Rechercher dans ce blog

mardi 16 février 2021

Chloreuptychia hewitsonii, Chloreuptychia marica, Chloreuptychia sericeella, Chloreuptychia tolumnia, Chlorfenvinphos,

Chloreuptychia hewitsonii: Chloreuptychia hewitsonii est une espèce de papillons de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae, de la tribu des Satyrini, de la sous-tribu des Euptychiina. Trouve plus

Chloreuptychia marica: Chloreuptychia marica est une espèce de papillons de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae, de la tribu des Satyrini, de la sous-tribu des Euptychiina. Trouve plus

Chloreuptychia sericeella: Chloreuptychia sericeella est une espèce de papillons de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae, de la tribu des Satyrini, de la sous-tribu des Euptychiina. Trouve plus

Chloreuptychia tolumnia: Chloreuptychia tolumnia est une espèce de papillons de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae et du genre Chloreuptychia. Trouve plus

Chlorfenvinphos: Le chlorfenvinphos est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet insecticide, et qui appartient à la famille chimique des organophosphorés. Du fait de sa toxicité, son usage est interdit en France et dans la Communauté Européenne à compter du 31 décembre 2007. Trouve plus

Chlorhexidine: La chlorhexidine est un antiseptique à large spectre d'action Elle est plus active sur les germes Gram positif que sur les Gram négatif. Elle agit en altérant les protéines des membranes bactériennes. La chlorhexidine, dont la structure est entièrement synthétique, est de formule C22H30Cl2N10 Trouve plus

Chlorhydrate: Un chlorhydrate ou hydrochlorate est une substance qui associe un composé et une ou plusieurs molécules de chlorure d'hydrogène, HCl, comme un hydrate en est une qui contient des molécules d'eau. Les termes chlorohydrure ou hydrochlorure sont également employés dans ce sens. Les amines et plus généralement les composés basiques et donc "hydrogénables" forment facilement des chlorhydrates qui sont de fait des chlorures de l'acide conjugué, par exemple, un chlorure d'ammonium pour les amines. Trouve plus

Chlorhydrate d'aluminium: Les hydroxychlorures d'aluminium, plus familièrement les chlorhydrates d'aluminium, forment un groupe de sels d'aluminium spécifiques ayant la formule générale AlnCl(3n-m)(OH)m. Ils sont utilisés dans les cosmétiques comme déodorant et comme coagulant dans le traitement primaire de l'eau. Lors du traitement primaire de l'eau, ces composés sont favorisés à cause de leur charge nette importante qui les rend plus à même de déstabiliser et de déplacer des matériaux suspendus, ce que d'autres sels tels que le sulfate d'aluminium, le chlorure d'aluminium et autres formes variées de chlorure de polyaluminium et chlorosulfate de polyaluminium ne pourraient pas faire, la structure de l'aluminium conduisant à une charge nette plus faible. De plus, le haut degré de neutralisation d'HCl conduit à un impact minimal dans le traitement du pH de l'eau, comparé à d'autres sels d'aluminium ou de fer. Trouve plus

Chlorhydrate de chlorure de cholamine: Le chlorure de cholamine, généralement utilisé sous forme de son chlorhydrate (NH2CH2CH2N(Cl)(CH3)3·HCl), est un composé chimique faisant partie des tampons de Good. Son pKa de 7,1 à 20 °C est adapté à un usage en biochimie. Trouve plus

Chlorhydrate de donépézil: Trouve plus

Chlorhydrate de fexofénadine: Trouve plus

Chlorhydrine sulfurique: Trouve plus

Chlorida: Chlorida est un genre d'insectes coléoptères de la famille des Cerambycidae, de la sous-famille des Cerambycinae, de la tribu des Bothriospilini. Trouve plus

Chlorida festiva: Chlorida festiva est une espèce d'insectes coléoptères de la famille des Cerambycidae, de la sous-famille des Cerambycinae et de la tribu des Bothriospilini. Trouve plus

