Rechercher dans ce blog

lundi 22 février 2021

Cistaceae, Cistacée, Cistacées, Cistanche, Cistanthe umbellata,

Cistaceae: La famille des Cistaceae (Cistacées) est constituée de plantes dicotylédones ; elle comprend moins de 200 espèces réparties en 8 à 10 genres. Trouve plus

Cistacée: Trouve plus

Cistacées: Trouve plus

Cistanche: Cistanche est un genre de plantes parasites, appartenant aux angiospermes eudicotylédones de la famille des Orobanchaceae. Ce genre comprend 27 espèces holoparasites, sans chlorophylle, des régions arides de l'ancien monde, de l'Afrique du Nord à la Chine occidentale. Trouve plus

Cistanthe umbellata: Cistanthe umbellata (anciennement Calyptridium umbellatum) est une espèce de plante vivace de la famille des Portulacaceae originaire de l'ouest de l'Amérique du Nord. Trouve plus

Ciste: Les cistes ou cystes sont des arbrisseaux dicotylédones du genre Cistus et de la famille des Cistacées poussant le plus souvent sur le pourtour méditerranéen. Ils adorent en effet les sols secs (généralement siliceux mais aussi calcaires) et ensoleillés. De plus ils sont pyrophytes, ayant la particularité de se régénérer facilement et même de se multiplier après les incendies. Autant dire que les maquis ou les garrigues méditerranéens, si souvent touchés par les feux de forêts, sont tapissés de cistaies qui fleurissent entre le printemps et l'été (avril-juin). Classés traditionnellement dans l'ordre des Violales, les cistes appartiennent aujourd'hui à celui des Malvales. Trouve plus

Ciste (archeologie): Trouve plus

Ciste (archéologie): En archéologie, une ciste (du latin cista, « corbeille en osier » et par extension « coffre », voire « boite ») est une sépulture individuelle ou double, de petites dimensions, se présentant généralement sous la forme d'un caisson ou coffre parfois recouvert d'un tumulus entouré d'une enceinte de pierre carrée, ronde ou rectangulaire, laquelle peut jouer un rôle de contention pour la masse de terre ou de pierre. La ciste, avec ou sans tumulus, peut être enterrée, semi-enterrée ou aérienne. Lorsque la fosse est creusée dans le sol, ses flancs sont en partie ou en totalité revêtus de dalles verticales de pierre, et couvertes et fermées par des dalles de pierre horizontales. Cette sépulture se distingue du dolmen, tombe collective nécessitant un accès à la chambre sépulcrale. Trouve plus

Ciste (énigme): Trouve plus

Ciste (homonymie): Trouve plus

Ciste (religion): Une ciste ou ciste mystique (du latin cista, dérivé du grec Κίστη) est une corbeille sacrée employée dans les cultes à mystères dans l'Antiquité. Trouve plus

Ciste à feuilles de sauge: Trouve plus

Ciste blanc: Trouve plus

Ciste blanchâtre: Trouve plus

Ciste cotonneux: Trouve plus

Ciste de Crète: Trouve plus

Ciste de Crête: Trouve plus

Ciste de Montpellier: Trouve plus

Ciste femelle: Trouve plus

Ciste Ficoroni: Trouve plus

Cistecephalus: Cistecephalus est un genre éteint de thérapsides dicynodontes ayant vécu au Permien en Afrique du Sud et en Zambie. C'était un animal fouisseur, spécialisé, ayant probablement un mode de vie similaire à la taupe moderne. Sa tête était aplatie, en forme de coin, le corps allongé et les membres antérieurs très puissants, similaires aux animaux fouisseurs actuels. Il pouvait atteindre jusqu'à 60 cm de longueur. C'est l'un des premiers genres de dicynodontes décrits par Richard Owen en 1876. Trouve plus

Cistella: Cistella est une commune d'Espagne dans la communauté autonome de Catalogne, province de Gérone, de la comarque d'Alt Empordà Trouve plus

Cistellaria: Trouve plus

Cister: Trouve plus

Cistercian studies quarterly: Trouve plus

Cistercien: Trouve plus

Cistercienne: Trouve plus

Cisterciennes: Trouve plus

Cisterciennes bernardines d'Esquermes: Les Cisterciennes bernardines d'Esquermes appartiennent à une branche de l'ordre cistercien. Elles suivent la règle de saint Benoît et participent à l'œuvre apostolique de l'Église par leurs activités éducatives et l'hospitalité. Les Sœurs sont réparties dans huit monastères de moniales, dans six pays. Ces monastères sont réunis autour d'un Gouvernement centralisé. Trouve plus

