Rechercher dans ce blog

mardi 16 février 2021

Chlorure de vanadium, Chlorure de vanadium(III), Chlorure de vinyle, Chlorure de vinyle (maladie professionnelle), Chlorure de vinyle monomère,

Chlorure de vanadium: Trouve plus

Chlorure de vanadium(III): Le chlorure de vanadium(III) ou trichlorure de vanadium est un composé inorganique de formule VCl3. C'est un sel violet foncé, utilisé comme précurseur de nombreux autres complexes du vanadium(III). Trouve plus

Chlorure de vinyle: Le chlorure de vinyle, également connu sous le nom de chloroéthène dans la nomenclature IUPAC, est un important composé chimique industriel principalement utilisé pour produire son polymère, le polychlorure de vinyle (PVC). À température ambiante, il se présente sous la forme d'un gaz toxique incolore à l'odeur douceâtre. Trouve plus

Chlorure de vinyle (maladie professionnelle): L'intoxication au chlorure de vinyle est reconnue comme maladie professionnelle en France. Cet article relève du domaine de la législation sur la protection sociale et a un caractère davantage juridique que médical. Trouve plus

Chlorure de vinyle monomère: Trouve plus

Chlorure de vinylidène: Trouve plus

Chlorure de xénon: Le chlorure de xénon (XeCl) est une molécule exciplexe découverte dans les années 1970. Elle est à la base d'un laser à excimère dont la longueur d'onde d'émission est 308 nm. Il est très utilisé notamment en médecine. L'une de ses utilisations les plus étonnantes est son emploi pour simuler l'image du corps qui se trouve sur le Suaire de Turin. Ces expériences montrent la possibilité qu'une salve directionnelle de radiations ultraviolettes puisse avoir joué un rôle dans la formation de l'image présente sur le Suaire. Le résultat montre des analogies avec l'original à l'échelle microscopique pour les fils et fibres irradiés. Seule la profondeur de la coloration induite ne coïncide pas avec l'original. L'autre problème est que l'application d'une fine couche de sucre comme c'est le cas sur l'original, fait disparaître les changements morphologiques induits par les irradiations laser. Cette expérience appuie l'hypothèse que la formation de l'image puisse être due à une décharge de couronne UV ou VUV. Historiquement, c'est à la Kansas State University que la synthèse de cette molécule a été réalisée pour la première fois et sa présence fut prouvée grâce à l'observation de son spectre. Son existence était prévue depuis longtemps. On sait en effet que le xénon excité a une configuration électronique analogue aux métaux alcalins. Ainsi était-il logique que le xénon excité soit en mesure de former des molécules avec des halogènes. Cette situation avait déjà été anticipée dès le début du XXe siècle. Son schéma cinétique est très complexe tant du point de vue de la création de la molécule que de sa disparition, tant les phénomènes concernés sont brefs (quelques nanosecondes). Il existe deux types principaux de molécules de chlorure de xénon : XeCl et Xe2Cl. Du moins à l'état gazeux car des agrégats plus complexes peuvent se former à l'état solide. Trouve plus

Chlorure de zinc: Le chlorure de zinc est un corps composé ionique de cation zinc et d'anion chlorure, de formule chimique ZnCl2. Trouve plus

