Rechercher dans ce blog

lundi 22 février 2021

CitéCréation, Citect, Cité-d'Armagh-Banbridge-et-Craigavon, Cité-de-carcassonne, Cité-de-carcassonne (IGP),

CitéCréation: CitéCréation (ex-Cité de la création) est une coopérative créée en 1983 à Oullins, par des peintres muralistes de l'ex-atelier Populart. L'association est devenue une SCOP en 1986. Elle réalise des fresques, murs peints ou trompe-l'œil, initialement dans l'agglomération lyonnaise, puis dans d'autres villes françaises et d'autres pays du monde. Trouve plus

Citect: Citect est un éditeur de logiciels spécialisé dans les systèmes d'automatisation et de contrôle industriel. Les principaux logiciels commercialisés par Citect sont CitectSCADA, CitectFacilities, Switch2Citect, CitectSCADAReports et Ampla. Trouve plus

Cité-d'Armagh-Banbridge-et-Craigavon: Trouve plus

Cité-de-carcassonne: Le cité-de-carcassonne, appelé vin de pays de Cité de Carcassonne jusqu'en 2009, est un vin français d'indication géographique protégée (le nouveau nom des vins de pays) de zone qui a vocation à labelliser, après dégustation, les vins ne pouvant postuler une appellation d'origine. Trouve plus

Cité-de-carcassonne (IGP): Trouve plus

Cité-de-Derry-et-Strabane: Trouve plus

Citedesartsparis.net: Trouve plus

Cité-district d'Armagh: Trouve plus

Cité-dortoir: Trouve plus

Citée internationale de Lyon: Trouve plus

Cité-état: Trouve plus

Cité-Europe: Trouve plus

Citefibre: Trouve plus

Citéfibre: Trouve plus

CITE-FM: CITE-FM, mieux connu sous le nom de 107,3 Rouge (anciennement RockDétente 107,3 puis Rouge FM 107,3), est une station de radio québécoise située à Montréal appartenant à Bell Media, diffusant de la musique adulte contemporaine à la fréquence 107,3 FM avec une puissance de 42 900 watts à partir du mont Royal. Elle est à la tête du réseau Rouge FM qui comprend neuf stations à travers le Québec. Trouve plus

CITE-FM-1: CITE-FM-1, mieux connu sous le nom de Rouge FM 102,7 (anciennement RockDétente 102,7), est une station de radio québécoise située dans la ville de Sherbrooke diffusant sur la bande FM à la fréquence 102,7 MHz avec une puissance de 100 000 watts à partir du Mont Orford et appartient à Bell Media, couvrant un large territoire. Elle fait partie du réseau Rouge FM qui comprend neuf stations à travers le Québec. Trouve plus

Cité-Franche de Faucongris: La Cité-Franche de Faucongris (en anglais, the Free City of Greyhawk ), également connue sous le nom de Ville de Faucongris, ou encore Joyau de la Flannesse, est une Cité-État imaginaire du décor de campagne le Monde de Faucongris pour le jeu de rôle Donjons et Dragons . Comme le décor a été publié à l'origine sous forme d'un livret à couverture souple, puis à nouveau dans une boîte qui portaient tous deux le titre de Monde de Faucongris, le terme "Faucongris" est souvent utilisé pour décrire le monde de campagne dans son entier, alors que le nom adéquat de cette partie du monde est la Flannesse. On appelle Domaine de Faucongris l'ensemble des terres contrôlées par la Cité-Franche. Trouve plus

CitéGAY: CitéGAY est un portail web communautaire gay et lesbien et un site web de rencontre créé en 1997. Trouve plus

Cite-jardin: Trouve plus

Cité-jardin: La cité-jardin est un concept théorisé par l'urbaniste britannique Ebenezer Howard en 1898, dans son livre To-morrow : A peaceful path to real reform. C'est une manière de penser la ville qui s'oppose à la ville industrielle polluée et dont on ne contrôle plus le développement pendant la révolution industrielle et qui s'oppose également à la campagne (considérée comme trop loin des villes). Son concept est mis en application par Raymond Unwin dans la réalisation des villes de Letchworth Garden City et de Welwyn Garden City, au nord de Londres, ainsi que d'une « banlieue-jardin » immédiatement au nord du quartier londonien de Hampstead, baptisée Hampstead Garden Suburb. Puis le modèle se répand un peu partout dans le monde. Trouve plus

