Rechercher dans ce blog

mardi 16 février 2021

Chodsigoa caovansunga, Chodsigoa hypsibia, Chodsigoa lamula, Chodsigoa parca, Chodsigoa parva,

Chodsigoa caovansunga: Chodsigoa caovansunga est un mammifère dans la famille Soricidae, localisé au Viêt Nam. Trouve plus

Chodsigoa hypsibia: Chodsigoa hypsibia est une espèce de mammifères de la famille des Soricidae, localisée en Chine. Trouve plus

Chodsigoa lamula: Chodsigoa lamula est une espèce rare de rongeur dans l'ordre Soricomorpha qui est localisée en Chine. Trouve plus

Chodsigoa parca: Chodsigoa parca est une espèce de mammifère dans la famille Soricidae qui est localisée en Chine, Myanmar, Thaïlande et Viêt Nam. Trouve plus

Chodsigoa parva: Chodsigoa parva est une espèce de mammifères dans la famille Soricidae, qui est localisée en Chine. Au tout début, Chosdsigoa parva était assimilée à Chodsigoa lamula, mais elle a finalement été considérée comme une espèce à part entière. Trouve plus

Chodsigoa salenskii: Chodsigoa salenskii est une espèce de mammifère dans la famille Soricidae, qu'on ne trouve que dans le nord du Sichuan, en Chine. Trouve plus

Chodsigoa smithii: Chodsigoa smithii est une espèce de mammifère dans la famille Soricidae, qui est localisée en Chine. Trouve plus

Chodsigoa sodalis: Chodsigoa sodalis est une espèce de mammifère dans la famille Soricidae. Trouve plus

Chodská Lhota: Chodská Lhota (en allemand : Melhut, de 1939 à 1945 : Lhota) est une commune du district de Domažlice, dans la région de Plzeň, en Tchéquie. Sa population s'élevait à 418 habitants en 2017. Trouve plus

Chodský Újezd: Chodský Újezd (en allemand : Heiligenkreuz) est une commune du district de Tachov, dans la région de Plzeň, en Tchéquie. Sa population s'élevait à 388 habitants en 2018. Trouve plus

Chodubka: Chodubka ( prononciation polonaise: [xɔˈdupka] ) est un village polonais de la gmina de Kuczbork-Osada dans la powiat de Żuromin de la voïvodie de Mazovie dans le centre-est de la Pologne. Il se situe à environ 4 kilomètres au sud de Kuczbork-Osada (siège de la gmina), 11 kilomètres à l'est de Żuromin (siège de la powiat) et à 113 kilomètres au nord-ouest de Varsovie (capitale de la Pologne). Trouve plus

Chodup Tsering Lama: Chodup Tsering Lama aussi écrit Chodup Tchiring Lama, né en 1955 au Tibet est un ancien moine tibétain, président de la communauté tibétaine en Italie. Trouve plus

Chodywańce: Chodywańce (prononciation [ xɔdɨˈvaɲt͡sɛ]) est un village de la gmina de Jarczów, du powiat de Tomaszów Lubelski, dans la voïvodie de Lublin, situé dans l'est de la Pologne. Il se situe à environ 16 kilomètres à l'est de Tomaszów Lubelski (siège du powiat) et 119 kilomètres au sud-est de Lublin (capitale de la voïvodie). Trouve plus

Chodzież: Chodzież [ˈxɔd͡ʑeʂ] est une commune urbaine de la Voïvodie de Grande-Pologne et du powiat de Chodzież. Elle est située à environ 75 kilomètres au nord de Poznań, capitale de la voïvodie de Grande-Pologne. Elle est le siège administratif de la gmina de Chodzież et du powiat de Chodzież. Elle s'étend sur 12,77 km2 et comptait 19 525 habitants en 2009. Trouve plus

Chodzież (gmina): Chodzież est une gmina rurale du powiat de Chodzież, Grande-Pologne, dans le centre-ouest de la Pologne. Son siège est la ville de Chodzież, bien qu'elle ne fasse pas partie du territoire de la gmina. La gmina couvre une superficie de 212,74 km2 pour une population de 5 407 habitants. Trouve plus

Chodźki: Chodźki ([ˈxɔt͡ɕki]) est un village polonais du district administratif de Raczki dans le powiat de Suwałki et dans la voïvodie de Podlachie, au Nord-Est du pays. Il se trouve à environ 4 km au nord de Raczki, à 14 km au sud-ouest de Suwałki, et à 103 km au nord de la capitale régionale Białystok. Le village a une population qui s'élève à 170. Portail de la Pologne Trouve plus

