Rechercher dans ce blog

samedi 6 mars 2021

Compagnie générale de la télégraphie sans fil, Compagnie générale de la télégraphie Sans Fil (CSF), Compagnie générale de navigation, Compagnie générale de navigation sur le lac Léman, Compagnie Générale de Railways et d’Électricité,

Compagnie générale de la télégraphie sans fil: Trouve plus

Compagnie générale de la télégraphie Sans Fil (CSF): Trouve plus

Compagnie générale de navigation: Trouve plus

Compagnie générale de navigation sur le lac Léman: Le Groupe CGN SA, plus connu sous le nom de Compagnie générale de navigation sur le Lac Léman - CGN, est une société suisse de transport par bateaux et croisière sur le lac Léman en Suisse et en France. Le groupe comprend deux filiales : CGN SA centrée sur l'exploitation et CGN Belle Époque SA qui a pour but de conserver et restaurer les bateaux Belle Époque de la flotte. La société possède dix-neuf bateaux, d'une capacité comprise entre 150 et plus de 1 000 passagers. Il y a huit bateaux historiques à roues à aubes, et onze bateaux modernes. Ils sont utilisés pour du transport public et des croisières touristiques. Trouve plus

Compagnie Générale de Railways et d'Électricité: La Compagnie Générale de Railways et d'Électricité est formée en Belgique en novembre 1904 à Bruxelles. Le principal actionnaire est le Baron Edouard Empain. La compagnie développe son activité dans le secteur des chemins de fer et tramways, dans la production d'électricité et l'industrie ferroviaire. Elle disparait en 1930 dans la fusion avec la Compagnie Belge pour les Chemins de Fer Réunis et la Fédération d'Entreprises de Transports et d'Électricité (ex Fédération Française et Belge des Tramways ) aboutissant à la création de la Société Compagnies Réunies d'Électricité et de Transports (Electrorail) . Trouve plus

Compagnie Générale de Railways et d'Électricité: Trouve plus

Compagnie générale de télégraphie sans fil: La Compagnie générale de télégraphie sans fil (CSF) est une société française créée en 1918, à l'époque pionnière de l'électronique et qui fusionne en 1968 avec la Compagnie Française Thomson-Houston (CFTH), filiale de Thomson-Brandt pour donner Thomson-CSF, qui prend en 2000 le nom de Thales. Trouve plus

Compagnie générale de traction: La Compagnie générale de traction est une ancienne compagnie exploitant des réseaux de tramway. Trouve plus

Compagnie générale de travaux hydrauliques: Trouve plus

Compagnie générale de voies ferrées d'intérêt local: La Compagnie générale de voies ferrées d'intérêt local est le nom pris, lors de l'assemblée générale des actionnaires du 22 juin 1919, par l'ancienne Compagnie du chemin de fer d'Anvin Calais (AC), qui exploitait cette ligne de chemin de fer secondaire, dans le cadre de la réglementation des voies ferrées d'intérêt local. Cette compagnie est souvent nommée par les initiales CGL, CGVFIL ou VFIL. Trouve plus

Compagnie Generale de Voitures de Lyon: Trouve plus

Compagnie générale de voitures de lyon: Trouve plus

Compagnie Générale d'Electricité: Trouve plus

Compagnie générale d'électricité: Trouve plus

Compagnie générale d'entreprises automobiles: La Compagnie générale d'entreprises automobiles (CGEA) est créée en 1912 pour gérer un parc de véhicules routiers utilitaires. Elle s'oriente en 1919 vers les activités de ramassage d'ordures ménagères. En 1980, elle est intégrée à la Compagnie générale des eaux pour devenir ensuite en 1999 la Connex qui est renommée en 2005 Veolia Transport. Trouve plus

Compagnie générale des assurances et grosses aventures de France: La Compagnie générale des assurances et grosses aventures de France est l'une des premières entreprises françaises couvrant la valeur des biens en cas de perte ou dommage lors d'un transport maritime. Elle fut fondée à l'initiative de Colbert en mai 1668, d'abord sous le nom de Chambre générale des assurances, puis fut relancée en 1686. Trouve plus

