Rechercher dans ce blog

samedi 23 janvier 2021

Catherine de Bade-Durlach, Catherine de Bar, Catherine de Beauvais, Catherine de Beauvilliers, Catherine de Bjurum,

Catherine de Bade-Durlach: Catherine de Bade-Durlach (en allemand Katharina von Baden-Durlach) est née à Karlsbourg (Margraviat de Bade-Durlach) le 10 octobre 1677 et meurt le 11 août 1746 à Dürkheim. Elle est une noble allemande, fille de Frédéric VII Magnus de Bade-Durlach (1647-1709) et d'Augusta-Marie de Holstein-Gottorp (1649-1728). Trouve plus

Catherine de Bar: Catherine de Bar, en religion Mère Mectilde du Saint Sacrement, née le 31 décembre 1614 à Saint-Dié et morte le 6 avril 1698 à Paris, est la fondatrice ou institutrice des bénédictines de l'Adoration perpétuelle du Très Saint Sacrement. Trouve plus

Catherine de Beauvais: Trouve plus

Catherine de Beauvilliers: Trouve plus

Catherine de Bjurum: Catherine de Bjurum (en suédois : Katarina Gumsehuvud, née en 1418 et décédée le 7 septembre 1450 à Stockholm (Union de Kalmar), Reine consort de Suède-Finlande et de Norvège, épouse du roi Charles VIII de Suède. Trouve plus

Catherine de Bohême: Trouve plus

Catherine De Bolle: Catherine De Bolle, née le 17 février 1970 à Alost, est une policière belge, commissaire-générale de la Police fédérale. Trouve plus

Catherine de bologne: Trouve plus

Catherine de Bore: Katharina von Bora (Catherine de Bore), née le 29 janvier 1499 à Lippendorf, décédée le 20 décembre 1552 à Torgau, fut l'épouse de Martin Luther. Trouve plus

Catherine de Bosnie: Catherine de Bosnie (en serbo-croate : Katarina Kosača) ou Catherine Kosača, née en 1424/1425 et morte le 25 octobre 1478, est reine de Bosnie et femme d'Étienne-Thomas de Bosnie. Portail du Moyen Âge Portail de la Bosnie-Herzégovine Portail de la monarchie Trouve plus

Catherine de bourbon: Trouve plus

Catherine de bourbon (1559-1604): Trouve plus

Catherine de bourbon (v. 1440-1469): Trouve plus

Catherine de Bourboulon: Trouve plus

Catherine de Bourgogne: Catherine de Bourgogne, née en 1378, morte le 26 janvier 1425, est la fille du duc de Bourgogne Philippe le Hardi et de Marguerite III de Dampierre, comtesse de Flandre, de Bourgogne, de Nevers et de de Rethel. Philippe entend renouer l'alliance avec l'Autriche conclut, dès septembre 1387, un traité de mariage entre Léopold IV (1371-1411) de Habsbourg et sa fille Catherine de Bourgogne, mariage qui ne survient cependant que le 15 août 1392. « Cette première union de la Maison de Habsboug et de la maison de Bourgogne marqu[e] le point de départ d'une politique de pénétration bourguignonne » en terres d'Empire. Trouve plus

Catherine de bragance: Trouve plus

Catherine de brandebourg: Trouve plus

Catherine de Brandebourg-Küstrin: Catherine de Brandebourg-Küstrin (allemand : Katharina von Brandenburg-Küstrin) (10 août 1549 – 30 septembre 1602) est margravine de Brandebourg-Küstrin par la naissance et électrice de Brandebourg par le mariage. Trouve plus

Catherine de Brassac: Catherine de Brassac (1587-1648), est la première dame d'honneur de la reine Anne d'Autriche de 1638 à 1643. Trouve plus

Catherine De Bruecker: Depuis le 8 novembre 2005, Catherine De Bruecker est Médiatrice fédérale francophone de Belgique. Trouve plus

