Rechercher dans ce blog

mercredi 3 mars 2021

Comité républicain national, Comité révolutionnaire, Comité révolutionnaire (Yémen), Comite revolutionnaire central, Comité révolutionnaire central,

Comité républicain national: Trouve plus

Comité révolutionnaire: Comité révolutionnaire peut désigner : le Comité révolutionnaire central, parti politique français fondé en 1881 ; le Comité révolutionnaire de Laval, créé en 1793 ; le Comité révolutionnaire de Nantes, créé en 1793 ; le Comité révolutionnaire provisoire polonais créé en 1920 ; le Comité révolutionnaire d'unité et d'action algérien, fondé en 1954 ; le Comité révolutionnaire (Yémen), créé en 2015. Trouve plus

Comité révolutionnaire (Yémen): Le Comité révolutionnaire (arabe : اللجنة الثورية) est une institution exécutive transitoire, non reconnue par la communauté internationale et proclamée le 6 février 2015 au Yémen par les Houthis, lors de la guerre civile yéménite. Le Comité révolutionnaire est composé de cinq membres. Trouve plus

Comite revolutionnaire central: Trouve plus

Comité révolutionnaire central: Le Comité révolutionnaire central (CRC) est un parti politique français de tendance socialiste blanquiste créé en 1881. Il a partiellement essaimé en 1898 en plusieurs branches, dont l'une donnera la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), ancêtre du Parti socialiste. Trouve plus

Comité révolutionnaire d'unité et d'action: Trouve plus

Comité révolutionnaire de Laval: Le comité révolutionnaire de Laval est un comité de surveillance révolutionnaire institué dans la ville de Laval conformément au décret du 21 mars 1793, à l'instar du Comité révolutionnaire de Nantes par exemple. Le bras armé de ce comité sera la Commission militaire révolutionnaire du département de la Mayenne. Trouve plus

Comite revolutionnaire de Nantes: Trouve plus

Comité révolutionnaire de nantes: Trouve plus

Comite revolutionnaire d'unite et d'action: Trouve plus

Comité révolutionnaire d'unité et d'action: Le Comité révolutionnaire d'unité et d'action (CRUA) est le nom que prend le mouvement algérien fondé le 23 mars 1954 par le comité composé de quatre membres, deux anciens de l'Organisation Spéciale (Mostefa Ben Boulaïd et Mohamed Boudiaf) et deux centralistes (Mohamed Dekhli et Ramdhane Bouchbouba alias Ould Amri). L'Organisation Spéciale était le bras armé du MTLD, un mouvement nationaliste dirigé par Messali Hadj. Trouve plus

Comité révolutionnaire militaire: Trouve plus

Comité révolutionnaire provisoire polonais: Le Comité révolutionnaire provisoire polonais (Tymczasowy Komitet Rewolucyjny Polski, TKRP) ou Polrewkom (Польревком en russe) est un comité révolutionnaire créé le 23 juillet 1920 à Moscou par le Bureau polonais des bolcheviks avec pour président Julian Marchlewski dans le but d'établir une « République socialiste soviétique de Pologne ». Trouve plus

Comité révolutionnaire yéménite: Trouve plus

Comité Richelieu: La Comité Richelieu est une association professionnelle fédérant les PME d'Innovation et de Croissance. Trouve plus

Comité rink hockey: Le Comité Rink Hockey, ou CRH, est le comité technique de rink hockey responsable de ce sport en France. Il est placé sous l'autorité du Comité européen de rink hockey. Le CRH fait partie de la Fédération Française de Roller Sports. Trouve plus

Comité Rueff-Armand: Le comité Rueff-Armand est un comité formé auprès du Premier ministre français en 1959, alors que débutait la Cinquième République au début de la présidence de Charles de Gaulle. « La mission confiée à Jacques Rueff et à Louis Armand était de réfléchir et de rendre avis et propositions sur « la suppression des obstacles à l'expansion économique ». » Le comité remit son rapport au Premier ministre Michel Debré le 21 juillet 1960. Trouve plus

Comité russe pour la défense des îles Kouriles: Le Comité russe pour la défense des îles Kouriles (en russe : Всероссийский комитет защиты Курил) est une association basée en Russie et formée en 1992 par le Parti communiste de l'Union soviétique (en) de Sergei Skvortsov pour contrer politiquement les revendications japonaises sur les îles Kouriles. Elle se vante d'avoir contraint le président Boris Eltsine à annuler un voyage au Japon. L'association est reconstituée dans les années 2000, leur site dispose de communiqués de presse datant de 2001. Skvortsov en est le président. Trouve plus