Chlorure de zirconium(IV): Le chlorure de zirconium(IV), ou tétrachlorure de zirconium, est un composé chimique de formule ZrCl4. Il se présente comme une poudre blanche qui réagit violemment au contact de l'eau et s'hydrolyse rapidement à l'air libre en donnant de l'octahydrate de chlorure de zirconyle ZrOCl2·8H2O. Contrairement au tétrachlorure de titane TiCl4, le ZrCl4 solide adopte une structure polymérique dans laquelle chaque cation Zr4+ est coordonné de manière octaédrique selon une structure en bandes ou en feuillets semblable à celle du tétrachlorure d'hafnium HfCl4. Cette structure est facilement dégradée par les bases de Lewis, qui clivent les liaisons Zr–Cl–Zr. Le chlorure de zirconium(IV) est un composé important utilisé dans la chimie du zirconium. On peut l'obtenir par chloration du dioxyde de zirconium ZrO2. Ce dernier est alors traité avec du coke dans un four à arc électrique pour donner un carbonitrure de zirconium qui est ensuite mis à réagir avec chlore Cl2 pour donner le chlorure de zirconium(IV) : ZrO2 + 2 C + 2 Cl2 ⟶ ZrCl4 + 2 CO à 900 °C.On peut également chlorer le zirconium à 650 °C avec du chlore ou à 500 °C avec du chlorure de plomb(II) PbCl2 : Zr + 2 Cl2 ⟶ ZrCl4 à 650 °C. Zr + 2 PbCl2 ⟶ ZrCl4 + 2 Pb à 500 °C.Une autre voie de synthèse fait réagir le dioxyde de zirconium avec le tétrachlorure de carbone CCl4 dans un flux d'azote entre 450 et 500 °C : ZrO2 + 2 CCl4 ⟶ ZrCl4 + 2 COCl2 de 450 à 500 °C.Le chlorure de zirconium(IV) est un intermédiaire de la conversion des minerais de zirconium (essentiellement des oxydes) en zirconium métallique par le procédé Kroll. C'est également le précurseur le plus courant pour le dépôt chimique en phase vapeur de dioxyde de zirconium ZrO2 ou de diborure de zirconium ZrB2. En synthèse organique, on l'utilise comme acide de Lewis faible pour la réaction de Friedel-Crafts, la réaction de Diels-Alder et les réactions de cyclisation intramoléculaires. C'est également le point de départ de la synthèse de nombreux complexes organométalliques du zirconium. Il est généralement converti sous forme de complexe moléculaire pour pouvoir être utilisé malgré sa nature polymérique. Il forme avec le tétrahydrofurane un complexe solide 1:2 qui fond vers 175–177 °C (N° CAS 21959-01-3). Le cyclopentadiénure de sodium NaC5H5 réagit avec ce complexe ZrCl4(THF)2 pour donner du dichlorure de zirconocène ZrCl2(C5H5)2, utilisé dans de nombreuses réactions. Trouve plus

Chlorure de zirconyle: Le chlorure de zirconyle, ou oxychlorure de zirconium, est un composé chimique de formule ZrOCl2, presque toujours sous forme d'octahydrate ZrOCl2·8H2O. Il se présente sous la forme d'un solide blanc et est le dérivé hydrosoluble du zirconium le plus courant. Sa structure est organisée autour du cation [Zr4(OH)8]8+ avec quatre paires d'anions hydroxyde HO– pontants entre quatre centres Zr+. Les anions chlorure Cl– ne sont pas des ligands, ce qui est cohérent avec la nature très oxophile du cation Zr4+. Il peut être obtenu en hydrolysant du chlorure de zirconium(IV) ZrCl4 ou en traitant du dioxyde de zirconium ZrO2 avec de l'acide chlorhydrique HCl. Trouve plus

Chlorure d'erbium(III): Le chlorure d'erbium(III) est un composé inorganique, un chlorure du lanthanide erbium. Trouve plus

Chlorure d'etain: Trouve plus

Chlorure d'étain: Il existe deux composés de type chlorure d'étain, en fonction du degré d'oxydation de l'étain : le chlorure d'étain(II) ou dichlorure d'étain le chlorure d'étain(IV) ou tétrachlorure d'étain Trouve plus

Chlorure d'etain II: Trouve plus

Chlorure d'étain ii: Trouve plus

Chlorure d'etain IV: Trouve plus

Chlorure d'étain iv: Trouve plus

Chlorure d'étain(II): Le chlorure d'étain(II) est un solide ionique cristallin blanc, inodore, de formule brute SnCl2. Appelé aussi chlorure stanneux, sel d'étain ou dichlorure d'étain. Il ne doit pas être confondu avec le chlorure stannique (SnCl4) ou chlorure d'étain(IV), qui est plus dangereux. Trouve plus

Chlorure d'étain(IV): Le chlorure d'étain (IV) ou tétrachlorure d'étain ou chlorure stannique est un composé ionique d'anion chlore et de cations quadrivalent d'étain de formule chimique SnCl4. À la température ambiante, ce sel des Anciens est un liquide incolore, qui réagit au contact de l'air humide en formant des fumées de chlorure d'hydrogène, des fumées d'autant plus épaisses que l'air est humide. Il existe également le composé pentahydrate. Le chlorure d'étain (IV) anhydre est un acide de Lewis puissant qui réagit violemment avec l'eau en formant de l'acide chlorhydrique et de l'oxyde d'étain. Trouve plus

