Rechercher dans ce blog

lundi 22 février 2021

Clan Kyogoku, Clan Kyōgoku, Clan Kyōke, Clan Lamont, Clan Licchavi,

Clan Kyogoku: Trouve plus

Clan Kyōgoku: Le clan Kyogoku est un clan du Japon médiéval qui descend de Sasaki Ujinobu. Le clan, installé dans la province d'Ōmi, fut notamment en conflit avec le clan Asakura de la province d'Echizen. Il prit la possession de la province d'Oki lors de la période Muromachi. Trouve plus

Clan Kyōke: Le clan Kyōke est un clan japonais fondé par Fujiwara no Maro et branche cadette du clan Fujiwara. Maro a trois frères : Fujiwara no Muchimaro, Fusasaki et Umakai. Ces quatre frères sont connus pour avoir fondé les « quatre maisons » des Fujiwara. Trouve plus

Clan Lamont: Le clan Lamont est un clan écossais des Highlands. Il descend de Lauman qui vit en Cowal en 1238. Selon la légende, Lauman descend d'un prince irlandais de la dynastie O'Neill, Ánrothán Ua Néill, fils Áed, fils de Flaithbertach Ua Néill, roi d'Ailech et Cenél nEógain, mort en 1036. Le clan Lamont, comme d'autres clans parmi le clan MacEwen of Otter, le clan Maclachlan, le clan MacNeil of Barra, et les MacSweens, se réclament descendre d'Anrothan O'Neill, qui a quitté l'Irlande pour Kintyre au XIe siècle. Ainsi ils descendraient du Niall Noigiallach, haut roi d'Irlande, qui vécut entre le milieu du IVe et le début du Ve siècle. L'ère la plus sombre pour le clan Lamont est le XVIIe siècle lorsque 100 d'entre eux sont massacrés à Dunoon en 1646 par leurs puissants voisins, les Campbell. Le clan ne prend pas part aux révoltes jacobites. Au XIXe siècle le chef de clan émigre en Australie. Le clan survit aujourd'hui sous la forme de la Clan Lamont Society, qui est formée en 1895. La société se réunit une fois par an et accepte l'adhésion de toute personne portant le patronyme Lamont ou un des noms associés. Le 26e et actuel chef du Clan Lamont est le Révérend Fr. Peter Noel Lamont, chef du nom et des armes du Clan Lamont. Trouve plus

Clan Licchavi: Les Licchavi étaient un clan important dominant la confédération de Vrjji (ou Vrijji, Vajji, Briji) dans l'actuel Bihar, capitale Vaisali, à l'époque du Bouddha et de Mahavira (Ve-IVe siècle av. J.-C.). Ils sont cités dans le canon pali, en particulier dans le Licchavi Sutta, le Ratana Sutta et le Petavatthu, ainsi que dans le Vimalakīrti nirdeśa sūtra du canon mahāyāna. Ils obtinrent une partie des reliques du Bouddha et la moitié de celles d'Ananda et de Mahaprajapati Gautami. Le tirthankara Parshvanâtha (VIIIe ou VIIe siècle av. J.-C.) était issu de ce clan. Vrjji était l'un des seize grands pays (mahajanapadas) du nord de l'Inde antique. Il était dirigé par un roi (raja ou gana pramukh) élu par un conseil (gana parishad). Les conseillers (gana mukhya) étaient des notables élus par les différents district (khanda), appartenant probablement à la caste des Kshatriyas. La population était organisée en familles (gotha), villages (grama) et tribus (japanada). La fédération contrôlait la route commerciale dite "du nord" (uttarapatha) et Vaisali était l'une des plus riches cités de l'Inde du temps. Vrjji perdit son autonomie au profit de Magadha sous le règne du roi Ajatasattu (491-461 av. J.-C.). Ce dernier aurait envoyé un ministre semer la discorde dans la confédération avant de les attaquer à l'aide d'une catapulte à partir d'un fort construit exprès à Pataliputra. Même après la disparition de la confédération, le prestige des Licchavi resta grand et l'empereur Gupta Chandragupta se vantait d'être leur allié par mariage. Leur relation exacte avec les fondateurs de la dynastie Licchavi du Népal (Ve-VIIIe siècle ap. J.-C.) n'est pas claire. Trouve plus

Clan Lis: Trouve plus

Clan Loukola: Trouve plus

Clan Macdonald: Trouve plus

Clan Macdonald de Clanranald: Le clan Macdonald de Clanranald, également appelé clan Ranald ou clan Ronald (Clann Raghnaill en gaélique écossais) est un clan écossais reconnu par le Lord Lyon. Il s'agit d'une branche du vaste clan Donald. Son fondateur est Ranald (mort en 1386), un des fils du premier mariage de John MacDonald d'Islay avec Amy MacRuairi. Son siège historique est le château de Tioram, dans le district de Lochaber. Portail de l'Écosse Trouve plus

Clan MacDonald de Dunnyveg: Le Clan MacDonald de Dunnyveg, également connu comme le « Clan Donald South », ou Clan Iain Vor, Clan MacDonald d' Islay et Kintyre, MacDonald des Glens d'Antrim et quelquefois MacDonnell, est un clan d'Écosse et une lignée issue du Clan Donald. Le fondateur du clan MacDonald de Dunnyveg est Iain Mhoir Tanistear Mac Dòmhnaill (anglais : John Mor Tanister MacDonald), un fils de Jean Ier MacDonald (gaélique : Iain Mic Dhòmhnaill) Seigneur des Îles et de Margaret Stuart. Trouve plus

Clan Macdonald of Clanranald: Trouve plus

Clan MacDougall: Le clan MacDougall est un clan écossais des Highlands formé par les descendants de Dugald, fils de Somerled, qui gouverne Lorne et l'île de Mull en Argyll au XIIIe siècle et XIVe siècle. Trouve plus

Clan MacDuff: Le Clan MacDuff (MacDhuibh en gaélique écossais) est un clan écossais descendant des rois d'Écosse. Trouve plus

