Rechercher dans ce blog

mardi 23 février 2021

Classe Pluviôse, Classe Po.2, Classe Pohang, Classe politique, Classe Polnochny,

Classe Pluviôse: La classe Pluviôse est une classe française de sous-marins, dessinée par Maxime Laubeuf, dont la construction a été lancée dans la première décennie du XXe siècle. Trouve plus

Classe Po.2: Les bâtiments de la classe Po.2 sont des patrouilleurs côtiers utilisés par la marine albanaise. 3 survivants sur 11, après un exode en Italie en 1997, mais restitués à l'Albanie en 1998. Un quatrième, l'A.451, a coulé, à la suite d'une collision avec une corvette italienne, en mars 1997. Portail du monde maritime Trouve plus

Classe Pohang: La classe Pohang (coréen : 포항급 초계함, Hanja : 浦項 級 哨 戒 艦) est une classe de corvettes à usage général exploitées par la marine de la République de Corée (ROKN). Celle-ci a joué un rôle de défense côtière à la fin de la guerre froide et après. Au total, 24 navires de la classe Pohang ont été construits en Corée du Sud. 12 navires restent en service dans le ROKN à partir de 2020. Trouve plus

Classe politique: Trouve plus

Classe Polnochny: Le Polnochny est un navires de débarquement/Navire d'assaut amphibie de fabrication polonaise conçue en collaboration avec l'URSS. Trouve plus

Classe Pompée: La classe Pompée est une classe de vaisseaux de ligne de 3e rang construite par la Royal Navy dans les années 1790. Inspirée du vaisseau français le Pompée, capturé en 1793, elle comporte seulement deux unités. Trouve plus

Classe populaire: Trouve plus

Classe Porpoise: La classe Porpoise peut faire référence à : La classe de sous-marins britanniques Grampus, parfois appelée classe Porpoise en référence au premier navire de cette classe ; La classe de sous-marins britanniques Porpoise constituée de huit unités en service de 1956 à 1988 ; La classe de sous-marins américains Porpoise, qui compte dix unités en service de 1935 à 1945. Trouve plus

Classe Porpoise (sous-marin américain): La classe Porpoise (en français « Marsouin ») est une classe de sous-marins conçue pour l'United States Navy à la fin des années 1930 et incorporant un certain nombre de technologies des classes Salmon, Sargo, Tambor, Gato, Balao et Tench. Elle est dérivée de la classe Cachalot mais les sous-marins de cette classe ont été élargis pour incorporer des générateurs diesels principaux supplémentaires. Le déplacement était de 1 934 tonnes en immersion pour les quatre premiers exemplaires et 1 998 tonnes pour le restant. Sur les dix exemplaires construits entre 1933 et 1937, quatre seront perdus et les six autres seront retirés du service après la fin de la guerre. D'un rayon d'action de 11 000 milles nautiques (20 000 km) en surface à 10 nœuds (19 km/h), les sous-marins de cette classe pouvaient accueillir jusqu'à 55 officiers et membres d'équipage. Ils furent utilisés sur le théâtre Pacifique de la Seconde Guerre mondiale dès 1941. Le USS Porpoise, navire-tête de la classe est lancé et mis en service en 1935. Trouve plus

Classe Porpoise (sous-marin britannique): Les huit sous-marins de classe Porpoise construits pour la Royal Navy sont les premiers sous-marins de patrouille et d'attaque réalisés après la seconde guerre mondiale. Trouve plus

Classe Porter: La classe Porter est une classe de destroyers de 1 850 tonnes construits par les États-Unis entre 1933 et 1937. Les quatre premiers navires ont été construits au New York Shipbuilding Corporation en 1933 et les quatre derniers au Bethlehem Steel Corporation à Quincy (Massachusetts). Tous ont été admis au service actif en 1936, à l'exception du Winslow qui a été commissionné en 1937. Ils ont été construits en réponse aux grands destroyers que la Marine impériale japonaise construisait à l'époque et ont d'abord été conçus pour prendre la tête de flottilles de destroyers. Ils sont équipés à l'origine de 8 canons navals Mark 12 5"/38 (4 tourelles Mark 22 Single Purpose). Une protection contre les aéronefs par deux canons quadruples 1.1"/75 de 28 mm, considérée comme suffisante dans les années 1930 mais la menace induite par les aéronefs grandissante pendant la guerre fait que ces canons ont été remplacés ou ont été complétés par des canons de 20 mm/Bofors 40 mm. Ils emportent également 2 grenades anti-sous-marines. Trouve plus