Chlorure d'ethanoyle: Trouve plus

Chlorure d'éthanoyle: Trouve plus

Chlorure d'éthyle: Trouve plus

Chlorure d'éthylmagnésium: Le chlorure d'éthylmagnésium est un composé chimique de formule CH3CH2MgCl. Cet halogénure organomagnésien, analogue chloré du bromure d'éthylmagnésium, est un réactif de Grignard disponible dans le commerce, généralement en solution incolore ou brunâtre dans le THF ou l'éther diéthylique. Il peut être obtenu en faisant réagir du chloroéthane CH3CH2Cl sur du magnésium métallique : CH3CH2Cl + Mg ⟶ CH3CH2MgCl.Il est utilisé en synthèse organique pour produire une grande variété de composés, comme le n-propylbenzène (en), le tétraéthylplomb et des dérivés alkylés de l'étain. Trouve plus

Chlorure d'holmium(III): Le chlorure d'holmium(III) ou trichlorure d'holmium est un composé inorganique de l'holmium et du chlore, de formule HoCl3. Trouve plus

Chlorure d'hydrogene: Trouve plus

Chlorure d'hydrogène: Le chlorure d'hydrogène, de symbole chimique HCl, est un corps composé de chlore et d'hydrogène, incolore, toxique et hautement corrosif. Dans les conditions ambiantes de température et de pression, c'est un gaz qui forme des fumées blanches au contact de l'humidité. Ces fumées sont constituées d'acide chlorhydrique, solution ionique de chlorure d'hydrogène dans l'eau. Le chlorure d'hydrogène, à l'instar de l'acide chlorhydrique, est un produit chimique important en chimie, dans l'industrie ou dans la science. Le nom HCl se réfère parfois de manière impropre à l'acide chlorhydrique au lieu du chlorure d'hydrogène pur. Les chimistes parlent parfois d'acide chlorhydrique gazeux ou anhydre pour se référer au chlorure d'hydrogène. Trouve plus

Chlorure d'indium(III): Le chlorure d'indium(III) est un composé chimique d'indium et de chlore et de formule brute InCl3. Il peut être appréhendé comme un sel ionique ainsi que nous le montre sa structure à l'état solide ou bien comme un composé moléculaire comme le suggère son nom IUPAC, « trichloroindigane ». Il se présente sous la fome d'un sel incolore lorsqu'il est monocristallin ou blanc lorsque qu'il est polycristallin. Il est notamment utilisé en synthèse organique comme acide de Lewis. Trouve plus

Chlorure d'iode: Trouve plus

Chlorure d'isopropylmagnésium: Le chlorure d'isopropylmagnésium est un composé chimique de formule (CH3)2CHMgCl. Cet halogénure organomagnésien isomère du chlorure de propylmagnésium est un réactif de Grignard dérivé du propane et l'analogue chloré du bromure d'isopropylmagnésium. Disponible commercialement en solution dans le THF ou l'éther diéthylique, il est utilisé en synthèse organique pour introduire des groupes isopropyle ou produire des dérivés isopropyliques. Trouve plus

Chlorure d'or: Trouve plus

Chlorure d'or (III): Trouve plus

Chlorure d'or(I): Le chlorure d'or(I) est un composé chimique de formule AuCl. Il se présente comme un solide jaune clair soluble dans les solutions de chlorure de métaux alcalins et se décompose lorsqu'il est dissous dans l'eau : 3 AuCl + H2O → 2 Au + H[AuCl3OH].Le solide adopte un système cristallin orthorhombique. Son enthalpie de formation est de −34,7 kJ·mol-1. Certains complexes de chlorure d'or(I) sont très stables. Leur solution aqueuse dans l'acide chlorhydrique, où l'espèce dominante à 300 °C est AuCl2–, peut cependant se dismuter à haute température : AuCl2– ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons } 2 Au↓ + AuCl4– + 2 Cl–.Le chlorure d'or(I) peut être utilisé comme catalyseur en synthèse organique. On peut l'obtenir par décomposition thermique de chlorure d'or(III) Au2Cl6 ou d'acide chloraurique HAuCl4 : Au2Cl6 → 2 AuCl + 2 Cl2 ; HAuCl4 → AuCl + HCl + Cl2.On peut également le produire à partir des éléments qui le constituent en faisant réagir du chlore Cl2 sec avec de l'or finement divisé à 250 °C : 2 Au + Cl2 → 2 AuCl. Trouve plus

