Rechercher dans ce blog

samedi 23 janvier 2021

Catholicisme en Afrique, Catholicisme en Amérique, Catholicisme en Arabie saoudite, Catholicisme en Arménie, Catholicisme en Belgique,

Catholicisme en Afrique: L'Église catholique en Afrique fait partie de l'Église catholique. À peu près un cinquième de la population africaine est aujourd'hui catholique. Les catholiques africains ne représentent qu'un dixième des catholiques dans le monde. En 2005, 137,5 millions d'Africains (16,6 %) sont membres de l'Église catholique. En 2009, lorsque le pape Benoît XVI a visité l'Afrique, l'effectif a été estimé à 158 millions. Selon le Vatican, l'Afrique compte 222 millions de baptisés en 2015, soit 19,4 % de la population africaine. Ce chiffre a augmenté de 1,6 % de 2010 à 2015. Trouve plus

Catholicisme en Amérique: Le catholicisme en Amérique est divisé par: Église catholique en Amérique du Nord et Église catholique en Amérique latine. Trouve plus

Catholicisme en Arabie saoudite: Le catholicisme est une confession qui compte environ un million de fidèles en Arabie saoudite ; on compte parmi eux de nombreux travailleurs immigrés, en particulier Philippins. Le territoire de ce pays n'est pas organisé en diocèses ; il fait partie, avec d'autres états de la péninsule, du vicariat apostolique d'Arabie septentrionale. Le culte public des religions non-islamiques est interdit en Arabie saoudite. En théorie, posséder une Bible n'est pas un crime, mais la possession de grandes quantités de ces livres peut entraîner de lourdes peines car elle peut être considérée comme une preuve de l'intention de convertir d'autres personnes. Le pape Benoît XVI et le roi Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud ont entamé des négociations sur l'ouverture de la première église catholique dans le royaume. Trouve plus

Catholicisme en Arménie: Trouve plus

Catholicisme en Belgique: Le catholicisme est la confession religieuse comptant le plus de membres en Belgique. L'Église catholique est une union d'Églises locales, ou diocèses, en étroite communion avec le pape. Le catholicisme en Belgique n'est donc pas organisé comme une Église nationale, mais l'ensemble de la Belgique forme une unique province ecclésiastique au sein de l'« Église universelle » depuis 1832. Il existe en outre une instance de concertation entre les évêques des différents diocèses belges : la conférence épiscopale de Belgique. Trouve plus

Catholicisme en Biélorussie: Trouve plus

Catholicisme en cépublique Centrafricaine: Trouve plus

Catholicisme en Chine: Trouve plus

Catholicisme en Corée du Sud: Le catholicisme est une confession présente au Corée depuis le xviiie siècle. Elle compte en 2017 approximativement 5 813 770 fidèles , soit moins de 11,0 % de la population totale du pays. L'Église catholique en Corée du Sud est formée de diocèses en communion avec l'Église catholique universelle se trouvant sous la conduite spirituelle du pape, évêque de Rome. En 2017, le territoire sud-coréen est divisé en seize diocèses, dont trois archidiocèses, et 1734 paroisses. 5360 prêtres sont au service de l'Église. Trouve plus

Catholicisme en Égypte: Trouve plus

Catholicisme en Estonie: L'Église catholique en Estonie a une histoire ancienne, bien qu'elle ait disparu au moment de la Réforme protestante au XVIe siècle. Elle est dirigée aujourd'hui par l'administrateur apostolique d'origine française (puisque naturalisé depuis peu) Mgr Philippe Jourdan. Trouve plus

Catholicisme en Europe: L'Église catholique romaine en Europe fait partie de l'Église catholique romaine qui est séparée de l'Église orthodoxe par le schisme d'Orient depuis le XIe siècle, et depuis le XVIe siècle des diverses dénominations de la Réforme, est localisée géographiquement sur le Saint-Siège à Rome en Italie. À peu près un tiers de la population européenne est aujourd'hui catholique. Les catholiques européens ne représentent qu'un quart des catholiques dans le monde (cela est dû historiquement à l'activité missionnaire notamment en Amérique du Sud). Trouve plus