Cite-jardin a Bruxelles: Trouve plus

Cité-jardin à bruxelles: Trouve plus

Cité-jardin à Stockholm: Les cités-jardins à Stockholm, dont les origines remontent au début du XXe siècle, sont une composante importante de la politique d'urbanisme de la capitale suédoise. Les origines de ces cités-jardins remontent à 1904, année durant laquelle le conseil municipal de Stockholm fait l'acquisition de 606 hectares à Enskede, dans la paroisse de Brännkyrka, au sud de Stockholm. C'est sous l'impulsion de l'homme politique et maire de Stockholm Carl Lindhagen, l'urbaniste Herman Ygberg et l'architecte Per Olof Hallman que va voir le jour la cité-jardin d'Enskede, première cité-jardin de Suède. La construction de ces habitations sociales répond à plusieurs impératifs : les mauvaises conditions d'habitation de couches populaires, la crise du logement que connaît Stockholm à la fin du XVIIIe siècle, ceci en dépit d'importants travaux de construction de logements en centre-ville. La construction de cités-jardins s'inscrit dans une politique de logement social, dont le but est de permettre aux classes populaires et ouvrières d'avoir accès à des logements abordables et décents. Les cités-jardins fleurissent durant les années 1920 et 1930. Trouve plus

Cité-jardin de Beaublanc: La cité de Beaublanc est une cité ouvrière située à Limoges, dans le département français de la Haute-Vienne. Construite entre 1921 et 1923 par Roger Gonthier, et ouverte en 1924, elle se compose de 202 logements de deux à quatre pièces répartis dans une vingtaine de pavillons habillés de pierre de taille, entourés de grandes parcelles enherbées et disposant d'équipements collectifs (lavoirs et bains-douches). Elle répond aux principes de la cité-jardin. Elle fait face au stade municipal de Beaublanc. Quelques années avant l'édification de la Cité des Coutures, il s'agit de la première réalisation de l'Office d'habitations à bon marché de Limoges, créé après la Première Guerre mondiale et dirigé par le conseiller municipal Victor Thuillat, et du premier projet de cité-jardin achevé à Limoges. L'ouverture de la cité suscite un engouement de la population ouvrière, si bien qu'un tirage au sort est nécessaire pour désigner les nouveaux occupants. La cité fait l'objet d'un projet de labellisation « Patrimoine du XXe siècle ». Trouve plus

Cite-jardin de la Butte-Rouge: Trouve plus

Cité-jardin de la butte-rouge: Trouve plus

Cité-jardin de Suresnes: La cité-jardin de Suresnes est une des plus grandes cités-jardins d'Île-de-France. Construite à Suresnes (Hauts-de-Seine), cette cité-jardin a été réalisée par les architectes Alexandre Maistrasse, Julien Quoniam puis Félix Dumail, à l'initiative du maire Henri Sellier, principalement de 1921 et 1939 et après-guerre jusque 1956. Elle compte environ 3300 logements, dont 170 pavillons, ainsi que de nombreux équipements (théâtre, établissements scolaires, bains-douches, résidence pour personnes âgées, logements pour célibataires, lieux de cultes et commerces). Trouve plus

Cité-jardin des Rosiers: La cité-jardin des Rosiers est un quartier d'habitation à bon marché situé à Caen (Calvados) dans le quartier Hastings. Bâti au début du XXe siècle et abandonné peu à peu — mais non totalement — à partir du début des années 1990, son avenir semble moins incertain depuis l'inscription monument historique des façades et un projet d'en refaire un espace d'habitation. Cette cité-jardin fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 15 juin 2007. Trouve plus

Cité-jardin Ungemach: La cité Ungemach est une cité-jardin créée au début des années 1920 et située dans le quartier du Wacken, au nord de Strasbourg. Quelques décennies plus tard, l'implantation, au fil des années, de constructions liées aux institutions européennes, dont le Parlement européen, fut conduite en bordure de cet ensemble de 140 pavillons, couleur rose ou paille, entourés de jardins. Trouve plus