Comité Salut Public: Trouve plus

Comité scientifique de la Fédération française des clubs alpins et de montagne: Le Comité scientifique de la Fédération française des clubs alpins et de montagne, ou Comité scientifique du Club alpin français jusqu'en 2005, est un comité interdisciplinaire de la Fédération française des clubs alpins et de montagne, réunissant des scientifiques et des alpinistes. Il est intégré par cooptation. Trouve plus

Comité Scientifique de la FFCAM: Trouve plus

Comité scientifique des Nations unies pour l'étude des effets des rayonnements ionisants: Le Comité scientifique des Nations unies pour l'étude des effets des rayonnements ionisants (United Nations Scientific Committee on the Effects of Atomic Radiation, UNSCEAR) est un organisme international né en 1955 à la suite de la résolution 913 (X) de l'Assemblée générale des Nations unies,. Son organisation, son mandat et son fonctionnement est similaire à celle du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) dont ils partagent le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) en tant qu'organisme de tutelle. Le comité est formé de scientifiques désignés par 27 pays qui se réunissent annuellement et fournissent un rapport présenté en assemblée générale. En France, l'IRSN présente des synthèses de ces travaux. Son objectif n'est pas de définir des normes en matière d'émission de particules radioactives ou d'expérimentation dans le domaine du nucléaire, mais de « définir précisément l'exposition actuelle des populations du monde aux rayonnements ionisants » (to define precisely the present exposure of the population of the world to ionizing radiation), et selon le CEA « d'établir et actualiser les connaissances sur les niveaux d'exposition et effets des rayonnements ionisants ». Les rapports de 1958 et de 1962 ont servi de base à partir de laquelle a été négocié le Traité sur l'interdiction partielle des essais nucléaires de 1963. Les rapports de cet organisme sont considérés comme des références par la Commission internationale de protection radiologique pour ses recommandations qui servent de base de travail en matière de radioprotection. En 2007, 15 rapports ont été publiés. Bien que de structure similaire au GIEC, organe dépendant également de l'ONU, l'UNSCEAR est bien moins médiatisé et connu du grand public. Trouve plus

Comité Scientifique des Recherches Océaniques: Trouve plus

Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux: Le Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux (CSRSEN ; en anglais Scientific Committee on Emerging and Newly Identified Health Risks, SCENIHR) est l'un des comité scientifiques indépendants mis en place par la Commission européenne en 2004 pour la conseiller. Ce comité travaille sous l'égide de la Direction générale de la santé et des consommateurs. Trouve plus

Comité scientifique et technique des industries climatiques: Le Comité scientifique et technique des industries climatiques (COSTIC) est une association qui exerce des activités de formation, d'études et de diffusion d'informations techniques à destination du personnel des entreprises d'installation et de maintenance d'équipements de génie climatique du bâtiment (chauffage, ventilation, climatisation). Trouve plus

Comité Scientifique et Technique des Industries Climatiques (COSTIC): Trouve plus

Comité scientifique humanitaire: Le Comité scientifique humanitaire (en allemand WhK : Wissenschaftlich-humanitäre Komitee), créé en Allemagne le 15 mai 1897, est la toute première organisation de défense des droits des homosexuels. Le WhK est fondé le 15 mai 1897 par le sexologue Magnus Hirschfeld, l'éditeur Max Spohr, le juriste Eduard Oberg ainsi que l'écrivain Franz Joseph von Bülow, à Berlin-Charlottenbourg. L'un des objectifs du comité est alors l'abrogation du paragraphe 175 qui, en Allemagne, condamnait pénalement les relations sexuelles entre hommes consentants. Peu de temps après sa création, Adolf Brand, Benedict Friedlaender et Kurt Hiller adhèrent au WhK. Une scission survient en 1903. Le WhK était particulièrement lié à l'institut de sexologie fondé par Hirschfeld. Il s'appuyait sur les théories de Hirschfeld dont celle du troisième sexe. Il avançait aussi l'innéité de l'homosexualité (son caractère « naturel », rendant sa condamnation injuste). Le WhK avait son siège à Berlin et des antennes dans vingt-cinq villes d'Allemagne et des annexes à l'étranger : en Autriche, aux Pays-Bas (NWHK (nl)) ainsi qu'un correspondant en Alsace. Il est le précurseur du mouvement d'émancipation homosexuelle ou mouvement gay et lesbien. Trouve plus

