Rechercher dans ce blog

mardi 23 février 2021

Classe Akatsuki (1931), Classe Akizuki, Classe Akizuki (1942), Classe Akizuki (1959), Classe Akizuki (1960),

Classe Akatsuki (1931): La classe Akatsuki (暁型駆逐艦, Akatsuki-gata kuchikukan) est une série de 4 destroyers de 1e classe de la Marine impériale japonaise construite après la Première Guerre mondiale. Presque identique en apparence à la classe Fubuki précédente, elle est considérée comme une sous-classe par de nombreux auteurs, en partie parce que la Marine impériale japonaise a apporté des améliorations en secret et n'a pas désigné officiellement ces quatre destroyers comme une catégorie distincte. Cette classe de destroyer ne doit pas être confondue avec la classe Akatsuki, lancée en 1901 et ayant participé de la guerre russo-japonaise (1904-05). Trouve plus

Classe Akizuki: Quatre classes de navires de la marine impériale japonaise puis de la force maritime d'autodéfense japonaise ont porté le nom d'Akizuki : la classe Akizuki, une classe de douze destroyers construits durant la Seconde Guerre mondiale ; la classe Super Akizuki, une amélioration de la classe ci-dessus, annulée pendant la guerre ; la classe Akizuki, une classe de deux destroyers en service de 1960 à 1993 ; la classe Akizuki, une classe de quatre destroyers lance-missiles dont le premier est entré en service en 2012. Trouve plus

Classe Akizuki (1942): Les destroyers de la classe Akizuki (秋月型駆逐艦, Akizuki-gata kuchikukan) furent parmi les premiers des nouvelles classes des nouveaux destroyers de la marine impériale japonaise (MIJ) après 1942. La MIJ les appelait destroyers de type-B (乙型駆逐艦, Otsu-gata Kuchikukan) à partir du nom des plans. Ils furent surtout conçus pour lutter contre les avions et les sous-marins. Trouve plus

Classe Akizuki (1959): La classe Akizuki est une classe de destroyers construit pour la force maritime d'autodéfense japonaise à la fin des années 1950. Il était prévu que cette classe soit un « chef de flottille » doté de capacités de commandement et de contrôle améliorées. Cette classe a donc parfois été classée en tant que « navire DDC » de manière non officielle, selon la désignation des navires de la marine japonaise. Trouve plus

Classe Akizuki (1960): Trouve plus

Classe Akizuki (2010): La classe Akizuki est une classe de destroyers lance-missiles de la Force maritime d'autodéfense japonaise construits actuellement dans les chantiers navals de Mitsubishi Heavy Industries à Nagasaki pour les trois premiers, et le quatrième au chantier Mitsui Engineering & Shipbuilding de Tamano. Trouve plus

Classe Akoula: La classe Akoula (ou Typhoon selon le code OTAN) issue du projet 941 est une classe de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) soviétique puis russe. La classe Chtchouka-B / Projet 971 (Щука ou Chtchouka signifiant esox ou brochet en russe) est une classe de sous-marins nucléaire d'attaque russe, désignée par l'OTAN sous la dénomination de classe Akoula. Trouve plus

Classe Akula: La classe Akula, officiellement désignée en russe Подводные лодки проекта 971 «Щука-Б» (« navire sous-marin du projet 971 «Chtchouka-B» ») est une classe de sous-marins nucléaire d'attaque soviétique puis russe. Il existe plusieurs sous-catégories (par ex. 971, 971M, 971U, 971A…). Le nom russe de la classe, Щука, prononcé Chtchouka, signifie esox ou brochet en russe. Le code OTAN est Akula, Акула signifiant requin en russe. La classe Akula est une refonte complète de la classe Alfa, déjà bien avancée pour son époque. Ces sous-marins ont été conçus en réaction aux sous-marins américains de la classe Los Angeles. De 1984 (date du lancement du sous-marin tête de série, le K-284 Akoula) à 1991, sept bâtiments interdirent l'accès au pôle nord avec leurs huit tubes lance-torpilles (4 tubes de 533 mm et 4 tubes de 650 mm). Tous ces sous-marins sont affectés à la flotte du Pacifique jusqu'en 1994. La marine soviétique puis la marine russe ont ordonné la construction de treize sous-marins de cette classe. Trouve plus

