Rechercher dans ce blog

samedi 27 février 2021

Cohl, Cohn, Cohn & Wolfe, Cohn Bendit, Cohn-Bendit,

Cohl: Émile Courtet, dit Émile Cohl (1857-1938), un dessinateur et animateur français, Mélanie Cohl (née en 1982), une chanteuse belge CoHL, nom de la United Hockey League de 1991 à 1997. Trouve plus

Cohn: Cohn est une forme du nom Cohen , souvent trouvée dans les pays germanophones ou chez les descendants de Juifs ayant résidé dans ces pays. Cohn est un nom de famille notamment porté par : Al Cohn (1925-1988), un saxophoniste ténor, arrangeur et compositeur de jazz américain ; Alexander Cohn (1876-1951), un homme de loi allemand ; Alfred A. Cohn (1880-1951), un scénariste et monteur américain ; Arthur Cohn (1927-), un producteur de film suisse ; Arthur Cohn (rabbin) (1862-1926), rabbin de Bâle (Suisse) de 1885 à 1926 ; Bernard Cohn (1940), un réalisateur français ; Berthold Cohn (1870-1930), un astronome français ; Edwin Cohn (1892-1953), un biochimiste ayant mis au point la méthode de fractionnement du plasma ; Emil Cohn (1854-1944), un professeur et physicien allemand ; Ferdinand Julius Cohn (1828-1898), un botaniste et microbiologiste allemand ; Hans Cohn (1894-1964), un compositeur d'études d'échecs ; Harry Cohn (1891-1958), un producteur américain ; Jacques Cohn (1916-1974), un enseignant juif orthodoxe français actif durant la Seconde Guerre mondiale ; James Cohn (1928), un compositeur américain ; Léo Cohn (1913-1945), un leader des Éclaireurs israélites de France ; Lionel Cohn (1939-), un rabbin français et israélien orthodoxe, philosophe, professeur à l'Université Bar-Ilan, traducteur de textes fondamentaux du judaïsme. Lotte Cohn (1893-1983), une architecte israélo-allemande ; Marc Cohn (né en 1959), un chanteur-compositeur et musicien américain ; Marcus Cohn (-1998), un éducateur juif français, auteur du dictionnaire hébreu-français/français-hébreu publié par Larousse ; Marianne Cohn (1922-1944), une résistante allemande ; Marthe Cohn (1920-), une résistante française ; Martin G. Cohn (1893-1953), monteur et producteur américain ; Nellu Cohn (1956-), musicien, photographe, documentariste et homme de radio roumain ; Nik Cohn (né en 1946), un critique musical, fils de Norman Cohn ; Norman Cohn (1915-2007), un historien et écrivain britannique ; Paul Cohn (1924-2006), un mathématicien britannique d'origine allemande ; Solomon Cohn (1822-1902), Breslau), rabbin orthodoxe allemand, gendre du rabbin Jacob Ettlinger. Il enseigne l'Homélie synagogale au Séminaire rabbinique Hildesheimer de Berlin: Tobias Cohn (1652-1729), un médecin polonais.Noms composés Cohn-Bendit : Daniel Cohn-Bendit (né en 1945), un homme politique français et allemand, Gabriel Cohn-Bendit (né en 1936), un homme politique français, frère du précédent ; Marcelle Jefferson-Cohn (1898-1960), une actrice française.Personnages de fiction Gengis Cohn, un personnage d'un roman de Romain Gary, le fantôme d'un Juif assassiné au cours de la Shoah hantant ses tortionnaires. Trouve plus

Cohn & Wolfe: Cohn est une forme du nom Cohen , souvent trouvée dans les pays germanophones ou chez les descendants de Juifs ayant résidé dans ces pays. Cohn est un nom de famille notamment porté par : Al Cohn (1925-1988), un saxophoniste ténor, arrangeur et compositeur de jazz américain ; Alexander Cohn (1876-1951), un homme de loi allemand ; Alfred A. Cohn (1880-1951), un scénariste et monteur américain ; Arthur Cohn (1927-), un producteur de film suisse ; Arthur Cohn (rabbin) (1862-1926), rabbin de Bâle (Suisse) de 1885 à 1926 ; Bernard Cohn (1940), un réalisateur français ; Berthold Cohn (1870-1930), un astronome français ; Edwin Cohn (1892-1953), un biochimiste ayant mis au point la méthode de fractionnement du plasma ; Emil Cohn (1854-1944), un professeur et physicien allemand ; Ferdinand Julius Cohn (1828-1898), un botaniste et microbiologiste allemand ; Hans Cohn (1894-1964), un compositeur d'études d'échecs ; Harry Cohn (1891-1958), un producteur américain ; Jacques Cohn (1916-1974), un enseignant juif orthodoxe français actif durant la Seconde Guerre mondiale ; James Cohn (1928), un compositeur américain ; Léo Cohn (1913-1945), un leader des Éclaireurs israélites de France ; Lionel Cohn (1939-), un rabbin français et israélien orthodoxe, philosophe, professeur à l'Université Bar-Ilan, traducteur de textes fondamentaux du judaïsme. Lotte Cohn (1893-1983), une architecte israélo-allemande ; Marc Cohn (né en 1959), un chanteur-compositeur et musicien américain ; Marcus Cohn (-1998), un éducateur juif français, auteur du dictionnaire hébreu-français/français-hébreu publié par Larousse ; Marianne Cohn (1922-1944), une résistante allemande ; Marthe Cohn (1920-), une résistante française ; Martin G. Cohn (1893-1953), monteur et producteur américain ; Nellu Cohn (1956-), musicien, photographe, documentariste et homme de radio roumain ; Nik Cohn (né en 1946), un critique musical, fils de Norman Cohn ; Norman Cohn (1915-2007), un historien et écrivain britannique ; Paul Cohn (1924-2006), un mathématicien britannique d'origine allemande ; Solomon Cohn (1822-1902), Breslau), rabbin orthodoxe allemand, gendre du rabbin Jacob Ettlinger. Il enseigne l'Homélie synagogale au Séminaire rabbinique Hildesheimer de Berlin: Tobias Cohn (1652-1729), un médecin polonais.Noms composés Cohn-Bendit : Daniel Cohn-Bendit (né en 1945), un homme politique français et allemand, Gabriel Cohn-Bendit (né en 1936), un homme politique français, frère du précédent ; Marcelle Jefferson-Cohn (1898-1960), une actrice française.Personnages de fiction Gengis Cohn, un personnage d'un roman de Romain Gary, le fantôme d'un Juif assassiné au cours de la Shoah hantant ses tortionnaires. Trouve plus

