Rechercher dans ce blog

mardi 2 mars 2021

Comet Space, Comet Surface Sample Return, Cometa, Cometas por el cielo, Comete,

Comet Space: Trouve plus

Comet Surface Sample Return: Trouve plus

Cometa: Trouve plus

Cometas por el cielo: Cometas por el cielo est le septième album de La Oreja de Van Gogh, sorti en 2011. Trouve plus

Comete: Trouve plus

Comète: Une comète (stylisé en symbole astronomique ) est, en astronomie, un petit corps céleste constitué d'un noyau de glace et de poussière en orbite (sauf perturbation) autour d'une étoile. Lorsque son orbite, qui a généralement la forme d'une ellipse très allongée, l'amène près de cette étoile (par exemple le Soleil dans le système solaire), la comète est exposée à diverses forces émanant de cette dernière : vent stellaire, pression de radiation et gravitation. Le noyau s'entoure alors d'une sorte de fine atmosphère brillante constituée de gaz et de poussières, appelée chevelure ou coma, souvent prolongée de deux traînées lumineuses composées également de gaz et de poussières, les queues (une de gaz ionisé et une de poussières), qui peuvent s'étendre sur plusieurs dizaines de millions de kilomètres. Le Centre des planètes mineures répertorie au 14 janvier 2020 4 352 comètes. Dans le système solaire, quand elles s'approchent suffisamment de la Terre ou que leur magnitude est importante, les comètes deviennent visibles à l'œil nu (parfois même de jour) et peuvent être spectaculaires ; elles sont alors classées comme « grandes comètes ». Les comètes se distinguent des astéroïdes, autres petits corps, par l'activité de leur noyau. Cependant, les observations récentes de plusieurs astéroïdes présentant une activité cométaire, notamment dans la ceinture principale, tendent à rendre de plus en plus floue la distinction entre comète et astéroïdes. Elles proviendraient de deux réservoirs principaux du système solaire : ceinture de Kuiper et nuage d'Oort, tandis que les comètes interstellaires ont une origine extérieure au système solaire. Trouve plus

Comète (1754): La Comète était une frégate de 30 canons mise sur cale pendant la vague de construction qui sépare la fin de guerre de Succession d'Autriche (1748) du début de la guerre de Sept Ans (1755). Construite par Joseph-Louis Ollivier en 1752 à Brest, elle fut lancée la même année et armée en 1753. Trouve plus

Comète (homonymie): Comète peut faire référence à : Trouve plus

Comète à courte période: Trouve plus

Comète à longue période: Trouve plus

Comète Arend-Roland: Trouve plus

Comète ATLAS: Plusieurs comètes ont été découvertes par l'Asteroid Terrestrial-impact Last Alert System et sont en conséquence nommées ATLAS : C/2015 X7 (ATLAS) C/2017 K4 (ATLAS) P/2017 S5 (ATLAS) C/2017 T3 (ATLAS) C/2018 A3 (ATLAS) C/2018 E1 (ATLAS) C/2018 L2 (ATLAS) C/2018 O1 (ATLAS) C/2018 V2 (ATLAS) C/2019 C1 (ATLAS) C/2019 J3 (ATLAS) C/2019 JU9 (ATLAS) C/2019 K1 (ATLAS) C/2019 T3 (ATLAS) C/2019 T4 (ATLAS) C/2019 T5 (ATLAS) C/2019 Y4 (ATLAS) Trouve plus

Comète Bennett: Le nom de comète Bennett peut désigner : C/1969 Y1 (Bennett) ; C/1974 V2 (Bennett). Portail de l'astronomie Portail des planètes mineures et comètes Trouve plus