Classe Portland: La classe Portland est une classe de deux croiseurs lourds de l'US Navy des années 1930. Elle a été la troisième construite conformément aux stipulations du traité de Washington de 1922, limitant le déplacement à un maximum de 10 000 tonnes et le calibre maximum à 8 pouces (203 mm) pour la batterie d'artillerie principale. Les deux navires ont eu un rôle notable dans la guerre du Pacifique. Le croiseur éponyme a été l'un des plus décorés de l'US Navy, avec 16 citations pour le service Asie-Pacifique, et l'USS Indianapolis a été, sauf indisponibilité, le navire amiral de l'amiral Spruance pendant son temps de commandement des forces navales américaines du Pacifique central et a été perdu dans des circonstances dramatiques. Trouve plus

Classe possédante: Trouve plus

Classe pour l'inclusion scolaire: Trouve plus

Classe pour l'inclusion scolaire: L'Unité localisée pour l'inclusion scolaire ou ULIS-école a remplacé la CLIS en septembre 2015. La classe pour l'intégration puis pour l'inclusion scolaire (CLIS) était en France un parcours scolaire qui orientait à partir de la fin du cycle 1 (fin d'école maternelle) et parfois même à l'âge pré-élémentaire (de 3 à 5 ans), les enfants en situation de handicap. Ces classes accueillaient de façon différenciée (dans certaines écoles primaires), sur une temporalité variée (à temps complet ou partiel), avec ou sans auxiliaire de vie scolaire, 12 élèves au maximum. L'objectif était de scolariser tous les élèves et de permettre aux élèves en situation de handicap de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire en milieu ordinaire. Les CLIS adaptaient l'enseignement en fonction de l'âge, du handicap et des capacités. Elles faisaient partie intégrante de l'ensemble des dispositifs de l'enseignement spécialisé en France. Les CLIS avaient pour objectif de développer les capacités cognitives et les connaissances, comme pour tout élève. Trouve plus

Classe pour soi: Trouve plus

Classe Powerful: La classe Powerful est la troisième classe de croiseurs protégés de 1e classe, construite par la Royal Navy à la fin du XIXe siècle. Elle fut conçue pour la protection des convois commerciaux. Les deux unités de cette classe de croiseur protégé furent très coûteux de fabrication. Ils étaient les plus grands de la décennie 1890, mais leur armement paraissait encore trop faible par rapport aux croiseurs russes et français de la même époque. Ils servirent au Siège de Ladysmith durant la seconde guerre des Boers et aussi à la protection des ports britanniques en mer de Chine méridionale (Singapour, Hong Kong et Weihai). Par mesure d'économie ils furent désarmés dès 1904 et servirent de transporteurs de troupe durant la première guerre mondiale. Trouve plus

Classe PR-72P: La classe PR-72P est une classe de six corvettes lance-missiles de la marine péruvienne qui servent de navire d'attaque rapide. Trouve plus

Classe prépa: Trouve plus

Classe préparatoire: Trouve plus

Classe préparatoire à l'École des chartes: Trouve plus

Classe preparatoire a l'Ecole des chartes: Trouve plus

Classe préparatoire à l'école des chartes: Trouve plus

Classe préparatoire adaptation technicien supérieur: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire adaptation technicien supérieur ou ATS est une voie particulière - destinée à des techniciens - d'orientation en seconde année, communément appelée Maths spé, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède avec le diplôme universitaire de technologie (DUT) ou le brevet de technicien supérieur (BTS). S'effectuant en un an, cette classe prépare au concours ATS organisé par l'ENSEA (pour l'ATS Génie électrique - génie mécanique) mais n'empêche pas de postuler via la Banque d'épreuves DUT/BTS réservé aux titulaires de BTS ou DUT, ainsi que pour les admissions sur titre (« AST ») pour les écoles recrutant sur dossier. En cas de réussite au concours, les candidats à une école d'ingénieur intègrent en école d'ingénieur en première année du cycle ingénieur (3ème année dans les écoles disposant de prépa intégrées et 1re année dans les écoles recrutant à Bac+2). Il existe différentes classes ATS en fonction de la spécialité du diplôme bac +2, en filière scientifique : Biologie (12 classes) Génie civil (4 classes) Génie électrique - génie mécanique (39 classes) Chimie, génie des procédés (3 classes)Il existe également une filière de préparation économique et commerciale : Économie et gestion (14 classes), préparant aux écoles supérieures de commerce. À la différence des candidats en école d'ingénieur, les candidats intègrent directement en deuxième année d'école de commerce (niveau Master M1), à l'issue d'une année d'études en double cursus puis d'un concours spécifique (par exemple, le concours Passerelle 2). Trouve plus

