Rechercher dans ce blog

dimanche 14 février 2021

Chemin de fer de Guise à Hirson, Chemin de fer de Guise au Catelet, Chemin de fer de Hazebrouck à Bergues et Hondschoote, Chemin de fer de Hazebrouck à Hondschoote, Chemin de fer de Hermes à Beaumont,

Chemin de fer de Guise à Hirson: Le chemin de fer de Guise à Hirson, officiellement appelé ligne de Flavigny-le-Grand à Ohis - Neuve-Maison, a relié ces deux villes du département de l'Aisne. Il est concédé à la Compagnie des chemins de fer du Nord. Il fonctionna entre 1910 et 1978. La ligne est construite à l'écartement métrique. Totalement détruite pendant la première guerre mondiale, elle est reconstruite après la guerre en écartement normal (projet de loi du Sénat de Mars 1927) pour éviter les ruptures de charge, et servira jusqu'en 1978. Trouve plus

Chemin de fer de Guise au Catelet: Le chemin de fer de Guise au Catelet est une ancienne ligne de chemin de fer secondaire réalisé sous le régime des voies ferrées d'intérêt local et qui a relié ces deux villes du département de l'Aisne entre 1900 et 1951. La ligne est construite à l'écartement métrique. Elle était l'une des lignes du réseau départemental de chemins de fer secondaires de l'Aisne. Trouve plus

Chemin de fer de Hazebrouck à Bergues et Hondschoote: Le chemin de fer de Hazebrouck à Bergues et Hondschoote est une ancienne ligne de chemin de fer secondaire qui a fonctionné entre ces villes du département du Nord entre 1894 et 1954. Exploitée à l'origine par la compagnie des Chemins de fer des Flandres (CFF), elle est intégrée en 1919 au réseau de la Compagnie générale de voies ferrées d'intérêt local (CGVFIL). La ligne était construite à voie métrique. Trouve plus

Chemin de fer de Hazebrouck à Hondschoote: Trouve plus

Chemin de fer de Hermes à Beaumont: Le Chemin de fer de Hermes à Beaumont (ou « HB ») était une ligne de chemin de fer d'intérêt local à voie métrique du réseau départemental de l'Oise entre les gares d'Hermes-Berthecourt, sur la ligne Creil - Beauvais, et de Persan-Beaumont, intersection de la transversale Pontoise - Creil et de la radiale Ligne Paris - Beauvais, qui fonctionna de 1879 à 1959. Trouve plus

Chemin de fer de Herzeele à Saint-Momelin: Trouve plus

Chemin de fer de Hondschoote à Bray-Dunes: Le chemin de fer de Hondschoote à Bray-Dunes a fonctionné entre ces deux villes du département du Nord entre 1903 et 1929 . La ligne était construite à voie métrique. Trouve plus

Chemin de fer de Kalka à Shimla: Le chemin de fer de Kalka à Shimla est une ligne de chemin de fer à voie étroite qui relie Kalka à Shimla dans l'Himachal Pradesh en Inde. Inauguré en 1903 et long de 96 km, ce chemin de fer est connu pour traverser les paysages montagneux de l'Himalaya avec un parcours comportant de nombreux ponts, courbes et tunnels. Il fut inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO le 8 juillet 2008. Trouve plus

Chemin de fer de kayes au niger: Trouve plus

Chemin de fer de Konakry à Kankan: Trouve plus

Chemin de fer de l' Achensee: Trouve plus

Chemin de fer de l'Est chinois: Trouve plus

Chemin de fer de l'île de Man: Trouve plus

Chemin de fer de l'Ukraine: Trouve plus

Chemin de fer de la baie de Somme: Le Chemin de fer de la baie de Somme (CFBS) est un chemin de fer touristique français, géré par une association sans but lucratif, qui circule de février à décembre entre Le Crotoy et Cayeux-sur-Mer via Noyelles-sur-Mer et Saint-Valery-sur-Somme, sur une ligne à voie métrique appartenant à l'ancien réseau d'intérêt local de la Somme. Il dessert trois stations balnéaires de la Baie de Somme : Le Crotoy, Saint-Valery-sur-Somme et Cayeux-sur-Mer. L'association CFBS est née en 1970 et au fil des années, elle est devenue un acteur majeur du développement touristique de la Côte Picarde, mais aussi de la préservation de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine ferroviaire du Réseau des Bains de Mer, en restaurant complètement des voitures, wagons, locomotives à vapeur et des locomotives diesel. Trouve plus