Chloridazone: Le chloridazone est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet herbicide, et qui appartient à la famille chimique des diazines (pyridazine). Trouve plus

Chloride: Chloride est un camp minier dans le comté de Mohave, dans l'Arizona, et est considéré comme la plus ancienne ville minière habitée en permanence dans l'État. La population saisonnière varie entre 150 et 250. Trouve plus

Chloridea: Trouve plus

Chloridoideae: Les Chloridoideae sont une sous-famille de la famille des Poaceae (Graminées). Trouve plus

Chloridoidées: Portail de la botanique Trouve plus

Chloridops: Trouve plus

Chloridops kona: Trouve plus

Chloridusa: Trouve plus

Chloridusa viridiaurea: Trouve plus

Chlorima elegans: Trouve plus

Chlorina: Trouve plus

Chlorination: Trouve plus

Chlorine: En chimie organique, la chlorine est un noyau aromatique hétérocyclique constitué de trois cycles pyrrole et d'un cycle azoline formant un macrocycle fermé par quatre ponts méthine. À l'inverse de la porphine, constituée de quatre cycles pyrrole et formant le noyau des porphyrines, la chlorine n'est pas aromatique sur l'ensemble de sa circonférence. Un composé apparenté, dont le macrocycle compte deux pyrroles et deux azolines, est appelé bactériochlorine. Les chlorophylles sont des chlorines qui chélatent un cation de magnésium Mg2+ au centre du macrocycle ; elles constituent la principale classe de pigments photosynthétiques dans les chloroplastes. En raison de leur photosensibilité, les chlorines sont utilisées comme photosensibilisant en photochimiothérapie. Trouve plus

Chlorinolyse: Trouve plus

Chloris: Dans la mythologie grecque, ce nom désigne plusieurs personnages : Chloris (ou Flore chez les Romains), une nymphe attachée au printemps et aux fleurs ; Chloris, seule survivante des Niobides, épouse de Nélée. En biologie: Chloris (plante), un genre de végétaux de la famille des Poaceae Chloris (oiseau), un genre d'oiseaux de la famille des Fringillidae En astronomie, 410 Chloris est un astéroïde. En musique, À Chloris est une mélodie de Reynaldo Hahn (1922).Le nom est un dérivé du mot grec chlorós (vert), racine du mot chlorophylle. Trouve plus

Chloris (Niobide): Dans la mythologie grecque, Chloris (en grec ancien Χλῶρις / Khlôris) est une Niobide, fille d'Amphion et de Niobé. Selon Pausanias, elle s'appelle tout d'abord Mélibée (en grec ancien Μελίβοια / Melíboia). Lors du massacre de sa fratrie par Artémis et Apollon, elle et sa sœur Amycle (ou son frère Amyclas) sont épargné(e)s pour avoir imploré le pardon de Léto (Latone chez les romains). Elle en ressortit cependant pâle de frayeur, et parce qu'elle garda cette pâleur toute sa vie, on lui donna le nom de Chloris (du grec ancien χλωρός / khlōrós, « pâle, jaune verdâtre »). Les deux sœurs auraient ensuite fondé à Argos un temple en l'honneur de Léto. Chez Homère, elle est la fille d'un autre Amphion, fils d'Iasos et roi d'Orchomène et de Pylos. Elle était la plus jeune de ses filles, et en raison de sa très grande beauté, Nélée, roi de Pylos, offrit d'innombrables présents pour l'avoir comme épouse. Elle eut de Nélée, Nestor, Chromios, Périclymène et une fille Péro. Selon Apollodore, elle lui donne une fille, Péro, et douze fils, dont Périclymène, à qui Poséidon donna la capacité de se métamorphoser. Hormis Nestor, tous ses fils furent massacrés par Héraclès. Trouve plus

