Rechercher dans ce blog

dimanche 14 février 2021

Chemin de fer de Tanfield, Chemin de fer de Tsarskoïe Selo, Chemin de fer de Vélu-Bertincourt à Saint-Quentin, Chemin de fer de Vienne à Baden, Chemin de fer de Voiron à Saint-Béron,

Chemin de fer de Tanfield: Le chemin de fer de Tanfield, dans le comté de Durham, en Angleterre, est le plus ancien du monde, édifié en 1727 dans la région de Newcastle par une association de producteurs charbonniers de la région, pour relier les mines des collines au fleuve Tyne. Le réseau est construit en reprenant des tronçons de rails qui existaient auparavant, la voie permet en particulier d'augmenter la production de Tanfield Moor et d'autres mines de charbon. Construit à une époque où n'existait pas encore de locomotives, mais simplement des wagonnets circulant sur des rails en bois avec l'aide de la traction humaine ou animale, vite remplacés par des rails en fer, le Chemin de fer de Tanfield emprunte l'Arche de Causey, haute de 20 mètres, à l'endroit où il franchit une étroite vallée. Long de huit miles, des collines de Tanfield et Marley au terminal charbonnier de Dunston, en utilisant la gravité naturelle du parcours, la ligne est reprise au XIXe siècle par la société Brandling Junction Railway et ferme en 1964. La partie la plus ancienne de la ligne daterait de 1650. Trouve plus

Chemin de fer de Tsarskoïe Selo: La ligne de chemin de fer de Tsarskoïe Selo (en russe : Царскосельская железная дорога) est la première ligne de chemin de fer à ouvrir en Russie impériale en 1837 et la sixième au monde. Elle relie alors la gare de Tsarskoïe Selo de Saint-Pétersbourg aux gares de Tsarskoïe Selo et de Pavlovsk. L'oukaze de Nicolas Ier ordonnant sa construction date du 15 avril 1836. Les travaux débutent le 1er mai suivant et la ligne est inaugurée le 30 octobre (11 novembre) 1837. Trouve plus

Chemin de fer de Vélu-Bertincourt à Saint-Quentin: Le Chemin de fer de Vélu-Bertincourt à Saint-Quentin a fonctionné entre 1880 et 1955, dans les départements de la Somme, l'Aisne et du Pas-de-Calais. Elle faisait partie des lignes secondaires de chemin de fer à voie normale du Nord - Pas de calais - Picardie : Compagnie du chemin de fer de Pont-de-la-Deûle à Pont-à-Marcq la ligne de Boisleux à Marquion Chemin de fer d'Achiet à Bapaume et Marcoing chemin de fer de Roisel à HargicourtLa ligne est initialement exploitée par : la Compagnie du Chemin de fer de Vélu-Bertincourt à Saint-Quentin (VBStQ) puis par la Compagnie générale de voies ferrées d'intérêt local (CGL) entre 1930 et 1956 et enfin par la Régie des transports de l'Aisne. (R.T.A.) Trouve plus

Chemin de fer de Vienne à Baden: Trouve plus

Chemin de fer de Voiron à Saint-Béron: Le chemin de fer de Voiron à Saint-Béron ("VSB") était un chemin de fer secondaire à voie métrique, classé tramway, qui circula entre 1895 et 1936, entre les départements de l'Isère et de Savoie pour relier les communes de Voiron et Saint-Béron. La ligne Voiron - Saint Béron et mesurait 35 kilomètres, dont 25 en Isère. Comme de nombreux chemins de fer secondaires, le VSB était destiné au transport des voyageurs comme à celui des marchandises, notamment des productions sidérurgiques de Saint-Laurent-du-Pont et de Fourvoirie, ou de la distillerie de la Chartreuse. Trouve plus