Cisterciens: Trouve plus

Cisterna: Cisterna est un nom de lieu et un patronyme. Trouve plus

Cisterna d'Asti: Trouve plus

Cisterna d'Asti (DOC): Trouve plus

Cisterna d'Asti superiore: Trouve plus

Cisterna d'Asti: Cisterna d'Asti (français : Cisterne) est une commune italienne d'environ 1 300 habitants située dans la province d'Asti dans la région Piémont dans le nord-ouest de l'Italie. Trouve plus

Cisterna d'Asti (DOC): Le Cisterna d'Asti est un vin rouge italien de la région Piémont doté d'une appellation DOC depuis le 17 juillet 2002. Seuls ont droit à la DOC les vins rouges récoltés à l'intérieur de l'aire de production définie par le décret. Le vin rouge du Cisterna d'Asti répond à un cahier des charges moins exigeant que le Cisterna d'Asti superiore ou le Cisterna d'Asti vigna, essentiellement en relation avec le titre alcoolique et/ ou le vieillissement. Trouve plus

Cisterna d'asti (vin): Trouve plus

Cisterna d'Asti superiore: Le Cisterna d'Asti superiore est un vin rouge italien de la région Piémont doté d'une appellation DOC depuis le 17 juillet 2002. Seuls ont droit à la DOC les vins rouges récoltés à l'intérieur de l'aire de production définie par le décret. Le vin rouge du Cisterna d'Asti superiore répond à un cahier des charges plus exigeant que le Cisterna d'Asti, essentiellement en relation avec le titre alcoolique et/ ou le vieillissement. Le décret préscrit un vieillissement obligatoire d'au moins 10 mois à compter du 1er novembre suivant la vendange, dont au moins un passage en fûts de chêne ou de châtaignier. Trouve plus

Cisterna di latina: Trouve plus

Cisterne: Cisterne peut désigner : Hélier Cisterne (1981-), réalisateur français ; nom français de la ville italienne de Cisterna d'Asti. Trouve plus

Cisternes: Trouve plus

Cisternes-la-Foret: Trouve plus

Cisternes-la-Forêt: Cisternes-la-Forêt est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes. Trouve plus

Cisterniga: Trouve plus

Cistérniga: Trouve plus

Cisternino: Cisternino est une commune italienne d'environ 11 470 habitants située dans la province de Brindisi dans la région des Pouilles dans le sud de l'Italie. Trouve plus

Cistes: Trouve plus

Cistes.net: Trouve plus

Cisteur: Trouve plus

Cisticola: Cisticola est un genre de petits passereaux à l'allure de fauvettes. Il comprend 51 espèces. Trouve plus

Cisticola aberdare: Trouve plus

Cisticola carruthersi: Trouve plus

Cisticola erythrops: Trouve plus

Cisticola exilis: Trouve plus

Cisticola juncidis: Trouve plus

Cisticola juncidis terrestris: Trouve plus

Cisticole: Trouve plus

Cisticole a couronne doree: Trouve plus

Cisticole à couronne dorée: La Cisticole à couronne dorée (Cisticola exilis), également connue sous le nom de Cisticole à tête d'or est une espèce de fauvettes de la famille des Cisticolidae, que l'on trouve en Australie et dans 13 pays asiatiques. Mesurant entre 9 et 11,5 centimètres de long, elle est généralement de couleur marron et crème, mais elle a un aspect différent pendant la saison des amours, avec un corps de couleur dorée et une queue beaucoup plus courte. Elle est omnivore et émet fréquemment des vocalisations variées. Connue comme le « plus fin tailleur de tous les oiseaux », elle construit des nids avec des plantes et des fils d'araignée. Elle s'accouple pendant la saison des pluies. Elle a une très grande aire de répartition et une population très importante, qui serait en augmentation. Il s'agit de la seule espèce de cisticoles dont l'aire de répartition n'englobe pas l'Afrique tropicale. Trouve plus