Clan Macfie: Le clan Macfie est un clan écossais. Il est officiellement reconnu par le Court of the Lord Lyon (en) depuis 1981, mais ne possède pas de chef. Il est historiquement lié aux îles de Colonsay et Oronsay, dans les Hébrides intérieures. D'après l'historien William Forbes Skene, le clan Macfie fait partie du Siol Alpin (en), un groupe de sept clans dont l'ascendance peut être retracée jusqu'à Alpín mac Echdach, le père du premier roi d'Écosse Kenneth mac Alpín. Ses origines sont impossibles à retracer, mais des membres du clan figurent en bonne place parmi les vassaux des Seigneurs des Îles du XIVe siècle au XVIe siècle. Le dernier chef du clan, Malcolm Macfie, est exécuté en 1623 par Col Ciotach (en). Trouve plus

Clan MacGregor: Le clan MacGregor est un clan écossais des Highlands. Proscrit pendant presque deux cents ans après avoir perdu ses terres dans une longue lutte de pouvoir contre le clan Campbell, le clan MacGregor dit descendre du troisième fils de Kenneth MacAlpin, le premier roi d'Écosse, une descendance qui est proclamée dans la devise du clan en gaélique écossais « 'S Rioghal Mo Dhream », que l'on peut traduire par « Royale est ma Race ». Trouve plus

Clan MacInnes: Le Clan MacInnes est un clan écossais des Highlands. Il ne comporte actuellement pas de chef, et est donc considéré comme un clan « armigerous (en) ». Trouve plus

Clan Mackenzie: Trouve plus

Clan MacKintosh: Le Clan MacKintosh est un clan écossais des Highlands écossaises. Le clan MacKintosh a une histoire commune avec la Confédération Chattan. Trouve plus

Clan MacLaren: Le clan MacLaren (Clann mhic Labhrainn en gaélique) est un clan écossais des Highlands. Trouve plus

Clan Maclean: Le clan Maclean est un clan écossais des Highlands. Il s'agit d'un des plus anciens clans de cette région, et il a d'importants territoires en Argyll dans les Hébrides intérieures. Plusieurs des premiers membres du clan sont devenus célèbres pour leur courage et leur force au combat. Ils sont impliqués dans diverse querelles avec les clans voisins comme les Mackinnon (en), les Cameron, les MacDonald et les Campbell. Ils prennent part à toutes les révoltes jacobites. Trouve plus

Clan MacLeod: Le clan MacLeod est un clan écossais des Highlands et plus particulièrement rattaché à l'île de Skye. Il existe deux principales branches du clan : les MacLeod de Harris et de Dunvegan, dont le chef est MacLeod de MacLeod, en gaélique écossais les Siol Tormoid (« semences de Tormod »); les MacLeod de Lewis (en), dont le chef est MacLeod de Lewes, en gaélique écossais les Siol Torcaill (« semences de Torcall »). Les deux branches se disent descendantes de Leod, qui vécut au XIIIe siècle. Trouve plus

Clan MacNeil: Le clan MacNeil, aussi appelé Clan Niall, est un clan écossais des Hébrides extérieures dont les terres couvrent les îles les plus méridionales de cet archipel, celles au sud de South Uist, comme Barra, Vatersay, Sandray, Pabbay, Mingulay et Barra Head pour les plus grandes. Leur château est celui de Kisimul, à proximité des côtes de Barra, face à Castlebay. Trouve plus

Clan MacRae: Le clan MacRae est un clan écossais des Highlands. Le clan ne possède plus de chef et n'a pas de tartan propre. Le château d'Eilean Donan, racheté et reconstruit par John MacRae-Gilstrap au début du XXe siècle, est considéré comme étant le siège du clan. Portail de l'Écosse Trouve plus

Clan MacRuari: Le clan MacRuari, ou MacRuairi ou Clann Ruaidhrí est un clan écossais fondé par Ruairi, un fils de Raghnall mac Somhairle, lui-même fils de Somhairle mac Gillebride. Apparenté au clan Donald, il est fondé au début du XIIIe siècle, et disparaît après 1346, ses descendants se fondant dans le clan Donald. Trouve plus

Clan MacSween: Trouve plus

Clan Maeda: Le clan Maeda était l'une des plus puissantes familles de samouraïs du Japon. Certains croient que c'est cette famille qui gouvernait réellement le Japon pendant la période de shogunat des Tokugawa. Le clan Maeda a gouverné la ville de Kanazawa de 1583 jusqu'à la restauration de Meiji en 1868. Trouve plus

Clan Makino: Le clan Makino (牧野氏, Makino-shi) est une branche de daimyōs du clan Minamoto de samouraïs de la période Edo du Japon. Durant la période Edo, les Makino font partie des clans fudai daimyo (ceux de l'intérieur), clans qui sont vassaux héréditaires ou alliés du clan Tokugawa, par opposition aux clans tozama daimyo (ceux de l'extérieur). Trouve plus

Clan Matsuda: Le clan Matsuda (松田氏) était un clan japonais originaire de la province de Bizen et son histoire est relativement peu connue jusqu'au XVe siècle. C'est à cette période que les Matsuda ont pris de l'influence dans la province de Bizen ; ils livrèrent même des batailles contre le clan Akamatsu. Plus tard, le clan Matsuda guerroya contre le clan Urakami. Il perdit ensuite beaucoup d'importance à la fin de la période Sengoku. Trouve plus

Clan Matsudaira: Le clan Matsudaira (松平氏) est un clan du Japon médiéval originaire de la province de Mikawa. Il est connu pour être lié aux shoguns Tokugawa puisque Tokugawa Ieyasu était un membre du clan Matsudaira ; il était connu sous le nom de Matsudaira Takechiyo (松平竹千代). Trouve plus

