Rechercher dans ce blog

lundi 25 janvier 2021

Centrale nucléaire d'Ignalina, Centrale nucléaire d'Ikata, Centrale nucléaire d'Indian Point, Centrale nucléaire d'Obninsk, Centrale nucléaire d'Obrigheim,

Centrale nucléaire d'Ignalina: La centrale nucléaire d'Ignalina est une centrale nucléaire, fermée le 31 décembre 2009, située à Visaginas en Lituanie, ex-territoire de l'Union soviétique. Elle tient son nom de la ville d'Ignalina, située à proximité du site nucléaire. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ikata: La centrale nucléaire d'Ikata (伊方発電所, Ikata hatsudensho) est située près du bourg d'Ikata dans le district de Nishiuwa, préfecture d'Ehime, sur l'île de Shikoku, au Japon. Seule centrale installée sur l'île, elle est exploitée par la compagnie électrique de Shikoku. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Indian Point: La centrale nucléaire d'Indian Point est une centrale équipée de trois réacteurs nucléaires dont un en exploitation. Elle est située à Buchanan, dans l'État de New York au sud de Peekskill. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Obninsk: La centrale nucléaire d'Obninsk (en russe : Обнинская АЭС, Obninskaja AES) a été construite dans la « cité scientifique » d'Obninsk, dans l'oblast de Kalouga. Il s'agit de la première station d'énergie nucléaire civile dans le monde. La centrale est aussi connue sous le nom APS-1 Obninsk (centrale nucléaire d'Obninsk 1). Elle a été opérationnelle entre 1951 à 2002, bien que la production d'électricité pour le réseau électrique ait cessé en 1959. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Obrigheim: La centrale nucléaire d'Obrigheim, la plus ancienne d'Allemagne, est mise à l'arrêt depuis mai 2005. Elle est installée dans le « Land » du Bade-Wurtemberg. Elle est située sur le Neckar dans la traversée de l'Odenwald. Elle comprend un réacteur à eau pressurisée (REP) d'une puissance de 357 MW. Commencée en 1965, la construction s'est achevée le 29 octobre 1968. La première criticité suivie du raccordement au réseau eurent lieu le 22 septembre 1968. L'exploitant est EnBW, qui est le troisième groupe énergétique allemand, et qui était détenu (jusqu'en décembre 2010) à près de 45 % par le français EDF. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Oconee: La centrale nucléaire d'Oconee est située à Seneca près de Greenville en Caroline du Sud et elle a une capacité globale de 2 500 MWe. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ohi: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ōi: La centrale nucléaire d'Ōi (大飯発電所, Ōi hatsudensho) est exploitée par la compagnie électrique Kansaï (KEPCO). Elle est située dans la Baie de Wakasu à Ōi, un bourg de la préfecture de Fukui, sur la côte du centre-ouest de l'île de Honshu qui est l'île principale du Japon. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Okuma: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Oldbury: La centrale nucléaire d'Oldbury est une centrale nucléaire définitivement à l'arrêt, située à Oldbury-on-Severn près de l'embouchure du fleuve Severn, dans le Sud du Gloucestershire. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Olkiluoto: La centrale nucléaire d'Olkiluoto est située sur l'île d'Olkiluoto, située à 40 km au sud de Pori, dans le golfe de Botnie à l'ouest de la Finlande. Deux réacteurs nucléaires y sont en service et un troisième, le premier EPR commercialisé par Areva, y est en construction depuis 2004 ; la première production d'électricité est prévue en février 2022 (connexion au réseau). À proximité de la centrale se trouve le site d'enfouissement des déchets nucléaires de haute activité dénommé Onkalo. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ōma: Le projet de centrale nucléaire d'Ōma est implanté à Ōma dans la préfecture d'Aomori sur la côte à l'extrême nord de Honshu, l'île principale du Japon. Le projet est trop proche de la maison d'une vieille dame qui refuse de se séparer de son terrain, ce qui contraint le constructeur à déplacer de 250 mètres l'emplacement d'un futur réacteur. Après sa mort en 2006, sa fille et sa petite-fille ont conservé cette propriété afin de perpétuer son combat contre ce projet de centrale. En mars 2011, à la suite de la catastrophe de Fukushima, le chantier de construction de la centrale nucléaire est suspendu. La construction est relancée en octobre 2012 par l'entreprise Electric Power Development (J-Power), avec le feu vert du gouvernement Noda. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Onagawa: La centrale nucléaire de Onagawa (女川原子力発電所, Onagawa genshiryoku hatsudensho) est exploitée la Tohoku Electric Power Company société qui exploite aussi la centrale d'Higashi-Dori. Cette société ne doit pas être confondue avec la Tokyo Electric Power Company souvent désignée par l'acronyme « TEPCO ». Elle est installée à environ 70 km au nord de Sendaï, sur une superficie de 1 730 000 m2, sur le territoire de deux communes ; en partie sur la ville d'Ishinomaki et sur le bourg d'Onagawa (女川町), dans le district d'Oshika de la préfecture de Miyagi, sur la côte pacifique à l'Ouest de l'île de Honshu, l'île principale du Japon. Plus précisément, la centrale est située sur la presqu'île d'Oshika, près de Matsushima, zones considérée comme abritant parmi les plus beaux paysages du Japon. La tranche No 3 de cette centrale a servi de modèle de base à la première tranche (avec quelques améliorations destinées à faciliter la maintenance du réacteur) de la plus récente des centrales japonaise, encore en construction pour les deux dernières tranches, la centrale nucléaire de Higashidori, également construite et gérée par la compagnie électrique Tōhoku. La centrale nucléaire d'Onagawa était la centrale nucléaire la plus proche de l'épicentre du séisme de Mars 2011, deux fois plus proche que celle de Fukushima Daiichi. Selon l'agence Reuters, les trois réacteurs de la centrale ont résisté avec succès au tremblement de terre et au tsunami de Tōhoku en 2011, démontrant la capacité d'une installation nucléaire bien conçue pour résister, même à l'un des plus puissants séismes de compression majeure et les tsunamis jamais enregistrés, et pour s'arrêter en toute sécurité, sans incident. Toujours selon Reuters, la centrale aurait même servi de refuge à la population locale contre le tsunami ,. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Oskarshamn: La centrale nucléaire d'Oskarshamn est située à 30 km au nord de la commune d'Oskarshamn, et 310 kilomètres au sud de la capitale Stockholm, en Suède. C'est l'une des trois centrales nucléaires suédoises en fonctionnement, les deux autres sont Forsmark et Ringhals. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Oyster Creek: La centrale nucléaire d'Oyster Creek, construite sur un site de 320 ha, se situe dans la petite ville de Lacey, sur les rives de la baie d'Oyster Creek à Forked River (comté d'Ocean, État du New Jersey). Elle se trouve à 137 km de New York et 88 km de Philadelphie. Mise en service en 1969, elle fut définitivement arrêtée le 17 septembre 2018. Environ 700 employés travaillaient sur le site. Trouve plus

