Rechercher dans ce blog

dimanche 31 janvier 2021

Championnat de France des rallyes 2001, Championnat de France des rallyes 2002, Championnat de France des rallyes 2003, Championnat de France des rallyes 2004, Championnat de France des rallyes 2005,

Championnat de France des rallyes 2001: Le Championnat de France des rallyes 2001 s'est disputé sur dix épreuves et a vu le sacre de Sébastien Loeb sur une Citroën Xsara Kit-Car. Cette année-là, il fut parallèlement champion du monde JWRC aux commandes d'une Citroën Saxo S1600. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2002: Première Saison avec deux championnats, un premier voulu comme « vitrine » par la FFSA avec uniquement des Super 1600 et un second ouvert aux autres autos. À noter que le championnat S1600 est « mixte », c'est-à-dire que certaines épreuves ont lieu sur asphalte, d'autres sur terre. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2003: Seconde et dernière Saison avec deux championnats. Le championnat Super 1600 (censé être une "vitrine" prend l'eau. Retrait de Ford, implication "semi-officielle" de Citroën pousseront la fédération a réunifier les deux compétitions. Dès 2004, le Championnat de France des rallyes retrouvera sa forme initiale : ouverts aux WRC et entièrement asphalte. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2004: Redevenu 100 % asphalte et « rouvert » à toutes les catégories, le Championnat de France des rallyes 2004 a vu la victoire finale de Stéphane Sarrazin sur Subaru Impreza WRC. Venu du circuit, il a dû batailler ferme contre les deux anciens champions de France « Asphalte » Alexandre Bengué et Benoît Rousselot tous deux sur Peugeot 206 WRC. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2005: La saison 2005 du Championnat de France des rallyes sacra Nicolas Bernardi comme champion de France des Rallyes devant Patrick Henry, tous deux sur des Peugeot 206 WRC couvées par le Bozian Racing. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2006: Il vit le sacre de Nicolas Vouilloz sur une Peugeot 307 WRC devant Cédric Robert sur Renault Clio S1600. Malgré une voiture moins puissante, le pilote Renault parvint à jouer le titre jusqu'au bout grâce à sa régularité et son invincibilité en classe A6. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2007: Le Championnat de France des rallyes 2007 est un championnat de rallye automobile organisé par la Fédération française du sport automobile (FFSA) en 2007, et comportant 8 courses. Si en termes de points, c'est l'Ardéchois Jean-Marie Cuoq qui remporte ce championnat, il fut déclassé, ainsi que d'autres concurrents, lors de l'affaire des reconnaissances du Rallye du Var[Quoi ?]. C'est donc Patrick Henry qui remporte le titre sur le tapis vert. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2008: À 62 ans, le vétéran Dany Snobeck devient champion de France des Rallyes devant le normand Éric Brunson. Ancien pistard comme Stéphane Sarrazin, il a cependant roulé davantage en rallye que l'ex-pilote de F1 au cours de sa carrière. 2008 marque aussi la première édition du championnat team remporté par le préparateur picard MSR. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2009: La saison 2009 du Championnat de France des rallyes est marqué par la première victoire au général d'une "Super 2000" (au Rallye du Rouergue) et au premier sacre d'une "Super 2000". Il s'agit à chaque fois de Guillaume Canivenq.Âgé de 27 ans, il a décroché son premier titre de Champion de France des rallyes. Pour la première fois de l'histoire, il a donc permis à une auto de la catégorie Super 2000 de s'imposer au plus haut niveau hexagonal. Guillaume Canivenq est également le lauréat du Trophée BF Goodrich. Le Team GPC Motorsport enlève quant à lui la deuxième édition du Championnat de France des Rallyes Teams, face à une concurrence forte de sept équipes engagées. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2010: Premier titre national pour Bryan Bouffier avec une Peugeot 207 S2000 officielle. C'est la deuxième fois qu'une S2000 remporte un Championnat de France des rallyes. À noter qu'il avait auparavant acquis 3 titres de champion en Pologne dont 2 pour la marque au lion. Cédric Robert échoue pour la 3e fois dans la course au titre après 2002 et 2006 Cette année, pour la première fois, le Rallye Lyon-Charbonnières n'a pas fait l'ouverture du championnat de France des Rallyes au profit du Rallye du Touquet. Pour la première fois dans le cadre du championnat de France des Rallyes, les pilotes ont parcouru 4 fois une spéciale chronométrée de 50 Kilomètres lors du Rallye du Limousin. Le rallye Alsace-Vosges n'est pas au calendrier car l'épreuve française du Championnat du monde des rallyes 2010 se déroule en Alsace. La nouvelle épreuve Alsacienne, le Rallye de France – Grand National comptera, à la fois pour le championnat de France des Rallyes 2010 mais aussi pour le Championnat du monde des rallyes 2010. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2011: Pour la seconde année consécutive, c'est le Rallye du Touquet qui ouvre la saison. À noter aussi la présence du Rallye de France – Grand National qui, comme la saison précédente, compte pour la championnat de France et pour le Championnat du monde. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2012: Cette année 2012, le championnat de France des rallyes accueille une nouvelle manche, le rallye des Vins-Mâcon, en remplacement du Rallye de France – Grand National qui disparaît car il restait dans l'ombre de la manche française du championnat du monde. À part cela, aucune autre modification du calendrier, c'est toujours le Rallye du Touquet qui ouvre le championnat et c'est le rallye du Var qui le clôture. C'est Jean-Marie Cuoq qui a été titré champion de France 2012 chez les pilotes et Marielle Grandemange chez les copilotes. Le team Saintéloc Racing - Mister Auto remporte de championnat pour la deuxième année consécutive. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2013: La saison 2013 du championnat de France des rallyes accueille une manche supplémentaire avec le Rallye d'Antibes qui revient dans un championnat qu'il avait quitté en 2001. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2014: La saison 2014 perd la manche du Rallye des Vins-Mâcon, non remplacée mais restant épreuve suppléante. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2015: La saison 2015 perd le Rallye du Limousin par manque de participants mais gagne le Rallye Tour de Corse, disputé en tant que manche française du WRC ainsi qu'en septième manche du championnat de France des rallyes du 1er au 4 octobre 2015. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2016: La saison 2016 du championnat de France des rallyes se déroule du 18 mars au 27 novembre 2016 et retrouve le Rallye du Limousin placé désormais en juin. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2017: La saison 2017 du championnat de France des rallyes se déroule du 17 mars au 26 novembre 2017 et intègre le Rallye Cœur de France pour la première fois depuis la saison 2003. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2018: La saison 2018 du championnat de France des rallyes se déroule du 15 mars au 25 novembre 2018. Cette saison conserve l'épreuve le Rallye Cœur de France comme l'année précédente mais intègre pour la première fois le Rallye Vosgien qui prend le nom de Rallye Vosges Grand Est. Pour le championnat Terre, après l'annulation du Rallye Terre de l'Auxerrois deux années de suite, cette épreuve est remplacée par le Rallye Terre de Castine. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2019: La saison 2019 du championnat de France des rallyes se déroule du 15 mars au 24 novembre 2019. Cette saison conserve l'ensemble des épreuves de la saison précédente. Pour le championnat Terre, après l'annulation du Rallye Terre du Diois en 2018, cette épreuve est remplacée par le Rallye Terre du Haut-Var qui redonne vie au mythique Rallye des 1000 Pistes. Trouve plus

