Rechercher dans ce blog

mardi 26 janvier 2021

Centre d'écologie générale de Brunoy, Centre d'Écologie générale du Muséum national d'histoire naturelle, Centre d'édition contemporaine, Centre d'édition et de diffusion africaines, Centre d'éducation et de formation en alternance,

Centre d'écologie générale de Brunoy: Le centre d'écologie générale de Brunoy, situé à Brunoy, en France, 48° 41′ 41″ N, 2° 29′ 46″ E, est un centre de recherche du Muséum national d'histoire naturelle. Il comporte d'une part un parc d'environ un hectare et demi et d'autre part des locaux de recherche (dont une ancienne maison de maître). Le parc est classé espace naturel sensible du département de l'Essonne. Trouve plus

Centre d'Écologie générale du Muséum national d'histoire naturelle: Trouve plus

Centre d'édition contemporaine: Le Centre d'édition contemporaine (CEC) est une institution et un centre d'art contemporain basé à Genève qui concilie la production d'éditions et un programme d'expositions qui témoignent à la fois du domaine spécifique de l'édition et de l'art contemporain. Trouve plus

Centre d'édition et de diffusion africaines: Le Centre d'édition et de diffusion africaines (ou CEDA) est une maison d'édition ivoirienne. Trouve plus

Centre d'éducation et de formation en alternance: Un Centre d'éducation et de formation en alternance (CEFA) est une structure commune à plusieurs établissements d'enseignement secondaire ordinaire et spécialisé de plein exercice en Communauté française de Belgique. Cette structure organise un enseignement en alternance : au 2e degré et au 3e degré, l'enseignement technique de qualification ou l'enseignementprofessionnel (y compris la forme 4) ; l'enseignement secondaire spécialisé de forme 3.Toutefois, un CEFA peut ne comporter qu'un seul établissement. Le CEFA a son siège administratif dans un établissement d'enseignement secondaire ordinaire de plein exercice, qui est dénommé « établissement siège ». Une formation en alternance ne s'organise qu'aux 2e et 3e degrés de l'enseignement professionnel et au 3e degré de l'enseignement technique de qualification. Les établissements d'enseignement secondaire ordinaire de plein exercice qui organisent de l'enseignement technique de qualification ou de l'enseignement professionnel au 2e et au 3e degrés et qui participent à l'organisation de l'enseignement secondaire en alternance sont désignés « établissements coopérants ». De même, les établissements d'enseignement secondaire spécialisé et les établissements d'enseignement de promotion sociale qui participent à l'organisation de l'enseignement secondaire en alternance sont des « établissements coopérants ». Trouve plus

Centre d'éducation physique et des sports de l'Université de Montréal: Trouve plus

Centre d'éducation populaire et de sport: Trouve plus

Centre d'éducation routière: Le Centre d'éducation routière (CER) est une association d'auto-écoles française fonctionnant par parrainage. Les auto-écoles membres de l'association sont environ 550. Trouve plus

Centre d'éducation Same: Le centre d'éducation Same (finnois : Saamelaisalueen koulutuskeskus (SAKK) , same du Nord : Sámi oahpahusguovddáš (SOG)) est une école secondaire gérée par l'Agence nationale de l'éducation en Finlande. Trouve plus

Centre d'education specialisee pour les enfants retardes: Trouve plus

Centre d'éducation spécialisée pour les enfants retardés: Le CESER est le Centre d'éducation spécialisé pour enfants retardés de N'Djamena au Tchad. Au Tchad, le handicap mental est souvent mal considéré et les personnes le présentant exclues de la société. Le CESER est une structure d'enseignement pour ces personnes. Il effectue depuis 1998 un travail de sensibilisation pour que les enfants handicapés intellectuels puissent se faire une place au sein de la société. Les élèves du CESER, porteurs de divers handicaps (trisomie, autisme, psychose, IMC, polyhandicap, etc.) trouvent ainsi un enseignement adapté à leurs besoins et leurs compétences. L'objectif du CESER est de favoriser au maximum leur autonomie dans la vie quotidienne. Trouve plus

Centre d'élaboration des matériaux et d'études structurales: Trouve plus

Centre d'électronique de l'armement: Trouve plus

Centre d'élevage du domaine des Souches: Trouve plus

Centre d'émission de Juliers: Le Centre d'émission de Juliers (Kurzwellenzentrum Jülich) a été de 1956 à 2010 un centre de radiodiffusion en ondes courtes et moyennes situé entre les villages de Juliers et Mersch, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne). Trouve plus

