Rechercher dans ce blog

lundi 25 janvier 2021

Centrale hydroélectrique d'Isohaara, Centrale hydroélectrique d'Olidan, Centrale hydroélectrique d'Ottensheim-Wilhering, Centrale hydroélectrique d'Oust-Ilimsk, Centrale hydro-électrique du Bancairon,

Centrale hydroélectrique d'Isohaara: La centrale hydroélectrique d'Isohaara (finnois : Isohaaran voimalaitos) est une centrale hydroélectrique située à Keminmaa en Finlande. Trouve plus

Centrale hydroélectrique d'Olidan: La centrale hydroélectrique d'Olidan est une centrale hydroélectrique situé à Trollhättan en Suède. Elle est située sur le cours du fleuve Göta älv, et utilise avec la centrale hydroélectrique d'Hojum la hauteur de chute de 32 m que le fleuve descendait initialement dans les chutes de Trollhättan. Ensemble, ces deux centrales délivrent une puissance de 220 MW pour une production annuelle de 1 260 GWh. La centrale d'Olidan est le premier projet hydroélectrique d'envergure en Suède, et marque la fondation de l'entreprise Vattenfall. Trouve plus

Centrale hydroélectrique d'Ottensheim-Wilhering: La centrale hydroélectrique d'Ottensheim-Wilhering est une centrale au fil de l'eau sur le Danube entre les communes d'Ottensheim et de Wilhering, dans le Land de Haute-Autriche. Elle est construite de 1970 à 1974 par l'Österreichische Donaukraftwerke. Trouve plus

Centrale hydroélectrique d'Oust-Ilimsk: Trouve plus

Centrale hydro-électrique du Bancairon: La Centrale hydro-électrique du Bancairon s'étend sur seize kilomètres dans les Alpes-maritimes, le long des chutes d'eau de Bancairon et de la Courbaisse-Massoins, dans la Vallée de la Tinée. Consistant à étendre le bassin versant des chutes, le projet n'a été que partiellement exécuté dans les années 1920. Trouve plus

Centrale hydroélectrique du Bras de la Plaine: La centrale hydroélectrique du Bras de la Plaine est une centrale hydroélectrique de l'île de La Réunion, département d'outre-mer français dans le sud-ouest de l'océan Indien. Elle est située dans la ravine formée par le Bras de la Plaine sur le territoire de la commune de Saint-Pierre. Trouve plus

Centrale hydroélectrique du Dniepr: Trouve plus

Centrale hydroélectrique du Ramier: La centrale hydroélectrique du Ramier est une usine de production d'électricité situé sur l'île du Ramier à Toulouse, sur la Garonne. Elle appartient à la régie municipale d'électricité de la commune qui revend sa production à EDF. Trouve plus

Centrale hydroélectrique Dzoraget: La centrale hydroélectrique Dzoraget (en arménien : Ձորագետի հիդրոէլեկտրակայան) est située dans le village de Dzoraget en Arménie. Trouve plus

Centrale hydroélectrique Memphrémagog: Trouve plus

Centrale hydroélectrique Nyagak III: Le centrale hydroélectrique Nyagak III est un mini projet hydroélectrique de 6,6 mégawatts en Ouganda, la troisième plus grande économie de la Communauté de l'Afrique de l' Est. Trouve plus

Centrale hydroélectrique Robert Moses Niagara: La centrale hydroélectrique Robert Moses Niagara (en anglais Robert Moses Niagara Hydroelectric Power Station) est une centrale hydroélectrique située à Lewiston, près des Niagara Falls. La centrale dispose d'une puissance installée de 2 429 MW, répartie entre 11 turbines de 193,5 MW et 2 de 150,3 MW, mises en service entre 1961 et 1962. Sa production électrique est estimée à 14,18 TWh/an. Trouve plus