Citeko: Citeko est une commune indonésienne du Java occidental, département du Bogor, canton de Cisarua. Trouve plus

Citel: Trouve plus

Citel (éditeur video): Citel est le nom d'un éditeur et distributeur vidéo créé en 1986. La société Citel est une filiale de Dargaud. Trouve plus

Citel (éditeur vidéo): Trouve plus

Citel (vidéo): Trouve plus

Citel video: Trouve plus

Citel Vidéo: Trouve plus

Citel Vidéo (label): Trouve plus

Citéline: Trouve plus

Citelis: Trouve plus

Citélis: Trouve plus

Citelis 10: Trouve plus

Citelis 12: Trouve plus

Citélis 12: Trouve plus

Citelis 18: Trouve plus

Citélis 18: Trouve plus

Citelis GNC: Trouve plus

Citélis GNC: Trouve plus

Citelis Line: Trouve plus

Citelles: Le Citelles est une rivière française arrosant le département de la Drôme. C'est un affluent du Jabron. Trouve plus

Citellus elegans: Trouve plus

Cité-mère: Trouve plus

Citeo: Trouve plus

Citepa: Trouve plus

Citéphilo: Trouve plus

Citerna: Commune jumelée avec Gattières Citerna est une commune italienne d'environ 3 500 habitants, située dans la province de Pérouse, dans la région Ombrie, en Italie centrale. Le village a obtenu le label des Plus Beaux Bourgs d'Italie. Trouve plus

Citerne: Une citerne est un aménagement, pouvant être souterrain, destiné à la collecte des eaux de pluie, et à leur rétention afin d'en permettre une utilisation régulière, quotidienne (bien souvent domestique à l'origine), ou une exploitation plus exceptionnelle en cas de sécheresse ou d'incendie. Dans le monde contemporain, les citernes ont migré du sous-sol vers la surface et leurs usages se sont diversifiés. Si à l'origine, elles étaient destinées à recevoir de l'eau, elles reçoivent maintenant la majorité des liquides comme les effluents, lixiviats / digestats, boues d'épuration, lisier… Leur forme a aussi évolué avec les évolutions techniques des matériaux. On trouve donc aussi bien des citernes dites « rigides » fabriquées avec des matériaux « durs », que des citernes souples fabriquées à partir d'élastomères ou de composites armés. Le volume de ces dernières peut atteindre jusqu'à 1 500 m3. Trouve plus

Citerne (homonymie): Citerne est un nom commun ou un nom propre qui peut désigner : Trouve plus

Citerne (Somme): Citerne ou Citernes est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France. Depuis le 13 février 2020, la commune fait partie du parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime. Le village s'appelle officiellement Citerne (sans le s, graphie officielle de l'INSEE), mais les Citernois et villages voisins écrivent habituellement Citernes. Trouve plus

Citerne (volcan): La Citerne est un volcan de France situé en Guadeloupe, sur le flanc sud-est de la Soufrière. Culminant à 1 155 mètres d'altitude, il est couronné par un cratère circulaire dont le fond est occupé par le lac Flammarion. Sur le rebord sud du cratère se trouvent des antennes-relais de radio et de télévision. La Citerne est située sur le territoire de la commune de Gourbeyre à l'ouest, de Capesterre-Belle-Eau à l'est et de Trois-Rivières au sud ; les limites de ces communes se rejoignent dans le lac Flammarion, laissant le sommet du volcan sur la commune de Gourbeyre. L'intégralité de la montagne est incluse dans le parc national de la Guadeloupe. Le sommet est accessible par le nord via la D11 dont l'extrémité est fermée à la circulation, par l'ouest via la trace de l'Armistice, un sentier passant au pied de la grande chute du Galion, ou encore par le sud via un autre sentier. La dernière éruption de la Citerne s'est produite autour de 370. Trouve plus