Chemin de fer de Yoker et Clydebank a Glasgow: Trouve plus

Chemin de fer de yoker et clydebank à glasgow: Trouve plus

Chemin de fer d'Epinac: Trouve plus

Chemin de fer d'Épinac: Le chemin de fer d'Épinac figure au nombre des toutes premières voies ferrées construites en France. À vocation industrielle, il a été sollicité à l'administration des Ponts et Chaussées par la Société « Samuel Blum et fils » pour relier les mines d'Épinac, en Saône-et-Loire, lui appartenant à une gare d'eau sur le canal de Bourgogne à Pont-d'Ouche, en Côte d'Or. Il s'agit de la dernière concession de chemin de fer accordée sous la Restauration, après celles de Saint-Étienne à la Loire, de Saint-Étienne à Lyon et d'Andrézieux à Roanne. Comme ses prédécesseurs, ce chemin de fer est conçu pour le transport de la houille mais n'a pas connu le même destin que les trois autres. Elle était en effet isolée, non reliée à une ligne principale, et ses propriétaires n'ont pas eu les moyens de leur ambition pour créer, à partir de cette voie ferrée, un réseau concurrent à celui de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), à laquelle elle échut après que l'État eut racheté la concession. De construction archaïque, le PLM entreprit sa modernisation pour le seul transport de voyageurs et elle devint une portion de la Ligne de Dijon-Ville à Épinac, à une époque où déjà se posait l'avenir des lignes secondaires. Elle connut ainsi le même sort que nombre de lignes secondaires dans l'entre-deux guerres pour finalement disparaître à l'exception d'une section de 7 km entre Bligny-sur-Ouche (départ) et Pont-d'Ouche exploitée depuis 1978 par le train touristique à vapeur « Chemin de fer de la vallée de l'Ouche ». Trouve plus

Chemin de fer des Bermudes: Le chemin de fer des Bermudes, était un chemin de fer public long de 34,9 km, (21,7 miles) qui a fonctionné aux Bermudes pendant une brève période (du 31 octobre 1931 au 1er mai 1948). Au cours de ses 17 années d'existence, le chemin de fer a fourni des services de transport de voyageurs et de marchandises sur la majeure partie de l'archipel, de Saint George's à l'est, à Somerset, dans la paroisse de Sandys, à l'ouest. La construction et l'entretien se sont révélés extrêmement coûteux, car le chemin de fer des Bermudes a été construit le long d'une route côtière afin de réduire au minimum l'acquisition de terrains nécessaires à l'emprise. Pour ce faire, toutefois, de nombreux tréteaux et ponts étaient nécessaires. Plus de 10% de la ligne était surélevée sur 33 structures distinctes en bois ou en acier traversant l'océan. De plus, la proximité de l'océan faisait de la corrosion un problème important. Ceci, couplé avec l'introduction de voitures particulières sur l'île après la Seconde Guerre mondiale, finira par condamner la ligne. Trouve plus

Chemin de fer des Chanteraines: Le Chemin de Fer des Chanteraines (ou CFC) est une ligne de chemin de fer construite à la suite de l'ouverture du parc des Chanteraines. Elle relie la station Gennevilliers RER, en correspondance avec la gare de Gennevilliers, à celle des Mariniers. Trouve plus

Chemin de fer des Fagnes: Trouve plus

Chemin de fer des forges d'Allevard: Le Chemin de fer des forges d'Allevard, appelé familièrement le Tacot est un chemin de fer industriel, construit dans le département de l'Isère par la société Schneider, en service de 1877 à 1968. Utilisé à l'origine exclusivement pour le transport vers les forges du Creusot puis de celles d'Allevard, du minerai de fer spathique provenant du site de La Taillat sur la commune de Saint-Pierre-d'Allevard, ainsi que les matériaux nécessaires à son extraction et la houille pour les fours à griller installés sur le site de Champ Sappey, il transporta occasionnellement des marchandises et des voyageurs, devenant un véritable lien social entre les villages qu'il traversait. Trouve plus

Chemin de fer des Rhodopes: Le chemin de fer des Rhodopes est la dernière ligne à voie étroite (en bulgare теснолинейка, tesnolinejka) exploitée par la compagnie d'État des chemins de fer bulgares BDŽ (Български държавни железници/Bălgarski dăržavni železnici). La question de la survie de cette dernière ligne est depuis longtemps en débat en Bulgarie. En mars 2004, la société ferroviaire allemande Deutsche Bahn avait déclaré être intéressée par la reprise de la ligne, mais ce projet n'a pas abouti. Son écartement est de 760 mm. La direction de la société chargée de la gestion des infrastructures ferroviaires bulgares (NKŽI) a évoqué en décembre 2008 l'éventualité d'une fermeture de la ligne. Trouve plus

Chemin de fer d'intérêt local: Un chemin de fer d'intérêt local (CFIL) est un chemin de fer secondaire dont l'usage est principalement destiné au transport local de marchandises et de personnes. Il peut prendre diverses formes : En France, la voie ferrée d'intérêt local est une sorte de CFIL; En Amérique du nord, un CFIL est une voie principale qui a été rétrogradée en shortline; En Autriche et dans le sud de l'Allemagne, les CFIL sont appelés Lokalbahn. Portail du chemin de fer Trouve plus