Catherine de Brunswick-Lunebourg: Catherine de Brunswick-Lunebourg (né en 1395 – morte le 28 décembre 1442 à Grimma) est un membre de la maison de Brunswick-Lunebourg, héritière des Welf et par son mariage électrice de Saxe. Trouve plus

Catherine de Brunswick-Wolfenbüttel: Catherine de Brunswick-Wolfenbüttel (1518, Wolfenbüttel – 16 mai 1574, Crossen-sur-l'Oder) était une princesse de Brunswick-Wolfenbüttel, par la naissance et par mariage margravine de Brandebourg-Küstrin. Trouve plus

Catherine de Bulgarie: Catherine de Bulgarie est une impératrice byzantine. Elle est née vers 1010 et morte en 1063. Elle est l'épouse de l'empereur byzantin Isaac Ier. Trouve plus

Catherine de Cambridge: Trouve plus

Catherine de castille: Trouve plus

Catherine de Challant: Catherine de Challant (également italianisé en Caterina di Challant) est une noble valdôtaine (née après 1410 - morte vers 1476). Fille de François de Challant, premier comte de Challant; elle revendiqua son héritage contre les prétentions des branches cadettes de la Maison de Challant. Elle obtint temporairement le comté de Challant de 1452 à 1456. Trouve plus

Catherine de Clermont: Catherine de Clermont (? – 19/20 septembre 1212/1213) était une comtesse de Clermont-en-Beauvaisis. Elle était la femme de Louis de Blois. Trouve plus

Catherine de Cleves: Trouve plus

Catherine de clèves: Trouve plus

Catherine de Clèves (1417-1479): Trouve plus

Catherine de Clèves (1417–1479): Catherine de Clèves (née le 25 mai 1417 et morte le 10 février 1479) est une duchesse de Gueldre par mariage avec Arnold, duc de Gueldre. Elle a gouverné comme régente de Gueldre pendant l'absence de son conjoint en 1450. Les Heures de Catherine de Clèves ont été commandées pour elle. Trouve plus

Catherine de courtenay: Trouve plus

Catherine de Foix: Catherine de Foix est un nom ayant été porté par plusieurs personnalités féminines, notamment : Catherine de Navarre (1468-1517), reine de Navarre, duchesse de Nemours, comtesse de Foix et épouse de Jean d'Albret Catherine de Foix (comtesse de Candale) (v. 1455 - av. 1494), tante de la précédente, fille de Gaston IV de Foix-Béarn et épouse de son cousin Gaston II de Foix-Candale Trouve plus

Catherine de Foix (comtesse de Candale): Catherine de Foix (v. 1455 - av. 1494) est une noble française, par son père, et une infante de Navarre, par sa mère. Elle est la fille de Gaston IV de Foix-Béarn et d'Éléonore de Navarre, reine de Navarre, et la petite-fille de Jean II d'Aragon et de Blanche Ire de Navarre. Catherine épouse en 1469 Gaston II de Foix-Candale, comte de Candale et de Benauges, captal de Buch. Elle meurt avant le 30 janvier 1494, date du remariage de son mari avec Isabelle d'Albret. Ils ont eu quatre enfants : Gaston de Foix, dit le Boiteux, 3e comte de Candale ; Jean de Foix, archevêque de Bordeaux de 1501 à 1529, successeur d'André d'Espinay ; Pierre de Foix, baron de Langon, qui mourut sans enfants ; Anne de Foix, épouse du roi Vladislas IV de Bohême. Trouve plus

Catherine de Foix-Candale: Trouve plus

Catherine de France: Plusieurs filles de rois de France ont porté le prénom de Catherine, notamment : Catherine de France (1378-1388), comtesse de Montpensier, fille de Charles V, roi de France et de Jeanne de Bourbon, épouse (1386) de Jean, comte de Montpensier, fils de Jean de Berry Catherine de Valois ou de France (1401-1437), reine d'Angleterre, fille de Charles VI, roi de France et d'Isabeau de Bavière, épouse 1420 de Henri V, roi d'AngleterreCatherine de France ou de Valois (v. 1431/2-1446), comtesse de Charolais, fille de Charles VII, roi de France, et de Marie d'Anjou, épouse (1440) du futur Charles le Téméraire, alors comte de Charolais et unique héritier du duc de Bourgogne Philippe le Bon Trouve plus