Cohn Bendit: Trouve plus

Cohn-Bendit: Cohn-Bendit est un nom de famille notamment porté par : Daniel Cohn-Bendit (1945-), un homme politique français et allemand, membre du parti des Verts (Grünen)[réf. souhaitée] et d'Europe écologie - Les Verts (France) ; Eric Cohn-Bendit (1902-1959), avocat, père de Daniel Cohn-Bendit et Gabriel Cohn-Bendit Gabriel Cohn-Bendit (1936-), frère de Daniel Cohn-Bendit, un homme politique français, membre des Verts français. Herta Cohn-Bendit (1908-1963), Paris), épouse de Eric Cohn-Bendit et la mère de Gabriel Cohn-Bendit et de Daniel Cohn-Bendit. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle fait partie, comme intendante (1941-1942), d'un home d'enfants juifs du Centre des éclaireurs israélites (institution dissoute en 1943) à Moissac (Tarn-et-Garonne). Après la guerre, elle devient économe de l'École Maïmonide (Boulogne-Billancourt). Trouve plus

Coho: Trouve plus

Coho (navire): Le Coho est un ferry construit en 1959 par les chantiers Lockheed Shipbuilding and Construction Company (en) de Seattle. Il est mis en service le 29 décembre 1959 pour la compagnie Black Ball Ferry Line. Trouve plus

Cohoba: Trouve plus

Cohoe: Cohoe est une census-designated place du borough de la péninsule de Kenai en Alaska aux États-Unis. Sa population était de 1 364 habitants en 2010. Elle est située sur la Péninsule Kenai, sur la rive ouest de la rivière Kasilof, à 21 km de Kenai, sur la Sterling Highway. Les températures moyennes vont de −16 °C à −6 °C en janvier et de 8 °C à 18 °C en juillet. Victor Holm, qui venait de Finlande, a construit là son habitation en 1890, laquelle depuis figure sur le Register of Historic Places. À l'origine, Cohoe était un village agricole. La poste a été ouverte en 1950, et depuis, ses activités se sont tournées vers l'accueil touristique, de par sa proximité avec la Sterling Highway, mais aussi vers le commerce, les bois de construction et la pêche. Trouve plus

Cohoe (Alaska): Trouve plus

Cohoes: Cohoes est une ville incorporée située à l'angle nord-est du comté d'Albany dans l'État de New York. Elle est appelée la Ville de la broche en raison de l'importance de l'industrie du textile durant sa croissance au XIXe siècle. Les usines de la ville ont traité le coton en provenance du Deep South, produite dans les plantations des États esclavagistes. D'après le recensement de 2010, la population de la ville était de 16 168 habitants. Le nom Cohoes provient du terme de la langue mohawk, Ga-ha-oose, se référant à l'endroit du canot tombé, «une interprétation noté par Horatio Gates Spafford dans sa publication 1823 Un Index de l'État de New York. Les historiens ultérieurs ont postulé que le nom est dérivé de la algonquienne Cohos, un nom de lieu sur la base d'un épinette. Le coton des plantations du Deep South et de son esclavage a été un produit brut sur lequel l'économie et l'avenir de Cohoes s'est construit. Dans les années 1820, la première filature de coton dans le comté d'Albany y a été construite. « Egberts and Bailey » était la première usine à utiliser des machines à tricoter qui fonctionnait avec la puissance hydraulique des canaux de la Société Cohoes. La communauté est devenue un centre de l'industrie du textile. En 1836, l'Harmonie Manufacturing Company a été fondée, plus tard connu célèbre sous le nom d'Harmony Mills. Cohoes est devenue une ville industrielle, et dans une certaine mesure une ville de compagnie. Pendant les années 1870, les moulins étaient extrêmement rentables en raison du canal Érié, qui coulait devant la ville à l'époque. Mill, avec plus de 1 000 pieds de long, a été considérée comme l'usine textile la plus longue des États-Unis. Les textiles en coton ont été expédiés à New York, en Angleterre et en Europe, où la demande était élevée. En 1848, Cohoes a été incorporée comme une division administrative de l'État de New York en tant que « village » dans les divisions administratives de la ville de Watervliet. En 1869, la communauté reçu la charte de ville. Trouve plus