Chemin de fer djibouto-ethiopien: Trouve plus

Chemin de fer djibouto-éthiopien: Le chemin de fer djibouto-éthiopien est une ancienne ligne à voie unique et métrique longue de 784 km, reliant Djibouti, la capitale de la république homonyme à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie. La ligne a été construite entre 1897 et 1917, et inaugurée le 9 mai 1917. La société exploitante s'est appelée Compagnie impériale des chemins de fer éthiopiens (CIE), puis Compagnie du chemin de fer franco-éthiopien (CFE) à partir de 1909, avant de devenir la Compagnie du chemin de fer djibouto-éthiopien (CDE) en octobre 1981. L'exploitation de la ligne s'est définitivement interrompue dans les années 2000. Elle est remplacée depuis 2016 par la nouvelle ligne à voie normale reliant Addis-Abeba à Djibouti. Trouve plus

Chemin de fer domingo faustino sarmiento: Trouve plus

Chemin de fer d'Orléans: Trouve plus

Chemin de fer du Beaujolais: Le Chemin de fer du Beaujolais (CFB) est un ancien réseau de chemin de fer secondaire (1898-1934) à voie métrique, constitué de deux lignes, dont le tracé se situe intégralement dans le département du Rhône en France. Aujourd'hui il subsiste de nombreux vestiges, notamment des gares et des ouvrages d'art. Trouve plus

Chemin de fer du Benguela: Trouve plus

Chemin de fer du Blanc-Argent: Le Chemin de fer du Blanc-Argent, aussi appelé BA, est une ligne de chemin de fer française à écartement métrique et à voie unique. Reliant Le Blanc, sous-préfecture du département de l'Indre, à Argent-sur-Sauldre, dans le département du Cher, en région Centre-Val de Loire jusqu'en 1939, elle n'est plus exploitée que sur le tronçon entre Valencay et Salbris avec des TER et entre Valençay et Argy par un train touristique. Sous les noms de ligne de Salbris au Blanc et de ligne de Salbris à Argent, elles constituent respectivement les lignes no 600 000 et no 693 000 du réseau ferré national. Trouve plus

Chemin de fer du Bocq: Le Chemin de fer du Bocq (CFB), émanation de l'a.s.b.l. "Patrimoine Ferroviaire et Tourisme" (PFT), est une association qui exploite depuis 1992 l'ancienne ligne 128 de la SNCB qu'elle rénove progressivement. Trouve plus

Chemin de fer du bois de Boulogne: Le chemin de fer du bois de Boulogne est une ancienne ligne de tramway à traction électrique reliant la porte Maillot (Paris) aux communes de Suresnes et Saint-Cloud. Mise en service en 1900, elle est supprimée en 1936. Trouve plus

Chemin de fer du Bregenzerwald: Le chemin de fer du Bregenzerwald (en allemand : Bregenzerwaldbahn, ou communément Wälderbahn ou Wälderbähnle) est un chemin de fer à voie étroite autrichien, avec un écartement des rails de 760 mm, appelé écartement des voies bosniaques (Bosnische Spurweite en allemand). Cette voie ferroviaire se situe dans le Vorarlberg et reliait à l'origine (de 1902 à 1983) Bregenz au bord du Lac de Constance à Bezau dans le Bregenzerwald. Aujourd'hui, il ne reste en activité qu'une portion de 5,01 km qui sert de chemin de fer touristique. Le reste a été déconstruit ou n'est plus utilisé. Trouve plus

Chemin de fer du Čierny Hron: Le chemin de fer du Čierny Hron est un réseau de chemin de fer forestier à écartement étroit (760 mm) du centre de la Slovaquie. Trouve plus

Chemin de fer du Costa Rica: Le Chemin de fer du Costa Rica, appelé « train de la jungle », qui connecta le centre du pays avec l'Atlantique, est le troisième chemin de fer interocéanique en Amérique centrale. Il relie les villes du plateau central du pays dont notamment San José, la capitale, Puntarenas et Limón, le port de la mer des Caraïbes. Fonctionnant depuis 1910 sur une longueur de 166 km, après des travaux lancés dès 1871 par l'homme d'affaires et industriel américain Minor Keith, il traverse des forêts tropicales humides et verdoyantes, puis des bananeraies à perte de vue. Trouve plus

