Rechercher dans ce blog

samedi 6 février 2021

Champvaux, Champvent, Champvert, Champvert (Lyon), Champville SC,

Champvaux: Trouve plus

Champvent: Champvent est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois. Trouve plus

Champvert: Champvert est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont les Champivertins et les Champivertines. Trouve plus

Champvert (Lyon): Champvert est un quartier situé à cheval entre les 5e et 9e arrondissements de la ville de Lyon. Trouve plus

Champville SC: Champville SC (en arabe : الشانفيل) ou Champville Maristes Sports and Basketball Club (en arabe : نادي المريميين الشانفيل الرياضي) est un club libanais de basket-ball, basé dans la ville de Dik El Mehdi, au Liban. Le club évolue en FLB League, soit le plus haut niveau du championnat du Liban de basket-ball. Le club est affilié au Collège Maristes de Champville à Dik El Mehdi. Trouve plus

Champvoisy: Champvoisy est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est. Trouve plus

Champvoux: Champvoux est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté. Trouve plus

Champy: Trouve plus

Chamrousse: Chamrousse est une commune française située géographiquement en altitude dans les Alpes à l'extrémité sud du massif de Belledonne, au-dessus de la vallée du Grésivaudan et de l'agglomération grenobloise, administrativement dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes et autrefois rattachée à l'ancienne province du Dauphiné. Chamrousse est une station touristique surtout de sports d'hiver ayant accueilli les épreuves de ski alpin des jeux olympiques d'hiver de 1968. La station compte quarante-deux pistes de ski alpin et neuf pistes de ski de fond. Elle a également accueilli le Tour de France en qualité de ville-étape d'arrivée en 2001 et 2014. La commune de Chamrousse a été créée en 1989. Depuis 2015 elle fait partie du canton d'Oisans-Romanche créé suite au nouveau découpage territorial du département de l'Isère. Ses habitants sont appelés les Chamroussiens & Chamroussiennes. Trouve plus

Chams: La désignation Chams peut transcrire : en Indochine, le peuple Cham, un groupe ethnique majoritairement musulman, du Cambodge, du Laos et du centre du Viêt Nam, parlant à l'origine le cham (langue austronésienne) ; dans les Balkans, les Tsámides ou Djamides (Τσάμηδες en grec, Ђами ou Џами en serbe et macédonien, également désignés comme Chams, Djams, Dzams ou Tchams), un groupe ethnique musulman (la dénomination provient du turc Cami : la mosquée) de langue majoritairement albanaise. Portail de l'anthropologie Portail des minorités Portail du Cambodge Portail du Laos Portail du Viêt Nam Portail de l'Albanie Portail du Kosovo Portail de la Grèce Portail de la Macédoine du Nord Portail de l'islam Trouve plus

Chams (peuple): Trouve plus

Chams ad-Dawla: Chams o-dowleh ou Abû Tâhir Chams ad-Dawla (Soleil de l'empire) est le second fils de Fakhr ad-Dawla `Alî. À la mort de son père, il devient émir bouyide d'Hamadân en 977 jusqu'à sa mort en 1021. Son fils Samâ' ad-Dawla lui succède. Trouve plus

Chams ad-Din: Chams ad-Din (également: Chamsouddin) est un miniaturiste persan du milieu du XIVe siècle. L'historien d'art, calligraphe et miniaturiste persan Doust Mohammad qui écrit au milieu du XVIe siècle un « Traité de la calligraphie et des peintres » y indique que Chams ad-Din est un disciple du maître miniaturiste Ahmad Moussa qui fut actif à Bagdad. Chams ad-Din vécut sous le règne du sultan Ouvaïs Ier de la dynastie des Djélaïrides, dont il se mit au service ; mais après la mort du sultan, il ne trouve plus d'employeur. Il se livre alors aux plaisirs chez lui. Il eut comme élève Abd al-Hay qui devint par la suite l'un des artistes de premier plan de la bibliothèque de Bagdad du sultan Ahmad Djalayir et qui donna des subsides à son vieux maître qui en retour lui livrait tout son enseignement. Doust Mohammad évoque aussi un disciple non moins talentueux de Chams ad-Din en la personne de Djouneyd dont le pinceau est le plus lyrique de tous ses élèves. Il n'existe plus aucune miniature signée de Chams ad-Din. Doust Mohammad déclare que le manuscrit du Livre des Rois sur lequel travailla Chams ad-Din était de forme carrée; malheureusement ce manuscrit ne nous est pas parvenu. Une partie des historiens d'art estiment que l'on doit au pinceau de Chams ad-Din la miniature intitulée « Iskander combattant les loups » issue de feuillets du Livre des Rois conservés au musée de Topkapi à Istanbul, mais cet avis n'est pas unanime. Trouve plus

