Rechercher dans ce blog

mardi 16 février 2021

Chinois (ustensile), Chinois ancien, Chinois archaique, Chinois archaïque, Chinois braille,

Chinois (ustensile): Le chinois est un ustensile de cuisine. C'est une passoire fine à grille, généralement conique mais souvent en forme sphérique, utilisée en particulier pour passer (c'est-à-dire filtrer) les sauces ou le thé. Trouve plus

Chinois ancien: Trouve plus

Chinois archaique: Trouve plus

Chinois archaïque: Le chinois archaïque (chinois simplifié : 上古汉语 ; chinois traditionnel : 上古漢語 ; pinyin : Shànggǔ hànyǔ) est une des langues parlées en Chine avant la dynastie Han. Comme l'écriture chinoise n'indique pas directement la prononciation, il est nécessaire pour la reconstruire d'effectuer une recherche spécifique. Le premier à avoir tenté de reconstituer ces états anciens de la langue chinoise est le sinologue suédois Bernhard Karlgren. Le chinois archaïque est une langue plus proche typologiquement du rGyalrong ou du tibétain que des dialectes chinois modernes. Cette langue avait une morphologie verbale et des groupes de consonnes compliqués qui ont disparu dans les dialectes chinois modernes. La reconstruction du chinois archaïque est une branche de la phonétique chinoise historique appliquée au chinois. Il convient tout d'abord de reconstruire le chinois médiéval de l'époque de la dynastie Sui, pour lequel nous avons davantage de documents. Sur la base de cette prononciation, on reconstruit le chinois archaïque avec quatre sources de données différentes. Les deux principales méthodes de reconstruction phonétique sont celle de Zhengzhang Shangfang et la méthode dite Baxter–Sagart, de William Hubbard Baxter et Laurent Sagart. Trouve plus

Chinois braille: Trouve plus

Chinois classique: Le chinois classique (chinois : 古文 ; pinyin : gǔwén ; litt. « ancienne langue écrite ») est une forme traditionnelle de la langue chinoise écrite fondée sur la grammaire et le vocabulaire d'états anciens de la langue chinoise, ce qui en fait une langue écrite différente de toute langue chinoise écrite contemporaine. Le terme désigne parfois le chinois littéraire (chinois : 文言文 ; pinyin : wényánwén ; litt. « langue littéraire »), généralement considéré comme la langue qui a succédé au chinois classique. Cependant, la distinction entre d'une part le chinois classique et le chinois littéraire est floue. Le chinois classique ou littéraire écrit à l'attention des Coréens est connu sous le nom de hanmun ; pour les Japonais, il s'agit du kanbun ; au Viêt Nam, c'est le hán văn (tous trois écrits 漢文, « langue écrite des Hans »). La distinction entre d'une part le chinois classique et le chinois littéraire est floue. Le chinois écrit classique fut utilisé jusqu'au début du XXe siècle dans tous les écrits formels en Chine, mais également au Japon (partiellement), en Corée et au Viêt Nam. Parmi les Chinois, le chinois écrit classique a désormais été largement remplacé par le chinois écrit contemporain (白話, báihuà), un style sensiblement plus proche du chinois mandarin parlé, alors que par ailleurs les locuteurs non sinophones ont désormais pratiquement abandonné le chinois classique au profit de langues vernaculaires locales. Trouve plus

Chinois d'Indonésie: Trouve plus

Chinois d'Amérique: Trouve plus

Chinois de La Réunion: Trouve plus

Chinois de Malaisie: On appelle « Chinois de Malaisie », en malaisien « Orang Cina Malaysia », un Malaisien d'origine chinoise. On utilise également l'expression « Sino-Malaisien ». La plupart d'entre eux sont les descendants des Chinois qui sont arrivés entre le XVe siècle et le milieu du XXe siècle. En Malaisie, ils sont appelés des « Chinois » dans toutes les langues. Le terme « sino-malaisien » est souvent utilisé pour faire référence à cette communauté. Trouve plus