Catholicisme en Finlande: Le catholicisme est une confession présente en Finlande depuis le XIe siècle. Il a connu une éclipse presque totale liée à la Réforme et compte 14 357 fidèles en 2018. L'Église catholique en Finlande est la partie de l'Église catholique de ce pays, placée sous l'autorité apostolique du pape; elle ne compte qu'un diocèse. Trouve plus

Catholicisme en France: Trouve plus

Catholicisme en Géorgie: Trouve plus

Catholicisme en Grèce: Le catholicisme compte environ 200 000 fidèles en Grèce, en majorité des immigrants, mais on compte parmi eux environ 50 000 Grecs de souche. La plupart des catholiques grecs appartiennent à l'Église de rite latin mais une petite portion sont membres de l'Église grecque-catholique hellène, également catholique mais de rite byzantin. Trouve plus

Catholicisme en Guinée-Bissau: Trouve plus

Catholicisme en Hongrie: Trouve plus

Catholicisme en Inde: Le catholicisme professé par l'Église - qui est placée sous la direction spirituelle du pape en ligne apostolique - oblige à une dimension universelle (signification du mot catholique en grec) et donc à l'évangélisation. C'est pourquoi elle représente plus de dix-sept millions de fidèles en Inde, soit moins de 2 % de la population, et est la plus grande dénomination chrétienne du pays. Des missionnaires et des religieux catholiques y œuvrent depuis le XVIe siècle. La conférence épiscopale de l'Inde a été fondée en 1944. Les catholiques indiens pratiquent selon trois rites liturgique : le rite latin, majoritaire, le rite syro-malabare et le rite syro-malankare. Trouve plus

Catholicisme en Indonésie: Trouve plus

Catholicisme en Irak: Trouve plus

Catholicisme en Islande: L'Église catholique en Islande est une Église particulière de l'Église catholique située en Islande. Trouve plus

Catholicisme en Israël: Trouve plus

Catholicisme en Jordanie: Trouve plus

Catholicisme en Libye: Trouve plus

Catholicisme en Norvège: Le catholicisme est présent en Norvège depuis le Xe siècle. Il a presque disparu à la suite de la Réforme protestante. En 2012, cette confession compte environ 100 000 catholiques enregistrés, même si le nombre réel serait beaucoup plus grand ; probablement presque 230 000. L'Annuario Pontificio de 2011 indique un nombre de 229 652 catholiques, ce qui fait de la Norvège le pays plus catholique des pays nordiques avec 5 % de la population norvégienne. Trouve plus

Catholicisme en Ouganda: Trouve plus

Catholicisme en Palestine (État): Trouve plus

Catholicisme en RDC: Trouve plus

Catholicisme en République centrafricaine: Trouve plus

Catholicisme en république démocratique du Congo: Trouve plus

Catholicisme en république du Congo: Trouve plus

Catholicisme en Roumanie: Le catholicisme est présent en Roumanie dès le XIe siècle. C'est la deuxième confession du pays après l'Église orthodoxe de Roumanie. Une part des fidèles catholiques appartient l'Église romano-catholique de Roumanie formée de diocèses de rite latin, une autre part est membre de l'Église grecque-catholique roumaine, Église sui iuris, de rite byzantin, unie à Rome. Trouve plus

Catholicisme en Russie: L'Église catholique en Russie est l'entité de l'Église catholique en Russie. Elle est d'une part de rite latin et partagée en quatre diocèses et d'autre part de rite byzantin rattachée à l'Église grecque-catholique russe. Cet article traite de l'Église catholique de rite latin. Trouve plus