Catherine de France (1378-1388): Catherine de France (4 février 1378 - novembre 1388) est la plus jeune fille de Charles V de France et de Jeanne de Bourbon. Elle est la sœur de Charles VI de France et de Louis Ier d'Orléans. Trouve plus

Catherine de France (1401-1437): Catherine de France, ou Catherine de Valois, née le 27 octobre 1401 à Paris et morte le 3 janvier 1437 à Londres, est une des filles du roi Charles VI de France et d'Isabeau de Bavière. Elle est reine d'Angleterre par son mariage avec le roi Henri V. Dès son enfance, Catherine suscite l'intérêt d'Henri V d'Angleterre, qui négocie longuement avec Charles VI le montant de sa dot ainsi que la cession de certaines terres à l'Angleterre. Toutefois, les exigences anglaises sont jugées irréalistes, précipitant la reprise de la guerre de Cent Ans en 1415. Après plusieurs succès militaires et des dissensions entre Armagnacs et Bourguignons, Henri V réitère sa demande de mariage en 1419. En vertu du traité de Troyes signé en 1420, Catherine épouse Henri V, qui doit hériter du trône de France à la mort de Charles VI. Pourtant, Henri V et Charles VI meurent respectivement en 1422, ce qui rend difficile l'application de la double monarchie franco-anglaise en la personne du jeune Henri VI, fils de Catherine et d'Henri V. Catherine ne joue aucun rôle politique pendant le règne de son fils et se remarie secrètement, malgré l'interdiction des régents d'Henri VI, avec Owen Tudor entre 1428 et 1432. Retirée de la cour de son fils, Catherine de France meurt en 1437, après avoir donné plusieurs enfants à son second époux, dont Edmond Tudor, père du futur roi Henri VII. Trouve plus

Catherine de france (1428-1446): Trouve plus

Catherine de France (comtesse de Charolais): Catherine de France ou Catherine de Valois, née vers 1431 ou 1432, morte à Bruxelles le 28 juillet 1446, fille de Charles VII, roi de France, et de Marie d'Anjou. Elle épouse à Blois le 19 mai 1440 Charles le Téméraire (1433 † 1477), alors comte de Charolais. Elle a douze ans, et son mari dix ans. Elle meurt quelques années plus tard, le 28 juillet 1446 à Bruxelles, à l'âge de dix-sept ou dix-huit ans. Son décès prématuré inspire à Michault Taillevent, poète de la cour de Bourgogne, un Lai sur la mort de Catherine de France. Charles le Téméraire se remarie en 1454 avec Isabelle de Bourbon et devient duc de Bourgogne en 1467. Trouve plus

Catherine de Francheville: Catherine de Francheville, née le 21 septembre 1620 au château de Truscat, en Sarzeau (France) et décédée le 3 mars 1689 à Vannes (France), était une religieuse bretonne du XVIIe siècle, qui, après avoir fait elle-même les Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola, fonda à Vannes la première 'maison de retraites' pour femmes au monde. Trouve plus