Centre d'émission de Wertachtal: Le Centre d'émission de Wertachtal (Kurzwellensendeanlage Wertachtal) a été de 1972 à 2013 le plus grand centre de radiodiffusion en ondes décamétriques d'Europe. Il était situé dans la vallée de la Wertach près du village d'Amberg (Souabe), et était géré à l'origine par la Deutsche Bundespost, puis par Media Broadcast. Peu avant son démantèlement, il comprenait 14 émetteurs radio de 500 kW et 2 émetteurs radio de 100 kW. Il fut construit en 1969 et détruit finalement en 2014. Trouve plus

Centre d'émission Juliers: Trouve plus

Centre d'émission Wertachtal: Trouve plus

Centre démocrate: Centre démocrate peut faire référence à : Centre démocrate, un parti politique français fondé en 1965 et intégré au Centre des démocrates sociaux en 1976 ; Centre démocrate, un parti politique néerlandais qui exista de 1984 à 2002 ; Centre démocrate, un parti politique italien créé en 2012. Trouve plus

Centre démocrate (France): Le Centre démocrate (CD), est un mouvement politique français de centre droit. Fondé par Jean Lecanuet après sa campagne présidentielle de 1965, il se fond dans le Centre des démocrates sociaux en 1976. Trouve plus

Centre démocrate (Italie): Le Centre démocrate (en italien : Centro democratico, CD) est un parti politique italien fondé le 28 décembre 2012 en vue des élections de février 2013. Dirigé notamment par Bruno Tabacci, il représente l'aile centriste du centre-gauche et a participé aux primaires de la gauche en novembre-décembre 2012. Son autre leader est Massimo Donadi. Ce parti fera partie de la coalition, Italie. Bien commun. il compte 4 députés inscrits dans la composante Centre démocrate du groupe parlementaire mixte (non-inscrits) mais également quatre députés inscrits dans la composante Droits et libertés, celle de Massimo Donadi. Lors de ces élections, le CD obtient six députés grâce à sa coalition avec le Parti démocrate, avec seulement 167 170 voix. Il dispose d'un député européen en la personne de Vincenzo Iovine, élu comme Italie des valeurs en 2009. Les 6 députés élus en 2013 s'inscrivent au groupe mixte dont ils assurent la présidence avec le soutien de la Südtiroler Volkspartei, puis ils s'inscrivent au sein de Démocratie solidaire - Centre démocrate. Pour les élections européennes de 2014, il s'allie avec Agir pour arrêter le déclin (en) et Choix civique pour l'Italie au sein de Choix européen. Trouve plus

Centre démocrate (Pays-Bas): Le Centre démocrate (Centrum Democraten, CD) est un ancien parti politique néerlandais ayant existé entre 1984 et 2002. Trouve plus

Centre democrate humaniste: Trouve plus

Centre démocrate humaniste: Le Centre démocrate humaniste (cdH), jusqu'en 2002 le Parti social chrétien (PSC), est un parti politique francophone belge centriste, dont le projet politique s'enracine dans une lecture actualisée de l'humanisme ou personnalisme d'Emmanuel Mounier. Il participe, de 2004 à 2019, au Gouvernement wallon, Gouvernement de la Communauté française et Gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale. Trouve plus

Centre democrate humaniste (Belgique): Trouve plus

Centre démocrate libéral: Le Centre démocrate libéral (en espagnol : Centro Democrático Liberal, abrégé en CDL) est un parti politique espagnol fondé le 14 février 2006 par une fraction du Centre démocratique et social qui s'opposait à la dissolution et intégration des centristes au sein du Parti populaire, ce qu'avaient décidé les membres du 11e congrès national en novembre 2005. Son président fondateur est Víctor Manuel Sarto Lorén, qui était un élu du CDS dans la commune de Villanueva de Gállego (Zaragoza) en 2006. Il est membre de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe. Portail de la politique en Espagne Trouve plus

Centre démocrate-social - Parti populaire: Trouve plus

Centre democratie et progres: Trouve plus

Centre démocratie et progrès: Le Centre démocratie et progrès (CDP) est un parti politique français de droite, de 1969 à 1974. Trouve plus

Centre democratique: Trouve plus

Centre démocratique: Le Centre démocratique peut désigner : Le Centre démocratique (Colombie), parti politique colombien ; Le Centre démocratique (Croatie), parti politique croate ; Le Centre démocratique (France), ancien groupe parlementaire français. Trouve plus

