Rechercher dans ce blog

mardi 2 mars 2021

Comisión de Investigación de Accidentes e Incidentes de Aviación Civil, Comisión de Relaciones Anarquistas, Comisión Federal de Electricidad, Comisión Nacional de Actividades Espaciales, Comision Nacional de Investigacion Cientifica y Tecnologica,

Comisión de Investigación de Accidentes e Incidentes de Aviación Civil: La Comisión de Investigación de Accidentes e Incidentes de Aviación Civil (CIAIAC) (en français Commission d'enquête des accidents et incidents de l'aviation civile) est un organisme espagnol lié au ministère des transports publics et des transports, responsable des enquêtes sur les accidents et incidents aériens civils survenant dans le pays. Son siège est fixé à Latina, Madrid. Trouve plus

Comisión de Relaciones Anarquistas: La Comisión de Relaciones Anarquistas (CRA, en français Commission de Relations Anarchistes) est une organisation libertaire vénézuelienne. Elle publie le périodique El Libertario depuis 1995. La CRA est impliquée dans une « lutte tri-polaire », à la fois contre le président « gauchiste » Hugo Chávez et l'opposition de droite appuyée par les États-Unis. L'organisation fait partie de l'Association Internationale des Travailleurs (AIT), même s'il elle n'est pas un syndicat, sous l'appellation « Amigos de la AIT » (Amis de l'AIT). Trouve plus

Comisión Federal de Electricidad: La Comisión Federal de Electricidad ( en français : Commission Fédérale d'Électricité) est la compagnie publique d'électricité du Mexique, connue sous le nom de CFE . Il s'agit de la principale entreprise d'électricité du pays et de la deuxième plus puissante entreprise publique du pays après Pemex. La constitution mexicaine dispose que le gouvernement est responsable du contrôle et du développement de l'industrie nationale de l'électricité, et CFE remplit cette mission. Le slogan de la société est Una empresa de clase mundial (Une société de classe mondiale). Trouve plus

Comisión Nacional de Actividades Espaciales: La Comisión Nacional de Actividades Espaciales plus connue sous son acronyme CONAE (en français : Commission nationale des activités spatiales) est l'agence spatiale argentine responsable du programme spatial civil du pays. La CONAE a été créée le 28 mai 1991 par le gouvernement de Carlos Menem après l'annulation du programme militaire du missile Condor et le recentrage sur les activités spatiales civiles. La CONAE disposait en 2014 d'un budget de 1 063 millions de ARS (environ 100 millions €). Ses principaux programmes portent sur la réalisation de satellites d'observation de la Terre et le développement d'un lanceur léger. Trouve plus

Comision Nacional de Investigacion Cientifica y Tecnologica: Trouve plus

Comisión Nacional de Investigación Científica y Tecnológica: Le CONICYT, ou Comisión Nacional de Investigación Científica y Tecnológica (commission nationale de recherche scientifique et technique) est l'organisme chilien qui coordonne et finance la recherche scientifique, c'est donc l'équivalent du CNRS français. Il dépend du ministère de l'éducation. Il a été créé le 26 avril 1967 pendant la présidence d'Eduardo Frei Montalva pour remplir les fonctions de promouvoir et de mettre en œuvre l'infrastructure de recherche qui a fait du Chili les universités traditionnelles[Quoi ?]. Trouve plus

Comisión Nacional de Investigación y Desarrollo Aeroespacial: La Comisión Nacional de Investigación y Desarrollo Aeroespacial ou CONIDA est l'agence spatiale du Pérou. Elle a été créée en juin 1974. Son siège se trouve à Lima et ses principales installations sont à Punta Lobos à 50 km au sud de Lima. L'agence développe les activités suivantes : Astrophysique : gestion d'observatoires terrestres Cartographie à partir d'images obtenues par des satellites Fabrication et lancement de fusées-sondes pour l'étude de la haute atmosphère Station de réception et de traitement du satellite d'observation de la Terre péruvien PeruSat-1 lancé en septembre 2016. Trouve plus

Comisión Nacional de la Competencia: Trouve plus

Comisión Nacional de Verdad y Reconciliación: Trouve plus

Comisión Nacional para el Desarrollo y Vida sin Drogas: La Comisión Nacional para el Desarrollo y Vida sin Drogas (DEVIDA) est un organisme interministériel péruvien chargé de la politique en matière de stupéfiants. Actuellement dirigé par l'avocat et militant des droits de l'homme Ricardo Soberon, la DEVIDA se concentre particulièrement sur les politiques agricoles et les politiques visant à substituer d'autres cultures aux cultures illégales de coca (certaines cultures de coca étant légales en vertu des pratiques traditionnelles de mastication ainsi que de l'export vers des compagnies américaines). Trouve plus