Championnat de France des rallyes 2020: La saison 2020 du championnat de France des rallyes se déroule du 12 mars au 29 novembre 2020. Mais suite à la pandémie de Covid-19, trois rallyes asphaltes ont été annulés et trois aussi sur terre. Les titres sont finalement attribués malgré le faible nombre d'épreuves. Trouve plus

Championnat de France des rallyes Terre 2012: Cette année, le championnat de France des rallyes accueille deux nouvelles manches, le Rallye Terre Ouest Provence, en ouverture de saison, et le Rallye Terre de Lozère, le premier week-end de septembre. On note aussi la disparition du Rallye Terre de Langres qui se disputait fin juillet. Trouve plus

Championnat de France des tribunes: Le championnat de France des tribunes est un championnat honorifique qui récompense le meilleur public de Ligue 1 et de Ligue 2. Trouve plus

Championnat de France d'omnium: Trouve plus

Championnat de france d'orthographe: Trouve plus

Championnat de France du 50 kilomètres marche: Trouve plus

Championnat de France du 50 km marche: Trouve plus

Championnat de France du 500 mètres: Le championnat de France de l'épreuve du 500 m est l'une des épreuves au programme des championnats de France de cyclisme sur piste. L'épreuve est disputée par les femmes uniquement. Elle est au programme depuis 1995. Sandie Clair détient le record de victoire dans cette épreuve avec 8 succès dont 7 d'affilée. Trouve plus

Championnat de France du 500m: Trouve plus

Championnat de France du demi-fond: Trouve plus

Championnat de France du keirin: Le championnat de France de keirin est l'une des épreuves au programme des championnats de France de cyclisme sur piste. L'épreuve est disputée par les hommes et les femmes (depuis 2012) dans deux catégories d'âges. Trouve plus

Championnat de France du kilomètre: Le championnat de France de l'épreuve du kilomètre est l'une des épreuves au programme des championnats de France de cyclisme sur piste. L'épreuve est disputée par les hommes. Elle n'est plus au programme chez les femmes depuis 1994. Avant 1992, les Championnats professionnels et amateurs étaient distincts mais seuls les amateurs avaient un titre sur cette épreuve. Les Championnats de France du kilomètre sont open depuis 1992. Trouve plus

Championnat de France du scratch: Le championnat de France du scratch est l'une des épreuves au programme des championnats de France de cyclisme sur piste. Trouve plus

Championnat de France d'ultimate indoor D1: Le Championnat de France d'ultimate en salle National 1, est une compétition annuelle entre les meilleurs clubs d'ultimate en salle de France. Le vainqueur de cette compétition est désigné Champion de France d'ultimate en salle. Le championnat est organisé par la Fédération Française de Flying Disc (F.F.F.D.) par l'intermédiaire de la Commission ultimate. Trouve plus

Championnat de France d'ultimate outdoor open: Le Championnat de France d'ultimate outdoor open, est une compétition annuelle entre les meilleurs clubs d'ultimate sur gazon de France. Le vainqueur de cette compétition est désigné Champion de France d'ultimate outdoor section open. Le championnat est organisé par la Fédération flying disc France (FFDF) par l'intermédiaire de la Commission ultimate. Trouve plus

Championnat de France Elite 2 de rugby à XIII: Trouve plus

Championnat de France Élite 2008-2009: Trouve plus

Championnat de France Élite de hockey sur gazon 2010-2011: Trouve plus

Championnat de France en parties semi-rapides: Le Championnat de France de Scrabble duplicate en parties semi-rapides (c'est-à-dire en deux minutes par coup) a eu lieu de 1994 à 2004. Il s'agissait d'une épreuve par centres régionaux, les résultats étant ensuite centralisés. Des titres étaient également attribués par séries. Ce championnat a logiquement disparu lorsque le Championnat de France de Scrabble duplicate individuel est passé de trois à deux minutes par coup en 2005. Il a été transformé en Simultané mondial en parties semi-rapides. Avec cinq titres en onze éditions, Antonin Michel est le recordman absolu de l'épreuve. Huit autres scrabbleurs l'ont emporté une fois. IL y eut deux fois des vainqueurs ex-aequo. Trouve plus

Championnat de France espoir de rugby à XV: Trouve plus

Championnat de France Espoir de Scrabble duplicate: Le Championnat de France de Scrabble des 18-25 ans créé en 2005 est devenu l'année suivante le Championnat de France Espoir (toujours réservé aux joueurs entre 18 et 25 ans). Il se déroule sur les parties de la Coupe d'Aix lors du Festival d'Aix-les-Bains chaque année. Le nombre entre parenthèses correspond au classement final à la Coupe d'Aix. Portail de la France Portail des jeux Trouve plus

Championnat de France espoirs de rugby à XV: Le championnat de France espoirs de rugby à XV, également appelé championnat de Frantz Reichel-espoirs de rugby à XV, est une compétition annuelle réservée aux équipes de catégorie « moins de 21 ans », rassemblant les clubs dont l'équipe première évolue en compétition professionnelle, ainsi que plusieurs clubs de division fédérale suivant leurs résultats sportifs. Depuis 2007, il se compose d'une phase qualificative de trois poules de dix équipes, avec une phase finale pour chaque poule. Trouve plus

Championnat de France F4: Trouve plus

Championnat de France F4 2012: Trouve plus

Championnat de France F4 2015: Trouve plus

Championnat de France F4 2016: Trouve plus

Championnat de France F4 2017: Trouve plus

Championnat de France F4 2018: Trouve plus

Championnat de France F4 2019: Trouve plus

Championnat de France fédéral de football 1943-1944: Le championnat de France de football 1943-1944 est le cinquième championnat dit « de guerre ». C'est le seul championnat "fédéral" et professionnel de football organisé en France pendant ces années de guerre. Il a été remporté par l'équipe fédérale Lens-Artois. Trouve plus