Classe Al Basra: La classe Al Basra est une classe de patrouilleur, navire de soutien multifonction construite par RiverHawk OSV 60 , offrant une large gamme de capacités allant du commandement et contrôle au soutien et à la protection des installations pétrolières ou gazière, pour servir de «vaisseau mère» pour les patrouilleurs. Les navires de la classe sont exploités par la marine américaine et la marine irakienne. Trouve plus

Classe Al Madinah: La classe Al Madinah est une série de quatre frégates construites pour la marine royale saoudienne. Les navires portent les noms de villes saoudiennes. Le premier, Al Madinah, a été mis en service en 1985 et le quatrième, Taif, en 1986. Les quatre frégates de la classe Al Madinah sont basées dans un port ouvrant sur la mer Rouge. Trouve plus

Classe Alaska: Les croiseurs de bataille de la classe Alaska (officiellement classés comme large cruisers ou grands croiseurs) sont une classe de six croiseurs de bataille rapides commandés avant la Seconde Guerre mondiale par l'US Navy. Comme la tradition réservait aux cuirassés les noms d'états des États-Unis, et aux croiseurs les noms de ville, ils furent nommés d'après des noms de territoires qui n'avaient pas (alors) le statut d'état. La classe fut une surprise pour beaucoup, les États-Unis n'avait jamais terminé la construction d'un croiseur de bataille dans son histoire. Trouve plus

Classe Albany: La classe Albany est une classe de trois croiseurs lance-missiles guidés de l'United States Navy en service entre 1962 et 1980. C'étaient des navires reconvertis, issus des classes Baltimore et Oregon City dont les coques et la propulsion étaient identiques. Toutes les superstructures et les armes d'origine ont été retirées et remplacées. Les navires convertis disposaient de nouvelles superstructures très hautes et la reconstruction s'appuyait fortement sur l'aluminium pour alléger le navire. Ils ont été armés de missiles antiaériens à longue portée Talos, à courte portée Tartar, d'un ASROC et de torpilles, mais n'ont pas porté de missiles anti-navires. Ils ont été les derniers plus grands bâtiments de ce type, hormis le USS Long Beach, les missiles ultérieurs, d'un poids plus léger pouvant être installé sur des bâtiments d'un déplacement inférieur, ayant des équipages moins nombreux. Trouve plus

Classe Albatros: La Classe Albatros (russe : Альбатрос), désignée Grisha par l'OTAN, est une classe de corvette russe. Trouve plus

Classe Alberto da Giussano: La classe Alberto da Giussano était une sous-classe de croiseur léger de classe Condottieri construit entre 1928 et 1930. Conçus par le Corpo del genio navale Giuseppe Vian, les quatre navires furent coulés en mer Méditerranée pendant la Seconde Guerre mondiale. Trouve plus

Classe Alberto Navarette: Trouve plus

Classe Albion: La classe Albion (anciennement LPD(R)) sont des Landing Platform Dock de la Royal Navy. Dotés d'un petit pont d'envol et d'un radier, ils sont conçus pour déployer des forces terrestres sur des rives ennemies (jusqu'à 6 chars de combat Challenger 2 ou 30 véhicules de transport de troupes Bv 206). À bord de ces navires il y un escadron de 2 hélicoptères qui ont comme mission le transport de troupes et de l'équipement et des embarcations de débarquement (jusqu'à 4 LCU, 4 LCVP ou un aéroglisseur Griffon). Ils remplacent les Landing Platform Dock de classe Fearless. Trouve plus

Classe Alessandro Poerio: La classe Alessandro Poerio était une classe de trois croiseurs éclaireurs (en italien : esploratore) construite avant la Première Guerre mondiale pour la Regia Marina. En 1921 les deux unités survivantes ont été reclassées en tant que destroyers. Trouve plus

Classe Alexandrit: La Classe Alexandrit est une classe de chasseur de mines de Russie. Trouve plus

Classe alfa: Trouve plus

Classe Alger: La classe Alger fut une classe de croiseur protégé construite par la marine française entre 1887 et 1891. L' Alger et ses sister-ships, l'Isly et le Jean-Bart, furent mis en service au commencement de la dernière décennie du XIXe siècle. Trouve plus