Chams Ad-Dîn: Chams Ad-Dîn, (en arabe : شمس الدين, Šams Ad-Dīn), est un prénom arabe. Il existe plusieurs variantes transcriptives, de nature orthographique ou phonétique : Chams Ad-Dîn, Chemseddine, Chems-Eddine, etc. Trouve plus

Chams al Baroudi: Trouve plus

Chams al-Baroudi: Trouve plus

Chams bani: Trouve plus

Chams el baroudi: Trouve plus

Chams El-Baroudi: Trouve plus

Chams Pahlavi: La princesse Chams ol-Molk Pahlavi ou Chams Pahlavi (en persan: شمس پهلوی), née à Téhéran le 18 octobre 1917 et décédée à Santa Barbara (Californie, États-Unis) le 29 février 1996, est la sœur aînée du dernier chah d'Iran, Mohammad Reza Pahlavi. Elle est la fille de Reza Pahlavi et de sa deuxième femme Tadj ol-Molouk. Trouve plus

Chamsa Al Maktoum: Trouve plus

Chamseddine: Trouve plus

Chamseddine Dhaouadi: Chamseddine Dhaouadi, né le 15 janvier 1987 à Tunis, est un footballeur tunisien. Il évolue au poste de défenseur avec Al-Shamal. Son frère Walid est également footballeur. Trouve plus

Chamseddine El Ouni: Chamseddine El Ouni (arabe : شمس الدين العوني), né le 5 avril 1963 à Tunis, est un poète et critique littéraire tunisien. Trouve plus

Chamseddine Rahmani: Chamseddine Rahmani, né le 15 octobre 1990 à Annaba, est un footballeur algérien, qui évolue au poste de gardien de but au CS Constantine. Trouve plus

Chamseddine Tabrizi: Trouve plus

Chamsia Sagaf: Chamsia Sagaf est une chanteuse comorienne née en 1955 à Mitsamiouli dans les Comores. Elle commence à chanter aux années 1970 dans des associations de femmes ainsi que dans des associations culturelles et estudiantines. Elle est la première femme comorienne à être internationalement connue pour ses chansons du genre Afro-zouk. Sa musique `parle souvent d'émancipation de la femme, d'éducation des enfants mais aussi d'amour et d'espoir pour son pays. Elle a cinq album à son actif, dont Loléya et TsihoroElle a reçu en 2003 le trophée de meilleure chanteuse de l'Afrique de l'Est. Trouve plus

Chamsin: Trouve plus

Chamsiya: La chamsiya est une pâtisserie algérienne à base d'amandes, d'eau de fleur d'oranger et de vanille. Trouve plus

Chamsiya gateau algerien 2015: Trouve plus

Chamsk: Chamsk ( [xamsk] ) est un village polonais de la gmina de Żuromin dans la powiat de Żuromin de la voïvodie de Mazovie dans le centre-est de la Pologne. Il se situe à environ 5 kilomètres au sud-est de Żuromin (siège de la gmina et de la powiat) et 116 kilomètres au nord-ouest de Varsovie (capitale de la Pologne). Le village possède une population d'environ 840 habitants en 2006. Trouve plus

Chamson: Trouve plus

Chamssi Deen Chaona: Chamssi Deen Chaona est un footballeur béninois né le 24 octobre 1996 à Porto-Novo. Il évolue au poste de défenseur à Akonangui FC. Trouve plus