Cohoes (New York): Trouve plus

Cohomologie: Trouve plus

Cohomologie cristalline: La cohomologie cristalline est une cohomologie de Weil pour les schémas, introduite par Alexander Grothendieck en 1966 et développée par Pierre Berthelot. Elle étend le domaine d'application de la cohomologie étale en considérant les modules sur les anneaux de vecteurs de Witt sur le corps de base. Trouve plus

Cohomologie cyclique: En mathématiques, la cohomologie cyclique d'une ℂ-algèbre A {\displaystyle A} (non nécessairement commutative), que l'on note H C ∗ ( A ) {\displaystyle HC^{*}(A)} , est la cohomologie du complexe ( C λ n , b ) {\displaystyle (C_{\lambda }^{n},b)} où C λ n {\displaystyle C_{\lambda }^{n}} est l'espace des formes n + 1-linéaires ϕ {\displaystyle \phi } qui vérifient la condition de cyclicité : ϕ ( a 0 , a 1 , ⋯ , a n ) = ( − 1 ) n ϕ ( a 1 , ⋯ , a n , a 0 ) {\displaystyle \phi (a_{0},a_{1},\cdots ,a_{n})=(-1)^{n}\phi (a_{1},\cdots ,a_{n},a_{0})} l'opérateur b : C λ n → C λ n + 1 {\displaystyle b:C_{\lambda }^{n}\to C_{\lambda }^{n+1}} est l'opérateur de cobord de Hochschild qui est donné par : ( b ϕ ) ( a 0 , ⋯ , a n , a n + 1 ) = ∑ j = 0 n ( − 1 ) j ϕ ( a 0 , ⋯ , a j a j + 1 , ⋯ , a n + 1 ) + ( − 1 ) n + 1 ϕ ( a n + 1 a 0 , ⋯ , a n ) . {\displaystyle {\begin{aligned}(b\phi )(a^{0},\cdots ,a^{n},a^{n+1})=&\sum _{j=0}^{n}(-1)^{j}\phi (a^{0},\cdots ,a^{j}a^{j+1},\cdots ,a^{n+1})\\&+(-1)^{n+1}\phi (a^{n+1}a^{0},\cdots ,a^{n}).\end{aligned}}} Trouve plus

Cohomologie d'Alexander-Spanier: En mathématiques et plus particulièrement en topologie algébrique, la cohomologie d'Alexander-Spanier est une théorie cohomologique pour les espaces topologiques. Trouve plus

Cohomologie de Čech: La cohomologie de Čech est une théorie cohomologique, développée à l'origine par le mathématicien Eduard Čech en faisant jouer au nerf d'un recouvrement sur un espace topologique le rôle des simplexes en homologie simpliciale. On peut définir une cohomologie de Čech pour les faisceaux, ou plus généralement pour les objets d'un site, en particulier une catégorie de schémas munie de la topologie de Zariski. La cohomologie de Čech vérifie en particulier les axiomes d'Eilenberg-Steenrod, et se reconnecte avec d'autres théories cohomologiques dans plusieurs cas : Si X est homotopiquement équivalent à un CW-complexe, sa cohomologie de Čech est naturellement isomorphe à sa cohomologie singulière ; Si X est une variété différentielle, sa cohomologie de Čech à coefficients réels est isomorphe à sa cohomologie de De Rham (théorème de De Rham) ; Si X est un espace compact, sa cohomologie de Čech à coefficients dans un groupe discret est isomorphe à sa cohomologie d'Alexander-Spanier ; Il existe toujours une application H n ( X , F ) → H ˇ n ( X , F ) {\displaystyle H^{n}(X,{\mathcal {F}})\to {\check {H}}^{n}(X,{\mathcal {F}})} , de la cohomologie des faisceaux vers la cohomologie de Čech, qui est un isomorphisme pour n = 0, 1. D'autres liens existent, comme le théorème de Leray (en).Comme toute théorie cohomologique, la cohomologie de Čech représente une certaine « obstruction » au recollement de solutions locales en une solution globale. Trouve plus

Cohomologie de De Rham: En mathématiques, la cohomologie de De Rham est un outil de topologie différentielle, c'est-à-dire adapté à l'étude des variétés différentielles. Il s'agit d'une théorie cohomologique fondée sur des propriétés algébriques des espaces de formes différentielles sur la variété. Elle porte le nom du mathématicien Georges de Rham. Le théorème de De Rham (en) affirme que le morphisme naturel, de la cohomologie de De Rham d'une variété différentielle vers sa cohomologie singulière à coefficients réels, est bijectif. Trouve plus

Cohomologie de Dolbeault: En géométrie complexe et en géométrie différentielle, la cohomologie de Dolbeault est une généralisation simplifiée aux variétés complexes de la cohomologie de De Rham. Trouve plus

Cohomologie de Weil: Une cohomologie de Weil est une théorie cohomologique des variétés algébriques, à coefficients dans un corps, satisfaisant un certain jeu d'axiomes. Trouve plus

