Rechercher dans ce blog

jeudi 25 février 2021

Climat du département des Vosges, Climat du departement du Jura, Climat du département du jura, Climat du doubs, Climat du Finistere,

Climat du département des Vosges: Le climat du département des Vosges est un climat océanique avec une influence semi-continentale à l'ouest, et un climat montagnard à l'est du département dans le Massif des Vosges. Trouve plus

Climat du departement du Jura: Trouve plus

Climat du département du jura: Trouve plus

Climat du doubs: Trouve plus

Climat du Finistere: Trouve plus

Climat du finistère: Trouve plus

Climat du Gard: Le Gard est soumis à un climat méditerranéen avec en moyenne 600 à 800 mm de pluie par an, avec trois nuances suivant la géographie locale : La partie la plus au sud (essentiellement la petite Camargue), de la côte jusqu'aux Costières le climat est doux en hiver, et chaud l'été avec peu de précipitations tout au long de l'année (550 à 600 mm/an), c'est le climat du Grau du Roi, d'Aimargues ou de Vauvert par exemple. La partie centrale et est du département, Garrigues et Uzégeois (entre les Costières, le Rhône et le pied des Cévennes), le climat est plutôt doux dans l'ensemble l'hiver et chaud à très chaud l'été, notamment à Nîmes, avec quelques orages estivaux plus nombreux près des Cévennes. L'automne et le printemps sont marqués par des périodes de fortes pluies, c'est le climat de Nîmes, d'Alès ou de Bagnols sur Cèze. La partie nord-ouest du département (recouvrant les Cévennes du Gard) est soumise à un climat « méditerranéen » atténué, avec des influences continentales et océaniques, et donc de plus importantes précipitations annuelles (800 à 1 000 mm/an). L'hiver y est plutôt doux en vallée, mais frais à froid ailleurs avec des chutes de neige fréquentes au-dessus de 1000 à 1 200 m, notamment sur le mont Aigoual avec en moyenne 2 000 mm/an de précipitations, un record en France. Le printemps et l'automne peuvent être marqués par de très fortes précipitations pouvant conduire à des inondations (épisodes cévenols). L'été est chaud avec de fréquents orages, c'est le climat du Vigan ou de Saint-Jean-du-Gard.Le climat sur le versant méditerranéen (est) du mont Aigoual est plutôt de type méditerranéen cévenol comme à Valleraugue. Sur le versant atlantique (ouest) dans la vallée de la Dourbie, les influences méditerranéennes sont pratiquement absentes ; le climat est proche du climat de l'Aveyron que l'on pourrait qualifier de climat océanique montagnard. La température la plus froide enregistrée depuis 1946 a été de -14 °C le 23 février 1948. La température la plus chaude est enregistrée le 28 juin 2019 avec un pic à 45,9 degrés. C'est également un record à l'échelle nationale,. Trouve plus

Climat du Gers: Le climat du Gers comporte des précipitations annuelles qui varient de plus de 900 mm au sud-ouest du département, à moins de 700 mm au nord-est (Auch, Condom, Lectoure). Les étés sont très chauds et faiblement pluvieux. Les hivers varient, avec souvent des températures négatives, des gelées nocturnes et souvent de la neige dans le sud du département où les altitudes avoisinent les 300 mètres, mais le climat reste tout de même relativement doux et clément. Trouve plus

Climat du haut-rhin: Trouve plus

Climat du Jura: Trouve plus

Climat du Loiret: Cet article concerne le climat du Loiret qui décrit la climatologie et la météorologie du département français du Loiret. Dans le Loiret, le climat est tempéré de type océanique dégradé se caractérisant par des hivers doux et pluvieux, et des étés frais et relativement humides. Trouve plus

Climat du Loir-et-Cher: Trouve plus

Climat du lot: Trouve plus

Climat du Luxembourg: Trouve plus

Climat du Maine-et-Loire: Trouve plus

Climat du maroc: Trouve plus

Climat du minnesota: Trouve plus

Climat du Morbihan: Le climat du Morhiban est de type tempéré océanique voire océanique dégradé dans l'intérieur des terres, et sous l'influence du Gulf Stream et des perturbations atlantiques. Il se caractérise par sa douceur aussi bien en hiver qu'en été. En été, la chaleur reste modérée sauf à l'occasion de brefs et rares épisodes de canicule comme ce fut le cas en août 2003 (température de 37,5 °C le 10 août 2003 à Lorient). En hiver, les gelées sont rares, surtout dans les îles et sur la côte. Les précipitations sont abondantes toute l'année, avec un maximum en hiver. Le littoral et la partie orientale du département sont les parties les moins arrosées. Les landes de Lanvaux et surtout le nord-ouest du département, au relief plus prononcé, reçoivent les précipitations les plus abondantes. Dans le secteur de Guiscriff, le cumul annuel dépasse les 1 300 mm, alors qu'à Belle-Île il avoisine les 700 mm. La côte morbihannaise bénéficie d'environ 1 900 heures d'ensoleillement annuel. Il existe des microclimats surprenants tels que ceux de la presqu'île de Quiberon, de la presqu'île de Rhuys ou de Belle-Île. Trouve plus