Comète Biela: Trouve plus

Comète Boattini: Andrea Boattini a découvert plusieurs comètes, qui portent en conséquence son nom : 340P/Boattini = P/2008 T1 = Boattini 2 387P/Boattini = Boattini 3 C/2007 W1 (Boattini) C/2008 J1 (Boattini) (it) P/2008 O3 (Boattini) (it) = Boattini 1 C/2008 S3 (Boattini) (it) P/2009 B1 (Boattini) = Boattini 4 C/2009 P2 (Boattini) P/2009 Q4 (Boattini) = Boattini 5 C/2009 W2 (Boattini) (it) C/2010 F1 (Boattini) C/2010 G1 (Boattini) C/2010 J1 (Boattini) P/2010 U1 (Boattini) = Boattini 6 C/2010 U3 (Boattini) C/2011 L6 (Boattini) (it) P/2011 V1 (Boattini) = Boattini 7 P/2011 Y2 (Boattini) = Boattini 8 C/2011 Y3 (Boattini) (it) C/2013 F1 (Boattini) C/2013 H2 (Boattini) C/2013 J5 (Boattini) C/2013 V1 (Boattini)Il a aussi co-découvert plusieurs comètes : 206P/Barnard-Boattini, initialement P/2008 T3 (Boattini) avant son identification à D/1892 (Barnard) = Barnard 3 P/2011 JB15 (Spacewatch-Boattini) (it) Trouve plus

Comète Borisov: Trouve plus

Comète Borissov: Plusieurs comètes ont été découvertes par Guennadi Borissov et portent donc son nom : C/2013 N4 (Borissov) ; C/2013 V2 (Borissov) ; C/2014 Q3 (Borissov) ; C/2014 R1 (Borissov) ; C/2015 D4 (Borissov) ; C/2016 R3 (Borissov) ; C/2017 E1 (Borissov) ; 2I/Borissov (désignation provisoire C/2019 Q4 (Borissov)), objet interstellaire ; C/2019 V1 (Borissov) ;C/2020 Q1 (Borissov). Trouve plus

Comète Borrelly: Alphonse Louis Nicolas Borrelly a découvert plusieurs comètes, qui portent en conséquent son nom : La comète périodique numérotée 19P/Borrelly (alias P/1904 Y2, 1905 II, 1904e, P/1911 S1, 1911 VIII, 1911e, 1918 IV, 1918c, 1925 VIII, 1925f, 1932 IV, 1932i, 1953 IV, 1954b, 1960 V, 1960k, 1967 VIII, 1967m, 1974 VII, 1973m, 1981 IV, 1980i, 1987 XXXIII, 1987p, 1994 XXX, 1994l) Plusieurs comètes à longue période : C/1873 Q1 (Borrelly) (alias 1873 IV, 1873c) C/1874 O1 (Borrelly) (alias 1874 V, 1874d) C/1874 X1 (Borrelly) (alias 1874 VI, 1874f) C/1877 C1 (Borrelly) (alias 1877 I, 1877a) C/1889 X1 (Borrelly) (alias 1890 I, 1889g) C/1903 M1 (Borrelly) (alias 1903 IV, 1903c) C/1912 V1 (Borrelly) (alias 1912 III, 1912c) Ainsi que les comètes co-découvertes suivantes : C/1900 O1 (Borrelly-Brooks) (alias 1900 II, 1900b) C/1909 L1 (Borrelly-Daniel) (alias 1909 I, 1909a) Portail de l'astronomie Portail des planètes mineures et comètes Trouve plus

Comète C/2004 Q2: Trouve plus

Comète Catalina: De nombreuses comètes ont été découvertes grâce au Catalina Sky Survey et portent de ce fait le nom Catalina. Parmi celles-ci, nous pouvons citer notamment : Trouve plus

Comete Churyumov-Gerasimenko: Trouve plus

Comète Churyumov-Gerasimenko: Trouve plus

Comète Crommelin: Trouve plus

Comète d'antimatière: Une comète ou un météoroïde d'antimatière est une comète ou un météoroïde qui serait composé d'antimatière au lieu de la matière ordinaire. L'existence de tels objets demeure aujourd'hui pleinement hypothétique, ceux-ci n'ayant jamais été observés et leur présence dans la Voie lactée étant improbable ; cependant ces objets, si leur existence était avérée, pourraient permettre d'expliquer différents phénomènes naturels observés au fil des années. Trouve plus