Chinois de Montréal: Trouve plus

Chinois de Nauru: Trouve plus

Chinois de Sibérie: Les Chinois de Sibérie (en russe : Китайцы в Сибири) sont un groupe ethnique de la Fédération de Russie vivant sur le territoire de la Sibérie et en Extrême-Orient russe, deux régions appelées traditionnellement Sibérie. Trouve plus

Chinois des Détroits: Trouve plus

Chinois des philippines: Trouve plus

Chinois d'Indonesie: Trouve plus

Chinois d'Indonésie: Les Chinois d'Indonésie sont les Indonésiens qui se déclarent d'origine chinoise. En l'an 2000, quelque 1 739 000 Indonésiens se déclaraient d'origine chinoise, soit 0,7 % de la population de l'Indonésie. De plus, selon le recensement national de l'année 2010, 2 832 510 Indonésiens se déclaraient d'origine chinoise, soit 1,20 % de la population de l'Indonésie. Toutefois, beaucoup d'experts stipulent que le nombre soit très sous-estimé, à cause des chinois d'Indonésie qui refusent de déclarer leur ethnie dû à la peur de la discrimination. Aussi, de nombreux autres estiment qu'ils n'ont plus d'attaches avec la Chine, et qu'ils sont pleinement Indonésiens. Il y eut, aussi, au cours de l'histoire, de nombreux mariages mixtes, de Chinois, avec des indigènes. Ainsi, il pourrait y avoir entre 3 000 000 et 5 000 000 de personnes d'origines Chinoise, ou partiellement, en Indonésie. Trouve plus

Chinois d'outre mer: Trouve plus

Chinois d'outre-mer: Trouve plus

Chinois du Cambodge: Les Chinois du Cambodge sont les Cambodgiens d'ascendance chinoise ou partiellement chinoise. Une estimation officielle réalisée en 2013 par les autorités cambodgiennes évalue leur nombre à 0,1 % de la population du pays, soit environ 15 000 personnes : il n'existe cependant pas de statistiques fiables sur la population chinoise du Cambodge, dont les effectifs réels pourraient être très supérieurs. D'autres estimations, dans les années 1990, ont évoqué un chiffre d'environ 80 000 personnes, auxquels pourraient s'ajouter jusqu'à un million de métis sino-khmers. Trouve plus

Chinois du Laos: Les Chinois du Laos sont une communauté de Chinois d'outre-mer qui vivent au Laos. Ils représentent environ 2% de la population. Trouve plus

Chinois ecrit: Trouve plus

Chinois écrit: La langue chinoise écrite (chinois simplifié : 中文 ; chinois traditionnel : 中文 ; pinyin : zhōngwén ; litt. « écrit (de l'Empire) du milieu ») est une langue apparue entre 1200 et 1050 av. J.-C. durant la dynastie Shang, essentiellement pour transcrire la langue chinoise orale. Cinq mille caractères sont couramment employés, représentant chacun un élément du chinois. Certains mots utilisent deux caractères, rarement davantage. La langue écrite chinoise est généralement considérée comme un facteur unificateur dans l'histoire de la Chine, transcendant les différences entre les langues chinoises parlées. Depuis la dynastie Qin, une langue écrite standard (d'abord le Chinois classique, puis depuis 1920 le Baihua standard) permet la communication officielle et écrite, et la transcription des différentes langues chinoises orales. Trouve plus