Championnat de France féminin de balle au tambourin: Le Championnat de France de balle au tambourin féminin comporte une élite de six clubs évoluant en « Nationale 1 féminine ». La saison se tient du printemps à l'automne. Trouve plus

Championnat de France féminin de basket-ball: Trouve plus

Championnat de France féminin de beach-volley: Trouve plus

Championnat de France féminin de football: Le championnat de France féminin de football, aussi appelé Division 1 ou D1 féminine et officiellement D1 Arkema pour des raisons de parrainage, est le championnat féminin français de football de plus haut niveau. Créé pour la première fois en 1919 par la Fédération des sociétés féminines sportives de France (FSFSF) puis disparu en 1932, il renaît en 1974 sous l'égide de la Fédération française de football (FFF). Après deux décennies de championnat composées de groupes régionaux et d'une phase finale, c'est en 1992 qu'apparait le premier championnat féminin composé d'un seul groupe national. Si le format des divisions inférieures a souvent été chamboulé, le format de première division n'a plus changé depuis les années 1990. L'Olympique lyonnais est le club qui a remporté le plus de titres de première division (14), il détient également le record du nombre de victoires consécutives (14, série en cours) et est le tenant du titre de la compétition. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1974-1975: Le Championnat de France féminin 1974-1975 est la 1re édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose seize clubs français répartis dans quatre groupes de quatre équipes, en une série de trois rencontres. Les deux meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes aller-retour, à l'exception de la finale qui ne se joue que sur un match. Les dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. À l'issue de la saison, le Stade de Reims décroche le premier titre de champion de France de son histoire en battant en finale l'AS Orléans, sur le score de cinq buts à zéro. Dans le bas du classement, le Caluire SCSC, l'US Cannes-Bocca, l'ARC Cavaillon, l'US Fourmieset le SC Challans sont relégués en division inférieure. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1975-1976: Le Division 1 1975-1976 est la 2e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose dix-huit clubs français répartis dans quatre groupes de quatre et cinq équipes, en une série de six et huit rencontres jouées durant la saison de football. Les meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les demi-finales de la compétition. La phase finale consiste en deux tours de confrontations directes aller-retour. Les dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. Lors de l'exercice précédent, l'AS Pusignan, le Stade quimperois, l'AS Étrœungt, l'Olympique de Marseille, l'US Colomiers, l'US Blanzy-Montceau et le FC Yonnais, ont gagné le droit d'évoluer à ce niveau après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le Stade de Reims décroche le deuxième titre de champion de France de son histoire en battant en finale le FC Rouen, sur le score cumulé de huit buts à un. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1976-1977: Le Division 1 1976-1977 est la 3e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose vingt clubs français répartis dans quatre groupes de cinq équipes, en une série de huit rencontres jouées durant la saison de football. Les deux meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes aller-retour. Les dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. À l'issue de la saison, le Stade de Reims décroche le troisième titre de champion de France de son histoire en battant en finale le Caluire SCSC, sur le score cumulé de quatre buts à un. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1977-1978: Le Division 1 1977-1978 est la 4e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose vingt clubs français répartis dans quatre groupes de cinq équipes, en une série de huit rencontres jouées durant la saison de football. Les deux meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes aller-retour. Les dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. À l'issue de la saison, l'AS Étrœungt décroche le premier titre de champion de France de son histoire en battant en finale le Stade de Reims, tenant du titre, sur le score cumulé de deux buts à un. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1978-1979: Le Division 1 1978-1979 est la 5e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose vingt clubs français répartis dans quatre groupes de cinq équipes, en une série de huit rencontres jouées durant la saison de football. Les deux meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes aller-retour. Les dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. À l'issue de la saison, l'AS Étrœungt décroche le deuxième titre de champion de France de son histoire en battant en finale le Stade de Reims, sur le score cumulé de trois buts à deux. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1979-1980: Le Division 1 1979-1980 est la 6e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose quarante-huit clubs français répartis dans six groupes de huit équipes, en une série de quatorze rencontres jouées durant la saison de football. Les meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les demi-finales de la compétition qui consiste en deux mini-tournoi à trois qui s'affrontent à une seule reprise. Les deux meilleures équipes s'affrontent enfin lors de la finale du championnat à la fin de la saison. Les dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. À l'issue de la saison, le Stade de Reims décroche le quatrième titre de champion de France de son histoire en battant en finale l'ASJ Soyaux, sur le score de deux buts à zéro. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1980-1981: Le Division 1 1980-1981 est la 7e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose quarante-huit clubs français répartis dans six groupes de huit équipes, en une série de quatorze rencontres jouées durant la saison de football. Les meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les demi-finales de la compétition qui consiste en deux mini-tournois de trois équipes qui s'affrontent une seule fois. Les deux meilleures équipes s'affrontent enfin lors de la finale du championnat à la fin de la saison. Les dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. À l'issue de la saison, l'AS Étrœungt décroche le troisième titre de champion de France de son histoire en battant en finale le Stade de Reims, tenant du titre, lors de la séance de tirs au but (5-4). Dans le bas du classement, le SA Issoudun, l'AS Sault-lès-Rethel, l'US Crépy en Valois, le SC Le Rheu, le SO Châtelleraudais, l'ASPTT Toulon, l'AS Romagnat, le FCE Arlac et le Langon FC, sont relégués en division inférieure. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1981-1982: Le Division 1 1981-1982 est la 8e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose quarante-huit clubs français répartis dans six groupes de huit équipes, en une série de quatorze rencontres jouées durant la saison de football. Les meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les demi-finales de la compétition qui consiste en deux mini-tournoi à trois qui s'affrontent une seule fois. Les deux meilleures équipes s'affrontent enfin lors de la finale du championnat à la fin de la saison. Les dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. Lors de l'exercice précédent, le Vitry FC, l'AAJ Blois, le FR Sessenheim, le FCF Condéen, le FC Nieppois, l'US Mans, le Grenoble FF, le Beaucaire Olympique et le Toulouse OAC, ont gagné le droit de participer à la première division après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le Stade de Reims décroche le cinquième titre de champion de France de son histoire en battant en finale l'AS Étrœungt, tenant du titre, sur le score de deux buts à un. Dans le bas du classement, l'AC Abbeville, le Bergerac Foot, l'US Grauves, l'ES La Chevallerais, le FC Nieppois, le AS Gagnerie et le Vitry FC, sont relégués en division inférieure. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1982-1983: Le Division 1 1982-1983 est la 9e édition du championnat de France féminin de football. Les premiers niveau national du championnat féminin ont un format particulier lors de cette saison, en effet, lors d'une première phase, l'ensemble des équipes de première et deuxième division s'affrontent lors d'une phase commune opposant quarante-huit clubs répartis dans huit groupes de six équipes, en une série de douze rencontres jouées durant la première partie de la saison de football. Les trois meilleures équipes de chaque groupe sont alors qualifiées pour participer à la Division 1 et les trois derniers participent à la Division 2. Dans un deuxième temps, les équipes participantes au championnat de première division sont réparties en quatre groupes de six équipes qui s'affrontent à deux reprises durant la deuxième moitié de la saison. Les meilleures équipes de chaque groupe se qualifient ensuite pour les demi-finales, avant que les deux meilleures équipes ne s'affrontent lors de la finale du championnat à la fin de la saison. Lors de l'exercice précédent, l'AS Saint-Quentin, le Calais Beau-Marais FC, le FCF Valence, l'US Beaumont, le FF Choletais, le FC Bergot, le Dreux Femmes, ont gagné le droit de participer au tournoi préliminaire après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le VGA Saint-Maur décroche le premier titre de champion de France de son histoire en battant en finale le FCF Hénin-Beaumont lors de la séance de tirs au but (7-6). Le Toulouse OAC est quant à lui relégué pour des raisons administratives et financières. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1983-1984: Le Division 1 1983-1984 est la 10e édition du championnat de France féminin de football. Les premiers niveau national du championnat féminin ont un format particulier lors de cette saison, en effet, lors d'une première phase, l'ensemble des équipes de première et deuxième division s'affrontent lors d'une phase commune opposant quarante-huit clubs répartis dans huit groupes de six équipes, en une série de douze rencontres jouées durant la première partie de la saison de football. Les trois meilleures équipes de chaque groupe sont alors qualifiées pour participer à la Division 1 et les trois derniers participent à la Division 2. Dans un deuxième temps, les équipes participantes au championnat de première division sont réparties en quatre groupes de six équipes qui s'affrontent à deux reprises durant la deuxième moitié de la saison. Les meilleures équipes de chaque groupe se qualifient ensuite pour les demi-finales, avant que les deux meilleures équipes ne s'affrontent lors de la finale du championnat à la fin de la saison. Lors de l'exercice précédent, le SMUC Saint-Joseph, l'Étoile de Menton, le Toulouse OM, le Langon FC, l'AS Gagnerie, l'US Villaines, le Tours EC, le FCE Le Neubourg, le Poissy JSF, l'AC Cambrésien, l'ASFF Épinal, et l'AS Toussieu, ont gagné le droit de participer au tournoi préliminaire après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, l'ASJ Soyaux décroche le premier titre de champion de France de son histoire en battant en finale le VGA Saint-Maur sur le score d'un but à zéro. L'US Cannes-Bocca et le Grenoble FF sont quant à eux relégués pour des raisons administratives et financières. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1984-1985: La Division 1 1984-1985 est la 11e édition du championnat de France féminin de football. Les premiers niveaux nationaux du championnat féminin ont un format particulier lors de cette saison, en effet, lors d'une première phase, l'ensemble des équipes de première et deuxième division s'affrontent lors d'une phase commune opposant quarante-huit clubs répartis dans huit groupes de six équipes, en une série de douze rencontres jouées durant la première partie de la saison de football. Les trois meilleures équipes de chaque groupe sont alors qualifiées pour participer à la Division 1 et les trois derniers participent à la Division 2. Dans un deuxième temps, les équipes participantes au championnat de première division sont réparties en quatre groupes de six équipes qui s'affrontent à deux reprises durant la deuxième moitié de la saison. Les meilleures équipes de chaque groupe se qualifient ensuite pour les demi-finales, avant que les deux meilleures équipes ne s'affrontent lors de la finale du championnat à la fin de la saison. Lors de l'exercice précédent, l'ASPTT Strasbourg, l'AC Gy, l'UA Valettoise, le PF Cavaillon, le Limoges LF, l'UC Bricquebec, l'AC Abbeville, le FC Riom et le FC Sens, ont gagné le droit de participer au tournoi préliminaire après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le VGA Saint-Maur décroche le deuxième titre de champion de France de son histoire en battant en finale le FC Lyon sur le score de deux buts à zéro. L'AS Étrœungt est quant à lui relégué pour des raisons administratives et financières. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1985-1986: Le Division 1 1985-1986 est la 12e édition du championnat de France féminin de football. Les premiers niveau national du championnat féminin ont un format particulier lors de cette saison, en effet, lors d'une première phase, l'ensemble des équipes de première et deuxième division s'affrontent lors d'une phase commune opposant quarante-huit clubs répartis dans huit groupes de six équipes, en une série de douze rencontres jouées durant la première partie de la saison de football. Les trois meilleures équipes de chaque groupe sont alors qualifiées pour participer à la Division 1 et les trois derniers participent à la Division 2. Dans un deuxième temps, les équipes participantes au championnat de première division sont réparties en quatre groupes de six équipes qui s'affrontent à deux reprises durant la deuxième moitié de la saison. Les meilleures équipes de chaque groupe se qualifient ensuite pour les demi-finales, avant que les deux meilleures équipes ne s'affrontent lors de la finale du championnat à la fin de la saison. Lors de l'exercice précédent, l'OS Monaco, le RC Paillade, le FC Loubesien, l'ESTC Poitiers, l'ESOF Saint-André d'Ornay, le CA Lisieux, le FC Baldersheim, l'AS Sault-lès-Rethel, le RC Saint-Étienne et l'US Baume-les-Dames, ont gagné le droit de participer au tournoi préliminaire après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le VGA Saint-Maur décroche le troisième titre de champion de France de son histoire en battant en finale l'ASJ Soyaux sur le score de cinq buts à un. Le FC Baldersheim est quant à lui relégué pour des raisons administratives et financières. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1986-1987: Le Division 1 1986-1987 est la 13e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose quarante-huit clubs français répartis dans six groupes de huit équipes, en une série de quatorze rencontres jouées durant la saison de football. Les meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour les demi-finales de la compétition qui consistent en une confrontation face à deux autres adversaires au sein d'un groupe de trois équipes. Finalement, les meilleures équipes de ces deux nouveaux groupes s'affrontent lors d'une finale désignant le champion de France. Les trois dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. Lors de l'exercice précédent, le FOS Hem, l'AS Nancy-Lorraine, le RCF Mâcon, le RC Colmar, le Grenoble FF, l'AS Saint-Rémy, l'ES Port-la-Nouvelle, l'US Cissé, l'AC Montricoux, l'AS Gagnerie, le Milizac Foot, et l'AS Pont-de-Ruan, ont gagné le droit d'évoluer à ce niveau après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le VGA Saint-Maur décroche le quatrième titre de champion de France de son histoire en battant en finale l'ASJ Soyaux sur le score de trois buts à zéro. Dans le bas du classement, l'AC Cambrésien, l'AS Sault-lès-Rethel, l'AC Abbeville, le RC Colmar, l'US Baume-les-Dames, l'AC Gy, le RC Paillade, l'ES Port-la-Nouvelle, le SMUC Saint-Joseph, l'US Cissé, l'ES Arpajonnaise, l'AC Montricoux, le Milizac Foot, l'US Villaines, l'ESOF Saint-André d'Ornay, l'AO Boranaise, et l'AS Pont-de-Ruan, sont relégués en division inférieure. Le FOS Hem et l'AS Moulins sont quant à eux relégué pour raison administrative, permettant ainsi à l'US Orléans de se maintenir pour la saison suivante et à l'USO Bruay-la-Buissière de monter en première division. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1987-1988: Le Division 1 1987-1988 est la 14e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose trente clubs français répartis dans trois groupes de dix équipes, en une série de dix-huit rencontres jouées durant la saison de football. Les deux meilleures équipes de chaque groupe et les deux meilleures troisièmes sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes aller-retour, à l'exception de la finale qui se joue sur un seul match. Les deux dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. Lors de l'exercice précédent, l'USO Bruay-la-Buissière a gagné le droit d'évoluer à ce niveau. À l'issue de la saison, le VGA Saint-Maur décroche le cinquième titre de champion de France de son histoire en battant en finale le FCF Hénin-Beaumont lors de la séance de tirs au but (3-2). Dans le bas du classement, l'AS Nancy-Lorraine, le Grenoble FF, l'AS Saint-Rémy, l'ESTC Poitiers et l'ASPTT Bordeaux, sont relégués en division inférieure. Le FCE Le Neubourg est quant à lui relégué pour raison administrative, permettant ainsi à l'USO Bruay-la-Buissière de se maintenir pour la saison suivante. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1988-1989: Le Division 1 1988-1989 est la 15e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose trente clubs français répartis dans trois groupes de dix équipes, en une série de dix-huit rencontres jouées durant la saison de football. Les deux meilleures équipes de chaque groupe et les deux meilleures troisièmes sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes aller-retour, à l'exception de la finale qui se joue sur un seul match. Les deux dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. Lors de l'exercice précédent, l'Entente Saint-Pierraise, le Stade de Reims, l'UFF Besançon, le Toulouse OAC, le JS Passirac et l'US Villaines, ont gagné le droit d'évoluer à ce niveau après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le Saint-Brieuc SC décroche le premier titre de champion de France de son histoire en battant en finale l'ASJ Soyaux lors de la séance de tirs au but (5-4). Dans le bas du classement, le Stade de Reims, le FC Metz, l'AS Toussieu, le FCF Valence, le JS Passirac et l'US Villaines, sont relégués en division inférieure. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1989-1990: Le Division 1 1989-1990 est la 16e édition du Championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose trente clubs français répartis dans trois groupes de dix équipes, en une série de dix-huit rencontres jouées durant la saison de football. Les deux meilleures équipes de chaque groupe et les deux meilleures troisièmes sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes en aller-retour, à l'exception de la finale qui se joue sur un seul match. Les deux dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. Lors de l'exercice précédent, le RC Paillade, le Grenoble FF, l'ESTC Poitiers, l'AC Cambrésien, l'AO Boranaise et le SPO Rouen, ont gagné le droit d'évoluer à ce niveau après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le VGA Saint-Maur décroche le sixième titre de champion de France de son histoire en battant en finale le Poissy JSF sur le score de trois buts à zéro. Dans le bas du classement, l'UFF Besançon, le FCF Balma, l'ESTC Poitiers, l'AO Boranaise et le SPO Rouen, sont relégués en division inférieure. L'US Montfaucon est quant à lui relégué pour des raisons administrative, sauvant ainsi la place de l'US Orléans, avant-dernier du même groupe. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1990-1991: Le Division 1 1990-1991 est la 17e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose trente clubs français répartis dans trois groupes de dix équipes, en une série de dix-huit rencontres jouées durant la saison de football. Les deux meilleures équipes de chaque groupe et les deux meilleures troisièmes sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes aller-retour, à l'exception de la finale qui se joue sur un seul match. Les deux dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation en division inférieure. Lors de l'exercice précédent, l'US Villers-les-Pots, le PF Cavaillon, le CS Blanc Mesnil, l'AS Nancy-Lorraine, l'US Mans et le CBOSL Football, ont gagné le droit d'évoluer à ce niveau après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le FC Lyon décroche le premier titre de champion de France de son histoire en battant en finale le VGA Saint-Maur, tenant du titre, lors de la séance de tirs au but (4-2). Dans le bas du classement, le Montpellier Le Crès, le PF Cavaillon, l'AS Nancy-Lorraine, l'AC Cambrésien, l'US Orléans et le CBOSL Football, sont relégués en division inférieure. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1991-1992: La Division 1 1991-1992 est la 18e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose trente clubs français répartis dans trois groupes de dix équipes, en une série de dix-huit rencontres jouées durant la saison de football. Les deux meilleures équipes de chaque groupe et les deux meilleures troisièmes sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition. La phase finale consiste en trois tours de confrontations directes aller-retour, à l'exception de la finale qui se joue sur un seul match. Les six dernières places de chaque groupe du championnat sont synonymes de relégation dans la toute nouvelle Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, l'UFF Besançon, le RC Tournon Tain, l'ESOFV La Roche-sur-Yon, l'ES Arpajonnaise, le FC Bergot et le FOS Hem, ont gagné le droit d'évoluer à ce niveau après avoir remporté leurs compétitions régionales respectives. À l'issue de la saison, le FCF Juvisy décroche le premier titre de champion de France de son histoire en battant en finale le Saint-Brieuc SC sur le score de 3 trois buts à deux. Dans le bas du classement, les six dernières équipes de chaque groupe sont relégués en Nationale 1B. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1992-1993: Le National 1A 1992-1993 est la 19e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. Les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, la division 1 était composé de trois groupes de dix clubs. À l'issue de cette saisons, les quatre meilleures équipes de chaque groupes intègre la nouvelle National 1A et les autres la National 1B. À l'issue de la saison, le FC Lyon décroche le deuxième titre de champion de France de son histoire devant son rival, le FCF Juvisy. Dans le bas du classement, le Toulouse OAC, le RCF Mâcon et le Toulouse OM, sont relégués. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1993-1994: Le National 1A 1993-1994 est la 20e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. Les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, le Stade quimperois, l'OS Monaco et le CS Blanc Mesnil, ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition à l'issue de la saison de National 1B. À l'issue de la saison, le FCF Juvisy décroche le deuxième titre de champion de France de son histoire assez loin devant la concurrence. Dans le bas du classement, le Stade quimperois, l'OS Monaco et le CS Blanc Mesnil, sont relégués. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1994-1995: Le National 1A 1994-1995 est la 21e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. Les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, le Toulouse OAC, l'US Orléans et le Paris SG, ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition à l'issue de la saison de National 1B. À l'issue de la saison, le FC Lyon décroche le troisième titre de champion de France de son histoire dans un championnat très serré puisque seulement six points séparent le vainqueur du sixième. Dans le bas du classement, l'US Orléans, le FCF Condéen, et le Paris SG, sont relégués. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1995-1996: Le National 1A 1995-1996 est la 22e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. Les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, le Caluire SCSC, le Saint-Memmie Olympique et l'US Mans, ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition à l'issue de la saison de National 1B. À l'issue de la saison, le FCF Juvisy décroche le troisième titre de champion de France de son histoire en dominant le championnat. Dans le bas du classement, l'ASPTT Strasbourg, le FCF Hénin-Beaumont et le Poissy JSF, sont relégués après de nombreuses saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1996-1997: Le National 1A 1996-1997 est la 23e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. Les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, l'USO Bruay-la-Buissière, l'ESOFV La Roche-sur-Yon et le Celtic de Beaumont, ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition à l'issue de la saison de National 1B. À l'issue de la saison, le FCF Juvisy décroche le quatrième titre de champion de France de son histoire avec une bonne marge sur ses poursuivants. Dans le bas du classement, le Saint-Memmie Olympique, le Caluire SCSC et l'US Mans sont relégués après deux saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1997-1998: Le National 1A 1997-1998 est la 24e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. Les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, l'AS Saint-Quentin, le Montpellier Le Crès et le Stade quimperois, ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition à l'issue de la saison de National 1B. À l'issue de la saison, le FC Lyon décroche le quatrième titre de champion de France de son histoire en restant invaincu tout au long de la saison. Dans le bas du classement, le Stade quimperois et le Celtic de Beaumont sont relégués après respectivement une et deux saisons au plus haut niveau, alors que le VGA Saint-Maur et relégué pour la première fois de son histoire, alors qu'il détient le record du nombre de victoires en championnat de France (6 victoires). Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1998-1999: Le National 1A 1998-1999 est la 25e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. Les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, le Caluire SCSC, l'US Orléans et le CBOSL Football, ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition à l'issue de la saison de National 1B. À l'issue de la saison, le Toulouse OAC décroche le premier titre de champion de France de son histoire en ayant remporté vingt matchs sur vingt-deux. Dans le bas du classement, le CBOSL Football, l'AS Saint-Quentin et l'USO Bruay-la-Buissière, sont relégués après respectivement une, deux et trois saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 1999-2000: Le National 1A 1999-2000 est la 26e édition du Championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. En fin de saison, les quatre meilleures équipes s'affrontent lors d'un tournoi final, où chaque équipe affronte à une seule reprise les trois autres. Les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, le FC Félines Saint-Cyr, le Stade quimperois et le Saint-Memmie Olympique ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition à l'issue de la saison de National 1B. À l'issue de la saison, le Toulouse OAC décroche le deuxième titre de champion de France de son histoire en ayant dominé la saison régulière. Dans le bas du classement, le FC Félines Saint-Cyr, le Caluire SCSC et l'US Orléans sont relégués après respectivement une seule et deux saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2000-2001: Le National 1A 2000-2001 est la 27e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. En fin de saison, les quatre meilleures équipes s'affrontent lors d'un tournoi final, où chaque équipe affronte à une seule reprise les trois autres. La compétition débute le 16 septembre 2000 et s'achève le 3 juin 2001. La première place du tournoi final est qualificative pour la première édition de la Coupe féminine de l'UEFA alors que les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Nationale 1B. Lors de l'exercice précédent, le SC Schiltigheim, l'ES Cormelles-le-Royal et le Celtic de Marseille ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir fini aux premières places du tournoi final de National 1B. À l'issue de la saison, le Toulouse OAC décroche le troisième titre de champion de France de son histoire en ayant pourtant terminé deuxième de la phase régulière derrière le FCF Juvisy. Dans le bas du classement, le Stade quimperois, l'ES Cormelles-le-Royal et le Celtic de Marseille sont relégués après respectivement deux et une seule saison au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2001-2002: Le National 1A 2001-2002 est la 28e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. En fin de saison, les quatre meilleures équipes s'affrontent lors d'un tournoi final, où chaque équipe affronte à une seule reprise les trois autres. La compétition débute le 9 septembre 2001 et s'achève le 30 juin 2002. La première place du tournoi final est qualificative pour la Coupe féminine de l'UEFA alors que les trois dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le Paris SG, le Caluire SCSC et le Tours FC ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier, deuxième et troisième du tournoi final de National 1B. Le Toulouse FC, champion en 2001, est quant à lui, le représentant français à la Coupe féminine de l'UEFA 2001-2002. À l'issue de la saison, le Toulouse FC décroche le quatrième titre de champion de France de son histoire en ayant pourtant terminé deuxième de la phase régulière derrière le FCF Juvisy. Dans le bas du classement, le SC Schiltigheim, le Tours FC et le Caluire SCSC sont relégués après respectivement deux et une seule saison au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2002-2003: La Division 1 2002-2003 est la 29e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. En fin de saison, les quatre meilleures équipes s'affrontent lors d'un tournoi final, où chaque équipe affronte à une seule reprise les trois autres. La compétition débute le 31 août 2002 et s'achève le 7 juin 2003. La première place du tournoi final est qualificative pour la Coupe féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, l'USO Bruay-la-Buissière et le Stade quimperois ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier et deuxième du tournoi final de l'ancienne Nationale 1B. Avec pour objectif d'améliorer la formation des footballeuses féminines, la FFF décide d'intégrer directement le CNFE Clairefontaine en première division. Le Toulouse FC, champion en 2002, est quant à lui, le représentant français à la Coupe féminine de l'UEFA 2002-2003. À l'issue de la saison, le FCF Juvisy décroche le cinquième titre de champion de France de son histoire en ayant pourtant terminé deuxième de la phase régulière derrière le tenant du titre, le Toulouse FC. Dans le bas du classement, l'USO Bruay-la-Buissière et le Stade quimperois sont relégués après une seule saison au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2003-2004: La Division 1 2003-2004 est la 30e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. En fin de saison, les quatre meilleures équipes s'affrontent lors d'un tournoi final, où chaque équipe affronte à une seule reprise les trois autres. La compétition débute le 12 octobre 2003 et s'achève le 20 juin 2004. La première place du tournoi final est qualificative pour la Coupe féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places du championnat sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le FCF Hénin-Beaumont et l'US Compiègne ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier et deuxième du tournoi final de Division 2. Le FCF Juvisy, champion en 2003, est quant à lui, le représentant français à la Coupe féminine de l'UEFA 2003-2004. À l'issue de la saison, le