Climat du Nord: Trouve plus

Climat du Nord-Pas-de-Calais: Le climat du Nord-Pas-de-Calais est un climat océanique. Les amplitudes thermiques sont faibles, les hivers doux et les étés plutôt frais. La moyenne annuelle des températures est d'environ 11 °C. Il existe des contrastes climatiques importants au sein de la région : le caractère océanique étant plus marqué sur les côtes que dans les terres et les reliefs étant les plus arrosés par les précipitations. Trouve plus

Climat du nouveau-brunswick: Trouve plus

Climat du pas-de-calais: Trouve plus

Climat du Puy-de-Dome: Trouve plus

Climat du puy-de-dôme: Trouve plus

Climat du Québec: Le climat du Québec est un climat varié selon la région. On divise généralement le Québec en quatre régions climatiques : la région des Grands Lacs et la plaine du Saint-Laurent (climat continental humide), la région maritime de l'Est (climat océanique), la région subarctique (climat subarctique), et la région arctique (climat polaire). Les régions se distinguent par l'ensoleillement, la température et les précipitations de neige et de pluie. Trouve plus

Climat du Rhône: Le climat du Rhône est de type semi-continental avec des influences alternées des climats méditerranéens, continentaux et océaniques. Les hivers sont assez rigoureux (gelées parfois fortes, brouillard fréquent et chutes de neiges épisodiques) et les étés sont chauds et ensoleillés. Le vent souffle souvent : la bise se fait sentir régulièrement à partir du nord de la vallée du Rhône et le vent de sud souffle souvent et parfois violemment à l'avant des perturbations en provenance de Méditerranée et du sud-ouest. Ce régime de vent d'orientation méridienne (nord/sud) est le résultat de l'alignement des vallées Saône-Rhône et aux reliefs à l'ouest (Massif central) et à l'est (Alpes), qui canalisent le vent dans la vallée. Les orages d'étés peuvent être violents et fréquents. Trouve plus

Climat du saguenay: Trouve plus

Climat du Saguenay-Lac-Saint-Jean: Trouve plus

Climat du Saguenay–Lac-Saint-Jean: Le climat de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean diffère assez sensiblement du climat type du bouclier canadien qui l'entoure par deux facteurs typiques de vallée basse ou de fjord : la faible altitude, ici d'une zone déprimée entre plateaux du Labrador au nord et des Laurentides au sud, et la présence importante de masses d'eau sous forme de lacs, fleuve et rivières, plans d'eau exerçant en bonne saison un volant d'inertie thermique. Ces facteurs climatiques plus favorables peuvent être rapprochés, à moindre amplitude toutefois, des conditions caractéristiques de la vallée de l'Okanagan en Colombie-britannique et des basses-terres du Saint-Laurent par rapport aux terres surélevées qui les cernent. Cette région québécoise, dont les habitats denses sont situés entre le 48° et 49° de latitude nord, est habituellement divisée en deux zones climatiques de part et d'autre du lac Saint-Jean. Trouve plus

Climat du Sahara: Le climat du Sahara, ou plutôt les climats du Sahara, connu pour être le plus grand désert chaud au monde, possède des caractéristiques très similaires mais parfois bien distinctes selon les différentes régions dans ce « désert subtropical » vaste, aride et absolu, le climat n'y est pas uniforme sur les 9 millions de km² de désert. Dans cette partie d'Afrique du Nord règne un climat désertique chaud (Classification de Köppen BWh) caractérisé par une sécheresse extrême avec des précipitations rares et faibles, de très fortes chaleurs avec des températures excessivement élevées pendant une période plus ou moins longue, une très forte irradiation solaire avec une durée d'ensoleillement record dans une grande partie ainsi qu'une très faible humidité et une grande siccité de l'atmosphère et par des vents réguliers, calmes et rarement violents. Ces caractéristiques climatiques du Sahara ne sont qu'un résumé global de la situation bien plus complexe en réalité mais il est important d'y apporter quelques nuances selon les régions. Par exemple, le climat ne sera pas le même le long du littoral atlantique et en plein cœur du désert, tout comme il ne sera pas vraiment semblable à très basse altitude qu'en très haute montagne. Le Sahara, par ses caractéristiques géographiques et climatiques, représente le parfait modèle des déserts chauds de la planète. Trouve plus

Climat du Soudan: Le climat du Soudan est un climat principalement sec. Il est aride dans le nord, tandis qu'il est tropical dit de « savane », plus au sud. L'extrême sud-ouest est même tropical humide. Les températures ne varient pas beaucoup avec les saisons quel que soit l'endroit du pays. Les variables climatiques les plus importantes sont les précipitations et la durée de la saison sèche, dont la durée varie en fonction de deux flux d'air prédominants : le premier sec, soufflant vers le nord, venant de la péninsule Arabique, le second humide, soufflant du sud-ouest en provenance de la cuvette du fleuve Congo. Trouve plus

Climat du Tarn: Le climat du Tarn se caractérise par un climat océanique dégradé, influencé par le relief et par un climat méditerranéen dégradé (Albi). Trouve plus