Comite scientifique sur la toxicite, l'ecotoxicite et l'environnement: Trouve plus

Comité scientifique sur la toxicité, l'écotoxicité et l'environnement: Le Comité scientifique sur la toxicité, l'écotoxicité et l'Environnement est un comité d'experts dits indépendants et reconnus, créé en 1997 par l'Europe (à la suite d'une communication de 1993 faite par la Commission européenne) pour donner des avis sur le thème de la santé publique et de l'environnement, dans les domaines particuliers de la toxicité et de l'écotoxicité d'un certain nombre de produits (chimiques, biologiques) toxiques ou agents de type perturbateurs endocriniens pour l'homme, la faune ou les écosystèmes. Il travaille sous l'égide de la Direction générale sur la santé et la protection des consommateurs (DG Health and Consumer Protection) Trouve plus

Comité scientifique sur les effets des radiations atomiques des Nations Unies: Trouve plus

Comité secret d'action révolutionnaire: Trouve plus

Comité secret d'action révolutionnaire: Trouve plus

Comité secrète d'action révolutionnaire: Trouve plus

Comité Shiromani Gurdwara Parbandhak: Trouve plus

Comité Shromani Gurdwara Parbandhak: Le Comité Shromani Gurdwara Parbandhak ou Comité Shiromani Gurdwara Parbandhak appelé plus simplement S.G.P.C. abréviation donnée par son nom en anglais, est un organisme propre au sikhisme et régi par des statuts issu de l'Acte sur les Gurdwaras de 1925. Ce comité est élu par les sikhs et est responsable de la gestion et de l'administration des temples sikhs au Pendjab, en Haryana, et en Himachal Pradesh et sur l'union de territoires de Chandigarh. Tout sikh de plus de 18 ans peut s'inscrire sur les listes électorales adéquates pour élire les 175 membres qui le composent; les élections ont lieu tous les cinq ans. Le Comité publie aussi des livres, l'enseignement du sikhisme étant un de ses objectifs définis; cependant une de ses activités principales est le financement d'établissements scolaires et d'hôpitaux . Le SGPC gère aussi des fermes sur les terrains des temples et aide les populations lors des calamités naturelles. Trouve plus

Comité social et économique: En France, un comité social et économique (CSE) est une instance représentative du personnel qui succède aux anciennes instances représentatives suivantes : délégués du personnel, comité hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT) et comité d'entreprise, progressivement à compter du 1er janvier 2018. Le CSE devient ainsi l'unique institution représentative du personnel dans l'entreprise. Les missions et le fonctionnement du CSE varient en fonction du nombre de salariés dans l'entreprise. Au-delà de certains seuils d'effectifs, les prérogatives du CSE sont plus importantes. Trouve plus

Comité socialiste d'études et d'action pour la paix en Algérie: Le Comité socialiste d'études et d'action pour la paix en Algérie est un mouvement politique français, actif de 1957 à 1959. Il peut être considéré comme une de sources politiques du Parti socialiste unifié. Trouve plus

Comité spécial de la Chambre des Communes sur le gouvernement civil du Bas-Canada: Trouve plus

Comité spécial de la Chambre des Communes sur le gouvernement civil du Canada: Le Comité spécial de la Chambre des Communes sur le gouvernement civil du Canada est mis sur pied le 2 mai 1828 « pour faire enquête sur la situation du gouvernement civil du Canada, tel qu'institué par l'Acte constitutionnel de 1791, et de rapporter leurs observations et opinions à la Chambre. » Trouve plus

Comite special de la decolonisation: Trouve plus

Comité spécial de la décolonisation: Le Comité spécial de la décolonisation, formellement Comité spécial chargé d'étudier la situation en ce qui concerne l'application de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, est un comité de l'ONU, chargé d'observer et promouvoir le processus de décolonisation de certains territoires. Ce comité a été créé en 1961 à la suite de la déclaration de 1960 sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, comporte 29 membres, et suit une liste de 17 territoires classés comme devant accéder à l'autodétermination. Trouve plus