Clan Matsumae: Le clan Matsumae (松前氏, Matsumae-shi) est un clan japonais qui tient le fief de Matsumae dans l'île d'Hokkaidō au Japon. C'est Hideyoshi Toyotomi qui, en 1590, charge le clan d'en assurer la défense face aux Aïnous du nord de l'île. Le clan Matsumae qui porte avant cet épisode le nom de « Kakizaki », est installé dans la péninsule de Shimokita et prétend descendre de la branche du clan Takeda installée dans la province de Wakasa. Le clan assure la défense du fief avec succès, ce qui lui vaut d'être dispensé de payer un impôt en riz au shogun ainsi que d'être exempté du sankin kōtai, système qui oblige les daimyos à habiter la moitié de l'année à Edo (Tokyo). De par la localisation géographique de ses terres, le clan Matsumae est le premier à négocier de manière semi-officielle avec les Russes. En 1778, un marchand russe de Yakutsk, du nom de Pavel Lebedev-Lastotchkine, débarque à Hokkaidō. Il offre des présents et demande courtoisement l'ouverture de relations commerciales. Cependant, le chef du clan Matsumae explique qu'il ne dispose pas de l'accord du shogunat. Les Russes reviennent ensuite avec les mêmes intentions. Il leur est cette fois interdit de revenir sur l'île, le commerce avec les étrangers n'étant autorisé que dans la ville de Nagasaki sur l'île de Kyūshū. Les relations entre le clan Matsumae et les Aïnous sont conflictuelles à certains moments, démontrant que le pouvoir du clan n'est pas absolu dans la région. Une rébellion, connue sous le nom de « rébellion de Shakushain » se déroule de 1669 à 1672. La dernière des révoltes aïnous a lieu en 1789. Portail de l'histoire du Japon Trouve plus

Clan McDuck: Trouve plus

Clan McKenzie: Trouve plus

Clan McPicsou: Le clan McPicsou (clan McDuck en VO), dans l'univers des canards imaginé par les studios Disney, est un clan écossais, fameux pour sa richesse, dont Balthazar Picsou (Scrooge McDuck en VO) est un descendant[pas clair]. Imaginé par le dessinateur Carl Barks, il est mentionné dès la deuxième apparition de Picsou dans une bande dessinée publiée en juin 1948, Donald et le Secret du donjon (The Old Castle's Secret). Cela permet de donner une véritable identité au personnage de Picsou, récemment créé : sa famille prend racine dans les Highlands, en Écosse, où se trouve le château seigneurial dans les marais de Dismal Downs. Le dessinateur Don Rosa a développé le concept dans la série de bandes dessinées La Jeunesse de Picsou (The Life and Times of Scrooge McDuck) publiée à partir de 1992. Dans le premier épisode, Le Dernier du Clan McPicsou (The Last Of The Clan McDuck), on apprend entre autres que le clan s'appelait à l'origine McDuich (nom d'origine gaélique) et n'adopta le nom de McDuck qu'après l'invasion de l'Écosse par Guillaume le Conquérant en 1071. À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, le clan se résume seulement à une dizaine d'individus dont le père de Picsou et ses deux oncles, qui vivent dans une relative pauvreté à Glasgow. L'apparition ponctuelle des fantômes des ancêtres, dotés d'un caractère d'avarice particulièrement prononcé, le confirme comme l'un des clans les plus pingres d'Écosse. Trouve plus

Clan McRae: Trouve plus

Clan Mikumo: Le clan Mikumo (三雲氏, Mikumo-shi) est un ancien clan japonais installé dans la province d'Owari. Ils sont liés au clan Rokkaku jusqu'à ce que cette famille soit détruite par Nobunaga Oda dont les Mikumo deviennent les vassaux. Le clan Mikumo se joint ensuite au clan Gamō puis au clan Tokugawa. La lignée s'éteint au cours du XVIIe siècle. Trouve plus

Clan Minamoto: Le clan Minamoto (源) fut un des quatre clans qui dominèrent la politique du Japon durant l'ère Heian, les trois autres étant les Fujiwara, les Taira et les Tachibana. « Genji » (源氏) est l'autre nom du clan Minamoto, d'après la prononciation alternative des caractères chinois pour Minamoto (gen) et ji, ou « clan ». Trouve plus

Clan Miura: Le clan Miura (三浦氏, Miura-shi) est un clan japonais qui descend du clan Taira. Il tient son nom de la péninsule de Miura. Le clan possédait de grands fiefs et avait une grande influence politique. Le clan figure parmi les protagonistes de la guerre de Genpei au XIIe siècle. Il fait partie des vassaux historiques du clan Minamoto, et aide ainsi Minamoto no Yoritomo à fuir vers l'est après sa défaite à la bataille d'Ishibashiyama. Un membre du clan, Wada Yoshimori, devient d'ailleurs intendant (bettō) de l'office (samouraï dokoro) mis en place par ce dernier pour contrôler ses vassaux. Toujours dans l'entourage du shogun de Kamakura, ce clan participe au début du XIIIe siècle aux intrigues au profit du clan Hojo. Opposé à la domination du clan Hojo sur le shogunat, il se révolte mais est écrasé en 1247. Son nom est alors attribué à une autre famille. Ce nouveau clan est anéanti en 1516 par Hōjō Sōun. Trouve plus

Clan Miyake: Le clan Miyake (三宅氏, Miyake-shi) est un important clan japonais de samouraïs de la période Sengoku et de l'époque d'Edo. Sous le shogunat Tokugawa, les Miyake, vassaux héréditaires du clan Tokugawa, comptent parmi les clans fudai daimyo. Les Miyake prétendent descendre du célèbre guerrier Takanori Kojima de l'époque de Kamakura durant le XIVe siècle, bien que le fondement de cette prétention semble douteux. Au début de l'époque Sengoku, les Miyake sont basés au nord de la province de Mikawa et sont ennemis héréditaires du clan Matsudaira voisin. Cependant, en 1558, quand Masasadale est à la tête du clan, celui-ci se soumet aux Matsudaira. Yasusada (1544-1615), fils de Masasada, sert comme général dans les armées de Tokugawa Ieyasu. Après la création du shogunat Tokugawa, il est nommé en 1604 daimyō du domaine de Koromo, un fief de 10 000 koku dans la province de Mikawa. Son fils Miyake Yasunobu (1563-1632) est transféré en 1620 au domaine d'Ise-Kameyama aux revenus de 20 000 koku. Les Miyake sont transférés de retour à Koromo où ils restent de 1636 à 1664 puis sont déplacés en 1665 au domaine de Tahara (12 000 koku) au sud de la province de Mikawa où ils demeurent jusqu'à la restauration de Meiji. Yasuyoshi Miyake (1831-1895), le dernier daimyō du domaine de Tahara, sert comme kannushi (guji) au sanctuaire Kunōzan Tōshō-gū sous le gouvernement de Meiji puis est fait vicomte (shishaku) dans la nouvelle organisation nobiliaire kazoku de l'ère Meiji. Trouve plus