Catholicisme en suède: Trouve plus

Catholicisme en Turquie: Trouve plus

Catholicisme en Ukraine: Les églises catholiques en Ukraine comprennent, parmi toutes les Églises chrétiennes en Ukraine, celles qui reconnaissent la primauté du pape, qu'elles soient de rite romain (devenues très minoritaires depuis l'expulsion des Polonais en 1945), de rite byzantin (largement majoritaires) ou de rite arménien. Trouve plus

Catholicisme en Zambie: Trouve plus

Catholicisme européen: Trouve plus

Catholicisme évangélique: Trouve plus

Catholicisme français: Trouve plus

Catholicisme identitaire: Trouve plus

Catholicisme indépendant: Trouve plus

Catholicisme intégral: Trouve plus

Catholicisme intransigeant: Trouve plus

Catholicisme latin: Trouve plus

Catholicisme liberal: Trouve plus

Catholicisme libéral: Le catholicisme libéral est un courant religieux catholique qui se développe aux XIXe et XXe siècles. Trouve plus

Catholicisme militant: Trouve plus

Catholicisme monastique: Trouve plus

Catholicisme national: Trouve plus

Catholicisme occidental: Trouve plus

Catholicisme oriental: Trouve plus

Catholicisme orthodoxe: Trouve plus

Catholicisme politique: Trouve plus

Catholicisme populaire: Trouve plus

Catholicisme progressiste: Trouve plus

Catholicisme québécois: Trouve plus

Catholicisme radical: Trouve plus

Catholicisme réactionnaire: Trouve plus

Catholicisme réformateur: Trouve plus

Catholicisme réformé: Trouve plus

Catholicisme romain: Trouve plus

Catholicisme romain à Cuba: Trouve plus

Catholicisme romain au Koweït: Trouve plus

Catholicisme romain au Nigeria: Trouve plus

Catholicisme romain au Pakistan: Trouve plus

Catholicisme romain au Sri Lanka: Trouve plus

Catholicisme romain aux Émirats arabes unis: Trouve plus

Catholicisme romain de l'Egypte: Trouve plus

Catholicisme romain de Pakistan: Trouve plus

Catholicisme romain d'Irak: Trouve plus

Catholicisme romain en Arabie saoudite: Trouve plus

Catholicisme romain en Géorgie: L'Église catholique en Géorgie (en géorgien : კათოლიკური ეკლესია საქართველოში, translittéré en K'atolik'uri ek'lesia Sakartveloshi), désigne l'organisme institutionnel et sa communauté locale ayant pour religion le catholicisme : elle est à nouveau autorisée depuis 1993,, est une communauté religieuse minoritaire, rassemblant moins de 0,5 % de la population selon l'Office national des statistiques de Géorgie et fait partie de l'Administration apostolique du Caucase, Trouve plus