Chlorure d'or(I,III): Le chlorure d'or(I,III) est un composé chimique de formule Au4Cl8. Il s'agit d'un solide noir à valence mixte dans lequel l'or est à deux états d'oxydation différents : l'état +1 quasi linéaire, et l'état +3 plan quadratique. Il doit être manipulé avec précaution car il est à la fois très photosensible, sensible à l'humidité et sensible à l'oxydation par l'air. On peut le préparer en faisant réagir du chlorure d'or(III) Au2Cl6 avec du chlorure de carbonyle d'or Au(CO)Cl ou du monoxyde de carbone CO à température ambiante dans le chlorure de thionyle SOCl2. Au2(CO)Cl4 + Au2Cl6 → COCl2 + Au4Cl8 2 Au2Cl6 + 2 CO → Au4Cl8 + 2 COCl2.Les cristaux de chlorure d'or(I,III) présentent un système réticulaire triclinique avec un groupe d'espace P1 avec des molécules Au2Cl6 ayant une symétrie C2h. Les centres Au(I) sont coordonnés quasi linéairement avec un angle Cl–Au–Cl de 175,0° et une longueur de liaison moyenne de 230 pm. Les centres Au(III) adoptent une conformation plane quadratique avec des liaisons Au–Cl plus longues avec les atomes de chlore liants (233 pm) qu'avec les atomes de chlore terminaux (224 pm). Trouve plus

Chlorure d'or(III): Le chlorure d'or(III), appelé habituellement chlorure aurique, est l'un des composés les plus communs de l'or. Sa formule est AuCl3. Le chiffre romain dans son nom indique que l'or est à un état d'oxydation de +3, ce qui est la forme la plus stable de l'or dans ses composés. L'or forme également d'autres chlorures comme le chlorure d'or(I) (AuCl), moins stable que AuCl3. L'acide chloraurique, (HAuCl4), produit formé lors de la dissolution de l'or dans de l'eau régale, est aussi parfois référé comme « chlorure d'or », « acide de chlorure d'or(III) » ou encore « hydrate de chlorure d'or(III) ». Le chlorure d'or(III) est très hygroscopique et soluble dans l'eau et l'éthanol. Il se décompose au-dessus de 160 °C (433 K) ou à la lumière, et forme une gamme de complexes avec de nombreux ligands. Trouve plus

Chlorure d'oxalyle: Le chlorure d'oxalyle est un composé chimique organique de formule (COCl)2. Il appartient à la famille des halogénures d'acyle, dérivé de l'acide oxalique, le plus simples des acides dicarboxyliques. Trouve plus

Chlorure d'uranium(III): Trouve plus

Chlorure d'uranium(IV): Trouve plus

Chlorure d'uranyle: Le chlorure d'uranyle est un composé chimique de formule UO2Cl2. Il s'agit d'un solide jaune clair instable formant de grands cristaux très solubles dans l'eau, les alcools et les éthers. Comme la plupart des composés de l'uranium, il est fluorescent sous la lumière ultraviolette, mais de façon plus faible que les autres sels d'uranyle. Avec ses deux hydrates UO2Cl2·H2O et UO2Cl2·3H2O, il se décompose à la lumière, phénomène découvert en 1804 par le physicien allemand Adolph Gehlen (en). On obtient du chlorure d'uranyle en faisant circuler du chlore Cl2 sur du dioxyde d'uranium UO2 chauffé au rouge. On l'obtient cependant généralement par dissolution d'oxyde d'uranium dans de l'acide chlorhydrique HCl puis évaporation de la solution obtenue. Un procédé d'extraction de l'uranium à partir de monazite développé par la société indienne Indian Rare Earths Ltd (en) fait intervenir le chlorure d'uranyle. Les sables riches en monazite sont d'abord préparés par séparation magnétique haute intensité et tamisage fin, puis sont traités à l'hydroxyde de sodium NaOH (soude caustique) à environ 120 °C. Le concentré d'hydroxyde est ensuite neutralisé à l'acide chlorhydrique pour solubiliser les hydroxydes et former une solution constituée de chlorures d'uranium et d'autres impuretés comme le thorium. La solution est alors traitée par extraction liquide-liquide pour donner du chlorure d'uranyle UO2Cl2 et de l'oxalate de thorium (en) Th(C2O4)2. La solution de chlorure d'uranyle est ensuite raffinée jusqu'à obtenir du diuranate d'ammonium (NH4)2U2O7 par un processus de purification faisant intervenir précipitation et extraction du solvant à l'aide d'un nitrate. Le chlorure d'uranyle est particulièrement toxique par inhalation et absorption par voie orale. Il tend également à s'accumuler en ciblant le foie et les reins. Trouve plus

Chlorure d'ytterbium(II): Le chlorure d'ytterbium(II) ou dichlorure d'ytterbium est un composé inorganique de formule YbCl2. Trouve plus