Comité spécial de Transcaucasie: Le Comité spécial de Transcaucasie (en russe Особый Закавказский Комитет) ou Ozakom (en russe ОЗАКОМ) est un comité établi le 9 mars 1917 en Transcaucasie par le gouvernement provisoire qui dirige la Russie après la révolution de Février. Il succède à la Vice-royauté du Caucase. Le Comité est le plus haut organe civil de la région et des territoires ottomans occupés (vilayets orientaux), et est composé d'un Russe, de deux Géorgiens, d'un Arménien et d'un Azéri ; ce déséquilibre dans la composition mécontente les Arméniens. Installé à Tiflis, l'Ozakom a pour programme d'étendre les libertés en Transcaucasie, mais il est doté de peu de moyens, tiraillé entre les nationalités locales et attaqué par les bolcheviks. Il ne survit pas à la chute du gouvernement provisoire à la révolution d'Octobre et fait place à un Haut commissariat à la Transcaucasie et à une Assemblée transcaucasienne. Celle-ci mène à terme à l'établissement de la République démocratique fédérative de Transcaucasie. Trouve plus

Comité spécial des Nations unies sur la Palestine: L'UNSCOP ou United Nations Special Committee On Palestine est une commission mise sur pied par l'Assemblée générale des Nations unies en 1947 à la suite de la remise du mandat sur la Palestine par le Royaume-Uni. La Commission était initialement composée de 11 pays (Australie, Canada, Guatemala, Inde, Iran, Pays-Bas, Pérou, Suède, Tchécoslovaquie, Uruguay, Yougoslavie) et fut chargée d'étudier les causes du conflit en Palestine et d'y apporter une solution, en particulier au niveau d'un plan de partage de la Palestine. Dans un souci de neutralité, aucune des grandes puissances de l'époque ne fut représentée. Trouve plus

Comité spécial du sénat des États-Unis sur le vieillissement: Trouve plus

Comité sportif et olympique roumain: Trouve plus

Comité Stratégique de Filières Eco-industries: Trouve plus

Comité stratégique de filières éco-industries: En France, le Comité stratégique de filières éco-industries est une instance de concertation entre les entreprises de l'environnement, les salariés et les pouvoirs publics. C'est l'une des filières stratégiques représentées au sein de la Conférence nationale de l'industrie (CNI). Trouve plus

Comite strategique pour le numerique: Trouve plus

Comité stratégique pour le numérique: Le comité stratégique pour le numérique (CSN) est un organisme d'État qui a pour but de généraliser la télévision numérique sur tout le territoire français. Il a été lancé le 4 mai 2006 et supprimé le 1er mars 2013. Trouve plus

Comité stratégique sur l'immigration, les frontières et l'asile: Le Comité stratégique sur l'immigration, les frontières et l'asile, abrégé CSIFA ou SCIFA (selon l'acronyme anglais) et également appelé instance commune, est un comité créé le 13 juin 2002 par le Conseil de l'Union européenne. Trouve plus

Comité supérieur d'artillerie: Trouve plus

Comité sur la santé, l'éducation, le travail et les retraites: Le Comité sur la santé, l'éducation, le travail et les retraites du Sénat des États-Unis (United States Senate Committee on Health, Education, Labor, and Pensions) est une commission permanente du Congrès qui se consacre aux questions de santé, d'éducation, de travail ou encore de retraites (pensions). Trouve plus

Comité sur la Sécurité intérieure et les Affaires gouvernementales: Le Comité sur la Sécurité intérieure et les Affaires gouvernementales du Sénat des États-Unis (United States Senate Committee on Homeland Security and Governmental Affairs) est une commission permanente du Congrès qui est en relation avec le département de la Sécurité intérieure et qui est chargée de la sécurité intérieure. Trouve plus

Comite sur la situation des especes en peril au Canada: Trouve plus

Comité sur la situation des espèces en péril au canada: Trouve plus

Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC): Trouve plus

Comité sur l'énergie et les ressources naturelles: Le Comité sur l'énergie et les ressources naturelles du Sénat des États-Unis (U.S. Senate Committee Committee on Energy and Natural Resources) est une commission permanente du Congrès qui se consacre aux questions énergétiques (notamment le nucléaire et le traitement de ses déchets) mais également à la politique territoriale. Trouve plus