Centre démocratique (Colombie): Le Centre démocratique (en espagnol : Centro Democrático,, appelé auparavant Puro Centro Democrático ou Uribe Centro Democrático), est un parti politique colombien fondé en juillet 2014 par des cadres situés sur la droite du Parti de la U, dont Óscar Iván Zuluaga, Juan Carlos Vélez (es), Carlos Holmes Trujillo, Francisco Santos Calderón, Rafael Guarín et l'ancien président de ce pays, Álvaro Uribe. Trouve plus

Centre democratique (Croatie): Trouve plus

Centre démocratique (croatie): Trouve plus

Centre democratique (France): Trouve plus

Centre démocratique (france): Trouve plus

Centre democratique andorran: Trouve plus

Centre démocratique andorran: Le Centre démocratique andorran (en catalan : Centre Demòcrata Andorrà, abrégé en CDA) était un parti politique andorran affilié à l'Internationale démocrate centriste. Trouve plus

Centre démocratique et social: Le Centre démocratique et social ou CDS (en espagnol : Centro Democrático y Social) était un parti politique espagnol d'idéologie centriste dont la plupart des membres ont rejoint le Parti populaire à la suite du 11e congrès qui s'est tenu en 2005. Ceux qui ont refusé la dissolution ont fondé le Centre démocrate libéral en 2006. Trouve plus

Centre démographique des États-Unis: Le centre démographique de la population des États-Unis est déterminé par le Bureau du recensement américain à partir des résultats de chaque recensement national. Le Bureau le définit comme suit: « Le concept de centre démographique utilisé par le Bureau de recensement des États-Unis est celui du point d'équilibre. Le centre démographique est le point auquel une représentation de surface imaginaire, sans poids, rigide et plane (sans effet d'altitude) des 50 États (ou 48 États contigus pour les calculs effectués avant 1960) et le District de Columbia s'équilibrerait si des poids de taille identique étaient placés sur celui-ci de sorte que chaque poids représente l'emplacement d'une personne. Plus spécifiquement, ce calcul est appelé le centre démographique (the mean center of population) »Après le déplacement d'environ 966 km (600 miles) vers l'ouest-sud-ouest au cours du 19e siècle, le déplacement du centre démographique au cours du 20e siècle a été moins prononcé, de 521 km (324 miles) à l'ouest et de 123 km (101 miles) au sud. Près de 79% du mouvement vers le sud s'est produit entre 1950 et 2000. Trouve plus

Centre d'enfouissement: Trouve plus

Centre d'enfouissement de Nonant-le-Pin: Le centre d'enfouissement de Nonant-le-Pin est une centre d'enfouissement situé dans la commune de Nonant-le-Pin dans l'Orne en Basse-Normandie. Il a été mis en service le 22 octobre 2013 et fermé en 2016. Il est l'objet d'importantes polémiques. Trouve plus

Centre d'enfouissement technique: Trouve plus

Centre d'enregistrement et de revision des formulaires administratifs: Trouve plus

Centre d'enregistrement et de révision des formulaires administratifs: Le centre d'enregistrement et de révision des formulaires administratifs, couramment abrégé par l'acronyme Cerfa, était un organisme public français créé par une circulaire du 18 juillet 1966, ayant pour vocation la mise en place et la modification de tous les documents officiels utiles à la communication avec les administrations et pouvoirs publics. Trouve plus

Centre d'enseignement à la guerre subversive: Trouve plus

Centre d'enseignement des soins d'urgence: Les Centres d'enseignement des soins d'urgence (Cesu) sont des départements au sein des hôpitaux publics français chargés de délivrer un enseignement aux acteurs de l'urgence, essentiellement les ambulanciers et les étudiants en médecine. Ils dépendent du Samu. Les CESU ont été créés par la circulaire du 26 juin 1973 recommandant la création de « centres de formation des personnels participant aux secours d'urgence » dans les CHU. Les centres ont logiquement été mis sous la coupe du Samu, avec : le décret 87-1005 du 16 décembre 1987 relatif aux missions d'enseignement des Samu, et l'arrêté n°89-0298 relatif à la formation à l'aide médicale urgente, aux secours d'urgence, aux situations d'exception et à leur prévention à tous les personnels concernés (1989).Les centres ont pris leur nom définitif avec l'arrêté du 11 octobre 1991, modifié par l'arrêté du 31 décembre 1991, fixant la liste des centres pour l'enseignement au certificat de capacité d'ambulancier (CCA). Leur fonctionnement a été revu par un arrêté du 26 avril 2012. Trouve plus