Chemin de fer de la Baie d'Hudson: Le chemin de fer de la baie d'Hudson est une ligne de chemin de fer, et ses embranchements, d'une longueur d'environ 1 300 km, qui relie Le Pas à Churchill (Manitoba), ville située sur la baie d'Hudson qui dispose du port de Churchill également propriété du chemin de fer. Cette ligne est une voie de transport vitale pour le nord du Manitoba, qui n'a pas de liaison routière avec le sud, car elle permet d'acheminer des minerais bruts ou concentrés, du cuivre, du zinc, des billes de bois, du papier kraft et des produits pétroliers. Les principales compagnies utilisant cette ligne sont HudBay Minerals, Tolko, Vale, Gardwine North, Stittco Energy, Farmers of North America et la Commission canadienne du blé. Via Rail Canada est l'opérateur voyageurs de cette ligne avec le train Winnipeg - Churchill. Trouve plus

Chemin de fer de la Baie d'Hudson (1997): Trouve plus

Chemin de fer de la Baie d'Hudson (homonymie): Le Chemin de fer de la baie d'Hudson (Hudson Bay Railway, en anglais) se réfère à deux sociétés distinctes avec le même nom: Chemin de fer de la Baie d'Hudson (1910) (Hudson Bay Railway (1910), en anglais) organisée en 1910 pour construire une ligne de chemin de fer jusqu'à la rive de la baie d'Hudson ; Chemin de fer de la Baie d'Hudson (1997) (Hudson Bay Railway (1997), en anglais), un chemin de fer secondaire organisé en 1997 pour exploiter une ligne de chemin de fer cédée par le CN. Trouve plus

Chemin de fer de la Cote Est du Nouveau-Brunswick: Trouve plus

Chemin de fer de la côte est du nouveau-brunswick: Trouve plus

Chemin de fer de la Côte-Nord et du Labrador: Le chemin de fer de la Côte-Nord et du Labrador (anglais : Quebec North Shore and Labrador ou QNS&L) est un chemin de fer régional privé du Canada reliant les villes québécoises de Sept-Îles et Schefferville. Le chemin de fer fait 414 km (261 milles) de long dans le nord-est du Québec et l'ouest du Labrador. Il relie Labrador City au Labrador, au port de Sept-Îles au Québec dans le golfe du Saint-Laurent. Le QNS&L est la propriété de la Compagnie Iron Ore du Canada. Trouve plus

Chemin de fer de la forêt d'Alishan: Le chemin de fer de la forêt d'Alishan (chinois : 阿里山森林鐵路 ; pinyin : Ālǐshān Sēnlín Tiělù) est un réseau de 86 km des chemins de fer à voie étroite (762 mm) dont le départ est la ville de Chiayi et qui aboutit à la station de montagne d'Alishan (en) dans le comté de Chiayi, à Taïwan. La ligne de chemin de fer, construite à l'origine pour l'exploitation forestière, est une attraction touristique grâce à ses lacets en forme de « Z », ses cinquante tunnels et plus de 77 ponts en bois. Trouve plus

Chemin de fer de la forêt de Soignes: Le chemin de fer de la forêt de Soignes est un chemin de fer belge de type Decauville, qui a disparu depuis sa fermeture. Trouve plus

Chemin de fer de la grande mine de laxey: Trouve plus

Chemin de fer de la Haute Somme: Trouve plus

Chemin de fer de la Haute Volga: Chemin de fer de la Haute Volga (en russe : Верхне-Волжская железная дорога) était un chemin de fer privé dans la région de la Haute Volga en Russie, construit en 1914-1921 et dans la seconde moitié des années 1930. Ce chemin de fer était prévu dans le cadre de la voie de remisage de Saint-Pétersbourg à Moscou. Aujourd'hui, les lignes font partie de la région de Moscou du Chemin de fer d'Octobre. Trouve plus

Chemin de fer de la Haute-Argovie au Jura: Trouve plus

Chemin de fer de la Jungfrau: Le Chemin de fer de la Jungfrau (allemand : Jungfraubahn) est une ligne de chemin de fer suisse reliant la gare de Kleine Scheidegg au Jungfraujoch, il traverse en tunnel l'Eiger et le Mönch pour s'arrêter au Jungfraujoch, un col entre le Mönch et la Jungfrau. Située à 3 454 mètres d'altitude, la station de chemin de fer du Jungfraujoch est la plus haute d'Europe . En 2009, les recettes de transport se sont élevées à 102 millions CHF, en baisse de 1,1 % par rapport à l'exercice record 2008. Trouve plus