Cisticole à face rousse: La Cisticole à face rousse (Cisticola erythrops) est une espèce d'oiseaux de la famille des Cisticolidae. Trouve plus

Cisticole de carruthers: Trouve plus

Cisticole des Aberdare: La Cisticole des Aberdare (Cisticola aberdare) est une espèce de passereaux de la famille des Cisticolidae principalement présent au Kenya. Trouve plus

Cisticole des Aberdares: Trouve plus

Cisticole des joncs: La Cisticole des joncs (Cisticola juncidis) est une espèce de passereaux de la famille des Cisticolidae. La cisticole est généralement repérée par son vol et son chant typiques : pendant un vol rapide et ondulé, elle émet à intervalles d'environ une seconde un « tchip » très puissant. Il est fréquent de l'entendre sans parvenir à la localiser. Trouve plus

Cisticolidae: Les Cisticolidae sont une famille de passereaux qui comprend 27 genres et 158 espèces d'après la classification de référence du Congrès ornithologique international. Trouve plus

Cistierna: Cistierna est une commune d'Espagne dans la province de León, communauté autonome de Castille-et-León. Elle s'étend sur 97,61 km2 et comptait environ 3 351 habitants en 2015. Trouve plus

Cistina: Trouve plus

Cistina columbiae: Cistina columbiae est une espèce d'étoiles de mer de la famille des Ophidiasteridae, la seule du genre Cistina. Trouve plus

Cistoclemmys flavomarginata: Trouve plus

Cistoclemmys galbinifrons: Trouve plus

Cistodites elegans: Trouve plus

Cistodites fibratus: Trouve plus

Cistodites incrassatus: Trouve plus

Cistopus: Cistopus est un genre de mollusques de l'ordre des octopodes (les octopodes sont des mollusques à huit pieds et sont communément appelés pieuvres), et de la famille des Octopodidae. Trouve plus

Cistothorus: Cistothorus est un genre de passereaux de la famille des Troglodytidae. Trouve plus

Cistothorus apolinari: Trouve plus

Cistothorus meridae: Trouve plus

Cistothorus palustris: Trouve plus

Cistothorus platensis: Trouve plus

Cistothorus platensis elegans: Trouve plus

Cistre: Le cistre est un instrument à cordes pincées qui semble avoir fait son apparition vers le XVe siècle et qui est encore répandu en Europe. L'archicistre est un cistre augmenté d'une série de cordes graves. Héritier de la citole, le cistre connut deux périodes d'intense prédilection : la plus longue dura du début du XVIe au milieu du XVIIe siècle. Il y acquiert les caractéristiques qui sont encore les siennes de nos jours. À cette époque, la pratique du cistre est proche de celle du luth mais d'un statut inférieur, plus populaire et plus simple. Les amateurs le pratiquent assidûment, et les recueils mis à leur disposition sont nombreux. Mais, vers le milieu du XVIIe siècle, sans raison apparente, il tombe dans l'oubli ; vers 1770 il refait surface. Là, c'est un véritable engouement du public et pour répondre à la demande, les compositeurs vont rivaliser d'imagination, au point que la production en perde sa qualité. Un facteur imagine même d'y adapter une petite table mécanique de pianoforte et de petits marteaux actionnés par l'intermédiaire d'un clavier.Mais cette évolution ne fait que nuire au cistre, pour qui l'intérêt s'estompe dès 1800. Trouve plus

Cistrieres: Trouve plus

Cistrières: Cistrières est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes. Trouve plus

Cistrome: Cistrome se rapporte à l'ensemble de cibles d'action en cis à l'échelle d'un génome. Ce terme fut initialement établi par des chercheurs scientifiques du Dana-Farber Cancer Institute et de l'École de Médecine de l'université Harvard afin de définir le regroupement de cibles d'action en cis relié à un facteur d'action en trans sur l'échelle du génome. Des avancées technologiques, tel l'immunoprécipitation de la chromatine appliquée sur les micro-puces d'ADN ont considérablement facilité la définition du cistrome associé aux facteurs de transcriptions et aux autres protéines associées à la chromatine. Trouve plus