Centre d'enseignement et de recherche appliqués au management — Business School: Le CERAM Business School (acronyme de Centre d'Enseignement et de Recherche Appliqués au Management) est l'école supérieure de commerce française de la Chambre de commerce et d'industrie de Nice-Côte d'Azur ; elle est située à Sophia Antipolis. Le CERAM délivre plusieurs diplômes, comme des Mastères Spécialisés, ou le diplôme de l'ESC, qui sont visés par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est aussi membre fondateur du Chapitre des écoles de management de la Conférence des grandes écoles, membre de l'EFMD (European Foundation for Management Development). L'école obtient le label ISO 9001 en décembre 2005. Le CERAM a reçu, le 28 février 2007, l'accréditation EQUIS (European Quality Improvement System) pour l'ensemble de ses programmes. L'ESC Lille a fusionné avec CERAM Business School en Novembre 2009 pour devenir SKEMA Business School. Trouve plus

Centre d'enseignement et de recherche appliqués au management Business School: Trouve plus

Centre d'enseignement et de recherche d'oc: Le Centre d'enseignement et de recherche d'oc (autrefois Institut de langue et de littérature d'oc) est un centre de recherche rattaché à l'UFR de Langue française de l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV). Fondé en 1948 en tant qu'institut de faculté rattaché à la section de Français de la Sorbonne, le CEROC a fêté ses cinquante ans d'existence en 1998. Ses directeurs successifs ont été Jean Boutière (de 1948 à 1967), Charles Rostaing (de 1967 à 1974), Suzanne Thiolier-Méjean (de 1974 à 2001) et Jean-Pierre Chambon (depuis 2001). Le CEROC a pour objectifs : de doter la langue d'oc ancienne et moderne, à tous les niveaux du cursus universitaire, d'un enseignement spécifique dans le cadre de l'étude comparée des langues romanes ; de promouvoir et d'organiser la recherche scientifique dans tous les domaines des études occitanes, notamment en linguistique, en philologie et en littérature (doctorats, colloques, publications). Trouve plus

Centre d'enseignement et de recherches des industries alimentaires et chimiques: Le campus du CERIA (Centre d'Enseignement et de Recherches des Industries Alimentaires et chimiques) est l'un des plus importants campus de la Région de Bruxelles-Capitale, situé à Anderlecht dans le quartier de La Roue. Trouve plus

Centre d'enseignement professionnel de Vevey: Le Centre d'enseignement professionnel de Vevey (CEPV) regroupe trois écoles distinctes. Il comporte d'une part une école professionnelles accueillant des apprentis du système dual (apprentissage en entreprise et cours hebdomadaires en école professionnelle) dans plusieurs métiers de l'artisanat et d'autre part une école supérieure d'arts appliqués, école de métiers à plein temps qui propose des formations professionnelles initiales (4 ans) et des formations supérieures (2 ans) relevant du système de formation professionnelle suisse. Une troisième entité est constituée par l'école de maturité professionnelle. L'École supérieure d'arts appliqués est composée de trois départements, Céramique fondé en 1911, Expographie (autrefois "Décoration") fondé en 1913 et Photographie fondé en 1945. Pour répondre à l'évolution rapide du domaine des arts appliqués et à l'accroissement des exigences du marché, l'offre de formation a été développée par la mise en place de formations professionnelles supérieures (ES) : Photographie (1997), Visual Merchandising Design (2003) et Céramique (2009) . Trouve plus

Centre d'enseignement zootechnique: Trouve plus

Centre d'entrainement a la foret equatoriale: Trouve plus

Centre d'entraînement à la forêt équatoriale: Le Centre d'entraînement en forêt équatoriale (CEFE) est un centre d'entraînement de l'armée de Terre française situé en Guyane. Il est armé par un élément de la compagnie de commandement et des services du 3e régiment étranger d'infanterie. Son cantonnement a le nom de camp Adjudant Szuts à la mémoire d'un sous-officier du régiment, un des « Maréchaux de la Légion » mort au combat en Algérie en 1959. Le camp de base, où se déroule une partie de l'instruction s'étend sur 150 ha mais les unités en stage évoluent dans une zone d'environ 900 ha autour du camp. Trouve plus

Centre d'entraînement à la forêt équatoriale (Guyane, France): Trouve plus

Centre d'entraînement au Combat: Trouve plus

Centre d'entrainement au combat d'Arta Plage: Trouve plus

Centre d'entraînement au combat d'arta plage: Trouve plus

Centre d'entrainement aux actions en zone urbaine: Trouve plus

Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine: Le centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) sert à la formation au combat urbain des unités de l'Armée de terre française. Il a été ouvert en 2006 dans le camp de Sissonne, dans le département de l'Aisne, à l'emplacement de l'ancien hameau de Jeoffrécourt. Il reprend, à compter du 1er juillet 2014, le nom et les traditions du 94e régiment d'infanterie. Trouve plus