Classe Préparatoire Apprentissage: Trouve plus

Classe preparatoire ATS: Trouve plus

Classe préparatoire ats: Trouve plus

Classe preparatoire aux grandes ecoles: Trouve plus

Classe préparatoire aux grandes écoles: En France, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont des filières d'enseignement supérieur sélectives, exigeantes et généralement hébergées dans les lycées. Communément appelées « classes prépas » ou « prépas » et pour la plupart publiques, elles sélectionnent sur les lycéens en classes de terminale et préparent en un à trois ans, les étudiants aux concours d'admission à certaines grandes écoles (écoles normales supérieures (ENS), grandes écoles de commerce, écoles d'ingénieurs et écoles vétérinaires, notamment). Lors de l'année universitaire 2015-2016, 85 938 étudiants étaient inscrits en classes préparatoires aux grandes écoles. Ces étudiants sont appelés des préparationnaires. Le ministère de l'Éducation nationale a défini par le décret du 23 novembre 1994, trois catégories de classes préparatoires aux grandes écoles : littéraires, scientifiques ainsi qu'économiques et commerciales. Il existe aussi des classes préparatoires aux écoles supérieures d'art, dont le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon et le Conservatoire national supérieur d'art dramatique dont les concours d'entrée sont sélectifs. Elles relèvent du ministère de la Culture. Trouve plus

Classe préparatoire aux grandes écoles en France: Trouve plus

Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles post-BTS/BTSA/DUT: Trouve plus

Classe préparatoire aux grandes écoles post-BTS/BTSA/DUT: La CPGE post-BTS/BTSA/DUT est une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) qui dépend du ministère de l'Agriculture, et qui prépare en un an aux concours agronomiques et vétérinaires. Comme son nom l'indique, elle est accessible aux étudiants ayant obtenu l'un de ces diplômes : Brevet de technicien supérieur (BTS) Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) Diplôme universitaire de technologie (DUT)Les enseignements dispensés sont relatifs aux matières suivantes : Biologie Chimie Physique Mathématiques Langue vivante 1 Français, techniques d'expression Éducation physique et sportive (EPS) En option : Langue vivante 2 Trouve plus

Classe Préparatoire B/L: Trouve plus

Classe préparatoire biologie, chimie, physique et sciences de la Terre: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire biologie, chimie, physique et sciences de la Terre ou BCPST est une des voies d'orientation en première année, communément appelée Maths sup bio, et seconde année, communément appelée Maths spé bio, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède avec le baccalauréat scientifique quelle que soit la spécialité choisie en Terminale scientifique (mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, informatique et sciences du numérique ou territoire et citoyenneté). Elle totalise environ 3 200 étudiants en 2017 en deuxième année. Historiquement, les classes préparatoires BCPST actuelles résultent de la fusion, en 2003, des prépas BCPST et des classes préparatoires aux écoles nationales vétérinaires. Dans le jargon des étudiants de BCPST, il est courant que les élèves de première années soient appelés « bizuths », ceux de seconde année sauf les redoublants « 3/2 » ou « kharrés » et les redoublants de seconde année « 5/2 » ou « khubes ». Trouve plus

Classe préparatoire d'adaptation pour technicien supérieur: Trouve plus

Classe préparatoire ENS Cachan D1: Trouve plus

Classe préparatoire ENS Cachan D2: La classe préparatoire ENS Cachan D2, appelée aussi classe préparatoire économie, méthodes quantitatives et gestion, prépare prioritairement au concours d'entrée en première année du département « économie et gestion » de l'École normale supérieure Paris-Saclay (ENS Paris-Saclay). Trouve plus

Classe préparatoire ENS D2: Trouve plus

Classe préparatoire ENS Rennes D1: La classe préparatoire ENS Rennes D1, appelée aussi classe préparatoire droit, économie et gestion, prépare prioritairement au concours d'entrée en première année du département « Droit, économie et gestion » de l'École normale supérieure de Rennes (ENS Rennes, qui était l'antenne de Bretagne de l'ENS Paris-Saclay avant le 1er janvier 2014). Trouve plus

Classe préparatoire intégrée: Trouve plus

Classe préparatoire lettres et sciences sociales: La classe préparatoire aux grandes écoles « lettres et sciences sociales », dite khâgne B/L ou khâgne scientifique, est une classe préparatoire littéraire avec un enseignement dans les disciplines littéraires (philosophie, histoire, géographie, français, langues), en sciences sociales et en mathématiques. Créée en 1983 au sein des lycées Henri-IV et Lakanal, avec l'ouverture du concours B/L de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, cette nouvelle filière visait à attirer les bons élèves de terminale scientifique vers les études littéraires ainsi qu'à ouvrir l'école aux sciences sociales. Au sens strict, la khâgne B/L est la seconde année de CPGE, la première année étant appelée hypokhâgne B/L. L'appellation B/L rappelle le nom de la série B du baccalauréat général (remplacée par la filière ES en 1995, caractérisée par un tronc commun avec des sciences économiques et sociales) et l'initiale de « littéraire ». Trouve plus