Chemin de fer de la Matapédia et du Golfe: Le chemin de fer Matapédia et du Golfe inc. est un chemin de fer au Québec qui relie Rivière-du-Loup dans le Bas-Saint-Laurent à Chandler en Gaspésie. Trouve plus

Chemin de fer de la mort: Trouve plus

Chemin de fer de la Mure: Le chemin de fer de La Mure, dit aussi le petit train de La Mure, est un chemin de fer à voie étroite, devenu depuis 1997 une ligne touristique reliant Saint-Georges-de-Commiers à La Mure, dans le sud du département de l'Isère. Depuis l'éboulement massif du 26 octobre 2010 d'une falaise surplombant la ligne, la circulation est interrompue et seul le musée de la Mine Image attenant à la ligne à La Motte-d'Aveillans reste ouvert. Cependant, après dix ans d'interruption de service, la réouverture de la ligne sur une portion de 15 km depuis La Mure est programmée pour le 1er juillet 2020, puis reportée au printemps 2021. Trouve plus

Chemin de fer de La Reunion: Trouve plus

Chemin de fer de la Réunion: Trouve plus

Chemin de fer de la Rhune: Le chemin de fer de la Rhune appelé aussi train de la Rhune ou petit train de la Rhune, est une ligne ferroviaire électrifiée à voie métrique et à crémaillère située en Pays basque dans les Pyrénées-Atlantiques. Il est l'un des rares chemins de fer à crémaillère de France encore en service. Sur une ligne à voie métrique, inaugurée en 1924, roulent pendant la saison touristique des rames d'époque à traction électrique. La ligne relie le col de Saint-Ignace, à 10 km environ à l'est de Saint-Jean-de-Luz au sommet de la Rhune à 905 m d'altitude, sur la frontière franco-espagnole. Trouve plus

Chemin de fer de la Rivière Romaine: Le Chemin de fer de la Rivière Romaine (CFRR) relie Havre-Saint-Pierre au lac Allard. Trouve plus

Chemin de fer de La Robla: Le chemin de fer de La Robla est la ligne à voie étroite la plus longue d'Europe Occidentale, avec 335 km, comprise entre La Robla (Province de León) et Bilbao (Biscaye), en EspagneSon tronçon principal, entre La Robla et Balmaseda, a été inauguré le 11 août 1894. Son objectif principal était d'approcher l'importante production carbonifère des bassins Leon et de Palencia pour sa consommation dans la puissante industrie sidérurgique de Biscaye. Le projet a été promu et effectué par l'ingénieur guipuscoan Mariano Zuaznavar, et l'entreprise qui l'a exploitée était la propriété des industriels Enrique Aresti et Victoriano Zabalinchaurreta. En 1972 la société est tombée en faillite et l'entreprise publique FEVE s'est chargée de la ligne. En 1991, le trafic de voyageurs est supprimé, seul celui des marchandises est conservé. Grâce à différentes conventions avec l'administration publique, en 2003 elle a repris différents services sur la section comprise entre León et Bilbao. Le chemin de fer de La Robla traverse les provinces de León, Palencia, Région cantabrique, Burgos et de Biscaye. Vu son influence économique et sociale, sur une période de plus d'un siècle, le chemin de fer de La Robla est considéré comme une des lignes les plus emblématiques d'Espagne. Trouve plus

Chemin de fer de la Suisse normande: Trouve plus

Chemin de fer de la vallée de Kaysersberg: Le chemin de fer de la vallée de Kaysersberg est un ancien chemin de fer à voie étroite d'intérêt local. La ligne reliait la gare de Colmar à la gare de Lapoutroie dans le Haut-Rhin. Elle est aujourd'hui déclassée et déposée. Elle constituait la ligne n°137 000 du réseau ferré national sous le nom de « ligne de (Colmar) Logelbach à Lapoutroie ». Trouve plus

Chemin de fer de la vallée de l'Eure: Trouve plus

Chemin de fer de la vallée de la Nahe: Le chemin de fer de la vallée de la Nahe (en allemand : Nahetalbahn) est une ligne de chemin de fer à deux voies, partiellement électrifiée, située dans les états allemands de Rhénanie-Palatinat et de la Sarre, qui s'étend sur près de 100 kilomètres le long de la Nahe. Trouve plus