Catherine de Genes: Trouve plus

Catherine de gênes: Trouve plus

Catherine de Géorgie: Trouve plus

Catherine de Gonzague: Trouve plus

Catherine de Grèce: Catherine (ou Katherine) de Grèce (en grec moderne : Αικατερίνη της Ελλάδας / Ekateríni tis Elládas), princesse de Grèce et de Danemark et, après son mariage, lady Brandram, est née le 4 mai 1913 au palais royal d'Athènes et décédée le 2 octobre 2007, à Marlow, au Royaume-Uni. Fille cadette du roi Constantin Ier, c'est un membre de la famille royale de Grèce. La vie de la princesse Catherine est marquée par les rigueurs de la guerre et de l'exil. Le premier conflit mondial et la Guerre gréco-turque de 1919-1922 aboutissent, en effet, au départ du roi Constantin Ier et de sa famille de Grèce et la petite Catherine doit quitter deux fois son pays avant d'avoir dix ans. L'adolescence de la princesse se déroule donc en dehors de son pays natal : en Italie, où sa famille a trouvé refuge, et au Royaume-Uni, où la jeune fille effectue ses études. Devenue orpheline de père en 1923 et de mère en 1932, elle se rapproche de ses frères et sœurs, avec lesquels elle vit successivement jusqu'à son mariage. Ainsi, lorsque la monarchie est restaurée à Athènes en 1935, Catherine s'installe auprès de son frère, le roi Georges II, et reprend, avec sa sœur Irène, le rôle d'hôtesse de la monarchie qu'a délaissé l'ex-reine Élisabeth en divorçant. Avec la Seconde Guerre mondiale, la princesse s'investit dans le secours aux soldats blessés et s'engage comme infirmière volontaire. Mais l'avancée des troupes de l'Axe en Grèce oblige la famille royale à reprendre le chemin de l'exil. Catherine part alors vivre en Égypte et en Afrique du Sud, où elle continue son travail d'infirmière en même temps qu'elle soutient sa belle-sœur, la princesse Frederika de Hanovre. En 1946, Catherine décide de rejoindre son frère, le roi Georges II, en Angleterre. Pendant son voyage, elle rencontre le major britannique Richard Brandram et, très vite, les deux jeunes gens tombent amoureux. Le couple se marie en 1947, peu après la restauration de la monarchie en Grèce. Après un court séjour en Irak, Catherine et Richard s'installent au Royaume-Uni. Dans ce pays, la princesse, désormais connue sous le nom de lady Catherine Brandram, mène une vie discrète et modeste, seulement ponctuée par quelques apparitions officielles lors des grands événements touchant à la vie des familles royales auxquelles elle est apparentée. Catherine meurt en 2007, cinq ans après la fin d'une bataille juridique qu'elle a menée avec son neveu, l'ex-roi Constantin II, et sa nièce, la princesse Irène, contre la République hellénique et qui lui a valu d'être dédommagée de 300 000 euros à la suite de la confiscation de ses biens (et de ceux des autres membres de l'ancienne famille royale) par la Grèce en 1994. Trouve plus

Catherine de guise, duchesse de montpensier: Trouve plus

Catherine de Habsbourg: Catherine de Habsbourg, née en 1295 à Vienne et morte le 15 janvier 1323 à Naples,, est duchesse consort de Calabre grâce à son mariage avec Charles, duc de Calabre. Trouve plus

Catherine de Habsbourg (1295-1323): Trouve plus

Catherine de Hanau: Catherine de Hanau (26 mars 1525 – 20 août 1581) est la fille aînée de Philippe II de Hanau-Münzenberg et de la comtesse Julienne de Stolberg. Trouve plus

Catherine de Henneberg: La comtesse Catherine de Henneberg (née vers 1334 à Schleusingen † 15 juillet 1397 à Meissen) devint en 1347 margravine de Misnie et comtesse de Thuringe par mariage avec le margrave Frédéric le Sévère. Elle transmit par sa dot les possessions de Franconie à la Maison de Wettin. Catherine est en outre passée à la postérité pour le « miroir des princes » qu'elle commanda à Heinrich von Vippach : Katherina divina. Trouve plus

Catherine de Hohenlohe-Waldenbourg-Schillingsfürst: Catherine de Hohenlohe-Waldenbourg-Schillingsfürst (en allemand : Katharina Wilhelmine Maria Josephe von Hohenlohe-Waldenburg-Schillingsfürst), née le 19 janvier 1817 à Stuttgart et morte le 15 février 1893 à Fribourg-en-Brisgau est un membre de la famille princière de Hohenlohe, devenue par son second mariage avec le prince Charles de Hohenzollern princesse consort de Hohenzollern-Sigmaringen. Trouve plus