Classe Algérie: Trouve plus

Classe Algerine: La classe Algerine est une série de dragueurs de mines conçue pour la Royal Navy et la Marine royale canadienne. 110 navires sont lancés entre 1942 et 1944, et servent durant la Seconde Guerre mondiale. Les bâtiments de classe Algerine ne sont pas uniquement conçus comme des dragueurs de mines. Devant le besoin croissant de navires d'escorte durant la deuxième bataille de l'Atlantique, les Algerines ont en effet principalement servi d'escorteurs. D'ailleurs les Algerines en service au Canada n'ont jamais été grées en dragueur de mines. Après la guerre, un certain nombre d'Algerines continuent leur service en tant que patrouilleurs, navires océanographiques, et navires d'entraînement. Certains sont revendus à d'autres marines ou passent dans la marine marchande. Un Algerine (le HMS Pickle) reste tout de même affecté à la guerre des mines en eaux britanniques jusqu'en 1954. En 2005, un Algerine est encore en service dans la marine thaïlandaise. Il s'agit du HTMS Phosamton (ex-HMS Ministrel) Trouve plus

Classe Algol: Les navires de la classe Algol, connus aussi sous le nom de navires de transport rapide ou Fast Sealift Ships en anglais ou FL-7, sont des navires cargo de la National Defense Reserve Fleet des États-Unis. Ils sont actuellement parmi les cargos les plus rapides au monde, avec des vitesses pouvant dépasser les 30 nœuds mais avec une vitesse de croisière affichée de 27 nœuds. Trouve plus

Classe Alkmar: Trouve plus

Classe Allen M. Sumner: La classe Allen M. Sumner est un groupe de 58 destroyers construit par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Douze autres navires ont été construits comme destroyers mouilleurs de mines. Elle servira de base pour la conception de la classe Gearing qui sera produite en bien plus grand nombre. Il s'agit en fait d'une amélioration de la précédente classe Fletcher. Les navires de cette classe sont caractérisés par leur canon Mark 12 5"/38 et leurs deux gouvernails ainsi que leurs armes anti-aériennes supplémentaires (dont 12 canons anti-aériens Bofors 40 mm). Ils emportent également 2 grenades anti-sous-marines, 11 canons de 20 mm Oerlikon et 2 tubes à torpilles Mark 44. Achevés en 1943-1945, quatre navires ont été perdus pendant la guerre et un autre a été gravement endommagé au point où il devra être ferraillé, mais les navires survivants serviront dans l'United States Navy jusqu'aux années 1970. Après avoir été retirés de la flotte américaine, 29 d'entre eux ont été vendus à d'autres marines (dont argentine, brésilienne, hellénique, coréenne, turque, vénézuélienne, iranienne, taïwanaise, où ils continueront de servir pendant de nombreuses années. Deux navires ont été transférés en navires-musées, l'un en Caroline du Sud et l'autre à Taïwan. D'un coût unitaire de 8 millions de dollars américains, sur les 70 planifiés, 58 seront construits. Trouve plus

Classe Alligator: La classe Alligator (code OTAN) est une classe de navires de débarquement/Navire d'assaut amphibie russe. Trouve plus

Classe Alma: La classe Alma est une classe de sept corvettes cuirassées à batterie centrale et barbettes qui servirent dans la Marine française de 1869 à 1891. Bien conçues, louées pour leur habitabilité et grâce, elles servirent principalement dans les colonies, battant souvent pavillon amiral. Trouve plus

Classe Al-Madinah: Trouve plus

Classe Almirante Brown: La Classe Almirante Brown ou est une série de destroyers commandée par la Marine argentine. C'est la variante type MEKO 360H2 développée par le chantier naval de Hambourg Blohm & Voss Hambourg de la firme allemande ThyssenKrupp Marine Systems conceptrice des navires de guerre de type MEKO. Trouve plus