Classe préparatoire mathématiques et physique: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire mathématiques et physique ou MP est une des voies d'orientation en seconde année, communément appelée Maths spé, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède après la classe préparatoire mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur (MPSI). L'enseignement de cette filière est particulièrement polyvalent, quoique surtout tourné vers les mathématiques et la théorie pure. Il s'agit par ailleurs de la filière accueillant le plus d'élèves parmi les classes préparatoires scientifiques, avec plus de 7 000 élèves inscrits durant l'année 2010-2011. Elle est en outre la seule à proposer une option d'informatique renforcée. Elle offre le plus grand nombre de places dans les concours les plus prestigieux (X, ENS, Mines-Ponts, Centrale Supélec). Trouve plus

Classe préparatoire mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur ou MPSI est une des voies d'orientation en première année, communément appelée Maths sup, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède avec le baccalauréat scientifique quelle que soit la spécialité choisie en Terminale scientifique (mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, informatique et sciences du numérique, sciences de l'ingénieur ou territoire et citoyenneté), bien que la spécialité mathématiques en terminale soit généralement conseillée par les professeurs. Elle permet d'accéder en deuxième année, communément appelée Maths spé, aux voies MP et PSI ou bien, en fin de première année, d'intégrer certaines écoles d'ingénieurs ou l'ENAC, après la réussite du concours d'entrée des écoles concernées. Trouve plus

Classe préparatoire physique et chimie: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire physique et chimie ou PC est une des voies d'orientation en seconde année, communément appelée Maths spé, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède après la classe préparatoire physique, chimie et sciences de l'ingénieur (PCSI). Trouve plus

Classe préparatoire physique et sciences de l'ingénieur: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire physique et sciences de l'ingénieur ou PSI est une des voies d'orientation en seconde année, communément appelée Maths spé, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède après la classe préparatoire mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur (MPSI), la classe préparatoire physique, chimie et sciences de l'ingénieur (PCSI) ou la classe préparatoire physique, technologie et sciences de l'ingénieur (PTSI). Les mathématiques et la physique sont les matières les plus importantes, mais la chimie et les sciences de l'ingénieur y sont également enseignées. Trouve plus

Classe préparatoire physique et technologie: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire physique et technologie ou PT est une des voies d'orientation en seconde année, communément appelée Maths spé, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède après la classe préparatoire physique, technologie et sciences de l'ingénieur (PTSI). Trouve plus

Classe préparatoire physique, chimie et sciences de l'ingénieur: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire physique, chimie et sciences de l'ingénieur ou PCSI est une des voies d'orientation en première année, communément appelée Maths sup, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède avec le baccalauréat scientifique quelle que soit la spécialité choisie en Terminale scientifique (mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, informatique et sciences du numérique ou territoire et citoyenneté). Elle permet d'accéder en deuxième année, communément appelée Maths spé, aux voies PC et PSI ou bien, en fin de première année, d'intégrer certaines écoles d'ingénieurs ou l'ENAC, après la réussite du concours d'entrée des écoles concernées. Trouve plus

Classe préparatoire physique, technologie et sciences de l'ingénieur: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire physique, technologie et sciences de l'ingénieur ou PTSI est une des voies d'orientation en première année, communément appelée Maths sup techno, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède avec le baccalauréat scientifique quelle que soit la spécialité choisie en Terminale scientifique (mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, informatique et sciences du numérique ou territoire et citoyenneté). Elle permet d'accéder en deuxième année, communément appelée Maths spé, aux voies PT et PSI. Les programmes de mathématiques et de physique de PTSI sont plus légers que ceux de MPSI et celui de chimie est plus léger que celui de PCSI. En revanche, son programme de sciences de l'ingénieur est plus lourd que ceux de PCSI et MPSI. Les horaires par semaine (auxquelles il faut ajouter les heures de DS) sont d'environ : Trouve plus