Chemin de fer du Dakar-Niger: Trouve plus

Chemin de fer du Gornergrat: Le chemin de fer du Gornergrat , en allemand Gornergrat Bahn, fonctionne en Suisse sur une ligne de chemin de fer à crémaillère reliant Zermatt au Gornergrat dans la région du massif du Mont-Rose. Trouve plus

Chemin de fer du grand Est Chinois: Trouve plus

Chemin de fer du Grand Tronc: Trouve plus

Chemin de fer du Grand Trunk Pacific: Le chemin de fer du Grand Trunk Pacific (GTP) était un chemin de fer transcontinental canadien historique reliant le Manitoba à la côte Pacifique. Il partait de Winnipeg et se rendait à Prince Rupert, en Colombie-Britannique. À l'est de Winnipeg, la ligne nationale du chemin de fer transcontinental, traversant le nord de l'Ontario et le Québec, traverse le fleuve Saint-Laurent à Québec et se terminait à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Le chemin de fer du Grand Tronc gérait et exploitait toute la ligne. Principalement construit entre 1907 et 1914, le GTP fonctionna de 1914 à 1919 avant d'être nationalisé pour devenir Canadien National (CN). Malgré les mauvaises décisions prises par les différents niveaux de gouvernement et par la direction des chemins de fer, le GTP a généré de nombreux avantages sociaux, et notamment la création d'emplois locaux, d'un service de télégraphe et surtout le transport de marchandises, de voyageurs et du courrier. Trouve plus

Chemin de fer du Guatemala: Le chemin de fer du Guatemala est un Chemin de fer transcontinental dont la construction a débuté au XIXe siècle. Le boom du café amena la construction de ports et de chemins de fer au Guatemala, qui diversifia ses partenaires commerciaux en recourant à des capitaux allemands. Trouve plus

Chemin de fer du Hauran: Le chemin de fer du Hauran est une ligne ferroviaire construite dans l'Empire ottoman, à la fin du XIXe siècle, par une société française. Trouve plus

Chemin de fer du Haut Forez: Le Chemin de fer du Haut Forez (CFHF), est un chemin de fer touristique, géré par une association à but non lucratif, qui fait circuler des trains sur les 40 km de l'ancienne ligne, à voie normale, entre Estivareilles (Loire) et La Chaise-Dieu (Haute-Loire), en traversant le parc naturel régional Livradois-Forez. Trouve plus

Chemin de fer du Haut-Rhône: Le Chemin de fer du Haut-Rhône est un chemin de fer touristique français à voie étroite, situé dans la vallée du Rhône, en amont de Lyon sur le territoire des communes de Montalieu-Vercieu et Porcieu-Amblagnieu, dans le département de l'Isère. Cette région est appelée le Haut-Rhône dauphinois. Trouve plus

Chemin de fer du hedjaz: Trouve plus

Chemin de fer du Kaeserberg: Trouve plus

Chemin de fer du lac Bloom: Le chemin de fer du lac Bloom (anglais : Bloom Lake Railway) (WLRS, anciennement BLRC) est un chemin de fer canadien secondaire privé d'une longueur totale de 33,4 kilomètres, exploité dans les provinces de Terre-Neuve-et-Labrador et du Québec. Trouve plus

Chemin de fer du lac Knob et Timmins: Le chemin de fer du lac Knob et Timmins est un chemin de fer industriel d'une longueur de 21 km exploité par la compagnie Knob Lake & Timmins Inc. détenue par Genesee & Wyoming Canada Inc. filiale de Genesee & Wyoming Inc.. Le chemin de fer fournit des services ferroviaires entre Schefferville au Québec, et des mines de fer situées à environ 20 km au nord-ouest, à cheval sur la frontière entre le Québec et le Labrador. Trouve plus

Chemin de fer du lac Wabush: Le chemin de fer du lac Wabush (anglais : Wabush Lake Railway) (WLRS, anciennement WABL et NLCL) est une courte ligne de chemin de fer régional canadien d'une longueur de 10 kilomètres desservant les mines de Wabush. Trouve plus