Classe Almirante Latorre: La classe Almirante Latorre était composée de deux cuirassés (Espagnol: acorazados) construits par la société britannique Armstrong Whitworth pour le compte de la Marine chilienne (Armada de Chile). Seul l'Almirante Latorre fut terminé en tant que cuirassé, l'autre, l'Almirante Cochrane fut transformé en porte-avions. Les deux navires furent vendus à la Royal Navy avant la fin de leur construction et furent renommés HMS Canada et HMS Eagle. Sous leurs noms chiliens, ils honoraient les amiraux (almirantes) Juan José Latorre et Thomas Cochrane. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, le Chili fut impliqué dans une course aux armements navals en Amérique du Sud. Lorsque l'Argentine commanda deux cuirassés en réponse à l'acquisition par le Brésil de deux dreadnoughts, le Chili considéra qu'il ne pouvait pas se laisser distancer. Malgré les pressions américaines pour obtenir les contrats de construction, les deux cuirassés furent construits au Royaume-Uni, probablement du fait des liens traditionnels entre les deux pays. Avant leur lancement, l'Almirante Latorre et l'Almirante Cochrane furent achetés par la Royal Navy lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale. L'Almirante Latorre dont la construction était plus avancée que celle de son sister-ship fut mis en service au sein de la Royal Navy en octobre 1915 en tant qu'HMS Canada. Il servit au sein de la Grand Fleet et participa à la bataille du Jutland. Après la guerre, il fut placé en réserve avant d'être revendu au Chili en 1920 en tant qu'Almirante Latorre. Son équipage déclencha une mutinerie en 1931. Après une refonte importante en 1937, il patrouilla la côte chilienne durant la Seconde Guerre mondiale avant d'être démoli en 1959. Après son achat par le Royaume-Uni, la construction de l'Almirante Cochrane fut stoppée jusqu'en 1918 quand il fut décidé de le convertir en porte-avions. Après de nombreux retards, il fut mis en service en février 1924. Il servit au sein de la Mediterranean Fleet et de la China Station durant l'entre-deux-guerres et participa aux opérations militaires dans l'Atlantique et la Méditerranée durant la Seconde Guerre mondiale avant d'être coulé en août 1942 lors de l'opération Pedestal. Trouve plus

Classe Almirante Lynch: La classe Almirante Lynch est une classe de destroyers conducteurs de flottille construits au Royaume-Uni pour le compte de la Marine chilienne. Certains étaient en cours de construction au déclenchement de la Première Guerre mondiale : ils furent rachetés par les Britanniques et achevés pour la Royal Navy. Cette classe fut alors nommée classe Faulknor et les navires de cette classe quelquefois surnommés les White boats, du nom de leur concepteur. Chaque destroyer reçu le nom d'un capitaine célèbre de la Royal Navy. Ces destroyers furent revendus au Chili en 1920, à l'issue du conflit. De conception privée, élaborés par la société J. Samuel White, ils étaient significativement plus grands et plus lourdement armés que la moyenne des navires de ce type à cette époque. Trouve plus

Classe Alpinist: La Classe Alpinist est une classe de navire collecteur de renseignements russe. Trouve plus

Classe Alsace: La classe Alsace est le nom donné à une série de cuirassés prévue pour succéder à la classe Richelieu au début des années 1940. Le projet consistait en une amélioration de celle-ci avec trois tourelles triples ou quadruples de 380 mm ou de 406 mm, deux à l'avant et une à l'arrière. Six noms ont été proposés, et deux devaient être choisis dans la liste : Alsace, Normandie, Flandre, Bourgogne. La mise sur cale était prévue pour 1941. À cause de la défaite lors de la bataille de France en juin 1940, aucun de ces navires ne sera commencé. Trouve plus

Classe Alta: La classe Alta est une classe de dragueurs de mines exploitée par la marine royale norvégienne. Une classe presque identique de chasseurs de mines est connue sous le nom d'Oksøy (en). Trouve plus

Classe Alvaro de Bazan: Trouve plus

Classe Álvaro de Bazán: La classe Álvaro de Bazán, également connue sous le nom de classe F100 est une classe de frégates furtives de l'Armada espagnole, basée sur le système de combat Aegis américain. Elle est nommée d'après l'amiral Álvaro de Bazán et ses représentantes sont construites par la Société espagnole de construction navale (Navantia) à Ferrol en Galice. Trouve plus

Classe Amagi: La classe Amagi est un projet avorté d'une série de quatre croiseurs de bataille pour la Marine impériale japonaise dans le cadre, dans les années 1920, de son programme de défense appelé « flotte huit-huit », soit une flotte de huit cuirassés et huit croiseurs de bataille. Les bateaux devaient porter les noms de Amagi, Akagi, Atago, et Takao, empruntés pour les trois premiers à des montagnes japonaises (le mont Amagi, le mont Akagi et le mont Atago), et pour le dernier à la ville de Takao à Taïwan, connue aujourd'hui sous le nom de Kaohsiung. La classe Amagi est une version agrandie de la classe des navires de guerre Tosa, avec néanmoins un blindage de plus faible épaisseur et une refonte de leur batterie secondaire. Pour respecter les contraintes du traité de Washington de 1922, les navires de bataille initialement prévus durent être convertis en porte-avions. L'Amagi et l'Akagi, dont la construction avait été entamée, furent transformés, mais un tremblement de terre endommagea définitivement la coque de l'Amagi, qui fut abandonné. Seul l'Akagi fut entièrement construit, et mis en service durant la Seconde Guerre mondiale au sein de la formation aéronavale Kidô Butai, durant la bataille de Midway. Trouve plus