Chloris (nymphe): Dans la mythologie grecque, Chloris (en grec ancien Χλωρίς / Khlōrís) est une nymphe des îles Fortunées (aujourd'hui Canaries). Son nom est un dérivé du mot grec χλωρός / khlōrós (vert), racine du mot chlorophylle. Elle est appelée Flore par les Romains. Zéphyr l'aima, la ravit et en fit son épouse, la conservant dans l'éclat de la jeunesse et lui donnant l'empire des fleurs. Leur hymen se célébra au mois de mai et les poètes, en décrivant les saisons, n'oublient pas de donner une place à ces deux époux dans le cortège du Printemps. On prête au couple un fils, Carpos. Trouve plus

Chloris (oiseau): Chloris est un genre de passereaux comprenant 5 espèces de verdiers. Trouve plus

Chloris (plante): Chloris est un genre de la famille des Poaceae (Graminées) répandues dans le monde entier principalement dans les régions tropicales et subtropicales, surtout dans l'hémisphère sud. Ce sont des plantes de forme variable mais généralement de moins de 50 centimètres de haut et avec une inflorescence formant plusieurs espèces de petites plumes. Le genre doit son nom à Chloris, une nymphe associée aux plantes et au printemps. Trouve plus

Chloris ambigua: Trouve plus

Chloris chloris: Trouve plus

Chloris elata: Chloris elata est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, originaire d'Amérique. Trouve plus

Chloris gayana: Chloris gayana, l'Herbe de Rhodes, est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae (graminées), sous-famille des Chloridoideae, originaire d'Afrique et répandue dans toutes les régions tropicales et subtropicales. Ce sont des plantes herbacées, vivaces, stolonifères, aux tiges dressées pouvant atteindre 220 cm de long. L'inflorescence digitée est composé de racèmes spiciformes. L'espèce est cultivée dans les pays secs pour produire du fourrage ou pour stabiliser les sols. Trouve plus

Chloris monguilloti: Trouve plus

Chloris pilosa: Choris pilosa est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae (graminées), sous-famille des Chloridoideae, originaire de l'Afrique tropicale. Ce sont des plantes herbacées Plante annuelle, aux tiges (chaumes) géniculées ascendantes ou décombantes, pouvant atteindre 100 cm de long, aux inflorescences digitées composées de racèmes. C'est une plante rudérale et une mauvaise herbe des cultures dans certaines régions d'Afrique. Trouve plus

Chloris sinica: Trouve plus

Chloris spinoides: Trouve plus

Chloris truncata: Chloris truncata est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, originaire d'Australie. C'est une plante herbacée, vivace, stolonifère, qui pousse en touffe pouvant atteindre 30 à 50 cm de haut. En Australie, elle est appelée windmill grass (herbe moulin à vent) en référence à la forme de son inflorescence digitée qui évoque les ailes d'un moulin à vent. L'espèce est très répandue dans toutes les régions tempérées d'Australie (sauf la Tasmanie). Elle est généralement vivace, sauf dans le sud-ouest de l'Australie où elle germe et pousse en été pour mourir à l'automne. Cette plante, indigène en Australie, est une plante fourragère résistante à la sècheresse et à la salinité du sol, utile pour assurer la soudure saisonnière d'été et d'automne dans les pâturages à moutons. Son apport nutritionnel dans cette période difficile est supérieur à celui des parcours de chaume ou de trèfle souterrain en Australie occidentale. Elle a été très largement évaluée comme une composante des pâturages naturels des régions tempérées de l'Australie. Elle est également considérée comme une espèce précieuse pour la lutte contre l'érosion et pour la réhabilitation des zones indigènes et des bords de routes. Cependant, elle s'est révélée comme une mauvaise herbe difficile à maîtriser par des moyens chimiques dans les systèmes de culture sans labour. Des populations de Chloris truncata ont été signalées, depuis 2010, en Australie, comme résistantes au glyphosate, herbicide du groupe G/9 (inhibiteurs de l'EPSP synthase). Trouve plus

Chlorissa cloraria: Chlorissa cloraria, la Chlorée, est une espèce de lépidoptères (papillons) de la sous-famille des Geometrinae. Trouve plus