Centre d'entrainement aux methodes d'education active: Trouve plus

Centre d'entraînement aux méthodes d'éducation active: Les Centres d'entraînement aux méthodes d'éducation active (CEMÉA) sont un mouvement d'éducation nouvelle et une association d'éducation populaire, reconnue d'utilité publique. Ils interviennent principalement dans le domaine de l'éducation, de l'animation, de la santé et de l'action sociale. Trouve plus

Centre d'entraînement aux opérations maritimes: Trouve plus

Centre d'entraînement commando: Trouve plus

Centre d'entraînement commando (Givet): Le centre d'entraînement commando (CEC) de Givet, dans les Ardennes françaises, était un centre d'instruction et d'entraînement commando de l'Armée de terre française. Le CEC a été décidé en 1961 par le général Marzloff, commandant la 11e division légère d'intervention (11e DLI), division parachutiste créée la même année en Algérie. La proposition de création du CEC avait été présentée par l'adjoint du général Marzloff, le colonel Fourcade ancien adjoint au général commandant la 25e division parachutiste (25e DP). Le CEC fut inauguré en 1962 par le général Massu, gouverneur militaire de Metz commandant la 6e région militaire, ancien commandant de la 10e division parachutiste (10e DP). "Givet" est le premier centre école commando français. Il fut créé et organisé par les sapeurs-parachutistes de la 61e compagnie du génie aéroporté (61e CGAP) de la 11e DLI. Il constitua le prototype des 10 centres d'entraînement commando qui furent mis par la suite en activité en France métropolitaine et en Allemagne. Sa devise : "Croire et vaincre". Il dépendait du Commandement de la formation de l'Armée de terre (COFAT). En activité pendant 48 ans, le CEC de Givet est dissous en 2009. Trouve plus

Centre d'entrainement commando en foret equatoriale du Gabon: Trouve plus

Centre d'entraînement commando en forêt équatoriale du gabon: Trouve plus

Centre d'entraînement de Camphin-en-Pévèle: Trouve plus

Centre d'entraînement de Grosbois: Le centre d'entrainement de Grosbois se situe à Boissy-Saint-Léger en Val-de-Marne (banlieue de Paris). Le site est destiné à l'entraînement et aux qualifications des trotteurs et aux soins des chevaux. Près de 1 500 chevaux s'entraînent dans ce centre à réputation mondiale à l'ombre du château de Grosbois. Deux anneaux de 1 000 m en sable, une piste en ligne droite de 1 200 m et un anneau de 1 500 m en sable de Vignats, sur lequel ont lieu les séances de qualifications, se trouvent dans ce centre d'entrainement créé par la Société d'encouragement du cheval français. L'anneau de 1 500 m est le deuxième hippodrome de France après celui de Caen pour la qualification des trotteurs français. Trouve plus

Centre d'entraînement de la 5e Division du Canada détachement Aldershot: Le Centre d'entraînement de la 5e Division du Canada détachement Aldershot est une base d'entraînement de la 5e Division du Canada de l'Armée canadienne. Elle est située au nord-ouest de Kentville dans le comté de Kings en Nouvelle-Écosse au Canada. Son rôle principal est de servir de lieu d'entraînement pour les membres de la Première réserve. Trouve plus

Centre d'entraînement de Shelney: Trouve plus

Centre d'entraînement des cosmonautes Gagarine: Trouve plus

Centre d'entraînement des cosmonautes Youri Gagarine: Trouve plus

Centre d'entraînement des cosmonautes Youri-Gagarine: Le centre d'entraînement des cosmonautes Youri-Gagarine (russe : Российский Государственный Научно-Исследовательский Испытательный Центр Подготовки Космонавтов) ou TsPK est le centre de formation des cosmonautes russes. Il est géré par l'agence spatiale russe Roscosmos. Il se trouve dans la Cité des étoiles un complexe d'habitations construit avec le centre qui situé à environ 25 kilomètres au nord-est de Moscou. Il comprend de nombreux types d'équipements permettant aux équipages des missions spatiales de se préparer aux opérations effectuées durant le lancement et à bord de la Station spatiale internationale. Trouve plus

Centre d'entrainement du Paris-Saint-Germain: Trouve plus

Centre d'entraînement du Stade rennais football club: Trouve plus

Centre d'entraînement Henri Guérin: Trouve plus

Centre d'entraînement Henri-Guérin: Le centre d'entraînement Henri-Guérin (plus communément appelé la Piverdière) regroupe le camp d'entraînement et le siège administratif du Stade rennais FC. Il se situe au lieu-dit la Piverdière, dans la partie ouest de l'agglomération rennaise. Propriété de la ville de Rennes, il accueille les entraînements de l'équipe première, mais aussi les entraînements et matchs de ses équipes de jeunes. Trouve plus