Citerne al-Nabih: La citerne al-Nabih est une citerne d'Alexandrie creusée sous la dynastie toulounide, au IXe siècle. Elle est située sous les jardins de Chalalat, au centre de la ville. Elle a été restauréee dans les années 1950, mais en raison des difficultés d'accès, n'a été ouverte au public que récemment grâce à un concours de circonstances et à la volonté de trois personnalités : le général Abdel Salam Al-Mahgoub, gouverneur d'Alexandrie, Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes, et l'archéologue Jean-Yves Empereur. Auparavant, seule une fenêtre située au troisième étage permettait d'entrevoir le monument - sans que la perspective étroite donne la mesure de sa splendeur. Pour aller plus loin, il fallait jouer au saltimbanque sur une échelle de corde. Alexandrie avait été surnommée Ville aux mille citernes : dès sa fondation en 331 av. J.-C., la ville avait dû pallier son éloignement du fleuve-dieu Nil par un subterfuge, la création d'immenses réservoirs souterrains. Lors de la crue du fleuve, en août-septembre, un canal relié à la branche canopique du Nil remplissait les citernes. Avec l'extension de la ville, les réservoirs se sont multipliés. Au-delà de leur aspect utilitaire, les citernes sont devenues, au cours des siècles, des lieux de visite pour les voyageurs, venus admirer ces cryptes monumentales dont certaines sont restées utilisées jusqu'en 1896. La citerne al-Nabih est une de ces cathédrales souterraines, conjuguant grâce et équilibre avec ses trois étages de colonnades entrelacées. Creusée dans le calcaire tendre du sous-sol alexandrin, la construction témoigne du réemploi harmonieux de colonnes gréco-romaines ou byzantines. Trouve plus

Citerne al-Nabih à Alexandrie: Trouve plus

Citerne basilique: Une citerne basilique est le nom générique donné parfois aux citernes souterraines qui ont la forme de salles à colonnes supportant une couverture de voûtes. Le modèle en est la Citerne Basilique (Yerebatan Sarayı) qui doit son nom à sa localisation sous la Basilikè. D'autres grandes citernes du même type sont : La Citerne d'Aspar ; La Citerne de Philoxenos. Portail de l'architecture et de l'urbanisme Portail du monde byzantin Trouve plus

Citerne Basilique (Yerebatan Sarayı): Trouve plus

Citerne Basilique (Yerebatan Sarnıcı): La Citerne Basilique (en grec Βασιλικὴ κινστέρνη / Basilikè kinstérnè), aussi connue sous le nom turc Yerebatan Sarnıcı (« la citerne enfouie sous terre »), est une gigantesque citerne souterraine de Constantinople, la capitale de l'Empire byzantin, dont elle est l'un des monuments les plus spectaculaires encore visibles aujourd'hui à Istanbul. Elle est située à l'ouest de Sainte-Sophie, entre la Mésè au sud et l'église de la Théotokos des Chalkopratéia au nord. Trouve plus

Citerne d'Aetius: La Citerne d'Aetius (en grec : ἡ Κινστέρνη τοῦ Ἄετίου), connue depuis la période ottomane sous le nom de Çukurbostan ("jardin souterrain") et depuis 1928 comme Karagümrük stadyumu (stadium "Karagümrük ") ou Vefa stadyumu ("stadium Vefa "), était l'une de quatre citernes à ciel ouvert de l'ancienne Constantinople. Elle est maintenant transformée en stade de football. Trouve plus

Citerne d'Aspar: La Citerne d'Aspar (en grec : ἡ τοῦ Ἂσπαρος κινστέρνη) ou Grande Citerne (en grec : μεγίστη κινστέρνη), connue en turc comme Sultan Selim Çukurbostanı (« Jardin en creux du Sultan Selim ») était l'une de quatre citernes à ciel ouvert de l'ancienne Constantinople. Trouve plus

Citerne de ballast: Certains grands navires tels que les pétroliers, vraquiers, ou gaziers sont munis des citernes de ballast qui leur permettent de mieux manœuvrer le navire. Trouve plus

Citerne de chyle: Trouve plus

Citerne de l'Hebdomon: La Citerne de l'Hebdomon (en grec : κινστέρνη τοῦ Ἕβδομου) était l'une de quatre grandes citernes à ciel ouvert de l'ancienne Constantinople. Elle était située à Hebdomon, faubourg situé hors des murs de la Constantinople byzantine. À l'époque ottomane, elle fut connue sous le nom de Fildamı Sarnıcı ("Citerne de la maison aux éléphants"). De nos jours, l'Hebdomon fait partie du district Bakirköy dans les faubourgs d'Istanbul . Trouve plus