Comité sur les avortements thérapeutiques: Le Comité sur les avortements thérapeutiques (communément appelé TAC ) se réfère à un comité canadien composé de trois médecins qui décidait si un avortement correspondait une exemption recevable au Code criminel du Canada, qui ne permettait l'avortement légal que si la poursuite de la grossesse entraînait des conséquences médicales pour la femme. Le TAC a été presque toujours été composé d'hommes, en raison du faible nombre de femmes pratiquant la médecine, et du nombre encore plus faible occupant ces types de postes de haut niveau. Ce code a finalement été annulé et invalidé par le système judiciaire canadien dans l'affaire R. contre Morgentaler de 1988. Préalablement à cet arrêt, de nombreuses femmes canadiennes trouvaient beaucoup plus facile de voyager à l'étranger pour recevoir un traitement médical pour une grossesse non désirée. Certaines femmes recouraient à des avortements illégaux, souvent effectués par des praticiens non qualifiés, ou même tentaient de procéder elles-mêmes à l'avortement. Ce qui a eu des conséquences dangereuses, voire mortelles. Trouve plus

Comité sur les Petites et moyennes entreprises et les entrepreneurs: Le Comité sur les Petites et moyennes entreprises et les entrepreneurs du Sénat des États-Unis (en anglais : U.S. Senate Committee on Small Business and Entrepreneurship) est une commission permanente du Congrès qui se consacre à la législation sur les Petites et moyennes entreprises mais également du "small business" avec notamment les entrepreneurs. Trouve plus

Comite syndical europeen de l'education: Trouve plus

Comité syndical européen de l'éducation: Le Comité syndical européen de l'éducation (CSEE, (en) European Trade Union Committee for Education (ETUCE)) est la fédération syndicale européenne des enseignants. Il est affilié à la confédération européenne des syndicats et à l'Internationale de l'éducation. Il fut fondé les 12 et 13 octobre 1981. Trouve plus

Comité syndical européen de l'éducation: Trouve plus

Comité technique: Le terme Comité technique peut désigner divers organismes ou instances : un comité technique de l'Organisation internationale de normalisation (en anglais, ISO TC pour : Technical Committee) ; un comité technique de la fonction publique française, une instance de représentation des personnels fonctionnaires ; un Comité technique d'établissement, dans la fonction publique hospitalière (FPH) française - anciennement comité technique paritaire de la FPH. Trouve plus

Comité technique (fonction publique française): Dans la fonction publique française, un comité technique (CT) est une instance de représentation des fonctionnaires et de dialogue avec leur employeur public. Avec la réforme engagée en 2010, ils prennent la suite des comités techniques paritaires (CTP). Ces comités sont chargés de donner un avis sur les questions collectives, à la différence des commissions administratives paritaires qui examinent les questions individuelles. En 2019, en fusionnant avec le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, il est annoncé qu'il est remplacé par le comité social d'administration (fonction publique d'État), le comité social territorial (fonction publique territoriale) et le comité social d'établissement (fonction publique hospitalière). Trouve plus

Comité technique d'établissement: En France, un comité technique d'établissement (CTE) est une instance représentative des fonctionnaires relevant de la fonction publique hospitalière, au sein de l'établissement dans lequel ils travaillent. Il existe des comités techniques d'établissement au sein des établissements publics de santé et des établissements publics sociaux et médico-sociaux. Trouve plus

Comite technique paritaire: Trouve plus

Comité technique paritaire: Trouve plus

Comité Technique Paritaire Ministériel: Trouve plus

Comite technique permanent de la selection: Trouve plus

Comité technique permanent de la sélection: Sous tutelle du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation (France), le Comité technique permanent de la sélection (CTPS) est l'instance de consultation de l'ensemble des parties prenantes de la filière semences et plants (y compris d'arbres forestiers et fruitiers). Il est chargé de la gestion du catalogue officiel des espèces et variétés. Le ministre de l'Agriculture nomme pour une durée de trois ans le président, le vice-président et le secrétaire du CTPS. Trouve plus

