Rechercher dans ce blog

vendredi 5 février 2021

Championnats du monde de ski acrobatique 2003, Championnats du monde de ski acrobatique 2005, Championnats du monde de ski acrobatique 2007, Championnats du monde de ski acrobatique 2009, Championnats du monde de ski acrobatique 2011,

Championnats du monde de ski acrobatique 2003: Les Championnats du monde ski acrobatique de 2003 se déroulent à Deer Valley aux États-Unis. Il s'agit de la 9e édition des Championnats du monde de ski acrobatique, la seconde aux États-Unis après Lake Placid en 1991, organisés par la Fédération internationale de ski. Six épreuves sont programmées, trois pour les hommes et trois pour les femmes : bosses, bosses en parallèle et saut acrobatique. Trouve plus

Championnats du monde de ski acrobatique 2005: Les Championnats du monde ski acrobatique de 2005 se sont déroulés à Ruka en Finlande. Trouve plus

Championnats du monde de ski acrobatique 2007: La 11e édition des Championnats du monde de ski acrobatique se déroule à Madonna di Campiglio en Italie entre le 5 et le 11 mars 2007. Trouve plus

Championnats du monde de ski acrobatique 2009: La 12e édition des Championnats du monde de ski acrobatique (en japonais : 2009年FISフリースタイルスキー世界選手権猪苗代大会) se déroule à Inawashiro au Japon entre le 2 et le 7 mars 2009. L'événement est géré par la Fédération internationale de ski. C'est la seconde fois que le Japon l'accueille après l'édition 1997 de Nagano. Près de trente nations y participent. Dix épreuves sont programmées, cinq pour les hommes, cinq pour les femmes : cross, sauts, half-pipes, bosses et bosses en parallèle. Trouve plus

Championnats du monde de ski acrobatique 2011: La 13e édition des Championnats du monde de ski acrobatique s'est déroulée du 2 février au 5 février 2011 à Deer Valley (États-Unis). La ville se voit attribuer l'organisation de cette compétition bisannuelle le 25 mai 2006 à Vilamoura au Portugal par la Fédération internationale de ski, autorité organisatrice de l'événement. Deer Valley accueille pour la deuxième fois ce rendez-vous après l'édition 2003. Les épreuves de Slopestyle apparaissent pour la première fois au programme des Championnats du monde de ski acrobatique. Trouve plus

Championnats du monde de ski acrobatique 2013: La 14e édition des Championnats du monde de ski acrobatique se déroule du 5 au 10 mars 2013 à Voss et Oslo (Norvège). Trouve plus

Championnats du monde de ski acrobatique 2015: La 15e édition des Championnats du monde de ski acrobatique se déroule du 14 janvier au 25 janvier 2015 à Kreischberg (Autriche) conjointement aux Championnats du monde de snowboard. Trouve plus

Championnats du monde de ski acrobatique 2017: La 16e édition des Championnats du monde de ski acrobatique se déroule du 7 mars au 19 mars 2017 à Sierra Nevada (Espagne) conjointement aux Championnats du monde de snowboard. Trouve plus