Centre d'entraînement La Turbie: Trouve plus

Centre d'entraînement naval de Kōbe: Le centre d'entraînement naval de Kōbe (神戸海軍操練所, Kobe Kaigun Sōren-jō) était un institut de formation navale japonais de la période du Bakumatsu (1853-1868), établi par le commissaire militaire du shogunat Tokugawa, Katsu Kaishū, en mai 1864. Après la fermeture du centre d'entraînement naval de Nagasaki par des opposants politiques, Katsu Kaishū effectue une visite aux États-Unis à bord du navire à vapeur Kanrin Maru, et revient au Japon déterminé à construire une marine moderne afin d'empêcher la colonisation du pays par les puissances occidentales impérialistes. Il obtient l'autorisation officielle d'établir une école de formation à Kobe, qui était à l'époque un petit village de pêcheurs, dans la province de Settsu avec trois objectifs : créer une école de formation d'officiers, un chantier naval moderne, et un port maritime moderne. Dès les débuts, le shogunat s'oppose aux plans de Katsu et lui retire les fonds officiels. Katsu doit alors entretenir le nouveau site avec ses propres fonds et des dons de quelques daimyos (gouverneurs de province) sympathisants. La présence d'un grand nombre de rōnin pro-Sonnō jōi parmi les membres du centre provoque une opposition encore plus forte au site, particulièrement après la rébellion des portes Hamaguri et l'affaire Ikedaya, et le centre est fermé en 1865. Plusieurs élèves du centre jouent plus tard un rôle important durant la restauration de Meiji, comme Sakamoto Ryōma, Mutsu Munemitsu et Itō Sukeyuki. Trouve plus

Centre d'entrainement naval de Nagasaki: Trouve plus

Centre d'entraînement naval de Nagasaki: Le Centre d'entrainement naval de Nagasaki (長崎海軍伝習所 (Nagasaki Kaigun Denshū-jo) est un institut de formation navale japonais fondé en 1855 par le gouvernement du shogunat Tokugawa, dans le but de permettre aux Nippons d'assimiler les techniques navales occidentales. La décision de créer un tel centre intervint un an après que le Comodore Perry eut forcé les Japonais à ouvrir leurs ports au commerce international. Il devint donc indispensable pour le Japon de se moderniser au plus vite, afin de ne pas devenir une proie facile face aux ambitions coloniales des occidentaux. Le centre d'entraînement fut tout d'abord installé sur l'île de Dejima, ancien poste de commerce néerlandais situé dans la baie de Nagasaki. Le savoir-faire de la marine des Pays-Bas constituait une garantie importante pour les Japonais. Le centre fut d'ailleurs équipé ultérieurement du premier navire à vapeur japonais, le Kankō Maru, cadeau que les Néerlandais firent au Japon. Le premier directeur du centre fut le samouraï Naoyuki Nagai, qui fut secondé par Kaishū Katsu en tant que directeur de la formation jusqu'en 1859, année précédant celle où il fut nommé officier dans la marine shogunale.Deux officiers de la marine néerlandaise furent successivement chargés de l'éducation : Pels Rijcken (de 1855 à 1857), à qui succéda Willem Huyssen van Kattendijke (de 1859 à 1859). L'un des premiers amiraux nippons, Takeaki Enomoto, fut élève dans ce centre. En 1859, le Centre de formation fut fermé puis transféré à Tsukiji à Tokyo, où le Kanko Maru dont l'équipage était exclusivement japonais navigua également. Portail de l'éducation Portail de l'histoire militaire Portail du monde maritime Portail du Japon Trouve plus

Centre d'entraînement Ooredoo: Trouve plus

Centre d'entraînement régional de galop de l'ouest: Le Centre d'entraînement régional de galop de l'ouest ou CERGO est un centre d'entrainement équestre situé sur les communes limitrophes de Senonnes en Mayenne et Pouancé en Maine-et-Loire. Il est constitué d'un centre d'entraînement ainsi que d'un hippodrome. Trouve plus

Centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus: Trouve plus

Centre d'entraînement Robert-Louis-Dreyfus: Le centre d'entraînement Robert-Louis-Dreyfus, anciennement appelée La Commanderie, est le centre de formation et d'entraînement de l'Olympique de Marseille. Il est situé 33, traverse de la Martine dans le 12e arrondissement de la ville. Trouve plus