Clan Miyoshi: Le clan Miyoshi (三好氏) était une ancienne famille japonaise originaire de la province d'Awa de l'île de Shikoku. Cette famille descendait de l'empereur Seiwa (850-880) et du clan Minamoto ; elle était aussi une branche cadette des clans Ogasawara et Takeda. Au début du XIVe siècle, Nagafusa Ogasawara s'installa sur l'ile de Shikoku. Ses descendants de 8e génération s'implantèrent à Miyoshi (province d'Awa) et prirent comme nom de famille celui de cette ville. Ils étaient d'importants vassaux du clan Hosokawa qui était à l'époque tout puissant sur l'île. Lors du Sengoku, ils contrôlèrent plusieurs provinces telles que la province de Settsu et celle d'Awa. En 1565, Miyoshi Yoshitsugu ainsi que trois membres du conseil des Miyoshi (triumvir Miyoshi composé de Iwanari Tomomichi, Miyoshi Masayasu et Miyoshi Nagayuki) et Matsunaga Hisahide assiégèrent l'ensemble de bâtiments qui allaient plus tard devenir le château de Nijo et renversèrent le shogun Yoshiteru Ashikaga et le remplacèrent par son jeune frère Yoshiaki Ashikaga trois ans plus tard. La mère du shogun mourut aussi dans la bataille. Bien qu'ensuite leur influence fut légèrement éclipsée par celle des Ogasawara, clan auquel ils resteront étroitement liés, ils resteront une force politique non négligeable lors de l'époque d'Edo. Ils eurent pour vassaux les clans Hatano et Matsunaga (dont Matsunaga Hisahide et son fils Hisamichi Matsunaga). Trouve plus

Clan Mizuno: Le clan Mizuno (水野氏, Mizuno-shi) est un clan japonais qui prétend descendre de la branche Seiwa Genji du clan Minamoto. Durant la période Edo, le clan Mizuno produit de nombreux fudai daimyo au service du shogunat Tokugawa ainsi que de nombreuses familles de hatamoto. Dame Odai, mère de Tokugawa Ieyasu, est la fille d'un Mizuno, précisément Tadamasa Mizuno, du château de Kariya. Mizuno Tadakuni, le réformateur politique de la fin de la période Edo, est un descendant de ce clan qui règne sur l'éphémère domaine d'Ogawa. Trouve plus

Clan Mogami: Le clan Mogami est un clan japonais de la province de Dewa. Le clan Mogami descend du clan Shiba, fondé par Shiba Iekane. L'influence du clan Mogami n'est devenue importante qu'à la période Sengoku, et en particulier après la bataille de Sekigahara. En effet, pour remercier le clan de sa participation à la bataille, Ieyasu Tokugawa lui confia un fief de 570 000 koku. Après de mauvaises décisions prises par Mogami Yoshitoshi (un dirigeant du clan), le clan Mogami perdit de l'influence et de la santé[pas clair] au début de la période Edo. Portail de l'histoire du Japon Trouve plus

Clan Mononobe: Le clan Mononobe (物部氏, Mononobe-shi) est un clan japonais de la période Yamato, connu pour sa lutte militaire contre le clan Soga. Trouve plus

Clan Mori: Trouve plus

Clan Môri: Trouve plus

Clan Mōri: Le clan Mōri (毛利氏, Mōri-shi) est un clan japonais qui descend de Ōe no Hiromoto et qui établit son pouvoir dans la province d'Aki. Après de nombreuses conquêtes, le clan Mōri s'impose comme l'un des clans les plus puissants du Japon. Il possède l'une des armées les plus importantes lors de la bataille de Sekigahara en 1600 avec 15 000 hommes. Cependant celle-ci est engagée dans le camp des perdants. Après cette bataille, le clan perd trois des provinces qu'il gouverne et doit déplacer sa capitale de Hiroshima à Hagi. Il ne reste au clan que la province de Suō et celle de Nagato, appelée domaine de Chōshū. Après l'abolition du système han en 1871, le clan Mōri devient une lignée de ducs grâce au système nobiliaire kazoku. Trouve plus

Clan Mori (Genji): Le clan Mori (Genji) (森氏, Mori-shi) est une famille qui descend de Seiwa Genji. Sa lignée descend de Minamoto no Yoshiie (également connu sous le nom Hachimantaro) par son septième fils, Minamoto no Yoshitaka, propriétaire du Mori-no-shō dans la province de Sagami. Son fils Minamoto no Yoritaka, adopte le nom Mori quand il se retire et Yorisada, le fils de Yoritaka, continue à porter le nom. À l'époque Sengoku, le clan sert sous Oda Nobunaga. Mori Yoshinari se bat avec Nobunaga pour le château de Kiyosu et se joint avec son fils, Yoshitaka Mori, aux campagnes contre les clans Saitō, Azai et Asakura. Père et fils meurent dans la bataille contre les armées Azai-Asakura et Mori Nagayoshi, deuxième fils de Yoshinari, devient chef de la famille. Nagasada, fils de Mori Yoshinari, connu sous le nom Mori Ranmaru, meurt avec Nobunaga dans l'incident du Honnō-ji. La famille obtient le statut de daimyo sous Toyotomi Hideyoshi et, pendant cinq générations, gouverne le domaine de Tsuyama dans la province de Mimasaka en tant que tozama daimyo. Nagayoshi perd la vie à la bataille de Komaki et Nagakute. Les descendants du clan sont faits vicomtes dans le nouveau système nobiliaire (kazoku) de l'ère Meiji. Trouve plus