Chodzko: Trouve plus

Choe: Trouve plus

Choe Bu: Choe Bu (1454-1504) était un homme politique coréen du début de la période Chosŏn (1392-1910). Il est surtout connu pour avoir écrit sur ses voyages en Chine de février à juillet 1488, au cours de la dynastie Ming (1368-1644). Avant 1485, il aida à terminer la compilation du Dongguk Tonggam. Bien qu'il ait été finalement banni de la cour Chosŏn en 1498, puis exécuté en 1504 au cours de deux purges politiques, il a reçu les honneurs posthumes de la cour Chosŏn en 1506. Les journaux de Choe racontant ses voyages en Chine furent largement imprimés au XVIe siècle dans les deux Corées et le Japon. Les historiens modernes[Qui ?] font également appel à ses écrits et à son carnet de voyage puisqu'il fournit un point de vue extérieur unique sur la culture chinoise du XVe siècle et des informations précieuses sur les villes chinoises et les différences régionales. Les attitudes et les opinions exprimés dans ses écrits représentent en partie la vue et opinions des intellectuels confucéens coréens du XVe siècle, qui considéraient la culture chinoise comme compatible et similaire avec la leur. Sa description des villes, des gens, des coutumes, de la cuisine et du commerce maritime le long du Grand Canal donne un aperçu de la vie quotidienne en Chine et comment elle diffère entre le nord et le sud de la Chine au XVe siècle. Trouve plus

Choe Che-u: Trouve plus

Ch'oe Che'u: Trouve plus

Choe Chi-Won: Trouve plus

Choe Chung-won: M. Choe Chung-won est le président sud-coréen de la Fédération mondiale de taekwondo (WTF), l'une des deux fédérations mondiales de taekwondo avec la Fédération internationale de taekwondo (ITF), à laquelle sont affiliés les taekwondoïstes nord-coréens. Dans le cadre du dialogue intercoréen en vue de la réunification de la Corée, M. Choe devait rencontrer son homologue de l'ITF, M. Jang Ung, le 6 avril 2007 à Séoul, dans la perspective d'unifier les deux fédérations mondiales de taekwondo. Trouve plus

Choe Deok-sin: Choe Deok-sin (coréen : 최덕신, chinois : 崔德新), né le 17 septembre 1914 et mort le 14 novembre 1989 à Pyongyang était un militaire et un homme politique coréen. Ministre des Affaires étrangères de Corée du Sud de 1961 à 1963, il s'occupe ensuite du mouvement religieux du Cheondogyo avant de devenir chef du parti Chondogyo-Chong-u en Corée du Nord entre 1986 et 1989. Choe est né en 1914 alors que la Corée était dominée par le Japon. Il a fait sa formation d'officier à l'académie militaire de Chine dont il sort en 1936 pour servir dans l'armée chinoise. Il est promu colonel à la fin de la deuxième guerre mondiale. Il retourne ensuite en Corée du Sud et rentre à l'académie militaire. En 1949, il se forme dans les écoles militaires américaines de Fort Riley et de Fort Benning. Il retourne en Corée du Sud le 14 juillet 1950 au début de la guerre de Corée en tant que général commandant de la 11e division. Une de ses unités est responsable du massacre de Geochang perpétré entre les 9 et 11 février 1951 et du massacre de Sancheong et Hamyang du 7 février 1951. En 1961, après le putsch du général Park Chung-hee, il devient ministre des Affaires étrangères du 11 octobre 1961 au 15 mars 1963. Il est ensuite ambassadeur de la république de Corée en Allemagne à Bonn de 1963 à 1967 avant de devenir le chef du mouvement religieux du Cheondogyo. Il émigre en 1977 aux États-Unis où il demande l'asile. Dans les années 1980, il entre en contact avec la Conférence coréenne pour la démocratie et la réunification, un groupe qui sympathise avec le régime nord-coréen de Kim Il-sung. En 1984, il visite pour la première fois Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord. Il s'y installe deux ans plus tard avec sa femme Ryu Mi-yong en tant que président du comité central du parti Chondogyo-Chong-u. À sa mort en 1989, sa femme prend sa succession. Il était également vice-président du Comité pour une réunification pacifique et président du Conseil coréen des religions. Trouve plus

Choe Dok-sin: Trouve plus

Choe Hyeong-min: Choe Hyeong-min (né le 15 avril 1990) est un coureur cycliste sud-coréen. Il est membre de l'équipe Geumsan Insam Cello. Trouve plus