Centre départemental de formation et d'animation sportives: Le centre départemental de formation et d'animation sportives (CDFAS) du Val-d'Oise est un complexe sportif avec hébergement situé à Eaubonne, dans le Val-d'Oise en limite avec Saint-Gratien. Construit dans un parc de sept hectares il a été réalisé par le conseil départemental du Val-d'Oise avec l'aide de la région Île-de-France et il est géré en délégation de service public. Le centre sera la base arrière de l'équipe olympique américaine durant les Jeux olympiques de Paris 2024. Trouve plus

Centre d'épidémiologie et de santé publique des armées: Le Centre d'épidémiologie et de santé publique des armées (CESPA) est un pôle d'expertise en santé publique rattaché au Service de santé des armées (SSA). Membre d'un réseau de partenaires militaires et civils, le Centre est un acteur majeur de la plateforme sanitaire Méditerranée qui regroupe : les hôpitaux d'instruction des armées Laveran et Sainte Anne, la Caisse nationale militaire de sécurité sociale, l'Établissement de ravitaillement de santé des armées (ERSA), l'unité mixte de recherches 912 (SESSTIM) et l'institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, à Marseille). Le CESPA collabore avec de nombreux partenaires nationaux (école du Val-de Grâce, Santé publique France, universités, etc.) et internationaux notamment avec l'OTAN. Trouve plus

Centre d'épidémiologie et de santé publique des armées (CESPA): Trouve plus

Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès: Le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc) est un service de l'Inserm en charge de la production de la statistique sur les causes médicales de décès, donnée essentielle pour le pilotage des politiques de santé publique tant au niveau national qu'au niveau international. Trouve plus

Centre des affaires politiques et étrangères: Le Centre des affaires politiques et étrangères (abbr. CPFA) est un groupe de réflexion axé sur les politiques gouvernementales et la géopolitique dont le but est d'organiser des événements et des discussions sur divers sujets géopolitiques à travers le monde. CPFA a organisé de nombreux événements selon les règles de Chatham House et a accueilli plus d'une centaine de personnalités telles que : Zbigniew Bzrezinski, Kofi Annan, Henry Kissinger, Al Gore, Abdullah Gul, Jose Maria Aznar, Sebastián Piñera, Romano Prodi, Brent Scowcroft, Richard Holbrooke, Shimon Peres, Mohamed el-Baradei, Louis Freeh, Turki al-Fayçal depuis 2007. Le CPFA a également initié avec Randa Kassis la plate-forme Astana pour les pourparlers de paix en Syrie ainsi que de nombreux autres entretiens confidentiels sur les thèmes de la Syrie et de la Libye. Trouve plus

Centre des affaires publiques et de l'État: Le Centre des affaires publiques et de l'État (CAPE de Jérusalem) est le nom français du Jerusalem Center for Public Affairs, un centre de recherche israélien indépendant basé à Jérusalem. Ses travaux se concentrent sur la politique extérieure israélienne, les relations israélo-palestiniennes, les questions de Défense et de Sécurité au Moyen-Orient, ainsi que les actes d'Israël selon le droit international dans le contexte du conflit israélo-arabe. Le CAPE de Jérusalem a été fondé en 1976 par Daniel J. Eleazar. Il est présidé depuis 2001 par Dore Gold (en), ancien Ambassadeur d'Israël à l'ONU (1997-1999) et conseiller diplomatique du Premier ministre Benjamin Nétanyahou. Le 25 mai 2015, Dore Gold a été nommé par le Premier ministre Nétanyahou à la tête du ministère israélien des Affaires étrangères et a décidé de se mettre temporairement en retrait du JCPA-CAPE de Jérusalem afin d'assumer ses nouvelles fonctions. Depuis 2008, le CAPE de Jérusalem se trouve sous la direction de Freddy Eytan, diplomate et journaliste-écrivain, qui fut le premier Ambassadeur d'Israël en Mauritanie. Le CAPE de Jérusalem publie des analyses, des enquêtes, mais aussi des recueils d'articles. On lui doit notamment d'avoir mis au jour un document secret signé du négociateur palestinien Saeb Erekat, daté de mars 2014, pour torpiller le processus de paix avec Israël. En août 2013, le CAPE de Jérusalem a révélé que le nouveau ministre iranien de la Guerre, Hossein Dehghan, n'était autre que le cerveau de l'attentat contre les Marines et les Paras de Beyrouth, du 23 octobre 1983, qui avait tué 241 Marines, 74 soldats français et fait des dizaines de blessés. En mars 2015, le CAPE de Jérusalem a publié une étude fouillée sur la guerre de Gaza de l'été 2014 (Opération "Bordure Protectrice"), signée de plusieurs spécialistes israéliens du terrorisme et de la guerre asymétrique, mais également en rapportant le témoignage du Colonel britannique Richard Kemp (en). Plusieurs études du Centre des affaires publiques et de l'État de Jérusalem ont été conçues et diffusées en vidéo. Courts spots ou reportages, films mêlant la vidéo, l'animation et les images d'archives, ces programmes s'intéressent notamment à l'histoire de Jérusalem, ou encore à la question de savoir "Faut-il des forces étrangères pour assurer la sécurité d'Israël ?". Depuis 2005, le CAPE de Jérusalem publie des sondages d'opinion sur le processus de paix avec les Palestiniens. Le dernier sondage, effectué des 12 au 14 octobre 2014 avec l'Institut Shivoukim-Panorama, révèle que les trois quarts de la population juive israélienne continuent à s'opposer à un retrait d'Israël de la vallée du Jourdain et à un partage de Jérusalem. Le CAPE de Jérusalem organise également des colloques sur les relations diplomatiques entre Israël et l'Europe ou encore sur la montée de l'antisémitisme en Europe. Afin de criminaliser l'antisémitisme sur la scène internationale, le CAPE de Jérusalem a justement lancé, en mai 2015, un projet de "Convention sur la prévention et la répression des actes antisémites". Trouve plus