Citerne de Mocius: La Citerne de Mocius (en grec : κινστέρνη τοῦ Μωκίου) ou Citerne de Saint-Mocius, connue en turc sous le nom de Altımermer Çukurbostanı (litt : jardin souterrain d' Altimermer [des sept marbres]), était la plus grande des quatre citernes à ciel ouvert de l'ancienne Constantinople,. Trouve plus

Citerne de Pecquet: Trouve plus

Citerne de philoxenos: Trouve plus

Citerne de Théodose: 41° 00′ 26″ N, 28° 58′ 21″ E La citerne dite de Théodose (en grec : Κινστέρνα Θεοδοσίου; en turc : Şerefiye Sarnıcı) est une citerne couverte de l'ancienne Constantinople byzantine, aujourd'hui Istanbul (Turquie). Trouve plus

Citerne du chyle: La citerne du chyle ou réservoir du chyle ((la) cisterna chyli ou receptaculum chyli), nommée aussi citerne de Pecquet (ou sac de van Horne) dans l'ancienne nomenclature anatomique, est une structure lymphatique sacculaire rétro-aortique, encadré par les piliers du muscle diaphragme. Elle correspond à une dilatation de 2 à 3 centimètres, à l'origine du canal thoracique, en regard de la deuxième (L2) ou de la troisième vertèbre lombaire (L3). Elle draine toute la lymphe issue de l'ensemble des ganglions lymphatiques sous-diaphragmatiques. Elle doit son nom au chyle riche en lipides absorbés par la muqueuse intestinale. Trouve plus

Citerne pneumatique: Les citernes pneumatiques sont des citernes destinées à stocker ou transporter des matériaux secs en vrac tels que le ciment, la chaux, la farine, des granulés plastiques, des charges telles la silice pyrogénée et autres produits similaires ; le remplissage et le vidage de ces citernes sont assurés par transport pneumatique, les matériaux étant en suspension dans un flux d'air. Trouve plus

Citerne souple: La citerne souple est un moyen de stockage souple de liquides. Elle est aussi appelée réservoir souple, bâche souple, poche souple ou cuve souple. Une fois remplie, elle ressemble à un gros « oreiller » d'où découle son nom commun de « citerne oreiller » (en anglais : pillow tank). Trouve plus

Citerne sous-arachnoïdienne: Les citernes sous-arachnoïdienne sont une dilatation de l'espace sous-arachnoïdien, elles sont situées à la base du crâne, principalement autour du tronc cérébral. Trouve plus

Citerne souterraine: Une citerne souterraine est un réservoir d'eau excavé dans le sous-sol et alimenté par drainage (notamment en Andalousie) ou par un aqueduc. On en trouve de nombreux exemples en Espagne mauresque : en castillan, le nom local est aljibe, ou algibe et provient de la langue arabe. Trouve plus

Citernes: Trouve plus

Citernes (Somme): Trouve plus

Citernes antiques de Trémonday: Les citernes antiques de Trémonday sont des citernes situées à Batz-sur-Mer, dans le département français de la Loire-Atlantique. Trouve plus

Citernes de constantinople: Trouve plus

Citernes de La Malga: Les citernes de La Malga ou citernes de La Mâalga sont un ensemble de citernes figurant parmi certains des éléments les plus impressionnants du site archéologique de Carthage en Tunisie. Il s'agit de l'un des mieux conservés de l'époque romaine. D'une capacité de 50 à 60 000 m3, les citernes étaient chargées de recevoir l'eau provenant d'une branche de l'aqueduc de Zaghouan mais dont le tracé précis reste à étudier ; elles étaient destinées à alimenter en eau la ville la plus importante de l'Afrique romaine au Haut-Empire, en particulier l'ensemble des thermes d'Antonin. Elles sont classées comme partie du site de Carthage sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Le 17 février 2012, le gouvernement tunisien propose le complexe hydraulique romain de Zaghouan-Carthage dont elles font partie pour un futur classement sur la liste du patrimoine mondial. Trouve plus