Compagnie générale des Chemins de fer vicinaux: La Compagnie générale des Chemins de fer vicinaux (CFV) fut le nom donné par M. Félix Vellut, à la compagnie avec laquelle il fut retenu pour l'adjudication de ligne d'intérêt local à voie métrique de Gray à Gy, dans le département de la Haute-Saône, primitivement concédée à la Compagnie du Chemin de fer de Gray à Gy, mais mise sous séquestre par le département à la suite de la faillite du concessionnaire. Trouve plus

Compagnie generale des eaux: Trouve plus

Compagnie générale des eaux: La Compagnie générale des eaux ou CGE ou Générale des eaux était une société spécialisée dans la distribution d'eau en France. Elle a pris le nom de Vivendi en 1998, puis Veolia Environnement. Trouve plus

Compagnie générale des matières atomiques: Trouve plus

Compagnie générale des matières nucléaires: Trouve plus

Compagnie générale des mines d'or: La Compagnie générale des mines d'or est une société fondée en 1889, deux ans après les premières découvertes d'or significatives en Afrique du Sud. Trouve plus

Compagnie générale des omnibus: La Compagnie générale des omnibus (CGO) est constituée en 1855 par fusion de plusieurs compagnies de transports urbains parisiens, sur la pression des autorités de l'époque soucieuses d'organiser le transport public de voyageurs à Paris. À cette époque de rapides évolutions techniques, la CGO expérimenta de nombreuses techniques : l'omnibus, le tramway, l'autobus, le trolleybus, que ce soit en traction hippomobile, à vapeur, à air comprimé, électrique par accumulateurs ou par captage du courant. Cette société privée, titulaire d'une concession délivrée par la Ville de Paris, est intégrée le 1er janvier 1921 à la Société des transports en commun de la région parisienne (STCRP), et se trouve être ainsi un lointain ancêtre de l'actuelle Régie autonome des transports parisiens (RATP). Trouve plus

Compagnie générale des omnibus de Marseille: La Compagnie générale des omnibus de Marseille est une compagnie de transport créée les 2 et 17 octobre 1877, à Marseille par Monsieur Brasseur banquier et un groupe de onze exploitants d'omnibus. Le capital est de 2 millions de francs. La compagnie développe un réseau d'omnibus à Marseille pour concurrencer les tramways à chevaux. Elle devient concessionnaire d'un réseau de tramways à chevaux dans les villes de Nice, Toulon, Nîmes et Montpellier. En juin 1882, la compagnie est en faillite et sa déchéance est prononcée par le ministre des travaux publics, le 15 janvier 1883. Les acquis de la compagnie sont repris par divers concessionnaires, ou liquidés comme à Montpellier. Trouve plus

Compagnie générale des railways à voie étroite: La Compagnie générale des railways à voie étroite est créée le 1er février 1881 par Édouard Louis Joseph Empain pour construire et exploiter des réseaux de tramways . Elle émane du groupe Empain. En 1904, la Compagnie générale des railways à voie étroite disparait au profit de la Compagnie Générale de Railways et d'Électricité Trouve plus

Compagnie générale des tramways d'Anvers: La Compagnie Générale des Tramways d'Anvers (CGTA), est créée en 1900, en Belgique pour construire et exploiter un réseau de tramways électriques dans la ville d'Anvers. Cette compagnie est une filiale de la Compagnie mutuelle de tramways qui tente de regrouper les différents réseaux de tramways de la ville d'Anvers. La compagnie CGTA se voit attribuer la concession d'un ensemble de lignes de tramways et l'autorisation d'employer la traction électrique, en vertu de l'arrêté royal du 27 mars 1900. Le 1er janvier 1927, elle cède la place à la société anonyme des Tramways d'Anvers (TA). Trouve plus

Compagnie générale des tramways suisses: La compagnie générale des tramways suisses (TS) est une compagnie formée le 20 novembre 1876. Elle avait pour but l'exploitation des tramways dans les villes de Suisse. Elle développe son action principalement dans les villes de Genève et Bienne. La fin de son exploitation à Genève eut lieu le 30 novembre 1900. Elle disparaîtra en décembre de la même année, pour former avec la Société genevoise des chemins de fer à voie étroite (VE), la Compagnie genevoise des tramways électriques (CGTE). Trouve plus