Centrale hydroélectrique Saïano-Chouchenskaïa: Trouve plus

Centrale hydroélectrique Sendje: La centrale hydroélectrique Sendje est une centrale hydroélectrique en construction dans la partie continentale de la Guinée équatoriale, en aval de la centrale hydroélectrique Djibloho sur la rivière Wele (originaire du Gabon et traversant le territoire de la Guinée équatoriale, elle se jette dans le golfe de Guinée). Après coup, la capacité installée de la centrale hydroélectrique (200 MW) sera la plus grande de toutes les capacités de production du pays, et le barrage en béton (63 m) sera le plus élevé des barrages en Guinée équatoriale. La construction de la centrale hydroélectrique Sendje est réalisée par Duglas Alliance Ltd. commandé par le gouvernement de la Guinée équatoriale,,,. Trouve plus

Centrale hydroélectrique Siti: Centrale hydroélectrique de Siti peut faire référence à l'un des éléments suivants : Centrale hydroélectrique Siti I, une 5,0 mégawatts mini-centrale hydroélectrique en Ouganda. Centrale hydroélectrique Siti II, une 16,5 mégawatts centrale hydroélectrique dans la région orientale de l'Ouganda. Trouve plus

Centrale hydroélectrique Siti I: La centrale hydroélectrique Siti I, communément appelée centrale électrique Siti, est une mini-centrale hydroélectrique de 5,0 mégawatts en Ouganda. Trouve plus

Centrale hydroélectrique sur la rivière Gradac à Degurić: La centrale hydroélectrique sur la rivière Gradac à Degurić (en serbe cyrillique : Мала хидроелектрана на реци Градац ; en serbe latin : Mala hidroelektrana na reci Gradac) se trouve à Degurić, sur le territoire de la Ville de Valjevo et dans le district de Kolubara, en Serbie. Elle est inscrite sur la liste des monuments culturels protégés de la République de Serbie (identifiant no SK 1065). Trouve plus

Centrale hydroélectrique Zagorsk: Trouve plus

Centrale hydro-éolienne: Une centrale hydro-éolienne est une unité de production d'électricité combinant des aérogénérateurs, une ou plusieurs retenues hydrauliques pour le stockage et des générateurs hydroélectriques. Les retenues et la station hydro-électrique jouant alors le rôle d'une station de stockage d'énergie dédiée dès la conception du projet l'ensemble autorise pratiquement une production continue autonome, palliant le défaut inhérent aux fluctuations de la force du vent. Trouve plus

Centrale hydro-éolienne d'El Hierro: La centrale hydro-éolienne d'El Hierro est la première centrale de production d'électricité qui associe des aérogénérateurs, une usine de dessalement, des retenues hydrauliques pour le stockage et des générateurs hydroélectriques. Elle se situe sur l'île d'El Hierro, la plus petite avec moins de 300 km2, au sein de l'archipel des Canaries. Trouve plus

Centrale inertielle: Trouve plus

Centrale inertielle de navigation: Trouve plus

Centrale Jean-Lesage: La centrale Jean-Lesage, autrefois connue sous le nom de Manic 2, est une centrale hydroélectrique érigée sur la rivière Manicouagan. Elle a été construite de 1961 à 1965 par Hydro-Québec, à environ 25 kilomètres au nord de Baie-Comeau, dans le cadre du projet Manic-Outardes, une série de barrages aménagés le long de ces deux rivières de la région de la Côte-nord au Québec. La centrale a été renommée le 22 juin 2010 en l'honneur du père de la Révolution Tranquille, Jean Lesage (1912-1980), homme qui a occupé le poste de premier ministre du Québec de 1960 à 1966. Trouve plus

Centrale La Grande-1: La centrale La Grande-1 est une centrale hydroélectrique et un barrage érigés sur la Grande Rivière par la Société d'énergie de la Baie James pour le compte d'Hydro-Québec. Elle est située à 37 km de Chisasibi, dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec. Cette centrale, construite dans le cadre de la phase 2 du projet de la Baie-James, a une puissance installée de 1 436 MW. Elle a été mise en service en 1994-1995. Trouve plus