Chlorure d'yttrium: Trouve plus

Chlorure d'yttrium(III): Le chlorure d'yttrium(III) est un composé inorganique, sel d'yttrium et de chlore. Il existe sous deux formes, l'hexahydrate, YCl3.6 H2O et la forme anhydre, YCl3. Les deux sont des solides incolores très solubles dans l'eau et déliquescents. Trouve plus

Chlorure ferreux: Trouve plus

Chlorure ferrique: Trouve plus

Chlorure guanidinium: Trouve plus

Chlorure mercureux: Trouve plus

Chlorure mercurique: Trouve plus

Chlorure plombique: Trouve plus

Chlorure stanneux: Trouve plus

Chlorure stannique: Trouve plus

Chlorures: Trouve plus

Chlorures d'acyle: Trouve plus

Chlorurorachie: Trouve plus

Chlorurus: Chlorurus est un genre de poissons marins tropicaux de la famille des Scaridae, de l'ordre des Perciformes, aussi appelés « poissons-perroquets ». Trouve plus

Chlorurus bleekeri: Chlorurus bleekeri, communément nommé Poisson-perroquet à joue blanche, est une espèce de poisson marin de la famille des Scaridae. Le Poisson-perroquet à joue blanche est présent dans les eaux tropicales de la zone centrale de la région Indo-Pacifique. Sa taille maximale est de 49 cm. Trouve plus

Chlorurus enneacanthus: Chlorurus enneacanthus, communément nommé Poisson-perroquet vert, est une espèce de poissons marins de la famille des Scaridae. Trouve plus

Chlorurus sordidus: Chlorurus sordidus, communément nommé Poisson-perroquet brûlé pour le mâle et Poisson-perroquet grenat pour la femelle, est une espèce de poisson marin de la famille des Scaridae. Trouve plus

Chlorurus troschelii: Le poisson-perroquet de Troschel (Chlorurus troschelii) est une espèce de poisson de la famille des Scaridae. Son nom scientifique est un hommage au zoologiste allemand Franz Hermann Troschel. Trouve plus

Chlosyne: Chlosyne est un genre de lépidoptères de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et de la tribu des Melitaeini. Toutes ses espèces résident en Amérique. Trouve plus

Chlosyne acastus: Chlosyne acastus est une espèce de lépidoptères de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Chlosyne. Trouve plus

Chlosyne californica: Chlosyne californica est une espèce de lépidoptères de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Chlosyne. Trouve plus

Chlosyne damoetas: Chlosyne damoetas ou Chlosyne whitneyi damoetas est une espèce de lépidoptères de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Chlosyne. Trouve plus

Chlosyne gabbii: Chlosyne gabbii est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Chlosyne. Trouve plus

Chlosyne gorgone: Trouve plus

Chlosyne harrisii: Trouve plus

Chlosyne hoffmanni: Chlosyne hoffmanni est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Chlosyne. Trouve plus

Chlosyne janais: Chlosyne janais est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae. C'est un papillon commun en Amérique où on le trouve depuis le nord de la Colombie jusqu'au sud du Texas. Il a une envergure de 4,8 à 6,7 cm. Il vit en bordure des forêts des plaines tropicales et subtropicales et le long des cours d'eau. Il vole toute l'année dans les régions tropicales et de juillet à novembre dans les régions tempérées avec plusieurs générations sur une saison. Sa larve se nourrit sur des buissons d'Acanthaceae comme Anisacanthus wrightii et Odontonema callistachus (au Texas). On peut le trouver en grande quantité dans la vallée du Rio Grande au sud du Texas où la population peut être exterminée par un coup de froid. La région est ensuite recolonisée par des papillons mexicains. Trouve plus

Chlosyne leanira: Chlosyne leanira est une espèce de lépidoptères (papillons) de la famille des Nymphalidae de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Chlosyne. Trouve plus

Chlosyne nycteis: Trouve plus

Chlosyne palla: Chlosyne palla est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Chlosyne. Trouve plus

Chlosyne theona: Chlosyne theona est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae originaire d'Amérique depuis le Texas au nord jusqu'au Venezuela au sud. Trouve plus

Chlosyne whitneyi: Chlosyne whitneyi est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Chlosyne. Trouve plus