Cohomologie des faisceaux: Les groupes de cohomologie d'un faisceau de groupes abéliens sont les groupes de cohomologie du complexe de cochaines. Trouve plus

Cohomologie des groupes: Trouve plus

Cohomologie des groupes profinis: La cohomologie des groupes profinis est une théorie cohomologique, reposant sur la théorie des groupes profinis. Elle consiste en un raffinement de la cohomologie des groupes classique, principalement par la prise en compte de la nature topologique des groupes profinis. Elle s'est développée par la motivation essentielle que constitue la cohomologie galoisienne et ses applications en théorie des nombres. Trouve plus

Cohomologie étale: La cohomologie étale est la théorie cohomologique des faisceaux associée à la topologie étale. Elle mime le comportement habituel de la cohomologie classique sur des objets mathématiques où celle-ci n'est pas envisageable, en particulier les schémas et les espaces analytiques. Trouve plus

Cohomologie galoisienne: En mathématiques, la cohomologie galoisienne est l'étude de l'action d'un groupe de Galois sur certains groupes, par des méthodes cohomologiques. Elle permet d'obtenir des résultats à la fois sur le groupe de Galois agissant, et sur le groupe sur lequel il agit. En particulier, le groupe de Galois d'une extension de corps de nombres L/K agit naturellement par exemple sur le groupe multiplicatif L×, mais aussi sur le groupe des unités de l'anneau des entiers du corps L, ou sur son groupe des classes. Le cadre naturel pour définir les complexes cohomologiques étudiés est plus abstrait que celui de la cohomologie galoisienne stricto sensu : voir cohomologie des groupes profinis. Trouve plus

Cohomologie motivique: Une cohomologie motivique est une théorie cohomologique en mathématiques dont l'existence a été conjecturée pour la première fois par Alexandre Grothendieck dans les années 1960. À l'époque, on la concevait comme construite sur les bases des conjectures standard (en) sur les cycles algébriques, en géométrie algébrique. Elle puise ses fondements en théorie des catégories, ce qui permet de déduire des conséquences à partir de ces conjectures. Grothendieck et Bombieri ont démontré la profondeur de cette approche en dérivant une preuve conditionnelle (en) des conjectures de Weil de cette façon. Par contre, des preuves des conjectures standard n'ont pas été trouvées. Trouve plus

Co-hong: Le Co-hong était une guilde de marchands chinois qui exerçait le monopole de l'importation et de l'exportation à Canton durant la dynastie Qing (1644-1912). Au cours du siècle précédant la première guerre de l'opium, les relations commerciales entre l'Europe et la Chine n'étaient menées qu'avec le Co-hong, officialisé en 1760 par un édit de l'empereur Qianlong. Les marchands appartenant au Co-hong étaient appelés Hanggshang et leurs homologues étrangers yanghang (commerçant de l'océan). Trouve plus

Cohons: Cohons (prononcé [ˈkɔ̃(ː)s]) est une commune française située dans le département de la Haute-Marne, en région Grand Est. Trouve plus

Cohors I Tungrorum: La Cohors I Tungrorum ou Cohors prima Tungrorum, en français « première cohorte des Tongres », était une unité auxiliaire de l'armée romaine. Elle est attestée par plusieurs sources, en particulier les tablettes de Vindolanda retrouvées sur les lieux d'une de ses garnisons. Trouve plus

Cohors prima Aquitanorum: La Cohors prima Aquitanorum (« 1re cohorte des Aquitains ») était un régiment auxiliaire d'infanterie de l'armée romaine. Trouve plus

Cohors XX Palmyrenorum: La Cohors XX Palmyrenorum (20e Cohorte de Palmyre) était une cohorte auxiliaire de l'armée impériale romaine, une cohors equitata milliaria, un régiment mixte d'infanterie et de cavalerie, recruté à l'origine parmi les habitants de Palmyre en Syrie romaine. Composée de 1 040 soldats (800 infanterie et 240 cavaliers). Un petit nombre entre 32 et 36 éléments des forces sur dromadaire étaient rattachées à l'infanterie. L'unité a probablement été levée à la fin du IIe siècle, lorsque Palmyre est devenue partie intégrante de l'Empire romain. Au début, elle a servi dans la province de Dacie. Au début du IIIe siècle elle est stationnée à Doura Europos. Le siège de Cohors XX Palmyrenorum était situé au temple d'Artemis Azzanathkona à côté du Prétoire. Trouve plus

Cohors-Asturies: Le réseau Cohors-Asturies fut, durant la Seconde Guerre mondiale, un mouvement de la Résistance à l'Occupation fondé en avril 1942 par Christian Pineau et Jean Cavaillès. Cent dix-huit de ses huit cent soixante-treize agents homologués périrent à l'ennemi, dont quatre-vingt-cinq en déportation. Cent quarante survécurent à la prison ou la déportation. Trouve plus