Classe Ambassador Mk III: La classe Ambassador Mk III, ou classe Ezzat, est une série de 4 navires d'attaque rapide lance-missiles construits par le chantier naval américain VT Halter Marine (en) à Pascagoula dans le Mississippi pour la Marine égyptienne. Trouve plus

Classe America: Les navires de classe America (anciennement LHA(R)) sont des navires d'assaut amphibie (Landing Helicopter Assault selon la Système de désignation des bâtiments de l'US Navy), conçus pour déployer des forces terrestres sur des rives ennemies. Leur mise en service a eu lieu en 2014. Trouve plus

Classe America (paquebot): La classe America de paquebot est une classe de paquebots transatlantiques de la compagnie britannique Cunard Line mise en service au milieu du XIXe siècle sur la ligne transatlantique entre le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord. Elle est la seconde classe de paquebots de la compagnie, succédant à la classe Britannia et précédant la classe Arabia. Comme les autres, elle est subdivisée en une flotte principale originelle de 4 paquebots (l'America, l'Europa , le Niagara et le Canada) suivis d'une sous-classe de 2 sister-ships plus évolués (la sous-classe Asia avec l'Asia et l'Africa). Trois de ses navires ont été les paquebots transatlantiques les plus rapides du monde, remportant le prestigieux Ruban bleu sur la route transatlantique entre Liverpool et Halifax : le RMS America et le RMS Europa en 1848, et le RMS Asia en 1850. Un autre navire, le RMS Canada remporta le record de traversée dans l'autre sens (ouest-est) en 1849. Trouve plus

Classe American Holland: La classe American Holland, également classe AG ou de classe A, était la classe des sous-marins de type Holland 602 utilisés par les marines impériales russe et soviétique au début du XXe siècle. Ces petits sous-marins ont participé aux théâtres de la première guerre mondiale en mer Baltique et en mer Noire et une poignée d'entre eux ont également été utilisés pendant la seconde guerre mondiale. Trouve plus

Classe America's Cup 72: Trouve plus

Classe Améthyste: Trouve plus

Classe Amiens: Trouve plus

Classe Amiral Baudin: La classe Amiral Baudin est une classe de deux cuirassés, de type en barbettes, de la marine française de la fin du XIXe siècle. Trouve plus

Classe Amiral Charner: La classe Amiral Charner est une classe de quatre croiseurs cuirassés de la marine française construits à la fin du XIXe siècle. Trouve plus

Classe Amiral général: La classe Amiral général est la première classe de croiseur cuirassé construite dès les années 1870, par la Marine impériale russe. En raison de leur faible vitesse, et malgré leur double propulsion (moteur à vapeur et gréement de trois-mâts carré), ils furent vite obsolètes. Trouve plus

Classe Amiral Gorchkov: La classe Amiral Gorchkov est une classe de frégates de la Flotte maritime militaire de Russie. La dénomination russe est « Projekt 22350 ». Trouve plus

Classe Amiral Grigorovich: La classe Amiral Grigorovich est une classe de frégate russe. Trouve plus

Classe Amiral Kouznetsov: La classe Amiral Kuznetsov ou classe Kuznetsov est la dernière classe de porte-avions commandée dans la marine soviétique. La conception représentait une avancée majeure dans l'aviation de la flotte soviétique par rapport aux transporteurs de classe Kiev, qui ne pouvaient lancer que des avions Vertical or Short Take Off and Landing (VSTOL). Seul le navire Amiral Kouznetsov est achevé et mis en service dans la marine soviétique, et le navire sert maintenant dans la marine russe. Trouve plus

Classe Amiral Nakhimov: Trouve plus

Classe Ammiraglio di Saint Bon: La classe Ammiraglio di Saint Bon est un groupe de deux cuirassés pré-dreadnought construits pour la Regia Marina dans les années 1890. Ils furent utilisés durant la guerre italo-turque. Pendant la Première Guerre mondiale, ils servent dans la défense du port de Venise mais ne participèrent à aucun combat, avant d'être retirés du service actif en 1920. Trouve plus