Comité technique plomb: L'expression « Comité technique plomb » peut désigner en France deux entités légèrement différentes qui se sont succédé. Le premier « Comité technique plomb » fut un « comité » créé sous ce nom en 1993 par l'État français ; mis en place en octobre 1993, et alors placé sous l'autorité du président du Conseil supérieur d'hygiène publique de France (CSHPF) avec pour mission de proposer des actions concrètes de réduction des risques dans le domaine des risques posés par la toxicité ou de l'écotoxicité du plomb. Ce comité n'a pas atteint tous ses objectifs et s'est peu à peu éteint. un second « Comité technique plomb » est une réactivation en 2003 du précédent (10 ans après sa création). Il est cette fois placé auprès du ministre de la Santé, et toujours construit de manière fortement « interministérielle » ; C'est une commission administrative à caractère consultatif créée en 2003 dans le cadre de la lutte contre le saturnisme.Son premier mandat s'étendait sur 3 ans (renouvelables et renouvelé pour 5 ans par décret). Son arrêté de création prévoit dans l'art. 6 qu'il « se réunit plusieurs fois par an sur convocation du directeur général de la santé. Il peut s'adjoindre toute personnalité qualifiée ou organisme dans le cadre de groupes de travail ou lorsque l'ordre du jour le justifie. Il peut, en tant que de besoin, entendre les organismes représentant les professionnels de l'industrie du plomb et du bâtiment, les associations de défense des consommateurs et de l'environnement ». Trouve plus

Comité technique radiophonique: Trouve plus

Comité technique spécial: Trouve plus

Comité territorial de l'audiovisuel: Trouve plus

Comité Théodule: Trouve plus

Comité union et progrès: Trouve plus

Comité vérité et justice pour Adama: Trouve plus

Comité Vietnam Lycéen: À la rentrée 1966, des jeunes communistes, en désaccord avec la direction du Mouvement de la jeunesse communiste de France (MJCF), Maurice Najman au lycée Jacques-Decour et Joel Grynbaum au lycée Turgot, créent les premiers "Comité Vietnam Lycéens". Plusieurs comités naissent dans les mois suivants : au lycée Henri-IV (avec les futurs journalistes Nicolas Baby et Bernard Guetta, le futur ambassadeur de France Jean Mendelson, Michel Reveyrand-de Menthon), dans les lycées Voltaire (avec Romain Goupil), Lavoisier, Carnot, Louis-Le-Grand, Condorcet, Charlemagne, ou à Toulouse (à l'initiative de membres de la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC). Le succès inquiète le PCF qui exclut ses militants, lorsqu'ils en sont membres, des Jeunesses communistes (JC) en décembre 1966. Les CVL rejoignent le Comité Vietnam national (CVN) fondé en septembre 1966 par le mathématicien Laurent Schwartz. Le 28 février 1967 est organisé un meeting de plusieurs centaines de lycéens au Cinéma Monge autour de Jacques Decornoy, Léo Matarasso, Jean-Pierre Vigier, secrétaire général du Tribunal Russell (revenu du Nord-Vietnam pour témoigner sur les crimes de guerre américains), Claude Roy, le chanteur Marcel Mouloudji et le grand reporter Roger Pic, qui projette son film Malgré l'escalade, tourné au Vietnam. Au cours des mois suivants, des comités naissent dans une vingtaine de lycées parisiens et quelques-uns apparaissent même dans les banlieues riches (Neuilly, Saint- Germain-en-Laye). Parmi les animateurs des Comités Vietnam Lycéens, certains rejoignent la Jeunesse communiste Révolutionnaire, fraichement crée (comme Michel Recanati, Romain Goupil, les frères Cyroulnik) alors que d'autres (Maurice Najman, Joel Grynbaum, Maurice Ronai, Nicolas Baby, Bernard Schalscha) rejoignent les cercles « pablistes » (avant de participer en 1969 à la création de l'Alliance Marxiste Révolutionnaire. La formation des CVL préfigure les premiers Comités d'action lycéen (CAL). Trouve plus

Comité Vietnam national: Le Comité Vietnam national (CVN) est un groupe français constitué le 30 novembre 1966 pour protester contre l'intervention américaine au Vietnam. Présidé par le mathématicien Laurent Schwartz, qui une dizaine d'années plus tôt avait présidé un autre comité, le comité Maurice-Audin, dans le contexte de la guerre d'Algérie, le CVN rassemblait de nombreuses personnalités ainsi que beaucoup d'étudiants et de lycéens actifs dans les premières réunions de sensibilisation de la jeunesse à la cause vietnamienne. Trouve plus