Centrale nucleaire du Blayais: Trouve plus

Centrale nucléaire du Blayais: La centrale nucléaire du Blayais est un centre nucléaire de production d'électricité (CNPE) situé non loin de la ville de Blaye, au cœur du marais du Blayais, dans la commune de Braud-et-Saint-Louis (Gironde), en bord de Gironde, entre Bordeaux (45 km en amont) et Royan (50 km en aval). En service depuis 1981, elle est gérée par Électricité de France et produit de l'électricité qui est injectée dans le réseau électrique français. Elle est refroidie par l'eau de l'estuaire de la Gironde qui est pompée via des canalisations sous-marines. Trouve plus

Centrale nucleaire du Bugey: Trouve plus

Centrale nucléaire du Bugey: La centrale nucléaire du Bugey est implantée sur la commune de Saint-Vulbas (Ain), en limite sud-ouest du Bugey, à 19 kilomètres d'Ambérieu-en-Bugey, à 25 kilomètres à l'est de Lyon, à 72 kilomètres au nord-ouest de Grenoble et à 75 km au sud-ouest de Genève. Le site nucléaire occupe une superficie de 100 hectares sur la rive droite du Rhône. Trouve plus

Centrale nucléaire du Carnet: Trouve plus

Centrale nucléaire du Garigliano: La centrale nucléaire du Garigliano est une ancienne centrale nucléaire, qui était implantée sur le territoire de la commune de Sessa Aurunca, à proximité du fleuve Garigliano, dans la province de Caserte, en Campanie, dans l'Italie du sud. C'était une centrale de type BWR, d'une puissance de 150 MWe. Elle a produit de l'électricité de 1964 jusqu'en 1982, date à laquelle elle a été déclassée, en raison de la politique de sortie du nucléaire civil du gouvernement italien de l'époque. Trouve plus