Climat du territoire de belfort: Trouve plus

Climat du Texas: Le climat du Texas est extrêmement varié, des zones arides de l'ouest aux zones subtropicales de l'est. La grande étendue du Texas englobe de nombreuses régions avec des climats bien distincts: les Plaines du Nord, la région du Trans-Pecos, le Texas Hill Country, Piney Woods et le Texas du Sud. Généralement, la moitié est du Texas a un climat subtropical humide, tandis que la moitié ouest est semi-aride (avec des zones arides cependant). Les chutes de neige sont plus communes dans le nord du Texas que dans le sud, la quantité de neige a toutefois été plus importante sur le littoral texan, en particulier la zone située au centre et celle la plus au nord. Le Texas est la région la plus touchée par les ouragans avec une fréquence moyenne de 1,39 par an. Les cyclones tropicaux peuvent causer des dommages importants, aussi bien ceux en provenance du golfe du Mexique ou originaires de l'océan Pacifique est. Les cyclones originaires du golfe du Mexique sont plus à même de toucher la partie la plus haute de la côte texane que d'autres zones. D'importantes inondations ont touché le Texas depuis son peuplement, à cause de cyclones tropicaux mais aussi du front météorologique situé en face du Texas. Trouve plus

Climat du Valais: Trouve plus

Climat du Val-d'Oise: Trouve plus

Climat du val-de-marne: Trouve plus

Climat du val-d'oise: Trouve plus

Climat du var: Trouve plus

Climat du vaucluse: Trouve plus

Climat en Algérie: Le climat de l'Algérie est varié, car le pays a une très grande superficie (quatre fois celle de la France) : la partie nord possède un climat méditerranéen (Classification de Köppen Csa), alors que le reste du pays possède en majorité un climat désertique (Classification de Köppen BWh et BWk). Cependant entre ces deux grands types de climats, existent des climats de transition, notamment le climat semi-aride (Classification de Köppen BSk et BSh à l'est) qui correspond à un climat méditerranéen avec une sécheresse ne se limitant plus uniquement à la saison estivale mais à une bonne partie de l'année mais aussi un climat méditerranéen aux influences montagnardes, un petit plus continental. Néanmoins, l'Algérie est un pays de la zone subtropicale où le climat dominant est chaud et sec. Le centre de climatologie de l'Algérie est sous la responsabilité de l'Office national de météorologie. Trouve plus

Climat en crise: Climat en crise est un documentaire, réalisé par Olivier Julien en 2006,, décrivant les prévisions du super-calculateur Earth Simulator pour répondre aux questions ci-dessous avec, comme paramètre principal, une augmentation des émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, dont le niveau de CO2 comme référence principale : Comment la machine climatique va-t-elle s'adapter ? Comment les températures vont-elles évoluer ? À quelle(s) conséquence(s) devrons nous faire face au cours des prochaines décennies ?Présenté par le Dr Robert Watson (directeur du GIEC pendant 6 années), ce documentaire aborde les points suivants : Aridification des terres, Ressources alimentaires planétaires, Vagues de chaleur dans les zones tempérées, Phénomènes météorologiques extrêmes, Équilibres écologiques et menaces inattendues, Habitat planétaire et réfugiés environnementaux, Solutions envisagées.Durée de ce documentaire, 52 minutes, coproduction (NHK, Science, France 5 et Altomedia), archives du CNES et du CNRS. Trouve plus

Climat en France: Trouve plus

Climat en Inde: Trouve plus

Climat en Islande: Trouve plus

Climat equatorial: Trouve plus

Climat équatorial: Le climat équatorial est un type de climat de la zone chaude intertropicale. Il concerne les régions voisines de l'équateur terrestre. Trouve plus

Climat équatorial humide: Trouve plus

Climat et santé: Le climat et la santé sont deux choses complètement différentes et pourtant il existe un lien étroit entre elles, la première influençant la seconde. Le climat est l'ensemble des conditions météorologiques d'une région ou d'un lieu. Il correspond, au sens étroit du terme, au « temps moyen ». C'est une description statistique en fonction de la variabilité des périodes et de la moyenne. Ses grandeurs principales sont les précipitations, le vent, la température. Ce sont des variables de surface. La variabilité du climat correspond aux variations de l'état moyen, aux grands phénomènes cycliques des différentes régions ainsi que les variations saisonnières. La santé est l'état physiologique et psychologique de l'organisme. Sa mesure correspondra à un état de plus ou moins bon ou mauvais fonctionnement de l'organisme. La santé définit aussi un état sanitaire des membres d'une population, d'une collectivité. Le climat et la santé sont souvent liés. En effet, le climat a des effets sur la santé des individus parfois négatifs d'autres fois positifs. Trouve plus

Climat européen: Trouve plus

Climat mediterraneen: Trouve plus

Climat méditerranéen: Le climat méditerranéen est un type de climat appartenant à la famille du climat tempéré (ou « tempéré chaud » ou « subtropical de façade ouest », selon les considérations), qui se caractérise par des étés chauds et secs et des hivers doux et humides. Le terme de « méditerranéen » s'explique par sa présence caractéristique autour de la mer Méditerranée, mais d'autres régions du monde possèdent les mêmes conditions climatiques. Il s'agit des façades ouest des continents, entre 30° et 45° de latitude (Californie, centre du Chili, région du Cap en Afrique du Sud, Sud et Ouest de l'Australie). Dans la classification de Köppen, le climat méditerranéen proprement dit est le climat Csa et le climat supra-méditerranéen est le climat Csb. Trouve plus