Comète de 674 av. J.-C.: La comète de 674 av. J.-C. est la plus ancienne des comètes dont l'observation nous est parvenue par une source archéologique fiable,,. Deux références à la comète ont été identifiées par l'assyriologue autrichien Hermann Hunger lors d'une étude de tablettes babyloniennes en pierre conservées au British Museum. Hunger a publié sa découverte en 1992. Le babylonien Bẽl-lẽ'i a écrit la première référence qui énonce : « Si une comète devient visible dans le chemin des étoiles d'Anu : il y aura une chute d'Élam dans la bataille ». Le babylonien Ašaredu (Asharédou) le Jeune a écrit la seconde. Trouve plus

Comète de 674 avant Jésus-Christ: Trouve plus

Comète de Biela: Trouve plus

Comète de César: La comète de César (C/-43 K1) – ou Grande comète de -43 / de 44 avant Jésus-Christ – est peut-être la comète de l'Antiquité la plus connue. Sa visibilité de sept jours a été prise par les Romains comme un signe de déification de Jules César mort peu de temps avant qu'elle apparaisse. La comète de César est une des cinq comètes connues pour avoir une magnitude absolue négative et elle fut probablement la comète historique la plus brillante de jour. C'était une comète non périodique et elle pourrait s'être désintégrée. Trouve plus

Comète de Clovis: Trouve plus

Comete de Encke: Trouve plus

Comète de encke: Trouve plus

Comète de Faye: Trouve plus

Comète de Goldbach: La comète de Goldbach est le nom donné à un tracé de la fonction g ( E ) {\displaystyle g(E)} , que l'on appelle fonction de Goldbach. La fonction de Goldbach est étudiée en relation avec la conjecture de Goldbach. La fonction g ( E ) {\displaystyle g(E)} est défini pour tous les entiers pairs E > 2 {\displaystyle E>2} pour être le nombre de façons différentes dans laquelle E peut être exprimée comme la somme de deux nombres premiers. Par exemple, g ( 22 ) = 3 {\displaystyle g(22)=3} car 22 peut être exprimée comme la somme de deux nombres premiers de trois manières différentes ( 22 = 11 + 11 = 5 + 17 = 3 + 19 {\displaystyle 22=11+11=5+17=3+19} ). Trouve plus

Comete de Halley: Trouve plus

Comète de Halley: Trouve plus

Comète de Kreutz: Trouve plus

Comète de la ceinture principale: Une comète de la ceinture principale est un astéroïde de la ceinture principale ayant montré une activité cométaire sur une partie de son orbite. Le Jet Propulsion Laboratory définit ces objets comme un astéroïde dont le demi-grand axe est compris entre 2 au et 3,2 au, et dont le périhélie est supérieur à 1,6 au. Trouve plus

Comète de la famille de Jupiter: Trouve plus

Comète de l'éclipse: Trouve plus

Comète de Vico: de Vico est le nom de plusieurs comètes découvertes ou co-découvertes par le père Francesco de Vico, un prêtre jésuite : 54P/de Vico-Swift-NEAT, découvert le 23 août 1844 122P/de Vico, découverte le 20 février 1846 C/1845 D1 (de Vico) C/1846 B1 (de Vico) C/1846 O1 (de Vico-Hind) C/1846 S1 (de Vico) Trouve plus

Comète dégazée: Trouve plus

Comète Donati: Trouve plus

Comète Elenin: Trouve plus

Comète Élénine: Trouve plus

Comète Elst-Pizarro: Trouve plus

Comète Encke: Trouve plus

Comète éteinte: Une comète éteinte, ou comète dégazée, est une comète ayant perdu la majorité de ses éléments volatils, devenant ainsi un rocher ou un astéroïde. Une comète peut être endormie, c'est-à-dire que des matériaux volatils sont toujours présents sous la surface et peuvent resurgir sous certaines conditions. Il semblerait qu'environ 6 % des objets géocroiseurs soient des noyaux de comète. La limite entre comètes et astéroïdes est impossible à établir. Trouve plus

Comète Faye: Trouve plus

Comète Garradd: Garradd est le nom porté par plusieurs comètes découvertes par l'astronome australien Gordon J. Garradd. 186P/Garradd ou Garradd 1 ; 259P/Garradd ; 296P/Garradd ; C/2009 P1 (Garradd). Portail de l'astronomie Portail des planètes mineures et comètes Trouve plus