Chamssoudine: Trouve plus

Chamsulvara Chamsulvarayev: Trouve plus

Chamuel: Trouve plus

Chamula: Trouve plus

Chamunda: Trouve plus

Châmundâ: Dans l'hindouisme, Châmundâ (Sanskrit: चामुण्डा, IAST: Cāmuṇḍā) est une déesse sanguinaire qui accepte les sacrifices humains. Elle est assimilée à Kâlî; elle est représentée avec un aspect squelettique, les seins pendants, le ventre creux. Elle fait parfois partie des Sapta Mâtrikâ, les sept Mères créées pour aider Dourgâ dans sa lutte contre les asura ou démons. Châmundâ figure également dans certains récits indépendamment des mères ; elle est alors parfois associée à Vîrabhadra ou à Bhairava. On la représente généralement dotée d'une épée ou d'un trident et d'une tête coupée. Figurant en tant que divinité secondaire sur les temples de l'époque médiévale, elle fait également l'objet d'un culte en tant que divinité principale dans certains temples shaktas (par exemple au Vaital Deul de Bhubaneswar) et occupe une place privilégiée dans les temples dédiés aux yoginis (en). Une des légendes de Chamunda raconte qu'elle avait dansé un soir si sauvagement que des flammes sortirent de ces yeux. Celles-ci auraient pu détruire la Terre; alors des goblins l'encerclèrent pour calmer sa fureur. Trouve plus

Chamurthi: Trouve plus

Chamusca: Chamusca est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Santarém et la région du Ribatejo. Trouve plus

Chamvres: Chamvres est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté. Trouve plus

Chan: Le chan est une forme de bouddhisme mahāyāna ; Chan est un État du Myanmar en Birmanie ; Chan est un peuple originaire de l'État Chan en Birmanie ; Trouve plus

Ch'an: Trouve plus

Chán: Trouve plus

Chan (bouddhisme): Trouve plus

Chán (bouddhisme): Le chán (chinois simplifié : 禅 ; chinois traditionnel : 禪 ; pinyin : chán ; EFEO : tch'an), parfois traduit en « méditation silencieuse », transcription en chinois classique du sanskrit dhyāna, est une forme de bouddhisme mahāyāna née en Chine à partir du Ve siècle, qui insiste particulièrement sur l'accession à l'expérience directe de l'Éveil par la méthode la plus efficace et la plus simple possible. Comme pour toutes les écoles bouddhistes chinoises, on peut voir dans sa pensée une influence taoïste. Sous ses multiples formes, il est devenu à partir du IXe siècle une des deux grandes catégories du bouddhisme chinois avec l'école de la Terre pure (jingtu). Le chán s'est transmis de Chine au Viêt Nam (appelé thiền (chữ nho : 禪)), en Corée (appelé son (hangeul : 선/ hanja : 禪) et au Japon zen (禅), Kyūjitai : 禪). C'est sous son nom japonais de zen qu'il est le plus connu en Occident. Trouve plus

CHAN 2009: Trouve plus

CHAN 2011: Trouve plus

CHAN 2016: Trouve plus

CHAN 2018: Trouve plus

Chan Chan: Chan Chan (ou Chanchán) est un site archéologique précolombien de la région de La Libertad, à 5 kilomètres à l'ouest de la ville de Trujillo, sur le territoire de la station balnéaire de Huanchaco au Pérou. Chan Chan est situé sur la côte de l'océan Pacifique non loin de l'embouchure de la vallée du fleuve Moche, c'était la plus grande ville de l'ère précolombienne en Amérique du Sud et la capitale de l'empire historique du Chimor de 900 à 1470,. Trouve plus

Chan Chan (chanson): Chan Chan est une chanson cubaine écrite et composée par Compay Segundo en 1986. Il l'interprète pour la première fois en 1988 au festival organisé par le Smithsonian Institute de Washington et le musicologue cubain Danilo Orozco. Elle est devenue depuis un standard de la musique cubaine repris par de nombreux artistes, notamment les Gipsy Kings, des musiciens de rap, de jazz ou de classique... C'est l'une des chansons cubaines les plus connues internationalement (avec Guantanamera, La Paloma, El Manisero et d'autres…). Trouve plus

Chan Chan (homonymie): Chan Chan est la plus importante cité Pré-Colombienne d'Amérique du Sud La chanson Chan Chan est une chanson (un son cubain) de Compay Segundo, qu'il a chanté également avec le Buena Vista Social Club. Trouve plus

Chan Chin-wei: Chan Chin-wei, née le 8 janvier 1985 à Kaohsiung, est une joueuse de tennis taïwanaise, professionnelle depuis 2003. Trouve plus