Cohort: Cohort (publié aux États-Unis sous le titre Fighting for Rome) est un jeu vidéo de type wargame conçu par Edward Grabowski et publié par Impressions Games en 1991 sur IBM PC, Amiga et Atari ST. Le jeu se déroule dans l'Antiquité, le joueur contrôlant une armée Romaine. Le jeu propose une douzaine de scénario et permet également de créer des scénarios personnalisés. Une partie se déroule sur une carte avec quatre différents types de terrains : campagne, pont, falaise et vallons. Chaque unité représentée à l'écran est constituée de 100 soldats pour l'infanterie et de cinquante cavaliers pour la cavalerie. Au total, sept types de troupes sont disponibles dans le jeu, incluant trois types de cavaliers, trois types de fantassins et les archers,. Le jeu a bénéficié d'une suite, baptisée Cohort 2 et publié en 1993 par Impressions Games. Cohort fait partie d'une série de wargames publiés par Impressions Games et partageant le même moteur de jeu. Généralement désignée sous le titre de « série Miniatures », elle est composée de wargames qui se focalisent sur un affrontement historique individuel plutôt que sur une campagne, qui utilisent des règles simplifiées et qui ressemble plus à des jeux de figurines qu'a des wargames classiques. Initiée par Rorke's Drift en 1990, la série inclut notamment les jeux Fort Apache (1990), The Charge of the Light Brigade (1991) et Cohort 2 (1993). Trouve plus

Cohort 2: Cohort 2 est un jeu vidéo de type wargame conçu par Edward Grabowski et publié par Impressions Games en 1993 sur IBM PC, Amiga et Atari ST. Le jeu fait suite à Cohort, publié en 1991, et utilise le moteur de jeu Mini Minitiatures System initialement créé pour le jeu Rorke's Drift . Le jeu simule se déroule à l'Antiquité, le joueur contrôlant les Romains ou les Barbares. Le jeu propose plusieurs scénarios et permet également de créer des scénarios personnalisés. Une partie se déroule sur une carte avec différents types de terrains : terrain vague, pont, falaise, terrain vallée, marais, collines, broussailles et forêt. Chaque unité représentée à l'écran est constituée d'un certain nombre de fantassins, de cavaliers ou d'archers. Le jeu peut notamment être utilisé pour simuler les batailles du jeu Caesar. Trouve plus

Cohorte: Cohorte, provenant du latin Cohors désigne : Cohorte romaine, une unité d'une Légion romaine. Une cohorte comportait environ 600 hommes il y a généralement 10 cohortes dans une légion. Cohorte de la Légion d'honneur, une division administrative et territoriale de la France, visant à organiser l'ordre de la Légion d'honneur, lors de sa création Cohors amicorum Cohorte (démographie), un ensemble d'individus ayant vécu un même événement au cours d'une même période. Cohorte (biologie), un rang taxinomique. Cohorte épidémiologique Trouve plus

Cohorte (biologie): En biologie, une cohorte est un niveau intermédiaire afin de mieux décomposer l'arbre de la vie entre les classes et les ordres de la classification classique des êtres vivants (voir systématique). Trouve plus

Cohorte (demographie): Trouve plus

Cohorte (démographie): Une cohorte désigne un ensemble d'individus ayant vécu un même événement au cours d'une même période. Exemple : la cohorte des femmes ayant eu leur premier enfant en 2005. Pour les cohortes de naissances, on utilise plus volontiers le mot de génération : la génération 2005 est la cohorte des enfants nés en 2005. Pour les cohortes de mariages, on utilise aussi le mot de promotion : la promotion 2005 est la cohorte des couples unis en 2005. Trouve plus

Cohorte (épidémiologie): Trouve plus

Cohorte de la Légion d'honneur: La cohorte de la Légion d'honneur était une division administrative et territoriale de la France, visant à organiser l'ordre de la Légion d'honneur, lors de sa création, sur l'ensemble du territoire de la première République française puis du Premier Empire. Trouve plus

Cohorte épidémiologique: Une cohorte épidémiologique est une approche médicale qui permet de suivre dans le temps un certain nombre de personnes et l'évolution de leur état de santé. On distingue les cohortes de malades et les cohortes en population générale. Une cohorte de malades consiste au suivi de personnes porteuses d'une même maladie. Une cohorte en population générale consiste au suivi longitudinal de personnes choisies indépendamment de leur état de santé. Il s'agit surtout d'étudier les facteurs qui augmentent le risque de développer des maladies. Ces cohortes sont donc plus orientées vers l'étude des facteurs de risque et donc la prévention. Une cohorte est en théorie la meilleure façon d'étudier le rôle d'agents de l'environnement, au sens large du terme (alimentation, exercice physique, exposition à des agents chimiques, pollution atmosphérique, etc.) vis-à-vis du risque de développer certaines maladies. Par exemple, ce sont des cohortes qui ont permis de connaître ou de confirmer l'influence du tabac ou d'une alimentation riche en matières grasses. Ce dispositif longitudinal permet de mieux contrôler les facteurs susceptibles d'influencer le risque de maladie. On peut ainsi étudier les facteurs qui différencient des personnes qui déclenchent une maladie des autres. Trouve plus

Cohorte prétorienne: Trouve plus

Cohorte romaine: Une cohorte romaine était une unité tactique constituée en général d'un seul type de soldat dans l'armée romaine. Son apparition a lieu au IIe siècle avant notre ère et fut souvent attribuée à la réforme marianique, elle résultait en fait d'une évolution à plus long terme. Plus tard, avant même le principat, ce terme prit un sens plus large et définit un groupe. Trouve plus