Comète Gibbs: Plusieurs comètes ont été découvertes par Alex R. Gibbs et portent en conséquence son nom. On peut citer les comètes périodiques numérotées suivantes: et d'autres comètes (comètes périodiques non numérotées ou non périodiques) : Trouve plus

Comete Hale-Bopp: Trouve plus

Comète Hale-Bopp: Trouve plus

Comète Hartley: Hartley est le nom porté par plusieurs comètes découvertes par l'astronome britannique Malcolm Hartley. 100P/Hartley ou Hartley 1 ; 103P/Hartley ou Hartley 2 (survolée par la sonde spatiale Deep Impact) ; 110P/Hartley ou Hartley 3. Portail de l'astronomie Portail des planètes mineures et comètes Trouve plus

Comète Herschel-Rigollet: Trouve plus

Comète Hill: Hill est le nom porté par plusieurs comètes découvertes par l'astronome américain Richard Erik Hill. Trouve plus

Comète Holmes: Trouve plus

Comète Howard-Koomen-Michels: Trouve plus

Comete Hyakutake: Trouve plus

Comète Hyakutake: Le nom de comète Hyakutake peut désigner différentes comètes découvertes par l'astronome amateur japonais Yuji Hyakutake : C/1995 Y1 (Hyakutake) ; C/1996 B2 (Hyakutake), la grande comète de 1996. Portail de l'astronomie Portail des planètes mineures et comètes Trouve plus

Comète hyperbolique: Trouve plus

Comète Ikeya-Murakami: Trouve plus

Comète Ikeya-Seki: Le nom de comète Ikeya-Seki peut désigner plusieurs objets : C/1965 S1 (Ikeya-Seki), la grande comète de 1965, C/1967 Y1 (Ikeya-Seki). Portail de l'astronomie Portail des planètes mineures et comètes Trouve plus

Comète interstellaire: Trouve plus

Comète ISON: Trouve plus

Comete Kohoutek: Trouve plus

Comète Kohoutek: Plusieurs comètes ont été découvertes par Luboš Kohoutek et portent donc son nom : C/1969 O1 (Kohoutek), C/1973 D1 (Kohoutek), C/1973 E1 (Kohoutek), la grande comète de 1973, 75D/Kohoutek.Kohoutek est aussi codécouvreur des comètes suivantes : 76P/West-Kohoutek-Ikemura. Trouve plus

Comète Lemmon: Lemmon est le nom porté par les comètes découvertes par le programme de relevé astronomique Mount Lemmon Survey. Trouve plus

Comète Lemmon-PANSTARRS: Plusieurs comètes ont été co-découvertes par le Mount Lemmon Survey et Pan-STARRS et portent en conséquence leurs noms conjoints : 302P/Lemmon-PANSTARRSP/2012 WA34 (Lemmon-PANSTARRS)P/2014 R5 (Lemmon-PANSTARRS)C/2014 W5 (Lemmon-PANSTARRS)P/2015 B4 (Lemmon-PANSTARRS)P/2015 D6 (Lemmon-PANSTARRS)P/2015 TO19 (Lemmon-PANSTARRS)P/2019 A6 (Lemmon-PANSTARRS)P/2020 K9 (Lemmon-PANSTARRS)P/2020 O1 (Lemmon-PANSTARRS) Trouve plus

Comète Lexell: Trouve plus

Comète LINEAR: De nombreuses comètes ont été découvertes grâce au Lincoln Near-Earth Asteroid Research (LINEAR) et portent de ce fait le nom LINEAR. Parmi celles-ci, nous pouvons citer notamment : Trouve plus

Comète LINEAR-Mueller: Trouve plus

Comète LINEAR-NEAT: Plusieurs comètes ont été co-découvertes grâce au Lincoln Near-Earth Asteroid Research (LINEAR) et au Near Earth Asteroid Tracking (NEAT) et portent de ce fait le nom LINEAR-NEAT. 193P/LINEAR-NEAT 204P/LINEAR-NEAT 224P/LINEAR-NEAT 231P/LINEAR-NEAT 301P/LINEAR-NEAT 355P/LINEAR-NEATC/2001 HT50 (LINEAR-NEAT) P/2004 R3 (LINEAR-NEAT) Trouve plus