Chemin de fer du Lötschberg: Trouve plus

Chemin de fer du mayombe: Trouve plus

Chemin de Fer du Mont Cenis: Trouve plus

Chemin de fer du Mont Revard: Trouve plus

Chemin de fer du Mont-Cenis: Le chemin de fer du Mont-Cenis, aussi surnommé localement l'Américain,, est une ligne aujourd'hui disparue, qui a relié les villes de Saint-Michel-de-Maurienne en Savoie (France) et Suse (Italie) à travers le col du Mont-Cenis, entre 1868 à 1871. Elle fut construite à partir de 1867 sur ordre de Napoléon III, afin de transporter voyageurs et marchandises, en attendant la fin de la construction du tunnel ferroviaire du Fréjus entre Modane (France) et Bardonnèche (Italie),,. Elle est également utilisée pour la All Red Route, un service de courrier entre l'Empire Britannique et ses colonies d'Inde. Trouve plus

Chemin de fer du Montenvers: Le chemin de fer du Montenvers est une ligne de chemin de fer à crémaillère française de Haute-Savoie à voie métrique de 5,1 kilomètres. Elle a été inaugurée en 1909, et relie Chamonix-Mont-Blanc (station de départ proche de la gare SNCF de Chamonix-Mont-Blanc, altitude 1 042 mètres) au Montenvers, un point de vue sur la mer de Glace (altitude 1 913 mètres) qui permet aux touristes d'accéder à une grotte de glace. En 2009, avec plus de 800 000 voyageurs, cette ligne était l'attraction touristique la plus fréquentée de la région Rhône-Alpes. La ligne est exploitée par la Compagnie du Mont-Blanc, qui gère également de nombreuses installations de remontée mécanique dans le massif du Mont Blanc, dont le tramway du Mont-Blanc. Trouve plus

Chemin de fer du Mont-Revard: Le chemin de fer du Mont-Revard était une ligne de chemin de fer à crémaillère de 9,350 kilomètres, inaugurée en 1892, qui reliait Aix-les-Bains au mont Revard en Savoie. Notamment exploitée par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, elle participe à la dynamique touristique de la ville d'Aix-les-Bains et contribue à l'essor de la station du Revard. Concurrencée par la route dans les années 1930, la ligne disparaît en 1937, remplacée par un téléphérique, lui-même disparu en 1969. Trouve plus

Chemin de fer du Niederwald: Le chemin de fer du Niederwald ou Niederwaldbahn (NWB) de Rüdesheim am Rhein était un chemin de fer à voie métrique et à crémaillère d'une longueur de 2,3 kilomètres. Trouve plus

Chemin de fer du Nizan à Luxey: Trouve plus

Chemin de fer du Nord: Trouve plus

Chemin de fer du nord de l'Australie: Le Chemin de fer du nord de l'Australie également connu sous le nom de Chemin de fer de Palmerston à Pine Creek (en anglais : The North Australia Railway (NAR) ou the Palmerston to Pine Creek railway) était une ligne de chemin de fer longue de 509 km à voie étroite (1 067 mm) qui reliait Darwin, connue sous le nom de Palmerston à l'époque, à Birdum, juste au sud de Larrimah, en Australie. Trouve plus

Chemin de fer du Panama: Le chemin de fer du Panama est une ligne de chemin de fer reliant les océans Atlantique et Pacifique au Panama, en Amérique centrale. Depuis 1998, il est exploité en concession par la Panama Canal Railway Company, filiale commune du Kansas City Southern Railway et de la société Mi-Jack. La ligne, longue de 76,6 km, franchit l'isthme de Panama entre Colón et Panama (en passant par Gatun, Bujio, Barbacoas, Matachin et Summit). Désigné par ses partisans comme le chemin de fer inter-océanique lors de son ouverture en 1855, on l'a plus tard décrit comme constituant le premier chemin de fer transcontinental,,,. Construit afin de permettre d'écouler un trafic de plus en plus intense vers la Californie, en particulier lors de la ruée vers l'or de 1849, ses travaux de construction ont commencé en 1850 pour voir ensuite passer le premier train assurant la desserte de bout en bout le 28 janvier 1855. Un demi-siècle plus tard, l'itinéraire de cette ligne a été fortement modifié lors de la construction du canal de Panama sur un itinéraire parallèle. Depuis 2001, la ligne entièrement rénovée, assure un transit important de containers entre les deux océans. Trouve plus

Chemin de fer du Panamá: Trouve plus

Chemin de fer du Pilate: Trouve plus

Chemin de fer du Rabodeau: Trouve plus

Chemin de fer du Saleve: Trouve plus

Chemin de fer du salève: Trouve plus

Chemin de fer du snaefell: Trouve plus

Chemin de fer du sud du nouveau-brunswick: Trouve plus

Chemin de fer du Traunsee: Trouve plus

Chemin de fer du Val de Passey: Le Chemin de fer du Val de Passey est un chemin de fer touristique qui dispose d'une ligne à voie étroite (écartement de 600 millimètres), longue de 800 mètres. Il est situé près de Choloy-Ménillot, au sud-ouest de Toul, dans le département de Meurthe-et-Moselle, en Lorraine (Grand Est). Trouve plus