Chinois écrit contemporain: Trouve plus

Chinois écrit moderne: Trouve plus

Chinois écrit standard: Trouve plus

Chinois écrit vernaculaire: Trouve plus

Chinois étamine: Trouve plus

Chinois Han: Trouve plus

Chinois litteraire: Trouve plus

Chinois littéraire: Trouve plus

Chinois mandarin: Trouve plus

Chinois marrant: Trouve plus

Chinois medieval: Trouve plus

Chinois médiéval: Le chinois médiéval est un état ancien de la langue chinoise restitué par la linguistique historique. Il aurait été parlé du VIe au XIIe siècles de notre ère. Il suit le chinois archaïque. Le premier à avoir tenté de reconstituer ces états anciens de la langue chinoise avec succès est le sinologue suédois Bernhard Karlgren. La langue chinoise étant notée par des sinogrammes qui n'indiquent graphiquement que de manière très floue leur prononciation, la restitution a dû se faire au moyen de l'analyse interne fournie par les dictionnaires de rimes de la dynastie Sui et la dynastie Tang ainsi que la comparaison externe entre les prononciations des caractères dans des langues ayant emprunté des mots chinois (japonaises, coréennes et vietnamiennes) ou les ayant continués en se différenciant en langues chinoises (cantonais, wu, min, etc.). Trouve plus

Chinois parle: Trouve plus

Chinois parlé: Le Chinois parlé (ou les dialectes chinois) comprend de nombreuses variantes. Bien que le mot dialecte soit souvent utilisé pour rendre le terme fangyan (chinois simplifié : 方言 ; chinois traditionnel : 方言 ; pinyin : fāngyán), les différences entre les principales variations parlées de la langue chinoise sont telles qu'elles sont généralement inintelligibles mutuellement. Savoir si ces variantes sont des langues ou dialectes est une source sans fin de discussions, les parlers chinois manquant de normes formelles. Trouve plus

Chinois simplifié: Trouve plus

Chinois standard: Trouve plus

Chinois traditionnel: Trouve plus

Chinois vernaculaire: Trouve plus

Chinois vernaculaire standard: Trouve plus

Chinois vert: Trouve plus

Chinois, encore un effort pour être révolutionnaires !: Chinois, encore un effort pour être révolutionnaires ! est un film documentaire réalisé par Ji Qing-ming, René Viénet et Al Perreault, sorti en 1977. Le film évoque, à travers des documents de l'époque, la Révolution culturelle et soutient que la bande des Quatre était composée de cinq membres, associant Mao Zedong à celle-ci. Trouve plus

Chinois, japonais et coreen: Trouve plus

Chinois, japonais et coréen: Trouve plus

Chinoise: Trouve plus

Chinoiserie: Une chinoiserie est un objet d'art européen décoratif du XVIIe et XVIIIe siècle dont l'esthétique décalque l'art d'Asie . Il évoque l'attrait du collectionnisme pour les objets et architectures provenant d'Extrême-Orient, plus que de Chine en particulier. Il reflète un goût pour un Extrême-Orient rêvé, son imagerie et ses symboles, dans la forme (asymétrie, jeux sur les échelles) comme dans le fond (motifs et canons). L'art d'Asie orientale est vu et lu comme un modèle de singularités, qui est admiré, collectionné, copié, adapté mais aussi hybridé. Par extension, le mot chinoiserie va désigner les bibelots ou objets d'art qui proviennent de Chine ou qui en sont dans le goût réel ou de fantaisie. Le terme apparait en 1823, chez Charles Fourier, puis il est repris en 1836, sous la plume de Honoré de Balzac dans son roman "L'interdiction" « pour désigner les objets décoratifs venus de Chine (...) qui forge l'esthétique du chimérique, du fantastique, de l'exotisme, du renouveau d'un style baroque ou rococo qui accompagnent le romantisme ». Le mot entre dans le dictionnaire Larousse en 1845, avec un sens péjoratif de bizarre et vulgaire pour désigner les objets de bazars prisés par les femmes légères ou parvenues. Le mot "chinoiserie" est repris du français en anglais, allemand ou néerlandais et se dit "style chinois" (中国风) en mandarin. Trouve plus