Classe préparatoire scientifique: Trouve plus

Classe préparatoire technologie et biologie: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire technologie et biologie ou TB est une des voies d'orientation en première année, communément appelée Maths sup, et seconde année, communément appelée Maths spé, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède avec le baccalauréat sciences et technologies de laboratoire (STL) option SPCL ou STL biotechnologies et le baccalauréat sciences et technologies de l'agronomie et du vivant (STAV). Elle prépare en deux ans aux concours de la banque Agro-Véto (ENV, AgroParisTech, ENSTIB, …) et ENS Paris-Saclay. D'autres écoles sont aussi accessibles en admission sur titre telle que l'UTC, l'EOST, l'INSA… De plus, il est possible d'intégrer à l'issue des deux années une L3 en biologie ou dans un autre domaine, plusieurs étudiants ont ainsi poursuivi des études dans les branches des mathématiques-informatique, de la chimie, de la physique, …À titre indicatif, liste des voies principales possibles après TB2 : Écoles d'ingénieur en agronomie ou en agroalimentaire Écoles vétérinaires Écoles de biotechnologie Écoles diverses (biomédical, informatique) École Normale Supérieure Paris-Saclay Licence de biologie ou autreRépartition horaire (en vigueur depuis la rentrée 2006) : Mathématiques : 6 h (anciennement 8 h) Informatique : 1 h Physique - Chimie : 6 h (anciennement 7 h) Biotechnologies : 6 h (anciennement 7 h) SVT : 6 h (anciennement 8 h) Français: 2 h LV : 2 h TIPE: 2 h EPS : 2 h Géographie : 1 hÀ ces cours s'ajoutent des heures de colles ou interrogations orales (de 2 à 4 séances par semaine) et des DS (devoirs surveillés) le samedi matin. Effectifs : Le nombre d'inscrits aux concours A TB en 2017 était de 164 candidats, près de 72 ont intégré des écoles parmi les trois filières de recrutement (A TB BIO,A TB ENV et POLYTECH A TB). Neuf établissements proposent cette formation : lycée Pierre Gilles de Gennes - ENCPB (Paris), Lycée Jean Rostand (Strasbourg), Lycée Ozenne (Toulouse), LEGTA Théodore Monod (Rennes), LEGTA Le Chesnoy (Montargis), Lycée Marie Curie (Marseille), Lycée La Martinière Duchère (Lyon) et Lycée Valentine Labbée (Lille) Trouve plus

Classe préparatoire technologie et sciences industrielles: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire technologie et sciences industrielles ou TSI est une des voies d'orientation en première année, communément appelée Maths sup TA, et seconde année, communément appelée Maths spé TA, de la filière des classes préparatoires scientifiques. L'accès à cette classe est ouvert après un baccalauréat technologique. Trouve plus

Classe préparatoire technologie, physique et chimie: Dans le système éducatif français, la classe préparatoire technologie, physique et chimie ou TPC est une des voies d'orientation en première année, communément appelée Maths sup TB, et seconde année, communément appelée Maths spé TB, de la filière des classes préparatoires scientifiques. On y accède avec le baccalauréat sciences et technologies de laboratoire (STL) option SPCL ou exceptionnellement BGB. La formation concerne les étudiants ayant un goût prononcé pour la physique et la chimie. Elle mène en deux ans à un concours d'entrée dans des écoles d'ingénieurs. À l'issue de trois années d'études supplémentaires, les écoles délivrent le titre d'ingénieur. Il est également possible, à la fin de la TPC, d'opter pour une poursuite d'études universitaires au niveau L3. Il existe quatre prépas TPC en France : au lycée d'Arsonval, à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), au lycée Lavoisier à Mulhouse, au Lycée Jean-Mermoz (Montpellier) à Montpellier et au lycée Kastler, à Talence (Gironde). À l'issue du concours 2010, 32 élèves sur 45 sont entrés en école d'ingénieurs, soit un taux de réussite de 71 %. Trouve plus

Classe pré-professionnelle de niveau: Les classes pré-professionnelles de niveau (CPPN) étaient des classes accueillant des élèves de niveaux de 4e et 3e dans les collèges en France, et créées par la circulaire du 10 mars 1972, elles ont perduré jusqu'en 1991. Elles accueillaient des élèves en échec scolaire. Les CPPN devaient remplacer les anciennes 4e et 3e pratiques dans les CES, CEG ou CET. Elles sont ouvertes à des élèves issus de 5e se destinant à préparer un CAP en CET ou à entrer en CPA (classe préparatoire à l'apprentissage). Les CPA accueillent des élèves ayant au moins 15 ans et se préparant à entrer en apprentissage, elles sont implantées dans les CES, les CET et les CFA (centres de formation d'apprentis). Trouve plus

Classe Preussen: La classe Preußen est une série de trois frégates cuirassées construite au début des années 1870 pour la Marine impériale allemande. Trouve plus

Classe Prinz Adalbert: La classe Prinz Adalbert fut véritablement la première classe de croiseur cuirassé construite par la marine impériale allemande issue de l'amélioration du croiseur blindé SMS Prinz Heinrich, lancé en 1900. Trouve plus

Classe Priz: La Classe Priz est le nom d'une classe de Sous-marin de sauvetage de la marine russe. Trouve plus