Classe Amour: La classe Amour, du mot russe « Амур » faisant référence au fleuve Amour, est une classe de sous-marins russes de 4e génération à propulsion diesel-électrique, produits par le bureau d'étude Rubin. La dénomination russe est « Projekt 677 Lada ». Dérivés de la classe Kilo, les 2 modèles Amour 950 et Amour 1650 (version export) sont cependant plus compacts et sont présentés comme plus silencieux. Trouve plus

Classe Amphion: La classe Amphion, parfois nommée classe A, est une classe de sous-marins de la Royal Navy, la dernière construite pendant la Seconde Guerre mondiale. Un exemplaire de cette classe, le HMS Alliance est toujours visible au Royal Navy Submarine Museum de Gosport. Trouve plus

Classe Amphitrite: La classe Amphitrite, est une classe de quatre monitors de l'United States Navy construits entre 1874 et 1896 et actifs entre 1891 et 1919. Trouve plus

Classe Amur: La Classe Amur (Projet 304) est une classe de navire ravitailleur de maintenance et réparations avec capacité de cargo polyvalent leur permettant l'emport d'une grande variété de pièces de rechange de la marine russe. Trouve plus

Classe Anaga: Classe Anaga est une classe de patrouilleur de haute mer (hauturier) de l'armada espagnole construite en Espagne, utilisé pour la surveillance des côtes, de la pêche et du sauvetage. Trouve plus

Classe Anawrahta: La corvette de classe Anawrahta est une classe de corvettes récentes construite et exploitée la marine birmane. Trouve plus

Classe Andrasta: La classe Andrasta (anciennement SMX-23) est un concept de sous-marin conçue par DCNS (France) et présenté en 2006 ; il est considéré comme le petit frère du Scorpène, avec seulement 48 mètres de long pour un déplacement compris entre 855 et 950 tonnes (contre 76 mètres et 1 650 tonnes pour le Scorpène). Trouve plus

Classe Andrea Doria: Deux classes de navires de la Regia Marina portent le nom de classe Andrea Doria, d'après l'amiral génois Andrea Doria : la classe Andrea Doria, une classe de deux cuirassés qui participent à la Première et à la Seconde Guerre mondiale ; la classe Andrea Doria, une classe de deux croiseurs porte-hélicoptères en service des années 1960 à 1992. Trouve plus

Classe Andrea Doria (croiseur): La classe Andrea Doria est une classe de 2 croiseurs porte-hélicoptères de la Marine italienne à vocation de lutte antiaérienne et anti-sous-marine. Entrées en service en 1964, les unités ont été retirées en 1992 et remplacées par le porte-aéronefs Giuseppe Garibaldi. Trouve plus

Classe Andrea Doria (cuirassé): La classe Andrea Doria ou Caio Duilio est un groupe de deux cuirassés dreadnought construits pour la Regia Marina au début des années 1910 et achevés au cours de la Première Guerre mondiale. Il s'agit d'une amélioration de la classe Conte di Cavour précédente. Ils servirent durant les deux guerres mondiales. Trouve plus

Classe Andrómeda: La Classe Andrómeda est une classe de bâtiment hydrographique de la Marine portugaise. Trouve plus

Classe Antarès: La classe Antarès est une série de bâtiment remorqueur de sonars de la Marine nationale française. Ils ont été construits entre 1992 et 1994 par les chantiers de la Socarenam. Trouve plus

Classe Anzac: La classe Anzac (également identifié comme la classe ANZAC) est une série de frégates commandée par la marine australienne et la marine néo-zélandaise. C'est la variante type MEKO 200 ANZ développée par le chantier naval de Blohm & Voss Hambourg de la firme allemande ThyssenKrupp Marine Systems conceptrice des navires de guerre de la famille MEKO. Trouve plus

Classe Anzac (frigate): Trouve plus

Classe Aoba: La classe Aoba a été la seconde classe de croiseurs construits pour la Marine impériale japonaise sous l'égide du traité de Washington de 1922. Très proches de ceux de la classe précédente, la classe Furutaka, ces deux croiseurs servirent durant la guerre du Pacifique, principalement dans le secteur des îles Salomon: ils ont participé notamment à la bataille de la Mer de Corail, à la bataille de l'île de Savo, à la bataille du Cap Espérance. L'un d'eux (le Kinugasa) a été coulé au large de Guadalcanal, le 14 novembre 1942. L'Aoba qui a supporté plusieurs bombardements aériens et torpillages, jusqu'après la bataille du golfe de Leyte, a fini coulé en rade de Kure par l'aviation américaine, dans les derniers jours de juillet 1945. Trouve plus