Championnats du monde de ski acrobatique 2019: La 17e édition des championnats du monde de ski acrobatique se déroule du 1er février au 10 février 2019 dans l'état de l'Utah (États-Unis). Trois stations accueillent cette compétition : Park City Mountain Resort (en) et Deer Valley, situées dans la ville de Park City et celle de Solitude Mountain Resort (en).Ils sont organisés conjointement aux Championnats du monde de snowboard. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin: Les championnats du monde de ski alpin est une compétition créée par la Fédération internationale de ski (FIS) en 1931. Contrairement à la Coupe du monde de ski alpin, cette compétition récompense les skieurs sur une seule épreuve, dans laquelle chaque pays ne peut aligner plus de quatre coureurs ; les champions du monde en titre n'étant pas concernés par cette règle. Entre 1931 et 1939, les championnats ont lieu tous les ans. Après-guerre, ils se tiennent les années paires et sont remplacés par les Jeux olympiques d'hiver le cas échéant. Depuis 1985, ils sont organisés les années impaires. Avec 275 médailles dont 92 titres, l'Autriche est le pays le plus récompensé de l'histoire des championnats, suivi de la Suisse et de la France. Les plus titrés sont Toni Sailer et Marcel Hirscher (en comptant les deux obtenues par équipe pour ce dernier) avec sept médailles d'or, alors que celui qui compte le plus de podiums est Kjetil Andre Aamodt avec un total de douze médailles. Chez les dames, c'est encore la skieuse des années 1930 Christl Cranz qui mène sur les deux tableaux, avec douze titres et quinze podiums. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1931: Les championnats du monde de ski alpin 1931 sont la première édition des championnats du monde de ski alpin. Ils ont eu lieu à Mürren en Suisse du 19 au 23 février 1931 et ont été organisés par le Kandahar Ski Club, fondé par Arnold Lunn. Chez les hommes, les suisses réalisent le triplé dans la descente : Walter Prager l'emporte devant ses compatriotes Otto Furrer et Willi Steuri. En slalom, c'est un autre suisse qui s'impose : David Zogg devance l'autrichien Anton Seelos et l'allemand Friedl Däuber. Chez les femmes, la britannique Esmé McKinnon réalise le doublé descente-slalom. Deux autres britanniques remportent une médaille : Nell Carroll gagne la médaille d'argent en descente et Jeanette Kessler gagne la médaille de bronze en slalom. Les deux autres médailles sont remportées par les autrichiennes Inge Wersin-Lantschner (argent en slalom) et Irma Schmiedegg (bronze en descente). Le classement du combiné n'a pas été homologué, car les descentes ont été raccourcies à cause d'une tempête de neige. La Suisse et le Royaume-Uni occupent la première place au classement par nation avec quatre médailles : deux en or, une en argent et une en bronze. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1932: Les championnats du monde de ski alpin 1932 ont eu lieu à Cortina d'Ampezzo en Italie du 4 au 6 février 1932. Chez les hommes, l'autrichien Gustav Lantschner s'impose en descente et devient le premier champion du monde de ski alpin autrichien de l'histoire. L'allemand Friedl Däuber remporte le slalom et le suisse Otto Furrer gagne le combiné ainsi qu'une médaille d'argent en slalom et de bronze en descente. Chez les femmes, la suissesse Rösli Streiff réalise le doublé slalom-combiné et l'italienne Paola Wiesinger remporte la descente. Les autrichiennes Inge Wersin-Lantschner et Hady Lantschner gagnent quatre médailles : deux médailles d'argent pour Inge Wersin-Lantschneren en descente et en combiné et deux médailles de bronze pour Hady Lantschner en descente et en combiné. Les britanniques Audrey Sale-Barker et Doreen Elliott complètent le podium en slalom. Au classement par nations, la Suisse sort grand vainqueur avec 6 médailles dont 3 titres. L'Autriche remporte 8 médailles médailles, mais ne compte qu'un titre. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1933: Les championnats du monde de ski alpin 1933 ont eu lieu à Innsbruck en Autriche du 8 au 10 février 1933. Les épreuves de descente ont été disputées sur le Glungezer et les slaloms ont été disputées à Seegrube. Les skieurs autrichiens remportent 5 des 6 titres mondiaux. Chez les hommes, l'autrichien Anton Seelos réalise le doublé slalom-combiné et le suisse Walter Prager s'impose en descente devant son compatriote David Zogg. Le suisse Fritz Steuri remporte deux médailles avec l'argent en combiné et le bronze en slalom. Chez les femmes, Inge Wersin-Lantschner réalise le premier triplé de l'histoire en s'imposant en descente, slalom et combiné. Sa compatriote Gerda Paumgarten obtient deux médailles avec l'argent en combiné et le bronze en slalom. L'Autriche remporte le classement des médailles par nations avec 5 titres et devance la Suisse (1 titre) et le Royaume-Uni. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1934: Les championnats du monde de ski alpin 1934 ont eu lieu à Saint-Moritz en Suisse du 15 au 17 février 1934. Pour la deuxième fois, une station suisse accueille l'évènement. L'équipe d'Autriche n'a pas participé à ces championnats du monde. Les skieurs suisses et allemands se partagent les titres. Chez les hommes, le suisse David Zogg et l'allemand Franz Pfnür remportent 3 médailles chacun. David Zogg s'impose en descente et en combiné et obtient la médaille d'argent en slalom. Franz Pfnür remporte le slalom ainsi que 2 médailles d'argent en descente et en combiné. Chez les femmes, l'allemande Christl Cranz est tout près de réaliser le triplé : elle s'impose en slalom et en combiné et obtient une médaille d'argent en descente. La suisse Anny Rüegg gagne la descente. Une autre allemande remporte 3 médailles : Lisa Resch avec 2 médailles d'argent en slalom et en combiné et une médaille de bronze en descente. Au classement des médailles, avec 9 médailles chacune dont 3 d'or, l'Allemagne et la Suisse dominent ce classement. Ce n'est qu'à la différence des médailles d'argent que l'Allemagne prend la première place avec 5 médailles d'argent contre une seule pour la Suisse. L'Italie, grâce à la médaille de bronze d'Ido Cattaneo en descente chez les hommes, occupe la troisième place de ce classement. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1935: Les championnats du monde de ski alpin 1935 ont eu lieu à Mürren en Suisse du 22 au 25 février 1935. Pour la deuxième fois après 1931, Mürren accueille l'évènement. Chez les hommes, l'autrichien Anton Seelos réalise le doublé slalom-combiné comme en 1933 et son compatriote Franz Zingerle remporte la descente. La France remporte ses premières médailles en championnats du monde : Émile Allais obtient une médaille d'argent en descente et en combiné et François Vignole gagne le bronze en slalom. La Norvège remporte sa première médaille en championnats du monde avec Birger Ruud, troisième du combiné. Le suisse David Zogg gagne la septième médaille de sa carrière avec l'argent en slalom. Chez les femmes, l'allemande Christl Cranz réalise le doublé descente-combiné et obtient la médaille d'argent en slalom. La suissesse Anny Rüegg, championne du monde de descente en 1934, remporte le slalom ainsi qu'une médaille d'argent en combiné et une médaille de bronze en descente. L'allemande Käthe Grasegger décroche 2 médailles de bronze en slalom et en combiné. L'Autriche remporte le classement des médailles grâce à son triplé chez les hommes. L'Allemagne se classe en seconde position avec le doublé réalisé par Christl Cranz. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1936: Les championnats du monde de ski alpin 1936 ont eu lieu à Innsbruck en Autriche du 21 au 22 février 1936. Ces championnats du monde ont été organisés deux semaines après les Jeux Olympiques de Garmisch-Partenkirchen. Pour la deuxième fois après 1933, Innsbruck accueille l'évènement. L'équipe d'Allemagne ne participe à ces championnats du monde. Les épreuves de descente ont été disputées à Patscherkofel et les épreuves de slalom ont été disputées à Seefeld. Chez les hommes, le suisse Rudolf Rominger réalise le doublé descente-combiné et obtient une médaille de bronze en slalom. Le slalom est remporté par l'autrichien Rudolph Matt devant son compatriote Eberhard Kneissl, qui décroche également une médaille de bronze en combiné. Le suisse Heinz Von Allmen gagne 2 médailles avec l'argent en combiné et le bronze en descente. Chez les femmes, la britannique Evelyn Pinching réalise le doublé descente-combiné et gagne l'argent en slalom. L'autrichienne Gerda Paumgarten remporte le slalom ainsi qu'une médaille de bronze en combiné. La suissesse Elvira Osirnig gagne 2 médailles d'argent en descente et en combiné. La Suisse remporte le classement des médailles avec 2 médailles d'or - comme l'Autriche et le Royaume-Uni - et surtout 3 médailles d'argent. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1937: Les championnats du monde de ski alpin 1937 ont eu lieu à Chamonix en France du 13 au 15 février 1937. Le français Émile Allais et l'allemande Christl Cranz réalisent le triplé. Le français Maurice Lafforgue remporte 2 médailles d'argent en descente et en combiné, l'allemande Käthe Grasegger gagne 3 médailles avec l'argent en slalom, le bronze en descente et combiné et la suissesse Nini Von Arx-Zogg obtient 2 médailles d'argent en descente et en combiné. La France remporte le classement des médailles grâce au triplé d'Emile Allais et aux 2 médailles d'argent de Maurice Lafforgue. L'Allemagne se classe seconde avec 3 médailles d'or, une médaille d'argent et 4 médailles de bronze. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1938: Les championnats du monde de ski alpin 1938 ont eu lieu à Engelberg en Suisse du 5 au 6 mars 1938. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1939: Les championnats du monde de ski alpin 1939 ont eu lieu à Zakopane en Pologne du 12 au 15 février 1939. Après l'Anschluss, les Autrichiens courent pour l'Allemagne. Ainsi, les Autrichiens Josef Jennewein, Wilhelm Walch et Helga Gödl ont remporté des médailles pour l'Allemagne. L'Autrichien Hellmut Lantschner avait déjà pris la nationalité allemande en 1935. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1948: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1950: Les championnats du monde de ski alpin 1950 ont eu lieu à Aspen aux États-Unis du 13 au 18 février 1950. Ils se déroulaient pour la première fois hors d'Europe et comportaient pour la première fois une épreuve de slalom géant. Chez les hommes, ils ont été dominés par l'Italien Zeno Colò, médaillé dans les trois épreuves, tandis que chez les femmes trois Autrichiennes se partageaient toutes les médailles d'or et d'argent. Trude Beiser-Jochum, qui venait d'avoir un enfant, remportait notamment la médaille d'or de descente. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1952: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1954: Les championnats du monde de ski alpin 1954 ont eu lieu à Åre en Suède du 1er au 7 février 1954. Stein Eriksen est la vedette de ces championnats du monde suédois : le norvégien réalise un triplé géant, slalom (avec une marge de 5 s 77) et combiné. Après ces mondiaux, Eriksen passe professionnel aux États-Unis. Avec sa victoire dans la descente, Christian Pravda sauve l'honneur de l'Autriche et ouvre l'ère du Ski Club de Kitzbühel. La française Lucienne Schmidt-Couttet est championne du monde de géant et gagne 2 médailles de bronze en descente et combiné. Le jeune François Bonlieu (17 ans) se classe second en géant. Malgré le crépuscule de James Couttet, les championnats du monde sont porteurs d'espoirs pour les Français avec l'émergence de François Bonlieu et Charles Bozon. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1956: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1958: Les championnats du monde de ski alpin 1958 ont eu lieu à Bad Gastein en Autriche du 2 au 9 février 1958. Toni Sailer confirme ses succès olympiques de 1956 en remportant la descente, le géant et le combiné et une médaille d'argent en slalom. Sailer abandonnera la compétition alpine en 1959 pour le cinéma. Josef Rieder prive Toni Sailer d'un nouveau Grand Chelem. En plus de l'or en slalom, il gagne l'argent en géant et en combiné. La canadienne Lucille Wheeler réalise le doublé descente-géant. Les français Jean Vuarnet et François Bonlieu gagnent chacun une médaille de bronze en descente et en géant. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1960: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1962: Les championnats du monde de ski alpin 1962 ont eu lieu à Chamonix en France du 11 au 18 février 1962. L'équipe d'Autriche remporte 6 des 8 titres avec : Karl Schranz : champion du monde de descente et du combiné et médaillé d'argent en géant. Le skieur de Sankt Anton gagnera également en 1962 le Kandahar et le K de diament à Sestrières. Marianne Jahn : championne du monde de géant et de slalom et médaillée d'argent en combiné. Egon Zimmermann : champion du monde de géant et médaillé de bronze en descente. Christl Haas (18 ans) : championne du monde de descente.La domination des skieurs de l'ÖSV est totale. Cet exploit ne sera réédité qu'en 1966 à Portillo par l'équipe de France et en 1987 à Crans Montana par l'équipe de Suisse. La France gagne les 2 épreuves qui échappent à l'Autriche. Le chamoniard Charles Bozon et Guy Périllat signent le doublé en slalom. Marielle Goitschel remporte le titre du combiné et l'argent en slalom à seulement 16 ans et demi. Pour la première fois de l'histoire des championnats du monde de ski, la Suisse ne gagne aucune médaille. Les années 1960 seront une traversée du désert pour le ski suisse avec deux autres « zéro médaille » à Innsbruck en 1964 et à Portillo en 1966. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1964: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1966: Les championnats du monde de ski alpin 1966 ont eu lieu à Portillo au Chili du 5 au 14 août 1966. C'est l'unique championnat du monde organisé dans l'hémisphère Sud en août. La France bat tous les records avec 7 titres sur 8, 16 médailles sur 24 et 6 doublés : Marielle Goitschel gagne 3 titres (descente, géant et combiné) et une médaille d'argent (slalom). Erika Schinegger remporta la descente, mais un test médical établira plus tard qu'Erika était un homme : Erik remettra officiellement le titre de championne du monde de descente à Marielle en 1988. Victorieuse d'un troisième titre en combiné et du Kandahar en 1964 et 1965, Marielle Goitschel est la grande skieuse des années 1960. Étonnamment, elle ne gagna jamais la coupe du monde de ski et un K de diamant. Jean-Claude Killy s'impose en descente (c'est alors sa première victoire dans cette discipline) et en combiné. Avec sa victoire au Kandahar 1966 accompagnée d'un K de diamant et ces succès chiliens, la carrière de Killy est lancée. Le triomphe français est complété par Guy Périllat devant Georges Mauduit en géant et Annie Famose en slalom ; Florence Steurer remporte la médaille de bronze du slalom géant et Louis Jauffret celle du slalom spécial. Un seul titre échappe à la razzia française : le slalom Hommes, gagné par l'Italien Carlo Senoner. L'Autriche ne ramène que trois médailles : une d'argent et deux de bronze. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1968: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1970: Les championnats du monde de ski alpin 1970 ont eu lieu à Val Gardena en Italie du 8 au 15 février 1970. Les mondiaux de Val Gardena sont marqués par un renouveau suisse et une domination française (3 titres et 10 médailles). Annerösli Zryd et Bernhard Russi remportent, à la surprise générale et à l'issue d'une course parfaite, la descente. Il s'agit des premiers titres pour la Suisse depuis 10 ans. Doublé français en slalom : Jean-Noël Augert devance le favori Patrick Russel de seulement 4 centièmes, Ingrid Lafforgue succède au palmarès à Christine Goitschel (1964), Annie Famose (1966) et Marielle Goitschel (1968).Karl Schranz gagne un deuxième titre de champion du monde, en géant, 8 ans après son succès en descente à Chamonix. Betsy Clifford remporte le géant et devient à 16 ans et 4 mois la plus jeune championne du monde de l'histoire. Le géant est une tradition canadienne : Lucille Wheeler (1958), Anne Heggtveit (1960) et Nancy Greene (1968) ont également gagné un titre dans cette discipline. Déception pour Gustavo Thöni (aucune médaille) et, à un degré moindre, pour Patrick Russel et Isabelle Mir (médaillés d'argent). Michèle Jacot et Billy Kidd sont champions du monde du combiné. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1972: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1974: Les championnats du monde de ski alpin 1974 ont eu lieu à Saint-Moritz en Suisse du 3 au 10 février 1974. Gustavo Thöni réalise le doublé géant et slalom. L'équipe d'Italie domine le géant avec quatre skieurs classés aux six premières places : Gustavo Thöni gagne l'épreuve et Piero Gros se classe troisième. Gustavo Thöni remporte ensuite un slalom de légende. Seulement huitième à l'issue de la première manche, Thöni réalise une deuxième manche d'anthologie, où il relègue la concurrence à plus de deux secondes. David Zwilling s'impose en descente devant son jeune compatriote Franz Klammer et gagne une médaille d'argent en slalom. Gustavo Thöni le prive donc du doublé descente-slalom. Annemarie Moser-Pröll remporte le titre de championne du monde de descente et oublie ainsi son échec de Sapporo. L'autrichienne devance la canadienne Betsy Clifford, championne du monde de géant en 1970, et sa compatriote Wiltrud Drexel. Les Françaises brillent en géant : médaille d'or pour Fabienne Serrat et médaille de bronze pour Jacqueline Rouvier. Fabienne Serrat remporte également le titre du combiné, à seulement 17 ans et demi. Retour au premier plan de Michèle Jacot, qui gagne la médaille d'argent en slalom, un an après son opération du genou. L'équipe de France masculine, décapitée à Val-d'Isère, échoue au pied du podium en slalom (Gérard Bonnevie se classe quatrième), mais est dépassée en descente et en géant. Premières médailles pour le Liechtenstein avec l'or en slalom et l'argent en combiné pour Hanni Wenzel ainsi que le bronze en descente pour Willi Frommelt. La Suisse ne gagne qu'une seule médaille avec le bronze en slalom pour Lise-Marie Morerod (dossard 39) et subit un surprenant échec à domicile après son triomphe des Jeux Olympiques 1972 : Roland Collombin, grandissime favori de la descente, chute, Bernhard Russi, tenant du titre et champion olympique en descente, manque sa course, Marie-Thérèse Nadig ne confirme pas ses performances japonaises. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1976: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1978: Les championnats du monde de ski alpin 1978 ont eu lieu à Garmisch en RFA du 29 janvier au 5 février 1978. Ces championnats du monde consacrent les favoris chez les hommes et délivrent un palmarès surprenant chez les femmes. Josef Walcher, qui a remporté 2 descentes à Kitzbühel, confirme sa très grande forme : il devance de 7 centièmes l'allemand Michael Veith et devient champion du monde de descente. Franz Klammer et Bernhard Russi ne se classent que cinquième et quatorzième : une page se tourne. Ingemar Stenmark réalise le doublé géant-slalom. Le suédois survole le géant et devance de plus de 2 secondes 2 skieurs du Liechtenstein, Andreas Wenzel et Willi Frommelt. Willi Frommelt obtient ainsi sa troisième médaille de bronze, après celle en descente en 1974 et celle en slalom en 1976. En slalom, Ingemar Stenmark bat le champion olympique Piero Gros. Paul Frommelt se classe troisième et apporte une nouvelle médaille au Liechtenstein. Annemarie Moser-Pröll justifie son statut de favorite en descente et gagne un deuxième titre mondial. L'allemande Irene Epple remporte la médaille d'argent. L'autrichienne Lea Sölkner (19 ans) gagne le slalom à la surprise générale et obtient ainsi la première victoire de sa carrière. Les françaises Perrine Pelen et Fabienne Serrat échouent au pied du podium, alors que les favorites Hanni Wenzel (sixième) et Lise-Marie Morerod (septième) subissent un cuisant échec. En géant, l'allemande Maria Epple (19 ans) devance de 5 centièmes la favorite Lise-Marie Morerod et Annemarie Moser-Pröll et remporte également la première victoire de sa carrière. Nouvel échec d'Hanni Wenzel, qui ne termine que cinquième. Andreas Wenzel et Annemarie Moser-Pröll gagnent le titre du combiné. Fabienne Serrat obtient une médaille de bronze : c'est la seule médaille pour la France dans ces championnats du monde. L'Autriche remporte 4 titres et 7 médailles. Très bonne tenue de la RFA et du Liechtenstein, qui gagnent 5 médailles. Echec de la Suisse (2 médailles seulement) ainsi que de la France et de l'Italie (1 médaille). Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1980: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1982: Les championnats du monde de ski alpin 1982 ont eu lieu à Schladming, dans le land de Styrie, en Autriche du 28 janvier au 7 février 1982. Erika Hess est la reine des championnats du monde 1982. La suissesse gagne 3 médailles d'or en combiné, géant et slalom et signe ainsi un exploit comparable à ceux de Rosi Mittermaier en 1976 et d'Hanni Wenzel en 1980. Erika Hess ouvre les championnats du monde avec une victoire en combiné, qui redevient une épreuve spécifique. Elle devance Perrine Pelen et Christin Cooper. Sa grande rivale, Irene Epple, se classe seulement septième. Erika Hess remporte une deuxième médaille d'or en géant. La Suissesse se met hors d'atteinte à l'issue de la première manche, Christin Cooper obtient une nouvelle médaille avec l'argent et Irene Epple subit un nouvel échec (quatorzième). Triomphe nord-américain dans la descente Femmes : la canadienne Gerry Sorensen s'impose devant l'Américaine Cindy Nelson et sa compatriote Laurie Graham. Marie-Cecile Gros-Gaudenier manque sa course (onzième). Super-favorite du slalom, Erika Hess ne craque pas et gagne un troisième titre mondial. La Suissesse est invaincue dans ces championnats du monde. Christin Cooper est sa dauphine et remporte ainsi sa troisième médaille. Les épreuves masculines débutent par un choc : la défaite d'Ingemar Stenmark dans le géant. C'est le premier échec du Suédois dans un grand événement depuis les Jeux Olympiques de 1976. Ingemar Stenmark est battu par Steve Mahre. Phil Mahre chute dans la première manche. Michel Vion remporte à la surprise générale le combiné devant Peter Lüscher et offre au ski français son premier titre depuis 1970. Phil Mahre, grand favori, n'a pas pris part à l'épreuve. Harti Weirather s'impose en descente et prolonge ainsi l'invincibilité depuis 1974 de l'équipe d'Autriche dans cette discipline. Il s'agit également de l'unique médaille d'or autrichienne de ces championnats du monde. Avec seulement 3 médailles (un or et deux bronzes), la moisson de l'équipe d'Autriche à domicile est faible. Pour la première fois depuis 1938, les skieuses autrichiennes ne gagnent aucune médaille. Ingemar Stenmark gagne les 2 manches du slalom (le premier de l'histoire disputé avec des piquets en plastiques articulés) et obtient ainsi son troisième titre consécutif dans la discipline. Phil Mahre abandonne et ne ramène aucune médaille de Schladming. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1985: Les championnats du monde de ski alpin 1985 ont eu lieu à Bormio en Italie du 31 janvier au 10 février 1985, sur la piste du Stelvio. Pour la première fois, les championnats du monde sont disputés une année impaire et ont lieu désormais tous les deux ans. L'équipe de Suisse et son leader Pirmin Zurbriggen survolent les championnats du monde de Bormio, organisés pour la première fois une année impaire et désormais tous les deux ans. Trois semaines après son opération du ménisque, Pirmin Zurbriggen réussit l'exploit de remporter deux médailles d'or en descente et en combiné et une médaille d'argent en géant. Après le prologue des descentes du combiné et le report de la descente Femmes à cause du vent violent, les championnats du monde débutent avec un dimanche de descente et un double doublé suisse. Michela Figini, en état de grâce, s'impose avec la marge incroyable de 1 s 61 devant sa compatriote Ariane Ehrat et l'Autrichienne Katharina Gutensohn, deuxièmes ex-æquo. La Tessinoise réalise ainsi le doublé JO-mondiaux, à l'instar de Trude Beiser, Christl Haas et Annemarie Moser-Pröll. Pirmin Zurbriggen, déjà vainqueur de la descente du combiné, gagne une descente ultra rapide et serrée et bat Peter Müller de 11 centièmes et l'inattendu Américain Doug Lewis de 14 centièmes, qui prive les Suisses d'un triplé. Franz Heinzer se classe quatrième alors que les Autrichiens subissent un échec collectif : Franz Klammer, qui dispute sa dernière saison, est cinquième, Peter Wirnsberger est sixième et le favori Helmut Höflehner est septième. Le triomphe suisse se poursuit avec la victoire d'Erika Hess en combiné. La Suissesse survole le slalom du combiné et conserve son titre mondial. Michela Figini manque sa descente (septième) et abandonne en slalom. Pirmin Zurbriggen gagne facilement le combiné et offre à la Suisse une quatrième médaille d'or en quatre courses ! Le skieur de Saas Almagell s'impose en descente avec une avance importante et assure en slalom. Peter Lüscher et Anton Steiner abandonnent dans le slalom, Andreas Wenzel et Michel Vion manquent leur descente et l'Autrichien Ernst Riedlsperger est un surprenant dauphin. Comme aux Jeux Olympiques 1984, les Américaines créent la surprise dans le géant et monopolisent trois des 4 premières places. Diann Roffe (17 ans) remporte le géant devant l'Autrichienne Elisabeth Kirchler et sa compatriote Eva Twardokens. La championne olympique Debbie Armstrong se classe quatrième. La favorite Michela Figini et Erika Hess terminent respectivement onzième et quinzième. Markus Wasmeier s'impose à la surprise générale dans le géant et bat les 2 supers favoris, Pirmin Zurbriggen – de 5 centièmes – et Marc Girardelli, qui a obtenu la nationalité luxembourgeoise le 25 janvier et peut ainsi disputer ces championnats du monde. Markus Wasmeier l'emporte grâce à sa victoire dans la première manche, dont le tracé ressemblait à un super-G, et devient le premier allemand sacré champion du monde depuis 1964 (victoire de Ludwig Leitner dans le combiné). Les Françaises Perrine Pelen et Christelle Guignard signent le doublé dans le slalom. Paoletta Magoni obtient la médaille de bronze et confirme à domicile son titre olympique. C'est l'apothéose pour Perrine Pelen, dont la carrière est riche de : 3 médailles olympiques : argent en slalom en 1984 et bronze en géant en 1980 et 1984, un titre mondial en slalom et une médaille d'argent en combiné en 1982, 15 victoires en slalom en coupe du monde (record français) et un globe de cristal en slalom en 1980.C'est le troisième doublé français en slalom après ceux d'Innsbruck 1964 (Christine devant Marielle Goitschel) et de Portillo 1966 (Annie Famose devant Marielle Goitschel). Erika Hess avait gagné la première manche, puis a abandonné dans la seconde manche. Le slalom Hommes clôture ces championnats du monde et sacre le suédois Jonas Nilsson, qui devance le grand favori Marc Girardelli de seulement 6 centièmes et succède au palmarès à Ingemar Stenmark. Marc Girardelli repart déçu de Bormio avec une médaille d'argent et une médaille de bronze. Ingemar Stenmark termine quatrième et ne gagne aucune médaille dans un grand événement pour la première fois depuis 1974. Par ailleurs, le skieur suédois ne remporte cette saison aucune victoire en coupe du monde pour la première fois depuis la saison 1973-1974. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1987: Les championnats du monde de ski alpin 1987 ont eu lieu à Crans Montana, dans le canton du Valais, en Suisse du 27 janvier au 8 février 1987. Deux ans après Bormio, la moisson de l'équipe de Suisse est encore plus spectaculaire avec 8 titres mondiaux et 14 médailles et rappelle celle des autrichiens en 1962 et des français en 1966. Seuls Marc Girardelli (combiné) et Frank Wörndl (slalom) privent la Suisse du grand chelem. Les leaders suisses gagnent chacun 2 titres mondiaux : Pirmin Zurbriggen : super-G et géant, Maria Walliser : descente et super-G, Erika Hess : combiné et slalom.Le podium du combiné Femmes est le même que celui de 1985 avec Erika Hess, Sylvia Eder et Tamara McKinney. Grâce à une superbe troisième place en descente, Erika Hess remporte un troisième titre consécutif en combiné, un exploit seulement réalisé par Christl Cranz et Marielle Goitschel. Les skieurs suisses signent une performance unique dans l'histoire du ski en monopolisant les 4 premières places de la descente avec Peter Müller, Pirmin Zurbriggen, Karl Alpiger et Franz Heinzer ! Peter Müller, médaillé d'argent en 1984 et 1985, s'impose enfin dans la discipline reine alors que Pirmin Zurbriggen subit un semi-échec. Les suissesses Maria Walliser et Michela Figini survolent la descente et signent le doublé. La victoire de Marc Girardelli dans le combiné est une pause au cœur de la domination suisse. Le luxembourgeois remporte une discipline qu'il dénigre et bat le favori Pirmin Zurbriggen d'un souffle. Günther Mader complète le podium. Le super-G fait son apparition aux championnats du monde 1987 et consacre Pirmin Zurbriggen et Maria Walliser. Le podium du super-G Hommes est royal avec Pirmin Zurbriggen, Marc Girardelli et Markus Wasmeier. Maria Walliser gagne le super-G Femmes avec 1 s 01 d'avance sur Michela Figini et signe le doublé descente-super-G. La yougoslave Mateja Svet obtient la médaille de bronze. Pirmin Zurbriggen gagne le géant ainsi que son deuxième titre mondial et sa quatrième médaille de ces championnats du monde le jour de ses 24 ans. Le suisse devance Marc Girardelli de seulement 7 centièmes et le jeune italien Alberto Tomba. Joël Gaspoz, qui avait course gagnée, a chuté à 3 portes de l'arrivée. Vreni Schneider remporte le géant et son premier titre mondial. La skieuse d'Elm bat Mateja Svet de 0 s 56 et Maria Walliser, qui obtient ainsi sa troisième médaille, de 2 s 29. La victoire d'Erika Hess dans le slalom offre le grand chelem aux suissesses ! La nidwaldienne (25 ans) dispute sa dernière saison et couronne avec ce nouveau titre mondial une carrière exceptionnelle : 2 globes de cristal (1982 et 1984) et 31 victoires en coupe du monde, 6 titres mondiaux (géant, slalom et combiné 1982, combiné 1985 et slalom et combiné 1987), une médaille de bronze aux Jeux Olympiques 1980 en slalom.Mateja Svet se classe troisième et gagne ainsi une troisième médaille. Le slalom Hommes clôture les championnats du monde et accouche d'un résultat surprenant avec la victoire de l'allemand Frank Wörndl et un podium sans suisses. Günther Mader gagne une deuxième médaille (argent), Marc Girardelli échoue à la quatrième place à 8 centièmes du podium et Pirmin Zurbriggen abandonne. L'équipe de France ne ramène aucune médaille pour la première fois depuis les Jeux Olympiques d'Oslo 1952. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1989: Les championnats du monde de ski alpin 1989 ont eu lieu à Vail, dans le Colorado, aux États-Unis du 29 janvier au 12 février 1989. Ces championnats du monde sont marqués par l'échec des favoris et consacrent des vainqueurs surprises : Alberto Tomba ne ramène aucune médaille de Vail, Pirmin Zurbriggen, médaillé d'argent en super-G et de bronze en géant, ne gagne aucun titre mondial, Marc Girardelli remporte le combiné et une médaille de bronze en slalom mais échoue en descente, super-G et géant, Vreni Schneider subit sa première défaite de la saison en slalom, Hans-Jörg Tauscher (descente) et Ulrike Maier (super-G) signent à Vail la première victoire de leur carrière, Rudolf Nierlich réalise le doublé géant-slalom.Tamara McKinney et Marc Girardelli remportent le combiné. L'américaine Tamara McKinney devance les favorites suisses Vreni Schneider et Brigitte Örtli. Tamara McKinney fait jeu égal avec Vreni Schneider en slalom et l'emporte grâce à une superbe troisième place en descente. Marc Girardelli, troisième du slalom et deuxième de la descente, conserve facilement son titre mondial du combiné. Paul Accola et Günther Mader complètent le podium alors que Pirmin Zurbriggen manque sa descente (seulement quinzième) et termine quatrième du combiné. La neige fraîche et froide et le fart des skis jouent un rôle important sur le déroulement des descentes. Maria Walliser conserve son titre de championne du monde de descente et s'impose avec la marge de 1 s 50 sur ses dauphines, la canadienne Karen Percy et l'allemande Karin Dedler. Michela Figini termine huitième à plus de 2 secondes de Maria Walliser et Carole Merle est disqualifiée pour avoir anticipé le départ. Le résultat de la descente Hommes est une énorme sensation avec la victoire d'Hans-Jörg Tauscher, un quasi-inconnu, qui n'avait jamais obtenu un podium en coupe du monde et qui est équipé comme Maria Walliser de skis Völkl. Hans-Jörg Tauscher devient le premier allemand sacré champion du monde de descente depuis 1939 (victoire d'Helmut Lantschner à Zakopane) et devance 4 skieurs suisses, Peter Müller (sur le podium pour la cinquième fois d'affilée en descente), Karl Alpiger, Daniel Mahrer et William Besse. Pirmin Zurbriggen, handicapé par une chute à l'entraînement, ne termine que 15e et Marc Girardelli ne se classe que 21e. En slalom, Mateja Svet crée une nouvelle surprise et inflige à Vreni Schneider sa première défaite de la saison. Stressée, Vreni Schneider est reléguée à 1 s 43 de Mateja Svet à l'issue de la première manche. Meilleur temps de la deuxième manche, Vreni Schneider obtient la médaille d'argent. Tamara McKinney, troisième, gagne sa deuxième médaille de ces championnats du monde. Mateja Svet offre à la Yougoslavie son premier titre en ski alpin. Les surprises se poursuivent en super-G avec les succès d'Ulrike Maier et Martin Hangl. Le podium du super-G Femmes est très serré : les 3 premières se tiennent en 4 centièmes. L'autrichienne Ulrike Maier devance sa compatriote Sigrid Wolf et l'allemande Michaela Gerg. Ulrike Maier, enceinte de 2 mois, obtient la première victoire de sa carrière et devient la première autrichienne à remporter un titre mondial depuis Garmisch 1978. La favorite Carole Merle, deuxième temps intermédiaire, a manqué une porte. Dans le super-G Hommes, les suisses signent le doublé : Martin Hangl bat son leader Pirmin Zurbriggen. Franck Piccard, opéré du genou en janvier, se classe dixième et Marc Girardelli termine treizième. En géant, Vreni Schneider justifie son statut de favorite et conserve son titre mondial. La suissesse gagne les 2 manches et devance les Françaises Carole Merle de 1 s 13 et Christelle Guignard de 2 s 43. Christelle Guignard sera déclassée pour un contrôle antidopage positif à la coramine-glucose et la médaille de bronze reviendra à Mateja Svet. L'autrichien Rudolf Nierlich réalise le doublé géant-slalom. Rudolf Nierlich survole le géant et bat son compatriote Helmut Mayer de 1 s 62 et Pirmin Zurbriggen de 1 s 72. Marc Girardelli échoue à la quatrième place. En slalom, Rudolf Nierlich devance les 2 favoris, Armin Bittner et Marc Girardelli. Alberto Tomba abandonne. L'évènement est également marqué par la mort du prince Alphonse de Bourbon, le 30 janvier 1989. Ce dernier, alors qu'il teste une piste de ski pour le championnat, heurte à pleine vitesse un câble tiré en travers de la piste ; celui-ci le blesse mortellement au cou. Les célébrations du jour sont alors annulées par les responsables, qui ordonnent également de mettre les drapeaux en berne et organisent une cérémonie en son honneur. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1991: Les championnats du monde de ski alpin 1991 ont eu lieu à Saalbach en Autriche du 22 janvier au 3 février 1991. Les championnats du monde de Saalbach confirment le renouveau de l'équipe d'Autriche (5 titres mondiaux) et révèlent une nouvelle génération, avec notamment Stephan Eberharter, Kjetil-André Aamodt et Pernilla Wiberg. Le décès de Gernot Reinstadler et le début de la guerre du Golfe plombent l'ouverture des championnats du monde : l'ambiance est lourde. Marc Girardelli remporte brillamment le slalom devant Thomas Stangassinger et Ole Kristian Furuseth. Alberto Tomba, deuxième temps de la première manche, craque et échoue au pied du podium. Le talent de Stephan Eberharter explose à Saalbach : le jeune Autrichien (21 ans) décroche les titres du super-G et du combiné. Stephan Eberharter survole le super-G et relègue ses dauphins Kjetil-André Aamodt à 1 s 54 et Franck Piccard à 1 s 82. Le norvégien Kjetil-André Aamodt obtient la première médaille de sa carrière. Une semaine après ce succès, Stephan Eberharter gagne le combiné. Neuvième à l'issue de la descente, l'Autrichien s'impose en slalom et bat Kristian Ghedina et Günther Mader, tandis que Marc Girardelli chute à quelques portes de l'arrivée alors qu'il avait course gagnée. Un héros national est né à Saalbach, mais la carrière de Stephan Eberharter connaîtra une trajectoire sinusoïdale avec plusieurs blessures et une rétrogradation en coupe d'Europe pendant 4 saisons, puis un retour en équipe première en 1997, 2 victoires en coupe du monde (2002 et 2003), un titre olympique (géant en 2002) et un nouveau titre mondial en super-G en 2003. Le week-end de descente sacre les deux favoris, Franz Heinzer et Petra Kronberger. Franz Heinzer, l'éternel quatrième en championnats du monde (1982, 1985 et 1987), devient champion du monde de descente : il devance le jeune Italien Peter Runggaldier (22 ans) et son compatriote Daniel Mahrer. Petra Kronberger remporte sa première médaille d'or et la première étape de son fantastique pari, décrocher les 5 titres mondiaux. Nathalie Bouvier et Svetlana Gladishiva complètent un podium surprise. Cependant, trois jours plus tard, Petra Kronberger termine sixième du super-G et se blesse. Victime d'une lésion au genou, l'Autrichienne est forfait pour la suite des championnats du monde. Ulrike Maier conserve son titre en super-G et bat Carole Merle de 0 s 11 et Anita Wachter de 0 s 13. La performance d'Ulrike Maier est sensationnelle : elle avait donné naissance à une fille en août 1989, puis, blessée au genou en janvier 1990, elle n'avait repris la compétition qu'en janvier 1991. Chantal Bournissen profite de la faillite des favorites (forfait de Petra Kronberger, chute d'Anita Wachter et Sabine Ginther) et s'impose dans le combiné. Ingrid Stöckl et Vreni Schneider complètent le podium. Vreni Schneider gagne le slalom et une nouvelle médaille d'or. Son palmarès est désormais riche de 5 médailles d'or, avec 2 titres olympiques (géant et slalom 1988) et 3 titres mondiaux (géant en 1987 et en 1989 et slalom 1991). La skieuse d'Elm devance la Yougoslave Natasa Bokal de 0 s 16, l'Autrichienne Ingrid Salvenmoser de 0 s 66 et la Française Florence Masnada, quatrième, de 1 s 40. Pernilla Wiberg remporte le géant et la première médaille d'or de sa carrière. Septième à l'issue de la première manche, la Suédoise prend tous les risques dans la seconde manche et bat Ulrike Maier de 0 s 16 et l'allemande Traudl Hächer de 0 s 58. Vainqueur de la première manche avec une avance de 0 s 64, Ulrike Maier manque de peu le doublé super-G et géant. Rudolf Nierlich conserve son titre de champion du monde de géant. Cet exploit n'a été réalisé que par les plus grands : Stein Eriksen, Toni Sailer, Gustavo Thöni et Ingemar Stenmark. Le skieur autrichien devance Urs Kälin et Johan Wallner, alors que Marc Girardelli se classe cinquième et qu'Alberto Tomba, meilleur temps de la première manche, chute. Trois mois et demi après ce succès, Rudolf Nierlich se tue dans un accident de voiture à l'âge de 25 ans seulement : une lourde perte pour le ski autrichien. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1993: Les championnats du monde de ski alpin 1993 ont eu lieu à Morioka Shizukuishi au Japon du 4 au 14 février 1993. 21 ans après les Jeux Olympiques de Sapporo, le Japon accueille les championnats du monde de ski à Morioka. Ce choix, dicté par des intérêts économiques, se révèle catastrophique d'un point de vue sportif : les pistes sont dénuées de difficultés, la station de ski de Shizukuishi est sensible aux aléas de la météo : les reports et reprogrammations se succèdent et le super-G Hommes sera même annulé.Kjetil-André Aamodt est la vedette de ces championnats du monde avec 2 médailles d'or (géant et slalom) et une médaille d'argent (combiné) et s'annonce comme le grand skieur polyvalent du futur. Après les reports de la descente du combiné Femmes et de la descente Femmes, les championnats du monde débutent avec le slalom du combiné Femmes. Miriam Vogt gagne facilement le combiné. Deuxième du slalom puis de la descente, l'allemande devance l'inattendue et inconnue américaine Picabo Street et la favorite Anita Wachter. La pluie perturbe le week-end et entraîne le report des descentes. La Norvège réalise le doublé en combiné avec Lasse Kjus (22 ans) et Kjetil-André Aamodt (21 ans). Lasse Kjus et Kjetil-André Aamodt, douzième et seizième de la descente, effectuent une remontée spectaculaire dans le slalom, disputé sous une tempête de neige, et battent le favori Marc Girardelli. Le podium est très serré entre Kjus (34,22 points), Aamodt (36,09 points) et Girardelli (36,27 points). Karin Buder remporte le slalom Femmes. Septième de la première manche, la skieuse autrichienne survole la deuxième manche et devance l'américaine Julie Parisien et sa compatriote Elfi Eder. Vreni Schneider et Anita Wachter abandonnent dans la première manche alors qu'Annelise Coberger, vainqueur de la première manche, enfourche dans la seconde manche. Le géant Hommes est disputé sur 2 jours et la course est faussée par les rafales de vent, qui offrent des conditions inégales aux concurrents et contraignent les organisateurs à reporter la deuxième manche au lendemain. Kjetil-André Aamodt et Rainer Salzgeber sont les seuls skieurs à bénéficier d'une brève accalmie du vent dans la première manche. Kjetil-André Aamodt remporte facilement le titre du géant et devance Rainer Salzgeber de 0 s 87 et Johan Wallner de 1 s 91. Carole Merle gagne le géant Femmes. La française, deuxième en géant aux championnats du monde 1989 et 1991 et en super-G aux Jeux Olympiques 1992, remporte la première médaille d'or de sa carrière. La course est un duel entre Carole Merle et Anita Wachter : la Française bat l'autrichienne de 0 s 40. La jeune allemande Martina Ertl (19 ans) complète le podium. Les descentes Hommes et Femmes, maintes fois reprogrammées, se disputent le même jour et sacrent 2 skieurs de deuxième série, qui n'étaient jamais montés sur un podium en coupe du monde, le suisse Urs Lehmann et la canadienne Kate Pace. Comme le craignaient les favoris, les descentes, disputées sur des pistes faciles avec de longs plats, se sont transformées en loterie. Urs Lehmann survole la descente et relègue ses dauphins, Atle Skårdal à 0 s 60 et A.J. Kitt à 0 s 92. Luc Alphand termine quatrième à 1 centième du podium. Kate Pace, qui s'était fracturée le poignet gauche à Haus im Ennstal le 21 janvier, devance la norvégienne Astrid Lødemel, l'autrichienne Anja Haas et la favorite Katja Seizinger, quatrième. Kjetil-André Aamodt gagne le slalom et sa deuxième médaille d'or. Le norvégien, vainqueur de la première manche, bat d'un souffle Marc Girardelli (à 0 s 04) et Thomas Stangassinger (à 0 s 11). Paul Accola, de retour après sa blessure au ménisque fin décembre, se classe cinquième, le favori Thomas Fogdö termine sixième et Alberto Tomba, grippé, abandonne dans la première manche. Le super-G Femmes est disputé le dernier jour des championnats du monde, à la limite de la régularité, avec un vent violent et des chutes de neige. Katja Seizinger remporte la première médaille d'or de sa carrière et devance Sylvia Eder, sœur d'Elfi, médaillée de bronze en slalom, et Astrid Loedemel, qui gagne ainsi sa deuxième médaille lors de ces championnats du monde. Ulrike Maier, double tenante du titre échoue à la quatorzième place et Carole Merle termine huitième. Les championnats du monde de Morioka se terminent dans la tourmente et le super-G Hommes est annulé. Le seul précédent remontait à la première édition en 1931 à Mürren avec la non-homologation du combiné. Kjetil-André Aamodt, vice-champion du monde du super-G à Saalbach et champion olympique en titre, rate l'occasion de remporter une troisième médaille d'or. La Norvège est la grande gagnante des championnats du monde de Morioka avec 7 médailles et 3 titres mondiaux. Forte d'une génération talentueuse et homogène, l'équipe de Norvège fait figure d'épouvantail à un an de ses Jeux Olympiques de Lillehammer. L'équipe de Suisse est sur une pente descendante : elle ne remporte qu'une improbable médaille d'or en descente et revient de Morioka à peine moins déçue qu'à Albertville. L'Italie ne gagne aucune médaille : les stars Alberto Tomba, grippé, et Deborah Compagnoni ont échoué. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1996: Championnats du monde de ski alpin, dans la Sierra Nevada, en Andalousie, dans le sud de l'Espagne du 12 au 25 février 1996. Ces championnats auraient dû avoir lieu en 1995, mais ont été reportés d'une année en raison du manque de neige dans la Sierra Nevada. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1997: Championnats du monde de ski alpin, à Sestrières (Italie) du 3 au 15 février 1997. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 1999: Championnats du monde de ski alpin, à Vail, dans le Colorado, aux États-Unis, du 2 au 14 février 1999. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2001: Championnats du monde de ski alpin, à Sankt Anton am Arlberg, dans le Tyrol, en Autriche, du 29 janvier au 10 février 2001. Portail du ski alpin Portail des années 2000 Portail de l'Autriche Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2003: Championnats du monde de ski alpin, à Saint-Moritz (Suisse) du 2 au 16 février 2003. La station suisse avait déjà accueilli les Championnats du monde de ski alpin en 1974 ainsi que les Jeux Olympiques d'hiver de 1928. Portail du ski alpin Portail des années 2000 Portail du canton des Grisons Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2005: Championnats du monde de ski alpin, à Bormio (Italie) du 29 janvier au 13 février 2005 sur la piste du Stelvio. C'est la première fois depuis 1966 que la Suisse ne rapporte aucune médaille des championnats du monde. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2007: Les championnats du monde de ski alpin 2007 se sont déroulés à Åre en Suède du 3 au 18 février. C'est la deuxième fois que la station suédoise organise cette compétition après l'édition de 1954. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2009: La 40e édition des Championnats du monde de ski alpin se déroule du 2 au 15 février 2009 à Val d'Isère (France). Le village savoyard se voit attribuer l'organisation de cette compétition bisannuelle le 3 juin 2004 à l'occasion du 44e Congrès de la Fédération internationale de ski, autorité organisatrice de l'événement, tenu à Miami (États-Unis). Les onze épreuves programmées sont disputées sur deux massifs entourant Val d'Isère : le massif de Bellevarde et celui de Solaise. Plusieurs travaux ont été effectués dans l'optique de ce rendez-vous international : les pistes (réhabilitation de la Face de Bellevarde, construction de la piste Rhône-Alpes sur la Face de Solaise) et les infrastructures (édification d'un centre de presse et de stades d'arrivée). En raison du retard de certains de ces travaux, menaçant l'existence même de ces mondiaux, plusieurs démissions ont été présentées au sein du comité d'organisation, la plus symbolique étant celle de l'ancien skieur triple champion olympique Jean-Claude Killy. En dépit de ces turbulences, Val d'Isère et sa région accueillent finalement à temps les 504 sportifs (204 femmes et 300 hommes) venus de 73 pays. Ces Mondiaux sont marqués par les performances de l'Américaine Lindsey Vonn qui remporte la descente et le super-G sur la piste Rhône-Alpes de Solaise, et du Suisse Didier Cuche, qui devient à 34 ans le plus vieux champion du monde de l'histoire en s'imposant dans le super-G en bas de la Face de Bellevarde, pour remporter le seul titre mondial de sa carrière. Le Français Julien Lizeroux gagne pour sa part deux médailles d'argent, celles du slalom et du super-combiné. Trouve plus