Compagnie générale des Voitures à Paris: Trouve plus

Compagnie generale d'immobilier et de services: Trouve plus

Compagnie générale d'immobilier et de services: La Compagnie générale d'immobilier et de services (CGIS) est une société française créée en 1990 et aujourd'hui disparue. Leader européen de construction, d'immobilier et de services urbains dans les années 1990, elle a recentré ses activités en 2000 à la suite d'une opération de leveraged buy-out menée par la direction et plusieurs institutions financières (CDC Ixis Capital, LBO France et Lehman Brothers) pour devenir Nexity, revendant la plupart de ses filiales aux groupes Accor, Unibail, Club Med et Vivendi. Trouve plus

Compagnie générale d'industrie et de participations: Trouve plus

Compagnie Générale d'Informatique: Trouve plus

Compagnie Générale du Canal de Suez: Trouve plus

Compagnie générale du gaz pour la France et l'étranger: La Compagnie générale du gaz pour la France et l'étranger (CGGFE) était une entreprise énergétique française, créée en 1879. Elle fut créée par l'ingénieur Albert Ellissen, aidé par les financiers Abraham de Camondo et Louis Stern. Trouve plus

Compagnie Générale du Jouet: La Compagnie Générale du Jouet était un groupe français qui avait pour ambition d'être un acteur majeur dans le monde des jeux et jouets. Elle a racheté différentes sociétés du secteur pour constituer un conglomérat opérant sur l'ensemble des segments de marché (garçons, filles jeux de société). Elle faisait partie de l'axe stratégique "loisirs" du groupe Compagnie Financière Edmond de Rothschild au même titre que sa participation dans le Club Méditerranée avant de sombrer en 1985. Trouve plus

Compagnie générale du Maroc: La Compagnie générale du Maroc (Genaroc) est une holding financière française fondée en 1912. Trouve plus

Compagnie générale électrique: Trouve plus

Compagnie générale électrique (Nancy): Power Conversion - Rotating Machines est une entreprise française appartenant au groupe industriel multinational General Electric. Basée en Meurthe-et-Moselle à Champigneulles (près de Nancy), elle est spécialisée dans la fabrication de machines électriques tournantes de forte puissance. Trouve plus

Compagnie générale française de tramways: La Compagnie générale française de tramways (CGFT) est une société anonyme française, constituée le 17 décembre 1875, issue de l'association entre la Banque française et italienne et d'un entrepreneur belge, Frédéric de la Hault. Ses statuts sont déposés le 8 décembre 1875 chez maître Pérard, notaire à Paris. Son siège social est à Paris 3 rue Moncey, . Cette société, cotée à la Bourse de Paris, distribue des dividendes chaque année au moins de 1901 à 1924, sauf pendant la période liée à la guerre de 1918-1919. Les données postérieures à 1924 ne sont pas disponibles. L'entreprise se transforme en 1953 en Compagnie générale française des transports et entreprises (CGFTE), intégrée depuis dans le groupe Veolia Transport. Trouve plus

Compagnie générale française des tramways: Trouve plus

Compagnie générale française des transports et entreprises: La Compagnie générale française des transports et entreprises, couramment connue sous le sigle CGFTE, est créée en 1953. Elle succède à la Compagnie générale française des tramways (CGFT). Son siège se trouve 3 rue Moncey à Paris. L'entreprise gérait les réseaux de transport en commun dans plusieurs villes françaises, notamment Bordeaux (réseau TBC), Cannes (réseau Bus Azur), Nancy (réseau Stan), Rouen (réseau TCAR), le Havre et Chambéry (réseau STAC). En 1957, elle acquiert une partie du capital de la Société nouvelle Pathé CinémaEn 1976, elle reprend les actifs de la Compagnie des tramways de Rouen En 1988, elle cède son activité transport à la Compagnie Générale d'Entreprises Automobiles Elle a été intégrée à la Connex par le jeu des fusions, puis à Veolia Transport. Trouve plus

Compagnie générale immobilière: Compagnie générale immobilière peut faire référence à : la Compagnie générale immobilière, une entreprise française, créée en 1854 par Moïse Polydore Millaud, qui a notamment participé aux transformations de Paris sous le Second Empire ; la Compagnie générale immobilière, une entreprise marocaine, créée en 1960, opérant dans le secteur du bâtiment, et filiale du groupe CDG. Trouve plus

Compagnie générale immobilière (Maroc): La Compagnie générale immobilière (CGI) est une entreprise marocaine semi-publique opérant dans le secteur du bâtiment, bras opérationnel immobilier du groupe CDG. Elle a été créée en 1960 afin de dynamiser le secteur immobilier au Maroc après son indépendance en 1956. Trouve plus