Centrale La Grande-2A: Trouve plus

Centrale La Grande-2-A: Trouve plus

Centrale La Grande-3: La centrale La Grande-3 est une centrale hydroélectrique et un barrage érigés sur La Grande Rivière par la Société d'énergie de la Baie-James pour le compte d'Hydro-Québec dans la région du Nord-du-Québec, au Québec. Cette centrale, construite dans le cadre de la phase 1 du projet de la Baie-James, a une puissance installée de 2 418 MW. Elle a été mise en service en 1984. Trouve plus

Centrale La Grande-4: L'aménagement La Grande-4 consiste en une centrale hydroélectrique et un barrage érigés sur La Grande Rivière par la Société d'énergie de la Baie James pour le compte d'Hydro-Québec dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec. Cette centrale, construite dans le cadre de la phase 1 du projet de la Baie-James, a une puissance installée de 2 779 MW. Elle a été mise en service en 1984. La construction du barrage a donné naissance au réservoir La Grande-4, qui se classe parmi les lacs artificiels les plus importants du monde avec une surface de 765 km2 et un volume de 19,5 km3,. Trouve plus

Centrale La Grande-Dame: La Grande-Dame est une centrale hydroélectrique canadienne située sur la rivière Magog dans la ville de Magog en Estrie au Québec construite en 1911. Elle est la propriété d'Hydro-Magog. La hauteur de sa chute est évaluée à 12 mètres et son potentiel énergétique est de 1,6 mégawatt. Trouve plus

Centrale Laforge-1: L'aménagement hydroélectrique Laforge-1 (LA-1) est une centrale hydroélectrique, un barrage et un réservoir érigés sur la rivière Laforge, un affluent de la Grande Rivière par la Société d'énergie de la Baie James pour le compte d'Hydro-Québec. Cette centrale, construite dans le cadre de la phase 2 du projet de la Baie-James, a une puissance installée de 878 MW. Elle a été mise en service en 1994. Trouve plus

Centrale Laforge-2: La centrale Laforge-2 est une centrale hydroélectrique et un barrage érigés sur la rivière Laforge, un affluent de la Grande Rivière, par la Société d'énergie de la Baie-James pour le compte d'Hydro-Québec dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec. Cette centrale, construite dans le cadre de la phase 2 du projet de la Baie-James, a une puissance installée de 319 MW. Elle a été mise en service en 1996. Trouve plus

Centrale laitière: Trouve plus

Centrale Laitière AS: Trouve plus

Centrale laitière de la Vallée d'Aoste: La Centrale laitière de la Vallée d'Aoste Sarl est une entreprise italienne, ayant son siège à Gressan, dans la Vallée d'Aoste, spécialisée dans les produits laitiers typiques du territoire alpin. Trouve plus

Centrale latino-americaine des travailleurs: Trouve plus

Centrale latino-américaine des travailleurs: La Central Latinoamericana de Trabajadores (CLAT - Centrale latino-américaine des travailleurs) était l'organisation régionale de la Confédération mondiale du travail en Amérique latine. Dans le cadre de la Confédération syndicale internationale, elle a fusionné avec l'Organisation régionale interaméricaine des travailleurs de la Confédération internationale des syndicats libres le 28 mars 2008 pour former la Confédération syndicale des travailleurs et travailleuses des Amériques. Trouve plus

Centrale LG-2: Trouve plus

Centrale LG-2-A: Trouve plus

Centrale Lille: Trouve plus

Centrale Luigi Einaudi: Trouve plus

Centrale Lyon: Trouve plus

Centrale Manic-1: La centrale Manic-1 est une centrale hydroélectrique et un barrage érigés sur la rivière Manicouagan par Hydro-Québec, à Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, au Québec. Cette centrale, d'une puissance installée de 184 MW, a été mise en service en 1966 dans le cadre du projet Manic-Outardes. Trouve plus