Chlorisses: Trouve plus

Chlorite: Le mot chlorite a deux significations distinctes : en chimie, un chlorite est un sel de l'acide chloreux HClO2, et l'ion chlorite ClO–2 en est la base conjuguée ; en minéralogie, une chlorite est un phyllosilicate appartenant au groupe 71.04.01 de la classification de Dana. Trouve plus

Chlorite (chimie): L'ion chlorite (ou dioxochlorate) ClO–2 est la base conjuguée de l'acide chloreux, dans lequel le chlore a le nombre d'oxydation +III. Il peut former des sels et des esters, également appelés chlorites (ou dioxochlorates). La présence des ions chlorites dans l'eau de consommation est liée à l'utilisation du dioxyde de chlore ClO2. Ils proviennent généralement de la réduction du dioxyde de chlore par les composés organiques présents dans l'eau au cours des traitements de désinfection finale. L'anion chlorite est suspecté de causer une anémie chez les jeunes enfants et d'affecter le système nerveux. Trouve plus

Chlorite (minéral): Trouve plus

Chlorite d'argent: Le chlorite d'argent ou chlorite argenteux est le sel d'argent de l'acide chloreux dans lequel les ions argent sont de valence +1. Il s'agit d'un composé instable qui se décompose sous l'effet de la chaleur. Trouve plus

Chlorite de baryum: Le chlorite de baryum est un composé inorganique ionique de formule brute Ba(ClO2)2. C'est le sel de baryum de l'acide chloreux. Trouve plus

Chlorite de sodium: Le chlorite de sodium de formule brute NaClO2 est le sel de sodium de l'acide chloreux, HClO2. Trouve plus

Chlorite de strontium: Le chlorite de strontium est le sel de strontium de l'acide chloreux. Trouve plus

Chlorite d'hydrogène: Trouve plus

Chloritisation: La chloritisation est un processus d'altération des roches magmatiques, caractérisé par une hydratation avec libération de potassium et formation de minéraux du groupe des chlorites (des aluminosilicates hydratés de formule générale (Fe,Mg,Al)6(Si,Al)4O10(OH)8). Il se forme également des oxydes de fer (hématite ou magnétite), de la silice, des carbonates, de l'épidote, des micas hydratés (vermiculite) et des argiles néoformées (kaolinite, halloysite). Trouve plus

Chloritoïde: Le chloritoïde est une espèce minérale du groupe des silicates, sous-groupe des nésosilicates, dont le nom provient de sa ressemblance avec les micas de la famille des chlorites, en référence à leur couleur verte commune et les possibilités de clivages en fines lamelles. De formule chimique (Fe,Mg,Mn)2Al4Si2O10(OH)4, il se présente en cristaux aciculaires, ou en lamelles à bons clivages assez cassantes, à macles polysynthétiques, parfois groupés en rosettes, verts à gris verdâtre foncé. Trouve plus

Chloritoschiste: Trouve plus

Chlorizeina: Chlorizeina est un genre d'insectes orthoptères de la famille des Pyrgomorphidae, de la sous-famille des Pyrgomorphinae et de la tribu des Chlorizeinini. Trouve plus

Chlorizeina elegans: Trouve plus

Chlorizeina unicolor: Chlorizeina unicolor est une espèce d'insectes orthoptères de la famille des Pyrgomorphidae, de la sous-famille des Pyrgomorphinae et de la tribu des Chlorizeinini. C'est l'espèce type de son genre. Elle est trouvée en Asie. Trouve plus

Chlorizeinina: Les Chlorizeinina sont une sous-tribu d'insectes orthoptères de la famille des Pyrgomorphidae, de la sous-famille des Pyrgomorphinae et de la tribu des Chlorizeinini. Trouve plus

Chlorizeinini: Les Chlorizeinini sont une tribu d'insectes orthoptères de la famille des Pyrgomorphidae et de la sous-famille des Pyrgomorphinae. Trouve plus

Chlormephos: Trouve plus

Chlorméphos: Le chlorméphos est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet insecticide, et qui appartient à la famille chimique des organophosphorés. Trouve plus