Catherine de Hohenlohe-Waldenburg-Schillingsfürst: Trouve plus

Catherine de Hongrie: Catherine de Hongrie (morte en 1355) est une fille du roi Charles Robert de Hongrie mais l'identité de sa mère demeure incertaine. Elle est toutefois membre de la maison capétienne d'Anjou-Sicile et une princesse hongroise. Trouve plus

Catherine de Hueck Doherty: Trouve plus

Catherine de Károlyi: Catherine de Károlyi (née Catherine ou Katalin Pólya le 1er septembre 1919 à Budapest et morte le 30 octobre 2006 à Paris) est une styliste française d'origine hongroise. Trouve plus

Catherine de La Guette: Trouve plus

Catherine de la Tour du Pin: Catherine de la Tour du Pin, née vers 1290 et décédée en 1337, est une aristocrate appartenant à la famille de La Tour du Pin, épouse du seigneur de Piémont Philippe Ier de Savoie-Achaïe. Trouve plus

Catherine de lancastre: Trouve plus

Catherine de laval: Trouve plus

Catherine de Laval (1504-1526): Catherine de Laval (1504 - 31 décembre 1526), dame de la Roche-Bernard. Elle fut la souche de la quatrième branche de Laval, dite de Rieux-Coligny, éteinte en la personne de Guy XX de Laval, mort en 1605. Trouve plus

Catherine de Laval (Dame de Chauvigny): Catherine de Laval (dame de Chauvigny) est la fille de Guy XIII de Laval et d'Anne de Laval (1385-1466). Trouve plus

Catherine de Laval (XIVe siècle): Catherine de Laval est la fille de Guy X de Laval et de Béatrix de Bretagne. Elle est la première épouse d'Olivier V de Clisson, et eut deux enfants : Marguerite, plus tard mariée à Jean de Châtillon, comte de Penthièvre, fils aîné de Charles de Blois ; et Béatrix qui devait épouser Alain VIII de Rohan. Trouve plus

Catherine de Lean: Trouve plus

Catherine de Léan: Trouve plus

Catherine de limbourg: Trouve plus

Catherine de Lintot: Catherine Cailleau, dame de Lintot, née en 1728 et morte le 17 octobre 1816, est une femme de lettres française, auteure de romans et de contes de fées. Le peu que l'on sait d'elle provient de cette notice parue en 1786 dans le Cabinet des fées : « Lintot (Madame de), Catherine Caillot, a composé l'Histoire de mademoiselle de Salens ; trois contes des Fées, en 1735, in-12 : ces contes sont écrits avec beaucoup de naturel, et méritent d'être accueillis ; celui de la Princesse changée en écrevisse est moral et rempli de descriptions agréables. [...] On croit qu'elle est encore vivante, et qu'elle ne doit être âgée que de cinquante-huit ans ; elle écrivait encore en 1769. Elle a su apprécier de bonne heure les succès de la gloire littéraire, et se contenter des douceurs d'une vie tranquille et privée. » Sa première publication est un petit volume contenant trois contes des fées, Timandre et Bleuette, Le Prince Sincer et Tendrebrun et Constance. Les contes sont précédés d'une longue préface attribuée à l'abbé Prévost, où Catherine de Lintot est présentée comme une émule de Charles Perrault et de Madame d'Aulnoy. Elle a fait paraître ensuite deux romans à titre anonyme, l'Histoire de Mademoiselle de Salens, en 1740, et l'Histoire de Mlle d'Attily, en 1745. Joseph de La Porte, qui croit savoir qu'elle vivait à Paris, a consacré un chapitre de son Histoire littéraire des femmes françoises à son premier roman, dont il expose longuement l'intrigue et résume ainsi le thème : « L'indifférence d'une mère pour ses filles, et sa coquetterie naturelle, l'inconstance et la légèreté de ces jeunes personnes, le passion et le malheur d'un honnête homme, la rivalité, la fourberie, les crimes d'un de ses parents, tels sont les traits qui caractérisent les principaux personnages de cette histoire.» On a longtemps attribué à Catherine de Lintot La Jeune Américaine et les contes marins de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve. Trouve plus