Choe Hyo-sim: Choe Hyo-sim est une haltérophile nord-coréenne née le 5 décembre 1993. Elle a remporté la médaille d'argent de l'épreuve des moins de 63 kg aux Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro. Trouve plus

Choe Je-seon: Trouve plus

Choe Je-u: Choe Je-u (18 décembre 1824 – 15 avril 1864) est le fondateur du Donghak, le savoir oriental, un mouvement religieux à l'origine du cheondoïsme. Critique envers les influences étrangères et le gouvernement de la dynastie de Joseon, il fut arrêté pour hérésie et exécuté en 1864. Son nom de naissance était Choe Je-seon (« sauve et proclame »). Pendant son enfance, il était aussi appelé Bok-sul (comblé de bonheur). Il prend le nom de Je-u (« sauveur de l'ignorant ») en 1859. Ses disciples l'appelaient Su-un (« nuage d'eau »), son nom de plume et lui donnaient le titre de Daesinsa, le grand enseignant divin. Trouve plus

Choe Kum-chol: Choe Kum-chol (coréen : 최금철), né le 9 février 1987 à Pyongyang, est un footballeur international nord-coréen. Il évolue actuellement au Rimyongsu SG dans le championnat national nord-coréen au poste d'attaquant. Trouve plus

Choe Myong-ho: Choe Myong-ho (hangeul 최명호) est un footballeur nord-coréen né le 3 juillet 1988 à Pyongyang. Trouve plus

Choe Nam-seon: Choe Nam-seon (en hangeul : 최남선, 26 avril 1890 – 10 octobre 1957) est un écrivain coréen. Trouve plus

Choe Nam-son: Trouve plus

Ch'oe Pu: Trouve plus

Choe Pu-il: Le général Choe Pu-il (Chosŏn'gŭl : 최부일, hanja : 富 日) né en 1944 est l'actuel ministre de la sécurité du peuple de la Corée du Nord. Il a été nommé à ce poste par Kim Jong-un en février 2013. Il a subi des sanctions en juillet 2016 par le gouvernement des Etats Unis. Trouve plus

Choe Ryong-hae: Choe Ryong-hae, né le 15 janvier 1950, est un homme d'État nord-coréen. Il est président du présidium de l'Assemblée populaire suprême depuis le 11 avril 2019. Trouve plus

Ch'oe Sung-no: Choe Sung-no (최승로, 927-989) est un haut fonctionnaire coréen vivant sous les Koryo, auteur d'un long manuel du bon gouvernant, rédigé selon les principes confucéens. Trouve plus

Choe Thae-bok: Choe Thae-bok (né le 1er décembre 1930) est un dirigeant politique nord-coréen. Il est président de l'Assemblée populaire suprême du 5 septembre 1998 au 11 avril 2019. Trouve plus

Choe Yeong: Trouve plus

Choe Yong Gon: Trouve plus

Choe Yong-gon: Choe Yong-gon (en coréen : 최용건) est un homme politique nord-coréen né le 11 décembre 1951. Il a participé activement aux pourparlers de paix entre la Corée du Nord et du Sud. Il a exercé les fonctions de vice-Premier ministre. Selon des sources sud-coréennes et anonymes, il aurait été exécuté en mai 2015, après avoir exprimé une divergence d'opinion vis-à-vis de Kim Jong-un en matière de politique forestière. Il avait 63 ans. Trouve plus

Choe Yong-rim: Choe Yong-rim (en coréen : 최영림) est un homme d'État nord-coréen né le 20 novembre 1930. Il a exercé les fonctions de Premier ministre entre le 7 juin 2010, date à laquelle il est élu à ce poste par l'Assemblée populaire suprême, et le 1er avril 2013, date à laquelle il a été remplacé par Pak Pong-ju. La nomination de Choe avait été proposée par la Comité central du Parti du travail de Corée. Il a succédé à ce poste à Kim Yong-il,. Trouve plus

Choe Yun: Trouve plus

Ch'oe Yun: Choe Yun ou Ch'oe Yun (en hangeul : 최윤), née le 3 juillet 1953 à Séoul en Corée du Sud, est une auteure sud-coréenne et professeure de littérature française. Trouve plus