Climat montagnard: Le climat montagnard est un climat propre aux diverses régions de montagne, indépendamment de la zone climatique où elles se situent. Il se caractérise par des hivers froids et des étés frais et humides. Dans chaque zone climatique, les rythmes thermiques et pluviométriques du milieu montagnard sont proches de ceux des plaines voisines, mais les températures sont plus faibles, et les précipitations augmentent au moins jusqu'à une altitude qualifiée d'optimale. L'exposition et la vigueur du relief apportent aussi des nuances importantes. La pression atmosphérique et la densité de l'air diminuent avec l'altitude suivant une loi logarithmique, car l'air a tendance à se tasser au voisinage de la surface du globe. Le rayonnement solaire qui arrive sur un substrat est donc plus important en montagne qu'en plaine à la même latitude, car il y a moins d'absorption : vers 3 000 m, aux moyennes latitudes, ce rayonnement est équivalent à celui qui arrive sur une plaine à l'équateur. Trouve plus

Climat oceanique: Trouve plus

Climat océanique: Le climat océanique, appartenant au climat tempéré, se caractérise par des hivers doux et humides et des étés plus frais que pour les climats subtropicaux (climat méditerranéen et climat subtropical humide) et avec un temps variable, sachant que le maximum de précipitations se produit durant la saison froide. Il se rencontre sur les façades occidentales des continents, entre des zones à climat méditerranéen en se rapprochant de l'équateur et les zones à climat polaire en se rapprochant des pôles. Le climat océanique est plus chaud que le climat continental mais moins chaud que le climat méditerranéen. Il correspond au climat typique de l'Ouest de la France et de sa longue façade océanique bordant l'Océan Atlantique, de la Normandie au Pays-Basque. Il est par excellence le climat typique de l'Europe occidentale, région du monde caractérisée par sa longue façade maritime sur l'océan Atlantique et sa position sous des latitudes moyennes, ainsi que de quelques autres régions aux caractéristiques similaires. Une des caractéristiques majeures de ce climat est aussi son évolution progressive dès que l'on s'éloigne des façades maritimes, avec des traits de plus en plus continentaux. Seules les régions côtières de façade occidentale connaissent un climat véritablement océanique, l'intérieur des terres étant caractérisé par un climat dit océanique dégradé. C'est par exemple le cas de l'Alsace, la Suisse, l'Allemagne, l'Ouest de l'Autriche, le Liechtenstein et le Luxembourg. Les hivers sont froids avec près de 32 jours de neige par an à Strasbourg et à Zurich et les étés sont chauds avec apparition fréquente de canicule. Trouve plus

Climat océanique dégradé: Trouve plus

Climat pannonien: Le climat pannonien caractérise les conditions climatiques habituelles de la plaine de Pannonie, en Hongrie, dans l'Est de l'Autriche (Burgenland), le Sud de la Slovaquie (Haute-Hongrie), le Nord de la Croatie (Slavonie) et de la Serbie (Voïvodine), et l'Ouest de la Roumanie (Banat et Crisanie). Ce climat de type Dfa-Dfb aux étés chauds et secs, et aux hivers froids et neigeux, ne se distingue des autres variantes du climat continental d'Europe centrale que par l'habitude des géographes hongrois d'utiliser le qualificatif « pannonien » pour désigner, non seulement la Pannonie antique et ses territoires situés sur la rive droite du Danube, mais ce que les hydrographes appellent le « bassin du moyen-Danube » sur les deux rives du fleuve, aire géographique qui correspond à la « Hongrie historique » (történelmi Magyarország) dans son étendue médiévale (jusqu'en 1526) et austro-hongroise (jusqu'en 1918), ainsi que tout ce qui s'y rapporte (géologie, paléogéographie, formes de relief, cours d'eau, biodiversité, peuplement, traditions, patrimoine). Trouve plus

Climat polaire: Le climat polaire est un type de climat caractérisé par des températures froides toute l'année, sans chaleur estivale et avec des hivers glaciaux. Les températures moyennes du mois le plus chaud ne sont jamais supérieures à 10 °C, ce qui correspond à la limite des arbres. Il entraîne l'existence d'un pergélisol et ne permet aucune agriculture. Ce climat est caractéristique des côtes nord de l'Amérique du Nord, de l'Europe et de l'Asie, ainsi que du Groenland, de l'Arctique et de l'Antarctique. Trouve plus

Climat pontique: Le climat pontique fait partie des climats tempérés à dominante « Cfa ». C'est un climat de transition que les climatologues classent, selon ses variantes, parmi les climats océaniques dégradés au Nord-Ouest et/ou parmi les climats subtropicaux humides au Sud-Est. Trouve plus