Montpellier HSC décroche le premier titre de champion de France de son histoire en ayant pourtant terminé deuxième de la phase régulière assez nettement derrière le Toulouse FC. Dans le bas du classement, l'US Compiègne et l'ESOFV La Roche-sur-Yon sont relégués après respectivement une et neuf saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2004-2005: La Division 1 2004-2005 est la 31e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le 29 août 2004 et s'achève le 8 mai 2005. La première place du championnat est qualificative pour la Coupe féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le FCF Condéen et le FC Vendenheim ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier et deuxième du tournoi final de Division 2. Le Montpellier HSC, champion en 2004, est quant à lui, le représentant français à la Coupe féminine de l'UEFA 2004-2005. À l'issue de la saison, le Montpellier HSC décroche son deuxième titre de champion de France seulement un an après son premier titre, et termine la saison invaincu pour trois nuls et dix-neuf victoires en vingt-deux matchs. Dans le bas du classement, le FCF Condéen et le Stade briochin sont relégués après respectivement une et vingt-quatre saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2005-2006: La Division 1 2005-2006 est la 32e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau national du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le 4 septembre 2005 et s'achève le 11 juin 2006. La première place du championnat est qualificative pour la Coupe féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, l'ESOFV La Roche-sur-Yon et l'US Compiègne ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier et deuxième du tournoi final de Division 2. Le Montpellier HSC, champion en 2005, est quant à lui le représentant français à la Coupe féminine de l'UEFA 2005-2006. À l'issue de la saison, le FCF Juvisy décroche son sixième titre de champion de France, emmené par une Marinette Pichon exceptionnelle qui finit meilleure buteuse du championnat avec 36 réalisations. Dans le bas du classement, le FC Vendenheim et le Saint-Memmie Olympique sont relégués après respectivement deux et sept saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2006-2007: La Division 1 2006-2007 est la 33e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le 2 septembre 2006 et s'achève le 10 juin 2007. La première place du championnat est qualificative pour la Coupe féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le FCF Condéen et le Stade briochin ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier et deuxième du tournoi final de Division 2. Le FCF Juvisy, champion en 2006, est quant à lui le représentant français à la Coupe féminine de l'UEFA 2006-2007. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son cinquième titre de champion de France, emmené par son trio d'attaque exceptionnel, Sandrine Brétigny, meilleure buteuse du championnat avec 42 réalisations, Hoda Lattaf, 26 réalisations et Camille Abily, 17 réalisations. Dans le bas du classement, le FCF Condéen et l'US Compiègne sont relégués après respectivement une et deux saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2007-2008: La Division 1 2007-2008 est la 34e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le 2 septembre 2007 et s'achève le 8 juin 2008. La première place du championnat est qualificative pour la coupe féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en division 2. Lors de l'exercice précédent, le FC Vendenheim et le RC Saint-Étienne ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier et deuxième du tournoi final de division 2. L'Évreux ACF est quant à lui promu en remplacement du CNFE Clairefontaine qui évoluait jusqu'à présent à ce niveau. L'Olympique lyonnais, champion en 2007, est quant à lui le représentant français à la coupe féminine de l'UEFA 2007-2008. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son sixième titre de champion de France, ne concédant aucune défaite et n'encaissant que quatre buts en 22 rencontres. Dans le bas du classement, l'Évreux ACF et l'ESOFV La Roche-sur-Yon sont relégués après respectivement une et trois saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2008-2009: La Division 1 2008-2009 est la 35e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le samedi 23 août 2008 et s'achève le dimanche 31 mai 2009. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le FCF Nord Allier Yzeure et le FCF Condéen ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier de leur groupe de seconde division. L'Olympique lyonnais, champion en 2008, est quant à lui le représentant français à la Coupe féminine de l'UEFA 2008-2009. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son septième titre de champion de France, remportant 21 matchs sur 22 grâce notamment à son attaquante brésilienne, Katia Da Silva, meilleure buteuse du championnat avec 27 réalisations. Dans le bas du classement, le FCF Condéen et le FC Vendenheim sont relégués après respectivement une et deux saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2009-2010: La Division 1 2009-2010 est la 36e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le samedi 27 septembre 2009 et s'achève le dimanche 13 juin 2010. Les deux premières places du championnat féminin sont qualificatives pour la ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, l'ESOFV La Roche-sur-Yon et l'AS Montigny ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier de leur groupe de seconde division. L'Olympique lyonnais et le Montpellier HSC, respectivement champion et vice-champion en 2009, sont quant à eux les représentants français en ligue des champions féminine de l'UEFA 2009-2010. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son huitième titre de champion de France, le quatrième d'affilée, avec seulement un petit point d'avance sur le FCF Juvisy. Dans le bas du classement, l'AS Montigny est relégué après une saison au plus haut niveau, accompagné par l'ASJ Soyaux qui était le club doyen du championnat après trente-cinq saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2010-2011: La Division 1 2010-2011 est la 37e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le samedi 4 septembre 2010 et s'achève le dimanche 29 mai 2011. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les trois dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le Rodez AF et Le Mans FC ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier de leur groupe de seconde division. L'Olympique lyonnais et le FCF Juvisy, respectivement champion et vice-champion en 2010, sont quant à eux les représentants français en ligue des champions féminine de l'UEFA 2010-2011. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son neuvième titre de champion de France, le cinquième d'affilée, en établissant le record du nombre de points pour un champion de France, 88 points soit 22 victoires en 22 matchs. Dans le bas du classement, Le Mans FC, l'ESOFV La Roche-sur-Yon et le Toulouse FC sont relégués après respectivement une, deux et dix-sept saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2011-2012: La Division 1 2011-2012 est la 38e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le samedi 3 septembre 2011 et s'achève le dimanche 3 juin 2012. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les trois dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le FC Vendenheim, l'ASJ Soyaux et l'AS Muretaine ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir respectivement fini premier de leur groupe de seconde division. L'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, respectivement champion et vice-champion en 2011, sont quant à eux les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2011-2012. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son dixième titre de champion de France, le sixième d'affilée, au terme d'une saison à suspense, puisque le titre s'est joué lors de la dernière journée du championnat lors d'une "finale", l'opposant au FCF Juvisy (3-0). Dans le bas du classement, le FCF Hénin-Beaumont, l'ASJ Soyaux et l'AS Muretaine sont relégués après respectivement neuf et une saisons, pour les deux derniers, au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2012-2013: La Division 1 2012-2013 est la 39e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le dimanche 9 septembre 2012 et s'achève le dimanche 26 mai 2013. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les trois dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le Toulouse FC, le FF Issy et l'Arras FCF ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir fini premiers de leurs groupes respectifs de seconde division. L'Olympique lyonnais et le FCF Juvisy, respectivement champion et vice-champion en 2012, sont quant à eux, les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2012-2013. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son onzième titre de champion de France, le septième d'affilée, au terme d'une saison sans suspense, puisque le club remporte 22 matchs sur 22 sans laisser le moindre espoir à ses concurrents. Dans le bas du classement, le Toulouse FC, le FF Issy et le FC Vendenheim sont relégués après respectivement une saison, pour les deux premiers, et deux saisons pour le club alsacien, au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2013-2014: La Division 1 2013-2014 est la 40e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le dimanche 1er septembre 2013 et s'achève le dimanche 1er juin 2013. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les trois dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le FCF Hénin-Beaumont, l'AS Muretaine et l'ASJ Soyaux ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir fini premiers de leurs groupes respectifs de seconde division. L'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, respectivement champion et vice-champion en 2013, sont quant à eux, les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2013-2014. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son douzième titre de champion de France, le huitième d'affilée, au terme d'une saison qui a été serré avec le Paris Saint-Germain et le FCF Juvisy. Dans le bas du classement, le FCF Hénin-Beaumont, l'AS Muretaine et le FF Yzeure sont relégués après respectivement une saison, pour les deux premiers, et six saisons pour le club bourbonnais, au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2014-2015: La Division 1 2014-2015 est la 41e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le dimanche 31 août 2014 et s'achève le dimanche 14 mai 2015. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les trois dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le FC Metz, le FF Issy et l'ASPTT Albi ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir fini premiers de leurs groupes respectifs de seconde division. L'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, respectivement champion et vice-champion en 2014, sont quant à eux, les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2014-2015. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son treizième titre de champion de France, le neuvième d'affilée, au terme d'une saison dominée de bout en bout malgré une concurrence accrue du Paris Saint-Germain. Dans le bas du classement, le FC Metz, le FF Issy et l'Arras FCF sont relégués après une saison pour les deux premiers et deux saisons pour le troisième, au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2015-2016: La Division 1 2015-2016 est la 42e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute en août 2015 et s'achève en juin 2016. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les trois dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, l'ESOFV La Roche-sur-Yon, le FF Nîmes Métropole Gard et la VGA Saint-Maur ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir fini premiers de leurs groupes respectifs de seconde division. L'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, respectivement champion et vice-champion en 2015, sont quant à eux, les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2015-2016. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son quatorzième titre de champion de France, le dixième d'affilée, au terme d'une saison dominée de bout en bout malgré une concurrence accrue du Paris Saint-Germain et du Montpellier HSC. Dans le bas du classement, l'ESOFV La Roche-sur-Yon, le FF Nîmes Métropole Gard et le VGA Saint-Maur sont relégués après une seule saison au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2016-2017: La Division 1 2016-2017 est la 43e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute le 11 septembre 2016 et s'achève le 27 mai 2017. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, l'Olympique de Marseille, le FC Metz et les Girondins de Bordeaux ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir fini premiers de leurs groupes respectifs de seconde division. L'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, respectivement champion et vice-champion en 2016, sont quant à eux, les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2016-2017. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son quinzième titre de champion de France, le onzième d'affilée, au terme d'une saison dominée de bout en bout malgré une concurrence accrue du Paris Saint-Germain et du Montpellier HSC. Dans le bas du classement, l'AS Saint-Étienne et le FC Metz sont relégués après respectivement dix et une seule saison au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2017-2018: La Division 1 2017-2018 est la 44e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute en septembre 2017 et s'achève en mai 2018. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le Lille OSC et le FCF Val d'Orge ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir fini premier de leurs groupes respectifs de seconde division. L'Olympique lyonnais et le Montpellier HSC, respectivement champion et vice-champion en 2017, sont quant à eux, les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2017-2018. À l'issue de la saison, l'Olympique lyonnais décroche son seizième titre de champion de France, le douzième d'affilée, au terme d'une saison dominée de bout en bout. Dans le bas du classement, l'ASPTT Albi et l'Olympique de Marseille sont relégués après respectivement quatre et deux saisons au plus haut niveau. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2018-2019: La Division 1 2018-2019 est la 45e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute en septembre 2018 et s'achève en mai 2019. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Lors de l'exercice précédent, le Dijon FCO et le FC Metz ont gagné le droit d'évoluer dans cette compétition après avoir fini premier de leurs groupes respectifs de seconde division. L'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, respectivement champion et vice-champion en 2018, sont quant à eux, les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2018-2019. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2019-2020: La saison 2019-2020 de Division 1 est la 46e édition du championnat de France féminin de football et la 1re sous l'appellation D1 Arkema. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute en août 2019 et s'achève en mars 2020, la saison ne pouvant pas aller à son terme en raison de la pandémie de Covid-19. Les deux premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. L'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, respectivement champion et vice-champion en 2019, sont les représentants français en Ligue des champions féminine de l'UEFA 2019-2020. Trouve plus

Championnat de France féminin de football 2020-2021: La saison 2020-2021 de Division 1 est la 47e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute en septembre 2020 et s'achève en juin 2021. Les trois premières places du championnat sont qualificatives pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA alors que les deux dernières places sont synonymes de relégation en Division 2. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...