Chinoiseries: Trouve plus

Chinoix: Trouve plus

Chinok: La rivière Chinok (Шинок), ce qui signifie « tombant à pic, abrupt » en langue altaï, est une petite rivière montagneuse du nord-ouest de l'Altaï en fédération de Russie. C'est un affluent de l'Anouï. Elle appartient au territoire administratif du raïon de Solonechnoïe dépendant du kraï de l'Altaï. La rivière est surtout connue pour ses cascades. Elles sont considérées comme un monument naturel d'importance régionale et font partie d'un parc naturel protégé. Trouve plus

Chinomethionate: Trouve plus

Chinométhionate: Le chinométhionate est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet fongicide et acaricide, et qui appartient à la famille chimique des quinoxalines. Trouve plus

Chinomics: La revue Chinomics est spécialisée sur l'économie chinoise. Une fois par mois, elle étudie l'impact de la République populaire de Chine sur l'économie mondiale. Chaque numéro est consacré à une problématique économique donnée (thème macro-économique, secteur d'activité...). Elle existe en version papier et en version numérique. Trouve plus

Chinon: Chinon (prononcé : /ʃi.nɔ̃/ ) est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire. C'est l'une des deux sous-préfectures d'Indre-et-Loire (l'autre étant Loches). Ses habitants s'appellent les Chinonais. Placée sur le cours de la Vienne, dans une position stratégique aux confins de la Touraine, de l'Anjou et du Poitou, dotée d'un éperon rocheux fortifié dès l'Antiquité, la ville, avec son imposante forteresse, a longtemps joué un rôle défensif clé. Chinon est une des places fortes favorites des Plantagenêt. Jean sans Terre la perd au profit de Philippe Auguste, qui l'adjoint aux domaines de la Couronne de France. Siège de la cour sous Charles VII, lieu de sa rencontre avec Jeanne d'Arc, la ville ne quittera le giron royal que pour passer entre les mains du cardinal de Richelieu et de sa famille, qui la conservent jusqu'à la Révolution. Enrichie par la culture de la vigne et le commerce du vin, la ville a trouvé, avec l'installation de la centrale nucléaire d'Avoine, un pendant industriel à sa traditionnelle activité agricole. Située à proximité des châteaux de la Loire, sur le détour de Vienne du circuit touristique Loire à Vélo, Chinon attire également de nombreux touristes. Depuis 2000, la ville fait partie de la section du Val de Loire inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des paysages culturels. Trouve plus

Chinon (AOC): Le chinon est un vin d'appellation d'origine contrôlée produit autour de Chinon, en Indre-et-Loire. La surface représente 2 300 hectares avec comme cépage pour les vins rouges et rosés le cabernet franc N et le cabernet sauvignon N, et pour les vins blancs le chenin B. Trouve plus

Chinon (centrale): Trouve plus

Chinon Industries: Chinon Industries Inc. (チノン株式会社 Chinon Kabushiki-gaisha) était un fabricant japonais d'appareils photographiques et de caméras Super 8. Trouve plus

Chinon-la-Montagne: Trouve plus

Chinook: Chinook désigne : les Chinooks, une tribu amérindienne décrite dans les peintures de Paul Kane et vivant dans le nord-ouest des États-Unis ; sa langue était le Chinookan (maintenant une langue morte). langues chinooks un pidgin, aussi appelé jargon chinook, qui était parlé en Colombie-Britannique et dans les États pacifiques et montagnards des États-Unis. C'est un mélange de chinookan, nootkan, chehalish, français, anglais et autres. Oncorhynchus tshawytscha ; une espèce de saumon du Pacifique (autrefois le plus grand des saumons, et aujourd'hui en forte régression). un hélicoptère, le Boeing CH-47 Chinook. le Chinook, vent issu des Montagnes Rocheuses aux États-Unis et dans les provinces canadiennes de l'Ouest, la Colombie-Britannique et l'Alberta. Chinook, une bande dessinée de Derib. Chinook, un programme d'ordinateur canadien qui, après 18 ans de conception, est censé être invincible aux dames face à un adversaire humain. Chinook, une ville située dans le Montana, aux États-Unis. Chinook, un hameau canadien d'Alberta. Trouve plus