Climat réunionnais: Trouve plus

Climat sec: Trouve plus

Climat semi-aride: Le climat semi-aride ou climat semi-désertique, encore appelé climat subdésertique, est un climat caractérisé par des précipitations qui sont, certaines années, insuffisantes pour y maintenir les cultures et où l'évaporation excède souvent les précipitations. Il s'agit donc d'un climat moins aride que le climat désertique, avec une saison sèche s'étendant sur la plus grande partie de l'année et une saison « humide », avec de faibles précipitations (pluviométrie comprise entre 200 et 400 mm/an). Il peut être chaud (BSh, selon la classification de Köppen) comme dans l'Outback australien, ou froid (BSk), comme dans certaines parties du Canada. Trouve plus

Climat semi-continental: Le climat semi-continental est un climat maritime avec une différence plus prononcée entre l'hiver et l'été, les étés sont chauds et les hivers ont un grand nombre de jours de neige ou de gel. Il est ainsi plus proche du climat continental que du climat océanique. Il peut se retrouver dans le quart nord-est de la France (Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, etc.) ainsi que dans les vallées auvergnates et rhônalpines. Trouve plus

Climat social: Trouve plus

Climat soudanais: Trouve plus

Climat sous tension: Climat sous tension, aussi connu sous le titre Climate under pressure (version anglaise) est un webdocumentaire et une expérience interactive portant sur les changements climatiques produit par TV5 Québec Canada et TV5MONDE et disponible en ligne depuis le 19 novembre 2015. Le projet, supporté par l'organisation de la COP21, a remporté le prix Varenne Web&Doc du FIGRA en 2016 et a été présenté ou sélectionné comme finaliste dans 12 festivals internationaux et remises de prix. Trouve plus

Climat subarctique: Un climat subarctique est un climat intermédiaire entre le climat tempéré et le climat polaire. Les étés sont moins chauds et les hivers plus rigoureux que dans le climat tempéré. La végétation correspond à la taïga ou forêt boréale. Ce type de climat est présent dans l'hémisphère nord, notamment dans la région subarctique, qui comprend la partie centrale de tout le Canada, la majeure partie de la Russie et le nord-est de la Chine. Le climat subarctique correspond aux climats Dfc, Dfd, Dwc, Dwd, Dsc, Dsd de la classification de Köppen qui ont comme points communs d'avoir des étés courts et frais (moins de 4 mois au-dessus de 10 °C et aucun mois au-dessus de 22 °C pour la température moyenne Tm) et des hivers froids (Tm < 0 ou -3 °C suivant les auteurs). Trouve plus

Climat subtropical: Trouve plus

Climat subtropical humide: Le climat subtropical humide selon la Classification de Köppen (Cfa et Cwa), est une zone climatique tempérée caractérisée par des étés chauds (mois le plus chaud > 22 °C) et humides. Ce climat est soit dépourvu de saison sèche, soit connaît une saison sèche en période froide par opposition au climat méditerranéen dont la saison sèche est centrée en été. Ses hivers sont courts mais pouvant aller de très frais à très doux (température moyenne du mois le plus froid comprise entre -3 et 18 °C). Les masses d'air étant caractérisées par des flux méridiens, les températures peuvent augmenter ou chuter très brutalement (excepté en été). Leslie Holdridge définit un climat comme subtropical si la biotempérature moyenne annuelle est comprise entre 16 et 18 °C (selon les régions) et 24 °C et un climat humide si l'évapotranspiration potentielle moyenne annuelle est inférieure aux précipitations moyennes annuelles. Il est de fait difficile de délimiter ce climat précisément, car il constitue une transition entre le climat continental par la possibilité de ses coups de froid en hiver et le climat tropical par la moiteur de ses étés et ses phénomènes violents (tornades, typhons, ouragans). Trouve plus

Climat supra-méditerranéen: Trouve plus

Climat tempere: Trouve plus

Climat tempéré: Une région soumise à un climat tempéré, encore appelée région tempérée ou zone tempérée, est dans le sens commun une partie de la surface terrestre où les températures ne sont pas extrêmes, c'est-à-dire ni torrides, ni glaciales, correspondant aux climats océanique, méditerranéen et subtropical humide selon la classification de Köppen. Ce terme est également employé pour désigner certaines zones dans d'autres classifications climatiques. Trouve plus