Chlormequat: Trouve plus

Chlorméquat: Le chlorméquat est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet régulateur de croissance, et qui appartient à la famille chimique des ammoniums quaternaires. Trouve plus

Chlormethine: Trouve plus

Chlorméthine: La chlorméthine a été le premier agent alkylant à être utilisé en thérapeutique (1942). Cette moutarde azotée est historiquement utilisée en oncologie, mais aussi en dermatologie. Trouve plus

Chlornaphazine: La chlornaphazine est un composé organique de la famille des moutardes azotées dérivé de la 2-naphtylamine. Elle fut développée dans les années 1950 pour le traitement de la polyglobulie et le lymphome de Hodgkin. Elle fut cependant retirée du marché du fait de la forte incidence du cancer de la vessie chez les patients traités avec cette molécule. Le Centre international de recherche sur le cancer l'a classé parmi les cancérogènes pour l'homme. Trouve plus

Chloro(sulfure de diméthyle)or(I): Le chloro(sulfure de diméthyle)or(I), ou chloro(diméthylsulfure)or(I), est un complexe de formule chimique (H3C)2SAuCl. Il se présente sous la forme d'un solide blanc. C'est un point d'entrée fréquent de la chimie de l'or. Comme de nombreux autres composés d'or(I), l'atome d'or à l'état d'oxydation +1 adopte une géométrie quasiment linéaire, avec un ici angle S–Au–Cl de 176,9°. La liaison S–Au a une longueur de 227,1(2) pm, semblable à celle d'autres liaisons S–Au(I). Cette substance est disponible dans le commerce. Elle peut être préparée en dissolvant de l'or dans l'eau régale pour former de l'acide chloraurique HAuCl4 puis en ajoutant du sulfure de diméthyle (H3C)2S. Le tétrachloroaurate de sodium NaAuCl4 peut également être utilisé comme source d'or(III). Le bromo(sulfure de diméthyle)or(I) (H3C)2SAuBr a également été synthétisé par une voie semblable. Trouve plus

Chloro(tétrahydrothiophène)or(I): Le chloro(tétrahydrothiophène)or(I) est un complexe d'or de formule C4H8S–Au–Cl. C'est un point entrée commode à la chimie de l'or, comme son homologue au sulfure de diméthyle, le chloro(sulfure de diméthyle)or(I) (H3C)2SAuCl. Il adopte une géométrie linéaire, courante pour les composés d'or(I), et cristallise dans le système orthorhombique Pmc21, no 26 avec les paramètres a = 654,0(1) pm, b = 819,2(1) pm, c = 12,794(3) pm ; le bromo(tétrahydrothiophène)or(I) est isomorphe du chlorure. Le ligand tétrahydrothiophène C4H8S est labile et peut être facilement remplacé par d'autres ligands pour former des complexes linéaires de chlorure d'or. On peut obtenir le chloro(tétrahydrothiophène)or(I) en faisant réagir de l'acide chloraurique HAuCl4 avec du tétrahydrothiophène C4H8S : HAuCl4 + 2 SC4H8 + H2O → AuCl(SC4H8) + OSC4H8 + 3 HCl. Trouve plus

Chloroacétamide: Le chloroacétamide est un composé organique chloré de formule C2H4ClNO, utilisé comme herbicide et conservateur. Il se présente sous la forme d'une substance cristalline jaune ou incolore, très soluble dans l'eau. Trouve plus

Chloroacétone: Trouve plus

Chloroacétophénone: La chloroacétophénone, chloracétophénone, ou le chlorure de phénacyle est un composé organique, dérivé de l'acétophénone. C'est un élément utile en synthèse en chimie organique, mais il est historiquement et principalement connu comme gaz lacrymogène, sous le nom de CN, utilisé dans le maintien de l'ordre par les forces de police antiémeute. Trouve plus