Chemin de fer du vivarais: Trouve plus

Chemin de fer d'Urola: Le chemin de fer d'Urola a été une ligne de chemin de fer à voie étroite qui reliait les localités basques de Zumarraga et de Zumaia, dans la province du Guipuscoa au Pays basque (Espagne), par la vallée de la rivière Urola. Il fut le premier et le dernier chemin de fer électrique espagnol qui a été construit au Pays basque jusqu'aux investissements dans le tronçon basque du train à grande vitesse, connu comme le « Y basque ». Le chemin de fer a été inauguré le 22 février 1926 par Alphonse XIII et son exploitation a cessé à l'automne 1986 pour fermer définitivement le 2 février 1988. Les voies et la caténaire ont été démontées, pour être remontées de nouveau dans un tronçon de dix kilomètres pour desservir le train à vapeur du musée basque du Chemin de fer. Ses garages et ateliers sont devenus le siège de ce musée, qui a remis en service cinq kilomètres de la ligne, entre Azpeitia et Lasao, sans l'électrifier pour organiser des balades avec le matériel roulant possédé. Trouve plus

Chemin de fer électrique d'Enoshima: Le chemin de fer électrique d'Enoshima (江ノ島電鉄, Enoshima dentetsu), souvent abrégé Enoden est un chemin de fer situé dans la préfecture de Kanagawa, au sud de l'agglomération du Grand Tōkyō. Il est exploité par la compagnie Enoshima Electric Railway Co., Ltd., qui fait partie du groupe Odakyū. Trouve plus

Chemin de fer électrique de Bruxelles-Tervueren: Le Chemin de fer électrique de Bruxelles-Tervueren (BT) a fonctionné entre 1930 et 1958 dans la Province de Brabant en Belgique. Il reprenait l'infrastructure de la ligne de Bruxelles à Tervueren ouverte entre 1881 et 1882. Trouve plus

Chemin de fer électrique de Hershey: Le chemin de fer électrique de Hershey est un chemin de fer interurbain électrifié qui va de Casablanca en la Havane, à la ville de Matanzas, à environ 92 kilomètres vers l'est. Il est exploité par les Ferrocarriles de Cuba. Il existe un certain nombre de haltes ainsi qu'une gare et un dépôt à Camilo Cienfuegos, mieux connu par son nom pré-révolutionnaire de Hershey. Ce chemin de fer la dernière ligne de chemin de fer électrique à Cuba. Le chemin de fer a été construit par la Compagnie Hershey pour le transport de sucre vers le port de la Havane. Les voitures originales de cet interurbain ont été achetés auprès de la J. G. Brill Company, mais elles furent remplacées par des voitures des Ferrocarrils de la Generalitat de Catalunya dans les années 1990,. Trouve plus

Chemin de fer électrique d'Enoshima: Trouve plus

Chemin de fer électrique des Tatras: TEŽ ou Chemin de fer électrique des Tatras (slovaque : Tatranské elektrické železnice) est composée de 2 lignes de tram-train à écartement métrique et dessert les stations de haute montagne des Hautes Tatras Trouve plus

Chemin de Fer électrique d'Ostende-Blankenberghe et ses extensions: Trouve plus

Chemin de fer electrique mannois: Trouve plus

Chemin de fer électrique mannois: Le chemin de fer électrique du Man est un tramway interurbain reliant les villes de Douglas, Laxey et Ramsey sur l'île de Man. Il est relié à Douglas au terminus nord (Derby Castle) du tramway hippomobile de la baie de Douglas et au chemin de fer du Snaefell à la gare Laxey. Le tramway emprunte un itinéraire d'intérêt touristique ce qui explique son succès auprès des vacanciers. Trouve plus

Chemin de fer électrique Takamatsu-Kotohira: Trouve plus

Chemin de fer Emmental–Burgdorf–Thun: Le chemin de fer Emmental–Burgdorf–Thun (abrégé EBT) est une ancienne compagnie de chemin de fer suisse, et deux lignes ferroviaires qui relient Soleure à Thoune et à Langnau im Emmental. Trouve plus