Chinook (Alberta): Chinook est un hameau (hamlet) de l'Aire spéciale No 3, situé dans la province canadienne d'Alberta. Trouve plus

Chinook (Buddy longway): Trouve plus

Chinook (langue pidgin): Trouve plus

Chinook (langue): Trouve plus

Chinook (Montana): La ville de Chinook est le siège du comté de Blaine, dans l'État du Montana, aux États-Unis. Lors du recensement de 2010, elle comptait 1 203 habitants, population estimée à 1 233 habitants en 2016. Trouve plus

Chinook (personnage): Trouve plus

Chinook (programme de dames): Chinook est un programme informatique qui joue aux dames anglaises (connues aussi sous le nom de checkers ou de draughts). Il fut développé entre 1989 et 2007 à l'université de l'Alberta, par une équipe dirigée par Jonathan Schaeffer et formée par Rob Lake, Paul Lu, Martin Bryant (en), et Norman Treloar. En 2007, il a obtenu une solution complète du jeu, montrant qu'entre deux joueurs parfaits, la partie se conclut nécessairement par la nullité. Trouve plus

Chinook (tribu): Les Chinook étaient des Amérindiens qui vivaient sur la côte Pacifique, au nord-ouest de l'Amérique du Nord, à l'emplacement actuel des États de l'Oregon et de Washington. Leur territoire s'étendait principalement le long du fleuve Columbia. Trouve plus

Chinook (vent): Le Chinook est un vent de type Foehn que l'on retrouve du côté est des montagnes Rocheuses en Amérique du Nord lorsque la circulation atmosphérique dans la couche sous 8 km d'altitude est plus ou moins perpendiculaire à la chaîne et assez forte pour vaincre toute inversion qui se trouverait du côté ouest. Trouve plus

Chinook Pass: Trouve plus

Chinook Pass Entrance Arch: La Chinook Pass Entrance Arch est une arche monumentale du comté de Pierce, dans l'État de Washington, aux États-Unis. Cette structure en bois portée par des piles en pierre naturelle enjambe la Washington State Route 410 pour marquer l'entrée du parc national du mont Rainier au col Chinook. Elle agit par ailleurs comme un pont qui porte le sentier de randonnée appelé Pacific Crest Trail. Imaginée par le National Park Service en 1933, construite par le Civilian Conservation Corps en 1936, l'arche est inscrite au Registre national des lieux historiques depuis le 13 mars 1991. Elle contribue par ailleurs au Mount Rainier National Historic Landmark District établi le 18 février 1997. Trouve plus

Chinook Scenic Byway: Trouve plus

Chinooks: Trouve plus

Chinophrys: Chinophrys est un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Salticidae. Trouve plus

Chinophrys pengi: Chinophrys pengi est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Salticidae. Trouve plus

Chinoscopus: Chinoscopus est un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Salticidae. Trouve plus

Chinoscopus gracilis: Chinoscopus gracilis est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Salticidae. Trouve plus

Chinotto: Le chinotto (prononcer [kiˈnɔtto]), ou chinois, ou petit chinois, ou encore chinette, est un petit agrume amer produit par un arbre originaire de Chine, une variété de bigaradier (Citrus aurantium var. myrtifolia). Son nom est dû à son origine géographique. Trouve plus

Chinotto (boisson): Le chinotto [kiˈnɔtto] est un soda à base du fruit du même nom (Citrus myrtifolia). Il s'agit d'une boisson de couleur sombre et d'aspect ressemblant à celui du cola, mais elle n'est pas aussi sucrée que le cola et a un goût doux-amer. La boisson était connue dans l'Antiquité comme une variante colorée et amère du jus d'orange et était considérée comme rafraîchissante. La production industrielle du soda de chinotto remonte aux années 1950. Le soda est produit en Italie par plusieurs compagnies et il est principalement consommé en Italie et à Malte. La société San Pellegrino le commercialise sous la marque Chinò, The Coca-Cola Company sous la marque Fanta Chinotto en Italie et Fanta Amara à Malte. Trouve plus