Centrale Manic-2: Trouve plus

Centrale Manic-3: Trouve plus

Centrale Manic-5: La centrale Manic-5, la centrale Manic-5-PA et le barrage Daniel-Johnson constituent un aménagement hydroélectrique d'Hydro-Québec situé sur la Côte-Nord du Québec, sur la rivière Manicouagan, à 214 km au nord de la ville de Baie-Comeau. Haut de 214 m, d'une longueur en crête de 1 314 m, doté de 13 voûtes et de 14 contreforts, le barrage est le plus grand barrage à voûtes multiples et à contreforts du monde. Inauguré en 1968 et mis en service en 1970 dans le cadre du projet Manic-Outardes, il a une hauteur de chute de 150 m et la puissance totale installée des deux centrales est de 2 660 MW. La centrale Manic-5-PA fut construite par Hydro-Québec dans les années 1980 sur l'autre rive de la rivière Manicouagan. Elle ajoute une puissance de 1 064 MW aux 1 596 MW de la centrale originale. Les quatre turbines ont été mises en service en 1989. Trouve plus

Centrale marémotrice: Trouve plus

Centrale marémotrice d'Annapolis Royal: La centrale marémotrice d'Annapolis Royal est une centrale électrique de 20 MW située sur la rivière Annapolis immédiatement en amont de la ville d'Annapolis Royal, en Nouvelle-Écosse, au Canada. C'est la seule usine marémotrice en Amérique du Nord. La centrale exploite la différence de niveau d'eau créé par les grandes marées dans le bassin d'Annapolis, un sous-bassin de la baie de Fundy. Ouverte en 1984, la centrale d'Annapolis Royal fut construite par la Nova Scotia Power Corporation, qui était, à l'époque, une entreprise du gouvernement provincial de la Couronne qui était souvent utilisé pour apporter une aide sociale à diverses régions de la province. Trouve plus

Centrale marémotrice de Jiangxia: La centrale marémotrice de Jiangxia (江 厦 潮汐 电站) est la quatrième plus grande usine marémotrice dans le monde. Elle est située à Wuyantou, la ville-district de Wenling, dans la province du Zhejiang, en Chine. Bien que la puissance du projet était de 3000 kW, la capacité installée actuelle est de 3200 kW, généré à partir d'une unité de 500 kW, une unité de 600 kW, et trois unités de 700 kW, soit au total la capacité installée de 3200 kW. Des propositions ont été faites pour installer une sixième unité de 700 kW, mais elles n'ont pas encore abouti,. L'installation génère jusqu'à 6,5 GWh d'électricité par année. Cette installation accueille également une centrale solaire photovoltaïque d'une puissance nominale de 40 kW et d'une capacité de production annuelle estimée de 45 MWh. Cette centrale est composée de 216 modules solaires monocristallins de 185 W chacun fabriqués par Perlight Solar. La centrale alimente la demande d'énergie de petits villages à 20 km à la ronde, via une ligne aérienne de 35 kV. Le marnage maximal dans l'estuaire est de 8,39 m. Trouve plus

Centrale marémotrice de Kislaya: Trouve plus

Centrale marémotrice de Kislaya Guba: La centrale marémotrice Kislaya Guba est un projet expérimental d'usine marémotrice situé dans le fjord de Kislaya Guba, près du village d'Oura-Gouba (en), au bord de la mer de Barents, en Russie. Premier et seul projet d'usine marémotrice en Russie, elle est considérée par le gouvernement russe comme un monument scientifique et technologique. Trouve plus

Centrale marémotrice de la baie de Penjine: Le projet d'usine marémotrice de Penjina regroupe un ensemble de propositions pour la construction d'une centrale marémotrice dans la golfe de Penjina, qui est un bras supérieur droit du golfe de Chelikhov dans le coin nord-est de la mer d'Okhotsk. Comme la baie de Penjine possède de plus fortes marées, il y eut plusieurs propositions de centrales. L'une des variantes proposées prévoit une puissance installée de 87 GW et une production électrique de 200 TWh annuels. Géographiquement, le barrage de la centrale s'étendrait au travers de la frontière administrative séparant l'oblast de Magadan et le kraï du Kamtchatka en Russie. Trouve plus