Clan Mōri (Genji): Trouve plus

Clan Muircheartaigh Uí Conchobhair: Le Clan Muircheartaigh Uí Conchobhair (anglicisé en Clan Murtagh O'Connors ou Clan Murtough O'Connors) est constitué par les descendants de Muirchertach Muimhnech Ua Conchobair (en) († 1210). Un fils cadet de l'Ard ri Erenn Toirdelbach Ua Conchobair. ils ont été présentés par Katherine Simms comme: ... L'exemple le plus ancien et le mieux documenté, du nomadisme croissant de l'aristocratie dans la moitié nord de l'Irlande à la fin du Moyen Âge.... Malgré le fait qu'étant une branche très nombreuse de la famille O'Connor, qui parvenue sur le trône de Connacht, ne semble plus jamais avoir fait parler d'elle après le début du XVe siècle. Trouve plus

Clan Murray: Le clan Murray est un clan écossais des Highlands, originaire du comté de Moray en Écosse (Royaume-Uni). Trouve plus

Clan na Gael: Le Clan na Gael (en orthographe irlandaise moderne : Clann na nGael, Famille des Gaels ) était une organisation républicaine irlandaise aux États-Unis à la fin des XIXe siècle et XXe siècle, qui a succédé à la Fraternité Fenian et fut une organisation sœur de l'Irish Republican Brotherhood. Au XXIe siècle, il n'est plus qu'un petit groupe. Trouve plus

Clan Nabeshima: Nabeshima est un puissant clan seigneurial installé depuis le XVIe siècle sur l'île de Kyūshū, au sud du Japon. C'est également un style artistique lié à la porcelaine. Trouve plus

Clan Nagao: Le clan Nagao (長尾氏, Nagao-shi) était une famille de daimyos, seigneurs féodaux, qui construisirent et contrôlèrent le château de Kasugayama et le fief environnant dans ce qui est à présent la préfecture de Niigata. Kagetora Nagao, adopté par Norimasa Uesugi, devint seigneur du château en 1548, prenant le nom de Kenshin Uesugi et changeant effectivement le clan de Kasugayama de Nagao en Uesugi. Les membres de sa famille qui gardèrent le nom Nagao devinrent les obligés de la famille Uesugi. Trouve plus

Clan Naitō: Le clan Naitō (内藤氏, Naitō-shi) est un clan japonais qui prétend descendre de Fujiwara no Hidesato. Les Naitō deviennent daimyos durant l'époque d'Edo. Trouve plus

Clan Nakatomi: Le clan Nakatomi (中臣氏, Nakatomi-uji) est un clan influent du Japon ancien. Ce clan, qui soutient fermement le shintoïsme face à l'introduction du bouddhisme, prétend descendre d'un kami, à un degré moins sublime que celui de la famille impériale. Le clan lutte avec le clan Mononobe contre le clan Soga pour l'interdiction du bouddhisme. Il prend le pouvoir en 645. Le clan Nakatomi est à l'origine du clan Fujiwara (fondé par Nakatomi no Kamatari), probablement le clan le plus influent de l'époque de Heian. Trouve plus

Clan Nambu: Trouve plus

Clan Nanbu: Le clan Nanbu (南部氏, Nanbu-shi) était un clan féodal du Nord du Japon dans la province de Mutsu. Trouve plus

Clan Nanke (Fujiwara): Le clan Nanke est une branche cadette du clan Fujiwara fondée par Fujiwara no Muchimaro. Muchimaro avait trois frères : Fusasaki, Maro et Umakai. Ces quatre frères sont aussi connus pour avoir créé les « quatre maisons » de Fujiwara. Le clan Nanke est parfois appelé « la maison du Sud ». Trouve plus

Clan Naoe: Le clan Naoe (直江氏, Naoe-shi) est une famille japonaise de samouraïs, vassale du clan Uesugi à l'époque Sengoku. Trouve plus

Clan Niall: Trouve plus

Clan Nieczuja: Nieczuja est le blason et le nom d'un clan armorial polonais. Il fut utilisé par plusieurs familles de la noblesse de la République des Deux Nations. Le plus ancien sceau connu du clan Nieczuja date de 1286, et la plus ancienne mention écrite de 1397. Trouve plus

Clan Nikaidō: Le clan Nikaidō (二階堂氏, Nikaidō-shi) est un clan japonais de daimyos qui gouverne le district d'Iwase dans la province de Mutsu durant l'époque Sengoku. Le château de Sukagawa est leur résidence principale. Le clan descendrait de Fujiwara no Muchimaro, le fondateur des « cours du Sud » du clan Fujiwara. Trouve plus

Clan Nishio: Le clan Nishio (西尾氏, Nishio-shi) est un clan japonais qui prétend descendre du clan Kira, une branche de la lignée des Seiwa Genji. Yoshitsugu Yoshitsugu, un fils de Mochihiro Kira, sert Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu et adopte le nom « Nishio ». Durant le shogunat Tokugawa, les Nishio, en tant que vassaux héréditaires du clan Tokugawa, font partie des clans fudai daimyo. Le domaine de Haraichi (12 000 koku) dans la province de Musashi est donné à Yoshitsugu Nishio en 1602. Son fils, Tadanaga Nishio, est transféré au domaine de Shirai (20 000 koku) dans la province de Kōzuke en 1616 puis au domaine de Tsuchiura, province de Hitachi, de 1617 à 1649. Le clan gouverne alors le domaine de Tanaka (province de Suruga) de 1649 à 1679, le domaine de Komoro (province de Shinano) de 1679 à 1682 et s'installe définitivement au domaine de Yokosuka (province de Tōtōmi) de 1682 à 1868. Après la restauration de Meiji, le clan Nishio est transféré au domaine de Hanabusa, à la brève existence, dans la province d'Awa (Chiba), puis se voit accorder le titre de vicomte (shishaku) dans le nouveau système nobiliaire kazoku de l'ère Meiji. Trouve plus