Classe Apollo: La classe Apollo peut faire référence à deux classes de navires de la Royal Navy : la classe Apollo (en), une classe de 27 frégates construites à la fin du XVIIe siècle; la classe Apollo (en), une classe de croiseurs protégés construits à la fin du XIXe siècle. Portail de la Royal Navy Trouve plus

Classe APX: Trouve plus

Classe Aquila: La classe Aquila (ou classe Mărăşti) était initialement une classe de quatre croiseurs éclaireurs (en italien : esploratore). construite pendant la Première Guerre mondiale pour la Marine militaire roumaine par le chantier naval italien Pattison de Naples. Ces quatre navires, à l'histoire complexe, ont servi successivement sous différents pavillons. Deux d'entre eux ont combattu durant les deux guerres mondiales. Trouve plus

Classe Aquitaine: Trouve plus

Classe Arabe: La Classe Arabe est une classe de douze torpilleurs construits dans divers arsenaux de l'Empire du Japon pour la marine française durant la Première Guerre mondiale. Dans la marine nationale française, elle est la quatorzième et dernière classe à entrer en service avant la fin de la Première Guerre mondiale; et la seule construite à l'étranger. Trouve plus

Classe Aragón: La classe Aragón fut une classe de Croiseur non protégé construite pour la Marine espagnole. Un navire fut coulé par l'US Navy durant la bataille de la baie de Manille en 1898. Trouve plus

Classe Archer: Quatre classes de navires s'appellent classe Archer, se référant à l'archer (personne tirant à l'arc) : la classe Archer, une classe de bricks du XVIIIe siècle ; la classe Archer, une classe de sloops du XIXe siècle ; la classe Archer, une classe de deux sous-marins de la Marine de Singapour ; la classe Archer, une classe de patrouilleurs de la Royal Navy, construits dans les années 1980. Portail du monde maritime Portail de l'histoire militaire Trouve plus

Classe Ardent: La classe Ardent peut faire référence à deux classes de navires de la Royal Navy : la classe Ardent, une classe de navires de ligne de troisième rang construits au XVIIIe siècle ; la classe Ardent, une classe de destroyers qui participent à la Première Guerre mondiale. Trouve plus

Classe Ardent (destroyer): Trouve plus

Classe Ardent (vaisseau de ligne): La classe Ardent est une classe de vaisseaux de ligne de 3e rang armés de 64 canons, conçue pour la Royal Navy par l'architecte naval Thomas Slade. Slade base la conception de cette classe sur le navire capturé aux Français Le Fougueux[précision nécessaire]. Trouve plus

Classe Aresa: Classe Aresa PVC-160 est une classe de patrouilleur de l'armada espagnole construite en Espagne, utilisé pour la surveillance du littoral. Trouve plus

Classe Arethusa: Il y a eu deux classes Arethusa construites pour la Royal Navy: la classe Arethusa, une classe de huit croiseurs légers lancée en 1913 qui participe à la Première Guerre mondiale, la classe Arethusa, une classe de quatre croiseurs légers lancée en 1934 qui participe à la Seconde Guerre mondiale. Portail de la Royal Navy Trouve plus

Classe Arethusa (1913): La Classe Arethusa est une classe de huit croiseurs légers de la Royal Navy construite principalement pour le service en mer du Nord Trouve plus

Classe Arethusa (1934): La classe Arethusa est une classe de quatre croiseurs légers de la Royal Navy construite avant la Seconde Guerre mondiale. Il avait été prévu de construire six navires, mais la dernière paire, commandée en 1934, fera partie de la nouvelle classe Town. Trouve plus

Classe Aréthuse: La classe Aréthuse désigne une série de quatre sous-marins d'attaque à propulsion classique conçus en France dès 1949 pour la Marine nationale française. Ils étaient référencés comme « Sous-marins de chasse » par la Marine nationale et communément appelés les « 400 tonnes ». Trouve plus