Chlosynina: Trouve plus

Chlotar: Trouve plus

Chlotar 1: Trouve plus

Chlotar Ier: Trouve plus

Chlothar: Trouve plus

Chlothar 1: Trouve plus

Chlothar Ier: Trouve plus

Chlotharius: Trouve plus

Chlotochar: Trouve plus

Chlotrudis award: Trouve plus

Chlotrudis Award de la meilleure actrice: Le Chlotrudis Award de la meilleure actrice (Chlotrudis Award for Best Actress) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 1995 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award de la meilleure actrice dans un second rôle: Le Chlotrudis Award de la meilleure actrice dans un second rôle (Chlotrudis Award for Best Supporting Actress) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 1995 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award de la meilleure distribution: Le Chlotrudis Award de la meilleure distribution (Chlotrudis Award for Best Cast) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 2001 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award de la meilleure photographie: Le Chlotrudis Award de la meilleure photographie (Chlotrudis Award for Best Cinematography) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 1998 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award des meilleurs décors: Le Chlotrudis Award des meilleurs décors (Chlotrudis Award for Best Production Design) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 2010 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award du Buried Treasure: Le Chlotrudis Award du Buried Treasure (littéralement « Le Trésor enfoui ») est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 2003 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award du meilleur acteur: Le Chlotrudis Award du meilleur acteur (Chlotrudis Award for Best Actor) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 1995 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award du meilleur acteur dans un second rôle: Le Chlotrudis Award du meilleur acteur dans un second rôle (Chlotrudis Award for Best Supporting Actor) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 1995 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award du meilleur film: Le Chlotrudis Award du meilleur film (Chlotrudis Award for Best Film) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 1995 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award du meilleur film documentaire: Le Chlotrudis Award du meilleur film documentaire (Chlotrudis Award for Best Documentary) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 2002 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award du meilleur réalisateur: Le Chlotrudis Award du meilleur réalisateur (Chlotrudis Award for Best Director) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 1997 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Trouve plus

Chlotrudis Award du meilleur scénario: Le Chlotrudis Award du meilleur scénario (Chlotrudis Award for Best Screenplay) est une récompense cinématographique américaine décernée de 1998 à 2000 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. En 2001, elle est divisée en deux catégories : meilleur scénario original (Best Original Screenplay) et meilleur scénario adapté (Best Adapted Screenplay). Trouve plus

Chlotrudis Award du meilleur scénario adapté: Le Chlotrudis Award du meilleur scénario adapté (Chlotrudis Award for Best Adapted Screenplay) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 2001 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Elle résulte de la division en 2001 du meilleur scénario (Best Original Screenplay) en meilleur scénario adapté (Best Adapted Screenplay) et meilleur scénario original (Best Original Screenplay). Trouve plus

Chlotrudis Award du meilleur scénario original: Le Chlotrudis Award du meilleur scénario original (Chlotrudis Award for Best Original Screenplay) est une récompense cinématographique américaine décernée depuis 2001 par la Chlotrudis Society for Independent Film lors de la cérémonie annuelle récompensant les meilleurs films indépendants internationaux. Elle résulte de la division en 2001 du meilleur scénario (Best Original Screenplay) en meilleur scénario original (Best Original Screenplay) et meilleur scénario adapté (Best Adapted Screenplay). Trouve plus

Chlotrudis Awards: Les Chlotrudis Awards sont des récompenses de cinéma américaines décernées depuis 1995 par la Chlotrudis Society for Independent Film. Elles sont considérées parmi les récompenses les plus importantes du cinéma indépendant international. Trouve plus

Chlotrudis Society for Independent Film: La Chlotrudis Society for Independent Film est une organisation à but non lucratif américaine basée à Boston (Massachusetts), aux États-Unis, et fondée en 1995. Trouve plus

CHLS: Trouve plus

CHLT: CHLT peut signifier: CHLT-FM, une station de radio (107.7 FM Souvenirs Garantis) à Sherbrooke, Quebec, Canada CHLT-TV, (Télé 7) une chaîne de télévision du Groupe TVA à Sherbrooke, Quebec, Canada (anciennement diffusé canal 7) CITE-FM-1, une station de radio (102.7 FM Rock Détente) à Sherbrooke, Quebec, Canada, qui utilisait le nom CHLT-FM au début des années 1960. Trouve plus

CHLT-DT: CHLT-DT est une station de télévision québécoise de langue française située à Sherbrooke appartenant à Québecor faisant partie du réseau TVA. Elle a longtemps été appelée Télé-7 en référence au numéro de canal VHF sur lequel elle a diffusé de sa fondation en 1956 jusqu'en juin 2020. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...