Chan Chong Ming: Chan Chong Ming, né le 16 février 1980 à Kuala Selangor, est un joueur malaisien de badminton. Trouve plus

Chan Chun Hing: Chan Chun Hing (chinois traditionnel : 陳振興), né le 24 avril 1981 à Hong Kong, est un coureur cycliste hongkongais spécialiste de VTT cross-country, membre de l'équipe HKSI depuis 2014. Il termine 38e de l'épreuve olympique 2012. Trouve plus

Chan dang: Trouve plus

Chân Dăng: L'expression Chân Đăng désigne les « engagés sous contrat » vietnamiens venus à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle travailler en Nouvelle-Calédonie et, pour une partie, aux Nouvelles-Hébrides, aujourd'hui Vanuatu. L'expression Chân Đăng, littéralement "Pied engagé", se rapporte de façon imagée aux personnes ayant un contrat d'embauche lors de leur arrivée, le mot "chân" en vietnamien ayant plusieurs sens, entre autres "pied", "place" ou "emploi". Ce nom rappelle l'expression "pieds-noirs" appliquée aux Européens émigrés en Algérie. L'arrivée des premiers Vietnamiens en Nouvelle-Calédonie remonte à 1891. Il s'agit principalement de prisonniers du bagne de Poulo Condor. Dès 1895, le recrutement s'effectue directement au port de Hải Phòng, des travailleurs libres originaires du Tonkin sont acheminés vers l'île du Pacifique où ils travaillent principalement dans les mines de nickel. Cette main d'œuvre est engagée pour cinq ans renouvelables, période à l'issue de laquelle elle est rapatriée. Leur arrivée se poursuit jusque dans les années 1930. En raison du déclenchement de la Seconde-Guerre mondiale, les rapatriements sont suspendus, ils reprennent de manière intermittente à la fin des années 1940 mais le reste des Chân Đăng doit attendre la fin de la guerre d'Indochine pour avoir la possibilité de revenir dans leur pays. Entre-temps, leur situation évolue en Nouvelle-Calédonie. À partir de 1945, mécontents de leurs conditions de travail et du fait que les autorités françaises sont dans l'impossibilité d'effectuer leur rapatriement, ils s'engagent dans de violentes luttes sociales au cours desquelles ils affichent leur allégeance au Việt Minh alors engagé dans une lutte anticoloniale contre l'armée française. Leur mobilité sociale s'améliore après l'abolition du code de l'indigénat en 1946, ce qui leur permet d'accéder à des professions intermédiaires. Au sein même de la communauté vietnamienne, le soutien au Viet-Minh divise, une partie du groupe, notamment des catholiques adoptant une position anticommuniste. Durant la période 1960-64, la majorité des Vietnamiens part, ceux qui restent s'intègrent à la société caldoche, notamment par le mariage. Les descendants des Chân Đăng continuent à transmettre leur héritage vietnamien au travers de manifestations culturelles. Trouve plus

Chân đăng: Trouve plus

Chan Hao-ching: Chan Hao-ching, née le 19 septembre 1993 à Taipei, est une joueuse de tennis taïwanaise. Elle joue surtout en double, principalement avec sa sœur Chan Yung-jan avec laquelle elle a remporté 15 de ses 20 titres dans la discipline. Trouve plus

Chan Heung: Trouve plus

Chan Heurlin: Chan Heurlin (ou Les Fiançailles de Fanchon) est un poème en Lorrain (patois messin) écrit par Albert Brondex et Didier Mory et publié en 1825. Trouve plus

Chan Ho Park: Trouve plus

Chan Ho-tin: Andy Chan Ho-tin est un militant politique indépendantiste de Hong Kong. Il est membre fondateur et animateur du Parti national de Hong Kong, le premier parti à défendre l'indépendance de Hong Kong. Trouve plus

Chan Jae Jang: Trouve plus

Chan Ka Kui: Chan Ka Kui, appelé aussi Jackie ou Kevin, est un personnage de fiction créé par Jackie Chan et Edward Tang. Il est interprété par Jackie Chan dans une série de cinq films. Trouve plus

Chân Không: Chân Không, de son vrai nom Cao Ngoc Phuong, est une moniale bouddhiste de l'école zen, née en 1938 à Bến Tre dans le delta du Mekong, dans le sud du Vietnam. En 1982, elle a fondé en Dordogne avec Thích Nhất Hạnh, le Village des pruniers, un centre de méditation bouddhiste. Trouve plus