Choe Yun-ui: Choe Yun-ui (Hangul : 최윤의, hanja : 崔允儀), était un fonctionnaire de la dynastie Goryeo dans le territoire de l'actuelle Corée, ayant probablement inventé les caractères métalliques mobiles au XIIIe siècle, améliorant la technique des caractères mobiles chinois en céramique, inventé par Bi Sheng au XIe siècle. En collaboration avec 16 autres érudits, il utilisa ces caractères pour publier plusieurs dizaines de copies du Sangjeong gogeum yemun (en coréen : 상정고금예문, « Texte rituel prescrit du passé et du présent »), entre 1234 et 1241. La postface du livre, écrite par Yi Gyu-bo, explique comment il a été imprimé. Selon la même postface, le père de Choe Yi, Choe Chung-heon, a édité le Sangjeong yemun car quelques pages manquaient et des caractères étaient illisibles sur une version précédente. Il a gardé dans sa maison un exemplaire de la version éditée, et un autre a été conservé dans un centre de recherche de la dynastie Goryeo, à Yegwan. Lors de l'invasion mongole, Chung-heon part à Ganghwado, emportant avec lui une copie du livre. Par la suite, Cho Yi en publie 28 copies avec des caractères mobiles, et les envoie à différents centres administratifs du gouvernement local pour être conservés. Des archives du royaume de Goryeo signalent un effort de publication important, les 50 volumes du Sangjeong Gogeum Yemun, ayant été imprimés en caractères métalliques mobiles autour de l'année 21 du règne Gojong, de la dynastie Goryeo (environ en 1234 apr. J.-C.). Une autre publication importante, Nammyongcheonhwasang - Songjungdoga (« Sermons de la période Song - prêtre bouddhiste Nammyongcheon ») a été réalisée avec des caractères métalliques mobiles l'année 26 du même règne (environ en 1239 apr. J.-C.). Cependant, la participation de Choe Yun-ui à ce deuxième effort n'est pas confirmée historiquement. Trouve plus

Choeac: Trouve plus

CHOE-FM: O 95,3 Matane est une station de radio québécoise propriété du groupe Attraction Radio diffusant sur la fréquence 95,3 FM dans la région du Bas-Saint-Laurent. La station diffuse surtout de la musique Top 40 et des chansons rock. La station a pignon sur rue au 800 avenue du Phare-Ouest à Matane à la même adresse que le studio de sa station sœur CHRM-FM. Trouve plus

Choego-ui sarang: Trouve plus

Choegyal: Trouve plus

Choei Sato: Choei Sato (佐藤 長栄, Sato Choei, né le 15 avril 1951 à Préfecture de Yamagata au Japon) est un footballeur japonais. Trouve plus

Choei Takano: Choei Takano (高野長英) fut un des premiers médecins japonais de médecine occidentale, né en 1804 à Mizusawa et, victime d'une cabale et emprisonné en 1839, il finit par se donner la mort à Edo en 1850. Fils de Saneyoshi et de Miya Goto, il sera ensuite adopté par Gensai Takano pour succéder à la lignée de ses grands-parents maternels (pratique de succession courante au Japon, en l'absence d'héritiers). Choisi par le Shogun comme rangakusha (disciple des « Études hollandaises »), Il étudie la médecine, la science et le néerlandais à Edo (Tokyo) avec Choshuku Yoshida puis à Nagasaki avec Philipp Franz von Siebold. Il traduit plusieurs livres néerlandais et en écrit beaucoup lui-même, comprenant un livre biologique Igen-Suuyo (clefs de l'astrophysique, 1832) et Kyukonibutsuko (Deux moyens de survivre à la famine, 1836). Il promulgue la culture du Haya-soba (Le sarrasin rapide), enseigne les techniques d'amélioration du rendement agricole, préconisant même l'économie des pommes de terre composant une recette de nouilles de sarrasin au radis noir chinois! Mais en 1839, le Shogun Ieyoshi Tokugawa désigne Takano et d'autres disciples néerlandais comme les occidentalistes les plus dangereux, qui en savent trop sur les affaires étrangères, notamment sur la politique de sakoku. Après le suicide de son ami San'ei Ozaki, accusé d'avoir traduit la bible, Takano préfère se rendre de lui-même au commissariat de police où il est incarcéré. On l'accuse d'avoir écrit Yume-monogatari (Mon rêve, 1838), dans lequel il dénonce les absurdités de la politique shogunale qui refoule les bateaux étrangers des eaux japonaises, et souligne l'importance de l'amitié avec l'Occident, particulièrement avec le Royaume-Uni. À la faveur du grand incendie de 1844, il parvient à s'évader de prison. Mais son évasion d'Edo en fait le criminel le plus recherché du Japon et il mène une vie errante de fugitif dans tout l'archipel. Le 30 octobre 1850, découvert à Edo et sur le point d'être capturé, il préfère se donner la mort avec un sabre court. Ses premiers travaux de médecine humanitaire furent longtemps éclipsés par les événements politiques qui ont suivi, mais de nos jours sa réhabilitation est totale, à en juger par les nombreuses thèses d'histoire ou d'éthique médicale qu'il inspire au Japon. Il a également sa statue dans plusieurs villes de l'archipel. Trouve plus