Clan Nitta: Le clan Nitta (新田氏, Nitta-shi) est un clan du Japon médiéval qui descend du clan Minamoto et plus précisément de Minamoto no Yoshishige. Le clan est l'un des plus grands ennemis du shogunat des Ashikaga et ensuite des régents du clan Hōjō. Le clan Nitta commence à prendre de l'importance au début du XIIIe siècle. Il contrôle alors la province de Kozuke et exerce une petite influence sur la ville de Kamakura, capitale des Ashikaga. Le clan joue un rôle important en s'alliant au clan Date et en soutenant la cour du Sud lors de la période du Nanboku-chō. Trouve plus

Clan Niwa: Le clan Niwa est un clan japonais de la province d'Owari, qui descend du clan Kodama. Lorsque Nobunaga Oda prend le pouvoir, le clan Niwa essaye d'entretenir de bons rapports avec lui. Après la mort de Nobunaga Oda, l'influence du clan Niwa s'efface mais le clan réussit à survivre jusqu'à la période Edo et créée une dynastie de daimyos. Trouve plus

Clan Nkata: Le clan Nkata est la dynastie alternative régnante du royaume de Loango. La primauté du règne est détenue par le clan Kondi. Trouve plus

Clan Nostrad: Trouve plus

Clan Nuvoletta: Le clan Nuvoletta est un clan napolitain de la Camorra opérant dans la ville de Marano di Napoli, situé à la périphérie nord de la ville de Naples, dans le sud de l'Italie. Le clan était affilié à plusieurs familles de la mafia sicilienne. Trouve plus

Clan Nzemba: Le clan Nzemba est un des clans historiques du Royaume de Loango'. Les mots en italique sont la transcription en langue Vili. Il se distingue par: son nom (li zina):Nzemba (Bas Nzemba) son sanctuaire (tchibila):La forêt interdite appelée Cisosh eikukèba où l'on rencontre des chats tricolores mystiques. son emblème ou totem (N'vil ou M'pess):L'Iguane (Nguali). Mba:mbi ngo:mbi ma tonà mangt mang un slogan (N'Tandulu):Tipi Ù Tipk'na Ù bakà m:ba:nda. "le clan propriétaire de toute la forêt de m:ba:nda dont le totem est l'iguane". un terroir avec des attributs de souveraineté:Kufoli, territoire (N'toto) vient de cifoli (pluriel: bifoli), qui veut dire punaise, insecte suçant le sang humain. Il est situé. entre la route de Bas-Kouilou et la foret (libuku) de M:ba:ndà, de la rivière rouge à l'antenne des PTT. La plaine entourée de palmeraies, sur laquelle se tenait le champ de tir de l'armée française s'appelle I'mbuk' nio:na. La forêt environnante et la rivière qui y coule portent le nom de Cisafù ou ntu cisafù. La raffinerie de Pointe-Noire se trouve sur ces terres. Joseph Tchiamas (1937-2014) dit N'dong Liela mbut si tchikung'la, auteur des "Coutumes, traditions et proverbes vili" fut un représentant du clan et un dignitaire du Royaume de Loango après son rétablissement au lendemain de la conférence nationale de 1991. Trouve plus

Clan O'Brien: Trouve plus

Clan Oda: Le clan Oda (織田家) est l'un des plus puissants clans de daimyos de l'époque Sengoku (XVe siècle-XVIe siècle) de l'histoire du Japon. Oda Nobunaga est le plus grand représentant de ce clan, à l'origine de l'unification du Japon. Trouve plus

Clan Odrowąż: Odrowąż est un clan armorial de la noblesse polonaise. Il est mentionné pour la première fois en 1350. Trouve plus

Clan of Amazons: Clan of Amazons (繡花大盜, le Bandit brodeur) est un film hongkongais réalisé par Chu Yuan et sorti en 1978 . Comme souvent pour les films de cette période de la carrière du réalisateur il s'agit d'une adaptation d'un roman de Gu Long, Xìuhuā Dàdào (cycle de Lu Xiao-feng). Trouve plus

Clan of the white lotus: Trouve plus

Clan of Xymox: Clan of Xymox, aussi connu selon le nom de Xymox à certaines époques de leur carrière et familièrement désigné par les fans par l'acronyme COX, est un groupe de rock gothique néerlandais, originaire de Nimègue. Il est formé par Ronny Moorings et Anke Wolbert, des membres originaux, seul Ronny Moorings fait encore partie du groupe. Trouve plus

Clan Ogasawara: Le clan Ogasawara (小笠原氏, Ogasawara-shi) est un clan de daimyos japonais qui descend directement du 56e empereur du Japon : l'empereur Seiwa. Les Ogasawara ont été nommés shugo (gouverneurs) de la province de Shinano durant la période médiévale (1185-1600), et daimyōs (seigneurs féodaux) des territoires de Kyūshū durant la période Edo (1600-1867). Pendant les périodes Kamakura et Muromachi, le clan a contrôlé la province de Shinano tandis que des clans apparentés contrôlaient les provinces d'Awa, de Bizen , de Bitchū, d'Iwami, de Mikawa, de Tōtōmi et de Mutsu. Selon certaines théories, le clan Miyoshi et le clan Mizukami sont issus de la descendance du clan Ogasawara. Le clan Ogasawara est connu pour avoir créé une école traditionnelle comprenant les arts martiaux et une codification de l'étiquette, appelée Ogasawara-ryū. Les membres du clan excellaient notamment dans la pratique du yabusame. Miyamoto Musashi a étudié dans cette école d'étiquette qui est toujours pratiquée dans sa propre école, Hyoho Niten Ichi Ryu. Trouve plus

Clan Ogilvy: Le Clan Ogilvy ou Ogilvie est un clan écossais dirigé par le comte d'Airlie. Le nom du clan provient d'un site nommé Ogilvy, situé près de Glamis. Le fondateur du clan, qui contrôlait une part importante du comté d'Angus, est Gilbert, frère de Gillchrist, mormaer celtique d'Angus (mort en 1207). Trouve plus