Catholicisme romain en Guinée-Bissau: Trouve plus

Catholicisme romain en Inde: Trouve plus

Catholicisme romain en Jordanie: Trouve plus

Catholicisme romain en Libye: Trouve plus

Catholicisme social: Le catholicisme social est un courant de pensée qui a été à l'origine de très nombreuses créations. Sa naissance en France est traditionnellement liée à la fondation en 1871 des « Cercles catholiques d'ouvriers » et de « l'Union des œuvres ouvrières catholiques » par Albert de Mun et Maurice Maignen. L'expression « catholicisme social » est adoptée plus tardivement, aux environs de 1890 et elle recouvre depuis des réalités très diverses. On peut cependant adopter la définition donnée aux Semaines sociales de France de 1919 à Metz, par Eugène Duthoit : c'est un mouvement qui tend « à diriger toutes les initiatives privées, à orienter les lois, les institutions, les mœurs, les revendications civiques vers une réforme fondamentale de la société moderne d'après les principes chrétiens ». Tout ce qui s'est greffé sur ce courant de pensée ne peut être recensé et trop nombreux sont ceux qu'on peut qualifier de « catholiques sociaux », mais les étapes de son histoire au cours du XIXe siècle et du XXe siècle révèlent une évolution dans les approches et une grande fécondité dans les réalisations. Son existence est antérieure à 1871 : un « premier » catholicisme social a existé dès le début du XIXe siècle sans toutefois en avoir encore le nom ni former un mouvement unitaire. Il naît progressivement après une lente et double prise de conscience de la part des catholiques : celle de la question sociale que l'industrialisation du pays va rendre de plus en plus aigüe et dramatique et celle, que le progrès, la rénovation et l'amélioration de l'humanité sont non seulement une réalité historique mais qu'ils ont leur source dans le christianisme. Ce courant d'idées, contemporain et rival du socialisme, culmine en 1848 avant de marquer le pas sous le Second Empire. Réapparu après 1871, il prend de l'ampleur et prépare en quelque sorte la « doctrine sociale de l'Église » dont l'encyclique Rerum Novarum du pape Léon XIII publiée en 1891 est l'acte fondateur. Son développement se poursuit et prend des formes très variées dans la première moitié du XXe siècle avant que les nouvelles donnes du lendemain de la Seconde Guerre mondiale ne posent la question de sa place et de son avenir dans une société de plus en plus sécularisée et dans un monde où de nouvelles problématiques sont apparues. Trouve plus

Catholicisme traditionaliste: Le catholicisme traditionaliste (ou traditionalisme) est un courant religieux du catholicisme, qui conteste tout ou partie des textes ou réformes issus du concile Vatican II. Il est diamétralement opposé au catholicisme réformateur. Le catholicisme traditionaliste est constitué de plusieurs mouvements et organisations, qui se distinguent par leur degré de rejet des changements apportés après le concile, ainsi que par leur lien avec l'Église catholique. La référence à la Tradition est commune à tous les catholiques, mais selon des variantes de compréhension. Dans son acception courante, le terme de « traditionalisme » désigne l'attachement à une ecclésiologie et à des pratiques religieuses antérieures au concile Vatican II, par opposition aux réformes conciliaires (c'est-à-dire issues de ce concile). Outre le rejet de la réforme liturgique, les principaux sujets d'opposition doctrinale sont la liberté religieuse, l'œcuménisme et la collégialité. Trouve plus

Catholicisme traditionnel: Trouve plus

Catholicisme ultramontain: Trouve plus

Catholiciste: Trouve plus

Catholicité: La catholicité – issu du terme latin catholicus, lui-même emprunté au grec καθολικός signifiant « général, universel » – désigne par son étymologie le caractère de ce qui est « universel », notamment, en théologie, l'« universalité de vocation ». Mais ce mot a d'autres sens. Trouve plus

Catholicon: Le Catholicon peut être : le Catholicon (église) c'est-à-dire l'église principale d'un monastère orthodoxe, le Catholicon, un dictionnaire et grammaire latine écrit en 1286 par le dominicain italien Giovanni Balbi, dit Jean de Gênes ou Johannes Januensis de Balbis, de Gênes. le Catholicon, un dictionnaire latin-breton-français écrit au milieu du XVe siècle par un prêtre trégorrois Jehan Lagadeuc et imprimé le 5 novembre 1499, c'est aussi le plus ancien dictionnaire français et le premier dictionnaire trilingue du monde. Trouve plus

Catholicon (bâtiment): Trouve plus

Catholicon (dictionnaire latin): Le Summa grammaticalis quae vocatur Catholicon ou Catholicon est un dictionnaire latin écrit en 1286 par le dominicain italien Giovanni Balbi, dit Jean de Gênes ou Johannes Januensis de Balbis. Il contient certaines informations encyclopédiques et une grammaire latine. Il est utilisé durant le Moyen Âge dans l'interpretation de la Bible, sous forme de manuscrit ; c'est aussi un des premiers livres à être imprimé avec la nouvelle technologie de Johannes Gutenberg en 1460. Il comporte quatre parties précédant le dictionnaire latin enrichi de citations ː l'orthographe, la prononciation (l'accent), la syntaxe et la forme des mots, figures de la rhétorique. Il est à ne pas confondre avec le Catholicon de Lagadeuc, dictionnaire latin-breton-français, publié en 1499. Trouve plus