Centrale marémotrice de Sihwa: La centrale marémotrice de Sihwa, située en Corée du Sud, est l'installation marémotrice la plus puissante au monde, avec une puissance installée de 254 MW. Mise en service en août 2011, elle dépasse désormais l'usine marémotrice de la Rance française et ses 240 MW, qui était restée la plus puissante pendant 45 ans. Trouve plus

Centrale marémotrice d'Incheon: La centrale marémotrice d'Incheon est une centrale marémotrice en construction située près de la ville d'Incheon en Corée du Sud. Elle devrait posséder une capacité électrique de 1 320 MW au travers de 44 turbines de 30 MW. Son coût serait de l'équivalent de 3,4 milliards de dollars. Sa construction ayant été déléguée à GS Engineering & Construction. Trouve plus

Centrale Marseille: Trouve plus

Centrale McCormick: La centrale McCormick est une centrale hydroélectrique et un barrage érigés sur la rivière Manicouagan par la Quebec & Ontario Paper Company et la Canadian British Aluminium Company, à Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, au Québec. Cette centrale, d'une puissance installée de 350 MW, a été mise en service en 1952. L'aménagement est voisin de la centrale Manic-1, d'Hydro-Québec, les deux centrales partageant le même réservoir. Elle est nommée en l'honneur du colonel Robert R. McCormick (1880-1955), président du Chicago Tribune et instigateur de la construction de cette centrale, qui alimente l'usine de papier qui était alors la propriété du quotidien américain. La centrale McCormick a produit de l'électricité pour les besoins des usines des deux propriétaires de la Compagnie hydroélectrique Manicouagan, l'AbitibiBowater (60 %) et l'Alcoa (40 %) à Baie-Comeau. Elle n'a pas été achetée dans le cadre de la nationalisation des compagnies d'électricité de 1962-1963, parce qu'elle ne servait qu'à alimenter les besoins de ses propriétaires. Presque 50 ans plus tard, 13 mars 2009, Hydro-Québec s'est portée acquéreur de la participation que détenait AbitibiBowater dans la centrale, pour la somme de 615 millions CAD. La transaction a été conclue en décembre 2009. Trouve plus

Centrale Memphrémagog: La centrale Memphrémagog est une centrale hydroélectrique située dans la ville de Magog, au Québec. D'une puissance installée de 1,9 mégawatt (MW), la centrale, construite en 1910, est située en zone urbaine, sur la rivière Magog. Elle est la propriété de la ville de Magog et de la ville de Sherbrooke. Elle est une centrale au fil de l'eau située sur le cours de la rivière Magog, à environ 1,5 km à l'aval de l'embouchure du lac Memphrémagog. Elle a été construite en 1910 par la Dominion Textile afin d'alimenter sa filature de textiles. Elle a été aménagée au cœur de la ville de Magog, un peu en aval d'un ancien barrage construit en 1883. La centrale est l'usine de tête d'un réseau de 7 centrales hydroélectriques aménagées sur la rivière Magog. Les villes de Magog et de Sherbrooke ont fait l'acquisition conjointe de la centrale en mai 1992. Toutefois, seul le réseau de distribution municipal de Magog est relié à cette installation de production, par le biais d'un poste de transformation de 2 500 kW installé en 1993,dans le cadre d'une réfection des équipements électriques de l'aménagement. Trouve plus

Centrale Menihek: La centrale Menihek est une centrale hydroélectrique conventionnelle située sur les lacs Menihek, alimentés par la rivière Ashuanipi, au Labrador. Le barrage et la centrale électrique sont situés dans la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador, à 40 km au sud de la ville isolée de Schefferville et des deux communautés des Premières Nations de Matimekush-Lac John et Kawawachikamach au Québec. La centrale, les deux lignes électriques de 69 kV et les réseaux de distribution de chaque communauté forment un réseau électrique indépendant, situé à l'écart du réseau principal nord-américain. Trouve plus