Compagnie générale impériale et royale des Indes: Trouve plus

Compagnie générale industrielle: Trouve plus

Compagnie générale industrielle de transports: La Compagnie générale industrielle de transports (CGIT), est une ancienne entreprise de transports en commun de Lille. Trouve plus

Compagnie générale maritime: Trouve plus

Compagnie générale parisienne de tramways: La Compagnie générale parisienne de tramways (CGPT), exploitait un réseau, au Sud de Paris dans le département de la Seine. Elle succède en 1890 à la Compagnie des tramways Sud, concédée en 1873 à Mr Harding, sujet britannique. Le siège de la CGPT se trouvait 85, boulevard du Montparnasse à Paris. La compagnie CGPT développe un réseau dans l'arrondissement Sud du département de la Seine. Elle utilise la traction animale et, à partir de 1897, la traction électrique en association avec la Compagnie française Thomson-Houston. La totalité du réseau est électrifiée en 1909. En 1921, la CGPT est intégrée à la nouvelle Société des transports en commun de la région parisienne (STCRP). Trouve plus

Compagnie Générale pour l'Eclairage et le Chauffage par le Gaz: Trouve plus

Compagnie générale transaérienne: La Compagnie générale transaérienne (CGT) est une compagnie aérienne française ancêtre d'Air France. Créée en 1909, c'est la première entreprise commerciale constituée dans le but de transporter des passagers. Trouve plus

Compagnie générale transatlantique: La Compagnie générale transatlantique (CGT, souvent surnommée Transat, ou French Line par la clientèle anglophone) est une compagnie maritime française. Fondée en 1855 par les frères Émile et Isaac Péreire sous le nom de Compagnie générale maritime, elle est chargée par l'État d'assurer le transport du courrier vers l'Amérique du Nord et prend son nom définitif en 1861. Après une période de tâtonnement au XIXe siècle, la compagnie, poussée par ses présidents Jules Charles-Roux et John Dal Piaz, gagne en importance dans les années 1910 à 1930, avec de prestigieux paquebots tels que le Paris, l'Île-de-France et surtout le Normandie. Fragilisée par la Seconde Guerre mondiale, elle prend à nouveau de l'importance en 1962 avec le célèbre paquebot France, qui souffre beaucoup de la concurrence du transport aérien et est retiré du service en 1974. Dans les années qui suivent, la compagnie fusionne avec la Compagnie des messageries maritimes pour former la Compagnie générale maritime, devenue par la suite Compagnie maritime d'affrètement - Compagnie générale maritime (CMA - CGM). Contrairement à ce que laisse penser son nom, la Transat ne se contente pas de l'exploitation de la ligne de l'Atlantique Nord, et offre à ses voyageurs des lignes à destination de l'Amérique centrale, et même, durant un temps, de la côte Pacifique. Dès le début du XXe siècle, elle propose également des traversées entre Marseille et Alger et crée dans les années 1920 des circuits touristiques en Afrique du Nord. Dans les années 1930, la compagnie s'implique brièvement dans l'aviation par le biais d'Air France Transatlantique. Enfin, dès les années 1900, elle développe un service de cargos qui ne cesse par la suite de croître, jusqu'à occuper une part prépondérante de ses activités. Les paquebots de la Compagnie générale transatlantique ont souvent été des ouvrages d'art symboliques de leur époque, destinés à représenter l'image de la France à l'étranger. De même, la qualité de leur service, en particulier celle des repas et des vins, a fidélisé une clientèle fortunée, notamment de riches Américains au temps de la Prohibition. Des années après sa disparition, son histoire et son patrimoine continuent à séduire les collectionneurs et à être mis en valeur au travers d'expositions, comme celles de l'établissement public de coopération culturelle French Lines & Compagnies, qui préserve les archives historiques et fonds d'objets de l'entreprise. Trouve plus

Compagnie générale transméditerranéenne: Trouve plus

Compagnie générale transsaharienne: La Compagnie générale transsaharienne (CGT) était une compagnie de transport française. Trouve plus