Centrale nucleaire du Rajasthan: Trouve plus

Centrale nucléaire du Rajasthan: La centrale nucléaire du Rajasthan (en anglais Rajasthan Atomic Power Station - RAPS) est située au bord de la rivière Chambal, à environ 65 km de la ville de Kota dans le district de Chittorgarh de l'État du Rajasthan. La localité la plus proche est Tamlao, Rawatbhata qui est située à 11 km. Le propriétaire et exploitant de ce site est la Nuclear Power Corporation of India Ltd. Le 23 juin 2012, 38 personnes ont été exposées à une fuite lors de travaux de maintenance sur une chaîne de refroidissement, selon un responsable du site. Deux d'entre eux ont reçu des doses de radiations équivalentes à la limite annuelle admise, mais tous ont repris le travail. Le 19 juillet 2012, quatre ouvriers ont été exposés à des radiations alors qu'ils réparaient un joint déficient sur un tuyau. Trouve plus

Centrale nucléaire du Tricastin: La centrale nucléaire du Tricastin se situe sur le site nucléaire du Tricastin sur la commune de Saint-Paul-Trois-Châteaux, à 10 km de Pierrelatte, 28 km au sud de Montélimar et 50 km au nord d'Avignon. Avec les centrales de Gravelines et de Dampierre aussi mises en service en 1980, c'est la seconde centrale en activité la plus âgée du parc nucléaire français, après celle du Bugey. Trouve plus

Centrale nucléaire Duane Arnold: La centrale nucléaire Duane Arnold est située à environ 3 km au nord de Palo dans le comté de Linn et à 12 km au nord-ouest de Cedar Rapids dans l'Iowa sur un terrain de 2 km2. Cette centrale est le seul site nucléaire de l'Iowa. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ukraine du Sud: La centrale nucléaire d'Ukraine du Sud (en ukrainien : Півде́нно-Украї́нська Атомна електростанція, Pivdenno-Oukraïnska Atomna Elektrostantsiia) - aussi dénommée centrale nucléaire de Konstantinovka - est une centrale nucléaire ukrainienne située à Youjnooukraïnsk, dans l'oblast de Mykolaïv, à environ 350 kilomètres au sud de la capitale Kiev. La centrale nucléaire d'Ukraine du Sud est située sur le cours inférieur du Boug méridional. La centrale d'Ukraine du Sud alimente un réseau électrique très dégradé de 750 kV relié à la Roumanie et la Bulgarie. Elle compte trois réacteurs d'une puissance brute de 1 000 MW chacun, ce qui en fait la seconde centrale nucléaire la plus puissante de l'Ukraine. Son chantier a été lancé en avril 1976. Le premier réacteur a été connecté au réseau électrique le 31 décembre 1982, les réacteurs deux et trois en 1985 et 1989. Tous les générateurs ont été construits par Elektrosila. La puissance électrique brute de la centrale s'élève actuellement à 3 000 MW. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ulchin: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Unterweser: La centrale nucléaire d'Unterweser est une ancienne centrale qui se trouve entre les deux villes de Nordenham et de Rodenkirchen, dans l'arrondissement de la Weser du Land de Basse-Saxe. Trouve plus