Classe propre: Trouve plus

Classe Protecteur: La classe Protecteur comprend deux navires ravitailleurs du Commandement maritime des Forces canadiennes en service de 1967 à 2015 – en remplacement de ceux de la classe Provider – utilisés pour le ravitaillement en nourriture, munitions, essence et pièces de rechange. Ces deux navires sont aussi utilisés comme navires-hôpitaux puisqu'ils ont des installations médicales et dentaires plus spacieuses. Avec une longueur de 172 m, il s'agit des plus grands navires des Forces canadiennes à leur retrait en 2015 et 2016. Ils sont remplacés en 2018 par le MV Asterix permettant à la marine canadienne de retrouver ses capacités de projection autonome de sa flotte. Trouve plus

Classe Protecteur II: Trouve plus

Classe Protector: La classe Protector, ou Classe Otago est une classe de deux patrouilleurs côtiers exploités par la Royal New Zealand Navy (RNZN) depuis 2010. Les navires sont nommés HMNZS Otago (P148) et HMNZS Wellington (P149). Trouve plus

Classe Provence: La classe Provence fut la seconde classe de cuirassés à coque en fer de 1e classe construite pour la Marine française sur des plans de l'architecte naval Henri Dupuy de Lôme. On y associe parfois la classe Gauloise qui ne se différencie que par un armement moins important. Trouve plus

Classe Providence: La classe Providence est une classe de trois croiseurs lance-missiles de l'United States Navy en service entre 1959 et 1974. Construits à l'origine comme des croiseurs légers (CL) de la classe Cleveland pendant la Seconde Guerre mondiale, trois navires sont reclassés en 1957 comme croiseurs légers à missiles guidés (CLG) de classe Providence et équipés du système de missiles sol-air Terrier. Pendant les deux années de remise en état, la superstructure arrière est complètement remplacée et tous les canons arrières sont retirés pour faire place au lanceur Terrier à deux bras et à un magasin de stockage de 120 missiles. Trois grands mâts sont également été installés afin d'accueillir divers radars, des systèmes de guidage de missiles et de communication. L'USS Providence (CLG-6) et l'USS Springfield (CLG-7) sont simultanément convertis en navire amiral de la flotte, ce qui implique le retrait de deux tourelles avant doubles de 5 pouces (127 mm) et d'une tourelle triple de 6 pouces (152 mm), et leur remplacement par une superstructure avant reconstruite et agrandie. L'USS Topeka (CLG-8) conserve lui, l'armement standard avant de la classe Cleveland : trois tourelles doubles de 5 pouces (127 mm) et deux tourelles triples de 6 pouces (152 mm). Un schéma similaire est suivi pour la conversion de trois autres navires de la classe Cleveland (Galveston, Little Rock et Oklahoma City) pour exploiter le système de missiles sol-air Talos, créant ainsi la classe Galveston. Le Little Rock et l'Oklahoma City sont équipés comme navires amiral de la flotte, mais pas le Galveston. Comme les croiseurs de la classe Galveston, les navires de la classe Providence souffrent de graves problèmes de stabilité causés par le poids du système de missiles, nécessitant l'utilisation de ballast pour améliorer la stabilité. Les croiseurs souffrent également d'un effet d'arc sur la coque. Les trois navires de la classe Providence sont mis hors service et intégrés à la flotte de réserve entre 1969 et 1974. Lors de la Reclassification des navires de l'United States Navy en 1975, le Providence et le Springfield sont reclassés en croiseurs à missiles guidés (CG). Les navires sont rayés du registre des navires de guerre entre 1974 et 1980, et finalement vendus à la ferraille. Trouve plus

Classe PSK: Trouve plus

Classe PTongyeong: Trouve plus

Classe Puigcerdá: Le Puigcerdá était une classe de monitor et Navire de guerre semi-submersible de la Marine espagnole. Trouve plus

Classe Pulau Rengat: Trouve plus

Classe Purga: La Classe Purga est une classe de patrouilleur brise-glace de marine côtière de Russie. Trouve plus

Classe Pyeongtaek: La classe Pyeongtaek était une classe de deux navires auxiliaires de type Salvage and rescue ship (en) (ATS, système de désignation des bâtiments de l'US Navy) de la marine de la République de Corée (ROKN). Trouve plus

Classe Q: Trouve plus

Classe Q et R: La classe Q et R est une série de 16 destroyers construite pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Trouve plus