Chloroadamantane: Trouve plus

Chloroalcane: Les chloroalcanes, chlorures d'alkyle ou paraffines chlorées font partie de la famille des halogénoalcanes (dérivés halogénés des alcanes). Ce sont des alcanes (paraffines), produits depuis les années 1990, dont un ou plusieurs atomes d'hydrogène ont été remplacés par des atomes de chlore ; ils sont notamment utilisés comme retardateur de flamme et additifs d'huile de coupe, apprêts pour cuir ou textiles en partie pour remplacer les polychlorobiphényles (PCB) interdits depuis 1980. Certains d'entre eux sont des toxiques et cancérigènes avérés. En particulier les paraffines chlorées à chaînes courtes (SCCP ou PCCC) font partie des 87 espèces chimiques dites "substances prioritaires" qui en Europe avant 2020, doivent faire l'objet d'une réduction des rejets, des émissions et des pertes. Leur consommation a selon l'INERIS fortement diminué depuis la fin du XXe siècle, mais ce sont des produits souvent très stables dans l'environnement où ils peuvent s'être accumulés et/ou être bioconcentrés par certaines espèces[réf. nécessaire]. Certains sont aussi des perturbateurs endocriniens. Ce sont des polluants notamment retrouvés dans les sédiments et le milieu marin. Trouve plus

Chlorobacteria: Les chlorobactéries (ou Chlorobacteria) forment un embranchement du règne Bacteria. Il est possible que ce soit l'embranchement bactérien le plus ancien qui existe encore à l'heure actuelle : la racine de l'arbre du vivant pourrait donc se trouver parmi les chlorobactéries ou bien entre les chlorobactéries et le reste du vivant. Les chlorobactéries tirent leur nom du genre Chloroflexus, qui a lui-même donné son nom à la classe des Chloroflexi. Les chlorobactéries possèdent des métabolismes variés même si le plus typique est la photohétérotrophie anoxygénique des chloroflèxes. Trouve plus

Chlorobactérie: Trouve plus

Chlorobaculum tepidum: Chlorobium tepidum est une bactérie phototrophe anaérobie qui est aussi un thermophile. En tant que membre de la famille des chlorobiacées, c'est un organisme type des bactéries vertes sulfureuses. Trouve plus

Chlorobenzaldéhyde: Le chlorobenzaldéhyde est un composé aromatique de formule C7H5ClO. Il est constitué d'un noyau benzénique substitué par un groupe aldéhyde (-CHO) et un atome de chlore (Cl). Comme tous les benzènes disubstitués, il existe sous la forme de trois isomères structuraux, les composés ortho, méta et para, selon la position relative des deux substituants sur le cycle. Par abus de langage, le chlorure de benzoyle est parfois aussi appelé « alpha-chlorobenzaldéhyde », sans pour autant être un aldéhyde mais un chlorure d'acyle, le chlore se substituant à l'atome d'hydrogène de l'aldéhyde. La suite de cet article ne concernera que les « vrais » isomères du chlorobenzaldéhyde. Trouve plus

Chlorobenzene: Trouve plus

Chlorobenzène: Le chlorobenzène est un composé aromatique halogéné de formule chimique brute C6H5Cl, constitué d'un noyau benzénique substitué par un atome de chlore. Trouve plus

Chlorobenzilate: Le chlorobenzilate est un composé organique utilisé comme pesticide qui n'est cependant plus d'usage en Europe et aux États-Unis. Il a été originellement développé par Ciba-Geigy et commercialisé à partir de 1952. Il a été utilisé comme acaricide sur les agrumes, inclus des arbres fruitiers à feuilles caduques. Il a été également détecté comme résidu sur des tomates au Japon en 2005. C'est un pesticide non-systémique qui agit par contact et comme neurotoxine, il perturbe le fonctionnement du système nerveux. À l'état pur, le chlorobenzilate est un solide incolore à jaune pâle mais le produit technique est une huile brune. Il est seulement peu soluble dans l'eau mais miscible dans des solvants organiques comme l'acétone, le toluène ou le méthanol. Trouve plus