Citernes de Tawila: Les citernes de Tawila sont des réservoirs d'eau se trouvant à Aden au Yémen et datant de l'Antiquité. Trouve plus

Citernes pneumatiques: Trouve plus

Citernier: Trouve plus

Citers: Citers est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Trouve plus

Cites: Trouve plus

Cités: Trouve plus

Cites (revue): Trouve plus

Cités (revue): Cités est une revue scientifique de philosophie politique, fondée par Yves Charles Zarka en 2000, et publiée par les Presses universitaires de France. Elle comporte parmi ses collaborateurs des personnalités comme Didier Deleule, Paul Audi, Christian Godin... Trouve plus

Cités de Caractère de Bourgogne Franche-Comté: Trouve plus

Cités de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté: Cités de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté est une association française loi de 1901 créée en 1989. Elle délivre le label touristique Cité de Caractère de Bourgogne Franche-Comté à des communes de moins de 10 000 habitants habitants situées dans l'espace rural. Suite à l'assemblé générale du 14 décembre 2019 le nombre de communes bénéficiant de ce label s'élève à 59. Trouve plus

Cités de la plaine: Cités de la plaine est un film français réalisé par Robert Kramer, sorti en 2000. Il est présenté à la Semaine de la critique au Festival de Cannes 2000. Trouve plus

Cites de memoire: Trouve plus

Cités de mémoire: Cités de mémoire est un récit de voyage imaginaire d'Hervé Le Tellier, illustré par Xavier Gorce et publié en 2003 aux éditions Berg International (ISBN 2-91128-960-9) ; c'est un double hommage au Gulliver de Jonathan Swift et aux Villes invisibles de l'écrivain italien et oulipien Italo Calvino. Trouve plus

Cites des Asteroides: Trouve plus

Cités des astéroïdes: Cités des astéroïdes est un roman de Pierre Barbet paru en 1981 chez Fleuve noir, collection Anticipation no 1071 (ISBN 2-265-01627-6). Ce roman de science-fiction fait suite à Oasis de l'espace. Trouve plus

Cités d'or: Les cités d'or sont un mythe qui s'est développé principalement après la découverte de l'Amérique de 1492, lorsque les conquistadors ont exploré le Nouveau Monde à la recherche de villes regorgeant de richesses. Les origines de ce mythe remontent au XIIe siècle mais c'est à partir de 1539 que la légende prit de l'ampleur avec le récit de Marcos de Niza, moine franciscain envoyé en exploration en Amérique du Nord et qui prétendit alors avoir découvert l'existence de sept immenses et riches cités qui ne furent jamais retrouvées. Le mythe a par la suite évolué en engendrant plusieurs autres légendes qui ont inspiré de nombreuses œuvres de fiction et durablement marqué l'imaginaire collectif (notamment en interférant avec le mythe d'Eldorado, inspiré de la mythologie et des traditions Chibchas en Amérique du Sud). Trouve plus

Cités du modernisme de Berlin: Les Cités du modernisme de Berlin est un ensemble de six cités de logements sociaux construits entre 1913 et 1934 dans les quartiers périphériques de Berlin. À une époque où Berlin est un centre artistique, culturel et scientifique d'avant-garde, à l'époque de la République de Weimar, la municipalité de Berlin, issue du Parti social démocrate encourage la construction de logements sociaux dans plusieurs quartiers périphériques de la ville. L'objectif est de mettre à disposition de toutes les classes sociales des logements clairs, hygiéniques et accessibles. Les constructions les plus marquantes commencent avant même la Première Guerre mondiale et s'achèvent avec l'avènement du Troisième Reich. Il est fait appel aux architectes allemands Bruno Taut et Martin Wagner pour réaliser des plans d'urbanisme, Walter Gropius ou encore Hans Scharoun participant à la construction de certains bâtiments. Ces projets sont influencés par le mouvement des cités-jardins nées en Angleterre mais sans reprendre totalement les principes de Ebenezer Howard. Ils constituent parmi les plus importantes réalisations du Mouvement moderne en architecture. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...