Chemin de fer en Belgique: Trouve plus

Chemin de fer érythréen: Trouve plus

Chemin de fer forestier: Un chemin de fer forestier est un mode de transport ferroviaire utilisé pour des tâches forestières, principalement le transport de grumes abattues vers des scieries ou des gares. Dans la plupart des cas, ces moyens de transport utilisaient des jauges étroites et étaient de nature temporaire et sur des terrains difficiles et parfois difficiles d'accès. Trouve plus

Chemin de fer forestier d'Abreschviller: Trouve plus

Chemin de fer forestier de Barr: Le chemin de fer forestier de Barr (en allemand : Waldeisenbahn Welschbruch) était une ligne ferroviaire à voie étroite destinée à l'exploitation de la forêt de Barr, sur la façade orientale du massif des Vosges. Il a été en service de 1889 à 1906 alors que l'Alsace faisait partie de l'Empire allemand. Trouve plus

Chemin de fer franco-éthiopien: Trouve plus

Chemin de fer Fribourg–Morat–Anet: Le Chemin de fer Fribourg–Morat–Anet (FMA) est une ligne de chemin de fer à voie normale de 32 km reliant la gare de Fribourg à Anet (Ins) en passant par la gare de Morat, et la compagnie qui l'exploitait jusqu'en 1942. La ligne fait actuellement partie du réseau des Transports publics fribourgeois. Trouve plus

Chemin de fer Froissy-Dompierre: Le Chemin de fer Froissy-Dompierre (CFCD) est un chemin de fer touristique et historique, appelé P'tit train de la Haute Somme, créé et géré depuis 1971 par l'« Association Picarde pour la Préservation et l'Entretien des Véhicules Anciens » (APPEVA). Il est situé au hameau de Froissy sur le territoire de la commune de La Neuville-lès-Bray, non loin d'Albert dans la Somme. L'APPEVA propose des circulations touristiques dans des trains constitués de matériel roulant ferroviaire à voie de 600 mm, sur une ligne de 7 kilomètres reconstruite sur la plateforme préservée du réseau ferré de l'ancienne sucrerie de Dompierre, issue des chemins de fer militaires de la Première Guerre mondiale. L'association présente de nombreuses pièces de matériel ferroviaire sauvegardées dans son Musée des chemins de fer militaires et industriels situé sur le site de la gare de départ de Froissy. Trouve plus

Chemin de fer General Bartolome Mitre: Trouve plus

Chemin de fer general bartolomé mitre: Trouve plus

Chemin de fer General Belgrano: Trouve plus

Chemin de fer general manuel belgrano: Trouve plus

Chemin de fer general roca: Trouve plus

Chemin de fer General San Martin: Trouve plus

Chemin de fer general san martín: Trouve plus

Chemin de fer general urquiza: Trouve plus

Chemin de fer Genève - Veyrier: Trouve plus

Chemin de fer Gland-Begnins: Le Chemin de fer électrique Gland–Begnins (GB) est un tramway qui a circulé entre Gland et Begnins dans le Canton de Vaud entre le 18 juin 1906 et le 23 mai 1954. Trouve plus

Chemin de fer Gürbetal–Bern–Schwarzenburg: Le chemin de fer Gürbetal–Berne–Schwarzenburg (abrégé GBS) est une ancienne compagnie de chemin de fer suisse, et une ligne ferroviaire qui relie Thoune à Berne et à Schwarzenburg. Trouve plus

Chemin de fer Hanoï-Haïphong: Le chemin de fer Hanoï-Haïphong (Đường sắt Hà Nội–Hải Phòng) est une ligne de chemin de fer entre la gare de Hanoï et la gare de Haïphong au Viêt Nam. Sa longueur totale de 102 km. Trouve plus

Chemin de fer hippomobile: Le chemin de fer hippomobile est un type de chemin de fer sur lesquels les wagons étaient tractés par un ou des chevaux. Les chemins de fer hippomobiles ont été utilisés au début des chemins de fer. Le Surrey Iron Railway, premier chemin de fer public au monde, était à traction hippomobile. De même, pour les deux premières lignes sur le continent européen : la ligne de Saint-Étienne à Andrézieux (de juin 1827 à 1845) et la ligne Budweis-Linz-Gmunden (de 1827 à 1857). Un chemin de fer hippomobile est en activité sur une des îles de la Frise-Orientale, Spiekeroog (Allemagne). Trouve plus