Centrale nucléaire embalse: Trouve plus

Centrale nucléaire en France: En France, un centre nucléaire de production d'électricité (CNPE), plus communément appelé centrale nucléaire est un site industriel qui utilise la fission de noyaux atomiques au sein d'un combustible nucléaire pour produire de l'électricité. Le nombre de réacteurs nucléaires en activité est de 56, répartis sur 18 sites. Plusieurs réacteurs mis à l'arrêt définitif sont en cours de démantèlement (Brennilis, Chooz A, Chinon A1-2-3, Bugey 1, Saint-Laurent A1-2 et Creys-Malville), les deux réacteurs nucléaires de Fessenheim ont été mis à l'arrêt définitif respectivement en février et juin 2020, les opérations de démantèlement commenceront au plus tôt en 2025 après déchargement du combustible nucléaire usé,. Toutes ces centrales sont exploitées par EDF. Le démantèlement du réacteur nucléaire de Phénix à Marcoule, exploité par le CEA et mis à l'arrêt définitif en février 2010, est prévu après déchargement de son combustible nucléaire et neutralisation du sodium. La France est, par le nombre de réacteurs en activité, la puissance installée et l'énergie électrique produite en 2010, au 2e rang des pays producteurs d'électricité nucléaire dans le monde après les États-Unis : 408 TWh produits par an, soit 74 % de la production annuelle d'électricité en France (550 TWh) et 16 % de l'énergie électrique d'origine nucléaire produite dans le monde. Chaque centrale est soumise à un référentiel de normes de sûreté et de sécurité évoluant en fonction des enseignements des incidents passés nationaux ou internationaux. La sûreté de chaque centrale nucléaire est contrôlée par l'Autorité de sûreté nucléaire assistée de l'IRSN. Chaque centrale fait l'objet d'une visite décennale et d'un réexamen de sûreté complet à compter de la trentième année pour statuer sur une éventuelle prolongation d'exploitation. La sécurité nucléaire de chaque centrale est quant à elle contrôlée par le département de la sécurité nucléaire (DSN) du service du Haut fonctionnaire de défense et de sécurité (HFDS) du ministère chargé de l'énergie. Trouve plus

Centrale nucléaire enrico fermi: Trouve plus

Centrale nucléaire EPR: Trouve plus

Centrale nucléaire flottante russe: La première centrale nucléaire flottante russe dénommée Akademik Lomonosov, a été couplée au réseau électrique en décembre 2019. La connexion au réseau de chauffage urbain de la ville de Pevek est prévue en 2020. Trouve plus

Centrale nucléaire Gentilly-II: Trouve plus

Centrale nucléaire Hope Creek: Trouve plus

Centrale nucléaire Isar: La centrale nucléaire Isar porte le nom d'un affluent du Danube qui arrose Munich. Elle comporte deux tranches Isar 1 et Isar 2 construites en Basse Bavière (en allemand Niederbayern), à proximité de Landshut, dans la région de Essenbach et elle est la propriété de la compagnie E.ON. Les deux tranches ont des techniques de conception différentes. La tranche no 1 a été définitivement arrêtée en mai 2011 sur décision du ministère fédéral allemand pour l'environnement. Trouve plus

Centrale nucléaire José Cabrera: La Centrale nucléaire José Cabrera (ou Zorita) est une centrale nucléaire espagnole installée à Zorita près de Guadalajara comprenant un petit réacteur à eau pressurisée. Trouve plus

Centrale nucléaire Latina: La centrale nucléaire Latina avait été installée à Latina, la capitale de la province de Latina dans la région du Latium en Italie. Le réacteur était un réacteur de type Magnox, d'une puissance électrique nette de 153 MWe. Il a été opérationnel de 1963 jusqu'en 1987 date à laquelle a eu lieu le référendum sur l'arrêt des centrales nucléaires en Italie. Trouve plus

Centrale nucléaire Latina (Italie): Trouve plus

Centrale nucléaire Oyster Creek: Trouve plus

Centrale nucléaire Santa Maria de Garona: Trouve plus

Centrale nucléaire Santa María de Garoña: La Centrale nucléaire Santa María de Garoña est une centrale arrêtée située dans le Nord de l'Espagne, dans la province de Burgos, près de Alava. Trouve plus

Centrale nucléaire sur l'eau: Trouve plus

Centrale nucléaire Trojan: La centrale nucléaire Trojan est située à Rainier dans le comté de Columbia de l'Oregon aux États-Unis. Trouve plus

Centrale osmotique d'Hurum: La Centrale osmotique d'Hurum est le premier prototype de centrale osmotique au monde. Elle a été construite par Statkraft à Tofte, dans la commune d'Hurum en Norvège. Elle fut inaugurée par la princesse héritière de Norvège Mette-Marit le 24 novembre 2009. La centrale n'était qu'un prototype et n'avait une puissance que de 2 à 4 kW. Statskraft planifiait la création d'un prototype de plus grande envergure dans la commune de Sunndal mais devant le peu de développements internationaux dans le domaine, il décida d'y renoncer en 2013 et d'abandonner tout développement de cette nouvelle forme d'énergie. Trouve plus