Classe Argonauta: La classe Argonauta est une sous-classe de sous-marin de la Serie 600 construits pour la Regia Marina durant l'entre-deux-guerres. Trouve plus

Classe Argonaute: La classe Argonaute peut faire référence à trois classes différentes de navires de la Marine française : la classe Argonaute, une classe de vaisseaux de ligne de 46 canons construits au XVIIe siècle ; la classe Argonaute, une classe de torpilleurs lancés à la fin du XIXe siècle ; la classe Argonaute, une classe de sous-marins lancés peu avant la Seconde Guerre mondiale. Trouve plus

Classe Argonaute (sous-marin): La classe Argonaute est une classe de sous-marins français construits pour la Marine nationale avant la Seconde Guerre mondiale. Trouve plus

Classe Ariete: La classe Ariete fut une classe de torpilleur construite pour la Marine espagnole. Trouve plus

Classe Arihant: La classe Arihant (sanskrit : अरिहन्त:, français : « tueur d'ennemis »), anciennement connue sous le nom de code Advanced Technology Vessel ou ATV, est une classe de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins indigènes de la marine indienne. La tête de classe, l'INS Arihant, premier d'une série annoncée en 2012 de cinq bâtiments, a été lancée le 26 juillet 2009. Trouve plus

Classe aristocratique: Trouve plus

Classe Arktika: La classe Arktika est une classe de brise-glace à propulsion nucléaire soviétique construit par les Baltiysky Zavod de Saint-Pétersbourg. 6 navires ont été construits et en 2020, 2 sont toujours en service. Trouve plus

Classe Arleigh Burke: La classe Arleigh Burke (nommée aussi DDG-51 selon le numéro de nomenclature US Navy du bâtiment tête de série) est la plus récente des classes de destroyers américains. Cette classe de bâtiments multi-rôles équipés du système de combat Aegis a progressivement remplacé l'ensemble des destroyers américains. Trouve plus

Classe Armidale: La Classe Armidale est une classe de 14 navires de patrouille construite pour la Marine royale australienne. Trouve plus

Classe Armidale (patrol boat): Trouve plus

Classe Armide: Les bâtiments de la classe Armide étaient des frégates de 18 construites sur les plans du baron Pierre Jacques Nicolas Rolland. Trouve plus

Classe Armide (1804): Trouve plus

Classe Arquebuse: La classe Arquebuse fut la quatrième classe de destroyers contre-torpilleurs construite pour la Marine nationale française entre 1902 et 1904. Elle fut réalisée sur différents chantiers navals français : Rochefort, Saint-Nazaire, Bordeaux, Rouen, Le Havre et La Seyne-sur-Mer et les établissements Schneider de Chalon-sur-Saône. Les navires furent utilisés durant la Première Guerre mondiale. Ils portent les noms d'armes historiques de l'infanterie. Trouve plus

Classe Arras: La classe Arras (ou classe Amiens) était une grande série d'avisos français, aviso de 1re classe, construite avant la fin de la Première Guerre mondiale. Commandé en mai 1918 et portant des noms des villes alors sur la ligne de front, trente unités furent construites sur les quarante-trois prévues initialement sur divers chantiers navals français. Les autres furent annulées dès la fin du conflit. Trouve plus

Classe Arrogant: Deux classes de navires de la Royal Navy ont porté le nom de classe Arrogant : la classe Arrogant, une classe de 12 navires de ligne de troisième rang construits au milieu du XVIIe siècle ; la classe Arrogant, une classe de quatre croiseurs protégés construits à la fin des années 1890. Trouve plus

Classe Arrogant (vaisseau de ligne): La classe Arrogant est une classe de vaisseau de ligne de 3e rang armés de 74 canons, conçue pour la Royal Navy par Sir Thomas Slade. Trouve plus

Classe Arrogante: La classe Arrogante est la troisième classe de batteries flottantes construites en France pour la Marine française, dans les années 1860. Conçues pour renforcer les défenses côtières françaises, leur mise en chantier est influencée par les évènements de la guerre de Sécession. Trouve plus

Classe Asagiri: La classe Asagiri est une classe de destroyers de la Force maritime d'autodéfense japonaise construite dans les années 1980. Huit unités furent construites dans différents chantiers navals japonais : IHI Corporation, Hitachi Zosen Corporation, Sumitomo Heavy Industries, Mitsui Engineering & Shipbuilding et Mitsubishi Heavy Industries. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...