Centre des archives d'outre-mer: Trouve plus

Centre des archives du féminisme: Le Centre des archives du féminisme (CAF), abrité au sein de la bibliothèque universitaire d'Angers, conserve des archives d'associations et de personnalités féministes françaises des XIXe siècle, XXe et XXIe siècles, d'envergure nationale. Trouve plus

Centre des archives du monde du travail: Trouve plus

Centre des archives industrielles et techniques de la Moselle: Le Centre des archives industrielles et techniques de la Moselle (CAITM) est un service du conseil départemental de la Moselle. Ce centre construit autour du très important fonds des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL), présente (en 2013) 8,5 kilomètres linéaires d'archives papier (sur une période allant de 1816 à 2007), 20 000 photographies et diapositives, 4 000 livres sur les industries mosellanes, environ 4 500 films conservés en chambre froide, près de 80 revues et périodiques et 100 000 plans. Le CAITM se situe rue du Merle à Saint-Avold proche de la cité Jeanne d'Arc, dans la vallée de la Merle (ruisseau) à proximité de l'ancien siège minier de Sainte-Fontaine et de la carrière Barrois. Trouve plus

Centre des arts de la Confédération: Le Centre des arts de la Confédération (anglais : Confederation Centre of the Arts) est un centre culturel consacré aux arts visuels et au spectacle vivant situé à Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard, Canada. Trouve plus

Centre des arts de la scène de Shizuoka: Le Centre des arts de la scène de Shizuoka (静岡県舞台芸術センター ; shizuokaken butai geijutsu sentâ en japonais) ou Shizuoka Performing Arts Center, dit SPAC, est un théâtre public japonais créé en 1995 par la préfecture de Shizuoka. Sur la scène japonaise, le SPAC est le seul organisme artistique public à disposer non seulement d'une troupe d'acteurs et d'actrices permanente, mais aussi d'équipes techniques et de production pour programmer, financer et mettre en place des œuvres depuis leur conceptualisation jusqu'à leur représentation. Il est également le premier théâtre japonais à avoir été fondé sur le modèle occidental d'un système de direction artistique.Le SPAC a pour but de produire des œuvres artistiques, tout en s'engageant dans des échanges culturels internationaux via les liens créés avec des artistes et des dramaturges du monde entier. Il œuvre à la mise en place de programmes pour la création, la représentation de performances artistiques, l'éducation, ainsi que de programmes d'échanges et de collaboration avec des artistes et des institutions du Japon et d'outre-mer. Il s'agit de pièces de théâtre, mais aussi d'ateliers, de danses et de performances. Son siège et ses bureaux principaux sont situés au sein du Centre des arts conventionnels de Shizuoka (静岡県コンベンションアーツセンター ; shizuokaken konbenshon âtsu sentâ) , dans le quartier Suruga-ku de la ville de Shizuoka. Sa devise est « Le Théâtre est une fenêtre pour regarder le monde ». Trouve plus

Centre des arts de la scène Jean-Besré: Le Centre des arts de la scène Jean-Besré (ou CASJB) est un centre consacré au théâtre et à la danse situé à Sherbrooke, Québec (Canada). Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...