Catherine de Longpré: Trouve plus

Catherine de Lorraine: Catherine de Lorraine, née le 3 novembre 1573 et morte en 1648, est la fille du duc Charles III de Lorraine et de Claude de France. Elle reçoit à sa naissance le prénom de sa grand-mère, la reine et régente de France Catherine de Médicis. Trouve plus

Catherine de Lorraine (1552-1596): Catherine-Marie de Lorraine, duchesse de Montpensier (18 juillet 1552 à Joinville - 6 mai 1596 à Paris) est une princesse française issue de la maison de Guise, qui joua un rôle politique de premier plan au sein de la Ligue pendant les guerres de religion. Trouve plus

Catherine de Lorraine (margravine): Catherine de Lorraine (* 1407 ; † 1er mars 1439) est l'épouse du margrave Jacques Ier de Bade. Trouve plus

Catherine de Luxembourg: Catherine de Luxembourg née le 19 août 1342 et morte le 26 avril 1395 est le troisième enfant et la deuxième fille de l'empereur Charles IV et de sa première épouse Blanche de Valois. Trouve plus

Catherine de Luxembourg-Saint-Pol: Catherine de Luxembourg-Saint-Pol (? - 1492), est duchesse de Bretagne, fille de Pierre Ier de Luxembourg-Saint-Pol, comte de Saint-Pol, et de Marguerite des Baux, et l'épouse d'Arthur III de Bretagne. Trouve plus

Catherine de Marcilly: Catherine de Marcilly (ou Katherine de Marcilly) est la fille de Foulques VIII de Marcilly (Marcilly-sur-Eure) et de Guillemette d'Ivry (Ivry-la-Chaussée puis Ivry-la-Bataille). Catherine de Marcilly devient Baronne d'Ivry à la mort de son oncle maternel, mort sans descendance. Katherine récupère les 3/4 des biens dont la Baronnie d'Ivry, St-André (-de-l'Eure ou -en-la-Marche), Maisy et Oissery en Multien (ce dernier fief fut obtenu par les anciens d'Ivry lors du mariage de Guillaume d'Ivry, † 1322, avec Jeanne des Barres d'Oissery), en plus des biens paternels (Marcilly). A la mort en 1446 d'Ambroise/Ambroys II de Loré (vers 1395-1446), son 1° époux, elle se remarie avec Pierre Petit, qui obtient l'usufruit de cet héritage. Ambroise/Ambroisine de Loré (1432-vers 1466/1468), fille aînée d'Ambrois II de Loré et Catherine de Marcilly, mariée depuis 1447 à Robert VII d'Estouteville (vers 1410-1479 ; prévôt de Paris, sire de Beynes et Blainville), entre en conflit avec Pierre Petit et sa mère, pour une question d´héritage (différents procès au Parlement et tournures spécifiques dans les aveux). C'est enfin Jacques d'Estouteville leur fils, † 1509, sire de Beynes et de Blainville et prévôt de Paris à son tour, qui récupère la totalité des biens. Lesdits biens passent ensuite à d'autres générations issues du mariage de Jacques d'Estouteville avec Gillette de Coëtivy (une petite-fille de Charles VII et d'Agnès Sorel) : les Luxembourg-Ligny-Brienne (par leur fille aînée Charlotte d'Estouteville, baronne d'Ivry, femme en 1510 de Charles Ier comte de Brienne et de Ligny), et les Tourzel d'Alègre (par leur fille cadette Marie d'Estouteville, mariée en 1513 à Gabriel de Tourzel d'Allègre). Trouve plus