Chemin de fer de la vallee de la riviere Nene: Trouve plus

Chemin de fer de la vallée de la rivière nene: Trouve plus

Chemin de fer de la vallée de l'Eure: Le chemin de fer de la vallée de l'Eure (CFVE) est un chemin de fer touristique exploité à la belle saison par une association de passionnés sur une section de l'ancienne ligne de chemin de fer d'Orléans à Rouen, entre Pacy-sur-Eure et Breuilpont d'une part, Pacy-sur-Eure et Cocherel d'autre part. Trouve plus

Chemin de fer de la vallée de l'Ouche: Le Chemin de Fer de Vallée de l'Ouche (C.F.V.O.) est une association de train touristique créée en 1978 pour exploiter une ancienne partie de la ligne du chemin de fer d'Épinac, une des plus anciennes voies ferrées de France. La ligne, d'environ 7 km de long, relie Bligny-sur-Ouche à Pont-d'Ouche avec une voie étroite présentant un écartement des rails de 0,600 m. Il a reçu en 2010 le trophée du tourisme familial. Trouve plus

Chemin de fer de la Vendée: Le Chemin de fer touristique de la Vendée, est un chemin de fer touristique et historique qui participe depuis 1992 à la sauvegarde du patrimoine ferroviaire de la Vendée. Elle propose des animations et des parcours en trains historiques, autorails et locomotive à vapeur, sur la section de Mortagne-sur-Sèvre aux Herbiers de l'ancienne ligne de Vouvant-Cezais à Saint-Christophe-du-Bois. Trouve plus

Chemin de fer de la zugspitze: Trouve plus

Chemin de fer de l'Acadie: Trouve plus

Chemin de fer de l'Achensee: Le chemin de fer de l'Achensee (Achenseebahn en allemand) est un chemin de fer à crémaillère à voie métrique en Autriche. Il relie Jenbach à Seespitz sur le lac Achensee. Son ouverture remonte à 1889. La ligne est exploitée uniqumement avec des locomotives à vapeur. Elle appartient à la Société anonyme du chemin de fer de l'Achensee (Achenseebahn-Aktiengesellschaft en allemand) dont le capital est détenu à 70 % par les communes traversées. Trouve plus

Chemin de fer de l'Allier: Chemin de fer de l'Allier est une association qui a pour but d'étudier l'histoire du chemin de fer dans le département de l'Allier, la préservation et la restauration de matériel ferroviaire ancien. Le siège de l'association est situé sur la commune de Saint-Bonnet-de-Four. L'association a créé un musée sur la commune de Montmarault. L'association a été fondée le 31 janvier 2013. Trouve plus

Chemin de fer de l'Antioquia: Le chemin de fer de l'Antioquia est un système de chemin de fer historique en Colombie, pour le fret et les trains de voyageurs, qui connecte beaucoup de régions centrales du département d'Antioquia, le long de la rivière Magdalena, et qui a finalement été étendu aux provinces situées au sud du département, y compris Caldas et la Valle del Cauca. Il a fallu 55 ans pour le construire: du lancement des travaux en 1874 jusqu'à son ouverture complète le 7 août 1929. Avant le chemin de fer, Antioquia était une région connue que pour ses mines d'or. Après, la région est devenue de plus en plus interconnectée, il y a eu un boom dans presque tous les domaines de l'économie, y compris l'élevage et l'agriculture, les textiles, et la production de café. La station du chemin de fer de Medellín existe encore sur la Plaza Cisneros. C'est un bâtiment néo-classique conçu par Enrique Olarte. Trouve plus

Chemin de fer de Lens à Frévent: Trouve plus

Chemin de fer de l'Est chinois: Le chemin de fer de l'Est chinois (en russe : Китайско-Восточная железная дорога, К.В.Ж.Д. dans sa forme abrégée) était un tronçon ferroviaire du Transsibérien de 2 536 kilomètres traversant la Mandchourie et administré par la société russe éponyme. La ligne fut mise en service en 1903 et reliait les villes russes de Tchita et Grodekovo (aujourd'hui Pogranitchny). Elle desservait plusieurs villes mandchoues dont Kharbine où fut installé le centre administratif de la compagnie. La construction en 1903 dans l'Extrême-Orient russe du tronçon Grodekovo-Oussouriisk finalisa le tracé du Transsibérien et permit pour la première fois de relier Vladivostok au reste de la Russie via la Mandchourie. La partie sud du chemin de fer, connue sous le nom de chemins de fer de Mandchourie du Sud, devint un enjeu et un lieu de dispute entre les puissances, notamment lors des guerres russo-japonaise de 1905 et sino-japonaise de 1937 à 1945. Trouve plus