Chinów: Chinów (prononcé en polonais : [ˈxinuf]) est un village polonais de la gmina de Kozienice dans la powiat de Kozienice de la voïvodie de Mazovie dans le centre-est de la Pologne. Il se situe à environ 7 kilomètres au nord-ouest de Kozienice (siège de la powiat) et à 75 kilomètres au sud-est de Varsovie (capitale de la Pologne). Trouve plus

Chinpokomon: Chinpokomon (Chinpokomon en version originale) est le onzième épisode de la troisième saison de la série animée South Park, ainsi que le 42e épisode de l'émission. Trouve plus

Chinquapin: Chinquapin est un lieu-dit américain dans le comté de Mariposa, en Californie. Il est situé dans le parc national de Yosemite, le long de la Wawona Road et au point de départ de la route menant à Glacier Point, la Glacier Point Road. Trouve plus

Chinreisha: Le Chinreisha (鎮霊社, littéralement « sanctuaire apaisant l'esprit ») est un petit sanctuaire shinto en bois situé juste au sud du honden (bâtiment principal) dans l'enceinte du Yasukuni-jinja. Il est construit en 1965, après une proposition par le prêtre principal du Yasukuni, Fujimaro Tsukuba et la tenue d'un matsuri (festival) annuel le 13 juillet. En 1975, une clôture d'acier est érigée autour du sanctuaire qui est fermé au public. Ceci intervient après un incident survenu dans le Hokkaidō un an plus tôt, où un temple est incendié et après que le prêtre en chef du Yasukuni a reçu des renseignements selon lesquels des inconnus ont l'intention de détruire le Chinreisha,. Il est rouverte aux fidèles le 12 octobre 2006. Le sanctuaire est composé de deux za, ou sièges pour les kamis (esprits). Le premier est consacré à tous les guerriers japonais morts depuis 1853 qui ne sont pas vénérés dans le honden (sanctuaire principal) du Yasukunijinja. Ces kamis comprennent les Japonais morts en combattant l'Armée impériale japonaise lors d'événements nationaux tels que la guerre de Boshin. Le second za est dédié à tous les morts, indépendamment de leur nationalité. Les kamis vénérés au Chinreisha diffèrent de ceux vénérés dans le honden du Yasukuni-jinja en ce qu'ils comprennent des ennemis de l'Empire du Japon ce qui n'est pas le cas du honden du sanctuaire Yasukuni. Trouve plus

Chins: Trouve plus

Chinsan: Trouve plus

Chinshakiangosaure: Trouve plus

Chinshakiangosaurus: Chinshakiangosaurus (signifiant « lézard de Chinshakian ») est un genre de dinosaures sauropodes du Jurassique retrouvé en Chine. L'espèce-type, Chinshakiangosaurus chunghoensis, est décrite par Dong Zhiming en 1992. Elle est basée sur l'holotype IVPP V14474, constitué de la partie gauche de la mandibule, de dents, d'une vertèbre cervicale, de plusieurs vertèbres caudales et dorsales, des deux scapulae, d'os du pelvis et de parties de membres postérieurs. Sa taille est estimée à environ 12 à 13 mètres. Chinshakiangosaurus est un genre fondamental pour la description des sauropodes. Trouve plus

Chinshakiangosaurus chunghoensis: Trouve plus

Chinsky: Chinsky peut désigner Trouve plus

Chinsurah: Trouve plus

Chint: Chint est une entreprise de génie électrique chinoise. Il produit notamment des cellules photovoltaïques. Trouve plus