Comité Viêtnam national: Trouve plus

Comité XX: Trouve plus

Comite Zangger: Trouve plus

Comité Zangger: Le comité Zangger (du nom de son premier président le suisse Claude Zangger) est un régime multilatéral de contrôle des exportations qui a été constitué en 1971 par des États exportateurs et producteurs de biens et technologies nucléaires, à la suite de l'entrée en vigueur du Traité de non-prolifération nucléaire. L'objectif du Comité est de s'assurer que les technologies nucléaires exportées vers des États non dotés d'armes nucléaires qui n'ont pas adhéré au TNP, ne sont pas détournées à des fins militaires. C'est précisément parce que le Comité ne se focalisait que sur les États qui ne sont pas parties du TNP que les États producteurs et exportateurs de technologies nucléaires ont décidé en 1974 de créer le Groupe des fournisseurs nucléaires, un nouveau régime multilatéral de contrôle des exportations couvrant les exportations nucléaires vers tous les États, qu'ils soient ou non parties du TNP. Trouve plus

Comités catholiques: Trouve plus

Comités Chrétienté-Solidarité: Trouve plus

Comités communaux feux de forêts - Réserves communales de sécurité civile: Les Comités communaux feux de forêts (CCFF) sont dans le sud de la France, des groupes de bénévoles qui se rassemblent sous l'autorité du maire, unis par l'intérêt qu'ils portent à la protection de la forêt et de leur environnement. Trouve plus

Comités communistes pour l'autogestion: Trouve plus

Comites communistes pour l'autogestion: Trouve plus

Comités communistes pour l'autogestion: Les Comités communistes pour l'autogestion (CCA) étaient une organisation d'extrême gauche française qui a existé de 1977 à 1982, et qui rassemblait des militants pablistes et le « groupe carrefour » de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). Ce groupe ne rassemblait pas plus de 300 militants. Trouve plus

Comités d'action lycéens: Trouve plus

Comités d'entreprise: Trouve plus

Comités d'établissement: Trouve plus

Comités d'action bretons: Les Comités d'action bretons se rattachent à la mouvance autogestionnaire peu présente dans le mouvement breton des années 1970. Dès leur création, les Comités d'Action Bretons (C.A.B.) vont adopter une orientation, et une organisation nouvelles en Bretagne : ils vont intervenir selon trois axes de façon homogène : la lutte de classes, la spécificité bretonne, et la lutte dans le champ de l'oppression de la vie quotidienne en Bretagne. Ils vont privilégier la pratique et l'enseignement qu'on peut en tirer, avec l'idée de faire émerger de nouvelles formes de pouvoir. Ils vont se démarquer des autres courants de la gauche de l'époque. « Me sonj e teuy eun devez ma ne vo renet Breiz Nemed gand ar Vretoned, ha peb tra a vo reiz » — Yann Gouer, Gwerz tabut Kemper, 1968. Ces vers de Yann Gouer, servent d'introduction au document de présentation des C.A.B. En voici la traduction : « Je pense qu'un jour viendra où la Bretagne ne sera dirigée Que par les bretons, et tout sera bien ainsi. » Trouve plus

Comités d'action lycéen: Trouve plus

Comités d'action lycéens: Trouve plus

Comités d'action républicaine: Trouve plus

Comités de correspondance: Trouve plus

Comités de défense de la République: Trouve plus

Comités de défense de la République (Catalogne): Les Comités de défense de la République (Comitès de Defensa de la República en catalan) ou CDR sont un ensemble d'assemblées locales – de quartier ou de village –, régionales et nationales, qui soutiennent l'indépendance politique de la Catalogne, obtenue selon elles par le résultat du référendum du 1er octobre 2017, dans le cadre de l'accélération du processus d'indépendance (Procès en catalan) de la communauté autonome catalane, en Espagne. Si les premiers comités de défense apparaissent dès l'été 2017, ils se multiplient à partir du mois de septembre, sous le nom de Comités de défense du référendum (Comitès de Defensa del Referèndum en catalan), afin de permettre la tenue du référendum sur l'indépendance du 1er octobre puis, après cette date, la création d'une République catalane indépendante, proclamée unilatéralement le 10 octobre par le président de la généralité de Catalogne, Carles Puigdemont. Les assemblées regroupent des membres d'associations et de partis politiques, des acteurs de l'économie et du sport, et des personnes indépendantes. Ils défendent l'idée d'une lutte pacifique et non-violente, qui s'organise « quartier par quartier ». Il existe aussi des CDR hors de la Catalogne, comme le CDR de Paris, organisé par des citoyens catalans qui résident en France. Trouve plus

Comités de défense de la République (Espagne): Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...