Centrale Mercier: La centrale Mercier est une centrale hydroélectrique érigée sur la Rivière Gatineau par Hydro-Québec, à Grand-Remous, dans la région administrative de l'Outaouais, au Québec. Cette centrale d'une puissance installée de 50,5 MW, a été mise en service en 2008. Le barrage Mercier, qui se trouve à l'exutoire du réservoir Baskatong, a été construit en 1927 par le gouvernement du Québec. Trouve plus

Centrale Mitis-1: Trouve plus

Centrale Mitis-2: Trouve plus

Centrale Montemartini: La Centrale Montemartini est une ancienne centrale thermique de Rome, construite dans la première moitié du XXe siècle et située dans le quartier d'Ostiense, désaffectée et transformée en musée archéologique depuis 1997. Il présente principalement des sculptures grecques ou romaines, issues des réserves des musées du Capitole. Trouve plus

Centrale N.A.C.: Trouve plus

Centrale NAC: Trouve plus

Centrale Nantes: Trouve plus

Centrale nationale d'alarme: La Centrale nationale d'alarme (CENAL, en allemand Nationale Alarmzentrale (NAZ), en italien Centrale nazionale d'allarme) est un organe de la Confédération suisse rattaché à l'Office fédéral de la protection de la population et spécialisé dans la gestion d'événements extraordinaires. Trouve plus

Centrale nationale des employés: La Centrale nationale des employés (CNE) est l'une des plus importantes centrales syndicales de Belgique. Elle est membre de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC). Elle affirme compter 167 000 affiliés et 60 permanents. Son secrétaire général est Felipe Van Keirsbilck depuis septembre 2009. La CNE est active en Wallonie (y compris dans la région de langue allemande) et à Bruxelles. Elle représente les employés et les cadres dans tout le secteur privé (industrie, commerce, finance, non-marchand, etc.). Trouve plus

Centrale nationale des travailleurs: Trouve plus

Centrale nationale des travailleurs (Paraguay): La Central Nacional de Trabajadores (CNT - Centrale nationale des travailleurs) est une confédération syndicale paraguayenne fondée en 1963 Sous le nom de Centrale chrétienne des travailleurs avant de changer de nom en 1978. Elle est affiliée à la Confédération syndicale internationale et à la Confédération syndicale des travailleurs et travailleuses des Amériques. Portail du syndicalisme Portail du Paraguay Trouve plus

Centrale nucleaire: Trouve plus

Centrale nucléaire: Une centrale nucléaire est un site industriel destiné à la production d'électricité et dont la chaudière est constituée d'un ou plusieurs réacteurs nucléaires ayant pour source d'énergie un combustible nucléaire. La puissance électrique d'une centrale varie de quelques mégawatts à plusieurs milliers de mégawatts en fonction du nombre et du type de réacteur en service sur le site. L'énergie d'une centrale nucléaire provient de la fission de noyaux d'atomes lourds. Celle-ci dégage de la chaleur, qui sert dans un premier temps à vaporiser de l'eau, comme dans toute centrale électrique thermique conventionnelle, puis la vapeur d'eau produite entraîne en rotation une turbine accouplée à un alternateur qui produit à son tour de l'électricité. C'est la principale application de l'énergie nucléaire dans le domaine civil. On compte dans le monde environ 250 centrales nucléaires qui ont produit 10,3 % de l'électricité mondiale en 2017. Ces centrales comptent en juillet 2020 un total de 441 réacteurs opérationnels (y compris 33 réacteurs japonais dont les deux tiers sont en attente d'autorisation de redémarrage), dont la puissance atteint 390 GW (885 MWe en moyenne par réacteur) et 54 réacteurs en cours de construction. Trouve plus

Centrale nucléaire (jeu vidéo): Centrale nucléaire est un jeu vidéo de simulation du fonctionnement d'une centrale nucléaire. Trouve plus