Classe Quantum: La classe Quantum est une série de trois navires de croisière construits pour la société Royal Caribbean. Actuellement, deux sont en service et le troisième en construction aux chantiers Meyer Werft de Papenburg. Le projet, originellement connu sous le nom de « Sunshine Project », est constitué de quatre navires jumeaux appelés Quantum of the Seas (mis en service en novembre 2014), l'Anthem of the Seas (mis en service en avril 2015), l'Ovation of the Seas (mis en service en avril 2016) et le Spectrum of the Seas (mis en service en avril 2019) . Conçu pour surpasser les navires de la Classe Freedom, les navires de la «Classe Quantum» seront (en jauge brute) les deuxièmes plus gros paquebots du monde derrière les navires de la Classe Oasis. Trouve plus

Classe Quebec: Trouve plus

Classe Québec: La classe Québec est le code OTAN pour une classe de sous-marins soviétiques à propulsion uniquement Diesel. La désignation soviétique de cette classe était Projet 615. Cette classe correspondait à de petits sous-marins d'attaque côtière développés dans les années 1950. Trouve plus

Classe Queen Elizabeth: Trois classes de navires de la Royal Navy ont été nommées classe Queen Elizabeth, en référence à « Queen Elizabeth » (Élisabeth Ire d'Angleterre) : la classe Queen Elizabeth une classe de cuirassés construits au début du XXe siècle ; la classe Queen Elizabeth une classe de porte-avions prévus dans les années 1960, mais jamais construits ; la classe Queen Elizabeth une classe de porte-avions prévus pour 2016 et 2018. Trouve plus

Classe Queen Elizabeth (cuirassé): La classe Queen Elizabeth est une classe de cuirassés de la Royal Navy, mis en service avant et pendant la Première Guerre mondiale. Cinq navires sont construits. Ils participent tous aux deux grands conflits mondiaux et un seul d'entre eux, le HMS Barham, sera coulé durant la Seconde Guerre mondiale. Trouve plus

Classe Queen Elizabeth (porte-avions): La classe Queen Elizabeth est une classe de deux porte-aéronefs de la Royal Navy, construits par VT Group et BAe Systems sur un design de Thales. La commande des deux bâtiments, le HMS Queen Elizabeth et le HMS Prince of Wales, est signée le 2 juillet 2008 pour un montant de 3,775 milliards d'euros . Le coût total du programme est finalement estimé à 6,2 milliards d'euros. Le premier navire a été lancé le 26 juin 2017 mais ne devrait pas entrer en service avant 2020. Le second entrera en service en 2018. Ils prennent la suite des 3 porte-aéronefs de classe Invincible désarmés avant la mise en service du HMS queen Elisabeth, la Royal Navy restant sans porte-aéronefs pendant plusieurs années. Trouve plus

Classe Quintino Sella: Trouve plus

Classe R: Classe R peut faire référence à : Trouve plus

Classe R (1916): La classe R était une classe de 62 destroyers construits entre 1916 et 1917 en service dans la Royal Navy. Elle suivait la classe M de 1915-16, avec cependant des machines plus puissantes, et une coque plus robuste, et une proue légèrement rehaussée. Les 50 premiers navires équipé systématiquement de deux hélices avec deux turbines Brown-Curtis embrayées intégralement sur l'arbre, ceci après avoir tenu compte du rapport élogieux fait du comportement des HMS Lucifer et Leonidas (en) en service. Tous arboraient donc trois cheminées rondes, y compris les 5 autres spéciaux de Thornycroft et les 7 autres de Yarrow. Leur coque et leurs aménagements étaient calqués sur la classe M. Le gaillard d'avant était légèrement rehaussé, la coque légèrement renforcée, de même que la passerelle. Les navires construits différaient par leurs machines, et parfois leur armement puisque certains reçurent deux tubes lance-torpilles simples de 356 mm sur les côtés. Trouve plus

Classe R (destroyer, 1916): Trouve plus

Classe R (navire de croisière): La classe R est une classe de huit navires de croisière réalisée pour l'ancien opérateur américain de croisière Renaissance Cruises. Ils sont tous construits aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire (Alstom marine) entre 1998 et 2001. Après les attentats du 11 septembre 2001 et la désaffection massive de la clientèle essentiellement américaine, la société Renaissance Cruises est mise en faillite. Les huit unités de la Classe R sont alors affrétées puis vendues à d'autres opérateurs de croisière. Trouve plus

Classe R (sous-marin britannique): La classe R est une classe de 12 petits sous-marins construite par la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Trouve plus

Classe R (sous-marin): Trouve plus

Classe Radetzky: La classe Radetzky est la cinquième classe de cuirassé Pré-Dreadnought construite pour la marine austro-hongroise. Elle fut la dernière à être lancée entre 1909 et 1910. Ayant été commandés quelques années avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, les trois cuirassés ont eu une carrière limitée. Trouve plus