Catholicon (dictionnaire): Le Catholicon (du grec Καθολικόν, « universel ») est un dictionnaire rédigé en moyen breton, moyen français et latin. C'est un incunable, le premier dictionnaire de breton et le premier dictionnaire de français[réf. souhaitée]. C'est aussi le premier dictionnaire trilingue et le premier ouvrage trilingue paru en Occident[réf. nécessaire]. Ses six mille entrées furent rédigées en 1464 par Jehan Lagadeuc, clerc né au manoir de Mézedern dans le Trégor, et imprimées par Jehan Calvez le 5 novembre 1499 à Tréguier sur une initiative de maître Auffret Quoatqueveran, chanoine du diocèse de Tréguier. Trouve plus

Catholicon (eglise): Trouve plus

Catholicon (église): Catholicon ou katholikon est un mot provenant du grec moderne (καθολικόν) qui désigne la principale église ou le principal bâtiment d'une église d'un monastère de l'Église orthodoxe. Dans un évêché, on parle plutôt de katholiki ekklesia. Trouve plus

Catholicos: Le titre de catholicos est un titre équivalent à celui de patriarche porté par des dignitaires de plusieurs Églises orthodoxes orientales, notamment les Églises de la tradition nestorienne et les Églises monophysites. Le mot lui-même vient du grec καθολικός, signifiant « universel ». Trouve plus

Catholicos d'Arménie: Trouve plus

Catholicos d'Armenie: Trouve plus

Catholicos d'Arménie: Le titre de « Catholicos d'Arménie » (en arménien կաթողիկոս) est aujourd'hui celui du patriarche de l'Église arménienne. Ce terme dérive du grec καθολικός (katholikós) signifiant « universel ». Le titre de « Catholicos » est également porté par d'autres primats. Son usage ne s'impose de manière régulière qu'à partir du début du VIe siècle, aux dépens de celui d'« évêque » ou « grand prêtre », voire d'« archevêque » en cas de consécration d'autres évêques. Le Catholicos de tous les Arméniens qui réside à Etchmiadzin, en République d'Arménie, est considéré comme le chef suprême de l'Église arménienne. Il porte le titre de « Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens ». Trouve plus

Catholicos de Géorgie: Trouve plus

Catholicos de l'Orient: Trouve plus

Catholicos de l'orient: Trouve plus

Catholicos de l'Orient et Métropolite de Malankara: Catholicos est un titre utilisé les évêques responsables de régions situées dans le Patriarcat d'Antioche qui disposent d'un statut ecclésial d'autonomie depuis la période antique. Le mot "catholicos" signifie "universel", de la même racine que le nom de l'Église catholique. Les quatre anciens catholicossats sont : 1. Catholicossat d'Etchmiadzine (Église arménienne) 2. Catholicossat de l'Orient (Église de l'Orient) 3. Catholicossat d'Iberia (Église géorgienne) 4. Catholicossat d'Albanie du Caucase (Église albanienne) 'Le Catholicos de l'Orient" a été/est le chef de l'Eglise syrienne, qui comprend la région formée par l'Empire perse et les territoires à l'est de cet empire. Les Églises syriaques, c'est-à-dire les Églises assyriennes de Perse, l'Église chaldéenne et l'Église orthodoxe syriaque d'Inde (également connue comme l'Église malankare orthodoxe syrienne ou Église orthodoxe indienne), se rattachent à l'héritage de ce catholicossat de l'Orient. Ces Églises affirment que le catholicossat de l'Orient a été fondé par l'apôtre Thomas, auquel ont succédé saint Mari puis saint Addai. Cet évêché a ensuite été élevé au rang de catholicossat par le Patriarche en 410. Trouve plus

Catholicosat de Séleucie-Ctésiphon: Trouve plus

Catholicosat-Patriarcat de toute la Géorgie: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...