Chōei Takano: Trouve plus

Choekyi Gyaltse: Trouve plus

Choekyi Gyaltsen: Lobsang Trinley Lhündrub Chökyi Gyaltsen (tibétain : བློ་བཟང་ཕྲིན་ལས་ལྷུན་གྲུབ་ཆོས་ཀྱི་རྒྱལ་མཚན་་, Wylie : Blo-bzang Phrin-las Lhun-grub Chos-kyi Rgyal-mtshan, pinyin tibétain : Lobsang Chinlai Lhünchub Qoigyi Gyaicain, 19 février 1938, Karang Bidho, Qinghai/Amdo, Chine - 28 janvier 1989, Shigatsé, Tibet) était le 10e panchen-lama du Tibet. Il est souvent dénommé plus simplement Choekyi Gyaltsen (également écrit Choekyi Gyaltse ou Choskyi Gyantsen). Trouve plus

Choekyong Tsering: Choekyong Tsering (tibétain : ཆོས་སྐྱོང་ཚེ་རིང་, Wylie : chos skyong tshe ring ; chinois : 祁却才仁 ; pinyin : qíquè cáirén), né en 1899 à Taktser, Amdo/Qinghai, et mort le 21 février 1947 à Lhassa est le père du 14e dalai-lama Tenzin Gyatso. Trouve plus

Choël: Trouve plus

Choel (homonymie): Trouve plus

Choele Choel: Choele Choel est une ville d'Argentine, chef-lieu du département d'Avellaneda, en province de Río Negro. Trouve plus

Choen-tche: Trouve plus

Choerades: Choerades est un genre d'insectes diptères de la famille des Asilidae, de la sous-famille des Laphriinae. Trouve plus

Choerades femorata: Choerades femorata est une espèce d'insectes prédateurs de l'ordre des diptères, de la famille des asilidés. Trouve plus

Choeradodinae: Les Choeradodinae sont une sous-famille d'insectes de la famille des Mantidae (mantes). Trouve plus

Choeradodis: Choeradodis est un genre d'insectes, de la famille des Mantidae, sous-famille des Choeradodinae, tribu des Choeradodini. Trouve plus

Choeradodis stalii: Choeradodis stalii est une espèce d'insectes, de la famille des Mantidae, sous-famille des Choeradodinae, tribu des Choeradodini, et du genre Choeradodis. Trouve plus

Choeridium elegans: Trouve plus

Chœrile: Trouve plus

Chœrilos: Trouve plus

Choerilos d'Athenes: Trouve plus

Choerilos d'Athènes: Trouve plus

Choerilos de samos: Trouve plus

Chœrilus: Trouve plus

Choerilus (poète tragique): Trouve plus

Choerilus de Samos: Trouve plus

Choerocampa ceratomioides: Trouve plus

Choerocampa echeclus: Trouve plus

Choerocampa epaphus: Trouve plus

Choerocampa hector: Trouve plus

Choerocampa hesperus: Trouve plus

Choerocampa japonica: Trouve plus

Choerocampa loelia: Trouve plus

Choerocampa lunata: Trouve plus

Choerocampa minos: Trouve plus

Choerocampa miradoris: Trouve plus

Choerocampa pollux: Trouve plus

Choerocampa potentia: Trouve plus

Choerocampa rafflesii: Trouve plus

Choerocampa rhesus: Trouve plus

Choerocampa tyndarus: Trouve plus

Choerocampa virescens: Trouve plus

Choerocampa wolfi: Trouve plus

Choerocampa yorkii: Trouve plus

Choerocampina: Trouve plus

Choerodon: Choerodon est un genre de poissons de la famille des Labridae. Trouve plus

Choerodon anchorago: Choerodon anchorago, communément nommé Labre à nageoires jaunes ou Maidague défense, est une espèce de poisson marin de la famille des Labridae. Le Labre à nageoires jaunes est présent dans les eaux tropicales de la région Indo-Pacifique. Sa taille maximale est de 50 cm. Trouve plus

Choerodon fasciatus: Choerodon fasciatus est une espèce de poissons de la famille des Labridae. Trouve plus

Choeroniscus: Choeroniscus est un genre de chauves-souris. Trouve plus

Choéronyctère du Mexique: Trouve plus

Choeronycteris: Trouve plus

Choeronycteris mexicana: Trouve plus

Choerophryne: Choerophryne est un genre d'amphibiens de la famille des Microhylidae. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...