Climat tropical: Le climat tropical est un type de climat présent entre les tropiques, généralement jusqu'à 14 ° de latitudes nord et sud. Dans le système de classification des climats défini par Köppen, un climat tropical est un climat non aride où la température moyenne mensuelle ne descend pas en dessous de 18 °C tout au long de l'année. Toutefois, la notion de transversalité des climats arides, unis en un groupe commun, est discutable, et il est tout à fait envisageable de considérer comme valide la notion de climats arides tropicaux (tels que ceux qui concernent le sud du Sahara et de la péninsule Arabique, par exemple, ou encore une bonne partie du nord de l'Australie, ou la côte pacifique aride du Pérou), lesquels se distinguent clairement des climats arides tempérés ou froids (désert de Gobi, etc.). Selon Köppen, c'est donc la pluviosité qui définit avant tout les saisons. Il existe une saison sèche (faibles températures, précipitations quasiment nulles) et une saison humide (hautes températures, très fortes précipitations), la saison sèche ayant lieu autour du solstice d'hiver (décembre dans l'hémisphère nord, juin dans l'hémisphère sud), lorsque les températures sont généralement plus fraîches, et la saison humide autour du solstice d'été (juin dans l'hémisphère nord, décembre dans l'hémisphère sud), lors des mois les plus chauds. Mais là encore, cela reste très approximatif : bien qu'assez rares, des climats tropicaux avec sécheresse estivale et pluies hivernales existent bel et bien : moitié est de l'île d'Hawaï, îles Canaries (San Andrés y Sauces, avec 600 mm annuels centrés sur l'hiver et une température moyenne du mois le plus froid de 18,6 °C), centre-nord du Viêt Nam, certaines régions du Brésil, etc. D'autres régions ont un régime des pluies intermédiaire, avec sécheresse de février à juillet (dans l'hémisphère nord, d'août à janvier dans l'hémisphère sud), les pluies démarrant donc assez tard (comparé au climat tropical typique de mousson) et se prolongeant tout l'automne, jusqu'au début de l'hiver (Nouméa, Lagunillas et plusieurs autres points du sud de la Basse-Californie, Trinquemalay, etc.). Enfin, il existe sous les tropiques, mais à plus de 10-15° de latitude, des territoires clairement tropicaux (car l'amplitude thermique et la latitude sont trop élevés pour qu'on les considère comme équatoriaux) mais qui ont des précipitations (abondantes, modérées, ou faibles, sans être trop limitées pour rentrer dans le cadre de l'aridité) réparties de manière plus ou moins homogène. En dehors de ces cas particuliers, pour ce qui est du cadre général, le maximum pluviométrique est lié à la présence de la zone de convergence intertropicale. Le régime tropical classique ne comporte alors qu'un maximum, qui se place au solstice d'été, ainsi les pluies d'été ou d'automne rafraichissent l'atmosphère et abaissent les moyennes thermiques (c'est l'hivernage). La saison humide est plus ou moins longue, selon la distance par rapport à l'équateur. On peut alors distinguer : Les régions les plus proches de l'équateur, qui relèvent en fait du climat équatorial (avec peu ou pas de saison sèche). Les climats de mousson tropicaux (car la mousson peut aussi remonter jusque dans les zones « sub » tropicales (supra-tropicales pour être correct). Le climat tropical de savane (avec, comme végétation, des savanes, ou encore des épineux). Trouve plus

Climat tropical de savane: Le climat tropical de savane (ou climat tropical humide et sec,) est un climat tropical caractérisé par une température moyenne supérieure à 18 °C pour tous les mois de l'année et une saison sèche bien distincte connaissant des précipitations inférieures à 60 mm. Le total annuel des précipitations est inférieur à l'équation Pann ≥ 25(100-Pmin), qui définit le seuil avec le climat tropical de mousson,. La classification de Köppen retient deux sortes de climats tropicaux de savane différents notés Aw et As. Aw correspond aux savanes à hiver sec et As aux savanes à été sec. La classification de Köppen met en relation le climat, entendu en l'occurrence au sens du régime pluviométrique conjugué à la température, avec le type de formation végétale sur lequel il règne ; comme il s'agit de prairies faites d'herbes hautes et épaisses, les savanes, le nom de la zone climatique prend ce nom. Il ne faut pas en déduire que le paysage de prairies tropicales est dû au climat, c'est une classification empirique. Un climat tropical de savane peut connaître une saison sèche très intense. Le « balancement » annuel des précipitations, c'est-à-dire l'alternance entre saison sèche et saison des pluies (ou saison humide) est pour l'essentiel dû au déplacement en latitude de la zone de convergence intertropicale,. Trouve plus

Climat, faune et flore de la Charente-Maritime: Trouve plus

Climate bonds: Trouve plus

Climate bonds initiative: Trouve plus

Climate Change (album de Pitbull): Climate Change est le dixième album studio du rappeur latino-américain Pitbull. Il a été publié le 17 mars 2017 par M. 305, Polo Grounds Music, RCA Records. Trouve plus

Climate Change Denial: Heads in the Sand: Climate Change Denial: Heads in the Sand (litt. « Déni du changement climatique : les têtes dans le sable ») est un essai scientifique sur le déni du réchauffement climatique, coécrit par Haydn Washington et John Cook, avec une préface de Naomi Oreskes. Le livre analyse en profondeur l'argumentaire sous-jacent au déni du changement climatique pour mieux le réfuter, en examinant point par point plusieurs arguments et en leur opposant des faits validés par des pairs et faisant l'objet d'un consensus scientifique sur le réchauffement climatique. Les auteurs affirment que ceux qui nient le changement climatique adoptent des tactiques telles la « cueillette de cerises » censées étayer leur point de vue tout en s'attaquant à l'intégrité intellectuelle des climatologues. Ils recourent à la théorie des sciences sociales pour examiner le phénomène de négation du changement climatique auprès du grand public et présentent ce phénomène comme une forme de pathologie. Les auteurs concluent que si le public cessait de nier le problème du changement climatique, on pourrait commencer à le traiter de manière réaliste. L'ouvrage a reçu un accueil positif des magazines de la presse spécialisée The Ecologist ou ECOS. Trouve plus

Climate Feedback: Climate Feedback est un site Web fondé en 2015 par Emmanuel Vincent, docteur en océanographie et climat de l'Université Pierre et Marie Curie, afin de vérifier la couverture médiatique anglo-saxonne liée au réchauffement climatique. Trouve plus