Chan Kim Wai: Trouve plus

Chan Kin Seng: Chan Kin Seng (en chinois : 陳健星), né le 19 mars 1985 à Macao, est un footballeur international macanais. Il évolue actuellement au poste d'attaquant au Sporting Macau. Il est considéré comme le meilleur joueur de la sélection. Trouve plus

Chan Kong-sang: Trouve plus

Chan Kwong-wing: Chan Kwong-wing (chinois simplifié : 陈光荣, chinois traditionnel : 陳光榮), né le 15 juin 1967 à Hong Kong, est un compositeur de musiques de films hongkongais. Certaines de ses œuvres les plus connues sont la trilogie Infernal Affairs (2002-2003), The Twins Effect (2003) et Les Seigneurs de la guerre (2007). Chan a été nommé dix-sept fois aux Hong Kong Film Awards et a remporté trois prix pour la musique des films The Storm Riders, Bodyguards and Assassins et Wu Xia. Il a également été nommé au Festival International du Film de Fajr, où il a remporté un prix pour la musique du film iranien Le Royaume de Salomon du réalisateur Shahriar Bahrani. Chan travaille également en tant que producteur pour plusieurs chanteurs hongkongais, dont Fiona Fung, Pakho Chau et Ekin Cheng. Trouve plus

Chan Marshall: Trouve plus

Chan Ming Tai: Chan Ming Tai (né le 30 janvier 1995) est un athlète de Hong Kong, spécialiste du saut en longueur. Trouve plus

Chan Nak: Chan Nak (en khmer : ចាន់ ណាក, né le 27 mai 1892 à Phnom Penh et mort le 7 novembre 1954 à Paris) est un homme politique cambodgien, premier ministre du Cambodge entre le 23 novembre 1953 et le 7 avril 1954. Il a aussi été ministre de la justice (en 1945, 1945-1946 et 1950), de l'intérieur (en 1953-1954) et de l'information (en 1953-1954) et conduira, en août 1954, la délégation cambodgienne à une conférence à Paris qui instituera les relations entre la France et ses anciennes possessions de l'Indochine. Trouve plus

Chan Parker: Chan Parker, née Beverly Dolores Berg le 29 juin 1925 à New York et morte le 9 septembre 1999 à l'hôpital d'Étampes, est la femme des saxophonistes de jazz Charlie Parker et Phil Woods. Trouve plus

Chan Peng Soon: Chan Peng Soon est un joueur de badminton malaisien né le 27 avril 1988 à George Town. Il a remporté avec Goh Liu Ying la médaille d'argent du double mixte aux Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro. Trouve plus

Chan Santokhi: Chandrikapersad Santokhi, dit Chan Santokhi, né le 3 janvier 1959 à Lelydorp, est un homme politique surinamais. Ancien commissaire de police, il est président de la République depuis le 16 juillet 2020. Trouve plus

Chan Siu Ki: Chan Siu Ki est un footballeur hongkongais né le 14 juillet 1985 qui joue pour le club South China. Il évolue au poste d'attaquant. Trouve plus

Chan Sung Jung: Trouve plus

Chan Sy: Chan Sy (né en 1932 à Kampong Chhnang et mort le 26 décembre 1984 à Moscou), est un homme politique cambodgien, Premier ministre du Cambodge du 5 décembre 1981 à sa mort. Trouve plus

Chan Vathanaka: Chan Vathanaka, né le 23 janvier 1994, est un footballeur international cambodgien, évoluant avec le club du Boeung Ket Angkor en première division cambodgienne. Trouve plus

Chan Wah-shun: Chan Wah-shun (trad. 陳華順, pinyin: chén huá shùn), né en 1836 et mort en 1909[réf. nécessaire], était un pratiquant de Wing Chun (art martial chinois), élève de Leung Jan. Surnommé « Le changeur de monnaie Wah » (找錢華), il est connu aujourd'hui pour avoir été l'un des enseignants de Yip Man. Trouve plus

Chan Wai Ho: Chan Wai Ho est un footballeur hongkongais né le 24 avril 1982. Il évolue au poste de défenseur. Trouve plus