Centrale ou Centro: Trouve plus

Centrale Outardes-3: Trouve plus

Centrale ouvrière bolivienne: La Centrale ouvrière bolivienne (en espagnol Central Obrera Boliviana, COB) est la principale centrale syndicale de Bolivie. Elle a été fondée en 1952 à la suite de la révolution nationale qui a amené le Mouvement nationaliste révolutionnaire au pouvoir. Le membre principal membre de la centrale est la Federación Sindical de Trabajadores Mineros de Bolivia (FSTMB). De 1952 à 1987, la COB a été dirigée par Juan Lechín Oquendo qui était aussi à la tête FSTMB. La centrale a une relation conflictuelle avec les différents gouvernements du pays depuis les années 1950. Elle a joué un rôle prépondérant dans l'organisation des manifestation qui ont entraîné la chute du président Carlos Mesa en 2005. La COB s'est opposée à la privatisation de l'eau lors de la guerre de l'eau en 2000 et a soutenu la nationalisation des réserves de gaz naturelles du pays lors de la guerre du gaz. En 2010, la centrale a organisé des manifestations qui ont entrainé une réforme des retraites en 2010. En avril 2011 elle a organisé une grève générale de douze jours pour de plus hauts salaires. La COB représente environ deux millions de travailleurs boliviens, du secteur industriel et des services publics. Elle est en lien avec de nombreux leaders de mouvements indigènes et paysans tels Felipe Quispe. Trouve plus

Centrale Paris: Trouve plus

Centrale photovoltaïque: Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Beaupouyet: Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Beneixama: La centrale photovoltaïque de Beneixama était à la fin de sa construction en septembre 2007 la plus grande centrale solaire photovoltaïque au monde. Elle est située dans la Province d'Alicante en Espagne. D'une puissance-crête de 20 MWc, elle produit en moyenne 30 GWh d'énergie électrique chaque année. Elle a depuis été dépassée par de nombreuses autres installations à travers le monde, certaines centrales en construction affichant une puissance allant jusqu'à 550 MWc. Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Finsterwalde: Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Losse: Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Losse - Gabardan: Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Ngari: La centrale photovoltaïque de Ngari (chinois : 阿里光伏电站 ; pinyin : ālǐ guāngfú diànzhàn) est située dans xian de Gar, dans la préfecture de Ngari, dans la région autonome du Tibet (Chine). Elle se trouve à 3 km du centre-ville du canton de Shiquanhe, chef-lieu du xian. À 4 270 m au-dessus du niveau de la mer, c'est la plus haute du monde. Elle est le résultat d'une co-entreprise entre le gouvernement central et la société Guodian Longyuan Tibet New Energy, l'un des plus grands groupes énergétiques chinois. Elle couvre une superficie de 23,8 hectares. Sa capacité est de 10 MW et sa durée de vie est fixée à 25 ans. Sa construction, commencée le 1er juillet 2012, a pris fin en novembre 2013. En janvier 2013, environ 5 MW de puissance étaient installés. C'est la troisième centrale photovoltaïque à être construite dans la région autonome du Tibet après celles de Yangbajing et de Shigatsé. Elle s'inscrit dans la politique chinoise visant à assurer l'autosuffisance énergétique de la région. Depuis la création de la première centrale, l'utilisation de panneaux solaire a permis d'économiser 150 000 tonnes de charbon, ce dernier étant, avec la bouse séchée, les sources d'énergie les plus utilisées dans la région. Une partie du fumier qui était utilisé comme combustible peut être ainsi utilisé comme engrais. Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Perovo: La centrale photovoltaïque de Perovo est une centrale solaire photovoltaïque construite en 2011 près du village de Perovo, dans la péninsule de Crimée, alors ukrainienne. Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Shigatse: La centrale photovoltaïque de Shigatsé (chinois simplifié : 日喀则太阳能光伏电站 ; pinyin : rìkāzé tàiyángnéng guāngfú diànzhàn), inaugurée le 6 juillet 2011, est située à 3 km au nord-ouest de Shigatsé, la deuxième plus grande ville de la région autonome du Tibet. Elle a été raccordée au réseau en juillet 2011. Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Toucan: Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Toul: Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Toul-Rosières: Trouve plus