Classe Radiance: La classe Radiance est une classe de quatre navires de croisière exploitée par la société Royal Caribbean Cruise Line. Toutes les unités sont classées Panamax et peuvent donc passer le canal de Panama. Trouve plus

Classe Rageot de la Touche: La classe Rageot de la Touche est une classe de deux contre-torpilleurs de la Marine nationale construite pendant la Première Guerre mondiale. Les deux navires sont cédés à la France au titre des dommages de guerre. Ils appartiennent à la classe H 145 des destroyers de la Kaiserliche Marine achevés à la fin de la guerre. Entrés en service au début de l'année 1918, ils sont identiques et presque neufs. Ils portent les noms de marins disparus pendant la guerre : Rageot de la Touche : en hommage au Capitaine de vaisseau Valentin-Marie Rageot de La Touche, disparu sur le cuirassé Bouvet. Marcel Delage : en hommage au Capitaine de vaisseau Joseph Paul Marcel Delage, disparu sur le cuirassé Danton. Trouve plus

Classe Raimondo Montecuccoli: La classe Raimondo Montecuccoli était une sous-classe de croiseur léger de classe Condottieri en service dans la Regia Marina entre 1934 et 1964. Trouve plus

Classe Rainbow: La classe Rainbow ou classe R est une classe de quatre sous-marins construit par la Royal Navy dans la fin des années 1920. Trouve plus

Classe Rajshree: La classe Rajshree est une série de huit patrouilleurs côtiers construite par Garden Reach Shipbuilders & Engineers de Calcutta pour la Garde côtière indienne (ICG). Trouve plus

Classe Ranger: La classe Ranger est une série de navires-citernes de la Royal Fleet Auxiliary. Trouve plus

Classe Rani Abbakka: La classe Rani Abbakka est une série de patrouilleurs côtiers construite par Hindustan Shipyard (en) de Visakhapatnam pour la Garde côtière indienne (ICG). Elle est basée sur la conception australienne de Thornycroft. La classe porte le nom d' Abbakka Chotwa (en), la légendaire reine de Tulunadu du Karnataka qui a combattu les Portugais dans la seconde moitié du XVIe siècle. Trouve plus

Classe Raptor: La Classe Raptor est une classe de patrouilleur côtier/littoral de Russie. Trouve plus

Classe Raven: La classe Raven est une classe de 2 dragueurs de mines construit aux États-Unis et qui ont servi dans l'United States Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Trouve plus

Classe Regina Elena: La classe de cuirassé Regina Elena semi-dreadnought de la marine militaire du royaume d'Italie était l'une des plus rapides de l'époque. 4 sont entrés en service à partir de 1904. Trouve plus

Classe Regina Margherita: La classe Regina Margherita est un groupe de deux cuirassés pré-dreadnought construits pour la Regia Marina entre 1898 et 1905. Ils furent utilisés durant la guerre italo-turque. Pendant la Première Guerre mondiale, ils servent comme navires d'entraînement mais furent coulés durant le conflit. Trouve plus

Classe Reina Cristina: La classe Reina Cristina aussi nommée Classe Alfonso XII fut une classe de Croiseur non protégé construite pour la Marine espagnole. Deux navires furent coulés par l'US Navy durant la bataille de Santiago de Cuba en 1898. Trouve plus

Classe Reina Regente: La classe Reina Regente fut la seconde classe de croiseur protégé construite par la marine espagnole à la fin du XIXe siècle. Trouve plus

Classe Reine: La classe Reine est une série de deux patrouilleurs construite par le chantier naval polonais Stocznia Remontowa Gryfia à Szczecin pour la Garde nationale norvégienne servant au sein de la Marine royale norvégienne. C'est une version modifiée de la classe Normen qui a la capacité de transporter à bord des navires de patrouille et des conteneurs plus petits. Elle est également utilisée comme plate-forme pour la formation de la Garde nationale. Trouve plus

Classe relais: Trouve plus

Classe Renown: La classe Renown est une classe de deux croiseurs de bataille de la Royal Navy mise en service pendant la Première Guerre mondiale. Portant des canons du plus fort calibre existant à cette époque et capables d'une vitesse supérieure à celle de ses congénères, les navires de cette classe sont néanmoins handicapés par un blindage dont la bataille du Jutland a montré l'insuffisance. Ils connaissent plusieurs refontes pendant l'entre-deux-guerres ; le HMS Renown mène avec succès plusieurs campagnes de la Seconde Guerre mondiale, en Méditerranée, dans l'Atlantique et dans l'Océan Indien ; l'autre unité, le HMS Repulse, est l'un des deux seuls cuirassés rapides alliés coulés par l'aviation ennemie en haute mer. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...