Cistron: Un cistron est la plus petite unité génétique de fonction — définie par le test cis-trans, qui est une application du test de complémentation — correspondant aux régions codantes et non codantes d'un gène. Ce terme est l'ancienne définition assez archaïque du gène mais lui est synonyme : un gène est un cistron ; cette définition contemporaine du gène comme étant une unité fonctionnelle est donc toujours d'actualité. Un segment d'ADN qui code un polypeptide est parfois appelé cistron, pourtant cela est désormais totalement faux car un gène ou cistron — pris dans son intégralité — ne code pas une chaîne polypeptidique ; si une partie du gène peut coder effectivement un polypeptide, on ne peut pas pour autant le réduire à ce polypeptide. Les gènes eucaryotes à la différence des procaryotes sont en morceaux car ils sont interrompus par des séquences qui ne codent pas le polypeptide, notamment des séquences régulatrices de l'expression du gène ; d'autres fonctions de ces séquences ne sont pas toujours très claires encore actuellement ; ces séquences font partie des introns. Anciennement, les biochimistes dans les années 1940 comme les chercheurs Edward Lawrie Tatum et George Beadle — avec leur hypothèse qu'un gène code une enzyme (une chaîne polypeptidique) — définissaient le gène comme codant un polypeptide. Néanmoins, des découvertes en génétique telles que les séquences non codantes, ont remis en cause ce raisonnement. En effet, les généticiens se sont rendu compte qu'on limitait le gène à sa partie codant un polypeptide ; d'ailleurs certains gènes transcrivent juste des ARN — qui ont des fonctions propres — ces derniers donc ne subissant pas l'étape supplémentaire de traduction pour donner des protéines donc des polypeptides. Un gène est une unité d'information donc un fragment d'ADN codant un produit fonctionnel. Le terme a été inventé par des généticiens — lors de résultats de tests de complémentation chez les bactéries qui, par l'étude de mutations successives permet de déterminer les gènes voisins — notamment par le biologiste et généticien Seymour Benzer lors de ses travaux sur la nature linéaire des gènes, dans la deuxième moitié des années 1950. Ce néologisme dérive des termes cis et trans utilisés en génétique pour analyser les effets combinés de mutations. Deux mutations sont localisées en cis si elles sont portées sur la même molécule d'ADN (le même chromosome), elles sont localisées en trans si elles sont sur deux copies différentes de l'ADN (chacune sur un chromosome différent). En combinant ces mutations deux à deux, Benzer a mis en évidence que les mutations affectant la même unité fonctionnelle (un même gène) ne donnaient lieu qu'à des mécanismes de complémentation en cis, tandis que celles qui affectaient deux unités fonctionnelles distinctes pouvaient donner lieu à une complémentation en trans. C'est ainsi qu'il a montré que les gènes étaient linéaires et correspondaient à des portions continues de l'ADN. La définition originale de Benzer affirme qu'un cistron correspond donc à « l'ensemble des sites de l'ADN qui peuvent donner lieu à des événements de complémentation en cis ». Le terme de cistron se retrouve dans la terminologie monocistronique et polycistronique utilisée pour qualifier les ARN messagers. Un ARNm monocistronique ne code qu'une chaîne polypeptidique, c'est le cas des eucaryotes : la transcription se fait gène par gène ; un ARNm polycistronique en code plusieurs, principalement chez les procaryotes. Trouve plus

Cistuda: Trouve plus

Cistuda bealei: Trouve plus

Cistuda blandingii: Trouve plus

Cistuda hellenica: Trouve plus

Cistude: La Cistude (Emys orbicularis) est une espèce de tortue de la famille des Emydidae. En français elle est également appelée Cistude d'Europe, tortue de Brenne, tortue des marais ou tortue bourbeuse, ces deux dernières appellations étant ambiguës (elles peuvent désigner d'autres espèces de tortues). C'est une petite tortue d'eau douce, palustre et carnivore, d'Europe, classée « quasi-menacée » (NT) par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Trouve plus

Cistude d'Europe: Trouve plus

Cistudinomyia cistudinis: Cistudinomyia cistudinis est une espèce de mouches de la famille des Sarcophagidae, parasite de tortues chez qui les larves causent des myiases. Trouve plus

Cistudo anhaltina: Trouve plus

Cistudo carolina: Trouve plus

Cistudo diardii: Trouve plus

Cistudo eurypygia: Trouve plus

Cistudo major: Trouve plus

Cistudo mexicana: Trouve plus

Cistudo ornata: Trouve plus

Cistudo triunguis: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...