Clan Ōkubo: Le clan Ōkubo (大久保氏, Ōkubo-shi) est un clan japonais de samouraïs qui accède au premier plan aux périodes Sengoku et Edo de l'histoire du Japon. Durant le shogunat Tokugawa, les Ōkubo qui sont vassaux héréditaires du clan Tokugawa sont comptés parmi les clans fudai daimyo. Trouve plus

Clan Ōmura: Le clan Ōmura (大村氏, Ōmura-shi) est un clan japonais dont l'origine remonte au Xe siècle quand Fujiwara Naozumi s'installe dans le Kyūshū et acquiert une importance locale. Après la guerre d'Ōnin, de 1467 à 1477, la péninsule de Sonogi se divise en une multitude de petits fiefs que les Ōmura entreprennent de conquérir. Trouve plus

Clan O'Neill: Trouve plus

Clan Ōoka: Le clan Ōoka (大岡氏, Ōoka -shi) est un clan japonais de samouraïs devenu important durant la période Edo. À l'époque du shogunat Tokugawa, les Ōoka, en tant que vassaux héréditaires du clan Tokugawa, font partie des clans fudai daimyo. Le clan Ōoka prétend descendre du kampaku Kujō Tadanori de l'époque de Kamakura, et s'installe dans le village de Ōoka dans le district Yana du nord de la province de Mikawa qui fait de nos jours partie de la ville de Shinshiro. À l'époque Sengoku, Ōoka Tadato (1522-1594) est général des armées de Matsudaira Hirohada à la bataille d'Azukizaka (1564). Son fils Ōoka Tadamasa (1548-1629) accompagne ensuite Tokugawa Ieyasu dans la région de Kantō et se voit donner une petite possession de 220 koku, dans le district de Kōza de la province de Sagami, possession qu'il fait fructifier à 600 koku dans ce qui est à présent la ville de Hiratsuka. Ses descendants continuent d'aider le shogunat Tokugawa en tant que hatamoto. La fortune du clan connaît une éclipse quand Ōoka Tadashina (1667-1710) déplaît à ce point au shogun Tokugawa Tsunayoshi que celui-ci l'exile à Hachijō-jima et que Ōoka Tadafusa (1650-1696) est contraint de faire seppuku pour avoir tué un obligé du clan Shimazu dans une bagarre. La bonne fortune du clan est de retour sous le shogun Tokugawa Yoshimune qui nomme le talentueux Ōoka Tadasuke au poste de machi-bugyō d'Edo. Tadasuke accomplit sa charge brillamment et se voit récompensé par des promotions au sein de la bureaucratie Tokugawa, tout en étant daimyō du domaine de Nishi-Ohira (10 000 koku) dans la province de Mikawa en 1748. Les Ōoka restent à Nishi-Ohira jusqu'à la restauration de Meiji. Ōoka Tadataka (1828-1887), le dernier daimyo du domaine de Nishi-Ohira, est fait vicomte (shishaku) dans la nouvelle structure nobiliaire kazoku de l'ère Meiji. Trouve plus

Clan Ōsaki: Le clan Ōsaki (大崎氏, Ōsaki-shi) est une famille d'obligés subordonnée à Minamoto no Yoritomo de la fin de l'époque de Heian à l'avènement du shogunat de Kamakura dans le Japon féodal. Il était important dans la province de Mutsu. Trouve plus

Clan Osl: Le Clan Osl (Osli, Osth ou Ozsol ; en hongrois : Osl nemzetség) était le nom d'une ancienne gens - clan - magyare. Plusieurs anciennes familles nobles hongroises descendent de ce clan : Kanizsay, Lósy, Viczay, Ostffy, Csorna, Nagyhőflány, Herbotyai, Lózsi, Nemethy. Trouve plus

Clan Ōta: Le clan Ōta (太田氏,, Ōta-shi) est un clan japonais de samouraïs issu du Seiwa Genji. Les Ōta sont surtout connus comme daimyōs (seigneurs féodaux) de territoires dans Kyūshū durant la période Edo (1600-1867). Dans un contexte spécial créé par le shogunat Tokugawa, le clan Ōta clan est identifié comme tozama daimyo (de l'extérieur) par contraste avec les clans de fudai daimyo (de l'intérieur) qui sont les vassaux héréditaires, c'est-à-dire alliés des Tokugawa. Trouve plus

Clan Otomo: Trouve plus

Clan Ōtomo: Le clan Ōtomo (大伴氏, Ōtomo-shi) était un clan japonais qui a servi les Okimi pendant une longue période. Le clan perdit de l'influence après la réforme de Taika en 645 avant d'en regagner à la cour au côté de Jinshin en 672. Ses terres natales étaient situées dans la province de Bungo, au nord de Kyushu. Comme les Otomo étaient l'un des seuls clans majeurs de Kyushu avec les Shoni et les Shimazu, ils avaient un rôle central dans la lutte contre l'invasion mongole en 1274 et 1281. Ils ont aussi joué un rôle dans la mise en place de l'investiture Ashikaga vers 1330. Les Otomo ont combattu au côté d'Ashikaga Takauji et lui ont permis de gagner des batailles clés comme la bataille de Sanoyama. Cette aide leur a permis d'atteindre des positions importantes dans le nouveau shogunat. Trouve plus