Comisión Nacional sobre la Desaparición de Personas: La Comisión Nacional sobre la Desaparición de Personas (CONADEP, Commission nationale sur la disparition de personnes) est une commission consultative que le président de l'Argentine (es) Raúl Alfonsín créa le 15 décembre 1983 pour la réalisation d'une enquête sur les graves violations répétées et planifiées des droits de l'homme que la dictature militaire, qui s'était donné le nom de Processus de réorganisation nationale, avait commises de 1976 à 1983. Elle ne fut pas instituée pour juger, mais pour enquêter sur le sort des disparus. Elle reçut des milliers de plaintes et de témoignages et vérifia l'existence de centaines de lieux de détention clandestins dans tout le pays. Trouve plus

Comisiones Obreras: Trouve plus

Comisiwn Cynulliad Cenedlaethol Cymru: Trouve plus

Comisiwn y Senedd: Trouve plus

Comiskey Park: Le Comiskey Park était un stade de baseball situé à Chicago dans l'Illinois. Trouve plus

Comiskey Park II: Trouve plus

Comismer: Trouve plus

Comiso: Comiso est une ville italienne de la province de Raguse dans la région Sicile en Italie. Trouve plus

Comissão de Coordenação e Desenvolvimento Regional: La Comissão de Coordenação e Desenvolvimento Regional, « Commission de Coordination et du Développement Régional » (CCDR), est une commission portugaise, elle divise le Portugal en régions. Les commissions n'existent que sur le Portugal continental. Les régions sont : l'Algarve l'Alentejo Région Nord (Portugal) Région Centre (Portugal) Lisbonne-et-Val-de-Tage Portail du Portugal Trouve plus

Comissão Nacional da Verdade: Trouve plus

Comissariat au plan: Trouve plus

Comissia: Comissia est un genre de crinoïdes de la famille des Comatulidae (ordre des Comatulida). Trouve plus

Comissões de Coordenação e Desenvolvimento Regional: Trouve plus

Comita d'Arborée: Comité d'Arborée (XIIe siècle) également connu sous le nom de Comita d'Orrù, d'Orvù ou d'Orruvù fut Juge du Judicat d'Arborée vers 1114-1120. Trouve plus

Comita de Torres: Comita de Torres (né vers 1160 mort en 1218) Juge de Logudoro de 1198 à 1218 et Juge de Gallura de 1211 à 1216. Trouve plus

Comita II d'Arborée: Comita II d'Arborée (mort vers 1147) est juge d'Arborée de 1131 à 1147 . Trouve plus

Comita Spanu: Comita Spanu (ou Comita Ier de Gallura) est Juge de Gallura d'environ 1133 à 1146, il est vraisemblablement le fils et successeur de Constantin II de Gallura sa mère serait Ana fille du Juge Torgodorio de Zori Trouve plus

Comitadji: Trouve plus

Comitadjis: Les Comitadjis (sing. : comitadji) (bulgare et macédonien: Комити, Komiti) sont des insurgés nationalistes en Bulgarie et Macédoine, en lutte contre les Turcs au cours des XIXe et XXe siècles, et qui contestèrent la division de leurs territoires entre la Bulgarie et l'Empire ottoman au Congrès de Berlin (1878), puis entre la Bulgarie, la Serbie et la Grèce après les guerres balkaniques (1912-1913). Leur nom vient du "comité exécutif" de l'ORIM (Organisation Révolutionnaire Intérieure Macédonienne). Vlado Tchernozemski, comitadjis bulgare, assassine le roi de Yougoslavie Alexandre Ier à Marseille le 9 octobre 1934. Trouve plus

Comitan: Trouve plus

Comitán: Trouve plus

Comitán de Domínguez: Comitán de Domínguez est une ville mexicaine de l'État du Chiapas, proche de la frontière guatémaltèque. Trouve plus

Comitancillo: Comitancillo est une ville du Guatemala, située dans le département de San Marcos. Trouve plus