Chemin de fer hippomobile Budweis-Linz-Gmunden: Le chemin de fer hippomobile Budweis-Linz-Gmunden (tch. Koněspřežná dráha České Budějovice–Linec–Gmunden), ouvert par sections entre 1827 et 1836, était la seconde voie ferrée du continent européen, après celle de Saint-Étienne à la Loire, et servait principalement au transport du sel de la région de la Haute-Autriche, le Salzkammergut, vers la Bohême. Dans les années 1855 – 1856, la traction hippomobile fut remplacée par des locomotives à vapeur entre Linz et Gmunden. Sur le parcours montagneux entre Linz et Budweis (Ceské Budejovice), l'emploi de locomotive n'était pas possible en raison des courbes de rayon trop restreint et des fortes déclivités. Ainsi, en 1873, fut construite une ligne alternative selon un autre tracé entre Linz et Budweis. Le service ferroviaire hippomobile fut interrompu en décembre 1872. Trouve plus

Chemin de fer industriel de la Plaine Saint-Denis et d'Aubervilliers: Le Chemin de fer industriel de la Plaine Saint-Denis et d'Aubervilliers ou CFI est un ancien ensemble privé de voies de desserte industrielle ferroviaire dans le quartier de La Plaine Saint-Denis, à Saint-Denis et Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis (banlieue nord de Paris). Il eut un rôle majeur pour assurer la desserte fine de ce qui fut, dans la première moitié du XXe siècle et jusqu'à la désindustrialisation qui débuta dans les années 1970, la première zone industrielle d'Europe. Trouve plus

Chemin de fer industriel des Grésillons: Le Chemin de fer industriel des Grésillons est une voie de desserte industrielle ferroviaire française de la banlieue Nord de Paris, située sur le territoire de la commune de Gennevilliers, qui était embranchée sur la ligne de La Plaine à Ermont - Eaubonne (dite ligne des Grésillons). Il ne subsistait en 2009 qu'un embranchement particulier encore rattaché. Trouve plus

Chemin de fer industriel du port de Vilvorde et extensions: Le chemin de fer industriel du port de Vilvorde et extensions ex raccordement Lauwaert (en abrégé C.F.I.) est une société anonyme créée en 1908 en vue de promouvoir le développement de l'industrie lourde au nord de Bruxelles en offrant aux industriels la possibilité de se raccorder au réseau ferré de l'Etat Belge via le réseau privé de la société. Effectuant la traction avec ses propres locomotives sur son réseau pour le compte de client situés essentiellement le long du canal de Willebroeck ou dans Vilvorde, Machelen, Diegem, Neder-over-Heembeek et Haren, elle était, en 1996, le dernier concessionnaire de chemin de fer en Belgique. L'activité de traction fut arrêtée en 1996 lorsqu'elle perdit son dernier client tandis que l'activité de fabrication d'appareils de voie et de pose de voies ferrées fut cédée à la firme Frateur de Pourck à Boom en 1999. L'emprise du raccordement s'étendait sur les communes de Haren, Neder-over-Heembeek, Vilvorde, Machelen et Grimbergen et a atteint, dans ses plus belles années, une longueur total de 120 km. Le raccordement au réseau ferré public se faisant au niveau de l'ancienne gare de marchandise de Haren-Nord (extrême nord de la gare de triage de Schaerbeek) ou les locotracteurs venaient échanger leurs wagons avec la SNCB après avoir traversé l'avenue de Vilvorde à hauteur de l'actuelle station d'épuration de Bruxelles nord. Un dépôt était aménagé sur la zone industrielle du Marly, permettant l'entretien du matériel roulant et la conception et la fabrication d'appareils de voie. À son apogée (vers 1947), elle employait une centaine de personnes et comptait plus de 200 clients de tous types (cockeries, dépôts de carburant, meunerie, négoce de matériaux, assembleurs automobiles...) pour 124.864 wagons traités, avec des pointes de 800 wagons par jour. En outre, un chemin de fer touristique utilisera une partie des voies de la société le weekend entre 1980 et 1995 : le Museum Stoomtrein der Twee Bruggen (Train à vapeur - musée des deux ponts). Compagnie privée, elle n'a pas disposé du pouvoir d'expropriation et son réseau fait donc des incursions multiples sur le domaine public et comporte des courbes de faible rayon (75 m). la voie est armée pour une charge de 15 tonnes par essieux, ce qui interdit de facto l'accès par des locomotives de ligne. Trouve plus

Chemin de fer industriel Rio Gallegos - Rio Turbio: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...