Championnats du Monde de ski alpin 2009 - Délégations: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2009, délégations: Il y a en tout 70 nations et 504 skieurs sélectionnés pour ces Championnats du monde. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2009, résultats détaillés: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2011: La 41e édition des championnats du monde de ski alpin se déroule du 7 au 20 février 2011 à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne. La station se voit attribuer, au détriment de la ville autrichienne Schladming, l'organisation de cette compétition bisannuelle le 25 mai 2006 à Vilamoura au Portugal par la Fédération internationale de ski, autorité organisatrice de l'événement. L'Allemagne et la station de Garmisch-Partenkirchen accueillent cet évènement pour la deuxième fois après l'édition 1978. L'édition 2011 réunit 525 athlètes issus de 69 délégations nationales. L'évènement comprend onze épreuves : la descente, le super G, le slalom géant, le slalom et le combiné pour chaque sexe, et une épreuve mixte la Coupe des nations. L'Autriche termine au premier rang des médailles avec quatre titres, tous acquis dans les épreuves féminines, incluant les deux titres d'Elisabeth Görgl, le titre d'Anna Fenninger et de Marlies Schild, devant la France lauréate du titre de la coupe des nations et du slalom masculin avec Jean-Baptiste Grange. En ce qui concerne les performances individuelles, Görgl remporte donc deux titres, l'Italien Christof Innerhofer obtient trois médailles avec l'or en super G, l'argent en combiné et le bronze en descente, et Maria Riesch remporte les deux seules médailles du pays organisateur avec deux médailles de bronze en descente et super G. Enfin, le Norvégien Aksel Lund Svindal est le seul skieur à conserver son titre mondial en remportant le combiné. La Suisse rafle 4 médailles de chocolat, dont 3 chez les femmes. En effet, Lara Gut finit 4e du Super-G et de la descente, alors que Dominique Gisin prend celle du super-combiné. Chez les hommes, c'est Didier Cuche qui prend la 4e place du Super-G, où il perd son titre. Ces championnats sont marqués par la performance de l'équipe italienne, assez décevante en Coupe du monde, qui avec 6 médailles dont le titre en Super G masculin, enregistre son meilleur résultat depuis 1997. Du côté des déceptions, la Suisse, qui avec une seule médaille signe sa moins bonne performance depuis 2005, contrastant avec ses 6 médailles remportées à Val-d'Isère en 2009. L'Allemagne, pays organisateur, qui espérait remporter au moins un titre grâce à Maria Riesch, ne rapporte que deux médailles de bronze. Avec ses 4 médailles, la France finit à la deuxième place du classement des nations. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2011, résultats détaillés: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2013: La 42e édition des championnats du monde de ski alpin se déroule du 4 au 17 février 2013 à Schladming (Autriche). La station se voit attribuer l'organisation de cette compétition bisannuelle le 29 mai 2008 à l'occasion du 46e Congrès de la Fédération internationale de ski, autorité organisatrice de l'événement, tenu au Cap (Afrique du Sud). Candidate malheureuse de l'élection des villes hôtes des éditions 2009 et 2011, la ville de Schladming accueille pour la deuxième fois ce rendez-vous après l'édition 1982. Pour la neuvième fois, l'Autriche est l'hôte de cet événement. Schladming a remporté le scrutin en étant préférée à Cortina d'Ampezzo (Italie), Saint-Moritz (Suisse) et Vail (États-Unis). Dès la première épreuve des Mondiaux, le super-G féminin le 5 février 2013, une des grandes favorites des épreuves de vitesse se blesse gravement : l'Américaine Lindsey Vonn chute à la réception d'un saut, souffre de ruptures des ligaments de son genou droit et d'une fracture du plateau tibial, ce qui la prive du reste de la saison et de la suivante, ratant ainsi les Jeux olympiques de Sotchi 2014. Vainqueur du super-G, du super-combiné et du slalom géant, l'Américain Ted Ligety marque ces championnats du monde en devenant le premier skieur depuis Jean-Claude Killy en 1968 à remporter trois médailles d'or dans un même évènement planétaire de ski alpin. Grâce à lui, et à l'avènement de la jeune Mikaela Shiffrin, médaille d'or du slalom à 17 ans et révélation de la saison, les États-Unis finissent en tête du tableau des médailles, mais c'est l'Autriche qui domine en nombre à domicile avec un total de huit podiums. Ces Mondiaux, disputés sur le massif de la Planai, devant des tribunes pleines et enthousiastes au « pays du ski » sont par ailleurs ceux de la confirmation pour les grands protagonistes du circuit international des années 2010 que sont Aksel Lund Svindal, vainqueur de la descente et de son cinquième titre mondial, Marcel Hirscher, tenant du gros globe de cristal, médaillé d'argent en géant et sacré en slalom le dernier jour en résistant à la pression de plus de 40 000 spectateurs entièrement acquis à sa cause, Tina Maze, reine de l'hiver 2012-2013 en Coupe du monde et gagnante de trois médailles à Schladming : or en super-G, argent en géant et au super-combiné, ou Maria Höfl-Riesch qui accroît encore son palmarès en remportant sur la Planai le super-combiné et en prenant le bronze en descente. Enfin, la France finit troisième au tableau des médailles et obtient son meilleur résultat depuis les championnats du monde 1974, disputés à Saint-Moritz, avec deux titres mondiaux individuels chez les dames — Marion Rolland en descente et Tessa Worley en géant — et quatre médailles en tout. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2013, résultats détaillés: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2015: La 43e édition des championnats du monde de ski alpin a lieu du 3 au 15 février 2015 dans les stations américaines de Vail et Beaver Creek aux États-Unis. Ce sont les 3e championnats du monde de ski alpin organisés par Vail après 1989 et 1999. En 1989, toutes les épreuves avaient lieu à Vail alors qu'en 1999, 7 épreuves se déroulaient dans la station et 3 dans la station voisine de Beaver Creek. La compétition dure 13 jours pendant lesquels se déroulent 11 épreuves : cinq épreuves individuelles masculines et féminines, et une épreuve par équipes mixtes. Les dix épreuves individuelles ont lieu à Beaver Creek, les compétitions masculines se disputent sur la piste Birds of Prey (oiseaux de proie), qui accueille chaque hiver une étape de la coupe du monde de ski alpin alors que les compétitions féminines prennent place sur la piste Raptor (rapace), située à quelques mètres de la Birds of Prey et tracée spécialement pour l'évènement. L'épreuve par équipe, quant à elle, se dispute à Vail sur la piste Golden Peak (Sommet doré). Avec neuf médailles dont cinq titres, l'Autriche sort grande gagnante de ces quarante-troisièmes championnats du monde de ski alpin. Chez les dames, la Slovène Tina Maze (gagnante de la descente et du super-combiné) et l'Autrichienne Anna Fenninger (première du super-G et du slalom géant) remportent chacune deux médailles d'or et une en argent, alors que l'Américaine Mikaela Shiffrin conserve son titre du slalom. Côté masculin, l'Autrichien Marcel Hirscher est le skieur le plus médaillé, avec deux titres (super-combiné et épreuve mixte par équipes avec l'Autriche) et une médaille d'argent (slalom géant). L'Américain Ted Ligety s'adjuge son cinquième titre mondial et le troisième consécutif en slalom géant après 2011 et 2013, ce qui constitue un exploit inédit. Le Français Jean-Baptiste Grange est pour la deuxième fois champion du monde de slalom, sous la neige, quatre ans après sa victoire aux Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen. Les compétitions se déroulent devant un nombreux public et sous un grand soleil, sauf le dernier jour où la deuxième manche du slalom messieurs se dispute sous des trombes de neige. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2015, résultats détaillés: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2017: La 44e édition des championnats du monde de ski alpin ont lieu du 6 février au 19 février 2017 dans la station suisse de Saint-Moritz, dans le canton des Grisons. Ce sont les 5e championnats du monde de ski alpin organisés par St-Moritz après 1934, 1948, 1974 et 2003. Marcel Hirscher réalise lors de ces Mondiaux le premier doublé slalom + slalom géant depuis Alberto Tomba à Sierra Nevada en 1996 il s'adjuge une médaille supplémentaire en terminant à la deuxième place du combiné. Mikaela Shiffrin remporte son troisième titre mondial du slalom consécutif, un exploit seulement réalisé par Christl Cranz dans les années 1930. Tessa Worley gagne pour sa part le slalom géant féminin pour la deuxième fois après son titre gagné en 2013 et remporte une médaille d'or supplémentaire avec Alexis Pinturault, Mathieu Faivre et Adeline Baud-Mugnier en battant la Slovaquie en finale de la compétition mixte par équipes. Le Canadien Erik Guay s'adjuge quant à lui le titre du Super-G et l'argent de la descente gagnée par Beat Feuz. La meilleure descendeuse de l'hiver, qui gagnera aussi le globe de cristal de la spécialité en fin de saison, Ilka Stuhec, s'impose dans l'épreuve féminine, tandis que les seuls titres de la suisse pays hôte sont gagnés en combiné par Wendy Holdener et Luca Aerni et Beat Feuz dans la discipline reine de la descente. Avec neuf podiums, l'Autriche termine en tête du tableau des médailles devant la Suisse et la France. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019: Les championnats du monde de ski alpin 2019, quarante-cinquième édition des championnats du monde de ski alpin, ont lieu du 5 février au 17 février 2019 à Åre, en Suède. C'est la troisième fois qu'ils s'y déroulent, après 1954 et 2007. Ces championnats marquent les dernières courses de leurs carrières de deux des plus grands champions du ski alpin des années 2000 et 2010 et en général : Lindsey Vonn et Aksel Lund Svindal, qui pour leurs derniers départs, terminent tous deux sur les podiums de la descente: Vonn médaillée de bronze de la course gagnée par Ilka Štuhec et Svindal médaillé d'argent à 2/100e de seconde de son coéquipier Kjetil Jansrud. Ces Mondiaux permettent également à Mikaela Shiffrin de remporter en slalom son quatrième titre mondial d'affilée ce qu'aucun skieur ou skieuse dans l'histoire n'a réalisé avant elle, toutes disciplines confondues. L'américaine de 23 ans s'impose également pour la première fois dans une discipline de vitesse en gagnant le Super G au premier jour des Mondiaux et prend la médaille de bronze du slalom géant. Le dernier jour de compétition, Marcel Hirscher s'adjuge son troisième titre mondial du slalom pour gagner une septième médaille d'or aux Mondiaux et devenir dans la discipline l'égal d'Ingemar Stenmark, le seul autre slalomeur trois fois titré. Il mène par ailleurs un triplé autrichien (Michael Matt en argent, Marco Schwarz en bronze) inédit aux championnats du monde. Henrik Kristoffersen remporte le premier titre mondial de sa carrière dans le slalom géant devant Hirscher, Wendy Holdener gagne comme Shiffrin deux médailles d'or, dans le combiné alpin et dans le Team Event avec l'équipe de Suisse. Ilka Štuhec conserve le titre de la descente qu'elle avait gagné à Saint-Moritz en 2017 (un exploit qui n'avait pas été réalisé dans la discipline depuis Maria Walliser en 1987 et 1989), et Petra Vlhová gagne la première médaille d'or de la Slovaquie en ski alpin avec sa victoire dans le slalom géant. Elle termine également en argent dans le combiné et en bronze dans le slalom. Alexis Pinturault et Dominik Paris remportent eux aussi leurs premiers titres mondiaux, respectivement dans le combiné alpin et en Super G. Dans cette course, Johan Clarey, co-médaillé d'argent, devient à 38 ans le plus vieux skieur à monter sur un podium aux Mondiaux. La Suisse et la Norvège suivis par les États-Unis terminent en tête du tableau des médailles avec deux titres et quatre podiums chacun. L'Autriche compte huit podiums, mais une seule victoire, celle de Marcel Hirscher. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Combiné alpin femmes: La manche de descente et la manche de slalom du Combiné alpin femmes des Championnats du monde de ski alpin 2019 ont lieu le 8 février. Championne du monde de la discipline en 2017, Wendy Holdener conserve son titre devant Petra Vlhová et Ragnhild Mowinckel qui remportent leurs premières médailles aux Championnats du monde. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Combiné alpin hommes: Les manches de descente et de slalom du Combiné alpin hommes des Championnats du monde de ski alpin 2019 ont lieu le 11 février. Alexis Pinturault remporte son premier titre mondial en terminant 24e de la descente et 2e du slalom. Dans une course aux départs abaissés, Štefan Hadalin qui a fini 30e de la descente, s'élance le premier dans le slalom et réalise le meilleur temps. Il n'est devancé que par Pinturault de 24/100 de seconde au total des deux manches, alors que Marco Schwarz, qui avait fini devant eux dans la descente, est battu dans le slalom et se contente de la médaille de bronze. Tous les spécialistes de la vitesse qui suivent, et notamment Dominik Paris, meilleur temps de la descente avec 1 seconde 52 d'avance sur Pinturault, se cassent les dents sur un tracé particulièrement technique et de plus en plus dégradé. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Compétition par équipes: L'épreuve par équipes nationales mixtes (Team Event) en forme de slaloms parallèles des Championnats du monde de ski alpin 2019 a lieu le 12 février L'équipe de Suisse, championne olympique en titre, remporte son premier titre mondial dans cette épreuve, notamment grâce à Wendy Holdener et Ramon Zenhäusern qui remportent tous leurs duels, Zenhäusern signant les trois meilleurs temps sur le parcours,, pour finalement offrir le titre à la Suisse en battant Marco Schwarz de 54/100e de seconde dans le dernier duel de la finale, permettant à son équipe de s'imposer à deux victoires partout avec une avance de 77/100e sur l'Autriche. L'Italie et ses jeunes coureurs remportent le bronze sur la disqualification de Linus Strasser face à Alex Vinatzer alors que l'Allemagne l'avait emporté au temps, ce qui débouche sur une victoire italienne 3-1. La France, tenante du titre, est éliminée en quart de finale par l'Allemagne Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Descente femmes: La Descente femmes des Championnats du monde de ski alpin 2019 a lieu le 10 février. Sur un parcours au départ abaissé, Ilka Štuhec conserve le titre qu'elle avait remporté en 2017. Elle s'impose devant Corinne Suter qui remporte une deuxième médaille dans ces Mondiaux après le bronze en Super G, et Lindsey Vonn pour le dernier départ de sa carrière. L'Américaine quitte ainsi le ski de compétition sur une huitième médaille aux championnats du monde. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Descente hommes: La descente messieurs des Championnats du monde de ski alpin 2019 a lieu le 9 février. Disputée avec un départ abaissé, sous les chutes de neige avec vent, brouillard et des conditions de visibilité précaires, l'épreuve se conclut par un doublé norvégien : Kjetil Jansrud remporte son premier titre mondial devant son coéquipier quintuple champion du monde Aksel Lund Svindal médaillé d'argent pour le dernier départ de sa carrière. Vincent Kriechmayr, déjà présent sur le podium du Super G, complète le trio de médaillés. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Slalom femmes: Les deux manches du Slalom femmes des Championnats du monde de ski alpin 2019 ont lieu le 16 février. Sur la piste Gästrappet baignée de soleil, Mikaela Shiffrin montre en deuxième manche les raisons pour lesquelles elle est la meilleure slalomeuse au monde depuis plus de six ans. Devancée dans le premier acte par Wendy Holdener et Anna Swenn-Larsson, l'Américaine de 23 ans parcourt le 2e tracé tout en maîtrise, en contrôle et techniquement au-dessus du lot. Seule à passer la ligne d'arrivée en moins d'une minute, elle repousse loin toutes ses rivales, à commencer par Swenn-Larsson, deuxième à plus d'une demi-seconde, alors que la championne du monde 2019 du slalom géant Petra Vlhová revient de la 5e place en première manche pour prendre le bronze, et que Wendy Holdener, dernière à s'élancer, rate une porte dès le haut du tracé, mais remonte et termine sa course. Mikaela Shiffrin réalise ainsi un exploit historique, seule skieuse dans l'histoire de son sport, hommes et femmes confondus, à avoir remporté quatre titres mondiaux d'affilée dans la même discipline Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Slalom Géant femmes: Les deux manches du Slalom Géant femmes des Championnats du monde de ski alpin 2019 ont lieu le 14 février. Auteure de deux manches solides, Petra Vlhová devient la première championne du monde en ski alpin de la Slovaquie, hommes et femmes confondus. 2e temps sur le premier tracé, 3e chrono de la deuxième manche (où la Néo-Zélandaise Alice Robinson, 30e de la manche initiale et donc première partante de la deuxième, a signé le meilleur temps devant Clara Direz), Vlhová parvient à prendre le meilleur sur Viktoria Rebensburg qui était en tête, non seulement après la première manche, mais jusqu'au dernier chrono intermédiaire avec 40/100e d'avance, et qui a tout perdu sur les dernières portes pour finir avec la médaille d'argent à 14/100e. Pas vraiment dans le coup pour la victoire sur les deux actes de cette course, Mikaela Shiffrin, championne olympique en titre de la discipline, se contente de la médaille de bronze. Il en va de même avec Tessa Worley, qui était la tenante du titre, 5e de la première manche, gênée par des rafales de vent sur le deuxième parcours et 6e au final. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Slalom Géant hommes: Les deux manches du Slalom Géant hommes des Championnats du monde de ski alpin 2019 ont lieu le 15 février. Quatre ans près son unique victoire en Coupe du monde dans la discipline, Henrik Kristoffersen remporte le premier titre mondial de sa carrière. Il doit son succès à sa meilleure maîtrise du deuxième tracé, par rapport à Marcel Hirscher et Alexis Pinturault qui l'avaient devancé en première manche et qui finissent respectivement en argent et en bronze. La plus belle remontée de cette course est celle de Marco Schwarz, 16e temps de la première manche, et qui se montre le plus rapide sur le second tracé pour décrocher la 5e place finale. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Slalom hommes: Les deux manches du Slalom hommes, dernière course des Championnats du monde de ski alpin 2019 ont lieu le 17 février. Au terme de la première manche, Marcel Hirscher creuse de gros écarts. Seul Alexis Pinturault parvient à se placer à une demi-seconde (56/100e). Tous les autres sont à plus d'une seconde, et à partir du 7e temps, à plus de deux secondes. Hirscher construit de cette manière sa troisième victoire mondiale dans la discipline pour devenir l'égal d'Ingemar Stenmark, le seul autre slalomeur trois fois titré. Prudent sur le deuxième tracé, il ne réalise que le 25e temps, largement suffisant pour mener un triplé autrichien avec Michael Matt à 65/100e et Marco Schwarz à 76/100e au total des deux manches. Marcel Hirscher gagne le seul titre de l'Autriche dans ces Mondiaux, exactement comme il l'avait fait en 2013. Alexis Pinturault, largement dans le coup jusqu'au troisième intermédiaire, commet ensuite une faute d'intérieur, se rétablit, et termine 4e à 93/100e du vainqueur. C'est la première fois aux championnats du monde qu'une nation réalise un triplé en slalom. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Super G femmes: Le Super G féminin des Championnats du monde 2019, disputé sur la piste de vitesse Strecke d'Åre le 5 février et première course de ces Mondiaux, est remporté par Mikaela Shiffrin qui ne s'était jamais encore alignée dans la discipline aux Mondiaux et qui a signé ses trois premières victoires en trois courses disputées lors de la Coupe du monde 2018-2019, restant donc invaincue en Super G à ce point de l'hiver. En tête pour quelques centièmes à tous les chronos intermédiaires, elle conserve sur la ligne d'arrivé une infime avance sur Sofia Goggia (2/100e de seconde soit 51 centimètres) pour crier de joie et d'étonnement dans l'aire d'arrivée. Elle est la deuxième américaine championne du monde du Super G après Lindsey Vonn en 2009. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2019 - Super G hommes: Le Super G hommes des Championnats du monde de ski alpin 2019 a lieu le 6 février sur la piste Olympia d'Åre. Il est remporté par Dominik Paris devant Johan Clarey et Vincent Kriechmayr, médaillés d'argent ex-aequo. Alors que Paris remporte son premier titre mondial, Johan Clarey devient le plus vieux médaillé aux championnats du monde de ski alpin à 38 ans. Du fait qu'il y a deux médaillés d'argent au chrono identique au centième de seconde, le bronze n'est pas attribué dans cette course. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2021: Les championnats du monde de ski alpin 2021, quarante-sixième édition des championnats du monde de ski alpin, auront lieu en 2021 à Cortina d'Ampezzo, en Italie. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2023: Les championnats du monde de ski alpin 2023, quarante-septième édition des championnats du monde de ski alpin, auront lieu en 2023 à Courchevel-Méribel, en France. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin 2025: Les championnats du monde de ski alpin 2025, quarante-huitième édition des Championnats du monde de ski alpin, auront lieu en février 2025 à Saalbach en Autriche. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin de 1991: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin de 1996: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin de 1997: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin de 1999: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin de 2001: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin de 2003: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin de 2005: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin de 2007: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin handisport: Les Championnats du monde de ski alpin handisport réunissent des athlètes handicapés de tous pays pour des épreuves handisports. Y participent des athlètes handicapés physiques ou visuels (amputés, aveugles, infirmes moteurs, cérébraux ou en fauteuil roulant, ou tout autre handicap physique) ainsi que les athlètes handicapés mentaux. Ils sont organisés par le Comité international paralympique et ont lieu tous les deux ans les années impaires. La dernière édition s'est déroulée à La Molina en Espagne en 2013. Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin/Resultats par vainqueurs: Trouve plus