Chemin de fer de l'Est de Lyon: Le Chemin de fer de l'Est de Lyon (CFEL) est un ancien réseau ferroviaire secondaire français à voie normale situé en partie dans le département du Rhône et en partie dans le département de l'Isère et qui reliait la Gare de Lyon-Est à Aoste-Saint-Genix via Crémieu, Saint-Hilaire de Brens (Bifurcation pour l'antenne de Jallieu) et Soleymieu-Sablonnière (Bifurcation pour l'antenne de Montalieu). Après une fin d'exploitation progressive jusqu'en décembre 2003, l'emprise de la ligne comprise entre la gare de Lyon-Part-Dieu et Meyzieu Z.I. a été transformée pour permettre d'y faire circuler la ligne T3 du tramway de Lyon, et la navette Rhônexpress pour l'aéroport Saint-Exupéry. À noter pour ce dernier, qu'à partir de la ZI de Meyzieu, la voie quitte l'ancienne emprise du CFEL pour s'orienter au Sud en direction de l'aéroport. Trouve plus

Chemin de fer de l'État: Trouve plus

Chemin de fer de l'État de Genève: Le Chemin de fer de l'État de Genève (CFEG) est une entreprise ferroviaire genevoise fondée le 1er juin 1888 dans le but de gérer la section suisse de la ligne d'Annemasse à Genève-Eaux-Vives (frontière) (aussi désignée sous le nom de ligne du CFEG). Elle est propriété du canton de Genève. La ligne était exploitée par la SNCF jusqu'à sa fermeture en 2013 pour permettre sa reconstruction en tant que CEVA, projet de liaison ferroviaire entre la Suisse et la Haute-Savoie puis transférée aux CFF. Trouve plus

Chemin de Fer de l'Etat Libanais: Trouve plus

Chemin de fer de Lichtervelde à Furnes: Trouve plus

Chemin de fer de l'ile de Man: Trouve plus

Chemin de fer de l'île de man: Trouve plus

Chemin de fer de l'Oberland bernois: Les chemins de fer de l'Oberland bernois (allemand : Berner Oberland-Bahnen, BOB) sont une entreprise ferroviaire suisse qui exploite un réseau à voie étroite dans le canton de Berne, reliant les stations touristiques de Grindelwald et Lauterbrunnen avec la gare d'Interlaken Ost. Les chemins de fer BOB sont reliés : au chemin de fer Berne Lotschberg Simplon (BLS), à Interlaken au chemin de fer du Brunig (voie métrique), Zentralbahn, au chemin de fer du Schynige Platte, en gare de Wilderswil au chemin de fer Wengernalp (WAB) à Lauterbrunnen et GrindelwaldLes chemins de fer de l'Oberland bernois sont reliés au Chemin de fer de la Jungfrau, via Lauterbrunnen ou Grindelwald Trouve plus

Chemin de fer de l'Ouganda: Le chemin de fer de l'Ouganda était une ligne de chemin de fer reliant Mombasa à Kampala via Kisumu et les transbordeurs du lac Victoria. Trouve plus

Chemin de fer de l'Outaouais: Le Chemin de fer de l'Outaouais, (CCFO) ou (CFO) est un chemin de fer qui relie la ville de Gatineau à Wakefield, Québec. La Compagnie de chemin de fer de l'Outaouais (CCFO), est géré par les trois villes de Gatineau, Chelsea et La Pêche. Trouve plus

Chemin de fer de Luchon à Superbagnères: Le Chemin de fer de Luchon à Superbagnères est un chemin de fer à voie métrique et à crémaillère construit en 1912 et desservant au départ de Luchon le plateau de Superbagnères. Le chemin de fer est exploité par la Société des chemins de fer et hôtels de montagne aux Pyrénées (CFHMP), qui était une filiale de la Compagnie des chemins de fer du Midi. Toutes les caractéristiques techniques étaient similaires avec le chemin de fer de la Rhune. Trouve plus

