qui suit le même chemin») pour désigner les défenseurs intellectuels hésitants du régime bolchevique, ou encore les membres de l'intelligentsia russe, écrivains, universitaires et artistes, qui, philosophiquement, étaient sensibles aux objectifs politiques, sociaux et économiques de la révolution russe de 1917, mais qui choisissent de ne pas adhérer au Parti communiste de l'Union soviétique. Pendant le régime stalinien, l'usage du terme popoutchik disparaît du discours politique en Union soviétique, mais le monde occidental adopté le terme anglais fellow traveller pour identifier les sympathisants du soviétisme et du communisme. En Europe, des termes équivalents à popoutchik et fellow traveller deviennent usuels: compagnon de route ou sympathisant, en France; Weggenosse ou Sympathisant en Allemagne; ou encore compagno di viaggio en Italie. Trouve plus

Compagnon de voyage: Trouve plus

Compagnon d'Emmaüs: Un compagnon d'Emmaüs est une personne accueillie dans une communauté Emmaüs, dont la première a été créée par l'abbé Pierre en 1949 à Neuilly-Plaisance. Les communautés Emmaüs sont une des composantes du mouvement Emmaüs et sont regroupées par Emmaüs International et en France par Emmaüs France. Le mouvement Emmaüs est présent dans 36 pays du monde, et les communautés Emmaüs y accueillent plus de 5 000 compagnons. Trouve plus

Compagnon du Bain: Trouve plus

Compagnon du Conquérant: Trouve plus

Compagnon du devoir: Trouve plus

Compagnon du tour de France: Trouve plus

Compagnon rouge: Le Compagnon rouge ou Silène dioïque (Silene dioica) est une plante herbacée vivace (hémicryptophyte) de la famille des Caryophyllacées, tout comme les œillets. Trouve plus

Compagnonnage: Le compagnonnage désigne un système traditionnel de transmission de connaissances et de formation à un métier, qui s'ancre dans des communautés de compagnons. Un aspirant compagnon se forme à un métier à travers une série de pratiques éducatives encadrées par la communauté de compagnons qu'il souhaite rejoindre. Ces pratiques, multiples, peuvent inclure tant l'enseignement scolaire que l'itinérance éducative et les rituels d'initiation. Suite à cette période de compagnonnage, l'aspirant est accepté comme compagnon par sa corporation, et pourra lui-même participer à la formation de futurs aspirants. Le terme désigne principalement une branche du mouvement ouvrier français, célèbre pour son Tour de France, qui connut l'apogée de sa renommée avec Agricol Perdiguier au milieu du XIXe siècle avant de disparaître presque entièrement à la suite de l'industrialisation, de la transformation de l'apprentissage et de l'autorisation des syndicats ouvriers. Le compagnonnage a été pratiqué plus marginalement en Belgique, et sous une forme un peu différente au Canada et en Allemagne. Mais il ne s'est jamais implanté en Grande-Bretagne, dans laquelle une autre forme d'organisation, les « sociétés amicales » ont succédé aux confréries et corporations du Moyen Âge. Presque disparu au début du XXe siècle le compagnonnage connaît aujourd'hui une période de renouveau, attirant des jeunes à la recherche d'une philosophie de formation et de vie professionnelle fondée sur la qualité, la solidarité et la culture locale. Un comité intergouvernemental de l'UNESCO réuni à Nairobi y voit « un moyen unique de transmettre des savoirs et savoir-faire ». Le compagnonnage français a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité en 2010 sous le titre « Le compagnonnage, réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier », après que ce savoir-faire eut été inscrit à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France. Trouve plus

Compagnonnage (botanique): Trouve plus

Compagnonnage botanique: Trouve plus

Compagnonnage guerrier: Trouve plus

Compagnonnage végétal: Trouve plus

Compagnons: Trouve plus

Compagnons Contrôleur de carrefour à feux: Trouve plus

Compagnons d'Alexandre le Grand: Trouve plus

Compagnons d'armes de Jeanne d'Arc: Cette page présente la liste des compagnons d'armes de Jeanne d'Arc. Trouve plus

Compagnons de fortune: Compagnons de fortune est une série de bande dessinée d'aventure de Franz. Publiée par Delcourt à partir de 2001, elle est interrompue dès l'année suivante, la laissant inachevée. Trouve plus

Compagnons de France: Les Compagnons de France sont un mouvement de jeunesse vichyste créé en août 1940 par Henry Dhavernas et dissous en janvier 1944 par le Régime de Vichy. L'esprit est patriotique, anti-collaborationniste, proche de certaines positions résistantes se voulant malgré tout fidèle au maréchal Pétain et prônant une régénération française dans le cadre des valeurs (pas toutes, pas l'antisémitisme) de la Révolution nationale (cf. l'École d'Uriage et les Chantiers de la jeunesse française). Trouve plus

Compagnons de Guillaume le Conquerant: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...