Centrale nucleaire Amiral Alvaro Alberto: Trouve plus

Centrale nucléaire amiral alvaro alberto: Trouve plus

Centrale nucléaire arrêtée de Biblis: Trouve plus

Centrale nucléaire Columbia: La centrale nucléaire Columbia est située dans le complexe nucléaire de Hanford à 19 km au nord-ouest de Richland dans le comté de Benton de l'État de Washington des États-Unis. Le "complexe de Hanford" occupe un terrain de 4,4 km² et il appartient au département de l'Énergie des États-Unis. Cette centrale est connue aux États-Unis pour avoir été l'objet d'une gigantesques déconvenue industrielle et économique : cinq réacteurs étaient prévus et ont été mis en chantier, mais seul le n°2 a été achevé. En 1995, les restes des chantiers des réacteurs 1, 3, 4 et 5 ont été démolis, enterrant définitivement ces projets et les milliards gaspillés dans cette aventure. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Almaraz: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Asco: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Atucha: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ignalina: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ikata: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Indian Point: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Obninsk: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Oconee: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ohi: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ohma: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Oldbury: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ōma: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Onagawa: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Oskarshamn: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Oyster Creek: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ukraine du Sud: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ulchin: Trouve plus

Centrale nucléaire d'Ågesta: La centrale nucléaire d'Ågesta fut la première centrale nucléaire commerciale suédoise. Elle produisait essentiellement de la chaleur à destination du quartier de Farsta, dans la banlieue sud de Stockholm. Une fraction de l'énergie produite était aussi convertie en électricité. L'installation a fermé en 1974, et le site est aujourd'hui (2011) utilisé comme terrain d'exercice par les sapeurs-pompiers de Stockholm. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Akkuyu: Le chantier de la centrale nucléaire d'Akkuyu est en construction dans le sud de la Turquie, sur les bords de la mer Méditerranée, à 80 km au sud-ouest de la ville de Mersin et à environ 100 km au nord de l'île de Chypre. Le site est situé à 6 km au sud-ouest du village de Büyükeceli dans le district de Gülnar de la province turque de Mersin. Depuis avril 2015, le fournisseur russe Rosatom y construit un premier réacteur nucléaire à eau pressurisée de type VVER d'une puissance unitaire de 1200 MW, dans le cadre d'un contrat de quatre réacteurs d'un montant de 20 milliards de dollars. La mise en service a été reportée en 2023 (au plus tôt), si ce réacteur remplit toutes les obligations et conditions de l'autorité turque pour l'énergie atomique. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Almaraz: La centrale nucléaire d'Almaraz est située au nord-ouest de la province de Cáceres, dans la communauté autonome d'Estrémadure appelée Campo Arañuelo, à environ 100 km de la frontière portugaise. Elle est refroidie par le Tage. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Angra: La centrale nucléaire d'Angra - aussi dénommée centrale nucléaire Amiral Alvaro Alberto - est l'unique centrale nucléaire du Brésil. Elle est située à Angra dos Reis, dans l'État de Rio de Janeiro. Trouve plus

Centrale nucléaire dans le Niederamt: La centrale nucléaire dans le Niederamt (appelée en allemand Kernkraftwerk Niederamt et abrégée KKN, qu'il ne faut pas confondre avec la Kernkraftwerk Niederaichbach (centrale nucléaire de Niederaichbach), qui porte le même acronyme), est un projet de centrale nucléaire en Suisse. Le projet se situe dans la région de la centrale de Gösgen, dans le canton de Soleure, entre Olten et Aarau, en Suisse. Il s'étend sur le territoire des communes de Niedergösgen, Gretzenbach et Däniken. Trouve plus

Centrale nucléaire dans le Niederamt (KKN): Trouve plus

Centrale nucléaire d'Anshas: La centrale nucléaire d'Anshas (aussi orthographiée Inshas) est une centrale nucléaire expérimentale située dans un centre de recherche à la périphérie du Caire dans le Delta du Nil en Égypte. Le centre de recherche nucléaire d'Anshas est soumis à l'Autorité de l'énergie atomique égyptienne et il rassemble plusieurs laboratoires et réacteurs nucléaires pour la recherche égyptienne. Trouve plus

Centrale nucléaire d'Asco: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...