Cohorte urbaine: Dans l'antiquité romaine, les cohortes urbaines (Latin:Cohors urbana) assument un triple rôle : garde d'honneur pour la ville de Rome, police municipale et aussi, force militaire. Elles servent principalement à maintenir l'ordre dans les grandes villes comme Rome si besoin et elles peuvent aussi combattre afin de défendre la ville ; elles sont armées et entraînées comme les légionnaires. Trouve plus

Cohortes urbaines: Trouve plus

Cohortes urbanae: Trouve plus

Cohortium Vigilum Stationes: Trouve plus

Cohue: Cohue peut faire référence à : L'île de la Cohue, une île sur l'Oise, dans la commune de L'Isle-Adam (Val-d'Oise) Le musée de la Cohue à Vannes (Morbihan) La Cohue est le nom du siège de l'assemblée parlementaire de Guernesey (îles anglo-normandes) et, par métonymie, le nom de l'assemblée parlementaire elle-même, connue aussi sous le nom d'États de Guernesey. Une cohue (francisation du breton koc'hu, « halle ») est au Moyen Âge et à l'époque moderne, un marché couvert, une halle en bois, à toits surbaissés, ouverts en plein air, garnis d'étals mobiles, pour faciliter l'approvisionnement des populations et la protection des marchandises périssables variées (cohue au pain, cohue aux poissons, cohue aux draps, cohue à la chair…). Le seigneur a le privilège d'instituer un marché ou une foire et s'y intéresse de très près car on y perçoit des droits variés (droits de cohuage et d'estalage). De plus, ces lieux privilégiés de négoce permettent une surveillance et une juridiction spéciales. Les seigneurs locaux, avides de profits, sont eux-mêmes désireux d'obtenir concession de foires puis de les gérer au mieux. La foule qui se presse en ces lieux est sans doute à l'origine de ce qu'on entend désormais par cohue (assemblée nombreuse et tumultueuse). Par extension, la cohue désigne les marchés et foires. Le terme cohue recule après le XVIe siècle. Trouve plus

Cohulet: Trouve plus

Cohumulone: La cohumulone est un des trois acides alpha issus du houblon apportant à la bière l'essentiel de son amertume. Certains brasseurs considèrent que les variétés de houblon avec une forte teneur en cohumulone donnent une amertume plus dure. La cohumulone représente en général entre 20 % et 50 % de la teneur en acides alpha du houblon. La cohumulone, comme les autres acides alpha connus (les principaux étant l'humulone et l'adhumulone), provient de la dégradation de la lupuline (issue du houblon). La cohumulone a une plus grande polarité et une meilleure solubilité dans l'eau que les autres acides alpha. Dans l'eau l'isomérisation de celle-ci produit deux composés : la cis-isocohumulone et la trans-isocohumulone, qui semblent donner une amertume plus dure que celle des isohumulones. Trouve plus

Cohuna: Cohuna (2 863 habitants) est une ville du nord de l'État de Victoria à 274 km au nord de Melbourne sur la Murray Valley Highway et la Gunbower Creek. Son économie repose sur l'élevage de vaches laitières Trouve plus

Cohydro: Trouve plus

Coi: Trouve plus

Coi Coi-Vilu: Dans la mythologie mapuche, Coi Coi-Vilu (Mapudungun : Kaykayfilu; Kaykay étant un nom et filu signifiant serpent) ou Caicai-Vilu est le dieu de l'eau et de tout ce qui vit dans la mer. Il est une figure centrale de l'origine de l'archipel de Chiloé. Il est le fils de Peripillan (un Pillan). Trouve plus

COIACL: Trouve plus

COIB: Trouve plus

Coiba: Trouve plus

COIC: COIC est un sigle de quatre lettres. Il peut désigner : Le comité d'organisation de l'industrie cinématographique. Le comité d'organisation des industries chimiques. Le commandement des opérations interarmées du Canada. Trouve plus

Coice: Le coice (ruade, en portugais) est le nom qu'on donne à la talonnade en capoeira. Cela consiste donc à frapper l'adversaire à la tête avec le talon en tirant le pied vers arrière. Trouve plus

Coicou: Coicou est un patronyme pouvant désigner: Trouve plus

Coiffe: Le mot coiffe désigne : Un couvre-chef : Coiffe d'indien Coiffe féminine Sujet traité dans certains articles, tels que Costume breton Coiffe, en architecture Coiffe, en astronautique Coiffe, en biologie moléculaire Coiffe, en botanique Coiffe des rotateurs, un ensemble de tendons de l'épaule Coiffe céphalique, une partie de la poche des eaux qui recouvre la tête du fœtus au moment de l'accouchement (naître coiffé) Trouve plus

Coiffe (architecture): En architecture, la coiffe est une partie qui double et recouvre un autre élément afin de le protéger. Trouve plus