Championnats du monde de ski alpin/résultats par vainqueurs: Trouve plus

Championnats du monde de ski de vitesse: Les Championnats du monde de ski de vitesse sont une compétition bisannuelle de ski de vitesse où les meilleurs skieurs de vitesse se retrouvent. Sport de démonstration à l'occasion des jeux olympiques d'hiver de 1992 à Albertville, les championnats du monde sont aujourd'hui l'événement le plus prestigieux, suivi de la coupe du monde de ski de vitesse. Les premiers championnats du monde officiellement reconnues par la FIS sont ceux de 1995. Trouve plus

Championnats du monde de ski de vitesse 2007: Les Championnats du monde de ski de vitesse 2007 se sont déroulés du 16 au 19 avril 2007 à Verbier (Suisse) sous l'égide de la fédération internationale de ski. Il y a deux titres à attribuer, un pour les hommes et un pour les femmes. Il s'agit d'une compétition bisannuelle. Trouve plus

Championnats du monde de ski de vitesse 2009: Les Championnats du monde de ski de vitesse 2009 se déroulent du 17 au 24 janvier 2009 à Vars (France) sous l'égide de la fédération internationale de ski. Il y a deux titres à attribuer, une pour les hommes et une pour les femmes. Il s'agit d'une compétition bisannuelle. La marraine de l'évènement est la championne olympique 2008 de BMX Anne-Caroline Chausson. Une épreuve de la coupe du monde de ski de vitesse 2008 s'est déroulée sur la piste de Vars pour permettre aux compétiteurs de se familiariser avec la piste un an avant ces championnats du monde. Trouve plus

Championnats du monde de ski de vitesse 2011: Les Championnats du monde de ski de vitesse 2011 se sont déroulés du 18 au 21 avril 2011 à Verbier (Suisse) sous l'égide de la fédération internationale de ski. Deux titres sont attribués, un pour les hommes et un pour les femmes. Trouve plus

Championnats du monde de ski de vitesse 2019: Les Championnats du monde de ski de vitesse 2019 se sont déroulés du 21 au 23 mars 2019 à Vars (France) sous l'égide de la fédération internationale de ski. Deux titres ont été attribués, un pour les hommes et un pour les femmes. Depuis 2001 (année à partir de laquelle ces championnats ont été reconnus par la FIS), c'est la 3e fois qu'ils sont organisés à Vars, après ceux de 2009 et 2013. Chez les hommes, l'italien Simone Origone l'emporte pour la 6e fois. Il devance le français Simon Billy qui monte pour la 1re fois sur la 2e marche du podium. Chez les femmes, la suédoise Britta Backlund l'emporte pour la 1re fois. Pour sa 1re participation, la skieuse alpine Nicole Schmidhofer, qui vient de remporter la Coupe du Monde de descente 2019, termine à la 4e place, au pied du podium. Trouve plus

Championnats du monde de ski de vitesse 2021: Les Championnats du monde de ski de vitesse 2021 se dérouleront à Vars (France) sous l'égide de la fédération internationale de ski. Deux titres seront attribués, un pour les hommes et un pour les femmes. Ce sera la 7e fois qu'ils seront organisés à Vars. Il était initialement envisagé que que ces championnats soient organisés à Grandvalira (Andorre). Trouve plus

Championnats du monde de ski nordique: Les Championnats du monde de ski nordique est une compétition bi-annuelle de ski nordique organisé par la FIS. Ces championnats regroupent des épreuves de ski de fond, de saut à ski et de combiné nordique. Le biathlon, autre épreuve de ski nordique, possède ses propres championnats du monde. Trouve plus

Championnats du monde de ski nordique 1925: L'édition 1925 des championnats du monde de ski nordique s'est déroulée à Johannisbad (Tchécoslovaquie) du 4 février au 14 février. Trouve plus

Championnats du monde de ski nordique 1926: L'édition 1926 des championnats du monde de ski nordique s'est déroulée à Lahti (Finlande) du 4 février au 7 février. Trouve plus

Championnats du monde de ski nordique 1927: Championnats du monde de ski nordique. L'édition 1927 s'est déroulée à Cortina d'Ampezzo (Italie) du 2 février au 5 février. Trouve plus

Championnats du monde de ski nordique 1929: Championnats du monde de ski nordique. L'édition 1929 s'est déroulée à Zakopane (Pologne) du 5 février au 9 février. Trouve plus

Championnats du monde de ski nordique 1930: Championnats du monde de ski nordique. L'édition 1930 s'est déroulée à Oslo (Norvège) du 27 février au 1er mars. Trouve plus

Championnats du monde de ski nordique 1931: Championnats du monde de ski nordique. L'édition 1931 s'est déroulée à Oberhof (Allemagne) du 13 février au 15 février. Trouve plus

Championnats du monde de ski nordique 1933: Championnats du monde de ski nordique. L'édition 1933 s'est déroulée à Innsbruck (Autriche) du 8 février au 12 février. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...