Compagnie genevoise des colonies suisses: La Compagnie Genevoise des Colonies suisses est une société de colonisation en Algérie dans la région de Sétif qui a été créée par des hommes d'affaires suisses en 1853. Napoléon III qui avait séjourné en exil en Suisse et qui avait été aidé par des hommes d'affaires concéda par un décret du 26 août 1853 : 20 000 hectares de terre dans la région de Sétif. Parmi les bénéficiaires de cette concession figuraient notamment le Comte François Auguste Sautter de Beauregard et Charles Louis Sautter. Le capital de départ s'élève à 3,625 millions de francs suisses.En contrepartie de la concession des 20 000 hectares, les financiers s'engageaient à créer des villages et à faire venir des exploitants. Les débuts furent difficiles et la Compagnie ne remplit jamais totalement ses obligations, se contentant d'exploiter ses terres grâce à des métayers. Les métayers sont recrutés en Suisse, parmi les pauvres, parfois avec le soutien financier des autorités locales, qui espèrent ainsi réduire leurs charges sociales.Parmi ses directeurs, il y en eut un qui fit un travail important sur le plan agronomique pour la Compagnie dans la région de Sétif. Il s'agit de Gotlieb Ryf dont l'apport à l'agriculture de la région fut unanimement reconnu. Un de ses fils, Arnold Ryf, lui succéda à la tête de la Compagnie. On doit ajouter qu'Henry Dunant le fondateur de la Croix Rouge essaya de faire des affaires en Algérie et notamment dans la région de Sétif. Il fut employé la Compagnie genevoise, sa tâche était de recruter des colons suisses.Cette compagnie disparaîtra quelques années avant l'indépendance de l'Algérie et l'on peut consulter ses archives à Genève et aux archives d'Afrique du Nord à Aix-en-Provence. Trouve plus

Compagnie genevoise des tramways électriques: La Compagnie genevoise des tramways électriques (CGTE) est une ancienne compagnie de transports urbains privée fondée le 11 août 1899 par M. François Forestier avec un capital de cinq millions de francs. Elle a été transformée le 1er janvier 1977 en une entreprise publique autonome, les Transports publics genevois, qui poursuivent encore actuellement l'exploitation du réseau de transport en commun de la région de Genève. Trouve plus

Compagnie genèvoise des tramways électriques: Trouve plus

Compagnie Guillaume-Luxembourg: Trouve plus

Compagnie Guipuscoane de Caracas: La Compagnie Royale Guipuscoane de Caracas (Real Compañía Guipuzcoana de Caracas), fondée légalement le 25 septembre 1728, en vertu de la cédule royale du roi Philippe V, par des commerçants basques qui avaient le monopole du commerce et du développement au Venezuela. Cette Compagnie surnommée la Flotte des Lumières a une influence notable dans le développement économique, scientifique, culturel et social de la province du Venezuela. Elle est associée en 1765 à la Real Sociedad Bascongada de Amigos del País pour la promotion et la transmission de la culture en divisant leurs activités en quatre sections : L'agriculture ; les sciences et les arts ; l'industrie et le commerce ; la politique et les belles-lettres. À partir du 10 mars 1785, elle devient la Compagnie royale des Philippines, sous la direction de l'afrancesado François Cabarrus. Trouve plus

Compagnie hollandaise des Indes occidentales: Trouve plus

Compagnie hollandaise des Indes orientales: Trouve plus

Compagnie hors rang: Trouve plus

Compagnie Hors Série: La Compagnie Hors Série, dirigée par Hamid Ben Mahi, est une compagnie de danse hip-hop fondée en 2000 dans la région bordelaise. Depuis sa création, elle propose un répertoire engagé, axé sur la question identitaire, vivant à mettre en question les codes de la danse hip hop en repoussant création après création les frontières de cette danse. Initiateur de laboratoires de recherches artistiques, son chorégraphe s'est ouvert à d'autres disciplines, donnant lieu dans ses pièces à l'utilisation de l'image et de la parole, et à des univers musicaux inattendus. Aujourd'hui, Hamid Ben Mahi souhaite transmettre sa gestuelle. Avec sa compagnie, ils œuvrent à faire reconnaitre la danse hip hop comme une danse d'auteur qui devra s'inscrire au répertoire de la Danse. Trouve plus

Compagnie Hors Serie - Direction Artistique Hamid Ben Mahi: Trouve plus

Compagnie indépendante parachutiste de Gurkha: La Compagnie indépendante parachutiste de Gurkha ou Gurkha Independent Parachute Company était une unité de la Brigade britannique des Gurkhas. Elle exista de 1963 à 1968. Trouve plus