Comète LONEOS: De nombreuses comètes ont été découvertes grâce au programme Lowell Observatory Near-Earth-Object Search (LONEOS) et portent de ce fait le nom LONEOS. Trouve plus

Comète Lovejoy: Lovejoy est le nom porté par plusieurs comètes découvertes par l'astronome amateur australien Terry Lovejoy. C/2007 E2 (Lovejoy) ; C/2007 K5 (Lovejoy) ; C/2011 W3 (Lovejoy) ; C/2013 R1 (Lovejoy) ; C/2014 Q2 (Lovejoy) ; C/2017 E4 (Lovejoy). Portail de l'astronomie Portail des planètes mineures et comètes Trouve plus

Comete Machholz: Trouve plus

Comète Machholz: Machholz est le nom porté par plusieurs comètes découvertes par l'astronome amateur américain Donald Machholz. 96P/Machholz (Machholz 1) ; 141P/Machholz (Machholz 2) ;C/1978 R3 (Machholz) ; C/1985 K1 (Machholz) ; C/1988 P1 (Machholz) ; C/1992 N1 (Machholz) ; C/1994 T1 (Machholz) ; C/2004 Q2 (Machholz) (visible à l'œil nu en janvier 2005) ; C/2010 F4 (Machholz).Il a aussi co-découvert plusieurs comètes : C/1992 F1 (Tanaka-Machholz) ; C/1994 N1 (Nakamura-Nishimura-Machholz) ; C/2018 V1 (Machholz-Fujikawa-Iwamoto). Trouve plus

Comète maquereau: Trouve plus

Comete McNaught: Trouve plus

Comète McNaught: McNaught est le nom porté par plusieurs comètes découvertes par l'astronome australien Robert H. McNaught, notamment C/2006 P1 (McNaught), grande comète de 2007, visible à l'œil nu en janvier et février 2007. Trouve plus

Comète McNaught C/2006 P1: Trouve plus

Comète Morehouse: Trouve plus

Comète Mrkos: Antonín Mrkos a découvert ou co-découvert plusieurs comètes, qui portent en conséquence son nom. Nom seul : 124P/Mrkos (alias P/1991 F1, 1991 IV, 1991k, P/1995 S3) C/1947 Y1 (Mrkos) (alias 1948 II, 1948a) C/1952 H1 (Mrkos) (alias 1952 V, 1952c) C/1952 W1 (Mrkos) (alias 1953 II, 1952f) C/1955 L1 (Mrkos) (alias 1955 III, 1955e) C/1956 E1 (Mrkos) (alias 1956 III, 1956b) C/1957 P1 (Mrkos) (alias 1957 V, 1957d) C/1959 X1 (Mrkos) (alias 1959 IX, 1959j)Nom composé : 45P/Honda-Mrkos-Pajdušáková (alias P/1948 X1, 1948 XII, 1948n, P/1954 C1, 1954 III, 1954a, 1964 VII, 1964a, 1969e, 1974e, 1974 XVI, 1974f, 1980 I, 1980c, 1985 III, 1985c, 1990 XIV, 1990f) 143P/Kowal-Mrkos (alias P/1984 H1, 1984 X, 1984n, P/1984 JD, 1984 X, 1984n, P/2000 ET90) C/1953 G1 (Mrkos-Honda) (alias 1953 III, 1953a) C/1948 E1 (Pajdušáková-Mrkos) (alias 1948 V, 1948d) 18D/Perrine-Mrkos, (alias D/1896 X1, 1896 VII, 1896g, D/1909 P1, 1909 III, 1909b, D/1955 U1, 1955 VII, 1955i, 1962 I, 1961h, 1968 VIII, 1968h) Trouve plus

Comète Mueller: Plusieurs comètes ont été découvertes par l'astronome américaine Jean Mueller et portent en conséquence son nom. On peut citer les comètes périodiques suivantes: et d'autres comètes (comètes périodiques non numérotées ou non périodiques) : Trouve plus