Chintamani: Le chintamani (devanagari : चिन्तामणि / Cintāmaṇi), qui vient du sanskrit चिन्ता / cintā (« mental ») et मणि / maṇi (« joyau »), est une pierre précieuse accomplissant les souhaits dans les traditions hindoue et bouddhiste. Dans l'hindouisme, il est lié aux dieux Vishnu et Ganesh. Il est aussi l'une des sept possessions d'un chakravartin, grand souverain. Dans le bouddhisme, il est tenu en main par des bodhisattvas, en particulier Avalokiteshvara et Kshitigarbha, ou par la déité Tara. Il peut être aussi porté sur le dos du Lung ta (cheval du vent), image inspirée de celle du cheval du chakravartin hindou. C'est aussi un symbole de l'enseignement du Bouddha. Cintāmaṇi devient yid bzhin norbu ཡིད་བཞིན་ནོརྦུ en tibétain, ruyizhu 如意珠 ou ruyibaozhu 如意寶珠" en chinois, et 如意宝珠 nyoi-hōju ou nyoi-hōshu en japonais, yeouiju 여의주 en coréen. La dharani bouddhique du cintāmani transforme les pensées négatives en sagesse. Il permet de voir l'entourage d'Amitabha au moment de la mort. Trouve plus

Chintang: Le chintang (ou chhintang) est une langue tibéto-birmane parlée dans le Népal oriental. Trouve plus

Chintara Sukapatana: Chintara Sukapatana (จินตหรา สุขพัฒน์ (Chintara Sukkhaphat) / จิตติมาฆ์ สุขพัฒน์ (Chittima Sukkhaphat) / Mam Jintara Sukapat / Maem Chintara Sukapatana / Jintara Sukapat) est une actrice thaïlandaise née le 22 janvier 1965 à Bangkok. Trouve plus

Chintendo Vii: Trouve plus

Chinteni: Chinteni est une commune de Transylvanie, en Roumanie, dans le județ de Cluj. Elle est composée des villages Chinteni, Deușu, Vechea, Măcicașu, Sânmărtin, Feiurdeni, Pădureni et Săliștea Veche. Portail de la Roumanie Trouve plus

Chinthe: Le Chinthe (birman ခြင်္သေ့, tɕʰìɴðe̯ ; môn ဇါဒိသိုၚ်, /cɛ̀atìˀsaŋ/ ; shan သၢင်ႇသီႈ, /sʰaaŋ2 sʰi3/) est une créature semblable à un lion communément présente à l'entrée des stûpas et temples bouddhistes en Birmanie et dans d'autres pays d'Asie du Sud-Est. Presque toujours par paire, il a pour fonction de protéger la pagode. Il est parfois représenté avec un visage humain (Manussiha). Le Chinthe, respecté et aimé des birmans, figurait dans la décoration des trônes de leurs rois. Avant l'introduction des pièces de monnaie, certains des poids de bronze utilisés pour peser les marchandises étaient en forme de chinthe. Aujourd'hui encore, un chinthe figure sur les armoiries de la Birmanie, sur les billets en kyat (la monnaie birmane) et sur le drapeau de la Région de Sagaing. Trouve plus

Chinthila: Chinthila ou Chintila (en gotique 𐌺𐌹𐌽𐌸𐌹𐌻𐌰/Kinþila, en espagnol Chintila) est roi wisigoth d'Hispanie et de Septimanie de 636 à 639. Nous savons très peu sur ce règne, fort court, du fait de la rareté des chroniques. Presque toutes nos connaissances viennent des actes du Ve et du VIe conciles de Tolède, deux conciles qui renforcèrent le pouvoir royal et l'influence de l'Église au sein de la monarchie hispano-wisigothique. Trouve plus

Chinto: Chinto est un kata de karaté d'origine Shuri-Te. Il fut choisi, ainsi que Seishan, comme Shitei-kata par l'école wado-ryu. En style shotokan il porte le nom de Gankaku. Trouve plus

Chintō: Chintō était un pirate chinois qui vécut au milieu du XIXe siècle, qui a eu une grande influence sur le développement du futur karaté. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...