Coiffe (astronautique): La coiffe, dans le domaine de l'astronautique, est l'extrémité antérieure, à profil aérodynamique, d'un lanceur ou d'une fusée-sonde, destinée à assurer la protection de la charge utile, au début de la séquence de vol. La coiffe remplit plusieurs objectifs : Située à l'extrémité de la fusée elle constitue un carénage profilé qui atténue les forces aérodynamiques qui s'exercent sur le lanceur durant le vol. Elle protège la charge utile des intempéries et des conditions de température ou d'humidité extrêmes au sol et en vol. Elle empêche les forces aérodynamiques de s'exercer directement sur la charge utile durant la traversée des couches atmosphériques basses Elle isole la charge utile sur le plan thermique lorsque, durant le vol, l'extrémité de la fusée est portée à des températures élevées à cause des forces de frottement Elle protège la charge des vibrations générées par les moteurs-fusées.La coiffe est réalisée en alliage léger (aluminium) ou en matériau composite (fibre de carbone,..). Elle est généralement constituée de deux demi coquilles tapissées à l'intérieur de matériau isolant. La coiffe est larguée dès que la densité de l'air est suffisamment basse pour que les forces aérodynamiques engendrées ne puissent pas endommager la charge utile. La coiffe doit être supprimée le plus tôt possible car du fait de sa masse (près de 3 tonnes pour la fusée Ariane) elle pèse sur les performances du lanceur. Sur la fusée Ariane 5 par exemple, la séparation a lieu à une altitude de 110 km. Différents mécanismes sont utilisés pour réaliser la séparation : dispositifs pyrotechniques, ressorts,… La séparation est une phase délicate qui, dans certains cas, échoue et entraine l'échec de la mission. Certains lanceurs lourds disposent de coiffes de plusieurs dimensions pour permettre l'emport de charges utiles de dimensions variées. Les termes correspondants en anglais sont nose fairing, Payload fairing, shroud et nosecone. Trouve plus

Coiffe (biologie): La coiffe ou 5'-cap est un nucléotide modifié que l'on trouve à l'extrémité 5' des ARN messagers dans les cellules eucaryotes. C'est une modification co-transcriptionnelle qui est introduite par l'action successive de plusieurs enzymes localisées dans le noyau. La coiffe joue plusieurs rôles, elle protège en particulier les ARN d'une dégradation enzymatique par des ribonucléases et, après son export dans le cytoplasme, elle permet le recrutement du ribosome qui va traduire l'ARN messager. La coiffe est un élément essentiel permettant aux ARN messagers d'être traduits dans la cellule. Ce processus nécessite l'action de plusieurs protéines et en particulier des facteurs d'initiation de la traduction. L'un d'entre eux, eIF4E, se fixe spécifiquement sur la coiffe. Trouve plus

Coiffe (botanique): En botanique, la coiffe, appelée aussi coiffe radiculaire, représente la terminaison d'une racine qui sert à la fois à protéger le méristème (1) apical de la racine, à faciliter sa pénétration dans le sol grâce au mucigel et à contrôler la réaction de la racine à la pesanteur grâce à la columelle (2) contenant des statocytes. La perception du gravitropisme est ainsi située dans la coiffe de la racine. Cet apex racinaire peut manquer chez certains végétaux comme les plantes immergées (cératophylum) ou le marronnier d'Inde. Trouve plus

Coiffe (coiffure féminine): Une coiffe est un tissu, de forme variée, souvent brodé en tout ou partie, porté par les femmes pour couvrir leur chevelure. Trouve plus

Coiffe (coiffure): Trouve plus

Coiffe amérindienne: De nombreux peuples amérindiens ont utilisé des coiffes en plumes, notamment d'aigles, comme éléments décoratifs ou comme signe distinctif du rang social. Les plumes avaient en outre des vertus magico-médicales ce qui donnait à cette coiffure une importance accrue. Chaque tribu avait son propre modèle de coiffure avec sa propre méthode pour les confectionner. Elles pouvaient leur attribuer un rôle culturel différent. Trouve plus

Coiffe bigoudène: La coiffe bigoudène est une coiffe vestimentaire de cérémonie, qui était portée par les femmes du Pays bigouden en Bretagne. Cette coiffe est caractérisée par sa haute taille (une trentaine de centimètres, jusqu'à 40 cm à Penmarc'h) et est devenue un symbole de la Bretagne. Trouve plus

Coiffe céphalique: La coiffe céphalique est la partie de la poche des eaux qui recouvre la tête du fœtus au moment de l'accouchement. Un bébé né coiffé est un enfant venu au monde entouré d'une partie ou de la totalité de la poche de liquide amniotique. La coiffe est sans danger et aisément ôtée par le médecin ou la sage-femme. Trouve plus

Coiffe d'indien: Trouve plus

Coiffe de chasse aléoute: Les coiffes de chasse Unangan sont des chapeaux en bois associés aux Unangan (dialecte oriental) Unangas, (dialecte occidental) appelé aussi aléoutes, les peuples autochtones de ce que l'on appelle actuellement les îles Aléoutiennes . Également appelé chapeaux en bois cintré (bentwood hats) et chapeaux de chasse (hunting hats), le couvre-chef prend la forme d'un chapeau conique à couronne fermée avec de longs becs frontaux; chapeaux ouverts, à longs bec; ou visière à long bec. Les chefs, les baleiniers et les chasseurs en mer de haut rang portaient traditionnellement des chapeaux coniques à couronne fermée, tandis que les chapeaux et les visières à couronne ouverte étaient portés par les chasseurs de mer réguliers et de rang inférieur. Ils se distinguent par leur forme distinctive, leurs dessins minutieusement peints et leur sens artistique, ainsi que par leur ornementation de sculptures en os et moustaches de lion de mer. Les explorateurs russes et européens ont ramassé de nombreux chapeaux en bois d'Unangan à la fin des XVIIIe siècle et XIXe siècle; ces chapeaux font maintenant partie de nombreuses collections de musées à travers le monde. Depuis les années 1980, la création a connu une résurgence d'artistes contemporains, Trouve plus