Centrale photovoltaïque de Yangbajing: La centrale solaire photovoltaïque de Yangbajing (chinois : 羊八井光伏电站 ; pinyin : yángbājǐng guāngfú diànzhàn) est située à Yangbajing (ou Yangbajain), dans le comté de Dangxiong (ou Damxung), situé dans la ville-préfecture de Lhassa, dont elle est située à 90 km au nord-ouest du centre-ville, dans la région autonome du Tibet. Construite en 2010-2011, elle a une capacité de 10 mégawatts. Sa puissance a été augmentée pour atteindre 20 MW le 10 mai 2012,. Trouve plus

Centrale portoricaine des travailleurs: La Central Puertorriqueña de Trabajadores (CPT - Centrale portoricaine des travailleurs) est une confédération syndicale de Porto Rico fondée en 1992. Elle est affiliée à la Confédération syndicale internationale et à la Confédération syndicale des travailleurs et travailleuses des Amériques. Portail du syndicalisme Portail de Porto Rico Trouve plus

Centrale René-Lévesque: La centrale René-Lévesque est une centrale hydroélectrique de la société Hydro-Québec, située sur la rivière Manicouagan, à Rivière-aux-Outardes, sur la Côte-Nord, au Québec. Cette centrale, d'une puissance installée de 1 244 MW, a été mise en service en 1975 dans le cadre du projet Manic-Outardes. La centrale est souterraine. Elle est alimentée par le réservoir Manic 3. L'aménagement dont fait partie la centrale René-Lévesque comprend aussi le barrage Manic-3 et un évacuateur de crues. Trouve plus

Centrale Robert-Bourassa: Trouve plus

Centrale Romaine-1: Trouve plus

Centrale Romaine-2: Trouve plus

Centrale Romaine-3: Trouve plus

Centrale Romaine-4: Trouve plus

Centrale sandiniste des travailleurs: La Central Sandinista de Trabajadores (CST - Centrale sandiniste des travailleurs) est la principale confédération syndicale du Nicaragua. Elle est affiliée à la Confédération syndicale internationale et à la Confédération syndicale des travailleurs et travailleuses des Amériques après avoir été affiliée à la Fédération syndicale mondiale. Elle fut fondée en 1979 à la suite de la révolution sandiniste et reste proche du Front sandiniste de libération nationale. Portail du syndicalisme Portail du Nicaragua Trouve plus

Centrale sanitaire suisse: La Centrale sanitaire suisse (CSS) est une organisation suisse d'entraide médicale basée à Zurich, avec des antennes en Suisse romande et italienne. Trouve plus

Centrale Santé de Tunis: Trouve plus

Centrale Sevens: Le Centrale Sevens est un tournoi international de rugby à sept organisé par des étudiants de l'école d'ingénieurs CentraleSupélec. Organisé pour la première fois en 2004, il oppose des équipes nationales et des équipes en développement, et d'autres équipes de haut niveau. Les joueurs sont majoritairement hébergés par les étudiants de l'école. Trouve plus

Centrale Shawinigan-2: Trouve plus

Centrale Shawinigan-3: Trouve plus

Centrale Sir Adam Beck II: Trouve plus

Centrale solaire: Selon l'utilisation de l'énergie solaire, l'expression centrale solaire peut désigner : une centrale de chauffage solaire, qui fournit de l'eau chaude de chauffage ou sanitaire ; une centrale électrique solaire : centrale solaire thermodynamique, qui produit de l'électricité via la production de chaleur ; centrale solaire photovoltaïque, qui produit directement de l'électricité via des panneaux solaires photovoltaïques. Trouve plus

Centrale solaire Chams: Trouve plus

Centrale solaire d'Alvarado I: Alvarado I est une grande centrale solaire thermique situé à Alvarado, en Estrémadure, en Espagne. La construction de la centrale a commencé en décembre 2007 et a été achevée en juillet 2009, lorsque l'exploitation commerciale a commencé. Elle dispose d'une puissance nominale de 50 MWe, et, est une des plus grandes centrales thermiques solaires au monde,. Trouve plus

Centrale solaire d'Andasol: En 2008 la centrale solaire Andasol 1 était la plus puissante centrale solaire thermodynamique d'Europe avec 50 MWe. Elle est située près de Guadix en Andalousie (Espagne). La centrale a démarré en novembre 2008 et génère une puissance-crête de 150 MW avec les extensions Andasol 2 et 3 et sa production est de 175 à 180 GWh d'énergie électrique par an. Construite sur un site privilégié à 1 100 mètres d'altitude, elle bénéficie d'un climat semi-aride qui se traduit par une insolation directe de 2 200 kWh/m2/an (soit, en moyenne, une puissance de 250 W/m2). Trouve plus