Chemin de fer de l'Usambara: Le Chemin de fer de l'Usambara est créé en 1891 pour relier le port de Tanga, sur l'océan Indien, au Lac Victoria, en passant au sud des Monts Usambara, un massif identifié par les botanistes comme ayant un grand potentiel pour la caféiculture. C'est le premier chemin de fer de l'Histoire du chemin de fer en Afrique orientale. Après deux ans, la société est en faillite et n'a tracé que 40 km, jusqu'à Korogwe alors que débute deux ans et demie plus tard, en décembre 1995 à Mombasa, le chantier concurrent du Chemin de fer de l'Ouganda, achevé en 1903 par les Anglais, et qui relie l'Océan à Kisumu, sur la côte orientale du Lac Victoria, en 1901. Nationalisée en 1899, elle reprend la construction en 1903, très lentement. Vers 1910, un embranchement est construit pour relier la ligne aux scieries de Neu-Hornow. Le 26 septembre 1911, la voie a atteint Moshi au mont Kilimanjaro après 351,4 km. En 1914, un train relie Tanga à Buiko tous les jours et continue jusqu'à Moshi deux jours par semaine, un trajet de 14 heures et 40 minutes. L'extension vers Arusha a déjà été planifiée mais n'a pas été construite en raison du début de la Première Guerre mondiale. Ensuite, la colonie est devenue britannique et, en 1929, étend la ligne jusqu'à son point de terminaison actuel, Arusha, tout en la reliant au Chemin de fer de l'Ouganda. L'East African Railways and Harbours Corporation est créée en 1948 par fusion du Kenya and Uganda railway and harbour (KUR), créé en 1929 pour gérer le Chemin de fer de l'Ouganda, et du Tanganyika railways (TR), qui gère le réseau de Tanzanie. Portail du chemin de fer Portail du Kenya Portail de l'Ouganda Portail de la Tanzanie Trouve plus

Chemin de fer de Luxey à Mont-de-Marsan: Le Chemin de fer de Luxey à Mont-de-Marsan a fonctionné dans le département des Landes entre 1906 et 1964. Trouve plus

Chemin de fer de Marlieux à Châtillon: Le chemin de fer de Marlieux à Châtillon est une ligne de chemin de fer française à écartement métrique et à voie unique non électrifiée du département de l'Ain. Elle a fonctionné entre les villages de Marlieux et Châtillon-sur-Chalaronne du 14 août 1879 au 1er mars 1934. Trouve plus

Chemin de fer de Marquion à Cambrai: Le Chemin de fer de Marquion à Cambrai a fonctionné dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais entre 1899 et 1964. L'exploitation est assurée par la compagnie du chemin de fer de Marquion à Cambrai, puis par la Compagnie générale de voies ferrées d'intérêt local après 1930. Trouve plus

Chemin de fer de Maubeuge à Villers-Sire-Nicole: Trouve plus

Chemin de fer de Mauritanie: Trouve plus

Chemin de fer de Méru à Labosse: Le Chemin de fer de Méru à Labosse a fonctionné entre ces deux villes du département de l'Oise entre et 1905 et 1934 La ligne est construite à voie métrique. Trouve plus

Chemin de fer de Middleton: Trouve plus

Chemin de fer de montagne des Nîlgîri: Trouve plus

Chemin de fer de montagne Lauterbrunnen-Mürren: Le Chemin de fer de montagne Lauterbrunnen-Mürren, en allemand Bergbahn Lauterbrunnen-Mürren (BLM) comprend une ligne de chemin de fer et funiculaire de la région de la Jungfrau. La ligne relie Lauterbrunnen et le village isolé de Mürren. Son exploitation débute le 14 août 1891. Depuis la station commune BOB, WAB et BLM, les voyageurs prennent un téléphérique (jusqu'en 2006 il s'agissait d'un funiculaire) jusqu'à la station de transfert de Grütschalp. De là, il fallait prendrer le train à voie étroite qui conduisait directement à Murren. Du fait du manque de route carrossable entre Mürren et le reste du monde, le seul moyen d'accéder au village était de prendre le BLM ou les téléphériques du LSMS (depuis Stechelberg). Trouve plus

Chemin de fer de nauru: Trouve plus

Chemin de fer de Nizan à Saint-Symphorien: Trouve plus

Chemin de fer de Noerdange à Martelange: Trouve plus

Chemin de fer de Nord-Sud du Viêtnam: Trouve plus

Chemin de fer de Normandie: Le Chemin de fer de Normandie est un ancien réseau ferroviaire à écartement métrique qui exploita, de 1912 à 1947, deux voies ferrées d'intérêt local dans le département de Seine-Inférieure (aujourd'hui Seine-Maritime) : la ligne d'Ouville-la-Rivière à Motteville via Gueures et la ligne de Gueures à Clères. Construits tardivement, à la veille de la Première Guerre mondiale, par M. Laborie, ces deux itinéraires ne furent jamais rentables, desservant des régions à faible activité économique de l'est du Pays de Caux et ayant été pénalisés par l'abandon de la construction d'un prolongement jusqu'à Rouen par la vallée du Cailly. Malgré des tentatives de modernisation au cours de l'entre-deux-guerres, la fermeture du tronçon de ligne le moins rentable, ces deux lignes disparurent quelques années après la fin du second conflit mondial. Trouve plus