Chlorobi: Les bactéries sulfureuses vertes sont une famille de bactéries anaérobies photoautotrophes. Considérées initialement comme une branche éloignée des Bacteroidetes, elles constituent désormais un embranchement à part entière. Ces bactéries sont non-mobiles (à l'exception du Chloroherpeton thalassium, qui a la possibilité de glisser) et prennent la forme de sphères, de baguettes et de spirales. La photosynthèse est réalisée en utilisant la bactériochlorophylle (BChl) c, d, e ou, en s'associant au BChl a et à la chlorophylle a, dans les chlorosomes attachés à la membrane. Ces organismes utilisent des ions sulfure, de l'hydrogène ou des ions ferreux comme donneur électrons (réducteurs) et produisent du soufre élémentaire (minéral), ce processus est conduit par le centre de réaction de type I et le complexe de Fenna-Matthews-Olson. Le soufre est déposé en dehors de la cellule, et qui peut être encore oxydé ensuite. C'est un processus comparable à la photosynthèse des plantes, utilisant l'eau comme donneur d'électrons (réducteur) et rejetant de l'oxygène. Chlorobium tepidum est devenu un organisme modèle pour le groupe, et même si seulement dix génomes ont été séquencés, ceux-ci sont tout à fait représentatifs de la biodiversité de cette famille. Leur génome de 2 à 3 Mb codent 1750 à 2800 gènes, avec 1400 à 1500 qui sont communs à toutes les souches. L'absence apparente de deux composantes histidine-kinases de « boucles de régulation » (ou de « régulateurs de réponse ») suggère une certaine limitation de la plasticité phénotypique. Leur dépendance réduite à l'égard des transporteurs de molécule organique et des facteurs de transcription indique également que ces organismes sont adaptés à une gamme sévère de conditions réduites en ressources énergétiques. Leur niche écologique est partagée avec de simples Cyanobactéries : Prochlorococcus et Synechococcus. Une espèce de bactérie sulfureuse verte a été trouvée près de fumeurs noirs au large de la côte du Mexique sous la surface de l'océan Pacifique, à une profondeur de 2 500 mètres de fond. À cette profondeur, aucune lumière solaire ne peut y parvenir, et la bactérie désignée GSB1, vit de la faible lueur infrarouge dégagée par le fumeur et entretenue par l'apport thermique de la source. Trouve plus

Chlorobiales: Les Chlorobiales sont un ordre de bactéries de la classe des Chlorobea. Trouve plus

Chlorobionta: Les Chlorobionta (Chlorobiontes) ou Viridiplantae définissent l'ensemble des organismes couramment reconnus comme les « végétaux verts ». Ils forment un groupe monophylétique comprenant les algues vertes et les plantes terrestres. Ils sont notamment caractérisés par la présence de chlorophylle a et de chlorophylle b. Ils correspondent à l'image typique du végétal, de couleur verte, les chlorophylles n'étant généralement pas masquées par d'autres pigments. Certaines espèces sont unicellulaires, beaucoup sont pluricellulaires. Ils comptent des représentants aussi divers que les Chlamydomonas, la laitue de mer (Ulva lactuca), les acétabulaires (genre Acetabularia), les spirogyres (genre Spirogyra), les pleurocoques (genre Pleuroccus), le Welwitschia mirabilis, la pâquerette (Bellis perennis), le teck (Tectona grandis), le lys martagon (Lilium martagon), etc. En revanche, tous les « végétaux » ne sont pas des Chlorobiontes. D'autres organismes eucaryotes chlorophylliens peuvent appartenir à des groupes différents. Ainsi les Rhodobiontes, ou algues rouges, forment un groupe distinct mais assez voisin, tandis que les algues brunes et de nombreux organismes unicellulaires chlorophylliens appartiennent à des groupes évolutifs plus distants. Les Chlorobiontes se subdivisent eux-mêmes en deux clades principaux, les Chlorophyta qui rassemblent la plupart des algues vertes les plus connues et les Streptophyta qui rassemblent certaines algues vertes particulières et toutes les plantes terrestres. Les Chlorobiontes tiennent une place écologique considérable sur Terre, représentant toute la végétation terrestre et une part importante de la biomasse des océans. Trouve plus