Coiffe des rotateurs: La coiffe des rotateurs est un ensemble de tendons de muscles situé au niveau de l'articulation de l'épaule. Elle a un rôle important dans la stabilisation de l'articulation gléno-humérale, instable par nature. Trouve plus

Coiffe d'indien: Trouve plus

Coiffe juive: Trouve plus

Coiffe Khat: Trouve plus

Coiffe noire: La coiffe noire (tibétain : ཞྭ་ནག་ཅོད་པན, Wylie : zhwa nag cod pan) est un objet rituel sacré dont les Karmapas sont les détenteurs. On dit que la seule vue de cette coiffe peut éveiller le plus profond potentiel de l'esprit et même apporter l'illumination. Les Karmapas sont ainsi parfois surnommés les lamas à la coiffe noire (tibétain : ཞྭ་ནག་, Wylie : zhwa-nag). Cette coiffe, rangjung chopen (la coiffe apparue d'elle-même), aurait été tissée par les dakinis à partir de leurs chevelures et offerte au Karmapa . Trouve plus

Coiffe racinaire: Trouve plus

Coiffe radiculaire: Trouve plus

Coiffes bamiléké: Trouve plus

Coiffes bamilékées: Les coiffes bamilékées sont des apparats vestimentaires utilisés lors de diverses occasions souvent festives. Elle est à distinguer des coiffes — souvent cordées et décorées de motifs colorés et avec ou sans franges latérales — portées dans la vie de tous les jours. Trouve plus

Coiffeur: Un coiffeur ou une coiffeuse est une personne formée pour couper et entretenir les cheveux. Elle peut travailler dans un salon de coiffure, à son domicile ou chez son client. Les types de coiffures, les techniques et les outils employés sont nombreux et varient selon le mandat confié au coiffeur. Le coiffeur doit avoir une bonne résistance physique car il reste debout toute la journée. Il doit aussi posséder un sens artistique et savoir bien communiquer afin d'accueillir et de conseiller convenablement ses clients. Dans certains pays, il joue aussi couramment le rôle de barbier. Trouve plus

Coiffeur par amour: Coiffeur par amour est un film français réalisé par Max Linder, sorti en 1915. Trouve plus

Coiffeur pour dames: Trouve plus

Coiffeur pour dames (film, 1932): Coiffeur pour dames est un film français réalisé par René Guissart, sorti en 1932. Trouve plus

Coiffeur pour dames (film, 1952): Coiffeur pour dames est un film français réalisé par Jean Boyer en 1952. Trouve plus

Coiffeur pour dames (homonymie): Trouve plus

Coiffeurs: Trouve plus

Coiffeuse: Trouve plus

Coiffeuse (meuble): La coiffeuse est un meuble, apparu sous la régence avec la féminisation du mobilier. Trouve plus

Coiffure: La coiffure est l'art d'arranger les cheveux, éventuellement de modifier leur aspect extérieur. Cet art implique différents types d'interventions : couper les cheveux, les lisser ou les défriser, les tresser, les teindre, les décolorer, les poudrer, les enduire de substances variées, leur adjoindre de faux cheveux (sous la forme d'une perruque ou d'un postiche ou rallonge capillaire qui consiste à garder les vrais cheveux et à seulement augmenter la longueur) ou les ornementer de façon plus ou moins sophistiquée selon les cultures et les civilisations. Un rapide descriptif des coiffures permet de cerner leur richesse ainsi que leur fonction sociale. Trouve plus

Coiffure (art): Trouve plus

Coiffure (homonymie): Coiffure, l'art d'arranger les cheveux. La coiffure au Japon. Coiffure : Tout ce qui sert à couvrir ou à orner la tête. Le képi et le calot sont des coiffures militaires. Le chapeau haut de forme est une coiffure de cérémonie. Coiffure est également le nom donné dans certaines régions à la bonnetière, un meuble en bois rustique, destiné au rangement des bonnets et coiffes. Trouve plus

Coiffure (Japon): La coiffure japonaise, développée au cours des siècles, a abouti à la création de différents styles de coiffures. Les périodes anciennes laissaient les cheveux longs et libres. Pendant l'époque d'Edo (1603-1868), la diversité et complexité des coiffures se sont accélérées. Les cheveux sont tirés, huilés et arrangés en de nombreux types de chignons (mage), agrémentés de peignes, d'épines, d'arrangements floraux. Les coiffures suivent également des règles précises dans le domaine du kabuki, sous la forme de perruques (katsura). Trouve plus

Coiffure afro: Une coiffure afro est un style de coiffure crépu, très dense et arrondie. Trouve plus

Coiffure éponyme: Trouve plus

Coiffure homonyme: Une coiffure homonyme est une coiffure à la mode de son époque du fait de la popularité de la première personne à l'avoir portée. Cette coupe porte le nom de la personne ou reste parfois simplement identifiée à la personne. Trouve plus

Coiffure papillon: Trouve plus

Coiffy-la-Ville: Trouve plus

Coiffy-le-Bas: Coiffy-le-Bas est une commune française située dans le département de la Haute-Marne, en région Grand Est. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...