Comitard: Dans le Folklore étudiant en Belgique, un comitard est un membre élu ou coopté d'un comité de baptême estudiantin ou de cercle facultaire. Le comitard a le droit de porter, la toge (voir Aspect des toges de baptême à l'ULB) s'il est étudiant dans un cycle d'études de type "long" (plus de 3 ans), la cape, si son cycle d'édudes est de trois ans (maximum) et d'entrer dans toute activité folklorique en dehors des réunions strictement privées. Il a également le devoir et la responsabilité d'organiser et perpétuer les traditions de son cercle, notamment le baptême et les défilés de Saint-Torè, Saint-Nicolas ou de Saint-Verhaegen. Le nombre de comitards par cercle est limité. C'est un statut qui apporte des avantages (libre entrée, boissons gratuites, informations…) et du prestige (notamment « l'attrait de l'uniforme »). C'est également une fonction exigeante en temps et en énergie. Le comitard typique acquiert rapidement une grande endurance et comble son retard de sommeil en esquivant les cours. Pour être éligible, un étudiant doit être au moins Poil ou Plume. L'ancienneté est un facteur déterminant. Un comitard a deux étoiles (voir penne) est souvent considéré comme un stagiaire mal dégrossi ou une future étoile qui doit encore discipliner son talent. Certains postes sont réservés à des trois ou quatre étoiles, notamment, dans certains cercles, les présidences, la trésorie et le secrétariat, l'organisation du bal facultaire et du parrainage. Certains cercles refusent toute candidature en dessous de trois étoiles, voire trois étoiles dorées dans certains comités de baptême liégeois, dont la signification est la réussite d'au moins 2 années d'études. Les cercles de l'ULB estiment que toute personne ayant été comitard par le passé a le droit de porter la toge lors du défilé de St Vé. Par contre, il est considéré de mauvais goût de se présenter en toge dans une activité folklorique sans être comitard actif, a fortiori dans un cercle extérieur où son statut n'est pas connu. A Liège, la majorité des comités de baptême considèrent que le port de la toge est réservé aux togés actuels, et non aux anciens, mais certains comités ne voient pas d'inconvénients à ce que les anciens gardent leur toge lorsqu'ils quittent leurs fonctions. Certains anciens se contentent de porter leurs épitoges accrochées à la chaîne de leur penne. Portail des fêtes et des traditions Portail des universités Portail de la Belgique Trouve plus

Comitard (folklore): Trouve plus

Comitas: Comitas est un genre de mollusques gastéropodes marins de l'ordre des Neogastropoda et de la famille des Pseudomelatomidae. Trouve plus

Comitas elegans: Comitas elegans est un genre de mollusques gastéropodes marins de l'ordre des Neogastropoda et de la famille des Pseudomelatomidae. Elle est trouvée dans le Golfe d'Aden. Trouve plus

Comitas obtusigemmata: Comitas obtusigemmata est une espèce de bigorneaux, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae. Trouve plus

Comitat: Le comitat est la dénomination française des divisions administratives territoriales de certains pays d'Europe centrale, notamment : la Hongrie (megye) : voir Comitats de Hongrie, la Slovaquie (župa - hist. seulement), la Croatie (županija), on emploie le terme joupanie tiré de la prononciation du croate. Voir l'article Comitats de Croatie, la Bosnie-Herzégovine (županija).Ce mot correspond à l'allemand Gespanschaft et au latin comitatus qui a également donné le mot comté en français. Portail de la Croatie Portail de la Hongrie Portail de la Slovaquie Portail du droit Trouve plus

Comitat (Croatie): Le comitat (en croate, županija, pluriel županije), parfois appelé « joupanie » en français, est la plus grande des divisions administratives de la Croatie. Il est dirigé par un župan, qui a un rôle proche du préfet, et a une assemblée élue pour quatre ans. Il y a 20 comitats en Croatie, plus la ville de Zagreb (Grad Zagreb) qui a le statut de comitat. Les comitats correspondent au niveau NUTS 3 de l'Union européenne. Chaque comitat est lui-même divisé en villes et municipalités. Trouve plus

Comitat (Hongrie): Le comitat (hongrois : megye, [ˈmɛɟɛ], dans sa forme historique en hongrois : vármegye ; latin : comitatus), parfois désigné en français dans sa forme contemporaine par le terme de département, est la subdivision politique intermédiaire entre l'État et les localités en Hongrie. Au nombre de 19 aujourd'hui, mais de 64 jusqu'en 1918, on y ajoute traditionnellement Budapest, qui bénéficie cependant d'un statut particulier. Les comitats maillent le territoire hongrois de manière contigüe. En raison de la centralisation politico-administrative de la Hongrie, les compétences des collectivités comitales (megyei önkormányzat) restent très limitées. Celles-ci concernent les services qui s'appliquent sur l'ensemble du territoire comital, les établissements scolaires secondaires (collèges), les établissements médicaux spécialisés ainsi qu'un rôle de coordination de l'aménagement du territoire. De plus, elles ne s'appliquent pas aux villes de droit comital qui disposent de leur propre conseil comital (megyei közgyűlés) superposée au conseil local. Le comitat correspond au niveau NUTS 3 de la nomenclature d'unités territoriales statistiques européenne. Trouve plus