Centrale solaire de Blythe: La future centrale solaire de Blythe est un projet de centrale solaire photovoltaïque d'une puissance nominale de 485 MW. Elle se situera dans le comté de Riverside, en Californie. Le premier projet de 2010 prévoyait d'utiliser des miroirs cylindro-paraboliques pour une Centrale solaire thermodynamique d'une puissance nominale de 968 MW. Les entreprises impliquées dans le projet étaient Solar Trust of America, filiale de Solar Millennium et Chevron,. À la suite de la faillite de Solar Trust of America, le projet a été racheté en décembre 2011 par NextEra Energy Resources, qui a annoncé son intention de modifier le projet : remplacement des miroirs cylindro-paraboliques par des panneaux photovoltaïques et réduction de la taille du projet à 485 MW, ce qui en ferait tout de même le plus grand parc solaire du monde ; le nouveau dossier a été soumis à la California Energy Commission en avril 2013 ; si les permis sont accordés, la construction devrait commencer mi-2014 et durer 4 ans. Trouve plus

Centrale solaire de Cestas: Trouve plus

Centrale solaire de Gabardan: Trouve plus

Centrale solaire de Garissa: La Centrale solaire de Garissa (en anglais : Garissa Power Station est une centrale électrique solaire de 55 MW implantée au Kenya. Trouve plus

Centrale solaire de Kimberlina: La centrale solaire de Kimberlinaest située à Bakersfield, en Californie. Elle a une puissance nominale de 5 MWe. Elle est la première installation solaire thermique commerciale construite par Areva Solar, anciennement Ausra. Trouve plus

Centrale solaire de Losse: Trouve plus

Centrale solaire de Malicounda: La centrale solaire de Malicounda est une centrale solaire photovoltaïque entrée en service en 2016 dans la région de Thiès, au Sénégal. D'une capacité de 22 MW la centrale s'ajoute à celle de Bokhol (Dagana), en service depuis 2015, au sein d'un secteur renouvelable en plein essor. Malicounda compte 90 000 panneaux solaires sur une surface de 100 ha pour fournir du courant vert à 9 000 foyers sénégalais. Elle est le fruit d'une coopération entre Senelec et la société italienne Solaria Group. Trouve plus

Centrale solaire de Mojave: La centrale solaire de Mojave (Mojave Solar Generating Station) est une centrale solaire thermodynamique dans le désert des Mojaves, en Californie, environ 32 km au nord-ouest de Barstow, aux alentours du hameau de Lockhart ; elle est voisine du lac Harper Lake et de la centrale solaire Solar Energy Generating Systems, la plus grande du monde. Sa puissance est de 250 MW et elle a été inaugurée le 13 février 2014. Elle a été construite par la compagnie espagnole Abengoa Solar et sa production devrait suffire à alimenter 60 200 foyers tout en évitant l'émission d'environ 393 000 tonnes de CO2. Trouve plus

Centrale solaire de Solana: La Centrale solaire Solana (Solana Generating Station) est une centrale solaire thermodynamique construite près de Gila Bend, dans l'Arizona, à environ 110 km au sud-ouest de Phoenix, mise en service début octobre 2013. Elle a été construite par la compagnie espagnole Abengoa Solar et fournit une puissance totale de 280 MW qui suffit à alimenter 70 000 foyers tout en évitant l'émission d'environ 475 000 tonnes de CO2. Son nom est le terme espagnol pour « endroit ensoleillé ». Trouve plus

Centrale solaire de Solnova: La centrale solaire de Solnova est une centrale solaire thermodynamique de grande puissance composée de cinq unités distinctes de 50 MW chacune. L'installation est située sur la plateforme solaire, à Sanlúcar la Mayor, en Espagne, dans la même région où se trouve la centrale solaire PS20. Avec la mise en service de la troisième tranche de 50 MW, le Solnova-IV en août 2010, la centrale était jusqu'en 2013 la plus grande centrale solaire thermodynamique au monde. Trouve plus