Compagnie industrielle d'applications thermiques: La Compagnie Industrielle d'Applications Thermiques (CIAT) est une entreprise industrielle, l'un des leaders européens en chauffage par pompe à chaleur, confort d'été et traitement de l'air dans les secteurs de l'habitat, du tertiaire, de la santé et de l'industrie. Trouve plus

Compagnie industrielle de matériel de transport: La compagnie industrielle de matériel de transport, ou CIMT, est une entreprise fondée en 1918 qui a participé à la construction de matériel de tramways, chemin de fer, métros et RER parisiens au cours du XXe siècle. Elle est dirigée par Jean Prouvé entre 1957 et 1968. Elle possède une usine à Marly-lez-Valenciennes. Elle est rachetée par Alsthom en 1983. Elle produit des caisses pour le Véhicule automatique léger (VAL) dans les années 1980. Trouve plus

Compagnie industrielle de mécanique horlogère: Trouve plus

Compagnie industrielle de travaux: La Compagnie industrielle de travaux (CITRA) est une société française de construction, créée en 1949, par constitution en société anonyme du département travaux publics de Schneider et Cie. Trouve plus

Compagnie industrielle des lasers: La Compagnie industrielle des lasers (CILAS), est une filiale d'ArianeGroup qui développe, industrialise et produit des systèmes associant le laser à l'optique de précision dans les domaines des hautes technologies militaires représentant 64 % de l'activité, et civiles pour 36 %,. Trouve plus

Compagnie industrielle des pétroles: Trouve plus

Compagnie industrielle du jouet: La Compagnie industrielle du jouet, (CIJ) est un fabricant de jouets miniatures créé en 1920 par Fernand Migault (rue de la Roquette à Paris). Trouve plus

Compagnie industrielle du Rupel: Trouve plus

Compagnie industrielle et commerciale cinématographique: Trouve plus

Compagnie Industrielle et Commerciale du Cycle et de l'Automobile: Trouve plus

Compagnie industrielle et commerciale du cycle et de l'automobile: La Compagnie française des cycles automobiles devenue la Compagnie industrielle et commerciale du cycle et de l'automobile (CICCA) est un ancien constructeur automobile français qui se spécialisa surtout dans l'équipement. Trouve plus

Compagnie Industrielle pour l'Informatique: Trouve plus

Compagnie interarmées de défense nucléaire, biologique et chimique: Trouve plus

Compagnie interarmes de défense nucléaire, biologique et chimique: Trouve plus

Compagnie intercommunale bruxelloise des eaux: Trouve plus

Compagnie intercommunale liégeoise des eaux: La Compagnie intercommunale liégeoise des eaux (appelée communément CILE), est une intercommunale pure qui assure la production et la distribution d'eau potable par canalisations sur 24 communes de la province de Liège. Trouve plus

Compagnie Interface: La Compagnie Interface est une compagnie de théâtre et de danse suisse, fondée et basée à Sion. Elle est basée au Théâtre Interface Zone Sud. Trouve plus

Compagnie inter-îles: Trouve plus

Compagnie internationale André Trigano: La Compagnie Internationale André Trigano est un opérateur français de tourisme fondé par André Trigano. Cette société dispose principalement d'une activité d'exploitation de centres de vacances (campings), notamment sous la marque Campéole ainsi que de fabrication de toiles de camping. Trouve plus

Compagnie internationale d'électricité: La Compagnie internationale d'électricité (CIE) est une ancienne entreprise belge filiale des Établissements Pieper (de) créés par l'allemand Henri Pieper (nl) (1840-1898). Fondée en 1889 par Henri Pieper et son fils et située à Herstal de 1898 à 1905, la CIE fabriquait des moteurs. Selon l'Histoire de l'Automobile Belge, elle aurait présenté en 1898 une voiturette électrique . En 1900, l'ingénieur Paul Kelecom (nl) a été rejoint par M. Couturier pour fabriquer des motocyclettes, qui ont notamment été assemblées et vendues au Royaume-Uni. La CIE a été emportée dans la faillite des Établissements Pieper en 1905. Paul Kelecom a travaillé à partir de cette date comme directeur technique de la section motos de la très renommée firme belge FN Herstal. Trouve plus

Compagnie internationale de navigation aérienne: En avril 1920, la Compagnie franco-roumaine de navigation aérienne (F.R.A) est créée. Trouve plus