Chemin de fer de Paris à la mer: Le Chemin de fer de Paris à la mer désigne un projet ferroviaire élaboré dans les premiers temps du chemin de fer en France, sous la Restauration, visant à relier Paris au Havre via Rouen, avec un embranchement vers Dieppe. S'inscrivant dans les réflexions générales du gouvernement pour améliorer et accélérer les transports dans le royaume, il a pour ambition de donner à Paris les moyens de constituer une place commerciale d'envergure, tant au niveau national qu'en Europe continentale. Lancé dans la deuxième moitié des années 1830, période constituant le premier boom ferroviaire français (ou « Railway mania »), aussi modeste soit-il, comparé à celui qui allait survenir quelques années plus tard, le projet est tout d'abord confié à une compagnie unique qui très vite doit y renoncer à la suite d'une crise financière échaudant les investisseurs. Repris peu après par une compagnie concurrente selon un tout autre tracé et réduit au seul tronçon Paris-Rouen, son succès permet, par la suite, de prolonger la ligne vers Le Havre confiée à une deuxième compagnie et d'entreprendre, pour finir, l'embranchement vers Dieppe réalisé par une troisième compagnie. Finalement, ces trois compagnies, desservant la vallée de la Seine et le Pays de Caux, composées quasiment des mêmes personnalités notamment britanniques, s'entendirent pour exploiter conjointement ces trois lignes de chemin de fer qui seront, après fusion avec d'autres irriguant l'ouest parisien et la basse Normandie, à l'origine de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, en 1855. Trouve plus

Chemin de fer de Pau-Oloron-Mauléon: Le chemin de fer de Pau-Oloron-Mauléon est un réseau de chemin de fer secondaire concédé par le département des Pyrénées-Atlantiques, afin de desservir ses régions rurales, et qui a fonctionné entre 1890 et 1930. Trouve plus

Chemin de fer de Petite Ceinture: Trouve plus

Chemin de fer de Ponferrada à Villablino: Le chemin de fer de Ponferrada à Villablino est une ligne ferroviaire espagnole à écartement métrique longue de 62 kilomètres. Trouve plus

Chemin de fer de Québec, Montmorency & Charlevoix: Trouve plus

Chemin de fer de Quito à Guayaquil: Le chemin de fer transandin (appelé aussi chemin de fer interandin ou chemin de fer du Nord) est le nom donné au chemin de fer de Quito à Guayaquil, construit en Équateur entre la fin des années 1860 et 1908 afin de relier le Pacifique et les hauts plateaux andins. Après plusieurs décennies de service, le chemin de fer est gravement endommagé par de fortes chutes de pluie en 1997 et 1998, pendant le phénomène El Niño, et ce alors qu'il était déjà en mauvais état et que la Route panaméricaine avait causé une baisse du nombre de passagers. En 2008, le président Rafael Correa nomme ce chemin de fer "patrimoine culturel national" et annonce qu'il sera restauré. Le train reprend du service en 2013. Trouve plus

Chemin de fer de Recife: Le chemin de fer de Recife est une ligne ferroviaire, première étape du réseau régionale, commencé en 1855 et qui fait 125 kilomètres en 1862, dans la région sucrière du nord du Brésil, où elle joue un rôle économique majeur. Diminuant le coût de moitié par rapport au transport en mules, elle devient le principal moyen de transport du sucre, qui contribue de façon décisive à l'équilibre financier de la ligne. La construction est confiée à une entreprise anglaise. Dans le Vieux Recife, la "Tour Malakoff" est construite en 1855, au même moment. L'arrière-pays rural est dominé à l'époque par les plantations de canne à sucre, le long des fleuves Capibarbe et Tejipió. Sa modernisation est permise par la construction de lignes de chemins de fer, dont le tracé est aujourd'hui parallèle à la chaussée qui mène à l´aéroport (Avenida Mascarenhas de Moraes ou Imbiribeira). Le chemin de fer de Recife permet ainsi à la production brésilienne de rester relativement compétitive avec celle de Cuba, qui construit de nombreux chemins de fer à la même époque. La ligne ferroviaire fut importante pour défricher, par étapes successives, l'arrière-pays du Pernambouc. Elle rendit possible une forte croissance économique, car le commerce augmenta, pas seulement pour le sucre. L'activité économique agricole de la ville de Gravatá, située sur le chemin de fer, à 75 km de la capitale de l'État, Recife se diversifia (ananas, maïs, coton, pomme de terre, tomate, mandarine, haricot, banane, manioc, fraise). Trouve plus