Climate fiction: La climate fiction est un sous-genre littéraire abordant le thème du changement climatique dont le réchauffement climatique. Cet anglicisme, forgé sur le modèle de la science-fiction, est parfois abrégé en « cli-fi » dans les pays anglophones. En France, on note aussi la forme « climat-fiction ». Le terme semble avoir été utilisé pour la première fois en 2008 par le blogueur et écrivain Dan Bloom. En octobre 2013, Angela Evancie, dans une critique du roman Odds against Tomorrow, de Nathaniel Rich, se demande si « les changements climatiques ont créé un nouveau genre littéraire ». Trouve plus

Climate of Hunter: Climate of Hunter est le neuvième album studio de Scott Walker sorti en 1984. Trouve plus

Climate Pledge Arena: Le Climate Pledge Arena (autrefois Seattle Center Coliseum et KeyArena) est une salle omnisports située au nord du centre-ville de Seattle, dans l'État de Washington, sur les terres du Seattle Center (le site de la Century 21 Exposition, l'exposition universelle de 1962). Elle accueille les matchs des SuperSonics de Seattle, en NBA depuis 1967, mais entre 1978 et 1985 ils ont joué au King County Domed Stadium (Kingdome) ainsi qu'au Tacoma Dome lors de la saison 1994-1995. Le 2 juillet 2008, l'annonce officielle du déménagement des SuperSonics est confirmée. L'équipe s'installera maintenant dans la ville d'Oklahoma City. Depuis 2000, la salle est aussi le domicile d'une équipe féminine de basket-ball, les Storm de Seattle de la Women's National Basketball Association. C'est également la patinoire des Thunderbirds de Seattle de la Ligue de hockey de l'Ouest. La KeyArena a une capacité de 17 072 places pour le basket-ball, 15 177 pour le hockey sur glace, 16 641 pour les concerts (end-stage), et 17 459 places pour les combats de boxe et les concerts (center-stage). Elle dispose de 58 suites de luxe et 1 702 sièges de club. Dès son ouverture prévue pour 2021 pour accueillir la future équipe de la Ligue nationale de hockey, le Kraken de Seattle, l'amphithéâtre pourrait devenir la plus ancienne salle opérationnelle de la LNH puisque la structure originale est datée de 1962, l'année où l'édifice fut inauguré. Trouve plus

Climate Pledge Arena at Seattle Center: Trouve plus

Climate Prediction Center: Le Climate prediction Center (Centre de prévision du climat) (CPC) est l'une des composantes du National Centers for Environmental Prediction américain, lui-même partie du National Weather Service de la NOAA. Le rôle du CPC est de colliger les données climatiques et de faire des prévisions à long terme de celles-ci : prévisions mensuelles, saisonnières et même plus long. Le CPC remonte à la fin du XIXe siècle lorsque le Signal Corps de l'Armée des États-Unis prend la responsabilité de tenir un registre des conditions climatiques dans ce pays. Il est transféré à l'US Weather Bureau (maintenant le National Weather Service) lors de la création de ce service sous le nom de Weather Bureau Climate and Crop Services (Service du climat et des récoltes). À la fin du XXe siècle, il a été connu comme le Climate Analysis Center (Centre de l'analyse climatique) avant de venir le CPC. L'ancêtre du CPC était situé à Washington, DC, puis à Suitland, Maryland et il est, en 2016, dans le même édifice que le NCEP à College Park, Maryland. Trouve plus

Climate Research: Climate Research est une revue scientifique à comité de lecture spécialisée en climatologie. Elle a été créée en 1990 par Otto Kinne (en) et est publiée par Inter-Research (en). Trouve plus

Climate Savers Computing Initiative: Le Climate Savers Computing Initiative est un groupe à but non lucratif de consommateurs, d'entreprises et d'organisations non gouvernementales qui cherchent à promouvoir les techniques propres de nature à améliorer l'efficacité énergétique et à réduire la consommation d'énergie des ordinateurs. L'inititiave date de 2007, et les organismes qui en sont à l'origine sont Google et le WWF. Les constructeurs informatiques qui participent à cette initiative s'engagent à développer des produits qui atteignent des objectifs d'efficacité énergétique, et leurs membres s'engagent à acheter des produits informatiques éco-efficaces. L'initiative s'est donné pour objectif de réduire vers 2010 la consommation d'énergie des ordinateurs de 50 %, et de réduire les émissions globales de CO2 des opérations des ordinateurs de 54 millions de tonnes par an. Trouve plus

Climategate: Trouve plus

Climateprediction: Trouve plus

Climateprediction.net: Climateprediction.net, ou CPDN, est un projet de calcul distribué destiné à étudier et à réduire les incertitudes en modélisation climatique. Son principe est de calculer des centaines de milliers de modèles différents (un large ensemble climatique) en utilisant la puissance de calcul non utilisée d'ordinateurs personnels en fonctionnement. Ainsi, le but est d'atteindre une meilleure compréhension de la façon dont de petites modifications dans les paramètres connus pour influencer le climat global peuvent affecter les modèles climatiques. Le projet dépend du système de calcul distribué utilisant la plate-forme BOINC (Berkeley Open Infrastructure for Network Computing) par laquelle des bénévoles acceptent de calculer des parties du projet sur leurs ordinateurs personnels ou professionnels après avoir reçu ces tâches à traiter d'un serveur central. Cette expérience, menée par l'Université d'Oxford en Angleterre, a rassemblé plus de puissance de calcul et généré plus de données que n'importe quel autre projet de modélisation climatique. Elle a produit plus de 23 millions d'années modèle de données avant 2008. En janvier 2008, il y a plus de 145 000 participants de 201 pays dans le monde. Le total des crédits BOINC atteint les 4,5 milliards. Trouve plus