Comitat d'Abaúj-Torna: Trouve plus

Comitat d'Albe-inférieur: Trouve plus

Comitat d'Alsó-Fehér: Trouve plus

Comitat d'Árva: Trouve plus

Comitat de Abaúj: Trouve plus

Comitat de Abaúj-Torna: Trouve plus

Comitat de Arad: Trouve plus

Comitat de Bács-Bodrog: Trouve plus

Comitat de Beszterce-Naszód: Trouve plus

Comitat de Bihar: Trouve plus

Comitat de Bjelovar-Bilogora: Le comitat de Bjelovar-Bilogora (en croate Bjelovarsko-bilogorska županija) est un comitat dans le centre de la Croatie. Il doit son nom à la ville de Bjelovar et à la colline de Bilogora, située dans le nord du comitat. Selon le recensement fait en 2011, ce comitat a une surface de 2 652 km2 et est peuplé de 119 764 habitants. Trouve plus

Comitat de Brassó: Trouve plus

Comitat de Brod-Posavina: Le comitat de Brod-Posavina (en croate Brodsko-posavska županija) est un comitat croate situé au sud de la Slavonie. Le chef-lieu est la ville de Slavonski Brod. Selon le recensement effectué en 2011, sa population est de 158 575 habitants. Trouve plus

Comitat de Croatie: Trouve plus

Comitat de Csanád: Trouve plus

Comitat de Csík: Trouve plus

Comitat de Csongrád: Trouve plus

Comitat de dubrovnik-neretva: Trouve plus

Comitat de Fogaras: Trouve plus

Comitat de Győr: Trouve plus

Comitat de Háromszék: Trouve plus

Comitat de Hongrie: Trouve plus

Comitat de Hont: Trouve plus

Comitat de Hunyad: Trouve plus

Comitat de karlovac: Trouve plus

Comitat de Kis-Küküllő: Trouve plus

Comitat de Kolosz: Trouve plus

Comitat de Kolozs: Trouve plus

Comitat de Koprivnica-Krizevci: Trouve plus

Comitat de koprivnica-križevci: Trouve plus

Comitat de krapina-zagorje: Trouve plus

Comitat de Krassó-Szörény: Trouve plus

Comitat de Kraszna: Trouve plus

Comitat de Lika-Senj: Le comitat de Lika-Senj (en croate Ličko-senjska županija) est un comitat dont le chef-lieu est Gospić. Avec la superficie de 5 353 km2 ce comitat est le plus grand de Croatie. Selon le recensement de 2011, c'est aussi le moins peuplé avec 50 927 habitants soit une densité de population de moins de 10 hab./km2. Trouve plus

Comitat de Máramaros: Trouve plus

Comitat de Máramoros: Trouve plus

Comitat de Maros-Torda: Trouve plus

Comitat de Medimurje: Trouve plus

Comitat de međimurje: Trouve plus

Comitat de Moson: Trouve plus

Comitat de Nagy-Küküllő: Trouve plus

Comitat de Osijek-Baranja: Trouve plus

Comitat de Pozega-Slavonie: Trouve plus

Comitat de Požega-Slavonie: Le Comitat de Požega-Slavonie (en croate Požeško-slavonska županija) est un comitat de Croatie situé au centre de la Slavonie. Selon le recensement de 2011, sa population était de 78 034 habitants. Trouve plus

Comitat de Primorje-Gorski kotar: Trouve plus

Comitat de Šariš: Trouve plus

Comitat de Sáros: Trouve plus

Comitat de Šibenik-Knin: Le comitat de Šibenik-Knin (en croate Šibensko-kninska županija) est un comitat de Croatie situé au nord de la Dalmatie centrale. Son centre est Šibenik. Le comitat couvre une surface de 2 984 km² et compte 112 891 habitants selon le recensement de 2011. Il inclut 242 iles, les parcs nationaux de Kornati et de la Krka. Trouve plus

Comitat de sisak-moslavina: Trouve plus

Comitat de Slavonski Brod-Posavina: Trouve plus

Comitat de Somogy: Trouve plus

Comitat de Sopron: Trouve plus

Comitat de Spiš: Trouve plus

Comitat de Split-Dalmatie: Le comitat de Split-Dalmatie (en croate Splitsko-Dalmatinska Županija) est un comitat de Croatie couvrant la partie sud de la Dalmatie. Le chef-lieu est Split, deuxième ville de Croatie par sa population. Trouve plus

Comitat de Szatmár: Trouve plus

Comitat de Szeben: Trouve plus

Comitat de Szilágy: Trouve plus

Comitat de Szolnok-Doboka: Trouve plus

Comitat de Temes: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...