Chan Yuen-han: Chan Yuen-han (en chinois simplifié : 陈婉娴 ; chinois traditionnel : 陳婉嫻 ; pinyin : Chén Wǎnxían ; cantonais Jyutping : Can4 Jyun2haan4) est une femme politique et syndicaliste hongkongaise, née le 16 novembre 1946 dans le district de Bao'an à Shenzhen (Guangdong). Elle est la vice-présidente de la Fédération des syndicats de Hong Kong (en) (FTU) et un des 52 membres fondateurs de l'Alliance démocratique pour l'amélioration et le progrès de Hong Kong (en). Elle siège au Conseil législatif de Hong Kong à quatre reprises. Trouve plus

Chan Yuen-ting: Chan Yuen-ting (陳婉婷), née le 7 octobre 1988, est une entraîneuse de football chinoise. En décembre 2015, elle est nommée entraîneuse d'Eastern AA, club du championnat de Hong Kong. Elle est à ce titre la première femme à être nommée à la tête d'une équipe professionnelle masculine évoluant au plus haut niveau national. Trouve plus

Chan Yung Jan: Trouve plus

Chan Yung-jan: Chan Yung-jan, également connue sous le nom de Latisha Chan, née le 17 août 1989 à Taipei, est une joueuse de tennis taïwanaise, professionnelle depuis août 2004. À ce jour, Chan Yung-jan n'a pas de titre WTA en simple mais elle a gagné trente-cinq tournois en double, dont les sept premiers avec Chuang Chia-jung et quatorze avec sa jeune sœur Chan Hao-ching. Avec la première, elle a notamment atteint les finales du double dames à l'Open d'Australie et à l'US Open en 2007. Elle devient la partenaire principale de Martina Hingis à partir de mars 2017 avec qui elle gagne neuf titres dont l'US Open. Elles ont également fait un doublé Madrid - Rome. En double mixte, elle a remporté deux fois Roland-Garros (en 2018 et 2019), une fois Wimbledon en 2019 et été finaliste de l'Open d'Australie en 2011. Trouve plus

Chan Zuckerberg Initiative: Trouve plus

Chana: Trouve plus

Chana (homonymie): Chana est une marque automobile manufacturée par Chang'an Automobile, mais peut aussi désigner : Trouve plus

Chana (Illinois): Chana est communauté incorporée du comté d'Ogle dans l'Illinois. Trouve plus

Chana Benni: Trouve plus

Chana CX70: La Chana CX70 ou Oushang CX70 est un SUV construit par Chang'an Automobile et commercialisé sous les marques Chana ou Ousham depuis 2016, juste après le Salon automobile de Pékin, où il fut présenté pour la première fois. Son prix de départ est de 68900 yuan et peut aller jusqu'à 84900 pour un modèle haut de gamme, ce qui en faisait le SUV 7 places le moins cher du marché. Trouve plus

Chana Gitla Kowalska: Trouve plus

Chana Kowalska: Chana (Anna) Kowalska née le 4 novembre 1899 à Włocławek (dans une partie de la Pologne alors incluse dans l'Empire russe) et à morte à Auschwitz en 1942 est une peintre et journaliste juive d'origine polonaise. Trouve plus

Chana masala: Le chana masala [ˈtʃənaː məˈsaːlaː], aussi connu sous le nom de chole masala, channay ou chholay (pluriel), est un mets populaire des cuisines indienne et pakistanaise. Son ingrédient principal est le pois chiche (nommé चना chana ou काबुली चना ; kabuli chana en hindi et ourdou). Il est relativement sec et épicé avec une note d'agrumes aigres. Les chholay sont vendus comme collation dans les rues en Inde et au Pakistan. Trouve plus

Chana Masson: Trouve plus

Chana Masson de Souza: Chana Masson de Souza, née le 18 décembre 1978 à Capinzal au Brésil, est une handballeuse internationale brésilienne évoluant au poste de gardienne de but. Trouve plus

Chana Orloff: Chana Orloff née le 12 juillet 1888 à Starokonstantinov dans Kostiantynivka, Gouvernement de Iekaterinoslav, maintenant la région de Kharkiv, Ukraine, décédée à Tel Aviv, le 16 décembre 1968, est une sculptrice figurative juive de nationalité française. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...