Clan Ōtsutsuki: Trouve plus

Clan Ouchi: Trouve plus

Clan Ôuchi: Trouve plus

Clan Ōuchi: Le clan Ōuchi (大内氏, Ōuchi-shi) est une des familles les plus puissantes et importantes du Japon féodal durant l'époque des shoguns Ashikaga du XIIe siècle au XIVe siècle et qui prétend descendre de la dynastie coréenne Baekje établie au Japon en 611. Les domaines que le clan dirige depuis la jōkamachi (ville-château) de Yamaguchi, comprennent six provinces du temps où la famille Ōuchi est la plus puissante et elle joue un rôle majeur par son soutien aux Ashikaga dans les guerres contre la cour impériale de l'époque Nanboku-chō. Les Ōuchi restent puissants jusqu'aux années 1560 quand leurs vassaux du clan Mōri les supplantent. Basés dans la province de Suō, à l'extrémité ouest de l'île de Honshū, où ils bâtissent plusieurs châteaux, les Ōuchi sont parmi les premières familles à s'engager dans le commerce et les relations extérieures, particulièrement avec la Chine. À la suite de la guerre d'Ōnin (1467-1477), une forte rivalité se développe entre les Ōuchi et le clan Hosokawa qui est à présent au pouvoir. Les deux familles s'affrontent à Ningpo en 1523 avec, pour résultat, que la Chine ferme Ningpo aux commerçants japonais. Quand les Ōuchi sont de nouveau autorisés à envoyer un navire quelque temps plus tard, le commerce est sur le point de s'éteindre. Les relations commerciales du clan avec la Chine se terminent définitivement en 1548, leur monopole étant brisé par les commerçants du port maritime de Sakai. Le clan Ōuchi héberge également pendant quelque temps le missionnaire jésuite espagnol François Xavier en 1551. En conséquence de leur richesse et de leurs contacts commerciaux, les Ōuchi se font un nom dans le monde des arts et de la culture en général. Ils possèdent d'innombrables pièces de collection du Japon et de la Chine comme du monde extérieur. L'invitation à Yamaguchi en 1486 du célèbre peintre Sesshu par Ōuchi Masahiro reste fameuse. Trouve plus

Clan Oyamada: Le clan Oyamada (小山田氏, Oyamada-shi) peut désigner cinq clans japonais de samouraïs différents. Ces cinq branches sont les suivantes : l'une prétend descendre du clan Taira. Le fameux général samouraï Oyamada Nobushige de l'époque Sengoku en est le descendant le plus connu ; l'une descend du clan Usa ; l'une prétend descendre des Fujiwara du nord par Uesugi Shigefusa ; l'une prétend être issue des Fujiwara du nord par Onomiya Saneyori ; l'une prétend descendre des Fujiwara du nord Kikuchi Noritaka. Trouve plus

Clan patriarcal: Trouve plus

Clan polonais: Trouve plus

Clan Ramsay: Le clan Ramsay est un clan écossais remontant au XIIe siècle. Trouve plus

Clan Reizei: Trouve plus

Clan Rizzuto: Trouve plus

Clan Rokkaku: Le clan Rokkaku (六角氏, Rokkaku-shi) est un clan japonais qui descend du clan Sasaki. Il était influent dans la province d'Omi, pendant la période Sengoku. Le clan Rokkaku a aussi eu un rôle notable pendant la guerre d'Onin. Le clan a été opposé au clan Asai. Après le siège de Chōkōji et la perte de leur château (pris par le clan Oda), le clan Rokkaku perdit toute influence et devint une famille de daimyos mineurs. Trouve plus

Clan Rokugo: Trouve plus

Clan Rokugō: Le clan Rokugō (六郷氏, Rokugō-shi) était un clan de samouraïs japonais qui prétendait descendre du clan Fujiwara et était basé dans la province de Dewa du comté de Senboku à la fin de l'époque Sengoku. Il ne faut pas le confondre avec un autre clan de samouraïs du même nom qui figure dans les premières archives de l'époque Muromachi dans la province de province de Musashi. Rokugō Masanori (1567-1634) a été récompensé par Tokugawa Ieyasu pour son soutien aux armées orientales lors de la bataille de Sekigahara contre ses seigneurs nominaux, le clan Onodera, par une augmentation de ses avoirs de 4 500 koku à 10 000 koku et par le statut de daimyō du Domaine de Hitachi-Fuchū. Il servit le shogunat Tokugawa pendant le siège d'Osaka en 1614 et, après la destruction du clan Mogami, fut transféré dans le domaine de Honjō avec une augmentation des revenus atteignant 20 000 koku, qui furent tous consolidés sous la forme de 103 villages dans le comté de Yuki, où ses descendants gouvernèrent pendant onze générations à la restauration de Meiji. Au cours de la guerre de Boshin de 1868-1869, les Rokugō ont signé le pacte qui a formé le Ōuetsu Reppan Dōmei, mais ils ont été éclipsés par les forces impériales qui ont soumis l'alliance. Le château de Honjō a été détruit pendant ce conflit. Comme avec toutes les autres familles de daimyōs, le nouveau gouvernement de Meiji a retiré le titre du clan Rokugō en 1871. Le dernier daimyō du domaine de Honjō obtint par la suite le titre de shishaku (vicomte) dans la pairie kazoku,. Trouve plus

Clan Rola: Rola est le nom les armoiries (polonais : herb) de l'aristocratie polonaise. Il est mentionné pour la première fois en 1330. Trouve plus

Clan Rusu: Le clan Rusu (留守氏, Rusu-shi) est un clan japonais qui prétend descendre de Michikane, le fils de Fujiwara no Kaneie. Le clan prend le nom « Rusu » à la suite de la conquête du nord du Japon par Minamoto no Yoritomo. La famille, qui s'appelle alors Isawa, se voit confier la surveillance du nord durant l'absence de Yoritomo (rusu (留守) étant le mot japonais pour « absence »). Au XIVe siècle, à l'époque Nanboku-chō, la famille joint ses forces à Kitabatake Akiie et se bat vaillamment à Tsugaru et Shirakawa. Mais, en 1336, la famille change de camp alors qu'elle est en campagne dans la province de Mikawa et combat maintenant du côté de la cour du Nord. Peu après, le clan est engagé dans la guerre de Kan'nō en 1351. La famille Rusu établie au château de Takamori au XVIe siècle est soutenue par le clan Date avec lequel se forment des liens de parenté par des mariages et des adoptions. Leurs relations s'améliorent continument et, durant la période Edo, les Rusu deviennent samouraïs du domaine de Sendai appartenant au clan Date. La famille Rusu prend aussi le nom de famille des Date pendant la période Edo et gouverne le domaine de Mizusawa, un domaine subsidiaire de celui de Sendai. La famille est classée ichimon (一門), parente du daimyo Date dans le système de classement des obligés du domaine de Sendai. Kuninori Date, qui organise Hokkaidō au début de l'ère Meiji, est un descendant de ce clan. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...