Centrale solaire de Thémis: Trouve plus

Centrale solaire de toul: Trouve plus

Centrale solaire de Toul-Rosières: Trouve plus

Centrale solaire de Valle: La centrale solaire de Valle est constituée de deux centrales solaires thermodynamiques jumelles adjacentes de 50 MW (Valle 1 et Valle 2) situées à San José del Valle, dans la province de Cádiz, en Espagne. La centrale génère de l'énergie grâce à la des miroirs cylindro-parabolique. Elle est opérationnelle depuis janvier 2012. L'usine Valle est la propriété de Torresol Energy, une co-entreprise entre SENER (60 %) et la Abu Dhabi Future Energy Company (40 %). Elle a été construite par SENER de décembre 2009 à décembre 2011, pour un coût de 540 millions d'euros. La construction de Valle 1 et Valle 2 s'est achevée en décembre 2011. Environ 4 500 travailleurs ont consacré plus de 2,7 millions d'heures de travail au cours des deux années de construction jusqu'à ce que les centrales furent mises en service et connectées au réseau national espagnol. Chacun des centrales d'une puissance nominale 50 MWe a la capacité de fournir 160 Gwh d'électricité sûre et propre par an, permettant d'alimenter 40 000 foyers. Ensemble, elles permettent de réduire les émissions de CO2 de 90 000 tonnes par an. Leur système de stockage du sel fondu leur permet de continuer à produire de l'électricité, même sans rayonnement solaire. En plus d'être une source d'énergie propre, elles peuvent également fournir de l'électricité au réseau électrique à la demande. La centrale se compose de deux centrales adjacentes, Valle 1 et Valle 2. Chacune dispose d'une puissance nominale de 50 MW, utilisent des collecteurs cylindro-paraboliques SENER d'une surface totale de 510 120 mètres carrés sur une surface totale au sol de 460 hectares,. La quantité d'énergie attendue pour chaque section est 160 GWh par an. Chaque centrale dispose d'un système de stockage thermique de sel fondu pouvant contenir 28 500 tonnes de sel fondu (60 % de nitrate de sodium / 40 % de nitrate de potassium), capable de stocker suffisamment de chaleur pour générer 750 MWh d'électricité, suffisamment pour fonctionner à pleine puissance pour 7,5 heures sans soleil,. Valle 1 et Valle 2 utilisent des collecteurs paraboliques SENER, qui concentre le rayonnement solaire sur un tube collecteur central qui fait circuler de l'huile thermique. Ils disposent de capteurs optiques de haute précision qui permettent de suivre le soleil d'est en ouest. L'huile chaude est utilisée pour vaporiser l'eau, qui, grâce à l'expansion dans une turbine à vapeur, fait tourner un générateur de puissance qui génère de l'électricité qui est injectée sur le réseau électrique. Trouve plus

Centrale solaire de Yazd: Trouve plus

Centrale solaire d'Extresol: Trouve plus

Centrale solaire d'Ivanpah: Ivanpah Solar Electric Generating System est une centrale solaire thermodynamique dans le désert de Mojave en Californie, à 64 km au sud-ouest de Las Vegas, avec une capacité de 392 mégawatts (MW) (377 MW nets) ; sa production annuelle couvre la consommation de 140 000 foyers. 173 500 miroirs héliostats sont installés, focalisant l'énergie solaire sur des générateurs de vapeur, situés sur trois tours solaires centrales. La centrale est officiellement en fonctionnement depuis le 13 février 2014. Trouve plus

Centrale solaire eLLO: Trouve plus

Centrale solaire Extresol: La centrale solaire Extresol est une centrale solaire à miroir cylindro-parabolique d'une puissance nominale de 150 MW, située à Torre de Miguel Sesmero dans la province de Badajoz, Estrémadure, en Espagne. Trouve plus

Centrale solaire Mohammed ben Rashid Al-Maktoum: La centrale solaire Mohammed ben Rachid Al Maktoum est une centrale électrique solaire de 2013, à Dubaï (émirat) des Émirats arabes unis au Moyen-Orient dans le Golfe Persique. Baptisée du nom de l'Émir de Dubaï Mohammed ben Rachid Al Maktoum, elle sera avec une puissance de 5 gigawatt en fin de construction en 2030, la centrale solaire la plus puissante du monde, au prix du kilowatt-heure le moins cher du monde,,,. Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...