Catherine de Marie Rodriguez: Trouve plus

Catherine de Marie Rodríguez: Catherine de Marie Rodríguez (Cordoba, 27 novembre 1823 - Cordoba, 5 avril 1896) est une religieuse catholique argentine fondatrice des servantes du Cœur de Jésus de Córdoba et vénérée comme bienheureuse par l'Eglise catholique. Trouve plus

Catherine de mayenne: Trouve plus

Catherine de Mecklembourg: Catherine de Mecklembourg, duchesse consort de Saxe, née en 1487 et morte en 1561. Elle était la fille du duc Magnus II de Mecklembourg (1441-1503) et de la duchesse Sophie de Poméranie (1460-1504), fille du duc Eric II de Poméranie-Wolgast (1425-1474). Elle épousa en 1512 le duc Henri IV de Saxe (1473-1541). Ils eurent cinq enfants: Sibylle de Saxe (1515-1592), en 1540 elle épousa le duc François Ier de Saxe-Lauenbourg (1515-1592). Émilie de Saxe (1516-1591) elle épousa en 1533 le margrave Georges de Brandebourg-Ansbach (Maison de Hohenzollern) (mort en 1543). Sidonie de Saxe (1518-1575), en 1545 elle épousa en 1545 le duc Éric II de Brunswick-Calenberg-Göttingen (Maison d'Ascanie) (1528-1584). Maurice de Saxe, électeur de Saxe. Il épousa en 1541 la princesse Agnès de Hesse (1527-1555). Séverin de Saxe (1522-1533) Auguste Ier de Saxe (1526-1586), dit le Pieux. Trouve plus

Catherine de Mecklembourg-Schwerin: Catherine de Mecklenbourg-Schwerin (née le 14 avril 1518 morte le 17 novembre 1581 princesse allemande qui règne comme douairière sur le duché Chojnów (allemand: Hainau) en Silésie de 1570 à sa mort. Trouve plus

Catherine de Medicis: Trouve plus

Catherine de médicis: Trouve plus

Catherine de Médicis (1593-1629): Catherine de Médicis (née le 2 mai 1593 à Florence et morte le 17 avril 1629 à Sienne) est duchesse de Mantoue et de Montferrat en tant que seconde femme de Ferdinand de Mantoue, duc de Mantoue et de Montferrat et gouverneur de Sienne à partir de 1627. Seconde fille de Ferdinand Ier, Grand-duc de Toscane et de sa femme Christine de Lorraine, elle n'eut pas de descendance. Trouve plus

Catherine de Médicis (Corneille de Lyon): Catherine de Médicis est un tableau de Corneille de Lyon réalisé en 1536. Trouve plus

Catherine de Médicis (homonymie): Catherine de Médicis est le nom porté par plusieurs princesses de la maison des Médicis : Catherine de Médicis (1519-1589), fille de Laurent II de Médicis, duc d'Urbin et de Madeleine de la Tour d'Auvergne, mariée au roi de France Henri II Catherine de Médicis, un tableau de Corneille de Lyon (1536).Catherine de Médicis (1593-1629), fille de Ferdinand Ier, grand-duc de Toscane et de Chrétienne de Lorraine, mariée à Ferdinand (1587-1626), duc de Mantoue et de MontferratListe non exhaustive. Portail de l'histoire Trouve plus

Catherine de Meurdrac: Trouve plus

Catherine de Nassau-Dillenbourg: Catherine de Nassau-Dillenbourg (29 décembre 1543 au château de Dillenburg – 25 décembre 1624 à Arnstadt), fille de Guillaume de Nassau-Dillenbourg et de sa seconde épouse, Julienne de Stolberg. Elle était sœur de Guillaume le taciturne. Trouve plus

Catherine de navarre: Trouve plus

Catherine de Nevers: Trouve plus

Catherine de Nevers (1568-1629): Catherine de Gonzague de Nevers (1568-1629 à Paris) est la femme d'Henri Ier d'Orléans-Longueville et la régente de Neuchâtel durant seize années. Trouve plus