Climatère: Le climatère est selon l'inspiration pythagoricienne des âges de la vie la période de transformation des corps liés à la vieillesse borné par un « âge critique ». Il devient en médecine, après l'apparition de la notion de ménopause au XVIIIe siècle et de celle d'andropause au XXe, un synonyme de ces deux termes englobant les périodes qui les suivent (post-ménopause) ou qui les précédent (préménopause) et, par extension, lorsqu'il est question de troubles climatériques, de l'ensemble des symptômes induits ou non par la carence œstrogénique. Trouve plus

Climatérique: Qui a un rapport au climat. Une climatérique (adjectif et nom féminin, du latin climatericus, qui va par échelons) est une étape critique à franchir (synonyme de critique, adjectif préféré aujourd'hui). Le terme âge climatérique pouvait désigner autrefois chacune des années climatériques de la vie humaine. Le terme climatérique n'est désormais utilisé par les spécialistes que pour l'an et l'année lorsqu'il s'agit d'un multiple de sept - comme l'âge de raison, ou de neuf. Cela correspondit ensuite à un grand changement, quel que soit l'âge (ce sens étant toutefois peu usité). La puberté, la ménopause, le quatrième âge étaient des âges climatériques. On dit maintenant : « des âges critiques ». En médecine, climatérique concerne ce qui se rapporte à la ménopause : signes climatériques (bouffées de chaleur, par exemple). En astrologie, une année climatérique est une année critique ou période de l'âge de l'homme qui serait propice à une altération du corps humain. Trouve plus

Climatic Change (journal): Trouve plus

Climatic Change (revue): Climatic Change est une revue scientifique bihebdomadaire à comité de lecture publiée par Springer Science + Business Media. Elle regroupe des travaux interdisciplinaires sur tous les aspects du changement et de la variabilité climatique. La revue fut créée en 1978 et ses rédacteurs en chef sont Michael Oppenheimer (Université de Princeton) et Gary Yohe (Université Wesleyan). Trouve plus

Climatique: Trouve plus

Climatisation: La climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de poussières, etc.) d'un local pour des raisons de confort (automobile, bureaux, maisons individuelles) ou pour des raisons techniques (laboratoires médicaux, locaux de fabrication de composants électroniques, blocs opératoires, salles informatiques, etc.). Les paramètres modifiés, contrôlés ou régulés sont : la température de l'air, selon la saison le cas échéant (chauffage ou refroidissement), le degré d'hygrométrie de l'air (humidification ou déshumidification) ; le maintien permanent (régulation) de conditions intérieures programmées ; la qualité de l'air intérieur ; odeur, empoussièrement (filtration de l'air soufflé ou repris ; renouvellement par extraction forcée de l'air hors du local, ou par introduction forcée d'air neuf (air extérieur) dans le local, ou encore par renouvellement partiel de l'air ambiant vicié (ajout d'un caisson de mélange), ou tout simplement un filtre à poussière, éventuellement associé à un filtre à charbon actif...).Certaines des techniques utilisées sont anciennes et d'autres moins (invention du réfrigérateur au XIXe siècle par exemple) ; les systèmes modernes tendent à les associer dans un même appareil dit le climatiseur réversible (réfrigération l'été et chauffage l'hiver). En 2018 selon l'Agence internationale de l'énergie, les climatiseurs et ventilateurs électriques consomment déjà environ un cinquième de l'électricité totale des bâtiments dans le monde, soit 10% de la consommation totale d'électricité, et on s'attend à une forte augmentation d'ici à 2050 où à ce rythme le « cooling » pourrait devenir la première source de consommation d'électricité. Trouve plus

Climatisation (automobile): Trouve plus

Climatisation a l'Eau Naturellement Froide: Trouve plus

Climatisation à l'eau naturellement froide: La CENF, Climatisation à l'Eau Naturellement Froide, (en anglais Sea-water air conditioning SWAC ou encore DWSC, Deep water source cooling) est une forme de climatisation de l'air qui utilise une source renouvelable d'eau froide située à proximité. Cette source d'eau froide peut provenir : Du fond des océans : le mouvement convectif les fonds océaniques entretient une couche froide située à 800 à 1 000 m de profondeur (exemple : Hôtel Intercontinental Bora-Bora) Du fond des lacs en région tempérée : l'eau froide étant plus dense que l'eau chaude se stocke naturellement au fond des lacs (40 à 50 m de profondeur) De courants froids de surface (exemple : climatisation du centre-ville de Stockholm) Du réseau d'aqueduc public de la ville de Montréal Trouve plus

Climatisation de série: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...