Chemin de fer de Rhône et Loire: Le terme Chemin de fer de Rhône et Loire peut faire référence à : la Compagnie des chemins de fer de jonction du Rhône à la Loire, qui a existé en 1853 ; les Chemins de fer départementaux de Rhône et Loire, une compagnie de chemin de fer secondaire française qui a exploité un réseau de 1914 à 1935 ; les Chemins de fer départementaux du Rhône - Saône-et-Loire, une compagnie de chemin de fer secondaire française qui a exploité un réseau de 1911 à 1934. Trouve plus

Chemin de Fer de Rillé: Trouve plus

Chemin de fer de Río Turbio: Le Chemin de fer de Río Turbio (Ramal Ferro-Industrial de Río Turbio ou RFIRT), en Argentine, est l'une des deux voies ferrées importantes de la province de Santa Cruz. De voie étroite (750 mm), il appartient à la société YCF (Yacimientos Carboníferos Fiscales, actuellement YCRT). Il relie les ports de Río Gallegos et de Punta Loyola à l'est sur l'Océan Atlantique, avec la mine de charbon de Río Turbio à l'ouest, dans la Cordillère des Andes, près de la frontière chilienne. Le rameau du kilomètre 9 vers Río Gallegos a été fermé, laissant l'accès à Puerto Loyola comme unique lien portuaire. Dans ce terminal portuaire se trouvent des installations de décharge de wagons complets. Dans les années 1990, cette voie ferrée fut totalement désactivée, mais actuellement (2011), elle est en activité et en plein processus de modernisation. La longueur du chemin de fer Río Turbio-Punta Loyola est de 285 km. Trouve plus

Chemin de fer de Roberval-Saguenay: Le chemin de fer Roberval-Saguenay (RS) est un petit chemin de fer qui appartient à la compagnie Alcan. Il transporte du matériels brutes de plusieurs points au nord de la province de Québec. Avec un total de 100 miles de rails, il relie Port-Alfred à Alma, et se lie au Canadien National. Portail du chemin de fer en Amérique du Nord Portail du Québec Trouve plus

Chemin de fer de Roisel à Hargicourt: Le chemin de fer de Roisel à Hargicourt a fonctionné entre ces deux villes picardes des départements de l'Aisne et de la Somme entre 1894 et 1932. Trouve plus

Chemin de fer de Saint-Amand à Hellemmes: Trouve plus

Chemin de fer de Saint-Ouen: Trouve plus

Chemin de fer de Saint-Pétersbourg – Moscou: Trouve plus

Chemin de fer de Sakhaline: Le chemin de fer de Sakhaline (en russe : Сахалинская железная дорога) est une ancienne entreprise étatique, créée par les autorités japonaises au début du xxe siècle, filiale des Chemins de fer russes, qui a existé de 1992 à 2010 avant d'être rattachée au réseau des chemins de fer d'Extrême-Orient. Trouve plus

Chemin de fer de Saulieu à Corbigny: Trouve plus

Chemin de fer de Somain à Péruwelz: Trouve plus

Chemin de fer de Sore à Luxey: Trouve plus

Chemin de fer de Sprimont: Le Chemin de fer de Sprimont (Musée Vivant d'Archéologie Industrielle - Minier et Carrier) est une association active dans la promotion et la préservation du patrimoine ferroviaire industriel Belge. Elle exploite une courte section de voie industrielle de 60 cm d'écartement à Sprimont, sur l'assiette de la ligne vicinale Poulseur - Sprimont - Trooz, dont la vocation principale était la desserte des carrières de Chanxhe et Sprimont. Trouve plus

Chemin de fer de stockton et darlington: Trouve plus

Chemin de fer de Talyllyn: Le chemin de fer de Talyllyn (gallois : Rheilffordd Talyllyn) est un chemin de fer touristique du pays de Galles. Sa ligne parcourt 11,67 kilomètres de Tywyn sur la côte des Galles centrales à Nant Gwernol près du village d'Abergynolwyn (en). Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...