Compagnie Internationale des Grands Hotels: Trouve plus

Compagnie internationale des Grands Hôtels: La Compagnie internationale des Grands Hôtels (CIGH) est une ancienne compagnie, filiale de la Compagnie des wagons-lits. Trouve plus

Compagnie internationale des wagons-lits: La Compagnie internationale des wagons-lits (CWL), en forme longue la Compagnie internationale des wagons-lits et des grands express européens puis la Compagnie internationale des wagons-lits et du tourisme (CIWLT), appellation souvent abrégée en les Wagons-Lits, est une entreprise française d'origine belge, créée en 1872, prestataire de services dans le domaine ferroviaire : hôtellerie ferroviaire (voitures-lits et couchettes) mais aussi restauration à bord (voiture-restaurant, restauration à la place, voiture-bar et mini-bar) et à terre (buffet de gare). Présente à l'origine dans de nombreux pays, elle s'est recentrée ces dernières années sur l'Europe mais va connaître de nouveau une implantation mondiale grâce à sa filiatisation récente. Elle jouit notamment du monopole de la restauration ferroviaire en Italie ou Autriche et assure, entre autres, la restauration sur les TGV et Intercités de la SNCF, les rapides AVE de la Renfe (Chemins de fer espagnols) sur la nouvelle ligne Madrid-Barcelone et poursuit sa mission d'origine : le service à bord de la grande majorité des wagons-lits européens. Le groupe Accor n'est plus son actionnaire majoritaire à la suite de la revente de ses parts au groupe Newrest. Trouve plus

Compagnie internationale des wagons-lits et du tourisme: Trouve plus

Compagnie Internationale d'Informatique: Trouve plus

Compagnie internationale pour l'informatique: Trouve plus

Compagnie internationale pour l'informatique: La Compagnie internationale pour l'informatique (CII, sigle prononcé « cé deux z'i ») est une société privée française créée en décembre 1966, dans le cadre du plan Calcul, lancé par le gouvernement du général de Gaulle. Absorbée par Honeywell-Bull en 1975, elle devint partie de CII Honeywell-Bull, rebaptisé Bull en 1982. Trouve plus

Compagnie Iron Ore du Canada: La Compagnie Iron Ore du Canada (IOC) est une entreprise Canadienne œuvrant dans l'extraction du minerai de fer. Trouve plus

Compagnie Ivan Morane: Trouve plus

Compagnie ivoirienne d'électricité: Trouve plus

Compagnie ivoirienne de développement du textile: La Compagnie ivoirienne de développement du textile (CIDT) est une société mixte au capital de 7,2 milliards de FCFA, née dans la période des années 1974 marquée par un développement très net de la filière cotonnière. La phase de privatisation de cette filière en Côte d'Ivoire a démarré en 1996 et s'est achevée en septembre 1998 par la privatisation partielle de la CIDT ; la nouvelle CIDT née de la libéralisation de la filière, est détenue à 70 % par l'État ivoirien et à 30 % par la Compagnie française du développement des textiles (CFDT). Trouve plus

Compagnie ivoirienne de production d'électricité: La Compagnie Ivoirienne de Production d'Electricité (CIPREL) est une société privée de production d'électricité, créée en 1994 et basée à Abidjan en Côte d'Ivoire. La société, détenue par Eranove (anciennement Finagestion), vend son électricité à l'État ivoirien via la CIE, qui détient le monopole de la distribution d'électricité dans le pays. Le nom du groupe est également associé à son unique installation, la centrale thermique de Vridi, située dans la zone industrielle éponyme à Port-Bouët. Trouve plus

Compagnie ivoirienne d'electricite: Trouve plus

Compagnie Ivoirienne d'Electricité: Trouve plus

Compagnie ivoirienne d'électricité: Filiale du groupe Eranove liée à l'État de Côte d'Ivoire par une convention de concession de type affermage pour l'exploitation des ouvrages de production, de transport et de distribution, de commercialisation, d'importation et d'exportation d'énergie électrique, la Compagnie ivoirienne d'électricité (CIE) est un des leaders de son secteur sur le continent africain. Avec un capital de 14 milliards de francs CFA (près de 22 millions d'euros), la CIE a pris le relais de l'ancienne compagnie nationale EECI. La CIE exporte de l'électricité vers le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, le Togo, le Mali et bientôt la Guinée. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...