Catherine de Palatinat-Simmern: Catherine de Palatinat-Simmern (* 27 mars 1510, morte le 22 mars 1572 au monastère de Kumbd) était une abbesse du monastère de Kumbd. Trouve plus

Catherine de Pallanza: Catherine de Pallanza (Pallanza, 1437 - Varèse, 6 avril 1478) est une religieuse italienne fondatrice des sœurs ermites de saint Ambroise ad Nemus, reconnue bienheureuse par l'Église catholique. Trouve plus

Catherine de Parthenay: Catherine de Parthenay, née le 22 mars 1554 au parc-Mouchamps et morte le 26 octobre 1631 dans le même lieu, est une humaniste française, connue à son époque pour son engagement calviniste. Parlant et écrivant le latin, le grec et l'hébreu, poétesse, dramaturge et mécène, elle est la descendante d'une lignée de femmes de la Renaissance, Michelle de Saubonne et Antoinette d'Aubeterre, qui alliaient l'érudition à la foi. Elle reçut vers onze ans les leçons du mathématicien François Viète, alors secrétaire de sa mère qui l'élevait. Mariée à quatorze ans au baron Charles de Quellenec, elle lui intentera (avec sa mère) un procès pour empêchement dirimant demeuré célèbre. Cependant, à la mort de son mari (lors de la Saint-Barthélemy), elle compose une élégie à sa gloire et à celle de l'amiral de Coligny. Peu après, elle fait jouer dans La Rochelle assiégée une tragédie, Holopherne, dont il ne reste rien. Douée pour les mathématiques et pour la littérature, elle est mariée en secondes noces au vicomte René II de Rohan, dont elle eut six enfants. Veuve une seconde fois, elle se consacre à l'éducation de ses fils Henri et Benjamin, et de ses filles, Anne, Catherine et Françoise de Rohan, dans son château de Blain, puis au parc-Mouchamps. Connue au grand siècle comme la mère des Rohan, elle reproche son abjuration à Henri IV dans un pamphlet publié anonymement mais qui lui est unanimement attribué ; quelques années plus tard, elle déplorera sa mort dans un très beau poème. Tallement des Réaux en a laissé le portrait d'une femme lunatique et quelque peu décalée. Vers la fin de sa vie, elle combattra aux côtés de ses enfants pour faire respecter l'esprit de l'édit de Nantes, mais son parti sera vaincu à La Rochelle, après un siège héroïque, où l'on dit qu'elle et sa fille Anne mangèrent le cuir des chevaux. Emprisonnée, puis exilée sur ses terres sur ordre de Louis XIII, elle meurt trois ans plus tard sur les lieux de sa naissance, âgée de soixante-dix-sept ans. On la nomme selon les époques de sa vie Mlle Soubise, la baronne du Pont ou la mère des Rohan. Trouve plus

Catherine de Parthenay, princesse de Rohan: Trouve plus

Catherine de Poděbrady: Catherine de Poděbrady, née le 11 novembre 1449 et décédée le 8 mars 1464 à Buda, fut la seconde épouse du roi Matthias Corvin, roi de Hongrie. Trouve plus

Catherine de poix: Trouve plus

Catherine de portugal: Trouve plus

Catherine de Rabat: Catherine de Rabat, châtelaine de Rabat-les-trois-seigneurs en Ariège est la maîtresse de Gaston Fébus (1331-1391) comte de Foix. Trouve plus

Catherine de Racconigi: Catherine de Racconigi (Racconigi, juin 1486 - Caramagna Piemonte, 4 septembre 1547) est une tertiaire dominicaine stigmatisée reconnue bienheureuse par l'Église catholique. Trouve plus

Catherine de rambouillet: Trouve plus

Catherine de ricci: Trouve plus

: undefined Trouve plus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

DW-TV, DWV, DWV Amsterdam, DX, DX (radio),

DW-TV: Trouve plus DWV: DWV peut faire référence à: Deformed wing virus (en français, virus des ailes déformées), un virus qui tou...