Comète NEAT: De nombreuses comètes ont été découvertes grâce au Near Earth Asteroid Tracking (NEAT) et portent de ce fait le nom NEAT. Parmi celles-ci, nous pouvons citer notamment : Trouve plus

Comète Néouïmine: Néouïmine, orthographié Neujmin selon la norme de translittération ISO 9, est le nom porté par plusieurs comètes découvertes par l'astronome russe d'origine géorgienne Grigori Néouïmine. Trouve plus

Comète Neowise: Trouve plus

Comète Nicollet-Pons: Trouve plus

Comète non périodique: Une comète non périodique (ou comète à longue période) est une comète qui n'a pas été confirmée par l'observation de plusieurs passages au périhélie. En pratique les comètes non périodiques ont une période orbitale de plus de 200 années. Ceci comprend les comètes qui ne passent à travers le système solaire interne qu'une seule fois. Les comètes non périodiques sont sur des orbites quasi paraboliques, elles ne seront pas de retour avant des centaines ou des milliers d'années, si toutefois elles reviennent. Certains auteurs réservent le terme comète non périodique aux comètes qui ne reviendront jamais à la proximité du Soleil. Parmi les comètes qui ne devraient pas revenir à l'intérieur du système solaire, nous pouvons citer quelques exemples de comètes ayant une orbite hyperbolique : C/1980 E1 (Bowell), C/2000 U5 (LINEAR), C/2001 Q4 (NEAT), C/2009 R1 (McNaught), C/1956 R1 (Arend-Roland) et C/2007 F1 (LONEOS). Les désignations officiels des comètes non périodiques commencent par un « C » ; les comètes perdues ou disparues ont des noms qui commencent par un « D ». Trouve plus

Comète non-périodique: Trouve plus

Comète Olbers: Trouve plus

Comète P/2008 Q2 Ory: Trouve plus

Comète PANSTARRS: De nombreuses comètes ont été découvertes grâce au système de relevé astronomique Panoramic Survey Telescope And Rapid Response System (Pan-STARRS) et portent le nom PANSTARRS. Trouve plus

Comète perdue: Une comète perdue est une comète préalablement observée et qui a disparu lors de son dernier passage au périhélie, généralement parce que les données recueillies sont insuffisantes pour déterminer adéquatement sa trajectoire et prédire sa position. Les comètes perdues peuvent être comparées aux astéroïdes perdus, bien que les calculs concernant les orbites des comètes différent par la présence en jeu de forces non-gravitationnelles, telle l'émission de gaz par le noyau. Certains astronomes se sont spécialisés dans ce domaine. L'un d'eux, Brian G. Marsden, a prédit avec succès le retour de la comète perdue Swift-Tuttle en 1992. D'autres phénomènes peuvent entraîner la perte d'une comète. Trouve plus

Comete periodique: Trouve plus

Comète périodique: Une comète périodique est une comète qui a été observée à plus d'un périhélie ou qui a une période orbitale inférieure à 200 ans, sinon elle est appelée comète non périodique. Les comètes périodiques ne reçoivent pas de désignation numérique avant d'avoir été observées à plus d'un périhélie. Dans quasiment tous les cas, les comètes sont nommées d'après leurs découvreurs (dans quelques cas, comme 2P/Encke et 27P/Crommelin, il s'agit de la personne ayant calculé leur orbite). Les orbites des comètes périodiques sont particulièrement difficiles à calculer à cause des perturbations possibles des planètes. Mais même dans ce cas, la trace de certaines comètes périodiques peut être perdue par suite d'un dégazage ou d'une fragmentation. On catégorise parfois les comètes périodiques en plusieurs familles, dont celle des comètes de la famille de Jupiter, dont la période est comprise entre 5 et 20 ans, et la famille de Halley, pour lesquelles la période est comprise entre 20 et 200 ans. Trouve plus

Comète Pimentel: Plusieurs comètes ont été découvertes par Eduardo Pimentel et portent en conséquence son nom : P/2015 Q2 (Pimentel) P/2020 G1 (Pimentel) Trouve plus

Comete Pojmanski: Trouve plus

Comète Pojmański: Trouve plus

Comète Pons-Coggia-Winnecke-Forbes: Trouve plus

Comète quasi-Hilda: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...