Chlorobionte: Trouve plus

Chlorobiontes: Trouve plus

Chlorobule et Fragilady: Trouve plus

Chlorobutane: Le chlorobutane est un dérivé halogéné du butane, où l'un des atomes d'hydrogène a été remplacé par un atome de chlore. Sa formule brute est donc C4H9Cl. Le chlorobutane existe en deux isomères : le 1-chlorobutane le 2-chlorobutanePar extension, le terme « chlorobutane » peut désigner les molécules dérivées du chlorobutane, en particulier les butanes chlorés plusieurs fois (dichlorobutane, trichlorobutane, etc. ). Portail de la chimie Trouve plus

Chlorobutanol: Le chlorobutanol ou 1,1,1-trichloro-2-méthylpropan-2-ol est un conservateur chimique, hypnotique et sédatif, et un faible anesthésiant local de nature similaire à l'hydrate de chloral. Trouve plus

Chlorocarbonate de benzyle: Trouve plus

Chlorocardium: Chlorocardium est un genre de plantes à fleurs de la famille des Lauraceae. Il comporte deux espèces : Chlorocardium rodiei et Chlorocardium venenosum. Il est natif de l'actuelle Amérique du Sud. Trouve plus

Chlorocardium rodiei: Chlorocardium rodiei (appelé Greenheart en anglais) est l'une des deux espèces du genre Chlorocardium, dans la famille des Lauraceae. Il est natif d'Amérique du Sud. Il s'agit d'un arbre à feuilles persistantes, pouvant atteindre 15 à 30 m de hauteur avec un tronc d'un diamètre de 30 à 60 cm. Son bois est extrêmement dur et résistant, à tel point qu'il ne peut être travaillé avec des outils traditionnels. Très peu sensible aux conditions marines, le bois de chlorocardium rodiei est très utilisé en construction navale, pour la construction de docks ou encore pour la confection de cannes destinées à la pêche à la mouche. Son exploitation commerciale date du XVIIIe siècle mais n'a réellement pris de l'ampleur qu'avec l'introduction de la tronçonneuse en 1967. Le Fram et l'Endurance (bateau), les navires utilisés par les explorateurs polaires Fridtjof Nansen, Amundsen et Shackleton, étaient doublés de chlorocardium rodiei pour résister à la pression des glaces. Trouve plus

Chlorocebus: Chlorocebus est un genre de singes de l'Ancien Monde de la famille des cercopithécidés appelés singes verts , ou vervets au sens large. L'aire de répartition de ces primates est l'Afrique subsaharienne, du Sénégal à l'Éthiopie et jusqu'à l'Afrique du Sud. Trouve plus

Chlorocebus aethiops: Le Grivet (Chlorocebus aethiops) est une espèce de primate africain de la famille des Cercopithecidae. Ces singes se trouvent en Éthiopie, en Érythrée, au Soudan et à Djibouti. Trouve plus

Chlorocebus aethiops aethiops: Trouve plus

Chlorocebus aethiops pygerythrus: Trouve plus

Chlorocebus aethiops sabaeus: Trouve plus

Chlorocebus cynosuros: Trouve plus

Chlorocebus pygerythrus: Le Vervet, ou Vervet bleu (Chlorocebus pygerythrus) est une espèce de primate africain de la famille des Cercopithecidae. Trouve plus

Chlorocebus sabaeus: Le Vervet vert ou Singe vert (Chlorocebus sabaeus) est un primate de taille moyenne du genre Chlorocebus, de la famille des Cercopithecidae. Son aire de répartition est l'Afrique subsaharienne. Il est également connu sous le nom de Callitriche. Certains scientifiques pensent que tous les membres du genre Chlorocebus appartiennent à une seule et même espèce. L'expression « singe vert » est ambiguë puisqu'elle est parfois employée également pour désigner Cercopithecus aethiops. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...